Une partie du patrimoine amazigh détruite par les fanatiques

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
Slimane
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 603
Enregistré le : ven. 6 oct. 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Amazigh (berber)

Message non lupar Slimane » sam. 7 oct. 2006 11:42

Bonjour,

Je me pause des questions sur les Amazigh (heuu au pluriel on doit pas mettre EN a la fin?) .
La plupart sont Musulmans, mais certains sont Chrétiens...( sauf les Athés biensur) ce que je voulais savoir c'est :
-est-ce qu'ils sont Chrétiens depuis des générations, puisque le Christianisme existait déjà en Afrique du nord avant l'arrivé des Arabes.
ou
-est-ce que ce sont des Ex-musulman converti au Chistianisme?

Et comment celà s'est passé, pourquoi....?


PS: J'aime bien la signification de Amazigh ( homme libre?)




syphax
Soldat Virtuel 2eme
Soldat Virtuel 2eme
Messages : 36
Enregistré le : dim. 24 sept. 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar syphax » sam. 7 oct. 2006 16:49

Les Imazighen sont les premiers habitants de l'Afrique du Nord depuis des millénaires (des traces d'écritures anciennes de tamazight sont disponibles au Sahara). La langue Tamazight est plus ancienne que l'Araméen et le Latin et elle conserve toujours sa vivacité!

Ces habitants se sont prénommés du plus beau des qualificatifs qui puisse exister: Hommes libres- c'est-à-dire LIBRES de toute domination: religieuse, politique, culturelle, économiquer, etc.

Les Imazighen ont été par nature pacifiques et jalousement égalitaires et ont toujours fonctionné par consensus.

Leurs religions ont évolué au cours de l'histoire: des rites paiens d'abord, plusieurs tribus ont embrassé ensuite le judaisme, puis la chrétienté (auquel ils ont donné plusieurs papes (comme St-Gelase) et aussi Aghostos (St-Augustin) avec le Manichéisme (du prophète Mani) avant de sombrer dans la léthargie désastreuse islamique ... au point qu'aujourd'hui une partie de ces Imazighen renie ses propres origines pour s'identifier à l'arabité (censée être plus conforme à l'islamité)

Le paradoxe est que je n'ai pas encore vu de peuple au monde qui vénère ses propres envahisseurs: ainsi, le conquérant Okba est célébré mais le résistant Aksal (que les Arabes appellent Qoceila)- leur ancêtre- est ignoré- de même pour la Reine Amazighe Dihya (dite Kahina).

À suivre...



Avatar du membre
Ahioud
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 421
Enregistré le : ven. 20 janv. 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar Ahioud » lun. 9 oct. 2006 05:34

bien dit Syphax.

et la propagande islamiste ne fait que compliquer les choses.


"Le fanatisme est certainement mille fois plus funeste; car l'atheisme n'inspire point de passion sanguinaire, mais le fanatisme en inspire." Voltaire

LEILA
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 116
Enregistré le : ven. 20 oct. 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar LEILA » dim. 22 oct. 2006 22:45

syphax a écrit :Les Imazighen sont les premiers habitants de l'Afrique du Nord depuis des millénaires (des traces d'écritures anciennes de tamazight sont disponibles au Sahara). La langue Tamazight est plus ancienne que l'Araméen et le Latin et elle conserve toujours sa vivacité!

Ces habitants se sont prénommés du plus beau des qualificatifs qui puisse exister: Hommes libres- c'est-à-dire LIBRES de toute domination: religieuse, politique, culturelle, économiquer, etc.

Les Imazighen ont été par nature pacifiques et jalousement égalitaires et ont toujours fonctionné par consensus.

Leurs religions ont évolué au cours de l'histoire: des rites paiens d'abord, plusieurs tribus ont embrassé ensuite le judaisme, puis la chrétienté (auquel ils ont donné plusieurs papes (comme St-Gelase) et aussi Aghostos (St-Augustin) avec le Manichéisme (du prophète Mani) avant de sombrer dans la léthargie désastreuse islamique ... au point qu'aujourd'hui une partie de ces Imazighen renie ses propres origines pour s'identifier à l'arabité (censée être plus conforme à l'islamité)

Le paradoxe est que je n'ai pas encore vu de peuple au monde qui vénère ses propres envahisseurs: ainsi, le conquérant Okba est célébré mais le résistant Aksal (que les Arabes appellent Qoceila)- leur ancêtre- est ignoré- de même pour la Reine Amazighe Dihya (dite Kahina).

À suivre...

Il esu aussi ridicule pour un Nord-africain de se dire amazigh (ou imazighen, comme vous voulez) que pour un français de se dire gaullois!!!! est-ce qu'on se rend compte du ridicule?? qu'est-ce que cela veut dire?? on peut etre kabyle, chaouis, algérois, chleuh, targgui, constantinois, fessi etc etc mais dire moi je suis un imazighen...et après?? c'est d'une pauvreté intellectuelle et d'une étroitesse d'esprit affligeants!! on va peut-être bientôt parler de 100% amazighe, sang pur kabyle, sang pur arabe...inepties et sous-développement!!! et pendant ce temps le monde se modernise, des puissances émergent en Asie, les forces de gauche reviennent en A.L., et nous on en est encore à kabyle, pas kabyle....yakhi léguia!!!




syphax
Soldat Virtuel 2eme
Soldat Virtuel 2eme
Messages : 36
Enregistré le : dim. 24 sept. 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar syphax » lun. 23 oct. 2006 02:18

Il esu aussi ridicule pour un Nord-africain de se dire amazigh (ou imazighen, comme vous voulez) que pour un français de se dire gaullois!!!! est-ce qu'on se rend compte du ridicule?? qu'est-ce que cela veut dire?? on peut etre kabyle, chaouis, algérois, chleuh, targgui, constantinois, fessi etc etc mais dire moi je suis un imazighen...et après?? c'est d'une pauvreté intellectuelle et d'une étroitesse d'esprit affligeants!! on va peut-être bientôt parler de 100% amazighe, sang pur kabyle, sang pur arabe...inepties et sous-développement!!! et pendant ce temps le monde se modernise, des puissances émergent en Asie, les forces de gauche reviennent en A.L., et nous on en est encore à kabyle, pas kabyle....yakhi léguia!!!
Leila,

Ton message est une insulte à l'intelligence!

Tu viens de démontrer à la communauté d'Islamla le genre d'inculture que les Imazighen combattent à commencer par l'Histoire falsifiée de leur pays TAMAZGHA (que les Arabes ou leurs assimilés appellent Maghreb): Ainsi comme je le disais, grâce à l'imposture islamique, les Imazighen assimilés se rapprochent de l'Arabité en croyant se "rapprocher" de l'Allah de Mahomet (ce serait même la langue du Paradis).

De cette sorte, À l'école du Maroc, de Tunisie et d'Algérie (toutes aux mains d'arabo-islamistes), nos enfants apprennent que leurs ancêtres sont les Koreichites (comme ils avaient appris à une autre époque que leurs ancêtres étaient les Gaulois)! Fumisterie quand tu nous tiens!

Leila, ta réaction démontre exactement ce que je dénonçais: Je n'ai jamais vu de peuple AU MONDE qui va jusqu'à RENIER ses propres origines!

Comme tu le remarqueras, je ne parle jamais des composantes régionales des Imazighen car il n'y a qu'une seule réalité: elles forment toutes les facettes d'UNE SEULE ET MÊME IDENTITÉ: l'AMAZIGHITÉ DE TAMAZGHA!

