Salem Ben Ammar

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » dim. 26 nov. 2017 14:53

Dernier message de la page précédente :

Salem Benammar
1 h ·

Je ne cesse de le répéter inlassablement que les Nord-Africains ne sont pas plus arabes que ceux qui les assimilent à des Arabes. Je conseille même à ceux qui font l'amalgame entre Arabes et Nord-Africains de comparer leur ADN avec ces derniers. Ils parlent arabe, ils se disent eux-mêmes arabes mais ils ne le sont pas. Et ceux qui voient en eux les Arabes qu'ils ne sont pas qu'ils apportent la preuve biologique et historique de leurs assertions. De leur ignorance ils font un postulat. Il n'y a pas de honte d'être arabes, car personne ne choisit son milieu de naissance mais la honte ce sont les préjugés cultivés sur des supposées origines pour légitimer leur haine des Arabes qui ne sont pas ceux qu'ils croient. Ces Arabes sont les propriétaires des grands palaces parisiens, du PSG et du Printemps.
Ceux qui peuplent leurs cités sont issus de l'immigration nord-africaine qu'on a fait venir en France non pas pour apporter une plus-value au pays mais pas pour enrichir le grand capital et accomplir les tâches que les enfants du pays ne veulent pas réaliser.
Il y a un réel problème de greffe mais on aurait dû anticiper le phénomène plutôt que de pleurer sa peine.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mer. 29 nov. 2017 10:29

C’est la faute aux musulmans eux-mêmes si l’islam suscite peurs et rejets
par Salem Ben Ammar

Peut-on avoir du respect pour des gens qui voient en nous des pestiférés parce que nous sommes dans le refus de leur dogme ? En toute évidence, c'est non et mille fois non. Un non ferme et définitif. Pas de respect pour ceux qui prennent notre respect pour un du.

Quelle empathie peut-on avoir à leur égard alors qu’ils n’éprouvent aucune compassion pour les victimes des attentats terroristes perpétrés par les leurs, qui suivent à la lettre les préceptes coraniques et la Sunna mahométane ?

Comme si, croire ce en quoi ils croient était une chance pour nous. Quand bien ce serait le cas, libre à nous de ne pas le croire.
Si le salut des hommes était dans leur soumission, ils ne seraient pas les derniers de la classe humaine.

S’ils en sont là aujourd’hui, c’est à cause des freins religieux qui mutilent leurs énergies créatrices et paralysent leurs actions.

Ils sont comme un toxicomane qui vante les bienfaits de sa drogue, inconscient de ses effets néfastes sur son propre état.

Ils sont tellement sous l’emprise de l’islam, à force de le consommer à forte dose du lever au coucher, voire pendant leur sommeil, depuis leur stade fœtal jusqu’à la tombe, qu’ils ont perdu tout contrôle de leurs pensées et n’ont plus de volonté propre.

Allah est à la manœuvre de leur vie et eux agissent comme des O.S. au temps des roulements à billes, répétant inlassablement les mêmes gestes.

Programmés mentalement et conditionnés idéologiquement à ne faire que ce qu’Allah leur ordonne.

Aucun recul intellectuel pour évaluer les conséquences de leurs actes.

Dépourvus de tout sens critique, fermés à la voix de la raison et murés dans leurs certitudes comme un fou convaincu qu'il est le Christ en personne.

Un musulman qui raisonne et réfléchit sur le vrai sens de l’islam cesse d’être musulman.

Totalement déconnectés de leur propre vie, ils ne peuvent imaginer le monde autrement que par et pour l’islam. C’est devenu pour eux un véritable organe vital.

En le perdant, ils perdent l’espoir de toucher leur Graal paradisiaque – qui est la pire des choses qui puisse leur arriver.
Pris dans le tourbillon de la peur de l’enfer, ils font de leur vie un enfer sur terre.

Ils se plaignent de l’hostilité grandissante à l’égard de leur religion (qui s’apparente à la famille du bolchevisme et du nazisme), mais à supposer qu’elle subisse cette hostilité, pourquoi se montre-t-elle si agressive, arrogante, exhibitionniste, violente, terrifiante, envahissante, expansionniste ? Pourquoi ses membres s’illustrent-ils par les transgressions des lois de leurs pays d’accueil ?

On juge un arbre à ses fruits. Or, l’arbre musulman est bien loin de donner des fruits propres à la consommation humaine. Comme si on avait planté un arbre fruitier sur un site contaminé.

Le mot islam est devenu une source de peur irrationnelle à cause des images cauchemardesques et angoissantes qu’il envoie de lui-même quotidiennement. Son nom est évocateur de crimes terroristes.

Que les musulmans apprennent à regarder la réalité en face et cessent de crier au complot contre l’islam – le seul complot est celui orchestré par l’islam depuis son avènement. Des rivières de sang et des centaines de millions de vies humaines fauchées sur son chemin.

Ne laissant aucune trace de vie à chacun de ses passages. Pire que le Napalm.
L’islam ne dominera pas le monde : il sera son fossoyeur si rien n’est fait pour l’arrêter dans ses avancées dévastatrices.

Il n’a pas plus de vertus morales que les sectes sataniques, n’est certainement pas un rempart contre la dépravation et la luxure, ni un antidote aux maux de l’humanité.

Est-ce la faute aux détracteurs de l’islam ou la leur si l’islam a le visage de la barbarie humaine ?

Que font les musulmans pour l’humaniser et le pacifier ? Rien! En revanche, ils préfèrent nous saouler avec leur sempiternel refrain « ce n’est pas ça l’islam », alors que l’islam est à la paix ce que le nazisme est à l’humanisme.
L’islam est bien pire qu’ils ne puissent l’imaginer eux-mêmes. On ne peut modifier son ADN.

