Conférence de Sami Aldeeb – 17 avril à Paris

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19647
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence de Sami Aldeeb – 17 avril à Paris

Message non lupar yacoub » ven. 19 août 2016 19:43

Dernier message de la page précédente :

Sami Aldeeb – Je décline un débat avec un musulman

Août 192016


Le 9 août 2016 j’ai reçu le message suivant d’un certain Karim Al Hanifi (français converti à l’islam) que je ne connais pas:

Bonjour Sami, je me présente, je m’appelle Karim Al Hanifi, je suis le fondateur du CRRC (le Centre de Recherches en Religions Comparées).

Je viens à vous pour organiser un débat islamo-chrétien puisque il semblerait que vous acceptiez d’en faire avec les musulmans selon vos dires.

J’ai déjà fait de nombreux débats publiques et filmés avec des gens connus comme Henri Blocher, Michael Langlois, David Wood, le père Guy Pagès, Morgan Priest, Olaf etc et prochainement avec Frère Rachid de la chaine al-hayat.

Tout se passe très bien à chaque fois.

Accepteriez-vous ? Si oui, nous définirions un thème, un lieu ouvert au public ou non selon vos envies, une séquence de débats avec les durées de chacun etc…j’ai un modérateur, celui qui fait chaque fois mes débats, il s’agit du pasteur Said Oujibou.

Dans l’attente de votre réponse, mes sincères salutations

Ma réponse

Je suis d’accord. Le mieux serait que vous me téléphoniez pour fixer les modalités et le contenu.

Bonne journée.

Réponse de Karim Al Hanifi

Ok très bien, merci à vous, je ferais cela semaine prochaine Dieu voulant.

Fraternellement

Il se presse alors par annoncer le débat sur sa page facebook en ces termes avec ma photo: https://goo.gl/FDD4hF

Nouveau débat prévu, cette fois avec Sami alDeeb, très connu, qui a accepté. Nous vous tiendrons informé de la date, du lieu et du thème

Je décline l’invitation

Cher Monsieur,

Après avoir vu plusieurs vidéos de vous, je dois malheureusement décliner le débat avec vous.

Bonne journée.

Réponse de Karim Al Hanifi

Ok pas de problème. Puis-je savoir le motif quand même? Un changement brusque si rapide doit avoir une raison?

Réponse de Sami Aldeeb

Je ne souhaite pas vous blesser.

Bonne journée.

Commentaires désobligeants des fans de Karim Al Hanifi

Après avoir décliné le débat, il y a eu des commentaires désobligeants des fans de Karim Al Hanifi sur sa page facebook, estimant que j’ai peur de ce débat et je me défile. Certains m’ont demandé poliment ou impoliment les raisons pour lesquelles j’ai décliné le débat. Je me permets ici de rapporter la discussion avec un poli parmi eux que je ne cite pas. Je l’appellerais XXX

XXX: C’est vraiment dommage. Au moins il nous reste Brother Rachid.

Sami Aldeeb: Merci de votre message. Après avoir vu ses vidéos et ses arguments qui tournent en rond, criant et tapant sur la table, je ne vois pas l’intérêt d’un débat avec Karim. Mes écrits sont publics, et souvent gratuitement, et j’ai environ 70 vidéos en différentes langues. De plus Karim n’est pas arabophone, donc je ne peux débattre avec lui sur mon principal ouvrage, à savoir l’édition arabe du Coran par ordre chronologique où j’ai relevé 2500 erreurs linguistiques et stylistiques. Et cet ouvrage est mis gratuitement sur mon site… et j’ai fait plusieurs vidéos et plus de 100 articles en arabe sur cette édition. S’ils contestent mes trouvailles qu’ils y répondent par d’autres vidéos et écrits. Me retrouver devant un enfant qui crie et tape sur la table n’est pas de mon niveau. Si on discute avec un idiot qui croit que le Coran est parole de Dieu, les gens ne vont pas savoir lequel des deux est idiot.

Ayant mis ce message sur la page de Karim Al Hanifi, celui-ci répond: “lol ^^ rien a ajouter…tout est faux dans son message”

XXX: Je semble désormais saisir et comprendre que vous n’êtes pas du même univers (arabophone / français). Cela dit je trouve que refuser de débattre parce que dans l’autre camps, on considère que le Coran est la parole de Dieu, n’est pas juste. Débattre avec un musulman, c’est débattre avec quelqu’un qui pense que le coran est la parole d’Allah.

Sami Aldeeb: Je peux débattre de physique ou de chimie avec un musulman. Mais débattre de dogmes c’est une perte de temps.

XXX: Je vois. Cependant ça se profilait très instructif. Mais je comprends votre choix. Où puis-je consulter vos articles gratuitement ?

Sami Aldeeb: mes livres http://goo.gl/0uFj8f; mes articles http://goo.gl/BtWUzn; mes vidéos: mes vidéos http://goo.gl/XxhCjZ et si vous comprenez l’arabe, vous trouvez 693 articles dans http://goo.gl/nsCwfX.

Savez-vous si Karim comprend et lit l’arabe?

XXX: Honnêtement, non je ne pense pas. Cela dit à travers une connaissance du Coran il doit avoir un niveau d’élocution.

Sami Aldeeb: Comment peut-il nier que le Coran comporte des erreurs linguistiques sinon en partant d’un dogme… sans faire usage de sa raison? Comment débattre avec une telle personne qui ne fait pas usage de son cerveau?

XXX: Donc en somme le débat n’est possible qu’avec une personne qui considère que le Coran est un livre “bien écrit” mais qui ne reconnaît pas son caractère divin ?

Sami Aldeeb: Si quelqu’un croit que le Coran est parole de Dieu, il est exclu qu’il admette l’existence d’erreurs. Par conséquence tout débat est impossible avec lui.

XXX: C’est pas faux et certains considéraient même que ces “erreurs” constituent le caractère noble de ce livre. C’est vrai qu’à ce stade, le débat ne pourra aboutir.

Sami Aldeeb: Je ne prétends pas que ce que j’ai trouvé est 100% exact, mais le croyant n’admettra aucune erreur… autrement il est tué. il fera tout pour tourner en rond. À quoi bon? Je ne cherche pas à convaincre, mais le débat doit se faire en dehors de la religion.

XXX: Vous êtes chrétien?

Sami Aldeeb: Oui, et fier de l’être, mais je crois que la révélation n’est pas la parole de Dieu à l’homme, mais le mensonge de l’homme sur Dieu.

XXX: C’est vrai que le Coran revêt un caractère particulier par rapport à la Bible.

Sami Aldeeb: Le Coran est un brouillon décousu écrit par un rabbin étourdi. Ce n’est même pas un livre, c’est un brouillon.

XXX: Au final, ce débat sera stérile. Vous êtes attaché à la culture chrétienne, vos locuteurs à la culture musulmane. C’est comme ça.

