Femmes obeissantes

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
fadma72new
Caporal Virtuel
Caporal Virtuel
Messages : 185
Enregistré le : ven. 12 nov. 2010 17:32
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Femmes obeissantes

Message non lupar fadma72new » jeu. 8 oct. 2015 11:38

Dernier message de la page précédente :

Je ne comprendrai jamais...




Avatar du membre
omar
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 501
Enregistré le : mar. 4 mars 2014 12:02
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Femmes obeissantes

Message non lupar omar » jeu. 8 oct. 2015 11:47

fadma72new a écrit :Je ne comprendrai jamais...
Bonjour Fatma tu ne comprends pas quoi ?


«L'Occident n'oppose aucune idéologie à l'islamisme, sinon celle de l'argent»

Avatar du membre
fadma72new
Caporal Virtuel
Caporal Virtuel
Messages : 185
Enregistré le : ven. 12 nov. 2010 17:32
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Femmes obeissantes

Message non lupar fadma72new » jeu. 8 oct. 2015 14:20

Comment on peut dire que l'islam honore la femme.
Au mieux, il l'infantilise: tutorat à vie.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19735
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: Femmes obeissantes

Message non lupar yacoub » jeu. 8 oct. 2015 14:38

fadma72new a écrit :Comment on peut dire que l'islam honore la femme.
Au mieux, il l'infantilise: tutorat à vie.
Salut, Fadma72new

A l'exception de Marie, aucun prénom féminin n'est cité

Pour ce jug de Mahomet, la femme n'est qu'un champ de labour qu'on peut battre si elle est désobéissante.

La femme doit être voilée et cloîtrée.

Elle peut être épousée dès l'âge de 6 ans come l'a fait Mahomet PBSL.

Avant l'islam, la femme était infiniment mieux respecté comme le montre Khadija qui a 40 ans épousé Mahomet malgré les réticences de son père.

Jamais de son vivant, Mahomet PBSL n'aurait épousé une autre femme.

J'ai la nete impression que Omar est un idiot.




Avatar du membre
omar
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 501
Enregistré le : mar. 4 mars 2014 12:02
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Femmes obeissantes

Message non lupar omar » mar. 13 oct. 2015 20:17

Je n'aime pas qu'on me traite d'idiot, c'est toi l'idiot.


«L'Occident n'oppose aucune idéologie à l'islamisme, sinon celle de l'argent»

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19735
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: Femmes obeissantes

Message non lupar yacoub » ven. 13 nov. 2015 18:21

http://www.letempsdz.com/index.php/132- ... 8.facebook

Le harcèlement sexuel prend de l'ampleur : La rue interdite aux Algériennes !

Image

Des menaces, des insultes, des remarques salaces ou des gestes
obscènes…! Dans la rue, les femmes algériennes en subissent souvent,
et sans réagir, de peur d'être montrées du doigt ou d'être «mises sous
contrôle strict» par… la famille.

Ce phénomène prend des proportions alarmantes en Algérie.
Aujourd'hui, les femmes risquent même de se faire tuer en plein jour.
Comme cela a été le cas, cette semaine, de Razika Chérif, une femme de
40 ans, qui a été écrasée par un automobiliste qui la harcelait en
plein centre de la commune de Magra (M'sila). Après l'avoir poursuivie
pendant un long moment et devant son refus de céder, le «fou-frustré»
fonce avec son véhicule utilitaire délibérément et heurte mortellement
la victime.

La scène est bouleversante. L'automobiliste de 33 ans est passé «à
deux reprises au moins» sur le corps de la victime, la tuant sur le
coup. Les témoins oculaires n'ont rien pu faire pour sauver
l'infortunée Razika Chérif, dont le seul tort est d'avoir refusé de
céder aux avances de son agresseur.
Ayant pris la fuite, le monstre humain a été arrêté lundi par les
services de sécurité. Mais ces derniers refusent d'admettre les
raisons et les circonstances de ce crime abject. Face à ce silence,
les associations civiles s'indignent : «La mort de Razika ne doit pas
passer sous silence. Il est urgent d'enclencher un véritable débat
national au sujet du harcèlement sexuel qui menace la dignité et
l'intégrité des Algériennes dans les rues», appelle la coordinatrice
du réseau Wassila d'aide aux femmes victime, Mme Dalila Iamarène.

Avec ce nouveau drame, estime notre interlocutrice, la coupe est
pleine. «Cette malheureuse femme a payé l'absence et le laxisme des
autorités face à ce fléau qui gangrène la société», s'est-elle
indignée. Pour elle, il est plus qu'urgent de lancer un réel débat
national sur comment arrêter ce «terrorisme» contre les femmes. Mme
Iamarène a exprimé sa colère contre les sénateurs qui sont «grassement
payés», mais ils ne font pas leur travail. «Il y a des milliers de
femmes qui attendent l'adoption de la nouvelle loi sur la protection
des femmes, mais celle-ci reste bloquée au Conseil de la nation
(Sénat) alors qu'elle a été adoptée à l'unanimité par le Parlement en
mars», a-t-elle dénoncé.

Des lacunes dans le projet de loi

Selon la militante, le Sénat traîne ses pas, parce qu'il est attentif
aux conservateurs qui ne veulent pas reconnaître la citoyenneté de la
femme. «Cette loi dérange les religieux qui nous considèrent comme des
objets. Les violence et les crimes commis à notre égard ne vont jamais
cesser si les coupables demeurent impunis.»

Elle a signalé par ailleurs des insuffisances dans le projet en
question. «Dans ce texte, il n'y a pas de poursuite judiciaire dans le
cas ou les femmes pardonneraient à leurs agresseurs, alors qu'on sait
que la plupart d'entre elles retirent leur plainte par peur», a-t-elle
relevé, ajoutant «bien sûr qu'elle ne va pas engager des poursuites,
c'est elle qui est violentée et menacée de mort». Dans ce sens, Mme
Iamarène appelle à la mise en place de mécanismes pour l'application
de cette loi. Elle cite à titre d'exemple la loi sur la pension
alimentaire.

«Les femmes divorcées n'arrivent pas à obtenir la pension alimentaire
de leur ex-mari car les mesures d'application de cette loi manquent.
Elles se trouvent obligées de passer par une longue procédure
judiciaire pour obtenir leur droit. Faute de moyens, celles-ci
finissent par abandonner», a-t-elle expliqué.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19735
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: Femmes obeissantes

Message non lupar yacoub » jeu. 31 déc. 2015 17:48

Islam : harcèlement sexuel en groupe à Jeddah à l'Aïd el Fitr فيديو فتاتي متنزهات جدة

https://www.youtube.com/watch?v=uCTYBMg97iA




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19735
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: Femmes obeissantes

Message non lupar yacoub » mer. 2 mars 2016 20:24

Merci Garance.

Image

Un religieux égyptien déclare que la fête de la Saint Valentin est plus dangereuse que le SIDA, le virus Ebola et le Choléra.

https://www.youtube.com/watch?v=WvVXJaASp64

Image

Image



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19735
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: Femmes obeissantes

Message non lupar yacoub » mer. 9 mars 2016 13:18

Femme en islam: la gardienne gardée



A l'occasion du 8 mars, une analyse de la représentation des femmes dans l'islam. Par Minona.

Honneur:
Ensemble de principes moraux qui incitent à ne jamais accomplir une action qui fasse perdre l'estime qu'on a de soi ou celle qu'autrui nous porte.

"D'après Usama bin Zaid, le Prophète a dit: "Je n'ai laissé derrière moi aucune calamité plus nocive aux hommes que les femmes." (Sahih Bukhari).

