le sort de l apostat en islam?

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
adorerdieu
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 1993
Enregistré le : mar. 7 févr. 2006 09:57
Localisation : maroc
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re : le sort de l apostat en islam?

Message non lupar adorerdieu » dim. 30 sept. 2007 22:05

Dernier message de la page précédente :

الريسوني : القتل للردة وحدها يتنافى مع قاعدة (لا إكراه في الدين)

أصدر الفقيه والأصولي الأستاذ أحمد الريسوني كتابا حول الكليات الأساسية للشريعة الإسلامية .
وقد تضمن الكتاب آراء واجتهادات جديدة كثيرة مبنية على هذه الكليات ، من بينها رأيه في حد الردة ، وفيما يلي كلام الأستاذ الريسوني في الموضوع . فبعد أن نقل أقوال كبار الأصوليين والفقهاء والمفسرين في أن كليات الشريعة لا تقبل النسخ ، وضرب الأمثلة لذلك، قال:

لا نسخ ولا تخصيص لآية ( لا إكراه في الدين)


ومن الآيات التي ذهب بعض المفسرين إلى القول بنسخها ، الآية الكريمة : { لاَ إِكْرَاهَ فِي الدِّينِ} [ البقرة : 256 ] , مع أن الآية تقرر قضية كلية قاطعة ، وحقيقية جلية ساطعة , وهي أن الدين لا يكون ـ ولا يمكن أن يكون ـ بالإكراه . فالدين إيمان واعتقاد يتقبله عقل الإنسان وينشرح له قلبه , وهو التزام وعمل إرادي , والإكراه ينقض كل هذا ويتناقض معه .
فالدين والإكراه لا يمكن اجتماعها , فمتى ثبت الإكراه بطل الدين. فالإكراه لا ينتج دينا , وإن كان قد ينتج نفاقا وكذبا وخداعا , وهي كلها صفات باطلة وممقوتة في الشرع , ولا يترتب عليها إلا الخزي في الدنيا والآخرة .
وكما أن الإكراه لا ينشئ دينا ولا إيمانا , فإنه كذلك لا ينشئ كفرا ولا ردة , فالمكرَه على الكفر ليس بكافر , والمكره على الردة ليس بمرتد , وهكذا فالمكره على الإيمان ليس بمؤمن , والمكره على الإسلام ليس بمسلم . ولن يكون أحد مؤمنا مسلما إلا بالرضا الحقيقي : " رضيتُ بالله ربا وبالإسلام دينا , وبمحمد نبيا ورسولا " .


وإذا كان الإكراه باطلا حتى في التصرفات والمعاملات والحقوق المادية والدنيوية , حيث إنه لا ينشيء زواجا ولا طلاقا , ولا بيعا ، ولا بيعة , فكيف يمكنه أن ينشيء دينا وعقيدة وإيمانا وإسلاما ؟!
فقضية { لاَ إِكْرَاهَ فِي الدِّينِ} هي قضية كلية محكمة , عامة تامة , سارية على أول الزمان وآخره , سارية على المشرك والكتابي , سارية على الرجال والنساء , سارية قبل الدخول الإسلام , وبعده , أي سارية في الابتداء وفي الإبقاء , فالدين لا يكون بالإكراه ابتداء , كما لا يكون بالإكراه إبقاء .


ولو كان للإكراه أن يتدخل في الدين
ويُدخل الناس فيه , أو يبقيهم فيه ، لكان هو الإكراه الصادر عن الله عز وجل , فهو سبحانه وحده القادر على الإكراه الحقيقي والمُجْدي , الذي يجعل الكافر مؤمنا والمشرك موحدا والكتابي مسلما , ويجعل جميع الناس مؤمنين مسلمين , ولكنه سبحانه ـ بحكمته ـ أبى ذلك ولم يفعله : { وَلَوْ شَاء رَبُّكَ لآمَنَ مَن فِي الأَرْضِ كُلُّهُمْ جَمِيعًا أَفَأَنتَ تُكْرِهُ النَّاسَ حَتَّى يَكُونُواْ مُؤْمِنِينَ } [ يونس : 99 ] { قُلْ فَلِلّهِ الْحُجَّةُ الْبَالِغَةُ فَلَوْ شَاء لَهَدَاكُمْ أَجْمَعِينَ } [ الأنعام : 149 ] , { وَلَوْ شَاء اللَّهُ مَا أَشْرَكُواْ وَمَا جَعَلْنَاكَ عَلَيْهِمْ حَفِيظًا وَمَا أَنتَ عَلَيْهِم بِوَكِيلٍ } [ الأنعام : 107 ] .
فحكمة الله التي لم تأخذ بالإكراه في الدين , حتى في صورة كونه ممكنا ومجديا وهاديا , لا يمكن أن تقره حيث لا ينتج سوى الكذب والنفاق وكراهية الإسلام وأهله .


وإذا كانت الآية { لاَ إِكْرَاهَ فِي الدِّينِ} غير منسوخة وغير قابلة للنسخ , فهي أيضا غير مخصصة وغير قابلة للتخصيص . وأقل ما يقال في هذا المقام , هو أن الآية جاءت بصيغة صريحة من صيغ العموم , فلا يمكن تخصيصها إلا بدليل مكافئ ثبوتا ودلالة . قال العلامة ابن عاشور : " وجيء بنفي الجنس [ لا إكراه ] , لقصد العموم نصا , وهي ( أي الآية ) دليل واضح على إبطال الإكراه على الدين بسائر أنواعه...."


إذا تقرر أن هذه الآية محكمة غير منسوخة , وعامة غير مخصوصة , وإذا كان هذا واضحا وصريحا بلفظ الآية ومنطوقها , فلننظر الآن في بعض الاعتراضات والاستشكالات الواردة في الموضوع , وأهمها أمران :
الأول : ما ثبت في عدد من النصوص القرآنية والحديثية وكذلك في السيرة النبوية الفعلية , من قتال للمشركين حتى أسلموا .... وهكذا تم " إكراه " معظم مشركي العرب على الدخول في الإسلام، كما يقال .
الثاني : حد الردة , فإنه " إكراه " على البقاء في الإسلام , وبذلك اعتبر هذا الوجه من وجوه الإكراه خارجا عن مقتضى الآية وعمومها ....


حد الردة


ـ وبخصوص الأمر الثاني , وهو قتل المرتد , أرى من المفيد ومن الضروري التذكير ببعض القواعد المنهجية , التي تنطبق عليه وعلى سابقه وعلى نظائرهما .
1 ـ لقد تقرر سابقا أن الكليات لا نسخ فيها .
2 ـ وتقرر أن الكليات المحْكمات هن أُم الكتاب وأُس الشريعة , وأنها حاكمة على الجزئيات ومقدَّمة عليها .
3 ـ وقرر الإمام الشاطبي كذلك أن : التشابه لا يقع في القواعد الكلية , وإنما يقع في الفروع الجزئية .
وبيَّن " أن المراد بالأصول القواعدُ الكلية , كانت في أصول الدين أو في أصول الفقه أو غير ذلك من معاني الشريعة الكلية لا الجزئية ." ثم قال : " فإذا اعتُبر هذا المعنى , لم يوجد التشابه في قاعدة كلية ولا في أصل عام ..."
4 ـ وطِبقا لكل ما تقدم ، قرر الشاطبي قاعدة منهجية أخرى , وهي :" إذا ثبتت قاعدة عامة أو مطلقة فلا تؤثر فيها معارضة قضايا الأعيان ولا حكايات الأحوال ." وذلك لأن القاعدة الكلية تستند إلى أدلة قطعية غير محتملة , بينما القضايا الجزئية المتعارضة معها ، ترِد عليها الاحتمالات والتأويلات والشكوك ..
وقد وضَّح المسألة بمثال وقع في زمانه وفي بلده غرناطة ، وهو قتل موسى عليه السلام للقبطي , حيث يمكن أن يفهم منه عدم عصمة الأنبياء المقررة في العقيدة الإسلامية ... فكان رأي الشاطبي أن عصمة الأنبياء قضية كلية مستفادة من عدد من الأدلة القاطعة , وهي فوق الشك والاحتمال . فإذا سلمنا بهذه القاعدة , أو بهذا الأصل , أمكننا حينئذ أن نفهم وقوع القتل من موسى للقبطي على أي وجه لا ينقض العصمة ولا يتنافى معها .
" فمُحال أن يكون ذلك الفعل منه ذنبا , فلم يبق إلا أن يقال : إنه ليس بذنب , ولك في التأويل السعة , بكل ما يليق بأهل النبوة ولا ينبو عن ظاهر الآيات ."


