Page 5 sur 5

Re: Israël vire à (l'extrême) droite

Posté : jeu. 27 juin 2013 15:43
par Proust

Re: Israël vire à (l'extrême) droite

Posté : ven. 28 juin 2013 23:46
par sofasurfer

Nethanyaou est affaibli par le virage que prend Israel vers l'extreme droite. Il tient un discours pour glaner des soutiens à sa gauche mais autorise des déplacements de populations arabes et l'implantation de nouvelles colonies en Cisjordanie.

CEs dernières vont bientot couper la Cisjordanie en deux, rendant impossible la constitution d'un état palestinien viable. C'est le but de la manoeuvre...

Re: Israël vire à (l'extrême) droite

Posté : jeu. 21 nov. 2013 18:13
par Proust
Cisjordanie : un rabbin déclare que les Juifs peuvent tuer les enfants et bébés qui « menacent » Israël

http://www.contre-info.com/cisjordanie- ... ent-israel

Re: Israël vire à (l'extrême) droite

Posté : jeu. 21 nov. 2013 18:29
par Amada
sofasurfer a écrit :

Nethanyaou est affaibli par le virage que prend Israel vers l'extreme droite. Il tient un discours pour glaner des soutiens à sa gauche mais autorise des déplacements de populations arabes et l'implantation de nouvelles colonies en Cisjordanie.

CEs dernières vont bientot couper la Cisjordanie en deux, rendant impossible la constitution d'un état palestinien viable. C'est le but de la manoeuvre...
D'ici qu'ils "importent" des musulmans en masse pour servir d'esclaves aux grandes entreprises et remplacer les vieilles populations bourgeoises et réactionnaires, comme en France et en Europe, il n'y a qu'un pas .............!!! :P :lollol :lollol :lollol :lol:

Re: Israël vire à (l'extrême) droite

Posté : jeu. 21 nov. 2013 18:31
par Amada
Proust a écrit :Cisjordanie : un rabbin déclare que les Juifs peuvent tuer les enfants et bébés qui « menacent » Israël

http://www.contre-info.com/cisjordanie- ... ent-israel
Hé, un landau avec un bébé et 10 kg de semtex, ça peut faire mal sur un marché... :twisted:

Re: Israël vire à (l'extrême) droite

Posté : ven. 22 nov. 2013 08:22
par Lilith
Il est douteux ce site, c'est pas de l'extreme gauche?

Re: Israël vire à (l'extrême) droite

Posté : ven. 22 nov. 2013 13:56
par jug
Talmud, Choschen Ham 425, 5 : Il est permis de tuer indirectement un goy, par exemple, si quelqu’un qui ne croit pas en la Torah tombe dans un puits dans lequel se trouve une échelle, il faut vite retirer l’échelle.

:lollol le coup de l'echelle c'est trop marrant.
sinon en lisant ce talmud on comprend mieux la débilité de l'islam.

Re: Israël vire à (l'extrême) droite

Posté : sam. 23 nov. 2013 18:28
par LoupEcossais
Les victimes de hier, sont les bourreaux d'aujourd'hui. Et ils n'ont rien à envier aux nazis...

Re: Israël vire à (l'extrême) droite

Posté : sam. 23 nov. 2013 20:21
par Lilith
LoupEcossais a écrit :Les victimes de hier, sont les bourreaux d'aujourd'hui. Et ils n'ont rien à envier aux nazis...
c'est quand même un peu abusé de dire ça. le hamas n'a rien à envier aux soldats israéliens...

Re: Israël vire à (l'extrême) droite

Posté : sam. 23 nov. 2013 22:14
par spin
On parle beaucoup moins de Gaza depuis quelques mois. Peut-être parce que les Frères Musulmans, dont le Hamas dépend, ont besoin d'Israël contre leur ennemi prioritaire, Assad.
Au passage, la façon dont on en parlait quand c'était plus "chaud" était abusée. Un "génocide" d'une des populations qui s'accroissent le plus vite au monde. Un "blocus" par Israël d'un territoire qui a n'a pas de frontière terrestre seulement avec Israël, un "camp de concentration" où on trouve des mosquées, des installations sportives, des cinémas des écoles et même un zoo...
Après, je rappelle que les Israéliens ont complètement évacué le territoire de Gaza, et que longtemps les coups sont venus de là. Je comprends qu'ils hésitent à faire de même en Cisjordanie.