De plus, tu sembles nous montrer ton manque de maturité lorsque tu opposes la modernisation avec la recherche d'identité: Saches que le premier pas vers l'émancipation des sociétés (et donc du progrès) passe préalablement par la récupération des identités. Une société qui vit en harmonie avec elle-même peut alors espérer entrer dans la modernité. Ce n'est pas le chemin que suivent les actuels gouvernants de Tamazgha: IL FAUT DONC POURSUIVRE LA LUTTE.

J'arrive maintenant à ta dernière phrase: yakhi léguia!!!

Pour la compréhension des membres d'Islamla, il s'agit d'une insulte typiquement algéroise qui veut dire: Que c'est dégoûtant!!!

D'abord, je te rappelle ton obligation de ne pas insulter, ensuite que cette insulte doit bien reflèter ton niveau. Tu dois bien savoir que lorsqu'on arrive à l'insulte c'est qu'on est à court d'argument!

Enfin, si tu veux être dorénavant respectée, tu devrais présenter TES EXCUSES à l'ensemble de la communauté d'Islamla qui se reconnait dans l'Amazighité sinon je porterai plainte au modérateur de ce site.



LEILA
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 116
Enregistré le : ven. 20 oct. 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Quelle réaction violente!!!

Message non lupar LEILA » lun. 23 oct. 2006 23:52

syphax a écrit :
Il esu aussi ridicule pour un Nord-africain de se dire amazigh (ou imazighen, comme vous voulez) que pour un français de se dire gaullois!!!! est-ce qu'on se rend compte du ridicule?? qu'est-ce que cela veut dire?? on peut etre kabyle, chaouis, algérois, chleuh, targgui, constantinois, fessi etc etc mais dire moi je suis un imazighen...et après?? c'est d'une pauvreté intellectuelle et d'une étroitesse d'esprit affligeants!! on va peut-être bientôt parler de 100% amazighe, sang pur kabyle, sang pur arabe...inepties et sous-développement!!! et pendant ce temps le monde se modernise, des puissances émergent en Asie, les forces de gauche reviennent en A.L., et nous on en est encore à kabyle, pas kabyle....yakhi léguia!!!
Leila,

Ton message est une insulte à l'intelligence!

Tu viens de démontrer à la communauté d'Islamla le genre d'inculture que les Imazighen combattent à commencer par l'Histoire falsifiée de leur pays TAMAZGHA (que les Arabes ou leurs assimilés appellent Maghreb): Ainsi comme je le disais, grâce à l'imposture islamique, les Imazighen assimilés se rapprochent de l'Arabité en croyant se "rapprocher" de l'Allah de Mahomet (ce serait même la langue du Paradis).

De cette sorte, À l'école du Maroc, de Tunisie et d'Algérie (toutes aux mains d'arabo-islamistes), nos enfants apprennent que leurs ancêtres sont les Koreichites (comme ils avaient appris à une autre époque que leurs ancêtres étaient les Gaulois)! Fumisterie quand tu nous tiens!

Leila, ta réaction démontre exactement ce que je dénonçais: Je n'ai jamais vu de peuple AU MONDE qui va jusqu'à RENIER ses propres origines!

Comme tu le remarqueras, je ne parle jamais des composantes régionales des Imazighen car il n'y a qu'une seule réalité: elles forment toutes les facettes d'UNE SEULE ET MÊME IDENTITÉ: l'AMAZIGHITÉ DE TAMAZGHA!

De plus, tu sembles nous montrer ton manque de maturité lorsque tu opposes la modernisation avec la recherche d'identité: Saches que le premier pas vers l'émancipation des sociétés (et donc du progrès) passe préalablement par la récupération des identités. Une société qui vit en harmonie avec elle-même peut alors espérer entrer dans la modernité. Ce n'est pas le chemin que suivent les actuels gouvernants de Tamazgha: IL FAUT DONC POURSUIVRE LA LUTTE.

J'arrive maintenant à ta dernière phrase: yakhi léguia!!!

Pour la compréhension des membres d'Islamla, il s'agit d'une insulte typiquement algéroise qui veut dire: Que c'est dégoûtant!!!

D'abord, je te rappelle ton obligation de ne pas insulter, ensuite que cette insulte doit bien reflèter ton niveau. Tu dois bien savoir que lorsqu'on arrive à l'insulte c'est qu'on est à court d'argument!

Enfin, si tu veux être dorénavant respectée, tu devrais présenter TES EXCUSES à l'ensemble de la communauté d'Islamla qui se reconnait dans l'Amazighité sinon je porterai plainte au modérateur de ce site.
Bonsoir à toi Syphax (je dis bonsoir moi),
Quelle violence dans tes propos, combien d'insultes et de jugements pour un malheureux mail.... c'est bon, parce que j'émets un avis contraire, tu fais de moi la représentante de tout un système...
Je ne suis pas arabo je ne sais quoi, je suis algérienne, point. Et tu ne vas pas me faire une leçon d'histoire sociologique. Je ne suis pas inculte, je te remrecie de tes prévenances, et quand l'envie me prend de me cultiver sur un sujet je consulte les ouvrages de référence, je n'attends pas qu'on vienne m'exposer les faits.
Je viens à peine de rejoindre le forum, dans l'espoir d'échanger avec des personnes que je préjugeais ouvertes, et me voilà clouée au pilori et sommée de présenter mes excuses sous peine d'exclusion et de ne plus être respectée!!! incroyable quand même cette menace!!!
Et en vertu de quoi, tu me"rappelles" (comme tu dis) les règles de bonnes conduite à tenir? Quelle est ta légitimité? Tu vas peut-être refaire mon éducation? elle n'est pas satisfaisante, qu'en sais-tu?
Tu me donnes des leçons d'histoire, alors qu'un forum est fait d'échanges. Je ne prends la peine de me connecter le soir en rentrant du boulot pour en arriver aux mots avec des personnes que je ne connais pas par ailleurs. Je n'ai aucun compte à régler, auncune violence à exprimer, je veux juste lire des choses qui peuvent éventuellement m'enrichir dans ma réflexion.
Ton ton est inacceptable et en l'occurence c'est toi qui manque de respect. Léguia ne veut pas dire ce que tu as écrit, en tout cas on ne l'emploie pas de la même façon toi et moi. D'abord, ce n'est pas une insulte, léguia veut dire ennui. Tu ne dis jamais "t'laguite"??
Je ne fais que répondre à la virulence de ton mail et n'attends pas une "riposte" de ta part, cela ne m'intéresse pas.
Bonne soirée à toi,
Leila.



yor
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 988
Enregistré le : dim. 5 juin 2005 08:00
Localisation : terre amazigh
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar yor » dim. 3 déc. 2006 21:50

azul tou le monde ..
leila qu'est ce qui ce passe dans ta tete.... .les imazighen sont des gens comme tou le monde est mieux que les arabes c'est tu arabe je te donne des milliers d'exemple de l'intellegencia berbere.... .
c'est vrais que les imazighen ont connu le judaisme et aussi le chrestianisme et l'islam biensur... mais il y a des imazighen chretiens depuis des siecles jusqu'a nos jours. ...mais avec les lois d'etats musilmans ennord-africain ils ont cacher leur croyance comme les juifs aussi... .et aussi les chretiens ont quitter le nor-africain vers l'europe(rome..madrid....)car ils etait tresdefficile pour eux de vivre sousleslois islamique. ...leila je voi que tu as un problm avec les imazighen c'est tuas des question a me poser je serais tres heureux de te repondre... .
ce que nous voullons nous les imazighens ...est notre identitie et notre culture comme tou les peuples.. y a pas de pouvoir de religion sur nous.
exemple (je suis amazigh athé...donc ne me dit pas que je suis arab musilman.par ce que je suis dans unpays musilman. ....la terre ne connaitre pas de religion se sont les gens qui le fait. ...
leila j'aimerais bien que tu sois bien reçu mes mots.



vanityFair
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 545
Enregistré le : sam. 7 oct. 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar vanityFair » sam. 9 déc. 2006 00:41

LEILA insulte effectivement l'intelligence, de par ce qu'elle dis, mais surtout, par son arrogance a venir parler d'un sujet qu'elle ne connait même pas...