ونحن نعلم أن قاعدة { لاَ إِكْرَاهَ فِي الدِّينِ } قطعية الثبوت قطعية الدلالة , فضلا عن كليتها وعموم صيغتها , كما نعلم بالعقل والتجربة أن الإكراه على الدين لا يجدي نفعا ولا ينتج إلا ضررا .


فإذا علمنا هذا وتمسكنا به ولم نحِد عنه , كان بإمكاننا أن نتعامل بشكل سليم مع ما روي من أخبار وآثار تفيد قتل المرتد عن الإسلام , إذا لم يتب ويرجع عن ردته .
فالقول بأن القتل يكون للردة وحدها ولا شيء معها أو سواها , يتنافى تنافياواضحا مع قاعدة { لاَ إِكْرَاهَ فِي الدِّينِ }فتعين رده وعدم التسليم به. بعد ذلك , فإن هذه الأخبار والآثار الدالة على قتل المرتد ، يمكن أن تفهم على أنها :


ـ إما متعلقة بعقوبة تعزيرية ،تراعى في اعتمادها الملابسات والمخاطر التي كانت تشكلها حركة الردة على الكيان الإسلامي الناشئ . خاصة ونحن نعرف من خلال القرآن الكريم ، ومن سياق الأحداث والوقائع يومئذ ، أن كثيرا من حالات الدخول في الإسلام ، ثم الخروج منه ، كانت عملا تآمريامبيَّتا ينطوي على الخيانة والغدر.


ـ وإما متعلقة بما يقترن عادة مع الردة , من جرائم , أو التحاق بصف العدو , أو نحوها من الأفعال الموجبة للعقوبة . وهذا ما تشير إليه بعض روايات الحديث النبوي الصحيح ( لايحل دم امرئ مسلم إلا بإحدى ثلاث ...) ، وهو أصح شيئ في الباب . ففي رواية الصحيحين والترمذي عن عبد الله بن مسعود رضي الله عنه : (لايحل دم امرئ مسلم يشهد أن لا إلـه إلا الله وأني رسول الله إلا بإحدى ثلاث : النفس بالنفس ، والثيب الزاني ، والمارق من الدين التارك للجماعة ) . فالحديث لم يقتصر على المروق من الدين( وهي الردة ) ، بل أضاف إليه ترك الجماعة ، أو مفارقة الجماعة ، أو الخروج من الجماعة ، كما في روايات أخرى . وهي إضافة لا يمكن أن تكون بدون فائدة إضافية وبدون أثر في موجب الحكم . ومفارقة الجماعة ، أو الخروج عن الجماعة ، كانت تعني التمرد والعصيان والمحاربة ، وربما الانضمام إلى العدو المحارِب . وهذا ما جاء صريحا في روايات أخرى لهذا الحديث . فعند أبي داود عن عائشة رضي الله عنها عن النبي صلى الله عليه وسلم : ( لايحل دم امرئ مسلم يشهد أن لا إلـه إلا الله وأن محمدا رسول الله ، إلا بإحدى ثلاث : رجل زنى بعد إحصان فإنه يرجم ، ورجل خرج محاربا لله ورسوله ، فإنه يُقتل أويصلب أو ينفى من الأرض، أويَقتل نفسا فيُقتل بها .) وفي رواية النسائي ، والطحاوي في مشكل الآثار ، عن عائشة أيضا : ( ..أو رجل يخرج من الإسلام يحارب الله ورسوله ، فيُقتل أو يصلب أو ينفى من الأرض)
وبهذا يظهر أن موجبات قتل المرتد ، هي ما يقترن بالردة من خروج عن الجماعة وحمل للسيف عليها ... ، كما يظهر أن القتل ليس هو العقوبة الوحيدة الممكنة لمثل هذه الحالة .


وفي جميع الأحوال تبقى قاعدة { لاَ إِكْرَاهَ فِي الدِّينِ } أصلا سالما مسلَّما , لا يمكن نسخه أو نقضه ، ولا القبول بأي شيئ ينفيه ، كليا أو جزئيا .




Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6707
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re : le sort de l apostat en islam?

Message non lupar Georges » lun. 1 oct. 2007 17:19



"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928


Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6707
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re : le sort de l apostat en islam?

Message non lupar Georges » lun. 1 oct. 2007 17:47

:lol: :lol:

toujours des con...vertis à l'islam.

Ils veulent se barbariser ,entrer dans l'ignorance, asdopter la morale d'un tueur pedophile et d'un voleur. :lol:

L'occident va comme les pays islamiques reculer à cause de cette prétendue religion qui a fait le malheur des femmes, des enfants des juifs des non-musulmans.

http://www.dailymotion.com/video/x1p1xd ... 1_politics


"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928


adorerdieu
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 1993
Enregistré le : mar. 7 févr. 2006 09:57
Localisation : maroc
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Re : le sort de l apostat en islam?

Message non lupar adorerdieu » lun. 1 oct. 2007 19:58

Georges a écrit ::lol: :lol:

toujours des con...vertis à l'islam.

Ils veulent se barbariser ,entrer dans l'ignorance, asdopter la morale d'un tueur pedophile et d'un voleur. :lol:

L'occident va comme les pays islamiques reculer à cause de cette prétendue religion qui a fait le malheur des femmes, des enfants des juifs des non-musulmans.

http://www.dailymotion.com/video/x1p1xd ... 1_politics

A German Physician and His Wife Converted to Islam

http://fr.youtube.com/watch?v=LlOSQXzecv8




:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:



Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6707
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Re : le sort de l apostat en islam?

Message non lupar Georges » lun. 1 oct. 2007 20:07

adorerdieu a écrit :A German Physician and His Wife Converted to Islam

http://fr.youtube.com/watch?v=LlOSQXzecv8
:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
Je me suis converti à l'slam. tu as eu raison l'islam est la meilleure des religions.


Louange à Allah, Le Plus Grand !

Avant tout, je vous remercie de votre question pour votre conscience du sentiment des musulmans et votre effort pour connaître ce qui leur font du mal afin de l'éviter.
Nous sommes contents (de votre question) et nous nous efforçons de donner les détails afin de répondre à ce que vous avez demandé dont la plupart nous conduit vers le bien.
Pour sa grandeur, la Charia n'a laissé aucun bien, aussi infirme soit-il, sans le montrer et l'ordonner.
Elle interdit le mal, petit ou grand, comme elle demande de l'éviter. Elle revêt ainsi un aspect complet dans sa diversité. Ceci a suscité l'étonnement des non-musulmans, et a attiré leur admiration pour cette extraordinaire religion.

Les mécréants disaient à Salman al Farissi :
« Votre Prophète vous a tout enseigné, même la manière de vous débarrasser ? ».
Salman a répondu :
« Certes, on nous a interdit de nous orienter vers le Qibla (direction de La Mecque) en faisant les besoins naturels ou en urinant .» ( rapporté par at- Tarmîdhi,n°16 et qualifié par lui de beau et authentique et cité par Mouslim et d'autres).
Il se trouve dans la Charia beaucoup de règles pour régissant les besoins naturels.En voici quelques unes :
1) Ne pas s'orienter vers le Qibla en urinant ou en allant aux selles, parce qu'elle marque la direction vers laquelle on se tourne pendant l'accomplissement de la prière des musulmans .
On vise ainsi La Kaaba (de La Mecque) érigée par Ibrahim sur l'ordre d'Allah.
Pour respecter la direction de la prière (des musulmans) et glorifier le rite d'Allah, le Prophète a dit que :
« Si quelqu'un s'asseoit pour satisfaire ses besoins naturels, qu'il ne s’oriente pas vers la Qibla, ni n'y oriente son dos.» (rapporté par Mouslim 389).
2) Ne pas toucher son sexe par la main droite en urinant.
Ceci est fondé sur la parole du Prophète :
« Que quelqu'un qui urine ne tienne pas son sexe par la main droite, qu’il ne fasse pas sa toilette par la main droite et qu’il ne respire pas dans un récipient. » ( rapporté par Boukhari, 150).
3) Ne pas enlever la souillure par la main droite, mais utiliser la main gauche. Ceci est fondé sur le précédent hadith :
« Si quelqu'un de vous nettoie son sexe, qu'il ne le fasse pas par la main droite. » ( Rapporté par Boukhari, 5199) et un hadith rapporté par Hafsa (P.A.a),
tu imagine qu a cette epoque d autre ne savait pas comment se laver et igniorait tout de la propreter

:lol: :lol: :lol: :lol:


"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

Avatar du membre
Satan
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1974
Enregistré le : lun. 23 avr. 2007 08:00
Localisation : USA
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re : le sort de l apostat en islam?

Message non lupar Satan » lun. 1 oct. 2007 20:15

adorerdieu a écrit :S’ils se détournent,... Nous ne t’avons pas envoyé pour assurer leur sauvegarde : tu n’es chargé que de transmettre le message
Combien de fois faut-il te repeter qu'il faut toujours voir les circonstances de la révélation et de vérifier si le verset a été abrogé ou pas.