"Ô vous qui avez cru, vous avez de vos épouses et de vos enfants un ennemi [une tentation]. Prenez-y garde donc.
(Coran 64.14. )

Image

Dans l'islam, la femme est considérée comme inférieure à l'homme. Esclave, captive ou épouse, elle est objet de jouissance dont le maître peut user à loisir, mais aussi objet de tentation pouvant distraire l'homme de la piété. Le Coran et la Sunna regorgent de versets et de hadiths multipliant les interdictions et les condamnations à son égard. Écervelée, indécente et source d'impureté, elle est une menace permanente pour le Salut masculin. C'est à se demander pourquoi Allah a créé un être aussi nuisible! C'est pourtant à elle qu'échoit depuis 14 siècles le rôle ingrat de gardienne de l'honneur dans les sociétés musulmanes.

Les gardiens de la gardienne

Traditionnellement, un gardien protège une chose, une personne, un animal ou un lieu des menaces extérieures ou encore il empêche une personne ou un animal de quitter le lieu où ce dernier est séquestré. Son poste, pour lequel il s'est qualifié et auquel il peut renoncer en tout temps, lui confère respect et autorité. Pour la femme musulmane, les choses sont totalement différentes. Elle hérite dès la naissance d'un rôle de gardienne dont on la considère indigne mais qu'elle ne peut refuser, qui ne lui confère ni respect ni autorité et qui la prive de toute liberté. Elle est la fois celle qui garde et celle qui doit être gardée, le rempart contre la menace et la menace elle-même.


L'honneur, voilà ce que la femme musulmane est chargée de garder. Celui de sa famille, représenté par sa virginité puis, plus tard, celui de son mari, représenté par sa fidélité conjugale. Captive de sa naissance à sa mort d'un lieu immatériel dont les murs invisibles s'étendent à l'infini dans toutes les directions, son habillement, ses comportement, ses déplacements, ses relations amoureuses et sa sexualité peuvent être sévèrement contrôlés par les hommes de sa famille afin que soit préservé cet honneur qui repose entièrement sur elle et elle seule.

La femme: un choix illogique

Il aurait été logique que le rôle de gardien de l'honneur revienne au sexe à qui l'islam accorde la plus grande liberté sexuelle, celle d'avoir des relations intimes avec quatre épouses (qui leur doivent soumission) ainsi qu'à un nombre illimité d'esclaves et de captives de guerre(1). Dans l'islam, les hommes musulmans n'ont traditionnellement pas d'excuse pour se permettre d'avoir relations sexuelles "illicites" et en blâmer les femmes (même si de nos jours, la plupart d'entre eux n'ont ni esclaves, ni captives ni les moyens d'entretenir quatre épouses).

Eh bien non, le rôle est allé directement au sexe dont les représentantes ont le plus de raisons d'être frustrées sexuellement et émotivement dans les sociétés musulmanes: contraintes à la chasteté pré-maritale et à la monogamie conjugale, n'ayant pas le droit d'épouser un non-musulman, pouvant difficilement nouer une relation amoureuse (même chaste) sans que toute leur famille ne s'en mêle et souvent mariées contre leur gré à un cousin ou à un étranger beaucoup plus âgé qu'elles.

Ce choix est encore plus étrange lorsqu'on considère que l'islam considère la femme comme déficiente par nature, que ce soit au niveau de la religion ou de la raison(2). Le droit musulman n'accorde même pas à sa parole que la même valeur qu'à celle d'un homme(3). Elle est également considérée comme une source d'indécence(4) et d'impureté(5). Ses mystérieux organes sexuels internes sont, à la fois, une source de convoitise, d'angoisse et de dégoût dont le contact souille l'homme au point de l'obliger à effectuer des ablutions rituelles afin de pouvoir à nouveau prier (reléguée derrière les hommes dans les mosquées, la femme aurait d'ailleurs le pouvoir d'annuler la prière de l'homme devant qui elle passe).(6)

Elle est considérée comme si indigne de confiance qu'elle ne peut même pas laisser un homme entrer chez elle sans la permission de son mari (7). Il lui est également interdit de voyager plus de trois jours sans lui ou un mahram (un homme qu'elle ne peut pas épouser) pour la surveiller(8).

Pas de crédibilité morale

Tout le monde ne considère pas comme un péché les rapports sexuels librement consentis entre deux personnes non-mariées, surtout si elles s'aiment et ne sont pas en couple avec quelqu'un d'autre. Cependant, même si l'islam interdit en principe se genre de rapports, il prévoit des exceptions qui enlèvent toute crédibilité morale à cette condamnation. Comment ne pas voir qu'en permettant aux hommes musulmans d'avoir des rapports sexuels avec leurs esclaves et leurs captives de guerre, (qui peuvent être célibataires ou mariées), l'islam permet non seulement la "fornication" et l'adultère, mais aussi ce crime abominable qu'est le viol (puisque seule une femme libre est en mesure de consentir librement à une relation sexuelle). Il permet également la pédophilie dans le verset qui permet indirectement aux hommes d'épouser des fillettes impubères(9).

Aucun verset ni aucun hadith ne responsabilise les hommes, en leur ordonnant par exemple de respecter toutes les femmes et toutes les filles, même si elles ne sont pas musulmanes, qu'elles ne couvrent pas tout leur corps, qu'elles sont esclaves ou qu'elles appartiennent à un peuple ennemi. Les rares textes religieux leur enjoignant la chasteté ne concernent de toute évidence que les rapports qu'ils pourraient avoir avec des femmes musulmanes qu'ils ne possèdent pas "légalement" (épouses, esclaves et captives de guerre).

Dans le verset 59 de la sourate 33, on fait bien allusion aux "offenses" subies par des musulmanes mais ce n'est pas pour dénoncer les offenseurs mais plutôt pour enjoindre les victimes à se couvrir de leur voile pour être reconnues comme musulmanes "libres" (par opposition aux non-musulmanes et aux esclaves), puisqu'elles seules sont considérées comme dignes de respect.(10)

Il n'y a rien à attendre de ces textes figés dans le temps depuis plus de 1400 ans et que la tradition interdit de critiquer ou de remettre en question. Des textes écrits par des hommes dominateurs pour des hommes dominateurs, sans égard pour les droits et la dignité des femmes ou pour les hommes qui les aiment. Les sociétés musulmanes doivent se responsabiliser dès maintenant et faire de l'éducation sexuelle des jeunes musulmans une priorité. Cette éducation doit être basée sur le respect mutuel entre les sexes et non sur la déresponsabilisation des hommes et la culpabilisation des femmes.

Ni les hommes ni les femmes ne sont par nature des obsédés sexuels incapables de contenir leur libido en présence du sexe opposé. Il ne suffit pas d'avoir la possibilité physique de faire l'amour pour avoir obligatoirement envie de le faire, les animaux eux-mêmes n'agissent pas de façon aussi compulsive. Ceux qui cherchent à enfermer les femmes dans une prison mentale soi-disant pour protéger leur honneur projettent sur elles leurs propres obsessions. Des obsessions qui n'ont rien de naturelles puisqu'elles sont nées de leurs frustrations et des peurs engendrées par des siècles de culture misogyne. Nous ne sommes responsable que de nos propres actes et personne ne devrait avoir à porter la responsabilité de ceux des autres.

Minona, Brisons le mythe


Références:
1a)Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent mais, si vous craignez de ne pas être justes avec celles-ci, alors une seule ou des esclaves que vous possédez. (...) (Coran 4.3).
1b)Ô Prophète! Nous t'avons rendues licites tes épouses à qui tu as donné leur mahr (dot), ce que tu as possédé légalement parmi les captives (...) (Coran 33.50).

