Une partie du patrimoine amazigh détruite par les fanatiques

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
phileas
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 831
Enregistré le : mer. 27 août 2008 20:13
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Une partie du patrimoine amazigh détruite par les fanati

Message non lupar phileas » mar. 23 oct. 2012 16:37

Dernier message de la page précédente :

maried a écrit :Bonjour Philéas il semble que c'est un hoax
Mieux vaut alors supprimer ce sujet.




Avatar du membre
Maried
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5867
Enregistré le : mer. 2 sept. 2009 15:19
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Une partie du patrimoine amazigh détruite par les fanati

Message non lupar Maried » mar. 23 oct. 2012 16:39

Conan a écrit :Ces salafistes et autres wahhabistes pourraient amener l'Islam qu'ils aiment tant au fond du gouffre, autrement dit ces gens là facilitent la mise au placard de cette doctrine sans s'en rendre compte.
Ce qui est stupide c'est que des musulmans apostasient au profit du christianisme qui
n'en est pas moins une religion qui a fait couler beaucoup de sang malgré Jésus qui n y était pour rien
Il faut absolument au moins la laïcité pour preserver la paix dans cette région


"Qui n'empêche pas le mal le favorise"
Cicéron
_________________________________________________
ImageImageImage
ImageImage

Avatar du membre
Conan
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 295
Enregistré le : mar. 19 juin 2012 10:14
Localisation : Paris, France
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Une partie du patrimoine amazigh détruite par les fanati

Message non lupar Conan » mar. 23 oct. 2012 17:01

Tout à fait Phileas !

La laïcité serait un exemple de règle viable pour préserver la liberté de chacun (quoique la laïcité française est de plus en plus mal acceptée et est remise en cause par les musulmans, ça je n'y comprends pas grand chose...)


En image le symbole du Sankofa, un principe du peuple Akan, originaire de l'ouest de l'Afrique.
Sankofa se traduit par cet oiseau, qui symbolise l'importance d'apprendre de son passé pour construire son futur.

"The sky is not my limit."

"Athée pieds. Voilà ma religion." (Élie Sémoun)

"La religion est l'opium du peuple" (Karl Marx)

Avatar du membre
samay
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1837
Enregistré le : dim. 4 févr. 2007 08:00
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Une partie du patrimoine amazigh détruite par les fanati

Message non lupar samay » mar. 23 oct. 2012 17:46

Il semblerait que ce soit faux .
Mais même si c'est faux , les réactions des musulmans marocains sont diablement révélatrices puisqu'ils crient à l'imposture et accusent , comme toujours , les occidentaux de chercher à dénigrer l'islam etc..etc...
Pourtant l'info dit bien que ce sont des salafistes qui auraient fait ça .
Or " l'immense majorité des musulmans " passe son temps à nous expliquer que le salafisme ce n'est pas l'islam . Alors pourquoi se sentent ils visés et ruent ils dans les brancards , dès lors qu'on accuse les salafistes de quelque chose ?




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20768
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Une partie du patrimoine amazigh détruite par les fanati

Message non lupar yacoub » mar. 23 oct. 2012 19:21

Erdogan lui même le dit et le répète, il n y a pas d'islam modéré et d'islam radical;

L'islam c'est le coran, Mahomet et sa sîra.

Mahomet lui même a prévu que sa secte se subdivisera en 73 dont une seule ira au Paradis.

Mais si Mahomet mérite le Paradis :roll: il n y a aucune raison de le refuser à OBM qui n'a pas fait autant de victimes que Mahomet.



