Tunisie: "Ou es ton Niquab"?

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
Letitgo29
Soldat Virtuel 2eme
Soldat Virtuel 2eme
Messages : 40
Enregistré le : dim. 6 juil. 2014 16:49
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Tunisie: "Ou es ton Niquab"?

Message non lupar Letitgo29 » ven. 8 août 2014 12:28

Salut tout le monde !!

J'espère que vous allez tous très bien et que vous passez de bonnes vacances pour ceux d'entre vous qui sont en vacances !

Moi, je suis en Tunisie pour l'été, mon pays d'origine. J'aime beaucoup mon pays mais Javoye que la France me manque énormément ! Je ne pourrais jamais choisir entre les 2 !!
Mais je trouve ma Tunisie bien changée cet été, surtout avec la montée en puissance du parti islamique "Ennahda", a tel point que je me promenais dans la rue hier, et on me dit "Couvre toi, ou es ta Niquab !!!"
Sur le coup je me suis sentie honteuse car j'ai attiré tous les regards curieux sur moi. Pourtant j'étais vêtue très simplement, un pantalon et un tshirt, plus simple et digne tu meurs ! Sur le coup je n'avais pas compris, j'avais envie d'éclater en sanglots, surtout que c'était quelqu'un qui passait en moto qui ma lancé ça donc je n'ai pas pu le rattraper afin de comprendre pourquoi ce comportement ou même discuter.
Je suis très pacifiste et je ne comprend vraiment pas ce genre de choses. Comment peut on dire ça sans gêne? C'est dans ces moments la que ma douce France me manque !! C'est vraiment du nimporte quoi. L'islam fais faire aux gens toute sortes de choses vraiment incompréhensible. Et ses adeptes ignorants sont de plus en plus débiles.


Je me qualifierais comme Déiste.


Avatar du membre
moame
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 661
Enregistré le : dim. 12 août 2012 22:33
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Tunisie: "Ou es ton Niquab"?

Message non lupar moame » ven. 8 août 2014 12:51

Envois les chier ces cons.
Moi je suis aussi au bled en ce moment j'ai decidé d'assumer devant ma famille que je fesais pas mes prieres.
Ok je suis un homme mais crois moi c'est pas si facile que ca dans mon milieu.
Au final passé les premiers commetaires, cava ils me font pas plus chier que ca.
Et puis bon des connards a moto qui te lance ca avant de s'enfuir, ca montre un peu le niveau du mec.
J'ai pas l'impression que les femmes marocaines subissent cette pression, j'espere donc que ca se reproduira plus.


L'impie n'est pas celui qui nie les dieux de la foule. C'est celui qui adhere que la foule se fait des dieux.

Epicure de Ménécé

Krinou
Maréchal d'islamla virtuel
Maréchal d'islamla virtuel
Messages : 9715
Enregistré le : mer. 28 déc. 2011 23:18
Localisation : Loin de BAC et de sa bouche d'égout
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Tunisie: "Ou es ton Niquab"?

Message non lupar Krinou » sam. 9 août 2014 18:41

moame a écrit :Envois les chier ces cons.
Pas mieux ! :mrgreen:


LES RAISONS DE MON DÉPART DÉFINITIF D'iSLAMLA :

Avant de vous forger une opinion défavorable sur ma personne, suite aux propos malveillants d'un membre mal intentionné, merci de bien vouloir prendre le temps de lire, même partiellement, le topic dont vous trouverez le lien ci-dessous :

cette-fois-vous-dis-vraiment-adieu-peux ... t8188.html

Avatar du membre
Letitgo29
Soldat Virtuel 2eme
Soldat Virtuel 2eme
Messages : 40
Enregistré le : dim. 6 juil. 2014 16:49
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Tunisie: "Ou es ton Niquab"?

Message non lupar Letitgo29 » sam. 9 août 2014 21:15

Merci Moame et Krinou pour vos réponses !
C'est vrai que c'est choquant surtout que c'est la première fois mais bon au moins je sais a quoi m'attendre maintenant ! Qu'est ce que les gens peuvent être écervelés parfois, croyant peut être "bien faire".

Tu as bien fais avec ta famille Moame. Je suis pareille, ils ne connaissent pas le fond de ma pensée réellement mais j'assume totalement le fait que je ne fais pas mes prieres, mes "nu bras" et tete, contrairement a mes cousines. Pff tolérance 0 parfois.
Pour une apostât de l'islam, je peux dire que cette religion ma inculqué beaucoup plus de respect et de tolérance qu'eux !!!


Je me qualifierais comme Déiste.