2) Dès que l’Apôtre d’Allah est allé à Musalla (pour la prière) o ’Id-al-Adha ou la prière Al-Fitr. Alors il passa à coté des femmes et dit, "Oh femmes ! Donnez la zakat, j’ai vu que vous (les femmes) étiez la majorité des habitants de l’enfer. Elles ont demandé, "Pourquoi est cela ainsi, O Apôtre d’Allah ?" Il a répondu, "Vous jurez souvent et vous êtes ingrates à vos maris. Je n’ai vu personne plus déficient dans l’intelligence et la religion que vous. Un homme raisonnable prudent pourrait être induit en erreur par certaines d’entre vous." Les femmes ont demandé, "Oh Apôtre d’Allah ! Qu’est-ce qui est déficient dans notre intelligence et religion ?" Il a dit, "N’est pas le témoignage de deux femmes égales au témoin d’un homme ?" Elles ont répondu par l’affirmative. Il a dit, "C’est le manque dans leur intelligence. N’est pas cela vrai qu’une femme ne peut ni prier, ni jeûner pendant ses règles ?" Les femmes ont répondu par l’affirmative. Il a dit, "C’est le manque dans sa religion." (Hadith tiré du Sahih Bukhari).
Note: le mot traduit ici par "intelligence" (aakle) signifie "raison" plutôt qu'intelligence (dhakkaa). Parlant de raisonnement, celui-ci est un paralogisme, procédé douteux consistant à invoquer une autorité lors d'une argumentation en accordant de la valeur à un propos en fonction de son origine plutôt que de son contenu.

3) (...) Faites-en témoigner par deux témoins d'entre vos hommes; et à défaut de deux hommes, un homme et deux femmes d'entre ceux que vous agréez comme témoins, en sorte que si l'une d'elle s'égare, l'autre puisse lui rappeler. (...) (Coran 2.282).

4a) Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants (castrés), ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes (...).(Coran 24.31).
Note: le mot traduit ici par "voile" est "khimar", (mot utilisé de nos jours pour désigner un long voile), désignait à l'origine n'importe quel couvre-chef.

4d) D'après Abdallah Ibn Mass'oud (qu'Allah l'agrée), le Prophète a dit: « La femme est une nudité, lorsqu'elle sort Chaytan [Satan] lui accorde de l'importance » (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1173 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

5a)- Et ils t'interrogent sur la menstruation des femmes. - Dis : "C'est un mal. Éloignez-vous donc des femmes pendant les menstrues, et ne les approchez que quand elles sont pures. Quand elles se sont purifiées, alors cohabitez avec elles suivant les prescriptions d'Allah car Allah aime ceux qui se repentent, et Il aime ceux qui se purifient" .
(Coran, 2.222).

5b) Ô les croyants! N'approchez pas de la Salat alors que vous êtes ivres, jusqu'à ce que vous compreniez ce que vous dites, et aussi quand vous êtes en état d'impureté [pollués] - à moins que vous ne soyez en voyage - jusqu'à ce que vous ayez pris un bain rituel. Si vous êtes malades ou en voyage, ou si l'un de vous revient du lieu où il a fait ses besoins, ou si vous avez touché à des femmes (...). (Coran, 24.43).

5c) D’après Ibn ‘Omar, ‘Omar Ben El Khattab demanda à l’Envoyé de Dieu: «Quand l’un de nous est en état d’impureté, peut-il dormir (sans procéder au lavage rituel)? – Oui, répondit le Prophète, lorsque l’un de vous aura fait ses ablutions, il pourra se mettre au lit même s’il est souillé par les relations charnelles.» ‘Aïcha a dit: «Lorsqu’il voulait dormir, alors qu’il était en état d’impureté légale le Prophète se lavait les parties naturelles puis effectuait l’ablution normale de la prière.» (Hadith tiré du Sahih Bukhari)

5d) Obay Ben Ka’b demanda au Prophète: «Ô Envoyé de Dieu! Lorsqu’un homme pratique l’introduction sur une femme sans émission (que convient-il de faire)? – Il doit laver les parties en contact avec la femme, faire l’ablution (normale) et accomplir la prière, répondit le Prophète.» (Hadith tiré du Sahih Bukhari).
5e) Amr Ben Dinar a dit: (...) Nous posâmes la question à Djabir Ben ‘Abdallah, il répondit: - L’homme ne doit pas approcher sa femme avant d’accomplir la course entre Safa et Marwa.» (Hadith tiré du Sahih Bukhari).

6) Si celui qui prie n'a pas placé devant lui quelque chose de semblable à la partie arrière du palanquin [c'est-à-dire une Soutrah], sa prière (salât) sera coupée par l'âne, la femme et le chien noir" (Hadith rapporté par Mouslim).

7a) Selon Abou Horaïra, l’Envoyé de Dieu a dit: «Il n’est pas permis qu’une femme dont le mari est présent, jeûne, sauf s’il l’y autorise. Il ne lui est pas permis d’accepter que quelqu’un entre dans la maison de son mari sauf s’il l’y autorise. Les frais de ménage déboursés par l’épouse sans consentement personnel du mari, profiteront à ce dernier jusqu’à concurrence de la moitié de la récompense.» (Hadith tiré du Sahih Bukhari)

7b) Selon Ibn ‘Abbas, le Prophète a dit: «Un homme ne doit jamais rester seul avec une femme, sauf s’il s’agit d’une femme dont la loi interdit le mariage.» Un homme se leva alors et dit: «Ô Envoyé de Dieu, ma femme va faire le pèlerinage et moi je suis prévu pour participer à telle et telle expédition. – Ne pars pas en expédition, répondit le Prophète, et va accompagner ta femme au pèlerinage.» (Hadith tiré du Sahih Bukhari).

8) Selon Ibn ‘Omar, le Prophète a dit: «La femme ne doit pas voyager au-delà de trois jours, sauf si elle est accompagnée par une personne dont le mariage lui est interdit légalement.» Selon Abou Horaïra, le Prophète a dit: «Il est illicite pour une femme qui croit en Dieu et au Jour Dernier, de partir en voyage à une distance d’un jour et une nuit, sans être accompagnée par une personne avec qui le mariage est prohibé. (Hadith tiré du Sahih Bukhari).

9) 65.4 Si vous avez des doutes à propos (de la période d'attente) de vos femmes qui n'espèrent plus avoir de règles, leur délai est de trois mois. De même pour celles qui n'ont pas encore de règles. (...)

10) Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d´être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. (Coran 33.59).
Note: Le mot traduit ici par "voile" dans ce verset est "jalâbibihinna", qui vient de "jalâbib" (pluriel de "jilbab") et de "hinna", qui fait référence aux femmes. Il désignait à l'origine une longue mante portée par les femmes libres de l'époque par-dessus leurs vêtements pour sortir. Les esclaves n'avaient pas le droit de le porter, même lorsqu'elles se convertissaient à l'islam.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19735
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: Femmes obeissantes

Message non lupar yacoub » jeu. 17 mars 2016 20:01

Allemagne : elle paye sa liberté au prix de sa vie !

16/03/16 – Hanovre.
La jeune femme voulait simplement rester libre…

Dans la tradition kurde, les jeunes filles n’ont d’autre choix que de consentir à un mariage forcé. Seulement Shilan, 21 ans, est une rebelle. Elle refuse de se marier avec son cousin Sefin, âgé de 22 ans. Face à sa détresse, son père, va accepter d’annuler l’engagement. Une décision qui va lui coûter la vie de sa fille !