Sami Aldeeb: Je peux discuter du Coran en tant que texte humain… et c’est tout. je pense que la croyance est une expérience ou un héritage personnels à ne pas discuter. Vous ne pouvez pas enseigner à un cheval à grimper sur un arbre. À quoi bon débattre avec lui. Il est comme ça et c’est tout. Tout débat religieux est stupide. On peut par contre débattre des conséquences sociales contraires aux droits de l’homme des normes religieuses. J’ai vu deux débats de Karim sur la question de savoir si Mahomet est prophète ou pas. On s’en fout de cela. Moi aussi je me dis prophète… et mes articles arabes sont signés: Al-Nabi Sami.

XXX: Exactement, et au final, tout le monde restera sur ses positions.

Sami Aldeeb: Toute religion et toute civilisation a ses légendes. Le problème est lorsqu’on fait découler de ces légendes amusantes des normes qui abaissent l’être humain parce qu’il ne croit pas à telle ou telle autre légende amusante.

XXX: C’est vrai que le musulman n’est pas enclin au débat là-dessus.

Sami Aldeeb: C‘est pourtant l’essentiel… parce que cela touche la vie en commun. Si vous croyez que le Coran est parole de Dieu et exige de couper la main du voleur et de mettre les femmes dans des sacs poubelles… là la religion devient un danger public. Il faut donc exclure la croyance du débat… et parler de la vie en commun. Karim est un dogmatique…. et moi je refuse d’entrer dans un tel débat. Le débat avec Pagès et autres est une perte de temps. Ce débat est une foutaise: https://goo.gl/Bsosmm

XXX: Après avoir parlé un peu avec vous, je comprends votre point de vue désormais. C’est vrai que l’intervention de la transcendance dans un débat obstrue à débattre en profondeur. Déjà visionné et oui, tout le monde est retourné dans sa foi après.

Sami Aldeeb: Si j’étais à table avec Karim et il commence à dire “Dieu dit dans le Coran”, je quitterais la table immédiatement et je lui conseillerais un psychiatre. Pour moi, ne descend du ciel que la pluie, les météorites et les cacas des oiseaux. Remarquez que je refuserais de débattre avec l’Abbé Pagès ou le pasteur Said Oujibou. J’ai écrit environ 40 livres et j’ai plusieurs livres en chantier… je n’ai pas envie de perdre mon temps avec des débats stériles.

XXX: Décision tout à fait louable. Je finis l’ouvrage sur lequel je suis, et je vous lis.

Sami Aldeeb: Merci en tout cas d’avoir discuté avec moi. cela clarifie probablement mon refus du débat avec Karim

XXX: Oui vraiment, merci.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19647
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence de Sami Aldeeb – 17 avril à Paris

Message non lupar yacoub » dim. 28 août 2016 11:38

Le Conseil d’Etat, les femmes lui disent merci
Image
Août 282016

Hommage des femmes à l’action éclairée du dit Conseil.

Le port du voile pour les femmes n’a jamais fait partie des traditions occidentales. Tout au plus cela a concerné les peuples vivant sur le pourtour méditerranéen tels que la Grèce ou l’Italie par exemple. Et encore, il ne s’agissait pas d’interdits religieux mais de respect de ladignitas et de la fama, concepts étrangers à la société post-moderne, impliquant une dimension morale du comportement. On le voit, nous sommes bien loin des préceptes initiés par un certain chamelier pédophile, pillard et meurtrier, destinés à canaliser les appétits bestiaux de ses coreligionnaires. Par ailleurs, le voile porté par les romaines ou les grecques ne recouvrait pas la quasi-totalité du visage mais se limitait à masquer tout ou partie de la chevelure, et il faut être particulièrement tordu pour faire le lien entre cet accessoire vestimentaire antique et la prison de tissu préconisée par les mahométans. Il est d’ailleurs important de rappeler que ce voile était porté durant l’antiquité, la société occidentale péri-méditerranéenne ayant, a contrario de la musulmane, très nettement évolué.

Pour ce qui est des pays relevant des civilisations celtiques et germaniques, les choses sont claires, la femme n’était pas astreinte au port de quelque voile que ce soit. A contrario de ce qui se passait pour ses sœurs méditerranéennes, la femme celtique ou germanique jouissait d’un statut social enviable. La femme celte n’était ni effacée ni passive, et ne jouait pas un rôle secondaire. Les Celtes avaient un grand respect de la femme qu’ils ont toujours considérée comme un être moralement supérieur. La femme gauloise jouit d’un statut particulier, exceptionnel même si on le compare à celui de la femme romaine dont la dépendance à l’égard du mari est non seulement morale mais aussi économique. La Gauloise, au contraire, dispose d’une certaine indépendance financière et assume une part de son destin à la mort de son mari. Quant à la femme germano-scandinave, elle est lahusfreya, la maîtresse du logis qui gère le domaine familial, organise le travail. Indépendante financièrement, elle le doit à un statut légal qui lui permet, entre autres, de gérer son héritage. Par ailleurs, dans ces deux cultures la femme pouvait s’illustrer dans la carrière des armes, ce que ne permirent jamais les cultures méditerranéennes.

Même les ratiocineurs invétérés auront énormément de mal à convaincre l’homme de bon sens que les traditions importées par les hordes suscitées par le regroupement familial ont la moindre légitimité sur le sol européen, a fortiori dans des pays qui n’ont jamais été foncièrement baignés dans les traditions grecques ou romaines. Certes, on m’objectera qu’après la victoire de Jules César la Gaule est devenue gallo-romaine, mais cette culture a surtout été adoptée par les élites, forcées de s’adapter afin de conserver rang et pouvoir. Pour ce qui est du peuple, les choses sont nettement moins claires. D’ailleurs Rome, soucieuse d’assimiler le plus pacifiquement possible les nations vaincues prenait la précaution de conserver les panthéons divins, les fêtes, se contentant de romaniser les appellations. Or, ce à quoi nous assistons depuis trop longtemps, et qui semble connaître une accélération certaine, s’apparente à une volonté de destruction de l’ensemble de notre héritage au profit de ce qui est présenté comme une nouvelle forme de société mais qui en définitive n’est jamais qu’un retour à la barbarie antique. Barbarie double en vérité, schizophrénique même, car elle revêt à la fois un caractère progressiste en ce qu’elle veut remiser à la poubelle tout ce qui a contribué à bâtir notre société, et un caractère « religieux » en ce que cette politique de la tabula rasa se double d’une abdication face à un islam conquérant qui avance d’autant plus facilement ses pions que toute volonté de s’opposer est quasi-inexistante.