حدثني يونس, قال: أخبرنا ابن وهب, قال: سألت ابن زيد عن قول الله: {فَمَا أرْسَلْناكَ عَلَيْهِمْ حَفِيظا} قال: هذا أول ما بعثه, قال: {إنْ عَلَيْكَ إلاّ البَلاغُ}, قال: ثم جاء بعد هذا يأمره بجهادهم والغلظة حتى يسلموا.(Tabari)

قوله تعالى: "ومن تولى" أي أعرض "فما أرسلناك عليهم حفيظا" أي حافظا ورقيبا لأعمالهم، إنما عليك البلاغ. وقال القتبي: محاسبا؛ فنسخ الله هذا بآية السيف وأمره بقتال من خالف الله ورسوله
(Kourtoubi)


Ce verset a été abrogé par ceux qui incitent aux Jihad pour faire répandre l'Islam :wink:
adorerdieu a écrit : Ô les Croyants ! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion... Dieu fera venir un peuple qu’Il aime et qui L’aime, modeste envers les croyants et fier et puissant envers les mécréants, qui lutte dans le sentier de Dieu, ne craignant le blâme d’aucun blâmeur. Telle est la grâce de Dieu. Il la donne à qui Il veut. Dieu est Immense et Omniscien
Je ne sais pas si tu as bien compris ce verset!
Allah va faire venir un peuple qui va combattre ces gens qui ont apostasié:

ثم اختلف أهل التأويـل فـي أعيان القوم الذين أتـى الله بهم الـمؤمنـين وأبدل الـمؤمنـين مكان من ارتدّ منهم, فقال بعضهم: هو أبو بكر الصدّيق وأصحابه الذين قاتلوا أهل الردّة حتـى أدخـلوهم من البـاب الذي خرجوا منه. ذكر من قال ذلك:
9580ـ حدثنا هناد بن السريّ, قال: حدثنا حفص بن غياث, عن الفضل بن دَلَهْم, عن الـحسن فـي قوله: يا أيّها الّذِينَ آمَنُوا مَنْ يَرْتَدّ مِنْكُمْ عَنْ دِينِهِ فَسَوفَ يَأْتِـي اللّهُ بِقَوْمٍ يُحِبّهُمْ ويُحبّونَهُ قال: هذا والله أبو بكر وأصحابه.
حدثنا ابن وكيع, قال: حدثنا أبـي, عن الفضل بن دلهم, عن الـحسن, مثله.
حدثنا هناد, قال: حدثنا عبد بن سلـيـمان, عن جويبر, عن سهل, عن الـحسن فـي قوله: فَسَوفَ يَأْتِـي اللّهُ بِقَوْمٍ يُحِبّهُمْ ويُحبّونَهُ قال: أبو بكر وأصحابه.
حدثنا ابن وكيع, قال: حدثنا حسين بن علـيّ, عن أبـي موسى, قال: قرأ الـحسن: فَسَوفَ يَأْتِـي اللّهُ بِقَوْمٍ يُحِبّهُمْ ويُحبّونَهُ قال: هي والله لأبـي بكر وأصحابه.
حدثنـي نصر بن عبد الرحمن الأودي, قال: حدثنا أحمد بن بشير, عن هشام, عن الـحسن فـي قوله: فَسَوفَ يَأْتِـي اللّهُ بِقَوْمٍ يُحِبّهُمْ ويُحبّونَهُ قال: نزلت فـي أبـي بكر وأصحابه.
9581ـ حدثنـي علـيّ بن سعيد بن مسروق الكندي, قال: حدثنا عبد الرحمن بن مـحمد الـمـحاربـي, عن جويبر, عن الضحاك, فـي قوله: فَسَوفَ يَأْتِـي اللّهُ بِقَوْمٍ يُحِبّهُمْ ويُحبّونَهُ أذِلّةٍ علـى الـمُؤْمِنـينَ أعِزّةٍ علـى الكافِرِينَ يُجاهِدُونَ فِـي سَبِـيـلِ اللّهِ وَلا يَخافُونَ لَوْمَةَ لائم قال: هو أبو بكر وأصحابه, لـما ارتدّ من ارتدّ من العرب عن الإسلام, جاهدهم أبو بكر وأصحابه حتـى ردّهم إلـى الإسلام.
9582ـ حدثنا بشر, قال: حدثنا يزيد بن زريع, قال: حدثنا سعيد, عن قتادة: مَنْ يَرْتَدّ مِنْكُمْ عَنْ دِينِهِ فَسَوفَ يَأْتِـي اللّهُ بِقَوْمٍ يُحِبّهُمْ ويُحبّونَهُ... إلـى قوله: وَاللّهُ وَاسِعٌ عَلِـيـمٌ أنزل الله هذه الاَية, وقد علـم أن سيرتدّ مرتدّون من الناس. فلـما قبض الله نبـيه مـحمدا صلى الله عليه وسلم, ارتدّ عامّة العرب عن الإسلام إلاّ ثلاثة مساجد: أهل الـمدينة, وأهل مكة, وأهل البحرين من عبد القـيس قالوا: نصلـي ولا نزكي, والله لا تُعصب أموالنا فكُلّـم أبو بكر فـي ذلك, فقـيـل له: إنهم لو قد فقهوا لهذا, أعطوها وزادوها. فقال: لا والله, لا أفرّق بـين شيء جمع الله بـينه, ولو منعوا عِقَالاً مـما فرض الله ورسوله, لقاتلناهم علـيه فبعث الله عصابة مع أبـي بكر, فقاتل علـى ما قاتل علـيه نبـيّ الله صلى الله عليه وسلم, حتـى سبى وقتل وحرق بـالنـيران أناسا ارتدّوا عن الإسلام ومنعوا الزكاة, فقاتلهم حتـى أقرّوا بـالـماعون وهي الزكاة صَغرة أقمياء. فأتته وفود العرب, فخيرهم بـين خطة مخزية أو حرب مـجلـية, فـاختاروا الـخطة الـمخزية, وكانت أهون علـيهم, أن يعتدّوا أن قتلاهم فـي النار وأن قتلـى الـمؤمنـين فـي الـجنة, وأن ما أصابوا من الـمسلـمين من مال ردّوه علـيهم, وما أصاب الـمسلـمون لهم من مال فهو لهم حلال.
9583ـ حدثنا القاسم, قال: حدثنا الـحسين, قال: ثنـي حجاج, عن ابن جريج, قوله: يا أيّها الّذِينَ آمَنُوا مَنْ يَرْتَدّ مِنْكُمْ عَنْ دِينِهِ فَسَوفَ يَأْتِـي اللّهُ بِقَوْمٍ يُحِبّهُمْ ويُحبّونَهُ قال ابن جريج: ارتدوا حين توفـي رسول الله صلى الله عليه وسلم, فقاتلهم أبو بكر.
(Tabari)

قوله تعالى: "يجاهدون في سبيل الله" في موضع الصفة أيضا. "ولا يخافون لومة لائم" بخلاف المنافقين يخافون الدوائر؛ فدل بهذا على تثبيت إمامة أبي بكر وعمر وعثمان وعلي رضي الله عنهم؛ لأنهم جاهدوا في الله عز وجل في حياة رسول الله صلى الله عليه وسلم، وقاتلوا المرتدين بعده، ومعلوم أن من كانت فيه هذه الصفات فهو ولي لله تعالى. وقيل: الآية عامة في كل من يجاهد الكفار إلى قيام الساعة. والله أعلم. "ذلك فضل الله يؤتيه من يشاء" ابتداء وخبر أي واسع الفضل، عليم بمصالح خلقه.
(Kourtoubi)


"Il existe une analogie entre la religion et la nevrose obsessionnelle. La religion est une sorte de névrose collective, les symptomes du névrosé sont symboliques et répétitifs."

Avatar du membre
Satan
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1974
Enregistré le : lun. 23 avr. 2007 08:00
Localisation : USA
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re : le sort de l apostat en islam?

Message non lupar Satan » lun. 1 oct. 2007 20:51

adorerdieu a écrit :الريسوني : القتل للردة وحدها يتنافى مع قاعدة (لا إكراه في الدين
C'est quand même bizare que tous les anciens "oulama" de l'Islam ainsi que TOUTES les écoles de jurisprudence ne sont pas d'accord avec ton pseudo savant.
Ils y'a pas mal de hadiths authentiques qui parlent du sort de l'apostat de l'Islam,et tous les grands savants sont d'accord à propos de cela,il n'y a que les nouveaux hypocrites(qui veulent absolument réformer l'Islam en suprimant les ahadith affreux et en interprétant les versets violents à leur guises)qui ne sont pas d'accord.
adorerdieu a écrit : وفي جميع الأحوال تبقى قاعدة { لاَ إِكْرَاهَ فِي الدِّينِ } أصلا سالما مسلَّما , لا يمكن نسخه أو نقضه ، ولا القبول بأي شيئ ينفيه ، كليا أو جزئي
Es-tu assez crédule pour croire les paroles de cet imbécile?!