Avatar du membre
Maried
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5867
Enregistré le : mer. 2 sept. 2009 15:19
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Une partie du patrimoine amazigh détruite par les fanati

Message non lupar Maried » jeu. 25 oct. 2012 20:08

Salafistes wahhabites frères musulmans sunnites chiites kharijites
toutes les sectes de l'islam absolument toutes reposent sur le coran
le coran qui est un livre de haine de guerre et de terreur


"Qui n'empêche pas le mal le favorise"
Cicéron
_________________________________________________
ImageImageImage
ImageImage

Avatar du membre
Proust
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2069
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 14:06
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Amazigh (berber)

Message non lupar Proust » mar. 29 janv. 2013 17:33

:lollol
Moïse n'est pas une farce mais il n'est pas sacralisé comme Mahomet.
Les juifs font des blagues sur lui.
"Au lieu de continuer tout droit, il aurait tourné à gauche
et c'est nous qui aurons le pétrole au lieu des séoudiens"
:lollol


Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice.
George Orwell.

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20768
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Amazigh (berber)

Message non lupar yacoub » mer. 13 sept. 2017 18:36

Proust a écrit :
mar. 29 janv. 2013 17:33
:lollol
Moïse n'est pas une farce mais il n'est pas sacralisé comme Mahomet.
Les juifs font des blagues sur lui.
"Au lieu de continuer tout droit, il aurait tourné à gauche
et c'est nous qui aurons le pétrole au lieu des séoudiens"
:lollol
:roll:



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20768
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Une partie du patrimoine amazigh détruite par les fanatiques

Message non lupar yacoub » sam. 30 déc. 2017 10:19

Civilisation : nous sommes tous des Arabes !
Tous les hommes descendraient d'ancêtres communs ayant peuplé la péninsule arabique, selon les généticiens.

Image
L'Homme moderne s'est offert une escale omanaise en -106 000. © Sipa/ Steven Frederic


Nous sommes tous des Arabes ! Telle est la dernière révélation fracassante des généticiens. Que cela plaise ou non à Marine Le Pen et à Claude Guéant, tous autant que nous sommes, Français, Américains, Esquimaux, Chinois ou Papous, nous descendons d'ancêtres communs ayant peuplé la péninsule arabique ! Après être née en Afrique, l'humanité aurait donc fait une étape dans l'Arabie heureuse, après avoir franchi la mer Rouge. C'est du scoop. En effet, jusque-là, les grands experts des migrations humaines pensaient que la division des troupes s'était plutôt faite au Proche-Orient ou en Afrique du Nord.

Les paléogénéticiens des universités de Leeds et de Porto ont été amenés à faire cette hypothèse à la suite des confidences d'un indic ! Un indic qui se cache par milliers dans chacune de nos cellules : la mitochondrie. Ce minuscule organite, qui officie en tant que centrale énergétique de nos cellules, possède son propre ADN. Comme les chromosomes, il peut muter. Ainsi, quand les généticiens observent exactement la même mutation chez deux peuples différents, ils peuvent en conclure que ceux-ci partagent un passé commun. En comparant l'ADN mitochondrial prélevé sur des centaines d'individus à travers le monde et dans la péninsule arabique, les chercheurs sont parvenus à la conclusion que tous les hommes, hors les Africains, ont tous effectué un passage de plusieurs milliers d'années très certainement, en Arabie. Voilà pourquoi nous sommes tous des Arabes et fiers de l'être. L'étude est parue dans American Journal of Human Genetics.
Éden Arabie

Voilà donc comment il faut réécrire l'histoire de l'humanité : après avoir surgi il y a quelque 200 000 ans en Afrique de l'Est, l'homme moderne (homo sapiens) a commencé par se répandre dans toute l'Afrique, se fragmentant en de nombreuses populations. La vie était belle et la nourriture largement disponible jusqu'au jour où une tribu s'est mise en tête d'aller voir si le soleil ne brillait pas davantage ailleurs. Elle a donc profité d'une baisse des eaux pour franchir la mer Rouge et débarquer sur la péninsule arabique. Jusqu'ici, on pensait que le premier passage avait dû avoir lieu, entre - 70 000 et - 40 000 ans. Mais la découverte d'outils façonnés par l'homme moderne datant de 106 000 ans repousse donc la conquête d'au moins 30 000 ans !

