tarik rammadan , integriste ou pas ?

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6736
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: tarik rammadan , integriste ou pas ?

Message non lupar Georges » ven. 9 févr. 2018 15:07

Dernier message de la page précédente :


Pourquoi il convient de se méfier à l’égard des accusations de viol contre Tariq Ramadan


L’islamologue genevois Tariq Ramadan, petits-fils du fondateur des Frères musulmans Hassan el-Banna, est pris dans une tempête médiatique depuis quelques jours en raison des accusations de viols qui se succèdent à son encontre. Deux femmes ont effectivement déposé plainte contre lui en France et une troisième s’est confiée aux médias.

Tariq Ramadan est une personnalité publique qui possède une certaine notoriété dans le monde francophone et au delà. Ses idées politiques et sa vision du monde sont bien entendu critiquables mais ce n’est pas l’objet de cet éditorial. Dans l’affaire qui nous occupe, il s’agit avant tout de faire une distinction entre le personnage privé et le personnage public. Il ne serait pas honnête de lier les deux choses car rien dans son discours public ne laisse penser qu’il pourrait cautionner de tels agissements. Il s’agit plutôt d’examiner quelle était la réputation de Tariq Ramadan dans la sphère privée avant ce déferlement médiatique et de comprendre ce qui pourrait se cacher derrière ces accusations tonitruantes.

Avant d’entamer une carrière académique internationale, qui l’a menée à Londres ou au Qatar notamment, Tariq Ramadan a enseigné à l’Université de Fribourg ainsi qu’au Collège de Saussure à Genève jusqu’en 2004. J’ai moi-même fréquenté l’Université de Genève à partir de 2004 et je me souviens d’une anecdote que m’avait racontée une étudiante que je fréquentais sur les bancs de l’Université et qui avait eu Tariq Ramadan comme enseignant au Collège de Saussure. Elle m’avait rapporté qu’une de ses camarades de classe s’était amusée à aguicher Tariq Ramadan en plein cours en le fixant dans les yeux de manière continue. Celui-ci avait réagi de manière parfaitement professionnelle en ne se laissant pas intimider et en refusant d’entrer dans un jeu de séduction avec l’adolescente. Tout ceci ne colle pas exactement avec le profil d’un prédateur sexuel. Aucune collègue enseignante de l’islamologue genevois ne s’est jamais plainte du comportement de ce dernier au cours de ses nombreuses années d’enseignement.

La thèse de la culpabilité de Tariq Ramadan est également mise en doute par le décalage entre les faits présumés et le dépôt de plainte. Après tout les jeunes femmes auraient pu porter plainte au lendemain des faits. La police aurait ainsi été en mesure de mener une enquête avec des preuves matérielles qui inculpent ou disculpent l’accusé. Or, ces plaintes surviennent toutes peu de temps après le scandale de l’affaire Weinstein, comme s’il s’agissait de détourner l’attention sur un spectre plus large de personnalités publiques.

Sans surprise, la militante LGBT Caroline Fourest, qui a construit une grande partie de sa carrière médiatique en s’attaquant à Tariq Ramadan, s’est délectée de cette actualité en affirmant dans Marianne qu’elle était au courant depuis plusieurs années de la « double vie » de l’essayiste genevois. Régulièrement promue par Bernard-Henri Lévy, qui semble lui même embarrassé par l’affaire Weinstein, Caroline Fourest est régulièrement accusée d’énoncer des mensonges dans la sphère publique. Malgré cette réputation, la RTS lui donne largement la parole dans un sujet du JT du 28.10.17. La féministe de combat semble avoir trouvé le scénario idéal : « Tout d’abord le cruel « islamo-violeur » s’en prend à de pauvres femmes qui étaient sous l’emprise salafiste. Puis celles-ci finissent par se libérer du poids de l’oppression masculine en épousant l’idéologie féministe de Caroline Fourest et osent enfin porter plainte contre l’homme qui les a souillées. »

Le tribunal médiatique semble avoir choisi d’accorder beaucoup d’importance et de crédibilité à ces accusations qui relèvent d’actes sordides et qui surviennent à un moment bien précis, comme nous l’avons relevé plus haut. Si les tribunaux donnent en fin de compte gain de cause à Tariq Ramadan, peut-on espérer des excuses publiques de la part de Caroline Fourest? La question reste ouverte mais il est permis d’en douter au vu de son parcours qui démontre qu’elle préfère s’entêter dans ses certitudes plutôt que d’admettre ses erreurs.