As-tu au moin lu les commentaires des grands spécialistes à propos de ce verset?!

القول فـي تأويـل قوله تعالـى:
{لاَ إِكْرَاهَ فِي الدّينِ قَد تّبَيّنَ الرّشْدُ مِنَ الْغَيّ فَمَنْ يَكْفُرْ بِالطّاغُوتِ وَيْؤْمِن بِاللّهِ فَقَدِ اسْتَمْسَكَ بِالْعُرْوَةِ الْوُثْقَىَ لاَ انفِصَامَ لَهَا وَاللّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ }
اختلف أهل التأويـل فـي معنى ذلك, فقال بعضهم: نزلت هذه الآية فـي قوم من الأنصار, أو فـي رجل منهم كان لهم أولاد قد هوّدوهم أو نصروهم¹ فلـما جاء الله بـالإسلام أرادوا إكراههم علـيه, فنهاهم الله عن ذلك, حتـى يكونوا هم يختارون الدخول فـي الإسلام. ذكر من قال ذلك:
4684ـ حدثنا مـحمد بن بشار, قال: حدثنا ابن أبـي عديّ, عن شعبة, عن أبـي بشر, عن سعيد بن جبـير, عن ابن عبـاس قال: كانت الـمرأة تكون مِقْلاتا, فتـجعل علـى نفسها إن عاش لها ولد أن تهوّده¹ فلـما أجلـيت بنو النضير كان فـيهم من أبناء الأنصار, فقالوا: لا ندع أبناءنا! فأنزل الله تعالـى ذكره: {لا إكْرَاهَ فِـي الدّينِ قَدْ تَبَـيّنَ الرّشْدُ مِنَ الغَيّ}.
4685ـ حدثنا ابن بشار, قال: حدثنا مـحمد بن جعفر, قال: حدثنا سعيد, عن أبـي بشر, عن سعيد بن جبـير, قال: كانت الـمرأة تكون مِقْلـى ولا يعيش لها ولد ـ قال شعبة: وإنـما هو مقلات ـ, فتـجعل علـيها إن بقـي لها ولد لتهوّدنه. قال: فلـما أجلـيت بنو النضير كان فـيهم منهم, فقالت الأنصار: كيف نصنع بأبنائنا؟ فنزلت هذه الآية: {لا إكْرَاهَ فِـي الدّينِ قَدْ تَبَـيّنَ الرّشْدُ مِنَ الغَيّ} قال: من شاء أن يقـيـم أقام, ومن شاء أن يذهب ذهب.
4686ـ حدثنا حميد بن مسعدة, قال: حدثنا بشر بن الـمفضل, قال: حدثنا داود, وحدثنـي يعقوب, قال: حدثنا ابن علـية, عن داود, عن عامر, قال: كانت الـمرأة من الأنصار تكون مقلاتا لا يعيش لها ولد, فتنذر إن عاش ولدها أن تـجعله مع أهل الكتاب علـى دينهم. فجاء الإسلام وطوائف من أبناء الأنصار علـى دينهم, فقالوا: إنـما جعلناهم علـى دينهم, ونـحن نرى أن دينهم أفضل من ديننا, وإذ جاء الله بـالإسلام فلنكرهنهم! فنزلت: {لا إكْرَاهَ فِـي الدّينِ} فكان فصل ما بـين من اختار الـيهودية والإسلام, فمن لـحق بهم اختار الـيهودية, ومن أقام اختار الإسلام. ولفظ الـحديث لـحميد.
4687ـ حدثنا مـحمد بن عبد الأعلـى, قال: حدثنا معتـمر بن سلـيـمان, قال: سمعت داود, عن عامر, بنـحو معناه, إلا أنه قال: فكان فصل ما بـينهم إجلاء رسول الله صلى الله عليه وسلم بنـي النضير, فلـحق بهم من كان يهوديا ولـم يسلـم منهم, وبقـي من أسلـم.
حدثنا ابن الـمثنى, قال: حدثنا عبد الأعلـى, قال: حدثنا داود, عن عامر بنـحوه, إلا أنه قال: إجلاء النضير إلـى خيبر, فمن اختار الإسلام أقام, ومن كره لـحق بخيبر.
4688ـ حدثنا ابن حميد, قال: حدثنا سلـمة, عن أبـي إسحاق, عن مـحمد بن أبـي مـحمد الـحرشي مولـى زيد بن ثابت عن عكرمة, أو عن سعيد بن جبـير, عن ابن عبـاس قوله: {لا إكْرَاهَ فِـي الدّينِ قَدْ تَبَـيّنَ الرّشْدُ مِنَ الغَيّ} قال: نزلت فـي رجل من الأنصار من بنـي سالـم بن عوف يقال له الـحصين¹ كان له ابنان نصرانـيان, وكان هو رجلاً مسلـما, فقال للنبـيّ صلى الله عليه وسلم: ألا أستكرههما فإنهما قد أبـيا إلا النصرانـية؟ فأنزل الله فـيه ذلك.
4689ـ حدثنـي الـمثنى قال: حدثنا حجاج بن الـمنهال, قال: حدثنا أبو عوانة, عن أبـي بشر, قال: سألت سعيد بن جبـير عن قوله: {لا إكْرَاهَ فِـي الدّينِ قَدْ تَبَـيّنَ الرّشْدُ مِنَ الغَيّ} قال: نزلت هذه فـي الأنصار. قال: قلت خاصة؟ قال: خاصة. قال: كانت الـمرأة فـي الـجاهلـية تنذر إن ولدت ولدا أن تـجعله فـي الـيهود تلتـمس بذلك طول بقائه. قال: فجاء الإسلام وفـيهم منهم¹ فلـما أجلـيت النضير, قالوا: يا رسول الله, أبناؤنا وإخواننا فـيهم, قال: فسكت عنهم رسول الله صلى الله عليه وسلم, فأنزل الله تعالـى ذكره: {لا إكْرَاهَ فِـي الدّينِ قَدْ تَبَـيّنَ الرّشْدُ مِنَ الغَيّ} قال: فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم: «قَدْ خُيّرَ أصْحَابُكُمْ, فإن اخْتارُوكُمْ فَهُمْ مِنْكُمْ, وَإنِ اخْتارُوهُمْ فَهُمْ مِنْهُمْ» قال: فأجلوهم معهم.

فقال: «لا إكْرَاهَ فِـي الدّينِ قَدْ تَبَـيّنَ الرّشْدُ مِنَ الغَيّ» ولـم يؤمر يومئذ بقتال أهل الكتاب. وقال: «أبْعَدَهُما الله! هما أوّل من كَفَرَ». فوجد أبو الـحصين فـي نفسه علـى النبـيّ صلى الله عليه وسلم حين لـم يبعث فـي طلبهما, فنزلت: {فَلاَ وَرَبّكَ لاَ يُؤْمِنُونَ حَتّـى يُحَكّمُوكَ فِـيـمَا شَجَرَ بَـيْنَهُمْ ثُمّ لاَ يَجِدُوا فِـي أنْفُسِهِمْ حَرَجا مِـمّا قَضَيْتَ وَيُسَلّـمُوا تَسْلِـيـما} ثم إنه نسخ: {لا إكْرَاهَ فِـي الدّينِ} فأمر بقتال أهل الكتاب فـي سورة براءة.


4694ـ حدثنـي يونس, قال: أخبرنا ابن وهب, قال: قال ابن زيد فـي قوله: {لا إكْرَاهَ فِـي الدّينِ} إلـى قوله: {العُرْوَةِ الوُثْقَـى} قال: هذا منسوخ.

4697ـ حدثنا ابن حميد, قال: حدثنا الـحكم بن بشير, قال: حدثنا عمرو بن قـيس, عن جويبر, عن الضحاك فـي قوله: {لا إكْرَاهَ فِـي الدّينِ} قال: أُمِرَ رسول الله صلى الله عليه وسلم أن يقاتل جزيرة العرب من أهل الأوثان, فلـم يقبل منهم إلا «لا إلَه إلاّ الله», أو السيف. ثم أُمِرَ فـيـمن سواهم بأن يقبل منهم الـجزية¹ فقال: {لا إكْرَاهَ فِـي الدّينِ قَدْ تَبَـيّنَ الرّشْدُ مِنَ الغَيّ}.