Le 13 mars dernier, la jeune femme est accompagnée de toute sa famille à l’occasion d’un mariage célébré à Hanovre (Allemagne). L’ambiance est à la fête. Alors que tout le monde danse et s’amuse, un coup de feu est tiré. Shilan s’effondre sur le sol. Rapidement son corps gît dans une mare de sang. Le coupable est tout trouvé…

Face à cette scène atroce, le père de Shilan décide de prendre une photo avant de la partager sur Facebook. Son but : obtenir justice pour le meurtre de sa fille et dénoncer ces traditions. “C’est avec un sentiment profond de perte et de douleur que je vous annonce la disparition de ma fille, écrit-il en légende. Elle est morte dans son propre sang, victime d’une tradition perfide“.

Quant au suspect, un mandat d’arrêt a été délivré au nom de Sefin, le cousin de la victime, disparu depuis le jour du drame. La police allemande a lancé des recherches pour le retrouver.



Jilbab



Avatar du membre
omar
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 501
Enregistré le : mar. 4 mars 2014 12:02
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Femmes obeissantes

Message non lupar omar » jeu. 17 mars 2016 21:43

Quel salaud celui qui a fait ça.


«L'Occident n'oppose aucune idéologie à l'islamisme, sinon celle de l'argent»



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19735
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: Femmes obeissantes

Message non lupar yacoub » jeu. 31 mars 2016 12:12

L'islam orthodoxe et les femmes


NB: cet article contient des versets et des hadiths authentiques inacceptables au sujet de la femme. Je n'ignore pas, par ailleurs, l'existence de hadiths et de versets positifs sur ce sujet (personne n'est ni tout blanc ni tout noir, Mohammed n'échappe pas à cette règle), et globalement l'islam a pu apporter un progrès pour la société arabe du VIème siècle. Certains prétendent que oui, en se basant sur des faits historiques, d'autres que non, en se basant également sur des faits historiques. Je ne rentre pas dans ce débat. On m'a reproché de ne citer que ce qui est négatif et d'occulter le reste: voici donc un article musulman qui cite des versets et hadiths convenables au sujet de la femme (voir notamment "La valorisation de la femme en Islam"). Mais dans l'islam orthodoxe, le Coran entier est considéré comme la parole de Dieu, la vérité absolue, au sujet de laquelle il n'y a aucun doute, et les hadiths "sahihs" sont considérés comme sûrs, autrement dit comme des paroles pour lesquelles on peut être certain qu'elles ont été prononcées par Mohammed. Etre musulman orthodoxe, c'est accepter tout le Coran et tous les hadiths "authentiques". Et mon but sur ce site est de donner les informations qui démontrent que l'islam n'est pas "la vraie religion", sans erreurs contrairement aux autres religions car provenant de Dieu, "la vérité" à laquelle tout le monde devrait croire pour éviter une punition éternelle, comme le prétendent ceux qu'il est juste de qualifier de missionnaires islamiques. Plus à propos de mon but: lien.



Hadith Sahih Muslim, livre 001, hadiths 142 & 143

D'après `Abd-Allâh ibn `Umar (qu'Allah soit satisfait des deux), l'Envoyé d'Allah (pbAsl) dit: "O femmes qui sont ici assemblées, faites l'aumône et sollicitez plus fréquemment le pardon d'Allah, car j'ai vu que vous formerez la majeure partie des gens de l'Enfer". Une femme sage parmi les assistantes s'exclama: "Et pourquoi cela, ô Envoyé d'Allah?" - "C'est, répondit-il, que vous multipliez vos malédictions et que vous êtes ingrates envers vos époux. Je n'ai vu parmi les êtres faibles en intelligence et en religion personne qui, mieux que l'une de vous, fasse perdre l'esprit à un homme sensé". - "En quoi, reprit-elle, ô Envoyé d'Allah, consiste le défaut de notre intelligence et de notre religion?" - "Le témoignage de la femme équivaut seulement à la moitié de celui d'un homme... cela tient du défaut de l'intelligence, répliqua le Prophète; et puis, quand elles ont leurs menstrues, les femmes ne cessent-elles pas de prier et de jeûner pour des nuits?... Eh bien! C'est en cela le défaut de leur religion".(Hadith Sahih Muslim, livre 001, hadiths 142 & 143)


Sourate II,282 :

«…Appelez deux témoins choisis parmi vous ; si vous ne trouvez pas deux hommes, appelez-en un seul et deux femmes parmi les personnes habiles à témoigner ; afin que, si l’une oublie, l’autre puisse rappeler le fait… »


Hadith Sahih Muslim, livre 4, hadith 1032:

Mahomet a dit : « Quand l'un de vous s'apprête à prier, qu'il place devant lui quelque chose comme la partie arrière d'une selle. S'il ne dispose pas d'un tel objet, sa prière pourrait être interrompue par un âne, une femme ou un chien noir. » J'ai dit à Abou Dharr : « Pourquoi un chien noir ? Et s'il était rouge ou jaune ? Il m'a répondu : «ô fils de mon frère, j'ai posé la même question au Messager d'Allah et il m'a dit : « Le chien noir est un démon. »
(Rapporté par Abu Dharr)


Hadith Sahih Muslim, livre 004, hadith 2127

Aïcha a dit : C'était mon tour de passer la nuit avec le messager d'Allah. (...) Il s'allongea jusqu'au moment où il pensa que j'étais endormie. Il prit alors son manteau, mit lentement ses souliers puis ouvrit lentement la porte, sortit, et la referma légèrement. Je couvris alors ma tête, mis mon voile et sortis, suivant ses pas jusqu'à ce qu'il arriva à Baqi'. Il se tint là debout assez longtemps, leva ses bras 3 fois, puis se retourna. Je fis donc demi-tour aussi. Mais il accéléra sa marche, alors je fis de même. Puis il commença à courir, et je me mis à courir aussi. Nous arrivâmes à la maison, moi un peu avant lui. Alors que je m'allongeais sur le lit, il entra dans la maison, et dit : "Pourquoi es-tu essoufflée Aïcha ?" Je dis : "Ce n'est rien." Il dit : "Dis-moi ou Dieu m'informera". Je lui dis alors toute l'histoire. Il dit : "C'était donc ton ombre que je voyais devant moi ?" Je dis oui. Alors il me frappa sur la poitrine, ce qui me fit mal, et dit : "Tu pensais qu'Allah et son apôtre t'auraient traitée injustement ?" (...)


Sourate IV,38/34 :

« Les hommes sont des directeurs pour les femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci(...)Vous réprimanderez celles dont vous aurez à craindre l’obéissance ; vous les reléguerez dans des lits à part, vous les battrez. Si elles viennent à vous désobéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles. Dieu demeure haut, grand, vraiment!"