La présence arabe en Kabylie date de la colonisation française, quand la Kabylie a perdue sa souveraineté suite à la création de l'algerie par la France aprés qu'elle eut envahit l'Afrique...

Je ne comprend pas, les algériens, les arabes, tiennentà leur algerie uni et indivisible, et quand on parle de "aspect positif de la colonisation", ils hurlent, alors que leur etat algérien uni, indivisible et tout le toutim, c'est un reste de colonisation française!



yor
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 988
Enregistré le : dim. 5 juin 2005 08:00
Localisation : terre amazigh
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar yor » sam. 16 déc. 2006 19:08

c'est vrais que 14siecles ont laisseé leur traces sur notre terre..par ce que il y a des berberes arabiser au nom de l'slam..(mohammed est un arab l'arabe est la langue du paradis...etc...la mecque est la capitale du monde islamique..etc... .y a aussi des berberes francophonner ..... .
mais ce peuple(amazigh) dechrer entre l'est islamique et l'ouest chretien cherche son identitie loin de cette gerre froide entre les deux rives... .c'est fini le jeu des arabes dans la scene amazigh(crier la guerre entre les freres)...et aussi le jeu chretien (l'europe est une paradis pour vous c'est tu sera chretien.... .slimane je t'assure que dans qlqs annes on connaitra une grande mouvement berbere nide l'est ni de l'ouest.uniquement berbere...au maroc et en algerie.... .c'est fini aussi le jeu de paris laba ou les francais joue avec la cause berbere pour leur compte... .



LEILA
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 116
Enregistré le : ven. 20 oct. 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar LEILA » sam. 16 déc. 2006 22:21

yor a écrit :azul tou le monde ..
leila qu'est ce qui ce passe dans ta tete.... .les imazighen sont des gens comme tou le monde est mieux que les arabes c'est tu arabe je te donne des milliers d'exemple de l'intellegencia berbere.... .
c'est vrais que les imazighen ont connu le judaisme et aussi le chrestianisme et l'islam biensur... mais il y a des imazighen chretiens depuis des siecles jusqu'a nos jours. ...mais avec les lois d'etats musilmans ennord-africain ils ont cacher leur croyance comme les juifs aussi... .et aussi les chretiens ont quitter le nor-africain vers l'europe(rome..madrid....)car ils etait tresdefficile pour eux de vivre sousleslois islamique. ...leila je voi que tu as un problm avec les imazighen c'est tuas des question a me poser je serais tres heureux de te repondre... .
ce que nous voullons nous les imazighens ...est notre identitie et notre culture comme tou les peuples.. y a pas de pouvoir de religion sur nous.
exemple (je suis amazigh athé...donc ne me dit pas que je suis arab musilman.par ce que je suis dans unpays musilman. ....la terre ne connaitre pas de religion se sont les gens qui le fait. ...
leila j'aimerais bien que tu sois bien reçu mes mots.
Salut Yor,
Je t'avais répondu il y a longtemps, on avait eu un échange sur cette question, je me trompe? Ou alors peut-être que je t'ai répondu mais dans un autre sujet? c'est bizarre j'ai l'impression que mon message a disparu et ta réponse également...
Quoi qu'il en soit je te rassure, je n'ai aucun problème avec les imazighens, j'ai simplement un problème avec le fait qu'on essaie ssystématiquement de diviser les algériens en Berbères et Arabbes, ce qui est faux. Moi je suis algérienne (tu le sais), je ne suis pas kabyle ou chaouiya par exemple mais j'ai du sang berbère, comme tout Algérien. Et je ne suis pas Arabe ni ne me considère comme Arabe, j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire ailleurs. Ce qu'écrit vanityfaire n'est que mensonge, il ne sait rien de moi, on ne se connait pas, il est juste, intellectuellement, un peu trop malhonnête. Il est véhément car nous avons eu un échange vif sur un autre sujet où la violence de ses propos est inadmissible.
Voilà c'est tout mais on en rediscute quand tu veux.
Bonne soirée,
Leila



mystic
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 682
Enregistré le : mar. 17 oct. 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar mystic » sam. 16 déc. 2006 22:57

syphax a écrit :Les Imazighen sont les premiers habitants de l'Afrique du Nord depuis des millénaires (des traces d'écritures anciennes de tamazight sont disponibles au Sahara). La langue Tamazight est plus ancienne que l'Araméen et le Latin et elle conserve toujours sa vivacité!

Ces habitants se sont prénommés du plus beau des qualificatifs qui puisse exister: Hommes libres- c'est-à-dire LIBRES de toute domination: religieuse, politique, culturelle, économiquer, etc.

Les Imazighen ont été par nature pacifiques et jalousement égalitaires et ont toujours fonctionné par consensus.

Leurs religions ont évolué au cours de l'histoire: des rites paiens d'abord, plusieurs tribus ont embrassé ensuite le judaisme, puis la chrétienté (auquel ils ont donné plusieurs papes (comme St-Gelase) et aussi Aghostos (St-Augustin) avec le Manichéisme (du prophète Mani) avant de sombrer dans la léthargie désastreuse islamique ... au point qu'aujourd'hui une partie de ces Imazighen renie ses propres origines pour s'identifier à l'arabité (censée être plus conforme à l'islamité)

Le paradoxe est que je n'ai pas encore vu de peuple au monde qui vénère ses propres envahisseurs: ainsi, le conquérant Okba est célébré mais le résistant Aksal (que les Arabes appellent Qoceila)- leur ancêtre- est ignoré- de même pour la Reine Amazighe Dihya (dite Kahina).

À suivre...
les Imazighen sont les plus fondamentalistes des musulmans


Mon site internet : http://zad-almouslim.org/

yor
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 988
Enregistré le : dim. 5 juin 2005 08:00
Localisation : terre amazigh
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar yor » mer. 20 déc. 2006 13:43

moutic..c'et tu te ouviens de ce que tu dis ur aime....tu es amazigh toi aussi..donc tu es le plus fondamentaliste du monde..et j'ajoute que tu es le plus grand monteur u monde..par ce que ton islam est la plus grande menssongerie du monde. .... .donc moustic...dit nous qui tu es.... .



vanityFair
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 545
Enregistré le : sam. 7 oct. 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar vanityFair » sam. 6 janv. 2007 02:12

Et si nous parlions d'un probleme sur la question "amazigh" en général (je n'aime pas parler de tout ces peuples comme un seul bloc et un seul peuple...)
Avez vous remarqué à quel point l'islam est un arabisateur puissant? Les berbere non arabisé, condamnent ils leur descendance à s'arabiser (sauf en cas de sursaut d'ne génération qui prend contact avec d'autres choses...)?



abdel
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 105
Enregistré le : mar. 30 janv. 2007 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Le prophete de l'islam et la tradition Amazigh

Message non lupar abdel » mar. 27 févr. 2007 04:43

Comme je suis amazigh, je tiens à poster cet article de http://www.mondeberbere.com:

Traditions prophétiques à propos des Amazighs
En présentant des traditions prophétiques à propos des Amazighs, nous ne souhaitons pas polémiquer sur la vérité historique de ces événements mais de les situer dans le contexte de l’affrontement de différents courants religieux et des légitimités dans l'Afrique du Nord. Même si elles n’ont pas pu s’imposer dans l’histoire médiévale maghrébine et contribuer à édifier des mouvement se réclamant d'une prise de conscience solide de l'amazighité, ces traditions ont produit une littérature destinée à asseoir une origine textuelle à l’action politique des Berbères.