4699ـ حدثنـي مـحمد بن سعد, قال: ثنـي أبـي, قال: ثنـي عمي, قال: ثنـي أبـي, عن أبـيه, عن ابن عبـاس: {لا إكْرَاهَ فِـي الدّينِ قَدْ تَبَـيّنَ الرّشْدُ مِنَ الغَيّ} قال: وذلك لـما دخـل الناس فـي الإسلام, وأعطى أهل الكتاب الـجزية.
وقال آخرون: هذه الآية منسوخة, وإنـما نزلت قبل أن يفرض القتال. ذكر من قال ذلك:
4700ـ حدثنـي يونس بن عبد الأعلـى, قال: أخبرنا ابن وهب, قال: أخبرنـي يعقوب بن عبد الرحمن الزهري قال: سألت زيد بن أسلـم عن قول الله تعالـى ذكره: {لا إكْرَاهَ فِـي الدّينِ} قال: كان رسول الله صلى الله عليه وسلم بـمكة عشر سنـين لا يُكره أحدا فـي الدين, فأبى الـمشركون إلا أن يقاتلوهم, فـاستأذن الله فـي قتالهم, فأذن له
(Tabari)


{لا إكراه في الدين} ويقول: يا أسق, لو أسلمت لا ستعنا بك على بعض أمور المسلمين, وقد ذهب طائفة كثيرة من العلماء, أن هذه محمولة على أهل الكتاب, ومن دخل في دينهم قبل النسخ والتبديل إذا بذلوا الجزية, وقال آخرون: بل هي منسوخة بآية القتال
(Ibn Kathir)

قيل إنها منسوخة؛ لأن النبي صلى الله عليه وسلم قد أكره العرب على دين الإسلام وقاتلهم ولم يرض منهم إلا بالإسلام؛ قاله سليمان بن موسى، قال: نسختها "يا أيها النبي جاهد الكفار والمنافقين" [التوبة: 73]. وروي هذا عن ابن مسعود وكثير من المفسرين.
الثاني: ليست بمنسوخة وإنما نزلت في أهل الكتاب خاصة، وأنهم لا يكرهون على الإسلام إذا أدوا الجزية، والذين يكرهون أهل الأوثان فلا يقبل منهم إلا الإسلام فهم الذين نزل فيهم "يا أيها النبي جاهد الكفار والمنافقين".

(Kourtoubi)


Tu ne trouves pas bizare que Tabari,Ibn Kathir,Kourtoubi et tous les grands spécialistes du commentaire du Coran ne sont pas d'accord avec tes pseudo savants?!
Es-tu assez con pour croire que cet imbécile est s'y connait plus que les plus grands spécialites de tous les temps?!
Tu me fais vraiment rire.

Beaucoup de commentaires disent que ce verset a été abrogé par ceux qui incitent au combat pour faire triompher l'Islam,et ceux qui disent qu'il n'a pas été abrogé,affirment que de toute façon,pour ne pas être tuer,les mécréants doivent absolument payer la Jizia.
Donc,dans tous les cas,il n'y a aucune tolérance dans ta religion.


"Il existe une analogie entre la religion et la nevrose obsessionnelle. La religion est une sorte de névrose collective, les symptomes du névrosé sont symboliques et répétitifs."

adorerdieu
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 1993
Enregistré le : mar. 7 févr. 2006 09:57
Localisation : maroc
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Re : le sort de l apostat en islam?

Message non lupar adorerdieu » lun. 1 oct. 2007 22:22

C'est quand même bizare que tous les anciens "oulama" de l'Islam ainsi que TOUTES les écoles de jurisprudence ne sont pas d'accord avec ton pseudo savant.[
Le Dr Ahmed Raïssouni, membre du Conseil des secrétaires de l'Union Mondiale des Oulemas des Musulmans

l'une des principales figures du champ religieux marocain. Une réputation qu'il s'est forgée avec ses prises de position tranchées, Raïssouni, à la base, est une bête de travail. Avant de devenir le théologien qu'il est aujourd'hui, il a commencé sa carrière en tant que rédacteur juridique au tribunal de Souk Larbaâ. Il passe à l'enseignement en 1978 avant de décrocher son doctorat en sciences islamiques en 1992. Depuis, son nom est devenu indissociable de la Ligue de l'avenir islamique (une des principales composantes qui ont donné naissance au MUR) mais aussi la Rabita des Oulémas, l'Institut mondial de la pensée islamique et le journal Attajdid dont il a été le directeur jusqu'en 2004. Sa première sortie médiatique a été considérée par beaucoup de politologues comme un événement



Avatar du membre
Satan
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1974
Enregistré le : lun. 23 avr. 2007 08:00
Localisation : USA
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Re : le sort de l apostat en islam?

Message non lupar Satan » mar. 2 oct. 2007 14:52

adorerdieu a écrit :
C'est quand même bizare que tous les anciens "oulama" de l'Islam ainsi que TOUTES les écoles de jurisprudence ne sont pas d'accord avec ton pseudo savant.[
Le Dr Ahmed Raïssouni, membre du Conseil des secrétaires de l'Union Mondiale des Oulemas des Musulmans

l'une des principales figures du champ religieux marocain. Une réputation qu'il s'est forgée avec ses prises de position tranchées, Raïssouni, à la base, est une bête de travail. Avant de devenir le théologien qu'il est aujourd'hui, il a commencé sa carrière en tant que rédacteur juridique au tribunal de Souk Larbaâ. Il passe à l'enseignement en 1978 avant de décrocher son doctorat en sciences islamiques en 1992. Depuis, son nom est devenu indissociable de la Ligue de l'avenir islamique (une des principales composantes qui ont donné naissance au MUR) mais aussi la Rabita des Oulémas, l'Institut mondial de la pensée islamique et le journal Attajdid dont il a été le directeur jusqu'en 2004. Sa première sortie médiatique a été considérée par beaucoup de politologues comme un événement
Je félicite le Dr Ahmed Raïssouni qui inciste à enlever cette loi barbare et cruelle,mais malheureusement,son opinion n'est pas en mesure de contrer celles de Tabari,Ibn Kathir,Boukahri,Muslim... ainsi que les "anciens" oulama des 4 écoles.


"Il existe une analogie entre la religion et la nevrose obsessionnelle. La religion est une sorte de névrose collective, les symptomes du névrosé sont symboliques et répétitifs."

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19835
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: le sort de l apostat en islam?

Message non lupar yacoub » mar. 15 sept. 2015 17:33

  • Waleed Al-Husseini

    Depuis un moment, on me dit que certains de ceux qui se revendiquent athées ou laïcs déversent leurs critiques dans des groupes sur Facebook et dénoncent mes écrits, estimant que mes critiques envers l’islam contribuent à répandre la haine et contredisent la laïcité et qu’au final, ils servent les intérêts de tierces personnes.
    Je leur affirme que si je critique l’islam, c’est parce que l’islam est aujourd’hui à la fois un danger et en danger. Mes critiques sont aussi une invitation à ceux qui s’intéressent à l’islam afin qu’ils le réforment et qu’ils le conforment à notre époque. Au lieu de me critiquer, ces contributeurs feraient mieux de déployer leurs efforts pour sauver les musulmans de cette idéologie, car depuis plusieurs années, les musulmans sont les premières et presque uniques victimes de l’islam. J’invite mes détracteurs de l’ombre à sortir dans la lumière et à venir débattre ici, et à avoir le courage de se montrer et de contredire frontalement avec leurs arguments – s’ils en ont. Qu’ils arrêtent surtout de se cacher comme les chauve-souris car ils craignent la lumière.
    Quant à moi, j’ai déjà perdu ma famille, des amis et ma patrie à cause de mes idées. Je suis prêt à perdre encore davantage, mais il m’est inconcevable de changer mes idées ni de faire semblant. Car je n’aime pas l’hypocrisie.
    Je salue et remercie tous mes amis qui me soutiennent, qui partagent mes opinions et qui me défendent. Ce sont eux ma vraie famille. Chez moi, un proverbe dit : « si ta famille biologique est imposée, tu peux choisir tes vrais amis » (qui deviennent la famille). Autrement dit, la vraie famille n’est pas spécialement liée par le sang, mais par l’amour.



Avatar du membre
selene
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 750
Enregistré le : mar. 6 mai 2008 08:00
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: le sort de l apostat en islam?