Ce qui ne cesse de m’étonner, c’est l’aveuglement volontaire (?), sans oublier la nature de tous les soutiens de l’islam qui sévissent en terre de France. Car quoi, comment ne pas être stupéfait en constatant que ces derniers sont constitués pour bonne part de gauchistes de diverses obédiences, de féministes, de gentils pacifistes. Ces gens sont ils à ce point abrutis qu’ils ne voient pas qu’ils soutiennent ceux qui seront leurs pires ennemis une fois qu’ils auront atteint leur but ? Ne se rendent-ils pas compte que le programme de l’islam est la négation la plus radicale de leur corpus idéologique ? A ce constat je ne vois qu’un seul élément de réponse : la gauche rend irrémédiablement con. Obnubilés par leurs marottes progressistes mortifères, les gauchistes se comportent tels ces capitalistes dont Marx avait prophétisé qu’ils finiraient par vendre la corde nécessaire pour les pendre. En attendant, tout ce petit monde applaudit à tout rompre la décision du Conseil d’Etat qui vient, au nom d’une supposée liberté, de condamner à terme la liberté pour toutes les femmes de pouvoir sortir sans être revêtue d’une bâche. Car il n’y a pas de demi-mesure chez les musulmans, tout ce qui n’est pas conforme à leurs préceptes est une abomination qui doit être réprimée avec la plus sévère des violences. Ceux qui ont vu le documentaire intitulé « La cité du mâle« , ou qui vivent dans une de ces enclaves extra-territoriales, savent que dans certains quartiers rôde déjà une police, non officielle pour l’instant, en charge de la promotion de la vertu et la prévention du vice, chargée de faire la chasse à toutes celles qui s’habillent et tentent de vivre à l’occidentale.

Il faut bien comprendre, pour mesurer les risques encourus, la nature de l’islam. Ce n’est pas une simple religion mais un projet humain global, un « englobant » pour reprendre le terme choisi par Tariq Ramadan. L’islam est très certainement la forme la plus pure, la plus aboutie du totalitarisme car il entend régler la vie des hommes à chaque instant de leur vie. Certes, l’aspect religieux est présent, encore que non abouti car constitué de bribes de textes issus de diverses traditions, juives et chrétiennes notamment, mal comprises. Mais c’est aussi un code juridique, un modèle d’organisation sociale, un programme d’éducation, etc. Le tout fondé sur la soumission inconditionnelle. La vision islamique du monde est on ne peut plus binaire. Tout ce qui n’est pas islamique relève du mal et doit être éradiqué à défaut de pouvoir être converti. Partant de là, tout devient rapport de force. Et c’est face à un tel adversaire que l’on entend faire des concessions !

L’analyse la plus claire de la décision des soi-disant sages du Conseil d’Etat a été faite par le Dr Sami Aldeeb, Professeur des universités, Directeur du Centre de droit arabe et musulman : « Désormais, les intégristes pourront forcer les familles musulmanes à faire porter à leurs filles et à leurs femmes le burkini et faire la chasse à celles qui ne le portent pas. J’ai une amie avocate musulmane à Paris qui est contre le voile. Elle me dit qu’elle n’ose pas aller dans des quartiers de Paris où habitent les musulmans parce qu’elle risque sa vie sans le voile. Le port du voile et du burkini est en outre un jugement de valeur contre celles qui ne les portent pas. Rappelez-vous de cette parole de Hani Ramadan: “les femmes non voilées sont pareilles à des pièces qui passent de main en main”. Rappelez-vous de ce que dit un imam à Brest: “les femmes non-voilées ne doivent pas s’étonner d’être violées ». Bref, les juges du Conseil d’État, par leur décision, démontrent qu’ils sont des ignares et irresponsables. Ils méritent la médaille de la stupidité.«

Voilà ce qui arrive lorsqu’une vision pervertie et partisane du droit l’emporte sur la justice et la légitimité. Voilà ce qui arrive lorsqu’au nom d’une soi-disant démocratie on préfère abdiquer plutôt que de combattre. Voilà ce qui arrive lorsque des dirigeants préfèrent se comporter en valets de l’oncle Sam, dont les menées en sous-main pour affaiblir les nations européennes en favorisant l’invasion musulmane et la promotion de tous ceux qui contribuent à cette entreprise, plutôt qu’en serviteurs de leurs peuples respectifs, soucieux de préserver notre culture, nos traditions, et bien entendu nos intérêts. De fait, à terme, les femmes qui ont parcouru des siècles durant librement le sol européen, tête nue, parfois les armes à la main, en maîtresses de leur destin, finiront par se retrouver asservies, le tout par la grâce d’une décision qui était censée défendre les libertés individuelles.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19647
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence de Sami Aldeeb – 17 avril à Paris

Message non lupar yacoub » lun. 5 sept. 2016 11:57

Saudi Arabia sentences a man to 10 years in jail and 2,000 lashes for being an atheist
Sharia Add comments
Sep 042016

Image

America’s biggest Islamic ally in the middle east – Saudi Arabia -has sentenced a man to ten years in prison and 2,000 lashes for expressing his atheism on Twitter.
(THE SUN) The 28-year-old reportedly refused to repent, insisting what he wrote reflected his beliefs and that he had the right to express them.

The hardline Islamic state’s religious police in charge of monitoring social networks found more than 600 tweets denying the existence of God, ridiculing Koranic verses, accusing all prophets of lies and saying their teaching fuelled hostilities.

The court also fined him around £4,000.

He was sentenced under a controversial law that defines atheism as “terrorism”.

In 2014 the late King Abdullah issued a string of royal decrees aimed at clamping down on all forms of political dissent and protests that could “harm public order”.

Article one of the new provisions defined terrorism as “calling for atheist thought in any form, or calling into question the fundamentals of the Islamic religion on which this country is based”.

Joe Stork, deputy Middle East and North Africa director of Human Rights Watch, said at the time the new measures were introduced: “Saudi authorities have never tolerated criticism of their policies, but these recent laws and regulations turn almost any critical expression or independent association into crimes of terrorism.”





Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19647
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence de Sami Aldeeb – 17 avril à Paris

Message non lupar yacoub » lun. 26 sept. 2016 12:54

Professeur suisse Sami Aldeeb, d’origine palestinienne, docteur en droit et spécialiste du droit arabe et musulman.

Lisez bien ce qu’il dit :
- "Dans ma vie j’ai lu pas moins de 10,000 ouvrages dans différences disciplines des sciences humaines, y compris des ouvrages religieux. Je travaille sur le Coran depuis des années, je l’enseigne dans le cadre de mon cours d’introduction au droit musulman et arabe, je l’ai traduit en français et je termine une traduction italienne et une traduction anglaise.

En outre, je prépare une édition arabe du Coran par ordre chronologique avec indication de ses sources, des variantes, des versets abrogeants et abrogés et des fautes linguistiques et stylistiques.