Ces traditions sont produites dans le contexte des justifications diverses qu’opposaient les Kharidjites nord-africains aux tenants de l’idéologie califale classique prônée par les Omeyyades. Cette idéologie, ne voulant pas ouvrir le champ de la concurrence politique aux non-arabes, reposait sa théorie à propos du Califat sur des considérations généalogiques. Le Calife ou commandant des croyants ne peut être qu’un Arabe koraïchite. Face à cette théorie inadaptée à l’extension universelle du message religieux, un mouvement contestataire, en l’occurrence le mouvement kharidjite, est né depuis la première moitié du premier siècle de l’hégire. Ce mouvement, et en dehors des circonstances particulières qu’ils lui ont donné naissance, occupe une position radicalement opposée. Le kharidjisme postule que tout musulman, moralement et religieusement irréprochable, est capable d’être élevé au titre d’émir des croyants, " fut-il même un esclave noir. " Il ouvre, de fait, la voie à tous les prétendants au pouvoir parmi les populations périphériques et marginales converties à l’Islam.

Qu’en est-il alors de leur apparition en Afrique du nord ? Les chroniqueurs médiévaux racontent que juste après le retour de Musa ben Nusayer à Damas, certains chefs de confédérations tribales amazighes, convertis à la doctrine kharidjite, appelèrent à la révolte contre les gouverneurs exacteurs omeyyades. Musa ben Nusayer, l’un des premiers gouverneurs arabes de l’Afrique du Nord, fut en effet interpellé pour lui substituer Abdallah ben Habhab. Ce dernier, ayant été commandité par le représentant du califat en Égypte et en Ifriqiya de lever sur les populations nord-africaines des impôts réservés aux populations soumises sans conversion, a ordonné de ne pas ménager les biens des Nord-Africains, de prendre les plus belles de leurs filles afin de les adresser aux palais de Damas et de placer les populations autochtones, contrairement aux Arabes, aux premiers rangs de l’armée pendant les batailles. Cette politique a suscité la colère des populations autochtones. Ces dernières n’ont pas tardé à dépêcher une délégation à Damas pour exprimer leur mécontentement vis-à-vis de la politique mise en œuvre. Et malgré les avertissements incessants des premiers kharadéjites, ayant infiltré le territoire, sur la complicité du Calife et des gouverneurs, les Amazighs ne voulaient pas rejeter l’allégeance avant de mettre au courant le Calife et de savoir son attitude à l’égard du comportement illégal de ses gouverneurs. En effet, ils ont envoyé une délégation à Damas. Celle-ci n’ayant pas été reçue par le Calife, se rendit au Maghreb et la région entra en guerre dès 122 de l’hégire (739/40). Les révolutions, animées par des chefs locaux convertis à la propagande kharidjite, secouaient la région. Maysara, que l’on trouvait à la tête de la dite délégation, déclara la guerre contre les gouverneurs arabes. Soutenu par les tribus Miknassa et Burghwata, il s’empara de Tanger et de Sous après avoir tué leurs gouverneurs ‘Umar ben ‘Abdallah al Muradi et Habib ben Abi ‘Ubayda. Ce fut donc le début de la révolte kharidjite. Elle comportait deux ailes, une modérée représentée par les Ibadhites et une autre, transformée en une forme de syncrétisme, a pris forme d’une version maghrébine de la doctrine yazidite apparue en Iran.

Les Ibadhites ont réussi à constituer leur premier Imamat dans la Tripolitaine. Il s’agit de l’Imamat d’Abu al Khattab. Après sa destruction par l’armée abbasside en 144 de l’hégire, les Ibadhites se retirèrent vers le Maghreb central et précisément à Tahert. Ainsi, Abeddarhman ibn Rustum fonda la ville qui portait le même nom (actuelle Tyart) et l’Imamat des Rustumides. Cette dernière fut reconnue par tous les Ibadhites nord-africains et même ceux de Basra et de l’Orient. En voulant asseoir leur légitimité politique et religieuse, ils étaient dans l’obligation de reconnaître la spécificité ethnique du territoire de leur installation. Ainsi, ces derniers, qui refusaient de reconnaître aux Koraïchites la propriété inaliénable de l’Imamat, cherchaient à reconstruire, à partir des textes religieux, une généalogie légitimatrice. C’est ainsi qu’ils ont rapporté des traditions du prophète de l’Islam Mahomet recensant les faits nobles des Amazighs. Elles traduisent cette volonté de valorisation. En fait, Ibn Sallam, le premier historien ibadhite nord-africain (contemporain des Rustumides (777/909), il est mort après 883), après l’évocation de la bataille de Tawargha qui a consacré la destruction de l’imamat de la Tripolitaine en 144, rapporte du prophète des traditions qualifiant les Amazighs de vénérables et de sauveurs de la religion. En marge de leur valeur psychologique de consolation, les traditions prévoient un avenir glorifiant à la doctrine en s’appuyant sur les tribus amazighs, vénérées du prophète, ces traditions, dont il est difficile de soutenir une origine fiable, expriment la volonté des Amazighs de se positionner dans le champ religieux et de se doter d’une affiliation discursive à l’intérieur de la tradition religieuse. Rapportées spontanément, elles révèlent la nécessité historique de la fabrication d’une légitimité textuelle. Et par-delà, l’inscription de l’amazigh dans les projets d’identification doctrinale et culturelle.

Après Ibn Sallam, d’autres chroniqueurs ibadhites ont, sans contestation, approuvé la légitimité de leur action à partir de l’existence de ces traditions. Aftayash (m. 1914), l’un des derniers auteurs ibadhites, adopte cette version des faits. Et par un ajustement de mémoire, il retrouve sa place dans la toile du fond de la légitimation religieuse des Amazighs auxquels appartenait l’auteur. La version française que nous présentons de ces traditions est la confrontation de deux références. La première est la traduction faite par E. Masquéray de la Chronique d’Abu Zakariya (Alger, 1879). La deuxième est tiré d’un mémoire de DEA préparé par Brahim Cherifi sur la Risala du Cheikh Aftayach (Université Paris VIII, Département d’anthropologie et de sociologie du politique, 1996).

Première tradition
Nous avons appris qu’un jour, un Berbère se présenta devant ‘A’isha, mère des croyants (que Dieu l’agrée); elle était assise et entourée des principaux muhajirin et ansar (émigrants et auxiliaires). ‘A’isha se leva de son coussin et l’offrit au Berbère, faveur qu’elle n’accordait pas à son entourage. Les Mouhajirin et les ansar se retirèrent irrités. Le Berbère consulta ‘A’isha sur un point de religion et se retira. Alors ‘A’isha fit revenir ses fidèles l’un après l’autre de leurs maisons. Quand ils furent réunis, elle leur dit :

Vous m’avez quittée avec colère, pourquoi cela ?