Message non lupar selene » mer. 16 sept. 2015 13:48

yacoub a écrit :
  • Waleed Al-Husseini

    Depuis un moment, on me dit que certains de ceux qui se revendiquent athées ou laïcs déversent leurs critiques dans des groupes sur Facebook et dénoncent mes écrits, estimant que mes critiques envers l’islam contribuent à répandre la haine et contredisent la laïcité et qu’au final, ils servent les intérêts de tierces personnes.
    Je leur affirme que si je critique l’islam, c’est parce que l’islam est aujourd’hui à la fois un danger et en danger. Mes critiques sont aussi une invitation à ceux qui s’intéressent à l’islam afin qu’ils le réforment et qu’ils le conforment à notre époque. Au lieu de me critiquer, ces contributeurs feraient mieux de déployer leurs efforts pour sauver les musulmans de cette idéologie, car depuis plusieurs années, les musulmans sont les premières et presque uniques victimes de l’islam. J’invite mes détracteurs de l’ombre à sortir dans la lumière et à venir débattre ici, et à avoir le courage de se montrer et de contredire frontalement avec leurs arguments – s’ils en ont. Qu’ils arrêtent surtout de se cacher comme les chauve-souris car ils craignent la lumière.
    Quant à moi, j’ai déjà perdu ma famille, des amis et ma patrie à cause de mes idées. Je suis prêt à perdre encore davantage, mais il m’est inconcevable de changer mes idées ni de faire semblant. Car je n’aime pas l’hypocrisie.
    Je salue et remercie tous mes amis qui me soutiennent, qui partagent mes opinions et qui me défendent. Ce sont eux ma vraie famille. Chez moi, un proverbe dit : « si ta famille biologique est imposée, tu peux choisir tes vrais amis » (qui deviennent la famille). Autrement dit, la vraie famille n’est pas spécialement liée par le sang, mais par l’amour.
bjr yacoub

j ai juste lu ce truc en diagonale et j ai vu qu il parlait de reformer cette croyance .
mais il va reformer quoi au juste chez ces gens ?
ils ne se distinguent en tant que mahometans partout dans le monde qu en tant
que zigouilleurs de mouton ( merci les medias de nous relayer ces episodes degueulasses
regulierement chaque année :mrgreen: ) en tant que polygames qui se balladent avec leurs grognasses
voilées et en tant que prieurs qui perturbent des rues entieres pour lever leur cul .
alors il y a quoi à reformer là dedans ? tu leur enleves tout çà et il n y a plus de mahometans car
je vois pas du tout ce qu au niveau purement spirituel il y ait quoi que ce soit dans cette
croyance sinon çà se verrait et dejà ses adeptes feraient tout pour ne faire chier personne
et ils commenceraient dejà par çà car c'est la base de tout le reste .
donc je ne vois pas ce qu il y a reformer dans une croyance primitive digne au pire de tyranausores
et au mieux de macaques intrepides et incontrolables :mrgreen: :mrgreen:



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19835
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: le sort de l apostat en islam?

Message non lupar yacoub » dim. 28 févr. 2016 18:30

Image



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19835
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: le sort de l apostat en islam?

Message non lupar yacoub » dim. 13 mars 2016 15:24

Waleed Al-Husseini : l'islam n’a jamais été une identité

Waleed Al-Husseini : l'islam n’a jamais été une identité
Image

TAMURT – Waleed Al-Husseini est un jeune militant laïc d’origine palestinienne qui a été l’objet d’une arrestation par le gouvernement palestinien pour motif de propos blasphématoires à l’égard de l’Islam. Ecrivain, auteur et internaute actif sur les réseaux sociaux, Waleed Al-Husseini revient dans cette interview sur sa vision de l’Islam, la montée de l’islamisme, les derniers attentats en France sa terre d’asile, le conflit du Proche Orient et aussi sur le combat de la Kabylie.


1- Tamurt : c’est qui Waleed Al-Husseini?
Waleed Al-Husseini est quelqu’un qui souhaite la paix pour ce monde. Il essaye d’expliquer les problèmes et de trouver des solutions . Maintenant, en parlant de ce qui est dans son esprit même, parfois, il ne peut pas dire tout ce qu’il pense pour de nombreuses raisons.

2- Tamurt: En 2010 vous étiez l’objet d’une arrestation par les autorités palestiniennes pour blasphème contre l’islam. parlez-nous un peu de cette histoire.
Oui, en novembre 2010 j’ai subi une arrestation, car j’ai crée un blog en arabe dans lequel j’exprimais mes idées et je critiquais les religions, en particulier l’islam. Je parle de l’Islam, Coran et les Hadit. J’ai comparu devant la justice militaire palestinienne et j’ai passé 10 mois en prison. Les autorités palestiniennes avaient peur de mes idées qui d’après eux peuvent affecter la société palestinienne.


3-Tamurt: pensez-vous que l’islamisme gagne plus du terrain en Palestine par rapport à d’autres mouvements nationalistes ou progressistes de gauche?

Oui bien sûr. Je pense que la gauche palestinienne n’est plus la même gauche d’avant. Tout le monde est devenu islamiste, il n’y a pas de différence entre le Fatah, le Hamas ou même les gauchistes.


4- Tamurt: vous venez de publier un livre autobiographique qui a suscité beaucoup de débats et d’intérêts ” Blasphémateur! Les Prisons d’Allah”. Réellement, pensez-vous que la religion musulmane et l’endoctrinement religieux dans les pays arabes et dits arabes ont engendré un retard scientifique, culturels, social, etc?

Oui, bien sûr, les élèves n’ont pas développé l’esprit critique. ils reçoivent sans réfléchir. Ils deviennent par la suite réactionnaires par la suite, c’est l’apprentissage du Djihad dés l’enfance qui ne leur permet pas de penser à la science et au progrès. Dans la société, toutes les générations sont les mêmes depuis 1000 ans.



5- Tamurt: Le 13 novembre dernier, la France votre pays d’asile politique a été la cible d’une attaque terroriste. Peut-on savoir votre réaction et votre analyse personnelle par rapport au terrorisme qui a frappé la France en force cette année?
Il existe de nombreuses raisons : l’islam est la religion qu’ils apprennent dans les écoles. C’est pour cette raison que nous devons discuter de l’islam et nous devons mener un combat d’idées contre toute forme de fondamentalisme. Il faut aussi signaler le rêve de la gouvernance à l’image de la khlalifa. Ces gens incarne un autre idéal. Celui d’un grand Etat musulman! Ils oublient que la religion n’a jamais été une identité.


6- Tamurt: Ne pensez-vous pas que l’occident est aussi complice dans la monté des mouvements islamistes extrémistes dans le monde?
C’est un long sujet mais l’Occident , ses gouvernements et même certains de ses intellectuels encouragent les guerres et veulent le maintient d’un climat d’instabilité et de conflits permanents. Nous devons aussi savoir la raison pour laquelle ils donnent un appui à l’Arabie Saoudite. Nous devons savoir aussi les soutiens accordés aux mouvements djihadistes. Ils les soutiennent pour contrecarrer d’autres ennemies, cette attitude est une grande erreur. Une erreur historique.

7- Tamurt: comment voyez-vous le processus de paix au proche orient et quelle alternative à la crise Israélo-palestinienne?
Maintenant, tout le monde a besoin de la paix. Non seulement les palestiniens. Mais les palestiniens ont commis beaucoup d’erreurs quand ils ont opté pour une lutte religieuse. Ainsi, ils donnent plus de chances à leurs détracteurs. Mais comment envisager la paix avec le fondamentalisme, dans les deux côtés? C’est impossible


8-Tamurt : La Kabylie s’est aussi engagée dans une lutte pour la consécration de la liberté de conscience et la consécration de la laïcité. Qu’est ce que Waleed Al-Hussein connait de la Kabylie et de ces militants démocrates?

J’adore cette Kabylie combattante pour ses droits, même si les islamistes tentent de la détruire depuis longtemps. Les kabyles ne sont pas libres de vivre ce qu’ils veulent, c’est pourquoi je soutiens totalement leur noble cause et j’espère qu’ils atteindront leur objectif. La Kabylie est vraiment l’espoir des peuples de ce monde dit ” arabe ou musulman”.

9-Tamurt : Waleed Al-Hussein, l’équipe de Tamurt.info vous remercie infiniment d’avoir accepter cette interview et vous souhaite beaucoup de courage, de productivité et plus de réussite.

Merci beaucoup et continuer votre excellent travail pour la paix et pour la laïcité. laissez passer la lumière dans cette obscurité autour de nous et la victoire sera sûrement pour bientôt.

Entretien réalisé par: Amar BENHAMOUCHE



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19835
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: le sort de l apostat en islam?

Message non lupar yacoub » jeu. 17 mars 2016 16:25

http://la-voie-de-la-raison.blogspot.co ... chete.html

La victoire potentielle des islamistes ne pourrait être due qu'à la lâcheté de leurs adversaires

Waleed Al- Husseini

Grégoire Canlorbe : Pourriez-vous commencer par nous rappeler les circonstances et les raisons de votre apostasie ? Avez-vous eu la révélation soudaine de votre athéisme ou avez-vous expérimenté une transition lente, subreptice et progressive vers l’abandon de vos anciennes croyances ?