Alimuddin Usmani




Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5345
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: tarik rammadan , integriste ou pas ?

Message non lupar nexus » sam. 10 févr. 2018 01:46

La religion et le pseudo érudisme utilisé comme arme de séduction auprés de cruches, fonctionne a merveille ,la preuve Ramadan a baisé a l'oeil et a assumé et assuré ses fantasmes sans pbs pendant 30 piges .Les 2 plaignates, ont eu un regain de lucidité et de courage, au vu de la machine d'intimidation mise en place pour proteger la libido de ce guignol.Bravo mesdames .Peut être un parsite en moins.
L'aura en'a pris un coup en tout cas .


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20649
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: tarik rammadan , integriste ou pas ?

Message non lupar yacoub » jeu. 15 févr. 2018 14:08

Ramadan ne faisait pas abstinence
Image
Iman Ramadan épouse Tarik Ramadan

En 1986 Tariq Ramadan se marie à 24 ans à une catholique bretonne convertie à l’islam et renommée Iman, avec laquelle il aura quatre enfants. Cette dernière, pas jalouse, déclarait dans une interview :
Est-ce facile d’être l’épouse de Tariq Ramadan ?
« Du point de vue de l’homme public, ce n’est pas facile parce qu’il est souvent absent et qu’il faut gérer cette absence. Mais je sais qu’il est utile ailleurs, et je lui reconnais une telle valeur que je trouverais égoïste de ne pas en faire profiter les autres.
L’islam m’a permis de prendre du recul. J’étais catholique et croyante, mais pas pratiquante. Je n’avais pas besoin de donner une place à la religion »
Nul doute qu’il avait trouvé la perle rare, la femme parfaite.

Fort de cet abrutissement, Tariq Ramadan ne se sent lié par aucune obligation de fidélité à l’égard de sa femme et, dans le même temps, justifie la lapidation des femmes adultères, les femmes adultères, s’entend. Cela ne pose aucun problème à l’orfèvre du double langage et de la double posture. Mektoub, c’est écrit.

Mais voilà que la vague #balancetonporc déferle sur les États-Unis et l’Europe lui emboite le pas. Si les débordements ne gênaient pas sa femme convertie, sa coreligionnaire franco-tunisienne Henda Ayari balance son porc : « J’ai gardé le silence depuis plusieurs années par peur des représailles ». Puis c’est la coreligionnaire franco-marocaine Majda Bernoussi qui balance à son tour : « Je démasque un homme qui se sert de l’islam et de son statut d’homme spirituel pour piéger de manière industrielle des femmes et des hommes par le mensonge de sa nature. » Sur son statut d’homme marié elle précise : « Il ne dit pas qu’il est marié. À moi il a dit qu il était divorcé devant Dieu et les hommes et a menti systématiquement en se révoltant quand je n’avais pas confiance. »

Dès le 22 octobre, nous l’épinglions dans nos colonnes : « Voilà que le théologien islamiste Tariq Ramadan est aussitôt accusé d’être un porc par l’écrivain franco-tunisienne Henda Ayari. Après le porc kascher Weinstein, voici le porc halal. Un partout. »

Fort de son bon droit et de ses appuis médiatiques, l’uléma Tariq Ramadan conteste toutes ces allégations porcines. Mais les victimes persistent et la Justice française finit par le rattraper et le place ce 31 janvier en garde à vue. Il s’est rendu mercredi (hier) matin à la convocation des policiers dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte à Paris des chefs de viols et violences volontaires.

Le manipulateur Ramadan, dont l’ambivalence est un art de vivre, était pourtant persona non grata aux États-Unis dès 2004. Le 2 août de cette année, l’ambassade des États-Unis à Berne (Suisse, le prédicateur étant de nationalité suisse) l’avertit que le visa de séjour et de travail qui lui avait été accordé était révoqué, par décision du Homeland Security Department.
En 2016 Nice Provence Info alertait ses lecteurs des perversités rhétoriques du prédicateur :
• Ramadan à Carros : la polémique enfle le 7 mars 2016
• Qui connaît vraiment Tariq Ramadan ? le 18 mars 2016
Il faut encore attendre novembre 2017 et plusieurs plaintes de viol en France et d’abus sexuel sur des mineures en Suisse, pour que le porteur de la bonne parole soit mis en congé de son poste de professeur d’études islamiques contemporaines à l’université d’Oxford.
Même son intarissable sponsor, le Qatar, finit par lui couper les ponts, selon Le Point, car il serait « coupable de nuire à l’image de l’émirat ». Il était temps.