Je jette sur le Coran un regard d’un lecteur, et je constate avant tout qu’il ne s’agit pas d’un livre, mais d’un brouillon décousu, composé de bribes sans liens entre eux, passant continuellement du coq à l’âne. Quelqu’un qui adresserait un discours à un public qui n’a pas subi de lavage de cerveau et qui n’est pas menacé de mort en cas de critiques, serait certainement pris pour un dérangé mental. Et si un étudiant présentait le Coran comme thèse de doctorat, je lui donnerais un zéro et je lui indiquerais l’hôpital psychiatrique le plus proche. Certes, on peut trouver dans le Coran certaines tournures, tout comme on peut trouver une fleur sur un fumier ou une belle expression dans la bouche d’un malade mental. Mais pris dans son ensemble, le Coran nécessite une refonte totale et une nouvelle structuration. Peut-être pourra-t-on alors parler d’un livre. Et si on ajoute le fait que les musulmans considèrent le Coran comme leur guide suprême, on comprend aisément le désordre et le manque de logique dans le raisonnement des musulmans en général. Un guide aveugle ne peut que fourvoyer ceux qui le suivent.
- Si je laisse de côté son style décousu et je passe aux problèmes linguistiques, je constate un grand nombre de fautes grammaticales, de phrases incomplètes et de termes et d’expressions incompréhensibles… ce qui a donné lieu a des interprétations contradictoires et ingénieuses (pour ne pas dire infantiles). Il vous suffit pour cela d’ouvrir les grands commentaires du Coran pour vous en rendre compte.
- Sur le plan moral, je ne nie pas que le Coran comporte certains grands principes moraux qu’on retrouve dans d’autres cultures et traditions, mais aussi des normes qu’on peut qualifier aujourd’hui de criminelles et contraires aux droits de l’homme. J’estime à cet égard que c’est une erreur de laisser circuler cet ouvrage sans une notice initiale de mise en garde contre ces normes comme on le fait par exemple avec l’ouvrage de Hitler « Mein Kampf » dans son édition française.

- Je ne m’étendrai pas sur la prétention de l’auteur du Coran qu’il s’agit d’un texte révélé par Dieu. Ceci relève de l’idiotie pure et simple qui est du domaine de la psychiatrie. Tout ouvrage est humain. Rien ne descend du ciel, à part la pluie et les météorites. Et si jamais vous voyez un ouvrage descendre du ciel, sachez qu’un passager d’un avion l’a jeté de la fenêtre pour s’en débarrasser. Mis à part cela, j’estime que le Coran est le plus grand plagiat de l’histoire, doublé d’un mensonge de la part de son auteur, et d’une idiotie de la part de ceux qui croient qu’il s’agit d’un texte descendu du ciel. Et ce que je dis du Coran s’applique aussi à l’Ancien et au Nouveau Testament, tous deux écrits par des humains".

Image



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19647
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence de Sami Aldeeb – 17 avril à Paris

Message non lupar yacoub » sam. 1 oct. 2016 18:49

Les stupidités du coran

Iblis 23 Septembre 2016

Comme tous les textes religieux archaïques, le coran est bourré d'erreurs, de non-sens et de versets complètement stupides. Je liste ici quelques exemples les plus évidents. Bonne rigolade.
Les stupidités du coran
Erreur n°1 : la Terre existait avant les étoiles
Versets 41:9-12

9 Dis : "Renierez-vous [l'existence] de celui qui a créé la terre en deux jours, et Lui donnerez-vous des égaux ? Tel est le Seigneur de l'univers,
10 C'est Lui qui fermement fixé des montagnes au-dessus d'elle, l'a bénie, et lui assigna ses ressources alimentaires en quatre jours d'égale durée. [Telle est la réponse] à ceux qui t'interrogent.
11 Il S'est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu'à la terre : "Venez tous deux, bon gré, mal gré". Tous deux dirent : "Nous venons obéissants".
12 Il décréta d'en faire sept cieux en deux jours et révéla à chaque ciel sa fonction . Et Nous avons décoré le ciel le plus proche de lampes [étoiles] et l'avons protégé. Tel est l'Ordre établi par le Puissant, l'Omniscient.
La réalité

La plus vieille étoile connue se nomme HD 140283, aussi appelée étoile-Mathusalem. Elle est une étoile sous-géante de la Voie lactée, située à environ 190,1 années-lumière de la Terre. Elle s'est formée peu de temps après le Big Bang. HD 140283 est actuellement une des plus vieilles étoiles connues dans l'Univers. Pour rappel l'Univers a 13,7 milliards d'années

L'âge de la Terre est, selon les connaissances actuelles, de 4,54 milliards d'années.
Erreur n°2 : la Terre est plate
Versets affirmant que la Terre est plate

15:19 Et quant à la terre, Nous l'avons étalée et y avons placé des montagnes (immobiles) et y avons fait pousser toute chose harmonieusement proportionnée.

20:53 C'est Lui qui vous a assigné la terre comme berceau et vous y a tracé des chemins; et qui du ciel a fait descendre de l'eau avec laquelle Nous faisons germer des couples de plantes de toutes sortes."

43:10 Celui qui vous a donné la terre pour berceau et vous y a tracé des sentiers afin que vous vous guidiez;

50:7 Et la terre, Nous l'avons étendue et Nous y avons enfoncé fermement des montagnes et y avons fait pousser toutes sortes de magnifiques couples de [végétaux],

71:19 Et c'est Allah qui vous a fait de la terre un tapis,

78:6 N'avons-Nous pas fait de la terre une couche ?

2:22 C'est Lui qui vous a fait la terre pour lit, et le ciel pour toit; qui précipite la pluie du ciel et par elle fait surgir toutes sortes de fruits pour vous nourrir, ne Lui cherchez donc pas des égaux, alors que vous savez (tout cela).
La réalité

La forme de la Terre est approchée par un ellipsoïde, une sphère aplatie aux pôles. La rotation de la Terre entraîne l'apparition d'un léger bourrelet de sorte que le diamètre à l’équateur est 43 kilomètres plus long que le diamètre polaire (du pôle Nord au pôle Sud). Le diamètre moyen du sphéroïde de référence (appelé géoïde) est d'environ 12 742 kilomètres, ce qui est approximativement 40 000 kilomètres/π

A noter qu'à l"époque où Mahomet a inventé le coran, les grecs antiques avaient calculé le rayon terrestre depuis déjà un millénaire.

A noter aussi que le principe du ramadan considère que la Terre est plate. Le ramadan bug au delà du cercle polaire. En effet, le musulman est censé attendre que le Soleil se couche pour manger & boire or, en cas de Soleil de minuit, le Soleil peut rester plusieurs semaines sans se coucher : le musulman meurt alors de soif et de faim, c'est ballot..
Erreur n°3 : le Soleil se couche dans une source boueuse
Verset 18:86

Et quand il eut atteint le Couchant, il trouva que le soleil se couchait dans une source boueuse , et, après d'elle il trouva une peuplade [impie]. Nous dîmes : "ô Zul-Qarnayn ! ou tu les châties, ou tu uses de bienveillance à leur égard".
La réalité

Le Soleil est l’étoile du Système solaire. Autour de lui gravitent la Terre (à la vitesse de 30 km/s), sept autres planètes, au moins cinq planètes naines, de très nombreux astéroïdes et comètes et une bande de poussière. Le Soleil représente à lui seul 99,86 % de la masse du Système solaire.
Erreur n°4 : la Lune, coupée en 2, émet de la lumière
Versets 71:15-16

15 N'avez-vous pas vu comment Allah a créé sept cieux superposés
16 et y a fait de la lune une lumière et du soleil une lampe ?
Verset 54:1