Tafsir d'Ibn Kathir du verset 4:34 ( http://www.tafsir.com/default.asp?sid=4&tid=11037 ):

Gérer le mauvais comportement d'une femme.
Allah a dit : (Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance), c'est-à-dire la femme dont le mari constate un mauvais comportement vis-à-vis de lui, par exemple en agissant comme si elle était au dessus de lui, en lui désobéissant, en l'ignorant, en le détestant, etc. Quand ces signes apparaissent chez la femme, son mari doit l'avertir et lui rappeler les supplices qu'Allah a prévus si elle lui désobéit, ceci à cause des droits énormes de l'homme et à cause aussi de tout ce qu'il fait pour elle.
Le Messager d'Allah a dit : (Si je devais ordonner à quiconque de se prosterner devant quelqu'un, je demanderais à la femme de se prosterner devant son mari, à cause des droits énormes qu'il a sur elle.) Al-Bukhari a écrit que Abu Hurayrah a dit que le Messager d'Allah a dit : (Si un homme demande à sa femme de venir dans son lit, et si elle décline l'offre, les anges vont la maudire jusqu'au petit matin.) Muslim a écrit ce hadith sous cette forme : (Si la femme s'endort en ignorant le lit de son mari, les anges vont la maudire jusqu'au petit matin.) C'est la raison pour laquelle Allah a dit : (En ce qui concerne les femmes dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les (premièrement)).
A propos de la parole d'Allah (abandonnez-les dans leurs lits), `Ali bin Abi Talhah rapporte que Ibn `Abbas a dit : "L'abandon signifie ne pas avoir de rapport sexuel avec elle, s'allonger sur son lit en lui tournant le dos." Quelques autres ont dit des choses similaires. As-Suddi, Ad-Dahhak, `Ikrimah, et Ibn `Abbas, dans une autre narration, ont ajouté : "Ne pas parler ou s'adresser à elle.'' Les compilateurs Sunan et Musnad rapportent que Mu`awiyah bin Haydah Al-Qushayri a dit : "Ô Messager d'Allah ! Quels droits ont nos femmes sur nous ?" Le Prophète a dit : (De les nourrir quand tu manges, de les habiller quand tu t'achètes des habits, d'éviter de frapper son visage ou de la maudire, et de ne pas l'abandonner, excepté dans sa maison.)
La parole d'Allah (battez-les) signifie, si après l'avoir avertie et ignorée dans le lit ne produit pas les effets désirés, vous êtes autorisés à discipliner la femme, sans la battre de manière trop sévère. Muslim a écrit que Jabir a dit que durant le pélerinage d'adieu, le Prophète a dit : (Craignez Allah en ce qui concerne les femmes, car elles sont vos assistants. Vous avez le droit sur elles qu'elles ne permettent à personne que vous n'aimez pas de marcher sur vos plates-bandes. Cependant, si cela devait arriver, vous avez le droit de les discipliner légèrement. Elles ont le droit sur vous que vous leur fournissiez des provisions et des habits, de manière raisonnable.) Ibn `Abbas et quelques autres ont dit que le verset parle de battre de manière non violente. Al-Hasan Al-Basri a dit que cela signifie des frappes pas trop sévères.


Hadith Sahih Bukhari, volume 7, livre 062, hadith 033

Mahomet a dit : "Je n'ai laissé après moi aucune calamité plus nocive aux hommes que les femmes". (Rapporté par Usama bin Zaid)


Coran 2:223

Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez et oeuvrez pour vous-mêmes à l'avance. Craignez Allah et sachez que vous le rencontrerez. Et fais gracieuses annonces aux croyants !


Coran 4:23-24

Vous sont interdites vos mères, filles, sœurs, tantes paternelles et tantes maternelles, filles d'un frère et filles d'une sœur, mères qui vous ont allaités, sœurs de lait, mères de vos femmes, belles-filles sous votre tutelle et issues des femmes avec qui vous avez consommé le mariage; si le mariage n'a pas été consommé, ceci n'est pas un péché de votre part; les femmes de vos fils nés de vos reins; de même que deux sœurs réunies - exception faite pour le passé. Car vraiment Allah est Pardonneur et Miséricordieux; et parmi les femmes, les dames (qui ont un mari), sauf si elles sont vos esclaves en toute propriété. Prescription d'Allah sur vous ! A part cela, il vous est permis de les rechercher, en vous servant de vos bien et en concluant mariage, non en débauchés. Puis, de même que vous jouissez d'elles, donnez-leur leur mahr, comme une chose due. Il n'y a aucun péché contre vous à ce que vous concluez un accord quelconque entre vous après la fixation du mahr. Car Allah est, certes, Omniscient et Sage.


Le passage suivant montre que la pédophilie est autorisée en islam, sous couvert du mariage. D'après la sounna, Mohammed aurait épousé Aïcha lorsque celle-ci avait 6 ans. Il y a tout un débat pour savoir si celle-ci était encore un enfant ou si elle était déjà nubile à 9 ans (lorsque Mohammed a consommé le mariage). Dans les débats, les musulmans disent que oui. En tout cas, le Coran, lui, permet d'être marié à une fille qui n'a jamais encore eue de règles. Le début de la sourate 65 parle du divorce. Avant de répudier une femme il faut être sûr qu'elle n'est pas enceinte. Sinon il faut attendre que l'enfant soit né. Comment savoir si une femme est enceinte ou pas? Il faut attendre la durée d'une menstruation, sans faire l'amour. Si au bout d'un mois la femme a ses règles, c'est bon. Il y a une exception pour deux types de femmes, pour lesquelles les règle sont irrégulières. Verset 65:4

Si vous avez des doutes à propos (de la période d'attente) de vos femmes qui n'espèrent plus avoir de règles, leur délai est de trois mois. De même pour celles qui n'ont pas encore de règles. Et quant à celles qui sont enceintes, leur période d'attente se terminera à leur accouchement. Quiconque craint Allah cependant, Il lui facilite les choses.
==============================================================
La vie et les propos de Mahomet rapportés par les Hadiths


Télécharger le document "La vie et les propos de Mahomet rapportés par les Hadiths" au format pdf (340 ko)Hadiths

Les Hadiths sont des propos attribués à Mahomet, ou parfois à des observateurs contemporains, qui renseignent sur sa doctrine, sa vie publique comme privée et concernent des sujets d'une très grande variété.
Ils se comptent par dizaines de milliers et sont habituellement distingués selon leur degré de fiabilité pour laquelle l'identification de la chaîne de transmetteurs oraux est décisive.
La sélection de hadiths proposée ici a été effectuée parmi ceux considérés comme les plus fiables et propose un portrait édifiant des débuts de l'islam qui oscille entre obscurantisme et barbarie.
Les compilations de hadiths de Bukhari, Muslim, Dawud et Malik, qui en comportent près de 20 000 et dont ceux-ci sont issus, peuvent être consultés, dans leur traduction en anglais, sur le site de l'Association des Étudiants Musulmans de l'Université de Californie du Sud :

Que des propos stupides et barbares aient servi de fondement à une nouvelle religion n'est pas une information propre à l'islam. Les religions de tous les peuples en ont souvent proférés de semblables à une période de leur histoire.
Cependant, la spécificité de l'islam réside dans sa persistance, aujourd'hui, à ne pas considérer comme périmés certains textes anciens et à refuser leur confrontation avec les valeurs humanistes et les droits humains qui sont, eux, universels.
Actuellement, dans de nombreuses dictatures musulmanes comme l'Arabie Saoudite et l'Iran, la barbarie décide du quotidien : on condamne, emprisonne, lapide, pend et décapite en vertu de principes édictés il y a 1400 ans entre Médine et La Mecque.
Actuellement, dans de nombreuses démocraties où pourtant l'islam ne règne pas en maître, l'obscurantisme musulman continue à insulter l'intelligence :
détermination archaïque du début du ramadan, rejet du darwinisme, invocation de la biologie pour justifier l'infériorité de la femme. Obscurantisme, abrutissement, brutalité et hypocrisie gouvernent les dictatures musulmanes.

Un élément déterminant de cette arriération moderne, une régression qu'on ne saurait qualifier de positive, réside dans la vénération, au 21e siècle, de hadiths qui sont autant de témoins d'une pensée primitive.
À ce douloureux constat, les quelques "savants de l'islam" en proie à des scrupules peinent à afficher une unité cohérente : certains optent pour la contextualisation de la violence,
d'autres pour l'interprétation métaphorique de l'imbécillité ou, de façon plus radicale, pour la fausseté de certains hadiths... Pourtant, alléger son boulet ne supprime pas l'entrave.
Tout, en fait, repose sur la vénération de Mahomet, adoration de sa personne physique comme du moindre de ses faits et gestes.
Les hadiths forment, encore aujourd'hui, la base de la sagesse populaire musulmane où le Prophète demeure le "beau modèle". Tant de soumission et d'idolâtrie verrouille alors tout questionnement du texte.