Waleed Al-Husseini : Comme je l’ai bien expliqué dans mon livre, mon athéisme est le fruit d’une longue quête de la Vérité. Certes, personne ne détient la Vérité, mais au cours de ma réflexion et de mes recherches, j’ai constaté une immense incompatibilité de la religion en général, et de l’islam en particulier, avec la vie humaine et ses valeurs. Ce fut le point de départ de mon rejet de l’islam. Au fil des jours, l’actualité faite d’horreurs et de crimes contre l’humanité, commis au nom de l’islam, me donne raison et me renforce dans mon choix.

Grégoire Canlorbe : Malgré votre séjour en prison et la torture, les menaces quotidiennes, la persécution et la pression sociale, vous n’avez jamais abandonné vos opinions ni votre détermination à les défendre et revendiquer. Diriez-vous que cette force de caractère est un don génétique, un trait de votre personnalité gravé dans le marbre ?

Waleed Al-Husseini : Une fois mon choix fait, j’ai dû défendre mes nouvelles convictions contre toutes sortes de pressions, que ce soit en prison ou dans la rue.

Pour y parvenir, j’ai puisé ma force dans la faiblesse et l’archaïsme du discours religieux. J’ai tout simplement utilisé l’intelligence face à la foi. La première ouvre grand l’esprit, alors que la seconde enferme les êtres humains dans une prison. Il faut dire que les religieux pratiquent une sorte de torture psychologique sur les ouailles pour les dominer. Dans les sociétés musulmanes, tous les citoyens vivent dans une grande prison appelée l’islam.

Je rappelle cependant que si je suis foncièrement hostile à l’islam en tant que religion, je respecte les musulmans en tant qu’êtres humains et je déplore la situation dans laquelle ils survivent.

Grégoire Canlorbe : « Le mahométisme, écrit Tocqueville dans ses Notes sur le Coran, est la religion qui a le plus complètement confondu et entremêlé les deux puissances [politiques et religieuses] ; de telle sorte que le grand prêtre est nécessairement le prince, et le prince le grand prêtre, et que tous les actes de la vie civile et politique se règlent plus ou moins sur la loi religieuse.

Cela étant, l’existence d’un corps à part placé, comme dans le catholicisme par exemple, à côté de la société civile et politique pour diriger la société religieuse, l’existence d’un tel corps était impossible.

Cela a été un bien au milieu de tous les maux que la religion musulmane a fait naître. Car un corps sacerdotal est en lui-même la source de beaucoup de malaise social, et quand la religion peut être puissante sans le secours d’un pareil moyen, il faut s’en louer.

Mais si cette concentration et cette confusion établies par Mahomet entre les deux puissances a produit ce bien particulier, d’une autre part, elle a été la cause première du despotisme et surtout de l’immobilité sociale qui a, presque toujours, fait le caractère des nations musulmanes et qui les fait enfin succomber toutes devant les nations qui ont embrassé le système contraire. »

J’imagine que vous souscrivez au moins en partie à cette analyse. Pensez-vous que les choses puissent changer ou que l’Islam (et le monde islamique), tel que dépeint par Tocqueville, est à jamais irréformable ?

Waleed Al-Husseini : Cette description offre en effet une photographie réelle de la société musulmane. Depuis la genèse de cette religion – qui ressemble à bien des égards à une secte – le pouvoir politique s’est appuyé sur la religion pour contrôler et dominer la société. À quelques exceptions près, la situation n’a pas changé depuis 1400 ans.

Déjà le Prophète Mahomet avait-il usé et abusé d’une multitude de fatwas, attribuées à l’ange Jibril, pour justifier l’injustifiable. Il s’est ainsi octroyé le droit de violer des jeunes filles, au nom de la polygamie, et utilisé le discours religieux pour mener ses guerres appelées « conquêtes islamiques ». Il a également commis les premiers crimes de guerre au nom de Dieu et, disait-il, sur ordre divin !

Les mêmes méthodes ont toujours cours aujourd’hui, au XXIème siècle, dans les principaux pays islamiques. L’Iran est dirigé par le Wali e-Faguih, c’est-à-dire le Guide suprême, qui prétend être « le vicaire de Dieu sur terre ». L’Arabie saoudite est dirigée par le « Gardien des Lieux saints ». Le roi du Maroc est autoproclamé « Commandeur des croyants ». Dans les autres pays musulmans, les dirigeants s’octroient le titre de Wali al–Amr, c’est-à-dire « le tuteur », un titre dissuasif d’autant plus que les imams, nommés par le pouvoir, utilisent la religion pour interdire toute contestation du tuteur.

Aujourd’hui, le monde est cependant en train de changer et de plus en plus de musulmans aspirent à vivre sans la tutelle oppressante de l’islam. Il est permis d’espérer que les mentalités finiront par changer pour de bon, notamment à travers internet et les réseaux sociaux, seuls espaces de liberté d’expression offerts aux citoyens malgré la lutte implacable des pouvoirs contre cette « arme massive ». Face aux horreurs commises au nom de l’islam, de plus en plus de musulmans se détournent de cette religion et tentent de se libérer de son joug, mais le chemin semble malheureusement long. En définitive, plus les musulmans se radicalisent, plus ils ridiculisent leur propre religion, et précipitent sa chute.


Grégoire Canlorbe : Quel regard global portez-vous sur l’intégration et le comportement des musulmans en France ? La communauté musulmane est-elle pour l’essentiel soucieuse de proclamer et de pratiquer un Islam ouvert et éclairé (malgré la stigmatisation et l’exclusion qui sont le lot du quotidien selon la presse) ?

Waleed Al-Husseini : Avant de répondre, je souhaite préciser deux points : d’abord, les seuls qui alimentent la stigmatisation sont les musulmans eux-mêmes. Il s’agit d’une stratégie bien rodée consistant à se « victimiser » pour mieux rassembler leur communauté et prétendre qu’elle est visée pour sa croyance. Ils cherchent à juste titre à donner une connotation identitaire à leur combat. Sinon, comment expliquer l’absence de condamnations fermes, franches, massives et sincères des attaques commises au nom de l’islam par une minorité de musulmans ? La masse musulmane peine à prendre ses distances avec les activistes violents et donne l’impression que ces derniers défendent la majorité.

Le deuxième point, il faut cesser de faire l’amalgame entre tout ce qui est Arabe et ce qui est musulman. Tous les Arabes ne sont pas musulmans, et les musulmans ne sont pas tous Arabes. Bien au contraire, les Arabes, ethniquement parlant, sont minoritaires en islam.

Partant de ces constats, il m’est difficile de parler d’intégration des musulmans en France. En fait, ils ne cherchent pas à s’intégrer réellement, à part une infime minorité. Car il faut rappeler que par définition, le Coran et la Charia (Loi islamique) sont supérieurs aux lois rédigées par l’Homme. L’islam prétend transcender les frontières et ne reconnaît pas les nationalités. Ce qui alimente en partie l’hégémonie généralisée menée par les radicaux. D’où la double difficulté pour les musulmans de proclamer un islam ouvert et tolérant et de le pratiquer. Ils sont immédiatement accusés de trahison et d’apostasie.

Tant que les textes fondateurs de l’islam ne sont pas réformés et assainis, et tant que l’islam ne jouit pas d’une véritable institution ecclésiastique, l’intégration semble inaccessible. De surcroît, de plus en plus d’islamistes refusent de s’intégrer à une société qu’ils considèrent impie et qu’ils rêvent de convertir.

Grégoire Canlorbe : Il a pu être argué que le wahhabisme, la doctrine qui inspire historiquement les terroristes qui se réclament de l’Islam, relève d’une hérésie et non d’un retour aux fondements et à la lettre de l’Islam. Autrement dit, il n’y a rien de traditionnel ni de fondamentaliste dans la doctrine du wahhabisme, qui apparaît tardivement au XVIIIème siècle, professée par Mohammad ibn Abd al-Wahhâb et dénoncée par son propre frère Souleyman ibn Abd al-Wahhâb dans un livre intitulé Les foudres divines réfutant le wahhabisme : Al-sawaiq al-ila-hiyya fi al-radd ala al-wahabiyya.

On ajoute que le frère comme le père de Mohammad était tous les deux des oulémas respectés de l’école hanbalite, la plus austère des quatre écoles juridiques de l’islamisme ; que les musulmans les plus rigoristes rejettent donc le wahhabisme qui constitue une hérésie schismatique ; et que certains savants musulmans vont même jusqu’à désigner Abd al-Wahhâb sous le terme de dajjâl, « l’imposteur » qui est dans les hadiths l’équivalent de l’antéchrist dans l’eschatologie chrétienne.

Comment résumeriez-vous les vices et mérites de cet argument islamophile ?