L'Heure approche et la lune s'est fendue (en deux).
La réalité

La Lune renvoie la lumière du Soleil. Son spectre lumineux est proche de ce dernier du fait de l'atmosphère quasi-nulle.
Erreur n°5 : la Lune poursuit le Soleil
Versets 91:1-2

1 Par le soleil et par sa clarté !
2 Et par la lune quand elle le suit !
La réalité

Une éclipse solaire (ou plus exactement une occultation solaire) se produit lorsque la Lune se place devant le Soleil, occultant totalement ou partiellement l'image du Soleil depuis la Terre.
Erreur n°6 : le ciel est solide
Verset 67:3

Celui qui a créé sept cieux superposés sans que tu voies de disproportion en la création du Tout Miséricordieux. Ramène [sur elle] le regard. Y vois-tu une brèche quelconque ?
La réalité

La densité du milieu interplanétaire au niveau de la Terre est de l'ordre de 5 particules par centimètre cube. Autant dire presque vide.
Erreur n°7 : la Terre est au centre de l'univers
Verset 36:40

Le soleil ne peut rattraper la lune, ni la nuit devancer le jour; et chacun vogue dans une orbite.
La réalité

En plus de rendre impossible les éclipses de Lune et de Soleil (lol), cette description archaïque (issue de Aristote) est contraire à l'observation directe où c'est le Soleil qui est au centre de notre système solaire.
Erreur n°8 : Une embryologie improbable
Verset 23:14

Ensuite, Nous avons fait du sperme une adhérence; et de l'adhérence Nous avons créé un embryon; puis, de cet embryon Nous avons créé des os et Nous avons revêtu les os de chair. Ensuite, Nous l'avons transformé en une tout autre création. Gloire à Allah le Meilleur des créateurs !
La réalité

Deux erreurs dans ce verset : Le coran ne sait pas qu'un embryon est la rencontre d'un ovule et d'un spermatozoïde. Et il affirme que les os apparaissent avant la chair, c'est qui est l'inverse.
Conclusion

Voilà pour les débilités qu'on trouve dans le coran. Il y en a des dizaines d'autres mais j'ai pris celles qu'on peut démontrer directement, sans même faire appel à l'archéologie, la génétique ou l'histoire. Si vous en voulez plein d'autres, voici une vidéo qui les expose en chanson (en anglais) :

Sources

Le coran en ligne
https://quran.com

La plus vieille étoile de la galaxie
https://fr.wikipedia.org/wiki/HD_140283

Age de la Terre
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%82ge_de_la_Terre

Ératosthène qui a calculé avec précision le diamètre de la Terre
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ratosth%C3%A8ne

Le Soleil
https://fr.wikipedia.org/wiki/Soleil

La Lune
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lune#Lumi.C3.A8re

Éclipse solaire
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89clipse_solaire

La densité du milieu interplanétaire
https://en.wikipedia.org/wiki/Interplan ... cteristics

Le système solaire
https://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_solaire

L'embryon
https://fr.wikipedia.org/wiki/Embryon



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19647
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence de Sami Aldeeb – 17 avril à Paris

Message non lupar yacoub » jeu. 27 oct. 2016 19:45

Image


« L’islamophobie est une imposture intellectuelle, outil dialectique pour fermer la bouche de ceux qui critiquent l’islam »
Islamophobie, Mouvements islamistes, Sharia, Terrorisme, Violence Add comments
Oct 272016


Zineb El Rhazoui (ancienne journaliste de Charlie Hebdo) publie un ouvrage intitulé “Détruire le fascisme islamique”. Elle est interrogée sur BFM TV :

https://youtu.be/TJQui1w3bYE



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19647
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence de Sami Aldeeb – 17 avril à Paris

Message non lupar yacoub » dim. 30 oct. 2016 17:14

Défi du Coran et réponse de Sami Aldeeb



Je reproduis ici un commentaire d’un musulman – sans corrections – écrit à la suite de plusieurs de mes vidéos (voir la liste ici http://www.blog.sami-aldeeb.com/videos/). Le défi dont il fait mention est répété à la longueur de la journée et de l’année:
ABOUISSA
Prof Samy Aldeeb COMME VOUS PARLER SI BIEN ET VOUS CONNAISSE TRÈS BIEN L ARABE ALORS PRENER LE DÉFI DU CORAN QUE ALLAH A DÉFIÉ DEPUIS 1400 ANS VOUS SEREZ LE PREMIER A ETRE RÉCOMPENSER DANS LE MONDE ENTIER ET CONNU DE VOTRE CONNAISSANCE EN ARABE COMME VOUS LE DITE SI BIEN .
CORAN 2/23. Si vous avez un doute sur ce que Nous avons révélé à Notre Serviteur, tâchez donc de produire une sourate semblable et appelez vos témoins, (les idoles) que vous adorez en dehors d’Allah, si vous êtes véridiques. 24. Si vous n’y parvenez pas et, à coup sûr, vous n’y parviendrez jamais, parez-vous donc contre le feu qu’alimenteront les hommes et les pierres, lequel est réservé aux infidèles.

Ma réponse

Cher Monsieur:

1) Le Coran est un foutoir écrit par un rabbin étourdi, plein d’erreurs. J’y ai relevé plus de 2500 erreurs dans mon édition arabe du Coran: https://goo.gl/cz2zvm.

2) Tout écrit et oeuvre artistique est unique, et vous ne pouvez jamais le produire qu’en le copiant. Vous ne pourrez jamais faire une vidéo comme les miennes, écrire un article comme les miens, ou composer une symphonie comme celles de Beethoven. Je vous défie de le faire.

Sami Aldeeb, Professeur des universités
Directeur du Centre de droit arabe et musulman
Traducteur du Coran en français et auteur de nombreux ouvrages
http://www.sami-aldeeb.com
http://www.blog.sami-aldeeb.com



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19647
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence de Sami Aldeeb – 17 avril à Paris

Message non lupar yacoub » mar. 8 nov. 2016 17:53

Et quand les émirs sont dans des hôtels de luxes ils ne font pas que boire de l'eau plate , ils aiment mieux celle à bulles genre Dom Perignon. (drunk)
De retour en pays d'islam de charia dure , ils peuvent être dénoncés pour avoir bu du vin et ils risquent des coups de fouet.

Image


Consommation d’alcool

Article 147 – Est considéré comme alcool toute substance enivrante, indépendamment du fait qu’une petite ou une grande quantité provoque l’ivresse.

Article 148 – La consommation d’alcool constitue un délit rendant obligatoire l’application de la peine.

Article 149 – Le consommateur d’alcool est puni de quarante coups de fouet. S’il s’avère que le consommateur est toxicomane, il sera placé dans un établissement thérapeutique conformément à l’article 61 du présent code.

Article 150 – La peine de la consommation d’alcool est écartée si le consommateur ne savait pas que ce qu’il a bu était enivrant, ou s’il a été contraint de le faire, ou a dû le faire par nécessité.