Le beau parleur a perdu tous ses soutiens, même celui de Caroline Fourest, c’est peu dire. Toute la presse Bien Pensante qui le protégeait hier, le lâche à reculons. Il ne lui reste plus qu’à se mettre en couple avec Edwy Plenel, son indéfectible admirateur. Ils pourront tenter une gestation pour une truie.

https://youtu.be/Sm4T2pLK11s



Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5345
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: tarik rammadan , integriste ou pas ?

Message non lupar nexus » ven. 16 févr. 2018 18:47

Vu la trogne de la dulcinée un reméde contre l'amour .En tout cas le profil parfait pour ce genre de baratineurs mithos. Gonzesse jusque boutiste a en renier leurs noms et origines pour adopter un des pires dogmes anti féminins
Les pires ennemies des femmes sont bien ce genre de femmes. :evil:


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20649
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: tarik rammadan , integriste ou pas ?

Message non lupar yacoub » jeu. 22 févr. 2018 16:38




Fred
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 280
Enregistré le : dim. 10 avr. 2005 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: tarik rammadan , integriste ou pas ?

Message non lupar Fred » dim. 25 févr. 2018 14:47

Les juges enquêtent.

Tariq Ramadan n'est pas arrivé à Lyon à 18h35 comme il le prétendait mais à 11h15.

Donc son alibi tombe à l'eau. C'est pas beau de mentir.


« Écrasons l'infâme ! » Voltaire
« Les religions sont comme les vers luisants : pour briller, il leur faut de l'obscurité. » Schopenhauer

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20649
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: tarik rammadan , integriste ou pas ?

Message non lupar yacoub » mer. 28 févr. 2018 14:42

Sauvons le frère Tariq, victime d’un complot sioniste

Selon le coran et les hadiths, un musulman ne doit être jugé par un non musulman (un mécréant). Actuellement, le prédicateur Tariq Ramadan de nationalité suisse et d’origine égyptienne est incarcéré à la prison de Fleury Mérogis, dans une aile particulière qui est réservée aux détenus sensibles. Il est accusé d’agression sexuelle et de viol aggravé sur personne vulnérable. Selon le droit français, il est toujours considéré comme innocent jusqu’à preuve du contraire. Mais là où le bât blesse, c’est la réaction des islamistes de leurs alliés islamo-gauchistes qui demandent sa libération immédiate et sans condition. Car il semblerait que la justice française soit inapte à le juger. Cette justice, ils savent seulement l’instrumentaliser pour faire taire toute critique de l’islam. Le djihad judiciaire, ils l’apprécient pour défendre leur idéologie mais quand cette même justice va à l’encontre de leurs intérêts, ils n’hésitent pas une seconde à la traiter de partiale. Ils crient haut et fort qu’elle est suspecte et qu’elle ne juge pas selon la charia. Et leur frère Tariq n’est pas n’importe qui, c’est un savant émérite de l’islam, et par conséquent, il est au-dessus des lois des kouffars, seule la justice d’Allah pourrait le juger, le cas échéant…

Le maintien en détention de Tarek Ramadan par la justice malgré sa maladie imaginaire, le jeudi 22 février 2018, a mis en colère ses amis et ses supporteurs islamistes. Publiée par le journal en ligne Médiapart (comme par hasard), une tribune de personnalités françaises et étrangères (tiens, tiens) réclame une justice équitable comme si la justice française était devenue subitement partiale et encore moins indépendante car elle a refusé de mettre en liberté le prédicateur islamique Tariq Ramadan accusé de viol.

Cette tribune est signée par des intellectuels notoirement connus pour être des islamophiles avérés tels qu’Alain Gresh et François Burgat mais aussi des islamistes adeptes de l’islamisation de la France comme Marwan Mohammed (ancien gourou du CCIF-collectif contre l’islamophobie en France, à croire que l’islamophobie est une maladie contagieuse) et Siham Assbague, une pasionaria du communautarisme.

