Suède: encore un coup de carpète devant les barbus

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19833
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Suède: encore un coup de carpète devant les barbus

Message non lupar yacoub » jeu. 19 janv. 2017 14:31

Dernier message de la page précédente :

Fleur Dejasmin
· 13 h ·

Par Amine Zaoui
In Liberté 12-01-2017
Entre nous et l’Histoire, le chemin est brouillé. Les musulmans sont obsédés par leur passé. Un passé qui ne bouge point. Figé. Inerte. Un passé, poids, fardeau, qui, à son tour, ne fait pas bouger ces musulmans, ses acteurs. Pour les musulmans, l’Histoire est l’équivalent du passé. Religieusement, ils regardent leur passé, avec glorification, avec adoration, hallucination, fascination, avec obsession, sans réflexion aucune, sans critique. Aveuglément.
Le passé n’est pas l’Histoire.
Les autres nations étudient leur Histoires afin de ne pas retomber dans leur passé. Afin d’éviter la stagnation, la décomposition, de putréfaction. Pour de ne pas se baigner une nouvelle fois, une deuxième foi, dans la même eau usée, sale. Les Arabes et les musulmans en général reviennent à leur Histoire afin d’y rester, d’habiter leur passé. Habiter le passé pour toujours. Retourner au passer, chez les musulmans, c’est pour faire revenir ce passé dans leur présent. Pour faire de ce passé un projet de leur société future !
Pourquoi ce retour des musulmans vers leur passé afin d’y habiter ? Tout simplement parce que le musulman a peur pour sa religion. Il veut la garder vierge. Comme elle l’était aux premières années de la révélation! Le musulman a peur pour son Dieu ! Ainsi, le musulman est habité par la peur du futur et la peur de l’autre, la peur du changement. Il se considère, il se voit, il s’imagine comme en état de guerre sainte continue !
Les musulmans, dans leur tête, sont en guerre sainte, déclarée ou muette, depuis quinze siècles !
Le passé musulman pour les musulmans est inoxydable ! Et dans cet état d’inoxydabilité réside la décadence de la société musulmane.
Les musulmans avancent à pas sûrs et hâtives mais vers l’arrière ! Dans le sens inverse de l’Histoire.
Les musulmans n’analysent pas leur Histoire, ils essayent de la reproduire, en vain !
“Lire” l’Histoire (je mets le mot lire entre guillemets), pour les musulmans, n’est pas un acte pour la prendre en leçon qui aide à l’avancement vers un futur meilleur, pour éviter les guerres, pour bannir les haines, pour semer la diversité, pour surmonter le sous-développement, mais au contraire cette “lecture” est une sorte de promenade continuelle dans un jardin imaginaire, fictif. Une randonnée perpétuelle pour se vanter des mérites qui sont dépassés, périmés.
Les musulmans ont lu, et continuent à lire leur l’Histoire avec une mentalité chevaleresque : Sabre. Sable. Cheval. Honneur. Chasse. Vengeance. Expansion. Les musulmans “lisent” leur histoire politique, par exemple, la période d’el khoulafas arrachidine (les Califes guidés), en pensant que tout était blanc ! Propre. Juste. Positif. Paradis. Et ils veulent la transporter et la transplanter dans leur temps. Mais l’Histoire nous démontre que ce n’était pas le cas : pourquoi un tel Calife à été assassiné, pourquoi l’autre a été empoisonné, pourquoi cette guerre entre eux…
Les musulmans “lisent” les hadiths en pensant que tout ce qui a été dit, écrit dans les livres est sacré !! et ils n’ont pas le courage intellectuel de faire le nettoyage dans ces textes religieux, oubliant que beaucoup de ceux qui se sont donnés à l’écriture des hadiths n’étaient que des pions, des nègres ou des serviteurs du Prince. Le texte religieux n’est pas innocent, politiquement parlant.
Dans tous leurs actes historiques, culturels et même scientifiques, les musulmans étaient prisonniers, en proie à la vision totalitaire religieuse et le sont toujours. Le temporel a été éliminé, chassé. Le sens de la critique est absent. La colère prend le dessus sur la raison. Le fanatisme à la place de la spiritualité. La fainéantise et la paresse à la place du travail.
En Algérie, on raconte l’anecdote suivante et qui symbolise cette religiolisité maladive ancrée dans la société : dans les années quatre vingt-dix, et à l’occasion du Salon international du livre d’Alger, les Algériens achetaient tout livre composé de plusieurs tomes et dont la reliure est hautement religieuse : Tarikh Al Tabari ou Sahih el Boukhari ou Sira d’Ibn Hicham… de ce fait ils ont acheté le “Capital” de Karl Marx dont la reliure ressemble à celle des livres religieux !
Cette situation qui perdure dans le monde musulman a fini par produire et reproduire une société condamnée à perpétuité par le poids de la religion. Enfanter un individu religieux dans ses actes, son imaginaire et dans sa langue. Une société hypocrite, recroquevillée sur elle-même et consommatrice, avec un individu vidé de tout sentiment de citoyenneté, un individu candidat à tous les genres de suicide religieux.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19833
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Suède: encore un coup de carpète devant les barbus