On a même trouvé le lieu de débarquement, dans le sultanat d'Oman. Il faut dire qu'à l'époque le climat arabique était humide : à la place d'un désert les nouveaux arrivants ont trouvé un paradis terrestre constitué de grandes prairies. L'occupation de ce nouvel Éden aurait duré plusieurs millénaires avant que l'homme ne poursuive sa conquête du monde. D'abord en empruntant la route du Sud-Est asiatique s'achevant en Australie, puis celle de l'est jusqu'au Japon, puis enfin la route du Nord, vers le Proche-Orient, puis l'Europe atteinte voilà environ 40 000 ans.
Des Indiens dans l'Altaï

L'Amérique est le dernier continent conquis. Mais là encore, il y a du nouveau. Et du lourd ! Grâce à de nouvelles confidences de l'indic mitochondrial, des chercheurs de l'université de Pennsylvanie ont identifié la terre d'origine des Indiens d'Amérique. Ne cherchez pas, vous ne pourriez pas trouver ! Il s'agit de l'Altaï. C'est une région montagneuse au coeur du continent eurasien, là où se rencontrent la Chine, la Mongolie, la Russie et le Kazakhstan. Le grand départ aurait eu lieu voilà 15 000 à 20 000 ans. Quelques dizaines ou centaines d'individus auraient pris la route du nord-est. Après de nombreuses générations, leurs descendants auraient fini par atteindre le détroit de Béring qu'ils auraient traversé en une ou plusieurs fois lors des glaciations, puis ils auraient descendu tout le continent américain. La découverte récente, par des chercheurs de l'université du Texas, d'objets façonnés par l'homme dans l'État de Washington datant de 13 800 ans conforte cette hypothèse.

Depuis sa venue au monde dans un petit bled africain, l'homme n'a cessé d'avoir la bougeotte. Les migrations font partie de sa nature. L'Europe et encore plus la France, située à son extrémité ouest, n'ont pas arrêté d'être enrichies par des vagues d'immigrants. Il n'y a pas de raison que cela cesse...
Modifié en dernier par yacoub le sam. 30 déc. 2017 12:01, modifié 1 fois.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20768
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Une partie du patrimoine amazigh détruite par les fanatiques

Message non lupar yacoub » sam. 30 déc. 2017 11:53

Les chercheurs en paléogenetique des universités de Leeds et de Porto qui font des Arabes les ancêtres de l'homme ont oublié l'essentiel, c'est-à-dire de préciser l'origine des Arabes.

Quels seraient les ancêtres de nos ancêtres ?


L'homme savant ou sapiens qui nous vient d'Afrique était un nomade originel.

On peut imaginer qu'il a suivi les 4 points cardinaux dont l'un vers l'Égypte avant de rejoindre l'Europe et l'Asie.

Sauf si ces chercheurs considéraient l'Égypte, le Sinaï, et les territoires actuels d'Israël, le Liban et la Syrie voire le Sud du Kurdistan comme étant historiquement arabes.


La découverte d'un homo sapiens qui dans l'Atlas marocain qui aurait fait son apparition dans la région il y a plus de 300 000 ans est une cinglante gifle à leur théorie propagandiste.


La Péninsule arabique n'est pas de frontières terrestres avec l'Europe et l'Asie. On ne peut imaginer l'homo sapiens rejoindre dans un premier temps les côtes arabiques à partir de l'Afrique par la voie maritime avant de poursuivre son aventure de peuplement.


L'apparition même du mot arabe est récent dans l'histoire humaine et aux origines incertaines. Il serait intéressant de chercher si ces universités n'avaient pas bénéficié de généreuses subventions de la part de "mécènes " des pays du Golfe que l'Occident avait sortis du néant de l''histoire. La langue arabe elle-même est une dérivée de plusieurs autres langues et avant l'avènement de l'islam on parlait de langues a rabiques.

Salem Ben Ammar





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 24 invités