Waleed Al-Husseini : Il est tout à fait vrai que les « dérives » de Mohamed Ibn Abdel Wahhâb ont été vivement dénoncées par son frère, tout comme il est vrai que la doctrine wahhabite a servi de socle social et religieux à la famille Saoud pour asseoir son pouvoir en Arabie. Ceci fut l’exemple type de l’association du religieux et du politique. Mais ce n’est pas l’unique cas en la matière.

Au XXème siècle, Hassan Al-Banna, fondateur des Frères musulmans, a lui aussi été pris à partie par son propre frère pour les dérives sectaires et violentes de sa Confrérie. Plus récemment, le petit-fils de l’Ayatollah Khomeiny, fondateur de la République islamique d’Iran, a dénoncé la politique du Guide suprême, qui use du pouvoir religieux pour renforcer son emprise politique et économique sur l’Iran. Mais ces quelques hirondelles contestataires ne font pas le printemps. Car l’islam, toutes tendances confondues, qu’il soit wahhabite, salafiste, Frères musulmans ou d’obédience iranienne, se nourrit de la même source, le Coran.

Les musulmans appliquent aujourd’hui les mêmes méthodes qui avaient cours à l’époque du Prophète. Les actes de barbarie que commettent Daech, Al-Qaïda, le Hezbollah, l’Iran et l’Arabie saoudite et tant d’autres pays musulmans qui décapitent et violent les droits de l’homme s’étaient déjà produits pendant l’islamisation de la Péninsule arabique puis lors des conquêtes islamiques.

Grégoire Canlorbe : Alexandre le Grand, Jules César, Napoléon et Adolphe Hitler ont essayé de conquérir le monde. Ils ont tous échoué. Mais un prophète du désert illettré a accompli l’exploit dont ils rêvaient. Ses zélotes ont fondé un empire onze fois plus étendu que les conquêtes d’Alexandre le Grand, cinq fois la taille de l’Empire Romain, et sept fois la taille des États-Unis d’Amérique.

Comment expliquer, selon vous, ce coup d’éclat de Mahomet, à côté duquel les conquêtes d’Alexandre et de ses successeurs font pâle figure ? À terme, l’Occident sera-t-il assujetti lui aussi ?


Waleed Al-Husseini : À en croire leur discours, les islamistes se sont donnés la mission d’islamiser le monde entier. S’ils y parviennent, cela ne tiendra pas de leur force intellectuelle, ni de leur foi, encore moins de leur puissance militaire, mais davantage de la lâcheté de leurs adversaires.

À l’exception de l’Iran, les pays ou organisations islamiques ne produisent ni armes, ni culture, ni nourriture, ni civilisation. Sans la contribution de l’Occident, ils mourraient de faim. Je vous rappelle que ce sont les compagnies occidentales qui ont découvert et exploité le pétrole et permis à ces pays de se développer.

L’idée selon laquelle l’étendue de l’islam dépasse celle des Empires antiques ne semble pas adéquate.

Grégoire Canlorbe : À l’occasion des attentats de Charlie et du Bataclan perpétrés en 2015, de nombreuses voix se sont élevées parmi les musulmans dans le monde pour exonérer l’Islam, fût-ce une interprétation erronée, de toute responsabilité idéologique et imputer l’origine des massacres à une « conspiration judéo-maçonnique » destinée à décrédibiliser l’Islam.

Deux options psychologiques semblent possibles. Soit ces individus condamnent sincèrement les attentats en leur for intérieur, tout en se voilant la face sur la responsabilité idéologique de l’Islam, tellement le fardeau culturel est dur à porter. Soit ils approuvent ces attentats, au moins inconsciemment, et désirent de voir l’Islam conquérir l’Occident et mettre un terme à la chrétienté, ce qu’ils ne peuvent se permettre d’avouer en public.

De ces deux options, laquelle vous paraît la plus plausible ou répandue ?

Waleed Al-Husseini : Malheureusement, à de très rares exceptions, les musulmans approuvent discrètement ou du moins cherchent à justifier les attentats.

Comme je vous l’ai déjà expliqué, l’appartenance des musulmans à l’islam prime sur leur appartenance à une nation ou à un pays, et il est inconcevable, au stade actuel, que l’islam s’engage contre ceux qui ne font qu’en appliquer les enseignements. Pourtant, certains dirigeants ont brillamment joué la taqya, ou « la dissimulation », en condamnant verbalement les attentats et en les attribuant à de tierces parties.

Quant aux théories complotistes, elles sont démenties par les islamistes eux-mêmes qui ne cessent de revendiquer ces actes et d’en promettre d’autres. Je vous rappelle au passage que l’attaque contre Charlie Hebdo était justifiée par une fatwa iranienne, datant de 2006, visant le caricaturiste danois et son journal, accusés d’avoir attenté au Prophète, ainsi que tous les médias qui ont osé reproduire les dessins, dont Charlie.

De surcroît, les terroristes sont endoctrinés dans les moquées avant d’être enrôlés par les groupes terroristes, où ils mettent en pratique leur enseignement. Je ne vois nullement la lueur d’un quelconque complot envers l’islam.

Grégoire Canlorbe : Il est de bon ton parmi les intellectuels mis en vedette par les universités et les médias, évoquons en particulier Tariq Ramadan ou Michel Onfray, de reconnaître un point positif à l’idéologie qui anime les terroristes. À savoir que « l’Islam radical », apparemment un nom de code non assumé pour l’Islam tout court, promeut un idéal guerrier d’abnégation et d’héroïsme qui a déserté notre mode de vie occidental depuis l’avènement du capitalisme et de la société de consommation ; et qu’il constitue un remède à la permissivité « décadente » des sociétés occidentales en tant qu’il prohibe le vin, les jeux de hasard et les statues.

Que rétorqueriez-vous à ce discours en vogue ?

Waleed Al-Husseini : Tariq Ramadan, qui est le petit-fils de Hassan Al-Banna, fondateur des Frères musulmans, véhicule en public un discours qui se veut apaisant, mais qui est totalement à l’opposé de la teneur des conférences qu’il tenait discrètement dans les banlieues, notamment au lendemain des attentats du 11 septembre. Il avait alors encouragé les jeunes filles à porter le voile, dénoncé avec virulence les lois de la République française contre le port de signes religieux ostentatoires dans l’espace public, et évoqué le complot américano-sioniste contre l’islam.

Il convient de rappeler ici que la stratégie des Frères musulmans, longtemps huilée en Égypte, avait consisté à surfer sur l’extrémisme des terroristes, systématiquement défendus par des avocats payés par la Confrérie, pour gagner en notoriété et avancer sur le plan politique. Les Égyptiens souffrent aujourd’hui de cette complicité. Les islamistes en France et leurs porte-voix semblent tentés par le même scénario : dénoncer la barbarie du bout des lèvres, tout en défendant les terroristes en sous-main et en avançant dans leur sillage.

En définitive, je ne comprends pas pourquoi les islamistes, qui se réfugient en Occident pour jouir de ses largesses et de la liberté de culte et d’expression, veulent y imposer l’islam qu’ils ont déjà fui. Si la décadence de l’Occident et son matérialisme ne leur convient pas, ils n’ont qu’à retourner chez eux. Ceux qui y restent doivent se conformer à ses lois et les respecter.

Grégoire Canlorbe : En vous adressant en particulier aux musulmans, si vous deviez retenir un seul et unique argument en faveur du pluralisme des mœurs et des croyances, la liberté individuelle et la prohibition de « toute interférence par quelque autorité, familiale ou parentale, ou les autorités officielles, dans la vie privée des hommes et des femmes », lequel serait-il ?

Waleed Al-Husseini : Je les invite à adopter la démocratie, qui garantit la liberté dans toutes ses dimensions ; mais dont la promotion passe obligatoirement par la laïcité : laisser la religion aux religieux, la politique aux politiciens, la justice aux magistrats. Cette séparation entre le temporel et le spirituel d’une part, et entre les pouvoirs d’autres part, est le meilleur vecteur de développement économique et par conséquent humain.

Grégoire Canlorbe : Notre entretien touche à sa fin. Aimeriez-vous ajouter quelques mots ?

Waleed Al-Husseini : Je voudrais juste dire aux musulmans que l’islam n’est pas une fatalité. Du moment où ils ne l’ont pas choisi à la naissance, ils peuvent le quitter à tout moment. Ils sont nombreux à avoir franchi le pas, bien qu’ils n’aient pas toujours le courage de le revendiquer. Toutefois, il leur faut un peu plus d’intelligence et beaucoup moins de courage pour le faire, par rapport aux kamikazes qui se font exploser au nom de l’islam. À méditer.

Je vous remercie pour ces questions pertinentes.

Entretien par institut coppet



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19835
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: le sort de l apostat en islam?

Message non lupar yacoub » sam. 14 mai 2016 17:32

Image





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 17 invités