Message non lupar yacoub » ven. 20 janv. 2017 13:33

Fleur Dejasmin a partagé la photo de Chkoupistane - Khra win habbit.
· 10 h ·

Salam ou3eleikoum wa rahmatullah wa barakatu.
Ya khawti,
Depuis que le monde entier nous jalouse Zaïbet et son Rahmet Rebbi, nous avons décidé, inchallah, de créer une rubrique spécialement dédiée à ce que nous produisons de mieux dans notre pays: les savants islamiques, macha Allah.
Aujourd'hui, nous vous présentons Kaddour Abou Zob Ennaqa, éminent savant islamique de la région Ouest de Oued Felfel.
Kaddour a été prestigieusement diplômé avec mention, de la fac de Chkoupi Bou Ti9er9ourine, en staghfoulisme appliqué, à l'âge de 43ans.
Quand il ne passe pas ses journées sur Youporn à se muscler le poignet, il analyse les videos d'attentats en occident en y décelant, chaque fois avec génie, la trace du complot des sionistes.
Soucieux de restaurer la vérité, il anime parfois des débats sur Facebook au sujet des versets coraniques appelant au meurtre, qui auraient été modifiés par le Mossad et la CIA, lors du règne du calife Othmann (remarquez qu'il n'y a pas plus juif comme nom! )
Dans un essai de tmenyekologie, relayé par la très sérieuse revue algérienne "ضد اليهود و القبايل" (Mort aux juifs et aux Kabyles), Kaddour nous explique que l'Islam est parfait, et qu'il résoudra tous nos problèmes politiques, inchallah: C'est brillamment qu'il nous le prouve, en divisant le nombre de sourates par l'inverse de la racine carrée du nombre de versets, en soustrayant l'âge du Calife Bouteflika.
On obtient ainsi deux chiffres:
-1962 (Soubhan'Allah)
-Le chiffre 5 (qui pourrait correspondre à l'éventuelle volonté divine de lui faire briguer un cinquième mandat, Incha'Allah).
Kaddour s'était déjà distingué, lors du dernier concours national des plus belles Fatwas, avec son idée de forcer les femmes a prendre leur douche vêtues d'un Bainkini. En effet, Dieu serait fortement offensé par les femmes qui se lavent nues, car ces putes dérogent aux règles de pudeur, de vertu et de chasteté.
Dans le cadre de ses recherches, Kaddour nous confie qu'il souhaiterait déposer une demande de visa pour voyager en territoire kouffar et tenter de ramener le plus de blondes égarées possible vers la foi musulmane. Nous lui souhaitons la meilleure des réussites, inchallah, en espérant que les inventions immorales des mécréants (RSA, démocratie, amour et tolérance, ya latif) n'aient pas raison de sa foi pendant son séjour.
Nous félicitons encore Kaddour Abou Zob Ennaqa pour son sérieux travail de recherche; nous sommes fiers de notre élite nationale (Qassaman).
Pour rencontrer Kaddour, vous pourrez le trouver cette semaine entre 11h et 23h30 dans un café de sa localité, en train de fumer des chichas au goût de mesk el lil, en donnant d'interminables conférences sur la grandeur de la civilisation arabomusulmane d'il y'a 14 siècles.
Barak'Allahoufikoum !