Un d’eux répondit :
Nous étions irrités contre vous à cause de ce Berbère. Nous le méprisons, lui et son peuple, et vous lui avez fait plus d’honneur qu’à nous et à vous-même.
‘A’isha dit alors :
Je lui ai fait honneur plus qu’à vous et à moi-même, à cause des paroles prononcées sur eux par l’envoyé de Dieu (que sur lui soit le salut). Connaissez-vous un tel le Berbère ? Assurément Or j’étais un jour assise avec l’envoyé de Dieu, quand ce Berbère vint à nous, le visage pâle et les yeux caves. L’envoyé de Dieu le considéra et lui dit : " que t’est-il arrivé ? Es-tu malade ? tu m’as quitté hier le teint animé des couleurs de la santé, et maintenant tu as l’air de sortir de tombeau " " Ô l’envoyé du Dieu, dit le Berbère, j’ai passé la nuit dans une peine cruelle. " " Et quelle est cette peine cruelle ? "Le Berbère dit : " vous m’avez regardé hier avec insistance ; j’ai craint que quelque verset de Dieu fût descendu sur vous à mon sujet. "Le prophète lui dit : " En effet je t’ai regardé hier avec insistance, à cause de Gabriel (que sur lui soit le salut). Gabriel est venu vers moi et m’a dit : " Ô Muhammad, je te recommande la crainte de Dieu et les Berbères. " Je dis à Gabriel : " Et ces Berbères que sont-ils ?" Il répondit : " C’est le peuple auquel appartient cet homme. Il te désigna, et je te considérai. " Je dis alors à Gabriel : " quel sera leur rôle ". Il me répondit : " Ce peuple vivifiera la religion de Dieu quand elle sera morte et la renouvellera quand elle sera usée. " Gabriel ajouta : " Ô Muhammad, la religion de Dieu est une créature parmi les créatures. Sa patrie est le Hijaz, elle a pris naissance à Médine. Née faible, elle se développera et grandira jusqu’à ce qu’elle soit puissante et glorieuse, elle donnera des fruits comme en donnera un arbre ; puis elle tombera. Or la tête de la religion du peuple de Dieu tombera dans le Maghreb ; et quand un arbre tombe, on n’en le relèvera pas en le prenant par le milieu ou par les racines, mais par la tête. "
Tradition 2
Nous avons appris que ‘Umar ben el khattab (que Dieu l’agrée) reçut un jour une députation de Berbères que lui envoyait ‘Amr ben el ‘As. Ils avaient la tête et le visage complètement rasés. ‘Umar ben el khattab leur dit : Qui êtes-vous ?

Ils répondirent : Nous sommes des Berbères louata.

‘Umar demanda aux assistants : Quelqu’un de vous connaît-il cette tribu parmi les tribus arabes ?

Non, dirent-ils, nous ne connaissons pas cette tribu.

Alors, El ‘Abbas ben Merdas el Selmi, dit :
Émir des croyants, je connais ces gens-là. Ce sont des fils de Ber Ben Qais. Qais avait plusieurs enfants, un d’eux s’appelait Ber Ben Qais. Ce Ber Ben Qais avait un caractère difficile et emporté. Il commit plusieurs meurtres, et se retira dans le pays des Berbères. Sa prospérité s’y multiplia, et les arabes dirent : " ils berbérisent" pour dire ils se multiplient.
‘Umar ben el khattab se tourna vers eux. Or, ‘Amr ben el ‘As avait envoyé avec eux un interprète chargé de traduire leurs paroles s’ils étaient interrogés par ‘Umar ben el khattab. Ce dernier leur demanda pourquoi leurs visages et leurs têtes étaient rasés. Ils répondirent :"notre poil avait poussé quand nous étions incrédules, nous avons voulu le changer en entrant dans l’islamisme"

‘Umar dit : Avez-vous des villes dans lesquelles vous habitez ?

Ils dirent : non
Avez-vous des lieux fortifiés dans lesquels vous gardiez vos biens ?

Ils dirent : non
Avez-vous des marchés sur lesquels vous fassiez des échanges ?

Ils dirent : non.

Alors ‘Umar ben el khattab se prit à pleurer, et l’assistance lui dit : Quelle est la cause de tes larmes, émir des croyants ?

Il répondit :
Ce qui me fait pleurer est une parole que j’ai entendue de la bouche de l’envoyé de Dieu (que le salut soit sur lui), le jour du combat de Honin. Les croyants pliaient. Je me tournai vers lui, et je me pris à pleurer. Il me dit : " Pourquoi pleures-tu, Ô ‘Umar. " Je répondis : " Je pleure, Ô prophète de Dieu, à cause du petit nombre de ces musulmans et de la multitude des infidèles réunis contre eux. " Alors, l’envoyé de Dieu dit : " Ne pleure pas ‘Umar, Dieu ouvrira à l’Islam une porte du côté du Maghreb ; il lui suscitera un peuple qui le glorifiera et humiliera les infidèles, peuple craignant Dieu et voyants, qui mourront pour ce qu’ils ont vu. Ils n’ont pas de villes qu’ils habitent, ni de lieux fortifiés dans lesquels ils se gardent, ni deux marchés sur lesquels ils vendent. " C’est pourquoi je viens de pleurer, car je me suis rappelé la parole de l’envoyé de Dieu, et les mérites qu’il a attribués à ces Berbères.
‘Umar les envoya à ‘Amr ben el ‘As, et lui recommanda de leur donner les premiers rangs dans son armée, et de les traiter avec honneur. En effet, ‘Amr ben el ‘As les honora, et toujours ils prétendirent à être favorisés et placés aux premiers rangs de l’armée, et ils demeurèrent avec ‘Amr ben el ‘As jusqu’à la mort de ‘Utman ben ‘Affan. Or, comme les paroles citées plus haut ont été dites devant une réunion de gens du Maghreb par la bouche même de ‘Umar ben el khattab répétant les paroles de l’envoyé de Dieu, nous espérons qu’elles désignent particulièrement les compagnons de l’œuvre, et que ce sont eux qui en méritent la faveur.

Tradition 3
Nous tenons d’un homme de la postérité d’Abou Bakr que ‘Ali ben Abi Talib a dit :

Ô gens de la Mecque, Ô gens de la Médine, je vous recommande par-dessus tout Dieu et les Berbères ; car ils vous apporteront la religion de Dieu du Maghreb, quand on l’aura corrompue ici ; c’est d’eux que Dieu parle dans son livre, quand il dit : " Ô vous qui croyez, il s’en trouve parmi vous qui renient toute religion. Certes, Dieu suscitera d’autres hommes qu’il aimera et qui l’aimeront. Humbles envers les croyants, et fiers envers les infidèles, ils combattront pour la foi et ne craindront pas le blâme. Dieu accorde sa faveur à qui lui plaît. " Et ils ne tiendront compte de personne ni de rien, sinon du respect dû à Dieu.
Le descendant d’Abou Bakr a dit encore :
Quant vient l’heure de la bataille, on combat : nous, les Arabes, pour des dînârs et des dirhems, mais les Berbères, eux, combattent pour la religion de Dieu, afin de la faire triompher.
Il fait remonter la tradition suivante à Ibn Mas’ud : À la fin de son pèlerinage, le prophète dit :
Ô gens de la Mecque, Ô gens de Médine, je vous recommande la crainte de Dieu et les Berbères, car ceux-ci vous apporteront du Maghreb la religion de Dieu. C’est eux que Dieu prendra en échange de vous, car il a dit : " Si vous tournez le dos, Allah vous substituera un peuple autre que vous qui ne sera pas semblable à vous. " J’en jure par celui qui tient en ses mains l’âme d’Ibn Mas’ud, si je les atteins, je serai plus obéissant envers eux que leurs esclaves et plus proche d’eux que leur couverture, c’est-à-dire leurs vêtements".
Tradition 4
On rapporte que ‘A’isha (que Dieu l’accueille dans sa miséricorde) vit un jeune garçon dont les cheveux étaient tressés des deux côtés de la tête et était beau et élégant. Elle dit :

De quelle tribu parmi les nations est ce garçon ?
C’est un Berbère, lui répondit-on.
Les Berbères, reprit-elle, savent accueillir les hôtes, frapper avec le sabre et brider les rois comme on bride les chevaux.



mira
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2343
Enregistré le : mar. 12 juil. 2005 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re : Le prophete de l'islam et la tradition Amazigh

Message non lupar mira » mar. 27 févr. 2007 15:36

Comme c'est touchant tout ca!