Dans cette tribune, il est écrit : « Il est de notre devoir aujourd’hui de nous inquiéter d’un traitement judiciaire d’exception à l’endroit de Tarik Ramadan et de sonner l’alarme contre les motivations politiques qui pourraient contrevenir au bon fonctionnement de la procédure judiciaire…. »
Pour ces messieurs-dames, la justice française quand elle ne sert pas l’islamisation de la France et le djihad judiciaire, elle est soupçonnée de partialité. Rien que ça !

Ont sonné aussi le tocsin islamique pour sauver le frère Tariq Ramadan de la justice des kouffars, Houria Bouteldja, porte-parole des Indigènes de la République, une racialiste confirmée, Nabil Ennasri, le porte-étendard et propagandiste du Qatar en France, Amar Lasfar, président des Musulmans de France (ex-UOIF, les frères musulmans qui veulent islamiser la planète toute entière) qui a dit : « Tariq Ramadan, c’est notre frère et jusqu’à preuve du contraire, il est innocent ». Pour lui, les femmes qui se disent avoir été violées par son frère Tariq, ne sont que quantité négligeable et ne méritent pas qu’on s’y attarde comme le lui enseigne sa religion de paix et d’amour… D’ailleurs, pour l’islam, la femme représente Satan, c’est une tentatrice, et tout ce qu’elle dit ne doit pas d’être pris au sérieux. En un mot, elle n’a qu’à rester emmurée chez elle pour éviter d’être agressée et violée. Tout ce qui lui arrive en dehors de son territoire (le haram), elle le mérite amplement.

Plus tartuffe que moi, tu crèves, c’est ça, l’islam quoiqu’en disent les islamo-gauchistes qui scandent pas d’amalgame.
Cette mobilisation islamique est renforcée par le recteur de la mosquées de Lyon, Kamel Kabtane qui a dit pour faire la jonction avec les frères musulmans : « que Tariq Ramadan subit un lynchage politico-médiatique. Ce sont ces raisons humanitaires qui nous ont conduits à prendre position ». Sans oublier aussi, le recteur de la mosquée de Villeurbanne, le ‘frèriste’ Azzedine Gaci au visage libéral pour tromper l’ennemi européen. Et à ces voix, il faut ajouter celle de l’imam Ismail Abou Ibrahim de Marseille.
Il ne faut pas perdre de vue que l’islamiste costume, cravate et rasé de près est un soldat d’Allah efficace, parce qu’il arrive à provoquer l’endormissement de ceux qui l’écoutent. Et bonjour les dégâts !

Pourtant, ces dignitaires de l’islam n’ont pas excommunié les soldats de Daech (état islamique) quand ils vendaient les femmes yazédies sur les marchés à esclaves de Raqqa et de Mossoul. Il est vrai que ces dernières ne sont que des mécréantes, impures et méritent largement leurs conditions d’esclaves sexuelles, car c’est l’islam qui le recommande. Pendant que ces femmes yazédies subissaient l’enfer sur terre au nom de l’islam, eux sont restés muets. Ils savent manier à la perfection le double discours et la duplicité. L’art de la taqquiyah est un domaine dans lequel ils excellent.
Ne manquait à cet aréopage islamiste que le président du CFCM Ahmet Ogras, un proche de l’AKP, et allié de fait du président turc Erdogan d’obéissance frèriste qui rêve de restaurer le califat islamique, un dictateur confirmé qui terrorise les Européens frileux, qui subissent ses menaces en faisant la politique de l’autruche.

Pour toutes ces personnalités de l’islam, l’incarcération du frère Tariq est un complot ourdi par le sionisme mondial pour le faire taire parce qu’il participe activement à l’éveil islamique.
Cette mobilisation générale islamique pour sauver le soldat d’Allah Tariq Ramadan confirme que le djihad est lancé pour conquérir la France et par conséquent l’Europe tout entière. Ce n’est pas une vue de l’esprit mais une réalité qui se confirme de jour en jour.

Pour le moment, la caste politico-médiatique hors sol ne croit pas à cette conquête. C’est un mensonge propagé par les islamophobes pour salir l’islam, lit-on ici et là. Les bien-pensants, chantres de la morale des salons parisiens, ne croient pas une seconde à l’islamisation de la France qui est pour eux une farce, diffusée pour ternir l’image de la belle religion de paix et d’amour.

En attendant que cette conquête soit totale, continuez à sonner les matines, braves gens de France et d’ailleurs.