Article 151 – Le délit de vol impliquant l’application de la peine consiste dans le fait de prendre une quantité déterminée de bien mobilier pouvant faire l’objet de contrat licite (mutaqawwim) possédé par autrui, en cachette, le sortant de sa garde, en vue d’en prendre possession, à condition que ce bien soit possédé légalement et que sa valeur ne soit pas inférieure à un dinar islamique équivalent à 4,457 grammes d’or pur.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19647
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence de Sami Aldeeb – 17 avril à Paris

Message non lupar yacoub » lun. 12 déc. 2016 11:29

Sami Aldeeb: L’émigration dans l’Islam
Immigration Add comments
Déc 052016


Je prépare actuellement un ouvrage sur l’émigration (Hijrah) dans l’islam. Je vous en donne ici l’introduction.

Selon la tradition musulmane, en 622, Mahomet a émigré (hajara) de la Mecque avec une poignée de ses compagnons pour se rendre à Médine. C’est le début du calendrier hégire de l’islam. De Médine il fait appel au restant de ses adeptes à la Mecque pour qu’ils fassent le même geste en émigrant vers la Médine. Ceux qui ont répondu à son appel ont été nommés al-muhajirun (les émigrants). En 630, deux ans avant sa mort, Mahomet se dirigea vers la Mecque à la tête de dix-mille combattants, l’a conquise et y a détruit les 360 idoles qui trônaient dans et autour de la Kaaba, bannissant ainsi le polythéisme, et mettant fin à l’émigration de la Mecque vers la Médine. On rapporte de Mahomet ce récit: “Point d’émigration après la conquête” (لا هجرة بعد الفتح). Ce récit doit être compris dans le sens de l’émigration de la Mecque vers la Médine. En effet, un autre récit dit: “L’émigration ne prendra jamais fin tant qu’il y ait le jihad” (الهجرة لا تنقطع ما كان الجهاد).

L’émigration du pays de la mécréance vers Dar al-islam a été prônée tout au long de l’histoire, et une véritable théorie de la migration a été développée par les juristes musulmans. Cette émigration concerne aussi bien les vivants que les morts. Ainsi des musulmans morts en Occident, considéré comme Dar al-kufr (Terre de mécréance), sont rapatriés dans leurs pays d’origine pour y être enterrés. Ne pouvant pas faire l’émigration durant leur vie, ils la font après leur mort.

Sayyid Qutb (pendu en 1966), maître à pensée des islamistes égyptiens, précise dans son commentaire du verset H-88/8:72 que l’émigration était exigée du musulman jusqu’au jour où la Mecque a été ouverte. Lorsque l’ensemble de l’Arabie a été soumis à l’Islam, le musulman ne devait plus émigrer, puisqu’il se trouvait désormais en pays d’Islam. Aujourd’hui cependant la Terre est revenue à la gahiliyyah (situation avant l’islam) et le pouvoir n’est plus celui de Dieu mais celui du Taghout (le tyran, le diable). Il s’agit d’une nouvelle étape pour l’Islam et d’une réhabilitation de la division dar al-islam / dar higrah (pays dont il faut émigrer). Cette étape durera jusqu’à ce que l’Islam s’étende de nouveau et qu’il n’y ait plus d’émigration[1]. Sur la base de cette théorie, des groupes musulmans extrémistes considèrent leurs propres pays comme étant dar kufr, préconisant d’en émigrer, de se retirer dans les montagnes et de préparer la conquête de ces pays comme l’avait fait Mahomet avec la Mecque. C’est d’ailleurs le nom donné par la police égyptienne à l’un de ces groupes: al-takfir wal-higrah (anathème et émigration). Le vrai nom de ce groupe est al-jama’ah al-islamiyyah (le groupe musulman), ce qui signifie que les autres ne seraient pas des musulmans.

En 2015, la revue Dar al-islam publiée par Daesh a lancé en français, versets coraniques et récits de Mahomet à l’appui, un appel aux musulmans vivant en Occident pour qu’ils émigrent pour rejoindre ses rangs. Nous publions l’intégralité de cet appel dans l’annexe de cet ouvrage. Daesh affirme dans cet appel:

L’émigration est l’application pratique de la croyance de l’alliance et du désaveu qui est elle-même la réalité du Tawhîd. Mais la Hidjrah est aussi une nécessité pour le musulman pour qu’il ne vive pas au milieu des nations injustes qui désobéissent à leur Seigneur et encourent ainsi Sa colère. Car le fait de vivre avec les injustes et d’être témoin de leur mécréance; de leurs péchés mortels, de leur fornication, de leur adultère, de leur homosexualité sans ne rien faire, sans interdire le mal tout cela expose au châtiment du Très-Haut.

En même temps Daesh menace l’Occident de vague d’émigrants dont il organise et gère les départs des pays musulmans vers l’Europe[2]. Les autorités occidentales craignent que Daesh profite de l’afflux de migrants pour infiltrer des combattants en Europe[3].

Cet ouvrage vise à mieux comprendre ce phénomène de l’émigration et ses conséquences en présentant ce qu’en disent le Coran, la Sunnah de Mahomet, les exégètes du Coran à travers les siècles et les juristes anciens et modernes. On y verra comment les musulmans d’aujourd’hui, notamment ceux du monde arabe, perçoivent et vivent l’émigration et dans quelle mesure leur vision et leur attitude sont influencées par le droit musulman classique basé sur le Coran et la Sunnah de Mahomet.

Cet ouvrage fait partie d’une série de livres (http://goo.gl/RyX0a5) qui s’attardent sur l’interprétation de versets problématiques du Coran à travers les siècles, livres disponibles gratuitement en version pdf et peuvent être commandés en version papier auprès d’Amazon, comme mes autres ouvrages.

Cet ouvrage est divisé en deux parties.

La première partie relève les versets relatifs à l’émigration, leur contexte (ou les circonstances de leur révélation), le sens donné par les exégètes, la position des juristes la concernant et ses conséquences passées et actuelles.
La deuxième partie reproduit les textes des exégètes concernant les versets relatifs à l’émigration depuis les premiers siècles de l’islam jusqu’à ce jour, avec une traduction sommaire, voire littérale de ces textes.

[1] Sayyid Qutb: Fi dhilal al-Qur’an, vol. III, p. 1560.

[2] Voir cet article : L’État islamique menace d’envoyer 500.000 migrants en Europe depuis la Libye : https://goo.gl/t9k0Dy

[3] Voir cet article : L’Etat Islamique profite-t-il de l’afflux de migrants pour infiltrer des combattants en Europe ? https://goo.gl/xvz3oW



Avatar du membre
Proust
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2067
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 14:06
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Conférence de Sami Aldeeb – 17 avril à Paris

Message non lupar Proust » lun. 12 déc. 2016 16:52

Merci pour ce texte.


Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice.
George Orwell.

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19647
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence de Sami Aldeeb – 17 avril à Paris

Message non lupar yacoub » mar. 10 janv. 2017 13:14

Image

Cet ouvrage expose les sanctions dans l'islam. Il produit le texte arabe et, pour la première fois, une traduction intégrale des dispositions islamiques du Code pénal arabe unifié adopté à l'unanimité par les ministres arabes de la justice et publié sur le site de la Ligue arabe. Ce Code prévoit la lapidation, l'amputation de la main du voleur, la mise à mort de l'apostat, la flagellation et l'application de la loi du talion (œil pour œil, dent pour dent).