Ah tiens faisons les presentations. Moi c'est Mira , 100% Amazigh, plus exactement Soussia , et 300% apostate de l'islam, au grand dam de sa famille qui eux bien sur n'ont jamais lu ou compris ne serait ce qu'une page du Coran, mais qui neanmoins s'accomodent tres bien de la lubie de leur mecreante de fille et font comme si elle etait encore la pieuse musulmane qu'ils ont connu pendant trente ans!


Voila pour les presentations et j'ose esperer que tu seras enchante.
Et comme tu es un homme selon mon coeur, je vais te demander un petit service. Tu demanderas a ton inspire prophete ce qu'il pense de ce phenomenene pour le moins etrange: l'ecrasante majorite des apostats maghrebins sont bel et bien amazigh.

C'est une realite que j'ai fini par decouvrir a force de frequenter des sites comme aime et islamla. Au depart, je t'avoue que ca m'a etonnee mais j'ai cesse de penser que c'etait par opposition aux Arabes comme je le croyais naivement a propos de ces raciste de Kabyles apostats a une epoque ou moi j'etais musulmane et bien decidee a ne pas devier de la seule voie droite agreee par Dieu. Puis l'incroyable est arrive: je suis devenue apostate. Et tu sais je te promets que ce n'etaitpas pour dire chiche aux Arabes , ni meme pour epouser un blond ou pour me faire bien voir des Gaulois de Lepen et de Sarko. Non j'ai apostasie l'Islam losrque j'ai decouvert Mahomet le sanguinaire. Mahomet le Terrible. Mahomet le deprave. Si lui est prophete alors moi je suis Rabia Adawiya. J'ai apostasie l'islam lorsque j'ai decouvert les mascarades du Coran comme ces versets autorisant le viol de captives de guerre ou encore celui qui interdit de faire la paix quand on est les plus fort.
Si l'auteur du Coran est Dieu alors tu peux etre sur que l'auteur de ce post est Barbara Cartland!

Maintenant pour revenir a Mahomet et a toutes les belles serenades qu'il nous a chante sur les berberes, il va falloir que tu m'explique pourquoi nos ex musulmans du moins Maghrebins, sont en genral berberes ou issus de couple mixtes dont l'un des parent est Berbere. J'avais trouve cela etrange mais d'un autre cote j'avais oublie que la supercherie et le mensonge n'auront jamais qu'un temps aussi long soit il. Les gens finissent un jour ou l'autre par ouvrir les yeux et tot ou tard on finit toujours par revenir a ce qu'on etait, a nos origines. Il se trouve que le peuple d'Afrique du Nord d'il y'a 15siecles a ete essentiellement un peuple pluriel tolerant envers toute sorte de croyance et incroyance. Avant l'invasion des sauvages missionnaires d'Arabie, les berberes etaint paiens juifs ou chretiens. Ils etaient de toutes les confessions.
par exemple, ca ne les genaient pas d'etre gouvernes par un reine juive. Si aujourd'hui leurs descendants commencent a rejeter ce qui a ete impose a leur ancetres au fil de l'epee, eh bien ce n'est que justice. Pour moi c'est bien la preuve de l'existence d'un Dieu dans ce monde.

T'es pas d'accord? Alors explique moi comment ton Mahomet n'a pas su voir que ce seront ces meme Berberes encenses portes aux nues mis sur un piedestal , qui seront les premiers a renier son islam et a lui faire faux bond au Maghreb compme en Europe?

Tu dis que tu es Amazigh. Je te crois volontiers..des comme toi j'en ai beaucoup vu au Maroc. Des gens qui ne sont rien ..des laches qui a mes yeux n'etaient ni Berberes, ni Arabes, ni rien du tout...Et si tu veux tout savoir sur l'impression que vous me faites, eux et toi, je te prie de lire ce qui suit.
C'est la reponse d'un kabyle chretien a des arabos musulmans, des gens comme toi. C'est long mais je peux t'assurer que c'est tres edifiant et aussi tres tres pertinent. Malheureusement.


Juste pour rire, j'ai parcouru l'ensemble de l'espèce de charabia démentiel des théoriciens de la Christianisation par les « Papas » de Kabyles volés aux leurs par les perfides Nosferatu colonisateurs. Ils aimeraient bien tous ces adorateurs de météorites ( y a quoi dans la Kaaba ? ) anéantir tout élan Kabyle vers autre chose que leur Prophète génocide, liberticide et éradicateur.

Qui trahit ? Les Kabyles, qui, libres de leur conscience adoptent Vishnou, le Serpent à plumes, Zarathoustra ou Le Grand Tartempion, où ceux qui, collaborateurs véritables, perpétuent la livraison de leur peuple à leur maître marchand de dromadaires ?

Eh bien continuez de vous engoncer jusqu'à l'apoplexie dans vos blocages devant l'Europe et cette France que vous ne digérez pas. Et faites bien briller de votre langue sujette les mules acres de vos suzerains ismaélites. Car il est évident que la liberté du choix de Jésus, ou de l'Oignon Stellaire le cas échéant, par des personnes que vous avez l'outrecuidance de vouloir régenter par vos fadaises islamiques, vous est insupportable et vous consume tel un ulcère brûlant ; vous aimeriez bien pouvoir écarteler tous ceux que vous calomniez et voulez vendus à la France, nostalgiques du fouet colonial, bons Oncles Tom qui on renié votre Allah et refusé la génuflexion devant son pontife. Rebattez vous les oreilles de votre battologie et déclamez en quatrains ou en prose votre récitation sur cette Europe des Templiers . Et gardez les yeux clos devant l'ingérence de Séoud dans vos affaires religieuses et de l'Oumma arabe dans votre éducation et votre subconscient. Enflez vous tels la grenouille, de votre orgueil musulman, flattez vous que vos aïeux aient été islamisés et arabisés au fil de l'épée, par le viol et la décapitation, vantez vous jusqu' à la nausée de votre appartenance indigne au harem de Mahomet ( LESSN ) quand pour vous y faire entrer on vous a castré du souvenir de vos ancêtres torturés. Vous n'êtes depuis longtemps que des baudruches soumises et n'êtes des » Hommes Libres » que de démontrer votre subordination au textes coraniques. Je me contente de vous rappeler ce que glorifie l' hagiographie islamique et dont se félicitent toujours les arabes et leurs fantoches dont vous êtes : Idris 1er, descendant d'El hacen, arrière petit fils de Mahomet ( LESSN ) arrivant au pays du couchant fit disparaître jusqu'aux traces des autres religions et mit un terme à l'indépendance des tribus juives et chrétiennes . On l'en remercie chaleureusement.