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19833
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Suède: encore un coup de carpète devant les barbus

Message non lupar yacoub » sam. 19 août 2017 11:38

Finlande : deux morts et six blessés dans une attaque au couteau à Turku

Turku (Finlande), vendredi. La police finlandaise recommande d'éviter le centre ville. Sur une vidéo prise sur la place du Marché, on voit un corps recouvert d'un drap blanc.AFP/Juha Riihimaki


Un homme a attaqué plusieurs personnes à l'arme blanche, vendredi, dans les rues de Turku, au sud de la Finlande. Deux des victimes sont décédées.

Samedi matin, la police finlandaise ignorait toujours les motivations du suspect arrêté après avoir poignardé à mort deux personnes et blessé six autres, vendredi, dans la ville portuaire de Turku, au sud-ouest de la Finlande. «Il y a huit victimes dans l'attaque au couteau. Deux morts et six blessés», a écrit sur Twitter la police de la région. Une victime est morte sur place et l'autre à l'hôpital.



La police décrit l'agresseur comme «un jeune homme d'origine étrangère», sans donner d'autres détails. Les policiers ont également indiqué travailler en coopération avec les services de l'immigration finlandais, mais son identité n'a pas été établie.




Lors d'une conférence de presse, la police a précisé que l'une des victimes avait été attaquée alors qu'elle portait secours à une autre sur la place du Marché au centre de la ville. «L'assaillant a ensuite quitté la place vers une rue très fréquentée et poignardé plus de gens», a ajouté un porte-parole de la police. «A ce moment de l'enquête, nous ne pouvons pas dire s'il s'agit d'un acte terroriste», a-t-il poursuivi.



Selon un représentant de l'hôpital de Turku, toutes les victimes étaient des adultes. Une personne est morte sur place et l'autre à l'hôpital. D'après le Spiegel, trois autres victimes sont hospitalisées en soins intensifs.


Vraisemblablement le fait d'un seul homme


L'attaque est vraisemblablement le fait d'un seul homme, mais les forces de l'ordre recherchaient cependant d'éventuels complices.


L'incident a eu lieu en plein cœur de cette ville portuaire et ancienne capitale de la Finlande, peu après 16 heures (15 heures à Paris) dans un quartier très fréquenté. «J'ai vu une vieille dame (...), elle avait du sang partout sur le corps», a expliqué Wali Hashi, présent sur les lieux. «J'ai tenté de l'aider (...), je l'ai mise sur le côté». «Une jeune femme a très fortement crié vers un coin de la place. Nous avons vu un homme sur cette place, un couteau à la main et l'agitant», a raconté à la télévision publique finlandaise YLE un témoin. La police a appréhendé l'assaillant à peine vingt minutes après l'attaque.


Vendredi, la police avait demandé à la population de quitter et d'éviter le centre de Turku. La police a renforcé la sécurité à l'aéroport d'Helsinki-Vantaa et dans les gares du pays.



Il est «difficile de comprendre qu'une telle violence ait pu se produire à l'échelle de Turku. De tels événements, qui ont été trop fréquents en Europe et dans le monde, sont maintenant arrivés ici, ce qui nous effraie également», a déclaré dans un communiqué Aleksi Randall, maire de cette ville d'environ 185 000 habitants.

