Explosion des sujets liés à l'Athéisme dans le monde musulan

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
Angelotin
Lieutenant Virtuel
Lieutenant Virtuel
Messages : 3419
Enregistré le : dim. 19 févr. 2012 05:12
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Explosion des sujets liés à l'Athéisme dans le monde mus

Message non lupar Angelotin » dim. 12 oct. 2014 22:42

Dernier message de la page précédente :

Les croyances d'Einstein ont évolué au cours de sa vie. Il a été longtemps panthéiste, voir néo-panthéiste, pour finir athée.
Mais es-ce important? Je ne pense pas. Le phénomène me semble plus important que le détail ou sa conclusion. Ce que je retiens de l'affaire, c'est que plus il découvrait l'univers, plus sa croyance se modifiée.
En sommes plus la science avance, plus les religions ou les nouvelles croyances sont obligées d'évoluer en parallèle. Prenons "les miracles scientifique du Coran" (je m'y ferai jamais à nommé cela!), le fait que des musulmans implantent des données scientifique en reformulant l’interprétation des versets est une preuve du phénomène.


Ni Dieu, Ni Maitre. Athéisme naturaliste et humaniste. l'auto gestion comme forme politique. L'écologie pour nous sauver. La vie comme une romance gothique!.
"Vous n'avez pas besoin de religion pour justifier l'amour, mais c'est le meilleur outil jamais inventé pour justifier la haine."


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Explosion des sujets liés à l'Athéisme dans le monde mus

Message non lupar yacoub » mer. 5 août 2015 17:40

Un vrai mahométan croit au Saint Coran la Parole d'Allah et selon les Plus Grands savants de l'islam dont l'éminent Al Quardaoui le chef de la fatwa en Europe.

Le jihad (il ne faut pas écrire djihad c'est ridicule) est le sixième pilier de l'islam
C'est l’obligation absente al fardh al ghaïb

il faut savoir qu'un Noble Mahométan qui meurt tué par des mécréants n'est pas vraiment mort , il reste vivant et va directement chez Allah qui va lui octroyer son lot de houris-des vierges éternelles aux yeux noirs et aux seins ronds.

Le spectre de l’athéisme hante l’islam sur les réseaux sociaux

https://www.youtube.com/watch?v=30z4ayUSL2o



Avatar du membre
Neverime
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 432
Enregistré le : ven. 1 mai 2015 22:18
Localisation : Entre ce monde ténébreux et celui de la lumière...
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Explosion des sujets liés à l'Athéisme dans le monde mus

Message non lupar Neverime » mer. 5 août 2015 19:11

La question est de savoir comment ça va finir et avec les islamistes qui bouffent du terrain, daesh et compagnie, le risque, dans un avenir proche, qu'ils dominent une grande partie de l'Afrique au moins sur le nord puis en zone équatoriale, est très élevé!

Et avec aussi les haines des musulmanes qui se cristallisent de plus en plus, les montées au pouvoir de groupes fanatiques, je pense qu'ils feront comme hitler.

Ils massacreront alors tous les athées qu'ils trouveront.

Maintenant, faudrait aussi faire la part des choses car on utilise le terme athée de façon vague j'ai l'impression ou c'est moi qui me trompe...

Car ne pas avoir de dieu et de religion, pas de foi spirituelle, ne veut pas dire ne croire en rien et n'avoir foi en rien ni en des mauvaises choses.

Corrigez-moi je me trompe, ça m'informera au moins et m'éclaircirait les choses mais, un athée si je dis pas de bêtise n'a absolument foi en rien, il ne croit en rien.

Peut-être à la limite ses proches, quelques attaches personnelles, mais pas de choses vraiment à grande échelle et générales.

Par exemple je sais que l'empathie existe, que la compassion existe et qu'il y a finalement du bon dans les humains, qu'ils ne naissent pas mauvais. Et malgré toutes les saloperies, j'ai quand même fois en ça même si c'est attaqué, si c'est combattu (par la religion aussi d'ailleurs.)

Car des gens, y en a qui font des choses très belles, qui se sacrifient pour les autres, des gens qui font aussi des œuvres superbes, des messages très forts, qui apportent du bon et font du bien même s'ils ne sont pas "parfaits" et qu'ils ont aussi leur défauts, leurs torts, ils ont souvent conscience (ou plus ou moins) et essaient de s'améliorer, d'évoluer, d'aller de l'avant...

Et c'est quelque chose de réel, de vrais alors que la religion c'est virtuel, c'est du blabla, c'est des pseudos leçons sans sagesse et des trucs basiques que n'importe qui peut savoir et comprendre facilement, du moins normalement...

Et mise à part dire "ça oui" "ça non" ou "ça bien" "ça pas bien" la religion ne dit rien d'autre, ne fait rien d'autre! C'est des trucs qui s'appliquent bêtement de façon arbitraire et on ne veut pas que les gens réfléchissent et se posent des questions...