à+

Re: Israël vire à (l'extrême) droite

Posté : dim. 24 nov. 2013 09:42
par Amada
spin a écrit :On parle beaucoup moins de Gaza depuis quelques mois. Peut-être parce que les Frères Musulmans, dont le Hamas dépend, ont besoin d'Israël contre leur ennemi prioritaire, Assad.
Au passage, la façon dont on en parlait quand c'était plus "chaud" était abusée. Un "génocide" d'une des populations qui s'accroissent le plus vite au monde. Un "blocus" par Israël d'un territoire qui a n'a pas de frontière terrestre seulement avec Israël, un "camp de concentration" où on trouve des mosquées, des installations sportives, des cinémas des écoles et même un zoo...
Après, je rappelle que les Israéliens ont complètement évacué le territoire de Gaza, et que longtemps les coups sont venus de là. Je comprends qu'ils hésitent à faire de même en Cisjordanie.

à+
Ce qui est remarquable dans ce conflit c'est la surenchère de mensonge et de mauvaise foi des Palestiniens et du Hamas, évidemment. Israël n'est pas parfait, mais c'est quand même lui qui nourrit les Palestiniens...

Re: Israël vire à (l'extrême) droite

Posté : sam. 26 août 2017 16:19
par yacoub

Re: Israël vire à (l'extrême) droite

Posté : mar. 14 nov. 2017 17:33
par yacoub
Le gouvernement israélien s'apprête à refouler sept élus français

Par Cyrille Louis Mis à jour le 13/11/2017 à 18:37 Publié le 13/11/2017 à 18:22

Le gouvernement israélien s'apprête à refouler sept élus français

Pierre Laurent, Clémentine Autain, Patrick Le Hyaric ou encore Pascal Durand viennent d'être déclarés persona non grata. Ils devaient entamer ce week-end une visite en Israël et dans les Territoires palestiniens.

Correspondant à Jérusalem

Le ministère israélien de la Sécurité intérieure a annoncé lundi vouloir interdire l'entrée de son territoire à sept élus français, dont le secrétaire national du PCF, qui prévoient d'atterrir ce week-end à Tel Aviv pour une visite de cinq jours en Israël et dans les Territoires palestiniens. Ils font partie d'une délégation de vingt parlementaires et élus locaux qui avait indiqué un peu plus tôt dans la journée vouloir, à l'occasion de ce déplacement, «alerter sur la situation des près de 6000 prisonniers politiques palestiniens».

» LIRE AUSSI - Salah Hamouri arrêté par l'armée israélienne

Certains membres de ce groupe d'élus issus du Parti communiste et de la France insoumise avaient annoncé leur intention de rencontrer Marwan Barghouti, haut cadre du Fatah incarcéré en Israël depuis une quinzaine d'années. Condamné à plusieurs peines de prison à perpétuité pour son implication dans la deuxième intifada, ce prisonnier de 58 ans est souvent présenté comme le plus populaire des dirigeants palestiniens.

» LIRE AUSSI - Il y a cent ans, la déclaration Balfour ouvrait la porte à la création d'Israël

Selon une source au ministère israélien de la Sécurité intérieure, «la décision de refouler ces sept élus a été prise après une enquête rapide du bureau des Affaires stratégiques». Cette structure est notamment chargée de surveiller les activités de la campagne internationale Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS). Les autorités israéliennes ne semblaient toutefois pas en mesure de préciser, lundi après-midi, sur quels critères précis cette «liste noire» a été dressée. «Il s'agit des éléments les plus provocateurs», se bornait à préciser le ministère de la Sécurité intérieure, qui assurait vouloir «éviter une déconvenue aux intéressés en les informant à l'avance du sort qui les attend.»
Interdits de rencontrer Salah Hamouri

La liste dressée par le gouvernement israélien sous l'ordre des ministres Gilan Erdan et Arye Déry, telle que communiquée au Figaro, comprend le secrétaire national du PCF Pierre Laurent, la députée (LFI) Clémentine Autain, les députés européens Pascal Durand (Verts/Alliance libre européenne) et Patrick Le Hyaric (PCF), ainsi que les maires (PCF) de Stains Azzedine Taibi, de Limay Éric Roulot et de Gennevilliers Patrice Leclerc.

D'après le ministère de la Sécurité intérieure, les treize autres élus qui prévoyaient de participer au voyage seront pour leur part admis sur le territoire israélien. Mais ils auront interdiction de rencontrer Marwan Barghouti ainsi que le détenu franco-palestinien Salah Hamouri, placé en détention administrative le 23 août, sans que ses défenseurs puissent avoir accès aux éléments réunis à son encontre. Le Quai d'Orsay s'est récemment dit «préoccupé» par sa situation, indiquant «espérer» sa remise en liberté.