Hamdane Ammar




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20649
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: tarik rammadan , integriste ou pas ?

Message non lupar yacoub » mar. 6 mars 2018 15:38

Tariq Ramadan aurait usurpé ses titres universitaires
Avant Oxford, Ramadan se présentait comme « professeur de philosophie et d'islamologie à l'université de Fribourg ». Alors qu'il n'était même pas assistant.
De notre correspondante à Genève, Ian Hamel
Modifié le 05/03/2018 à 13:48 - Publié le 05/03/2018 à 13:22 | Le Point.fr


Un député suisse s'interroge sur la manière dont Tariq Ramadan a pu délivrer un cours à l'université de Fribourg sans avoir le moindre titre universitaire.
Image Un député suisse s'interroge sur la manière dont Tariq Ramadan a pu délivrer un cours à l'université de Fribourg sans avoir le moindre titre universitaire.
© AFP PHOTO / MEHDI FEDOUACH


En novembre 2003, lors de l'émission 100 minutes pour convaincre, c'est le clash entre Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, et Tariq Ramadan. Pour paraître plus modéré que son frère Hani, favorable à la charia, le prédicateur propose un « moratoire sur la lapidation », provoquant la consternation dans le public comme chez les téléspectateurs. Au début de l'émission, pour le présenter, Olivier Mazerolle déclare : « Vous enseignez l'islam à Genève et la philosophie à Fribourg. » Or, ce n'est pas le cas, il enseigne le français dans le collège de Saussure à Genève.

Malgré la controverse, Tariq Ramadan tient à son moratoire. Dans la page « Débats » du Monde, il publie le 31 mars 2005 un long texte intitulé « Pour un moratoire sur l'application de la charia dans le monde musulman », et signe : professeur de philosophie et d'islamologie à l'université de Fribourg (Suisse). Face à d'autres prédicateurs parfois peu cultivés, cette carte de visite lui permet de se faire passer, en particulier dans les banlieues françaises, pour un éminent universitaire. Or, à cette époque, il ne l'est pas. Le 26 février 2018, le député Xavier Ganioz, vice-président du Parti socialiste fribourgeois, a demandé à l'université de Fribourg de s'expliquer sur les conditions d'arrivée de l'islamologue dans l'institution.
Une heure de cours bénévolement

Reprenant des informations parues dans les médias, l'élu écrit dans son interpellation : « L'accusation de “faux professeur“ est lourde de sens. Elle impliquerait que notre université ait pu se faire berner sur le statut académique de Tariq Ramadan. Elle impliquerait aussi et surtout que les étudiant-e-s qui ont été élèves dudit islamologue aient été trompé-e-s ». Le rectorat de Fribourg a déjà répondu qu'effectivement Tariq Ramadan n'était ni professeur ni même assistant à l'université. Il se serait contenté de proposer bénévolement, une heure par semaine, un exposé sur l'islam. « L'université de Fribourg n'est pas responsable des titres académiques qui ont été attribués à M. Ramadan après son départ en 2004 », ajoute le rectorat.

En 2005, alors qu'il a quitté l'université, Tariq Ramadan continue pourtant dans Le Monde de se présenter comme professeur. « Fribourg n'est qu'une ville de 38 000 habitants. L'université est une véritable institution. Il est important de savoir pourquoi Ramadan a pu exercer son enseignement sans poste officiel de professorat ou d'assistanat. Le contenu de son enseignement était-il connu de la direction de notre université ? » s'interroge Xavier Ganioz. Un recrutement pour le moins contestable.

Charles Genequand, ancien doyen de la Faculté de lettres de Genève et spécialiste du monde arabe, avait refusé la thèse universitaire de Tariq Ramadan, consacrée à Hassan al-Banna, le fondateur des Frères musulmans égyptiens. Très remonté contre son ancien élève, Charles Genequand avait traité Tariq Ramadan dans la presse de « pseudo intellectuel », d'« opportuniste vaniteux ». « Ses idées ? poursuivait le professeur : une vision étriquée et assez rétrograde de l'islam. »

En France, le politologue et sociologue Gilles Kepel, spécialiste de l'islam et du monde arabe contemporain, n'était guère plus charitable : « Tariq Ramadan est un produit de consommation jetable (…) Ce n'est pas un universitaire, je ne le considère absolument pas comme un collègue », m'avait-il confié alors que j'écrivais La Vérité sur Tariq Ramadan. Sa famille, ses réseaux, sa stratégie (1).
Des réserves sur les cours de biologie