L'auteur Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh: Chrétien d'origine palestinienne. Citoyen suisse. Docteur en droit. Habilité à diriger des recherches (HDR). Professeur des universités (CNU-France). Responsable du droit arabe et musulman à l'Institut suisse de droit comparé (1980-2009). Professeur invité dans différentes universités en France, en Italie et en Suisse. Directeur du Centre de droit arabe et musulman. Auteur de nombreux ouvrages dont une traduction française, italienne et anglaise du Coran.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19647
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence de Sami Aldeeb – 17 avril à Paris

Message non lupar yacoub » ven. 13 janv. 2017 13:12

في القرآن اكثر من 2500 خطأ لغوي
------------------------------------
هذا أول كتاب في التاريخ عن الأخطاء اللغوية في القرآن - مجانًأ
حمله ووزعه وانشر الرابط في كل وسائل التواصل الإجتماعي
Dans le Coran, plus de 2500 erreur linguistique
------------------------------------
C'est le premier livre dans l'histoire des erreurs linguistiques dans le Coran. - gratuit
Croisade distribué et diffuser le lien à tous les moyens de communication sociale

https://goo.gl/ghpn13




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19647
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence de Sami Aldeeb – 17 avril à Paris

Message non lupar yacoub » jeu. 26 janv. 2017 12:46

En Egypte, une chroniqueuse condamnée à 3 ans de prison pour “insulte à l’islam”

Source OLJ/AFP 26/01/2016

La célèbre chroniqueuse égyptienne Fatima Naout a été condamnée le 26 janvier à trois ans de prison pour “insulte à l’islam”. Photo tirée de la page Facebook Fatima Naoot
LIBERTÉS“Ce verdict ne m’attriste pas car peu m’importe d’aller en prison. Je suis triste car les efforts des réformateurs ont été gâchés”, déclare Fatima Naout.

Une célèbre chroniqueuse égyptienne a été condamnée mardi à trois ans de prison pour “insulte à l’islam” après avoir critiqué l’abattage des animaux pendant l’Aïd al-Adha, la grande fête musulmane du sacrifice, selon une source judiciaire.

Fatima Naout avait été déférée en 2015 devant la justice pour avoir écrit “Happy Massacre” (“Joyeux massacre”) sur sa page Facebook en octobre 2014, au moment de l’Aïd al-Adha. Un tribunal correctionnel du Caire l’a condamnée mardi à trois ans d’emprisonnement et 2.000 livres égyptiennes (235 euros) d’amende.

Son avocat a indiqué qu’elle ferait appel de cette décision et qu’elle ne serait pas emprisonnée immédiatement. “Ce verdict ne m’attriste pas car peu m’importe d’aller en prison. Je suis triste car les efforts des réformateurs ont été gâchés”, a déclaré à l’AFP Fatima Naout, de confession musulmane et célèbre pour ses positions anti-islamistes.



(Lire aussi : « Ce sont les idées que le pouvoir égyptien combat, pas le terrorisme »)
Durant la fête du sacrifice, célébrée par 1,5 milliard de musulmans à travers le monde, les fidèles sont invités à sacrifier un animal en mémoire d’Abraham. Ce dernier avait, selon la tradition musulmane, failli immoler son fils Ismaïl avant que l’ange Gabriel ne lui propose in extremis de sacrifier un mouton à sa place.

“Massacre annuel qui se reproduit à cause du cauchemar d’un des (prophètes) au sujet de son fils”, avait écrit en 2014 Mme Naout en arabe sur sa page Facebook. “Bien que le cauchemar soit passé pour (le prophète) et son fils, des animaux impuissants payent chaque année de leur vie le prix de ce cauchemar sacré”, avait-elle ajouté dans ce commentaire, qu’elle avait effacé après la polémique qu’il avait déclenché.

Fatima Naout avait reconnu durant son interrogatoire avoir écrit ces propos mais nié avoir voulu insulter l’islam, selon un responsable du parquet. En décembre, un tribunal égyptien avait condamné un intellectuel musulman controversé, Islam al-Behairy, à un an de prison après qu’il eut notamment appelé à des réformes dans “le discours islamique traditionnel”.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19647
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence de Sami Aldeeb – 17 avril à Paris

Message non lupar yacoub » ven. 27 janv. 2017 11:07

M. Trump, quelques suggestions sur le terrorisme et l’immigration
Image
Publié le 26 janvier 2017 - par Sami Aldeeb - 7 commentaires - 667 vues
Partager
Sami Aldeeb: lettre ouverte à M. le Président Trump à propos du terrorisme et de l’immigration
عربي – Français – English – Deutsch

Monsieur le Président,

Je me permets de m’adresser à vous en tant que chrétien d’origine palestinienne vivant en Suisse, expert en droit arabe et musulman, domaine que j’ai enseigné dans différentes universités en Italie, en France et en Suisse, et sur lequel j’ai publié une quarantaine d’ouvrages, dont une édition arabe, une traduction anglaise et une traduction française du Coran par ordre chronologique.

Il est du devoir de chacun de nous de soutenir les efforts de nos dirigeants pour une société meilleure et de leur souhaiter plein succès dans l’accomplissement de leurs obligations.

La société, comme une statue, a deux pieds : le pouvoir, et le savant qui détient la connaissance. Le pouvoir pour exécuter, et le savant pour éclairer la lanterne du pouvoir.

Lorsqu’une épidémie survient, il faut que les savants l’identifient … Mais encore faut-il qu’ils aient été formés et soient libres de s’exprimer. Ensuite, il faut que les savants informent le pouvoir pour qu’il prenne les mesures qui s’imposent en vue de contrer cette épidémie.

Votre pays, comme l’Europe, la région dont je suis originaire et le reste du monde sont confrontés à la montée de la violence exercée notamment par différents groupes terroristes islamiques. Cette violence est l’une des causes des vagues d’immigrés qui déferlent sur l’Europe, les États-Unis et d’autres pays du monde. Dans vos déclarations, vous avez insisté sur ces deux problèmes.

Vous avez ainsi décrit le «terrorisme islamique radical» comme un «mal» inédit dans l’histoire, ajoutant qu’il devait être «éliminé de la surface de la Terre»: «Nous allons y mettre fin. C’est le moment. C’est maintenant le moment d’y mettre fin.» Mais vous n’avez pas précisé les moyens que vous allez déployer pour y parvenir. Vous avez en outre dénoncé ce que vous appelez l’erreur catastrophique de la chancelière allemande Angela Merkel en ouvrant son pays aux immigrés, estimant que Berlin, plutôt que d’accueillir des réfugiés, aurait mieux fait de militer davantage pour obtenir la création de zones d’exclusion aérienne en Syrie pour protéger la population locale des bombardements. «Les pays du Golfe auraient dû payer pour ça, après tout ils ont plus d’argent que quiconque.»