On peut considérer ça comme windows en fait... ça veut tout contrôler, c'est lourd, c'est plein de pépins, c'est pas honnête ni sincère... et ça coûté très cher (là pour le coup c'est sur le plan humain que ça coûte cher! (rien de mieux pour oblitérer l'intelligence et réduire l’intellect!)


"Il y a cent mille ans, une grande et puissante civilisation existait... et comme d'autres, elle a connu un évènement qui lui a été fatal. C'était quelque chose qu'ils n'attendaient pas, l'arrivée d'une force obscure et destructrice qui n'avait aucune limite dans sa soif insatiable de possessions et de domination. Ils nommèrent cet ennemi: les Destructeurs.

Tous les mondes qu'ils prenaient portaient la vie et ils ne laissaient derrière que des terres stériles hautement toxiques, vidées de toutes leurs ressources...

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Explosion des sujets liés à l'Athéisme dans le monde mus

Message non lupar yacoub » mer. 5 août 2015 19:32

L'athée ne croit ni en dieu ni aux religions.

L'agnostique nie les religions mais croit possible l'existence de dieu. C'est mon cas.

Le déiste croit en dieu mais ne croit pas aux religions, Voltaire était déiste par exemple

Le théiste croit en dieu et à une religion naturelle.




Avatar du membre
Neverime
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 432
Enregistré le : ven. 1 mai 2015 22:18
Localisation : Entre ce monde ténébreux et celui de la lumière...
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Explosion des sujets liés à l'Athéisme dans le monde mus

Message non lupar Neverime » mer. 5 août 2015 20:42

Merci pour l'info et la précision.^^


"Il y a cent mille ans, une grande et puissante civilisation existait... et comme d'autres, elle a connu un évènement qui lui a été fatal. C'était quelque chose qu'ils n'attendaient pas, l'arrivée d'une force obscure et destructrice qui n'avait aucune limite dans sa soif insatiable de possessions et de domination. Ils nommèrent cet ennemi: les Destructeurs.

Tous les mondes qu'ils prenaient portaient la vie et ils ne laissaient derrière que des terres stériles hautement toxiques, vidées de toutes leurs ressources...

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Explosion des sujets liés à l'Athéisme dans le monde musulan

Message non lupar yacoub » lun. 8 août 2016 14:42

Pourquoi les intellectuels ne croient pas en Dieu?

Image

Le départ des Hébreux d’Égypte de David Roberts (1830) via Wikimedia Commons

Devons-nous croire en Dieu? Non, pour la plupart des professeurs de philosophie des grandes universités. Selon une étude menée dans 99 universités anglo-saxonnes, seulement 14% des philosophes interrogés ont la foi. Et la situation est encore plus nette chez les scientifiques. Les membres de l’Académie nationale des sciences des Etats-Unis sont seulement 7% à avoir une croyance religieuse! Surprenant dans un pays où il existe encore sept États où vous ne pouvez occuper une fonction officielle si vous n’êtes pas croyant!

Il y a trois siècles, la croyance en Dieu était universelle y compris parmi les savants et les instruits. Tout cela a changé à la suite du développement de la science moderne et de la capacité de l’homme à dominer et comprendre la nature par l’usage de la raison. Les croyances et autres révélations et doctrines religieuses sont aujourd’hui considérées par une majorité de grands intellectuels comme des légendes pour enfants et des créations humaines afin de conforter des pouvoirs eux aussi très humains.

Pour autant, si les fondements historiques et scientifiques des religions sont mis à mal, les croyances sont loin d’avoir disparu, au contraire. Pourquoi, s’interroge Salon Magazine?

La génétique et les comportements humains jouent un rôle considérable. L’attirance universelle qu’exercent les croyances religieuses a une origine biologique que confirme la science. Il y a un consensus scientifique pour considérer que la façon dont notre cerveau réagit est notamment le fruit de la sélection naturelle. Quel rôle dans la survie et la reproduction ont donc joué les pratiques et les croyances religieuses?

Il y a deux types d’explications. La première est que la religion donne un avantage en terme d’évolution. Elle a pu contribuer à augmenter la cohésion sociale des groupes humains et donc à améliorer leurs chances de survie.

.

La seconde explication, c’est que les croyances et les pratiques religieuses sont la conséquence d’autres capacités d’adaptation issues de la sélection naturelle. Par exemple, l’intelligence contribue à la survie. Et la façon dont l’intelligence humaine fonctionne consiste à lier les causes et les effets et à postuler l’existence d’autres esprits derrière ces causes et ces effets. L’idée de dieux expliquant les phénomènes naturels pourrait être née ainsi.

Et puis il y a des facteurs psychologiques. Le monde qui nous entoure prouve en permanence les progrès permis par la science et la raison, mais cela n’empêche pas les gens de préfèrer les pseudo-sciences et la superstition. La réponse simple est que les gens croient ce qu’ils veulent croire, ce qu’ils jugent réconfortant, pas ce que les preuves réelles démontrent. En règle générale, les gens ne veulent pas savoir, ils veulent croire.