Avatar du membre
Innana
Lieutenant Virtuel
Lieutenant Virtuel
Messages : 3377
Enregistré le : mar. 27 août 2013 18:09
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Tunisie: "Ou es ton Niquab"?

Message non lupar Innana » sam. 9 août 2014 23:11

Bonne vacances ma chère.

Oublié ces abrutis et profite ! :)


"La liberté, c'est la liberté de dire que 2 et 2 font 4. Lorsque cela est accordé, le reste suit." George Orwell, 1984

DOM JUAN: Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit.
TARTUFFE :Couvrez ce sein que je ne saurais voir:
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées.
DORINE:Vous êtes donc bien tendre à la tentation,
Et la chair sur vos sens fait grande impression!
Certes je ne sais pas quelle chaleur vous monte:
Mais à convoiter, moi, je ne suis pas si prompte,
Et je vous verrais nu du haut jusques en bas
Toujours Molière ! :

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20139
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: Tunisie: "Ou es ton Niquab"?

Message non lupar yacoub » jeu. 24 nov. 2016 16:10

Une robe "trop courte" ? Une ministre tunisienne se fait rhabiller… par Photoshop

Majdouline Cherni s’habillerait-elle trop court ? Le ministère tunisien de la Jeunesse et des Sports a récemment posté sur sa page Facebook des photos de la ministre dont la robe avait été manifestement rallongée de manière à ce qu’elle lui arrive sous les genoux.

La preuve ? Un coup d’œil sur la table basse : le reflet montre que les jambes de la ministre sont plus découvertes que ne veut le faire croire la photo. Sans compter que la retouche sur ses genoux ressemble surtout à un gribouillage.

La photo postée sur la page Facebook du ministère des Sports.

Voici la même photo, avec un zoom montrant le reflet des jambes de la ministre, sous la table basse.

Une recherche en ligne permet de trouver d’autres photos postées le même jour, cette fois à l’occasion d’une rencontre entre Majdouline Cherni et le président du National Automobile Club de Tunisie. Là aussi, la robe grise de la ministre est rallongée. Sur une photo notamment (ci-dessous), on voit que le haut d’un verre a été partiellement dupliqué à côté de la robe, ce qui prouve une volonté de "copier" un bout de la robe pour le "coller sur les jambes de la ministre. Pas de chance, un élément de décor a été embarqué dans la manœuvre... La robe de la ministre ne compte donc sans doute pas trois plis comme veut le faire croire la photo.

Sur cette photo postée sur la page Facebook du ministère, on voit que le haut d’un verre a été partiellement dupliqué à côté de la robe.

Voici la même photo, avec un zoom sur le verre dupliqué.

Ce photomontage est-il le fait du photographe du ministère ? A-t-il été réalisé à la demande de la ministre ? France 24 a tenté de joindre le ministère pour en savoir davantage. Aucun responsable n’était disponible pour répondre à nos questions.



Avatar du membre
NeXus66
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 63
Enregistré le : sam. 17 mars 2012 18:19
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Tunisie: "Ou es ton Niquab"?

Message non lupar NeXus66 » ven. 25 nov. 2016 05:49

Vous avez manquer ce qui vient de se passer aujourd'hui: La police a arrêté plusieurs femmes dans certains bars de Tunis pour le délit d'être une femme dans un bar !
Imaginez ce qui attend les femmes tunisiennes!.



Avatar du membre
Proust
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2067
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 14:06
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Tunisie: "Ou es ton Niquab"?

Message non lupar Proust » ven. 25 nov. 2016 15:17

NeXus66 a écrit :Vous avez manquer ce qui vient de se passer aujourd'hui: La police a arrêté plusieurs femmes dans certains bars de Tunis pour le délit d'être une femme dans un bar !
Imaginez ce qui attend les femmes tunisiennes!.
Je mets le lien

http://www.huffpostmaghreb.com/2016/11/ ... 06756.html


Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice.
George Orwell.

Avatar du membre
NeXus66
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 63
Enregistré le : sam. 17 mars 2012 18:19
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Tunisie: "Ou es ton Niquab"?

Message non lupar NeXus66 » sam. 26 nov. 2016 00:00

Aussi, sur la chaîne Al Hiwar Al Tounsi, ils ont consacré une bonne vingtaine de minute pour parler du sujet des ces femmes au bar. Finalement, ils ont dit que la page Facebook du gouvernement a fait une faute lors du partage de l'information et que ces femmes étaient recherchées par la police pour un vol ou un truc dans le genre.
Mais personnellement, je crois que c'était un test voire un sondage pour voir les réactions des gens.
Je vous prive de ce que les islamistes/musulmans ont dit à propos de ce sujet. Une vraie honte pour le genre humain.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20139
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: Tunisie: "Ou es ton Niquab"?