Permettez-moi de vous donner mon avis à propos de ces deux problèmes.

En ce qui concerne le terrorisme islamique radical, il est certes nécessaire d’y faire face avec des armes, mais les armes seules ne suffiront pas. Il faut aussi et surtout éliminer l’idéologie sur laquelle il se base, à savoir l’idéologie islamique. Car il faut nommer les choses par leur nom pour fournir une réponse adéquate.

Le terrorisme islamique radical se base sur le Coran, la Sunnah de Mahomet et l’enseignement de l’islam. Les groupes terroristes islamiques radicaux ne font que mettre en pratique ce que les universités, les centres islamiques, les écoles et les mosquées enseignent depuis quatorze siècles dans tous les pays musulmans, et même dans les pays occidentaux, dont le vôtre. Des intellectuels et journalistes égyptiens ne cessent de dénoncer cet enseignement, qui est à l’origine du terrorisme qui déstabilise l’Égypte. Cet enseignement y est véhiculé notamment par les mosquées et les institutions scolaires et universitaires de l’Azhar, la plus importante institution religieuse du monde sunnite. Sans un changement radical de cet enseignement, il est impossible de mettre fin au terrorisme islamique radical. Mais comment procéder?

Le penseur soudanais Mahmoud Muhammad Taha, qualifié de Ghandi Africain, avait proposé à ses coreligionnaires de suivre le Coran et l’islam mecquois, plus ou moins pacifiques, et d’abandonner le Coran et l’islam médinois:

qui prône la discrimination contre les femmes et les non-musulmans;
qui prescrit la guerre contre les mécréants jusqu’à la conversion de l’humanité entière à l’islam, accordant aux gens du livre le choix entre la conversion à l’islam, le paiement d’un tribut ou leur mise à mort et l’asservissement de leurs enfants et leurs femmes. Quant à ceux qui ne font pas partie des gens du livre, ils n’ont que le choix entre l’islam et leur mise à mort et l’asservissement de leurs enfants et leurs femmes;
qui prévoit des châtiments cruels contraires aux droits de l’homme (amputation de la main du voleur, lapidation de l’adultère, mise à mort de ceux qui quittent l’islam, etc.). Ces châtiments sont d’ailleurs repris dans un code pénal arabe unifié signé par tous les ministres arabes de justice et figurant sur le site de la Ligue arabe, code que j’ai traduit en français.

L’EI et les autres groupes terroristes islamiques radicaux ne font qu’appliquer fidèlement ces enseignements de l’islam. Les dirigeants occidentaux qui prétendent que les pratiques de ces groupes terroristes n’ont pas de lien avec l’islam se trompent et trompent leurs citoyens. Et c’est la raison pour laquelle ils ne parviennent pas à éliminer le terrorisme islamique radical. Un médecin qui diagnostique mal une maladie expose son patient à un danger fatal.

Si la proposition de Mahmoud Muhammad Taha avait été acceptée par les musulmans, le terrorisme islamique radical actuel ne serait pas apparu. Mais hélas, Mahmoud Muhammad Taha a été pendu en 1985 sur instigation de l’Azhar et d’autres organisations islamiques telles que la Ligue du monde musulman dont le siège est en Arabie saoudite. Pour mettre fin au terrorisme islamique radical, il faut prendre les mesures qui s’imposent pour changer ses bases idéologiques.

Il faut donc inciter le monde musulman à restreindre la diffusion du Coran actuel, qui mélange les chapitres mecquois plus ou moins pacifiques et les chapitres médinois violents et discriminatoires, et imposer de nouvelles éditions du Coran par ordre chronologique séparant les deux parties, afin que les musulmans et le reste de l’humanité puissent distinguer entre les deux parties du Coran. C’est ce que j’ai fait avec mon édition arabe et mes traductions du Coran: https://goo.gl/72ya61.

Il faut en outre exiger des pays musulmans le changement radical de leurs enseignements dans les écoles, les universités et les mosquées, et leur imposer le respect de la liberté religieuse telle qu’elle est définie par l’article 18 de la Déclaration universelle des droits de l’homme: «Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.»

Il faut aussi, impérativement, que les pays arabes retirent officiellement leur projet de Code pénal arabe unifié qui prévoit des sanctions islamiques cruelles, code qui figure sur le site web de la Ligue arabe et que j’ai traduit.

Enfin, il faut que les universités et centres de recherches dans les pays occidentaux, y compris le vôtre, œuvrent pour un tel changement.

En ce qui concerne l’immigration, il est extrêmement probable que si les pays occidentaux ouvrent leurs portes, quelque cent millions de musulmans quitteront leurs pays d’origine pour échapper à l’enfer des pays arabes et musulmans. Des milliers de musulmans tentent actuellement de forcer les frontières au risque de leur vie et se retrouvent dans des situations inhumaines. Or ces musulmans transportent l’idéologie qui a détruit leurs propres pays, idéologie qui finira par détruire aussi les pays occidentaux. D’autre part, beaucoup de musulmans sont internés dans des prisons occidentales où ils se radicalisent de plus en plus. On estime qu’environ 70% des prisonniers en France sont des musulmans. Lorsque ces prisonniers quitteront leurs prisons après l’exécution de leurs peines, ils détruiront les pays occidentaux. Des terroristes qui ont commis des attentats en Europe et dans votre pays sont passés par ces prisons, véritables pépinières de terroristes.

Face à cette réalité que personne ne peut nier, ne serait-il pas plus judicieux de créer un nouvel État sur la moitié du territoire de l’Arabie saoudite, sous protection internationale, pouvant accueillir cent millions de musulmans désirant quitter leurs pays d’origine ainsi que les musulmans détenus dans les prisons occidentales? Ce «nouveau pays» devrait être placé sous protection internationale, géré selon les normes internationales des droits de l’homme, et financé par la moitié des revenus pétroliers de l’Arabie saoudite, principal pourvoyeur de fonds aux groupes terroristes et principal pays propageant l’idéologie islamique radicale sur laquelle se basent les groupes terroristes islamiques. Ce faisant, on donnera une chance à ces musulmans de se réhabiliter et de trouver une nouvelle vie, digne et humaine.

En bref, Monsieur le Président, il ne suffit pas d’envoyer des avions bombarder les groupes terroristes islamiques en Syrie, en Irak et ailleurs. Il faut aussi, et surtout, démanteler l’idéologie qui sert de base à ces groupes terroristes islamiques qui sont actifs aussi en Europe et dans votre pays. Pour éliminer les épidémies, il ne suffit pas de traiter les effets, il faut absolument s’attaquer à leurs causes et à leurs sources.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, mes meilleurs vœux de succès dans votre fonction pour le bien de votre pays et de l’humanité entière.

Dr. Sami Aldeeb, Professeur des universités
Directeur du Centre de droit arabe et musulman
Traducteur du Coran en français et en anglais, et auteur de nombreux ouvrages

https://youtu.be/e9RcnwbYpp4
https://youtu.be/e9RcnwbYpp4





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 11 invités