Le petit-fils d'Hassan al-Banna n'avait pas non plus que des amis parmi ses collègues de collège. En 1994, dans Les Musulmans dans la laïcité (2), Il écrivait que « les cours de biologie peuvent contenir des enseignements qui ne sont pas en accord avec les principes de l'islam. Il en est d'ailleurs de même des cours d'histoire et de philosophie ». Il ajoutait : « La gymnastique n'est pas "interdite en soi" aux jeunes musulmanes. Il faut, dans ce dernier cas, discuter des aménagements possibles qui permettraient que soient respectées les convictions des jeunes filles. »

Les professeurs de biologie du collège de Saussure à Genève s'étaient alors demandé dans Le Journal de Genève s'il était moralement possible, d'un point de vue déontologique, « d'enseigner dans une école tout en dénigrant l'enseignement d'une branche dispensée par une partie de ses collègues ».

(1) 2007, éditions Favre.

(2) 1994, Tawhid.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20649
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: tarik rammadan , integriste ou pas ?

Message non lupar yacoub » mer. 14 mars 2018 17:12

Affaire Ramadan : le saisissant témoignage de la 3e plaignante
11h39 , le 14 mars 2018, modifié à 12h56 , le 14 mars 2018

Actuellement en détention après avoir été accusé de viols par deux femmes, Tariq Ramadan est également mis en cause par une troisième plaignante. Celle-ci livre un témoignage glaçant dans l'Express.
Tariq Ramadan est accusé de trois viols en France. (Abaca)

Elle a été la troisième personne en France à briser le silence. Marie* a décidé de porter plainte samedi contre le prédicateur musulman Tariq Ramadan. Selon l'Express, la plaignante accuse Tariq Ramadan de 9 viols commis à Paris, Roissy, Lille, Londres et Bruxelles entre février 2013 et juin 2014. Cette Française musulmane d'une quarantaine d'années dit avoir été sous "l'emprise" du théologien suisse pendant plusieurs mois. Après un premier contact initié par Tariq Ramadan, Marie et lui commencent à converser en privé. Très vite, la mère de famille commence à se confier à Tariq Ramadan en particulier sur le fait qu'elle a eu des relations sexuelles avec Dominique Strauss-Kahn. Son nom apparaît alors dans le dossier du Carlton à Lille.

Lire aussi : Affaire Ramadan : le JDD a retrouvé le magistrat qui avait rencontré "Christelle" en 2009
"Tariq Ramadan agissait comme un gourou sectaire", selon une source proche de l'enquête

Un premier rendez-vous a lieu dès le 15 février 2013, selon elle, dans l'hôtel Radisson Blu Hotel à Bruxelles où Tariq Ramadan donne une conférence. Marie retrouve alors l’universitaire dans la chambre d'hôtel où elle dit avoir été "surprise, contrainte et frappée" et évoque deux relations sexuelles non consenties. Elle parle ainsi d'une fellation de force durant laquelle l'islamologue lui aurait attrapé les cheveux. Puis une "pénétration vaginale" nue dans la baignoire où elle se serait fait uriner dessus et insulter. Malgré ce premier rendez-vous très violent, Marie, sous l'emprise de l'islamologue, continue à le voir et subit, selon elle, plusieurs autres viols. "Tariq Ramadan agissait comme un gourou sectaire. Quand Marie se plaignait de sa brutalité, il lui répondait de se taire, d'obéir et de reprendre sa soumission", explique une source proche du dossier à l'Express.

Marie avait également confié à Europe 1 son désarroi : "Il fallait que je lui obéisse, que je sois disponible 24H/24, que je fasse tout ce qu'il me dise, prendre des photos dans des positions de soumission, à genoux pour lui demander pardon, l'appeler 'maître' [...] Au départ, il y a eu des sentiments sinon je n'aurais pas accepté de le voir. C'est une fois l'avoir rencontré que je me suis dit 'comment faire marche arrière?"' et c'est là que j'ai perdu les pédales". Selon la plaignante, Tariq Ramadan se serait servi de son passé avec DSK pour la menacer.