Message non lupar yacoub » dim. 15 oct. 2017 14:44

C’est officiel, les Tunisiennes de moins de 35 ans doivent avoir une autorisation de sortie pour quitter le territoire

Par: Mounira Elbouti, Rubrique: SOCIETE

aéroportIl nous a fallu une matinée à courir et à supplier pour décrocher un rendez-vous téléphonique avec le responsable de la Direction de la police des frontières pour avoir une confirmation quant aux nouvelles instructions d’interdiction de voyage aux Tunisiennes de moins de 35 pour quelques destinations, telles que l’Algérie, le Maroc, la Jordanie, l’Egypte et la Syrie.

En effet, après avoir passé la matinée à tourner en rond à l’aéroport entre un responsable à l’autre, le commissariat de la police des frontières, qui se disait non concerné, nous a orientés vers la douane, soit au premier étage de l’aéroport de Tunis-Carthage, et ce à l’intérieur. Mais pour cela il nous a fallu un laisser passer que nul n’a voulu nous donner. Insistants, nous n’avons pas plié bagages; nous sommes restés aux portes des départs à guetter les douaniers qui passaient. Et puis, l’un d’entre eux a accepté de répondre à nos questions mais de manière furtive et superficielle.

Il avance: «Ces mesures ne concernent pas toutes les femmes de moins de 35 ans mais seulement quelques unes, tout dépend de l’historique de leurs voyages, et les pays qu’elles ont l’habitude de visiter; cela dépend aussi de la femme, de sa situation et de la raison pour laquelle elle quitte le territoire tunisien».

Baya : «Avez-vous reçu une circulaire claire qui met tout cela noir sur blanc?»

L’agent, gêné voire pressé de mettre fin à la conversation, nous répondit simplement «on ne peut pas vous confirmer ou infirmer l’information que vous détenez…»; souriant, il poursuit: «il faut aller à la direction générale de la police des frontières sise à la Place du 18 janvier, derrière le ministère de l’Intérieur, eux ils vous donneront toutes les informations nécessaires, mieux que nous… Après tout, vous avez le droit de savoir».

Nous avons rebroussé chemin et tenté de joindre à tort et à travers Mohamed Ali Aroui, chargé de la communication au ministère de l’Intérieur, qui, malheureusement, ne répond pas à nos appels. Réflexion faite, nous avons décidé de nous adresser directement à la direction générale des frontières qui nous a confirmé, enfin, l’information.

Sans scrupule et fermement, le directeur de la police des frontières nous a répondu par un «oui» sec à la question «est-il vrai que les Tunisiennes de moins de 35 ans doivent disposer d’une autorisation paternelle (si elles sont célibataires) ou maritale (si elles sont mariées) et ce pour se rendre en Egypte, Jordanie, Maroc, Syrie et Turquie?».


Baya : «Selon quels critères demandez-vous des autorisations à des femmes qui sont majeures et vaccinées? Et pour quelles raison ?»

Avant de raccrocher, il nous répond par «ceci nous concerne nous».

Fin de la conversation, et fin du mystère. Nous sommes à présent sûrs que cette histoire est bel et bien vraie: désormais, les Tunisiennes libres, majeures et vaccinées auront –tout de même- besoin d’une autorisation paternelle ou de leur époux «complément selon la nouvelle Constitution» pour passer la frontière et ce même pour se rendre dans un pays voisin.

Toutefois, notre enquête ne s’est pas arrêtée là. Une agente de la police des frontières de l’aéroport nous a finalement rappelés pour apporter son témoignage. M nous raconte: «ce n’est pas officiel, mais vrai, tout dépend de la femme, son état, si elle est “propre“ et “correcte“, elle n’aura aucun problème pour voyager».

Au final, voilà une «nouvelle loi» qui nous a passé sous le nez, les médias en parlent peu et les gens ne sont pas au courant, tout le monde gesticule lorsqu’on lui raconte, pousse des cris d’étonnement, des onomatopées bizarres mais nul ne veut comprendre le pourquoi du comment. Pourtant ces mesures, bien qu’elles soient pour des raisons sécuritaires, constituent une menace à la liberté de circulation des femmes tunisiennes. La première brique de l’iranisation de la Tunisie vient d’être placée dans un mur plus diviseur que celui de Berlin. A moins que ce soit simplement d’un processus de frein au «djhad» du «niqah».

Affaire à suivre, mais en attendant, le manque d’information est flagrant.





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 28 invités