Le risque d'attentat évalué à deux sur une échelle de quatre


En juin, les services de sécurité finlandais (Supo) avaient relevé d'un cran leur évaluation du risque d'attaque terroriste, annonçant avoir repéré une activité de Daech qui pourrait viser la Finlande. Le risque, considéré jusque-là comme «faible», est désormais «relevé», soit le deuxième cran le plus bas sur une échelle de quatre, ont indiqué les autorités.



En 2012, le Premier ministre de l'époque avait été approché à Turku dans la rue par un homme qui tenait un couteau. N'ayant pas manifesté d'agressivité et visiblement perturbé psychologiquement, cet homme n'avait pas été poursuivi. L'Union européenne a «fermement condamné» l'attaque. Fin 2016, une élue municipale et deux journalistes ont été tuées par balles dans une ville proche de la frontière russe, un drame illustrant le problème des armes à feu dans le pays, très répandues. Les forces de l'ordre avaient alors rapidement interpellé un homme désigné par plusieurs témoins comme le tueur.


L'Europe condamne l'attaque de Turku

Les pays d'Europe n'ont pas tardé à condamner l'attaque. Sur Twitter, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker a déclaré que ses pensées allaient «aux victimes de l'attaque de Turku et à leurs proches» :



Emmanuel Macron a également fait part de sa solidarité avec les victimes de l'attaque :



Avatar du membre
selene
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 750
Enregistré le : mar. 6 mai 2008 08:00
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Suède: encore un coup de carpète devant les barbus

Message non lupar selene » mar. 22 août 2017 12:30

yacoub a écrit :
sam. 19 août 2017 11:38
Finlande : deux morts et six blessés dans une attaque au couteau à Turku

Turku (Finlande), vendredi. La police finlandaise recommande d'éviter le centre ville. Sur une vidéo prise sur la place du Marché, on voit un corps recouvert d'un drap blanc.AFP/Juha Riihimaki


Un homme a attaqué plusieurs personnes à l'arme blanche, vendredi, dans les rues de Turku, au sud de la Finlande. Deux des victimes sont décédées.

Samedi matin, la police finlandaise ignorait toujours les motivations du suspect arrêté après avoir poignardé à mort deux personnes et blessé six autres, vendredi, dans la ville portuaire de Turku, au sud-ouest de la Finlande. «Il y a huit victimes dans l'attaque au couteau. Deux morts et six blessés», a écrit sur Twitter la police de la région. Une victime est morte sur place et l'autre à l'hôpital.



La police décrit l'agresseur comme «un jeune homme d'origine étrangère», sans donner d'autres détails. Les policiers ont également indiqué travailler en coopération avec les services de l'immigration finlandais, mais son identité n'a pas été établie.




Lors d'une conférence de presse, la police a précisé que l'une des victimes avait été attaquée alors qu'elle portait secours à une autre sur la place du Marché au centre de la ville. «L'assaillant a ensuite quitté la place vers une rue très fréquentée et poignardé plus de gens», a ajouté un porte-parole de la police. «A ce moment de l'enquête, nous ne pouvons pas dire s'il s'agit d'un acte terroriste», a-t-il poursuivi.



Selon un représentant de l'hôpital de Turku, toutes les victimes étaient des adultes. Une personne est morte sur place et l'autre à l'hôpital. D'après le Spiegel, trois autres victimes sont hospitalisées en soins intensifs.


Vraisemblablement le fait d'un seul homme


L'attaque est vraisemblablement le fait d'un seul homme, mais les forces de l'ordre recherchaient cependant d'éventuels complices.