Tariq Ramadan a été mis en examen le 2 février pour un viol en 2012 à Paris et pour un autre sur personne vulnérable en 2009 à Lyon, après ces premières plaintes fin octobre qui ont débouché sur une information judiciaire confiée à trois juges parisiens. Au moins trois femmes témoignant sous X ont aussi rapporté des "comportements sexuels brutaux", selon une source proche de l'enquête.
Les dénégations de Tariq Ramadan

L'islamologue, lui, nie tout rapport intime avec ces femmes. Dans un enregistrement vidéo datant de novembre mais diffusé mercredi par le site communautaire Le Muslim Post, il s'exprime pour la première fois sur les faits. "Nous saurons qui a dit la vérité, qui a menti et qui, au fond, est innocent", estime-t-il. "Comme je suis le diable, la parole qui m’accuse est forcement la parole de l’ange, une parole d’évangile", accuse-t-il. Tariq Ramadan écarte toutefois la thèse du "complot" mais estime que "ceux dont [il] était l’ennemi y ont vu une aubaine extraordinaire et s’y sont jetés tête baissée en pensant : ‘Voilà, on va le finir.’"

Sans ironie aucune Tariq Ramadan rappelle qu'il a toujours prôné "la défense des femmes, la défense de leurs droits, l’égalité sociale, la lutte contre la violence, contre les mariages forcés et le droit de pouvoir porter plainte quand il y a violence ou harcèlement ou viol." Tariq Ramadan est écroué à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne) depuis le 2 février, la justice craignant des risques de fuite, de pressions sur les plaignantes ou de réitération des faits.

*Le nom de la plaignante a été changé




Fred
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 280
Enregistré le : dim. 10 avr. 2005 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: tarik rammadan , integriste ou pas ?

Message non lupar Fred » mer. 4 avr. 2018 21:56

Aux dernières nouvelles Tariq Ramadan aurait payé 27000€ une de ses victimes pour qu'elle se taise. Les casseroles s'amoncellent...


« Écrasons l'infâme ! » Voltaire
« Les religions sont comme les vers luisants : pour briller, il leur faut de l'obscurité. » Schopenhauer

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20649
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: tarik rammadan , integriste ou pas ?

Message non lupar yacoub » jeu. 5 avr. 2018 17:20

Une victime présumée de Tariq Ramadan affirme avoir été agressée
La femme a porté plainte pour « violences volontaires ». Depuis des années, tous ceux qui critiquent ou dénoncent le prédicateur sont systématiquement insultés et menacés.
De notre correspondant à Genève, Ian Hamel
Modifié le 05/04/2018 à 10:16 - Publié le 05/04/2018 à 09:04 | Le Point.fr Image L'islamologue est incarcéré depuis le début du mois de février 2018 pour viols.

L'islamologue est incarcéré depuis le début du mois de février 2018 pour viols.
© The Canadian Press/ZUMA/REA /

La troisième femme en France qui a porté plainte pour viols contre Tariq Ramadan, surnommée « Marie », a déposé une plainte à Lille, cette fois pour « violences volontaires ». Elle affirme avoir été agressée près de chez elle le soir du samedi 24 mars par deux hommes portant des casques de moto. Ils lui auraient volé son téléphone portable. Selon son témoignage, les deux individus l'auraient frappée et mouillée de la tête au pied en l'avertissant : « T'as de la chance, ce n'est pas de la pisse. La prochaine fois, ce sera de l'essence. » Deux des trois femmes qui affirment avoir été violées par le prédicateur accusent ce dernier de leur avoir uriné dessus.

Aussitôt, sur Twitter, Henda Ayari, la première femme à avoir porté plainte contre l'islamologue, incarcéré depuis le début du mois de février 2018 pour viols, a lancé des messages accusateurs. « Tant qu'aucune solution d'hébergement dans un endroit sécurisé pour mon amie M [Marie], la troisième plaignante, ne sera trouvée pour la protéger, je continuerai à dénoncer les agissements des pro-TR [Tariq Ramadan] qui lui font vivre l'enfer depuis son dépôt de plainte. Elle est en danger DE MORT ! Il faut l'aider ! » Auteur de J'ai choisi d'être libre, Henda Ayari affirme que les adresses et les numéros de téléphone des femmes qui ont porté plainte contre le prédicateur circulent sur Internet (*) et qu'elles feraient l'objet de menaces de mort.