Ce travail, unique en langue française, dévoile désormais un pan essentiel de la fondation de l'islam. Il a été effectué par des historiens en poste dans des universités françaises. Pour toute référence, merci d'indiquer la source : http://atheisme.org.


Quelques exemples :

" Le messager d’Allah a dit : - Que la malédiction d’Allah soit sur le voleur qui a volé un œuf et que sa main soit coupée, ainsi que sur celui qui vole une corde et que sa main soit coupée. " (récit d’Abu Huraira, Muslim XVII 4185)
" L’envoyé d’Allah a dit : - Quand un homme célibataire commet l’adultère avec une femme célibataire, ils recevront cent coups de fouet et seront bannis un an. Dans le cas où ils sont mariés, il recevront cent coups de fouet et seront lapidés à mort.
" (récit de Ubada b. as Samit, Muslim XVII 4191)
" Celui qui quitte la religion de l’islam, tuez-le. " (récit d’Ikrima, Bukhari LXXXIV 57)
" Le messager d’Allah a dit : - J’ai été désigné pour combattre contre les hommes aussi longtemps qu’ils ne disent pas : il n’y a de dieu qu’Allah. " (récit d’Abu Huraira, Muslim I 29)
" L’apôtre d’Allah a dit : - Sache que le paradis est à l’ombre des épées. " (récit d’Abdullah bin Abi Aufa, Bukhari LII 73)
" Le Prophète a dit : - J’ai regardé le paradis et j’ai trouvé que les pauvres gens formaient la majorité des habitants; j’ai regardé en enfer et j’ai vu que la majorité des habitants étaient des femmes. " (récit d’Imran bin Husain, Bukhari LIV 464)
" L’apôtre d’Allah a dit : - S’il y a un signe maléfique quelque part, c’est dans la femme, le cheval ou la maison. " (récit de Sahl bin Sad Saidi, Bukhari LII 111)
" L’apôtre d’Allah a dit : - Aucun musulman ne mourra sans qu’Allah n’admette à sa place un juif ou un chrétien dans le feu de l’enfer. " (récit d’Abu Burda, Muslim XXXVII 6666)
" Khadija est morte trois ans avant que le Prophète parte à Médine. Il y est resté environ deux ans et il se maria ensuite avec Aisha qui était une fillette de six ans; elle était âgée de neuf ans quand il a consommé le mariage. " (récit du père de Hisham, Bukhari LVIII 236)
" Mon oncle a présenté à l’apôtre d’Allah le cas d’une personne qui pensait avoir lâché un pet durant la prière. L’apôtre d’Allah a répondu :- Il ne doit pas abandonner la prière, à moins qu’il n’entende un bruit ou qu’il sente quelque chose. " (récit d’Abbas bin Tamin, Bukhari IV 139)
" On a dit à Salman : - Votre Prophète vous a tout appris, même en ce qui concerne les excréments. Il répondit : - Oui. Il a nous a interdit de faire face à la qiblah au moment de déféquer ou d’uriner et de nous nettoyer avec la main droite, avec moins de trois pierres ou avec du crottin ou un os. " (récit de Salman al Farsi, Dawud I 7)
" Um Sulaim, femme d’Abu Talha est venue voir l’apôtre d’Allah et a dit :- Apôtre d’Allah ! En vérité Allah n’est pas honteux de te dire la vérité. Est-il nécessaire pour une femme de prendre un bain après qu’elle ait eu un rêve humide ? L’apôtre d’Allah répondit :- Oui, si elle a remarqué un afflux de sécrétion. " (récit d’Um Salama, Bukhari V 280)
" L’apôtre d’Allah a dit : - [... ] Celui qui se réveille de son sommeil doit laver ses mains avant de les mettre dans l’eau pour les ablutions, parce que personne ne sait ce que ses mains ont fait pendant le sommeil. " (récit d’Abu Huraira, Bukhari IV 163)
" L’apôtre d’Allah a dit : - Celui qui garantit (la chasteté de) ce qui est entre ses mâchoires et entre ses jambes (c’est-à-dire la langue et les parties intimes), je lui garantis le paradis. " (récit de Sahl bin Sa’d, Bukhari LXXVI 481)
" L’apôtre d’Allah a dit : - Il y a de la souillure sexuelle sous chaque poil donc lavez les poils et nettoyez la peau. " (récit d’Abu Hurayrah, Dawud I 248)
" Le Prophète a dit : - Bailler vient de Satan et si quelqu’un baille, il doit contrôler le plus possible son bâillement parce que s’il fait "ha" alors Satan se moquera de lui. " (récit d’Abu Huraira, Bukhari LIV 509)
" Le Prophète est sorti avec les gens pour invoquer Allah afin que la pluie vienne. Il se leva, invoqua Allah pour la pluie, se tourna vers la qibla, retourna sa cape et il plut. " (récit d’Abas bin Tamim, Bukhari XVII 135)
" ’Uqba bin Al-Harith a dit :- An Numan ou son fils a été amené devant le Prophète accusé d’ivrognerie. Alors le Prophète ordonna à tous les hommes présents dans la maison de le battre. Ils l’ont tous battu et j’ai été un de ceux qui l’ont battu à coups de chaussures. "
(récit d’Uqba bin Al Harith, Bukhari LXXXI 765)
" L’apôtre d’Allah a dit : - Celui qui joue aux échecs est comme celui qui teint sa main avec de la viande et du sang de porc. " (récit de Buraida, Muslim XXVIII 5612)

==========================
Selon le Coran, les femmes doivent être frappées, battues ou corrigées, c'est au choix


S'il est un verset du Coran qui mérite d'être connu, c'est celui de la sourate des femmes où le "divin" texte exhorte le mari à frapper sa femme. Frapper sa femme, à moins qu'il ne s'agisse de la battre ou, dans la traduction plus pudique de Jacques Berque,
de la corriger. Quant à celle de Si Hamza Boubakeur, sévir contre elles suffit, sans en préciser le moyen. Les nuances entre les traductions sont minimes et s'accordent toutes dans la légitimation du châtiment corporel de l'épouse.
Texte barbare écrit à une époque où les musulmans se signalaient essentiellement par leur habileté à porter les armes, le Coran sert la domination masculine en alimentant la fable d'une infériorité féminine décidée définitivement
lors du péché originel, une tare communément admise, et requise, par les trois monothéismes pour leur propre survie.
Quand leur sont présentés les versets les plus haineux du "saint livre", les croyants rétorquent systématiquement et avec suffisance, fort de s'imaginer les seuls instruits en pseudo-sciences islamiques, que la traduction est mauvaise,
que l'infidèle n'a pas compris, que le propos coranique est déformé et autres fariboles qui ne font que refuser, et la précipitent par la même occasion, l'évolution lente, mais inéluctable, de la société vers moins d'emprise du religieux,
de son autoritarisme et de ses superstitions.
Afin de couper court à cette argumentation simpliste ("le texte n'est pas mauvais, c'est ta lecture infidèle qui l'est"), neuf traductions de ce verset de la sourate 4 ont été examinées. Comme la numérotation peut varier,
le verset apparaît au numéro 34 dans la plupart des éditions alors qu'il est noté au numéro 38 dans celle de Kasimirski et que Blachère indique les deux correspondances 38/34.
Et le résultat est à couper le souffle : selon la traduction, le sort réservé aux femmes par la grandeur spirituelle de l'islam est d'être battues, frappées ou corrigées. Sachant que, d'après les légendes musulmanes,
le Coran est incréé (pas d'auteur humain ni de date ou de lieu de confection ce qui résout astucieusement les nombreux écueils propres à l'élaboration de tout texte historique) et qu'il constitue la copie parfaite du "Livre conservé au ciel",
la simple existence de ce verset brutal et misogyne suffit à rejeter l'ensemble du livre. Et l'islamophobie devient alors une attitude saine et naturelle.
Les traductions du verset 34/38 de la sourate 4 :
Mouhammad Hamidullah
"34. Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé,
pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles,
car Allah est certes, Haut et Grand !"