Fantasmez jusqu'à la saillie de ces infidèles Kabyles chrétiens, mais tenez vous le pour dis, ils sont plus nombreux que vous ne le craignez . Eux aspirent à la liberté de croire, et à l'intimité de la foi pas à la théocratie dont vous les accusez de votre mirhab. La Kabylie se tourne vers le Christ, et ce n'est pas votre écume bileuse ni vos râles haineux qui la détourneront de son appel. Catholiques de tradition millénaire , ou Protestants qui les rejoignent aujourd'hui, les chrétiens de Kabylie et du pays tout entier prouvent à tous que l'on peut s'affranchir du quolibet islamo-arabe, et vivre selon des lois qui respectent et aiment l'être humain. Les semeurs de faux qui ambitionnent dans leur faconde burlesque de faire accroire que le christianisme est l'apanage des seuls Européens nous enseignent au moins deux principes. D'une part l'impénétrable brouillard de leur doctrine leur fait oublier que nous avons connu le message Christique avant nos voisins du nord ( éructez si ça vous chante, au temps d'Augustin, il y avait plus d'évêchés chez nous qu'en Gaule, en Ibérie ou en Germanie), et d'autre qu'ils associent en un inextricable enchevêtrement la race, la langue et la religion, conformément à ce qu'induit dans l'inconscient la propagande de Mahomet ( LESSN ). Que ceux-là inventent à leur guise des couplets de l'Histoire, tant qu'ils pointent la direction de la Kaaba où se pressent autour d'une pierre tombée du ciel ceux qui se prétendent briseurs d'idoles. Ils sont suffisamment stériles en esprit pour penser que les chrétiens voient dans les simples représentations que sont les statues ou les tableaux qui ornent leurs temples des divinités réelles plutôt qu'une image sans pouvoir autre qu'évocateur. Ceux-là ne comprennent peut-être pas que l'on puisse s'adresser à quelqu'un que l'on ne voit, lui parler en admirant sa photo, en respirant son parfum sur un vêtement. Ni que c'est une façon humaine de représenter ce que l'on ne perçoit. Ceux là partent en de lamentables logorrhées sur l'Arianisme en lequel ils découvrent la sentinelle de l'Islam et calomnient Augustin à cause de son engagement chrétien.

Le Sieur Ezemni pédant d'assurance devrait se prémunir lui-même de l'inculture avant d'assener à plus instruit que lui des cours d'exégèse. Non malheureux, Augustin n'est fils de Centurion que dans vos rêves de somnambules, il plus loyal envers sa race que vous ne le seriez en dix mille ans. Il faudrait que le granguignolesque Ezemni lise son autobiographie pour y découvrir combien ses origines étaient précieuses pour Augustin. Lui-même se charge de lui apprendre que son père n'était qu'un « modeste citoyen de Thagaste ». Il lirait plus tard de Saint Augustin en personne qu'il ne connaissait pas un mot de latin dans sa prime jeunesse et qu'il sera toujours taquiné plus tard par ses amis latins pour son accent « africain », il devinera si son QI le décide, que sa langue naturelle n'était pas le Lakota. Je ne concède en outre qu'une partie de vérités au pamphlet qu'il manifestement recopié en amateur , sans discernement, et dans lequel est décriée le travail des pères blancs et d'autres prélats.

Caius Flavius Valerius Aurelius Claudius Constantinus convoqua le concile de Nicée en 325, le premier concile oeucuménique , mais il ne décida pas quels étaient ou non les textes conformes et les erronés. Pour votre gouverne, il y a une Bible et quatre Evangiles suivis de textes additionnels de type épistolaire et caetera. Je vous informe que le très parfait Coran a été une compilation de diverses versions à partir de 691, soit 59 ans après la mort de Mahomet. Son élaboration fluctuante s'est déroulée de 130 à 300 ans après cette date qui correspond à la construction du dôme du rocher ( après la Kaaba, décidément, je vais penser que les musulmans adorent des cailloux ). Le Dieu qui dictait directement ses pantalonnades à son prophète devait être bègue… Quant à Dihiya, il est vrai qu'elle était juive. Fille de Tabeta, fils de Tifan, de la tribu aurésienne des Djerawas. De là conclure que tous les Juifs de notre terre s'y étaient réfugié depuis la première destruction du Temple de David, il y a un pas que même les Israélites ne prennent pas le risque de franchir tant nombreuses furent les tribus authentiquement berbères à choisir les lois de Moïse et de vrais sémites se berbériser. Mais les bribes de l'Histoire que vous avez mis ensemble en une inflection de la réalité bien caractéristique du sapeur islamophile sont trop lacunaires pour convaincre ceux qui vous évitent. En essayant de grimper sur l'arbre du savoir, tel le singe vous dévoilez votre creux séant et infatué de votre flop démonstratif, vous ne réalisez guère l'ampleur de vôtre incompétence. La prochaine fois, cherchez et comparezpar vous-même les éléments au lieu de les reproduire avec extravagance.

Bien des comme vous se disent musulmans mais n'assument de cette idéologie que la surface, le socialement voyant. Mais autant seraient incapables de situer les évènements de Bowât, de Dsât- oul- Ochara . Et connaissent-ils Sauda , ou Abou Lahab ?

Non, l'Islam dont ils louent la hauteur vient des limbes de leur crédulité ; ils l'imaginent du bout de leur lorgnette et ne savent combien il imbibé d'hémoglobine et de meurtres semblables à ce que l'on endure chez nous car Mahomet ( LESSN ) était cruel, capable de commanditer assassinats et représailles en chef tribal, en parrain mafieux. Il a enseigné la mort et semé la partialité fanatique. Avant de vous indigner de ce que j'ai le culot d'écrire, lisez et voyez de vos yeux ce que le Coran décrit et vous verrez combien votre idole a aimé le goût des larmes et du sang et jusqu'à quel point il a su haïr son prochain. Et vous nommez fanatiques extrémistes ceux qui de Zouabri à Ben Laden tuent au nom d'Allah, omettant d'avouer qu'ils ne reproduisent que la geste de leur prophète, grand meurtrier servant son dieu. Mais si vous croyez que je divague, humez donc ce doux relent : « ... le Prophète et ses compagnons, ayant remporté la victoire sur les incrédules de la Mecque firent beaucoup de prisonniers. Lorsqu'on amena au Prophète ces prisonniers, et parmi eux Oqba avec une corde au cou, Mahomet dit à Ali : Allons, accomplis le vœu du prophète de Dieu ! Ali tira son épée et la brandit. Oqba dit : ô Mahomet, si tu me fais mourir, qui soutiendra mes enfants après ma mort ? Oqba avait beaucoup d'enfants et était pauvre. Le Prophète répliqua : ta place et la leur sont dans l'enfer ; s'ils ne deviennent croyants, je les ferai tous mourir, et ils iront avec toi dans l' enfer. » . Super la compassion de prophète ! Après il y en a qui s'étonnent que des barbus massacrent enfants, femmes et vieux. Admirable le choix laissé aux orphelins, mais c'est bien là la façon musulmane de convertir, et c'est ainsi que l'Afrique du Nord est devenue soumise. Pas massivement comme le voudraient les apprentis révisionistes. Par la terreur, par le sabre de l'Islam mais sûrement pas par conviction ni délibérément. Ibn Khaldoun l'a indiqué, les imazighen se sont révoltés douze fois contre l'oppression islamique en 70 ans. Allez va, pour le fun je vous en ressers une louche fumante sur le sens du pardon aigu du Nabi : « quiconque d'entre vous rencontrera Abou-Djahl, qu'il ait soin de ne pas le laisser échapper. Si vous ne le rencontrez pas, cherchez le parmi les morts ; car Dieu m'a promis qu'il serait tué aujourd'hui. Si vous ne le reconnaissez pas à son visage qui pourrait être couvert de poussière, vous pourrez le distinguer à une cicatrice qu'il a au pied. Dans notre enfance, nous nous trouvâmes un jour dans la maison d'Abdallah, fils de Djoud'ân, l'un des nobles de la Mecque, en quittant la table après avoir mangé, Abou-Djahl me poussa et voulut me faire tomber ; mais il n'y réussit pas ensuite je le bousculai et son pied ayant frappé le seuil de la maison, il se blessa, et son genou a gardé la trace de cette blessure, vous le reconnaîtrez à ce signe ; tranchez lui la tête et amenez la moi. En terminant ses recommandations, il dit : « maintenant, au nom d'Allah, allez et exécutez ce que je vous ai dit ». Je pense qu'un commentaire est inutile.

