Mauritanie

Les membres d'Islamla vous réservent un accueil chaleureux. Ils sont parfois critiques et sévères. A vous de vous défendre et de vous faire connaitre. Vous désirez vous absenter ou revenir sur le forum islamla ? rien de plus simple sur islamla. Demande de suppression de compte.
agrimeer
Nouveau membre
Nouveau membre
Messages : 1
Enregistré le : mer. 7 sept. 2016 16:12
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Mauritanie

Message non lupar agrimeer » mer. 7 sept. 2016 16:36

Bonjour

Un vieux film d'une compagnie qui n'existe plus

https://www.youtube.com/watch?v=NPh--O538UI

:mrgreen: :mrgreen:


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19369
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Mauritanie

Message non lupar yacoub » mer. 7 sept. 2016 18:58

Bienvenue Agrimeer


Avatar du membre
omar
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 500
Enregistré le : mar. 4 mars 2014 12:02
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Mauritanie

Message non lupar omar » mer. 7 sept. 2016 20:45

Bonsoir à toi et bienvenue.


«L'Occident n'oppose aucune idéologie à l'islamisme, sinon celle de l'argent»
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19369
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Mauritanie

Message non lupar yacoub » sam. 25 févr. 2017 12:38

"La vérité sur l'esclavage actuel en Mauritanie: travail forcé, viols multiples et exportation"

Image

Abonnés Dorian de Meeûs, envoyé spécial à Genève Publié le samedi 25 février 2017 à 11h44 - Mis à jour le samedi 25 février 2017 à 12h17

Descendant d'esclaves, Biram Dah Abeid lutte pour son abolition en Mauritanie à travers ses témoignages. Le candidat à la présidentielle dénonce "la chose la plus abjecte qui existe": "Le fait d’appartenir totalement à son maître est inimaginable. Dès l’âge de 8-9 ans, les filles ont déjà toutes été violées plusieurs fois par le maître, ses fils, son chauffeur et son hôte de passage." Biram Dah Abeid est l'Invité du samedi de LaLibre.be.

Vous menez votre combat abolitionniste en mémoire de vos ancêtres esclaves ?

Il faut le dénoncer, l’esclavage est la chose la plus abjecte qui existe. Le fait d’appartenir totalement à son maître est inimaginable, inconcevable. Étant petit-fils d’esclaves, cela me paraît normal de m’engager dans cette lutte, d’autant que je vis dans un environnement où je vois les esclaves maltraités et où je les vois trimer. J’ai fait la promesse à mon père de me battre pour l’abolition à tout moment et quoi qu’il en soit.

Votre grand-mère paternelle était esclave. Pourquoi l’esclavagisme par descendance ne s’est-il pas appliqué à votre père comme cela est le cas habituellement ?

Mon père, qui devait être esclave, a été affranchi par hasard alors qu’il n’était encore qu’un fœtus dans le ventre de sa mère. Pendant cette grossesse, son maître était fort malade. Les marabouts ont prescrit au maître malade de faire un acte de charité et de bienveillance envers Dieu pour guérir, tout en lui précisant que le meilleur acte était d’affranchir un esclave. Au lieu d’affranchir ma grand-mère, qui avait les bras dans la farine et travaillait depuis longtemps et efficacement dans la famille, il a décidé d’affranchir son fœtus. Mon père est ainsi né libre. Le code d’esclavage mauritanien inclut les fœtus des femmes esclaves tout comme tout ce qui peut s’apparenter à la moindre propriété privée. Absolument rien n’appartient à un esclave.

Pourquoi la Mauritanie ne s’attaque-t-elle pas au problème ?

L’esclavagisme des Maures noirs (haratins) pèse de manière exorbitante sur les intérêts politiques, économiques et culturels du pays. Les esclaves offrent des privilèges énormes au groupe minoritaire arabo-berbère qui en possèdent. Il assure le prestige et le faste depuis le 12e siècle. La grande majorité a été placée dans des terres de cultures agricoles, mais il y a aussi les esclaves domestiques qui travaillent dans la maison.

Les femmes sont-elles parfois l’objet sexuel de leur maître ?


La suite de cet entretien est réservée à nos abonnés.



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Search Appliance, Tbot et 6 invités