Jacques Berque, Albin Michel, 1995
"34. Les hommes assument les femmes à raison de ce dont Dieu les avantage sur elles et de ce dont ils font dépense sur leurs propres biens. Réciproquement, les bonnes épouses sont dévotieuses et gardent dans l'absence ce que Dieu sauvegarde.
Celles de qui vous craignez l'insoumission, faites-leur la morale, désertez leur couche, corrigez-les. Mais une fois ramenées à l'obéissance, ne leur cherchez pas prétexte. Dieu est Auguste et Grand."

Kasimirski, GF-Flammarion, 1970
"38. Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci, et parce que les hommes emploient leurs biens pour doter les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises ;
elles conservent soigneusement pendant l'absence de leurs maris ce que Dieu a ordonné de conserver intact. Vous réprimanderez celles dont vous avez à craindre l'inobéissance; vous les relèguerez dans des lits à part, vous les battrez ;
mais aussitôt qu'elles vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. Dieu est élevé et grand."

André Chouraqui
"34. Les hommes ont autorité sur les femmes, du fait qu’Allah fait grâce à certains plus qu’à d’autres, et du fait qu’ils dépensent leurs biens. Les vertueuses adorent, et gardent le mystère de ce qu’Allah garde. Admonestez celles dont vous craignez la rébellion,
reléguez-les dans des dortoirs, battez-les. Si elles vous obéissent, ne cherchez pas contre elles de querelle. Voici, Allah, le Sublime, le Grand."

Si Hamza Boubakeur, ancien recteur de l'Institut musulman de la mosquée de Paris, Maisonneuve et Larose, 1995
"34. Les hommes ont autorité sur les femmes en raison [des qualités] par lesquelles Dieu vous a élevés les uns au-dessus des autres et en raison des dépenses qu'ils prélèvent sur leurs biens [au profit de leurs femmes].
Les [femmes] vertueuses sont sobres et maintiennent intact en l'absence de leur mari ce que Dieu a prescrit de conserver [ainsi]. Exhortez celles dont vous redoutez l'insubordination. Reléguez-les dans des lits à part etsévissez contre elles. S
i elles vous obéissent, ne leur cherchez plus querelle. En vérité Dieu est très haut et très grand."
C'est fort judicieusement, mais aussi plus sûrement pour mieux convaincre de sa candeur, que Si Hamza Boubakeur note dans son commentaire du verset 34 que le judaïsme et lechristianisme enseignent eux aussi la supériorité de l'homme sur la femme,
sans toutefois aller jusqu'aux coups. Mais on ne pourra qu'esquisser un sourire de compassion envers le père de Dalil Boubakeur lorsqu'il en appelle à la Tradition pour expliquer que l'islam, contrairement à ce que professe le Coran,
déconseillerait en fait de battre les femmes...

Régis Blachère, Maisonneuve et Larose, 1999
"38/34. Les hommes ont autorité sur les femmes du fait qu'Allah a préféré certains d'entre vous à certains autres, et du fait que [les hommes] font dépense, sur leurs biens [, en faveur de leurs femmes]. Les [femmes] vertueuses font oraison (qânit)
et protègent ce qui doit l'être (?), du fait de ce qu'Allah consigne (?). Celles dont vous craignez l'indocilité, admonestez-les ! reléguez-les dans les lieux où elles couchent ! frappez-les ! Si elles vous obéissent, ne cherchez plus contre elles de voie [de contrainte] !
Allah est auguste et grand."

Jean Grosjean, Éditions Philippe Lebeau, 1988
"34. Les hommes ont autorité sur les femmes à cause des préférences de Dieu et à cause des dépenses des hommes. Les vertueuses sont dociles, elles protègent ce qui doit l'être selon la consigne de Dieu. Celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les,
reléguez-les dans leur chambre, frappez-les, mais si elles vous écoutent ne les querellez plus, car Dieu est sublime et grand."

René R. Khawam, Maisonneuve et Larose, 1990
"34. Les hommes ont le pas sur leurs femmes, à cause de la préférence que Dieu a manifestée pour les uns sur les autres, à cause de ce que dépensent les hommes pour la subsistance des femmes. Les femmes Justes sont assidues aux offices de prières,
gardant au sujet de l'Invisible le secret que Dieu a gardé. Celles dont vous craignez la rébellion, exhortez-les, reléguez-les dans les chambres où elles couchent, frappez-les. Si elles vous obéissent, ne cherchez contre elles aucune voie de coercition.
Dieu s'est montré Elevé et Grand."

D. Masson, Gallimard, 1967 :
"34. Les hommes ont autorité sur les femmes, en vertu de la préférence que Dieu leur a accordé sur elles, et à cause des dépenses qu'il font pour assurer leur entretien. Les femmes vertueuses sont pieuses :
elles préservent dans le secret ce que Dieu préserve. Admonestez celles dont vous craignez l'infidélité ; reléguez-les dans des chambres à part et frappez-les. Mais ne leur cherchez plus querelle, si elles vous obéissent. Dieu est élevé et grand."
D. Masson est en fait Denise Masson mais, pudeur émouvante de l'islam, nulle part le prénom, et donc le sexe, de la traductrice n'est mentionné dans la traduction éditée chez Gallimard en 1967 dans la collection La Pléiade.
Ni la préface de Jean Grosjean, dont le prénom n'est pas occulté, ni l'introduction, les notes et la bibliographie de "D." Masson ne comportent le prénom de la traductrice. Ce travail ayant reçu l'imprimatur de l'Université d'Al Azhar au Caire,
avouer qu'une femme ait pu exceller dans l'art de la traduction du Coran était insupportable aux fanatiques.

==========================

La majorité des habitants de l'enfer sont des femmes



L'imam Al-Bukhari (1/583) a dit : [...] Ibn 'Abbas rapporte du Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- qu'il a dit :

« Allah m'a montré l'enfer et j'ai vu que la majorité de ses habitants était des femmes, car elles renient »
On demanda : « Car elles renient Allah ? »
Il répondit : « [Non mais] parce qu'elles renient les bienfaits de leurs époux et les faveurs qu'ils leur font. Tu peux être bienfaisant envers une femme toute ta vie. Il suffit que tu la contraries une fois pour qu'elle dise « Tu n'as jamais été bienfaisant envers moi ».