L'incident a eu lieu en plein cœur de cette ville portuaire et ancienne capitale de la Finlande, peu après 16 heures (15 heures à Paris) dans un quartier très fréquenté. «J'ai vu une vieille dame (...), elle avait du sang partout sur le corps», a expliqué Wali Hashi, présent sur les lieux. «J'ai tenté de l'aider (...), je l'ai mise sur le côté». «Une jeune femme a très fortement crié vers un coin de la place. Nous avons vu un homme sur cette place, un couteau à la main et l'agitant», a raconté à la télévision publique finlandaise YLE un témoin. La police a appréhendé l'assaillant à peine vingt minutes après l'attaque.


Vendredi, la police avait demandé à la population de quitter et d'éviter le centre de Turku. La police a renforcé la sécurité à l'aéroport d'Helsinki-Vantaa et dans les gares du pays.



Il est «difficile de comprendre qu'une telle violence ait pu se produire à l'échelle de Turku. De tels événements, qui ont été trop fréquents en Europe et dans le monde, sont maintenant arrivés ici, ce qui nous effraie également», a déclaré dans un communiqué Aleksi Randall, maire de cette ville d'environ 185 000 habitants.

Le risque d'attentat évalué à deux sur une échelle de quatre


En juin, les services de sécurité finlandais (Supo) avaient relevé d'un cran leur évaluation du risque d'attaque terroriste, annonçant avoir repéré une activité de Daech qui pourrait viser la Finlande. Le risque, considéré jusque-là comme «faible», est désormais «relevé», soit le deuxième cran le plus bas sur une échelle de quatre, ont indiqué les autorités.



En 2012, le Premier ministre de l'époque avait été approché à Turku dans la rue par un homme qui tenait un couteau. N'ayant pas manifesté d'agressivité et visiblement perturbé psychologiquement, cet homme n'avait pas été poursuivi. L'Union européenne a «fermement condamné» l'attaque. Fin 2016, une élue municipale et deux journalistes ont été tuées par balles dans une ville proche de la frontière russe, un drame illustrant le problème des armes à feu dans le pays, très répandues. Les forces de l'ordre avaient alors rapidement interpellé un homme désigné par plusieurs témoins comme le tueur.


L'Europe condamne l'attaque de Turku

Les pays d'Europe n'ont pas tardé à condamner l'attaque. Sur Twitter, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker a déclaré que ses pensées allaient «aux victimes de l'attaque de Turku et à leurs proches» :



Emmanuel Macron a également fait part de sa solidarité avec les victimes de l'attaque :
incroyable que même les Vikings finlandais se retrouvent englués par des fanatiques du
bedouin des sables d arabie le Mahomet . :lol: :lol:
mais qu est ce qu il leur a pris à ces finlandais d' accepter sur leur territoire
des gens qui sont à des annés lumiere de leur mode de vie . ils sont masos ma parole :mrgreen: :mrgreen:




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19833
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Suède: encore un coup de carpète devant les barbus

Message non lupar yacoub » ven. 15 sept. 2017 13:10

Suède : Un Somalien arrêté alors qu’il violait le cadavre de sa victime. La Suède et la Norvège sous les viols brutaux des musulmans!

Un immigrant somalien de 34 ans a été arrêté pour avoir sauvagement attaqué une femme à côté du garage d’un hôtel Sheraton en Suède.

La police a déclaré que le violeur a continué de violer le cadavre de la femme bien après qu’elle ne soit morte. L’immigrant Somalien a d’ailleurs été appréhendé par la police alors qu’il violait la victime décédée.

La Suède et la Norvège traversent une vague massive de viols brutaux. Les statistiques de la criminalité montrent que les viols dans ces deux pays sont majoritairement perpétrés par des immigrés musulmans.

En 2013 un rapport de la Radio suédoise publique a donné des chiffres. Au cours des 7 premiers mois de 2013, plus de 1.000 femmes suédoises ont déclaré avoir été violées par des immigrés musulmans. Plus de 300 d’entre elles étaient âgées de moins de 15 ans. Ce nombre de viols est en hausse de 16% par rapport aux chiffres de 2012.





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 24 invités