Achat de silence pour 27 000 euros

Selon Henda Ayari, Tariq Ramadan pourrait compter sur « une armée de soutiens » qui ne cesseraient d'injurier, de calomnier, de menacer les plaignantes, et qui dissuaderaient d'autres victimes de porter plainte contre l'enseignant de nationalité suisse. Beaucoup d'autres femmes ont témoigné anonymement, mais hésitent encore à déposer une plainte contre lui par crainte de représailles. Mercredi, la justice belge a indiqué que Tariq Ramadan avait acheté le silence d'au moins une de ses victimes, confirmant des informations de Mediapart et du journal belge Le Vif. Il s'agit de Majda Bernoussi, qui aurait accepté à Bruxelles en février 2015, moyennant un dédommagement de 27 000 euros, de ne plus s'exprimer dans les médias. Cet accord confidentiel, qui risque de plomber la défense de Tariq Ramadan, n'a pas encore été versé au dossier judiciaire.

Le Point avait publié en novembre 2017 le témoignage de cette jeune femme d'origine marocaine recueilli trois ans auparavant (avant l'accord confidentiel de février 2015). Majda Bernoussi affirmait que les victimes de Tariq Ramadan « se comptaient par dizaines, sinon par centaines, depuis plus de deux décennies ». Elle parlait d'un « monstre sans foi ni loi », qui promet le mariage à toutes les femmes qu'il drague inlassablement sur les réseaux sociaux. « Mais comment savoir que le mal peut montrer un regard aussi doux ? » commentait-elle.
Campagnes haineuses

Depuis des années, les intellectuels, en particulier ceux d'origine musulmane, qui osent critiquer Tariq Ramadan font l'objet de campagnes haineuses. « Le but est de créer un climat détestable et de tout faire pour empêcher les musulmans qui ne partagent pas les idées de Ramadan de s'exprimer », commente Haoues Senigueur, maître de conférences en sciences politiques à Sciences Po Lyon. « C'est d'autant plus désagréable que les écrits de ce personnage méprisant manquent terriblement d'épaisseur scientifique », ajoute l'universitaire.

Les journalistes qui couvrent cette affaire n'échappent pas non plus à des bordées d'injures. Le Point a révélé que Tariq Ramadan n'avait pas été, comme il le prétendait, « professeur de philosophie et d'islamologie à l'université de Fribourg », en Suisse, mais un simple chargé de cours bénévole. Depuis, certains sites favorables au prédicateur parlent de « mensonges », « d'acharnement haineux », et concluent par un « beurk ». Pourtant, l'information a été confirmée par l'université de Fribourg elle-même.



Fred
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 280
Enregistré le : dim. 10 avr. 2005 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: tarik rammadan , integriste ou pas ?

Message non lupar Fred » mar. 17 avr. 2018 03:14

Petit résumé pour ceux qui auraient du mal à suivre :
  • 20 octobre 2017 : (1) première plainte pour viol, par Henda Ayari.
  • 24 octobre 2017 : (2) deuxième plainte pour viol, par une femme souhaitant garder l'anonymat. Le viol aurait eu lieu à l'hôtel Hilton de Lyon en 2009.
  • 3 novembre 2017 : (a) 4 femmes suisses affirment avoir été harcelées et avoir couché avec Tariq Ramadan alors qu'elles étaient mineures dans les années 1980 et 1990. Aventures plus ou moins consenties. Les faits sont prescrits.
  • 7 mars 2018 : (3) troisième plainte de la part d'une française d’une quarantaine d’années qui souhaite garder l'anonymat (son pseudo est "Marie") et dit avoir subi, sous la menace, de multiples viols entre 2013 et 2014 en France, à Bruxelles et à Londres.
  • 8 mars 2018 : (4) on apprend qu'une quatrième plainte pour viol a été déposée aux USA le 19 février 2018. La plaignante est une musulmane vivant actuellement au Koweït.
  • 4 avril 2018 : (b) on apprend que Tariq Ramadan a acheté le silence d'une femme pour 27000€. Cet accord a été conclu devant la justice belge et prévoit que la jeune femme cesse toute accusation envers l'islamologue et retire les révélations qu'elle avait fait publiquement sur internet.
  • 13 avril 2018 : (5) cinquième plainte pour viol et séquestration à Genève de la part d'une suissesse.


« Écrasons l'infâme ! » Voltaire
« Les religions sont comme les vers luisants : pour briller, il leur faut de l'obscurité. » Schopenhauer



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Baidu [Spider] et 54 invités