Le reniement mentionné dans ce hadith ne désigne pas la mécréance majeure mais mineur, voir Al Fath (1/83)

L'imam Al-Bukhari (1/583) a dit : « [...] Usamah rapporte du Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- qu'il a dit :
« Je me suis posté à la porte du Paradis et j'ai vu que la majorité de ceux qui y entraient étaient des pauvres.
Quant aux personnes opulentes, elles furent empêchées d'entre [et devaient attendre que tous les pauvres s'y introduisent].
Lorsque les gens de l'enfer furent jetés dans le feu, je vis que la majorité d'entre eux étaient des femmes. »
Rapporté aussi par Muslim (4/2236)

L'imam Al-Bukhari (1/583) a dit : [...] Imran rapporte du Prophèt -sal Allahou 'alayhi wa salam- : [...] qu'il a dit :
« j'ai regardé le paradis et j'ai vu que la majorité de ses habitants étaient les pauvres. J'ai ensuite regardé l'enfer et j'ai vu que la majorité de ses habitants étaient les femmes. »
Rapporté également par Muslim (1/2096)

L'Imam Muslim (4/2097) a dit : [...] Abu At-Tayyah rapporte que Mutarraf ibn 'Abd Allah avait deux femmes.
Revenant de chez l'une d'elles, l'autre lui demanda : « Tu viens de chez unetelle ? »
Il répondit : « Je viens de chez Imran Ibn Husayn. »
Il nous enseigna ensuite que le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- a dit : « Les femmes sont la population la moins représentée au paradis. »

L'imam Ahmad a dit : [...] Amarah Ibn Khuzaymah Ibn Thabit a dit :
« Nous étions avec Amr Ibn Al-As lord d'un pèlerinage ou d'une Umrah.
Quand nous arrivâmes à Marr Adh-Dharan (lieu proche de la Mecque) nous vîmes une femme dans son palanquin.
Elle posa sa main sur un côté du palanquin et il pencha.
Amr se dirigea alors vers une vallée et nous le suivîmes.
Il nous dit alors : « Nous étions avec le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- en ce lieu même, et c'est alors que nous vîmes une flopée de corbeaux.
Il y avait parmi eux un seul corbeau dont les ailes, les pattes et le bec étaient blancs.
Le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- dit alors : « Les femmes entrant au paradis sont aussi rares que ce corbeau parmi tous ses congénères. »
Ce hadith est aussi rapporté par Al-Hâkim dans Al-Mustadrak (6/602 ).
Celui-ci a d'ailleurs affirmé que l'authenticité de ce hadith répondait aux conditions émises par Muslim ; bien qu'Al-Bukhari et Muslim ne l'aient pas mentionné dans leurs recueils respectifs.

Concernant le propos du Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam-: « Les femmes entrant au paradis sont aussi rares que ... », il s'agit là des femmes de ce bas monde.

C'est à cause de leurs méfaits que les femmes représentent la majorité des habitants de l'enfer car (traduction rapprochée) :

[Ton Seigneur ne fait jamais de tort à personne] (Sourate Al Kahf , Verset 49)

Nous devons donc nous exercer à nous soumettre à la loi de notre Seigneur.
Si les femmes préfèrent rester ignorantes, nous ne devons pas le rester.
Si elles désobéissent à Allah, nous ne devons pas Lui désobéir.
Ne soyons pas trompés par les femmes prétentieuses qui se sont rebellées contre la loi d'Allah.

En effet, Allah dit (traductions rapprochées) :
[Et si tu Obéis à la majorité de ceux qui sont sur la terre, ils t'égareront du sentier d'Allah : ils ne suivent que la conjecture et ne font que fabriquer des mensonges.] (Sourate Al An'am , Verset 116)

[Et la plupart des gens ne sont pas croyants malgré ton désir ardent] (Sourate Yusuf , Verset 103)

[Peu de mes serviteurs sont reconnaissant] (Sourate Saba, Verset 13)

Si tu veux atteindre l'honneur dans ce bas monde et dans l'au-delà, gagner le paradis et être sauvée de l'enfer : obéis alors aux ordres d'Allah et délaisse Ses interdits, cramponne-toi au Coran et à la Sunnah conformément à la compréhension des pieux prédécesseurs.

En effet, Allah dit (traduction rapprochée) :

[Et ceux qui se conforment au Livre et accomplissent la salât [en vérité] Nous ne dissipions pas la récompense de ceux qui s'amendent] (Sourate Al-A'raf, Verset 170)

Sources : « Conseils aux Femmes Musulmanes »
Retranscription : Oukhtynette Assya



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19735
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: Femmes obeissantes

Message non lupar yacoub » ven. 1 avr. 2016 12:09

La Répudiation - Al-Talâq

Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
[65:1]
ô Prophète ! Quand vous répudier les femmes, répudiez-les conformément à leur période d’attente prescrite; et comptez la période; et craignez Dieu votre Seigneur. Ne les faîtes pas sortir de leurs maisons, et qu’elles n’en sortent pas, à moins qu’elles n’aient commis une turpitude prouvée. Telles sont les lois de Dieu. Quiconque cependant transgresse les lois de Dieu, se fait du tort à lui-même. Tu ne sais pas si d’ici là Dieu ne suscitera pas quelque chose de nouveau !

[65:2]
Puis quand elles atteignent le terme prescrit, retenez-les de façon convenable, ou séparez-vous d’elles de façon convenable; et prenez deux hommes intègres parmi vous comme témoins. Et acquittez-vous du témoignage envers Dieu. Voilà ce à quoi est exhorté celui qui croit en Dieu et au Jour dernier. Et quiconque craint Dieu, il lui donnera une issue favorable,

[65:3]
et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Dieu, Il [Dieu] lui suffit. Dieu atteint ce qu’Il Se propose, et Dieu a assigné une mesure à chaque chose.

[65:4]
Si vous avez des doutes à propos (de la période d’attente) de vos femmes qui n’espèrent plus avoir de règles, leur délai est de trois mois. De même pour celles qui n’ont pas encore de règles. Et quant à celles qui sont enceintes, leur période d’attente se terminera à leur accouchement. Quiconque craint Dieu cependant, Il lui facilite les choses .

[65:5]
Tel est le commandement de Dieu qu’Il a fait descendre vers vous. Quiconque craint Dieu cependant, il lui efface ses fautes et lui accorde une grosse récompense.

[65:6]
Et faites que ces femmes habitent où vous habitez, et suivant vos moyens. Et ne cherchez pas à leur nuire en les contraignant à vivre à l’étroit. Et si elle sont enceintes, pourvoyez à leurs besoins jusqu’à ce qu’elles aient accouché. Puis, si elles allaitent [l’enfant né] de vous, donnez-leur leurs salaires . Et concertez-vous [à ce sujet] de façon convenable. Et si vous rencontrez des difficultés réciproques, alors, une autre allaitera pour lui.

[65:7]
Que celui qui est aisé dépense de sa fortune; et que celui dont les biens sont restreints dépense selon ce que Dieu lui a accordé. Dieu n’impose à personne que selon ce qu’Il lui a donné, et Dieu fera succéder l’aisance à la gêne.

[65:8]
Que de cités ont refusé avec insolence le commandement de leur Seigneur et de Ses messagers ! Nous leur en demandâmes compte avec sévérité, et les châtiâmes d’un châtiment inouï.

[65:9]
Elles goûtèrent donc la conséquence de leur comportement. Et le résultat final de leurs actions fut [leur] perdition.

[65:10]
Dieu a préparé pour eux un dur châtiment. Craignez Dieu donc, ô vous qui êtes doués d’intelligence, vous qui avez la foi. certes, Dieu a fait descendre vers vous un rappel,

[65:11]
un Messager qui vous récite les versets de Dieu comme preuves claires, afin de faire sortir ceux qui croient et accomplissent les bonnes oeuvres des ténèbres à la lumière. Et quiconque croit en Dieu et fait le bien, Il le fait entrer aux Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Dieu lui a fait une belle attribution.

[65:12]
Dieu qui a créé sept cieux et autant de terres. Entre eux [Son] commandement descend, afin que vous sachiez que Dieu est en vérité Omnipotent et que Dieu a embrassé toute chose de [Son] savoir.





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 23 invités