Les facteurs sociaux enfin, jouent aussi un rôle important dans les croyances religieuses. Les religions sont évidemment un facteur de pouvoir et également une façon de gérer une partie des dysfonctionnements de la société. De les rendre supportables et même de les justifier, mais pas forcément de les corriger.

Même si aucun lien de causalité n’a été établi, dans la liste des Nations Unies des 20 pays au monde où la qualité de la vie est la meilleure, on retrouve généralement des nations où le poids de la religion est le plus faible. Et la grande majorité des pays en bas de ce classement sont considérés comme très religieux. Il y a ainsi de sérieuses raisons de douter du fait que la religion améliore la vie.

Pour Salon Magazine, «les hommes doivent sortir de l’enfance. Ils doivent faire face à la vie avec toutes ces beautés et son côté sombre, la luxure et l’amour, la guerre et la paix. Ils doivent rendre le monde meilleur. Et personne ne le fera à leur place».



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Explosion des sujets liés à l'Athéisme dans le monde musulan

Message non lupar yacoub » mar. 28 nov. 2017 14:28

L’islam en débat. Une vague d’athéisme dans le monde arabe

Moyen-Orient
Raseef22 - Beyrouth

Publié le 16/12/2014 - 13:23
Image
Dessin de Ballaman paru dans La Liberté (Fribourg).

Le “califat islamique” a délié les langues. Les critiques ne visent plus seulement les mauvaises interprétations de la religion, mais la religion elle-même.

Dans le monde arabe, on pouvait certes critiquer les personnes chargées de la religion, mais critiquer la religion musulmane elle-même pouvait coûter la vie à celui qui s’y risquait, ou du moins le jeter en prison. Le mot d’ordre “l’islam est la solution” a été scandé durant toute l’ère moderne comme une réponse toute faite à toutes les questions en suspens et à tous les problèmes complexes du monde musulman.

Mais la création de l’Etat islamique par Daech et la nomination d’un “calife ayant autorité sur tous les musulmans” soulèvent de nombreuses questions. Elles mettent en doute le texte lui-même [les fondements de la religion] et pas seulement son interprétation, l’idée même d’une solution religieuse aux problèmes du monde musulman. Car, au-delà de l’aspect terroriste du mouvement Daech, sa proclamation du califat ne peut être considérée que comme la concrétisation des revendications de tous les partis et groupes islamistes, à commencer par [l’Egyptien fondateur des Frères musulmans], Hassan Al-Banna, au début du XXe siècle. Au cours de ces trois dernières années, il y a eu autant de violences confessionnelles en Syrie, en Irak et en Egypte qu’au cours des cent années précédentes dans tout le Moyen-Orient.

Cela provoque un désenchantement chez les jeunes Arabes, non seulement vis-à-vis des mouvements islamistes, mais aussi vis-à-vis de tout l’héritage religieux. Ainsi, en réaction au radicalisme religieux, une vague d’athéisme se propage désormais dans la région. L’affirmation selon laquelle “l’islam est la solution” commence à apparaître de plus en plus clairement comme une illusion. Cela ouvre le débat et permet de tirer les leçons des erreurs commises ces dernières années.

Peu à peu, les intellectuels du monde musulman s’affranchissent des phrases implicites, cessent de tourner autour du pot et de masquer leurs propos par la rhétorique propre à la langue arabe qu’avaient employée les critiques [musulmans] du XXe siècle, notamment en Egypte : du [romancier] Taha Hussein à [l’universitaire déclaré apostat] Nasr Hamed Abou Zayd.

Car la mise en doute du texte a une longue histoire dans le monde musulman. Elle s’est développée là où dominait un pouvoir religieux et en parallèle là où l’extrémisme s’amplifiait au sein de la société. [L’écrivain arabe des VIIIe-IXe siècles] Al-Jahiz et [l’écrivain persan considéré comme le père de la littérature arabe en prose au VIIIe siècle] Ibn Al-Muqaffa avaient déjà exprimé des critiques implicites de la religion. C’est sur leur héritage que s’appuie la désacralisation actuelle des concepts religieux et des figures historiques, relayée par les réseaux sociaux, lieu de liberté pour s’exprimer et débattre.

Le bouillonnement actuel du monde arabe est à comparer à celui de la Révolution française. Celle-ci avait commencé par le rejet du statu quo. Au départ, elle était dirigée contre Marie-Antoinette et, à la fin, elle aboutit à la chute des instances religieuses et à la proclamation de la république. Ce à quoi nous assistons dans le monde musulman est un mouvement de fond pour changer de cadre intellectuel, et pas simplement de président. Et pour cela des années de lutte seront nécessaires.

—Omar Youssef Suleiman





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 33 invités