Vous aimez à entretenir vicieusement l'abscons amalgame entre chrétiens, parti de la France, et colonialisme. Vous prenez par contre un soin méticuleux à passer sous un silence compromis la colonisation de notre terre, de nos veines même par les sbires du « Nabiyyou'l Malhama « ( prophète de la Guerre ! ! !) Depuis que l'abject fils de Nafi vint répandre sur nos fronts la cendre néfaste du mensonge musulman. Chargez l'Europe des maux que vous seuls avez su engendrer depuis 1962, persiflez à l'égard de la France qui a ravi un temps aux Cheikhs étrangers à notre peuple, l'autorité sur l'Afrique du Nord et envie votre pétrole et vos dunes, abominez les de toute votre noirceur mais continuez d'utiliser leur langue, à vous approvisionner chez eux, à porter leurs habits, à regarder leurs programmes et courir après leurs visas ; vous n'êtes pas à une inconséquence près. Maugréez contre Sion, contre le complot des ses sages, Vomissez les juifs qui vous seront éternellement préférés. Votre Hagarisme est pitoyable mais ne suffit à pardonner votre haine des fils légitimes d'Abraham. Eux vous dépassent jusqu'à l'indicible et ont participé magistralement à l'essor de l'Homme, des 10 Commandements que Dieu leur a confié, à la Relativité Générale d'Albert Einstein. Clamez encore à qui ne ri de vous entendre que les Kabyles sont des renégats, et trouvez si vous le pouvez des Kabyles aussi gratifiés de décorations françaises que votre intouchable et vénéré Emir Abdelkader. Car pendant que les Kabyles se battaient contre un système inique, ils n'étaient ni assez **** ni assez Arabes (et inversement) pour ne pas séparer le bon grain Français de l'ivraie colonialiste. Du reste, comme à présent, tandis que la Kabylie se levait pour ses droits et pour ceux des autres, ailleurs dans le pays on s'étonnait de leur agitation et l'on se demandait ce que ces Diables trouble-fêtes de Zwawas manigançaient. Niez si vous le pouvez que ce n'est ni au Mzab, ni à Tlemcen que le Rubicon fut franchi.

C'est le chef-d'œuvre de l'action arabiste et islamisante de ceux qui après s'être planqués au Caire et à Damas ont investi l'Algérie libérée par nos pères, que d'avoir conditionnés tel Pavlov les canins dociles et perméables que nous étions, et dressé à donner la papatte à leur sifflet puis mordre sur ordre l'épouvantail européen. Nos relations avec la France n'ont pas toujours été tendres, pourtant, en quantité, des Kabyles dès l'ébauche de la présence Française chez nous, dès 1830, partaient s'établir dans l'hexagone y chercher fortune, s'instruire parfois et réussir aussi. Et il n'est pas une famille dans nos monts, qui n'a un proche parent ou un lointain cousin parti pour aider les siens dès l'aube de 1900. Combien se sont dirigé vers l'est ? Combien le font maintenant ? Toute l'hypocrisie des arabiste et des prêcheurs de l'Islam réside ici où l'on abreuve l'Europe d'avanies et l' on s'y précipite à la moindre occasion. Chez les Kabyles engagés dans la résistance à l'Islam au moins, on va au bout de ses opinions, et l'on a assez de fierté pour ne pas chercher dans l'antre de ceux que l'on pourfend les ors le gîte et les mets. Leur argument récurent reste leur fixation anti-coloniale, anti- européenne. C'est au fond logique quand on sait que l'illégitimité du pouvoir Algérien s'appuie sur une guerre à laquelle sans y avoir participé, il a cousu du fil blanc de ses balivernes les pièces tordues de l'arabo-islamisme. Et en écho à son Prophète, il choisit pour nous les cibles que l'on doit cribler, nous, des traits de sa rancœur. En fait, si on est francophone et que l'on est mieux en Europe que chez les Ayatollah, si en plus on est laïc républicain, non musulman et pour coiffer le tout Kabyle on accumule toute les tares dont il est possible d'affubler quelqu'un. C'est pour cela aussi, parce que nous avons déjà été jugés en un inique procès tuqué, que plus on voudra me soumettre au ramage falsificateur des arabo-musulmans et plus je me raidirai dans mes revendications d'une autre voie, et plus on tentera de me forcer à déglutir l'imposture Coranique, plus je lui tournerai le dos si tant est qu'il soit possible de le faire davantage.

L'utopie n'est pas d'espérer un Christianisme triomphant ( ce n'est pas sa mission ), mais d'attendre que les musulmans dans leur ensemble s'adoucissent envers nous et évoluent vers la modernité et les valeurs contemporaines dans lesquelles nous nageons, nous, en poissons depuis sans doute les Mechtoïdes. Or l'Islam est trop imbu de son empire perdu et se targue trop de supplanter toute autre philosophie pour qu'on en attende quelque modestie . Le Coran est intransigeant et trop pétrifié dans le sable d'Arabie pour muer subitement en sympathique et ouverte religion. Et comme l'a parfaitement rappelé un des rares intervenants avisés sur ce forum, pendant que Jésus séparait Dieu et César afin d'affranchir les hommes des potentats religieux qui pourraient les aliéner, Mahomet s'établit prophète, Emir et Calife, fixant pour l'Islam la confusion des genres et scindant en un tout inséparable le temporel et le spirituel, pour le malheur de notre monde.

Aussi, s'il y a une crainte de voir naître une théocratie en Afrique du nord, ce n'est pas du côté des chrétiens qu'il faut tourner les yeux. Du reste l'air de rien, nous sommes en plein dedans depuis que l'Islam est religion d'Etat en Algérie… Comme le dit le Coran ? « L'Islam redeviendra l'étranger qu'il a commencé par être », et nous, nous avons pris date avec les musulmans.

PS : Gardez vos Salamalek pour vos potes palestiniens. NB : LESSN = L'étron soit sur son nom """
http://www.mondeberbere.com/

J'attends ta reaction. Moi ton islam j'en ai soupe et plus je decouvre Mahomet et plus je suis ecoeuree. Les paroles d'un Lamartine ou d'un Shaw me donnent tout juste l'envie de filer des baffes a certains.
N'hesite pas repondre franchement car vois tu je ne te ferai pas de cadeaux ni toi ni a quiconque serait ce ma petite personne.

Mira





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 26 invités