Ce n’est pas de l’islamophobie – qui est une pathologie psychique qui ne relève guère du Code pénal – que de dénoncer le caractère mortifère de leur dogme qui porte en lui tous les germes destructeurs de la vie sur terre.
Quel vivre ensemble peut-on envisager avec les partisans d’une idéologie suprémaciste, liberticide, hégémonique et intolérante ?

Comment œuvrer pour le bien commun de l’humanité avec des gens qui se prennent pour son nombril et son essence, pour qui il n’y a de vérité que dans l’islam, où toute autre vérité en dehors de la sienne doit être combattue à mort ?

Ils se disent à l’origine de tout sans avoir jamais rien apporté de concret et de positif au reste du monde. Ils sont les premiers à bénéficier des bienfaits apportés par les autres.

Ils n’ont qu’un but, faire tomber le monde dans l’escarcelle de l’islam, pour lui imposer la loi scélérate et criminelle de la Charia.

Leur curseur mental est bloqué en l’an 622, ils ne rêvent que d’une chose : y retourner en empruntant la route humaine à contre-sens, et qu’importent les dégâts provoqués.

En quoi est-ce un délit que de faire tomber le masque d’une idéologie qui instrumentalise le sacré à des fins politiques pour dominer le monde ?
Je ne suis pas un benêt ni atteint de je ne sais quel syndrome, pour éprouver une quelconque sympathie à leur égard.

Je ne combats pas la haine avec la haine, ce serait nourrir leur fonds de commerce de victimisation pathétique. Il est de mon devoir de faire tomber le masque de l’ange de la mort dont ils affublent leur culte.

Si ces gens avaient la culture de l’amour, ils ne se tueraient pas entre eux et ne feraient pas de la mort du non-musulman un idéal pour gagner leur funeste bordel dans l’au-delà.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » jeu. 30 nov. 2017 14:39

Salem Benammar
5 h ·



Ils fêtent la naissance de leur prophète, une question à 2 sourates est-ce qu'il y avait un service de l'état civil en son temps et dans ce cas-là pourquoi à une époque pas si lointaine on mentionnait juste l'année de naissance en Arabie quand on ce n'etait pas approximativement en Afrique du Nord ? Ce qui est sûr, nous leur sommes redevables de tout. Il m'a semblé que ce grand Monsieur, un spécimen unique, était resté 4 ans bien au chaud dans le ventre de sa mère. Bonne fête à ceux qui ne le fêtent pas. Les islamistes ne sont pas cons ils ne sont pas tombés dans le piège de la célébration d'un événement qui n'a jamais existé.




Salem Benammar
21 h ·
Pour les musulmans je suis musulman contre mon plein gré, pour les autres je suis musulman à l'insu de mon plein gré, mon nom est musulman et je suis donc comptabilisé comme tel. Des parents dits musulmans tu es que cela ne t'en déplaise musulman et si tu n'as pas un nom gaulois tu es aussi musulman. On n'est simplement soi-même et ça les cons ne peuvent jamais le comprendre. On est ce qu'on est mais on est surtout pas ce qu'ils se supposent ce qu'on est. Les clichés sont comme un os donné à ronger à un édenté



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » jeu. 30 nov. 2017 16:18

Le Califat musulman, le péril mortel pour l’humanité par Salem Ben Ammar
Qui pourrait dire avec certitude que le rêve du Califat mondial musulman est mort et enterré avec la "débâcle militaire" des islamistes en Irak et en Syrie ?
D'autres utopistes prendront un jour le relais pour sortir des décombres le serpent de mer du Califat musulman.
Le monde n'est pas au bout de son cauchemar ni ne semble pas avoir conscience du danger néfaste d'un Califat musulman dont les minorités chrétiennes et ethniques du Proche-Orient en ont fait les frais.
Daech a beau être vaincu et encore, mais l'utopie du Califat a la vie dure et lui aura survécu en attendant qu'une autre organisation lui donne corps un jour.
Elle est inscrite dans l'ADN idéologique musulman. La page de Daech n'est pas définitivement tournée et finira tôt ou tard par resurgir tel un démon sur la scène mondiale.
Les musulmans n'ont jamais digéré la fin humiliante du Califat ottoman en 1924 et ne cessent de ruminer leur rancœur contre l'Occident, artisan de sa mise à mort.
Aussi, contrairement aux dénégations mensongères des musulmans qui n’ont de modéré que le masque de l’hypocrisie, la tentative de Daech de restaurer un nouveau Califat n'est en aucune manière un épiphénomène, une aventure sans lendemain téléguidée par des forces occultes pour nuire à l'islam, elle porte en elle tous les germes des velléités hégémoniques et impérialistes de l'islam.
L'histoire des 6 Califats musulmans est marquée par quelques uns des plus grands génocides de tous les temps. Elle s'est terminée avec celle des Arméniens, des Grecs et des Assyriens. Deach n'a fait que s'inscrire dans la continuité des scénarios génocidaires islamiques.
Il n'a en rien transgressé la trame de cette histoire, il a plutôt remis en scène le sort tragique des minorités ethniques et religieuses qui ont croisé la route de l'islam conquérant.
Une histoire jalonnée de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité qui puisent leurs fondements idéologiques dans Coran lui-même et la Sira de Mahomet.
L’islam est la paix au fil de l’épée.
Les islamistes ne sont pas un virus inoculé par une main étrangère dans le corps musulman, ils sont les forces vives de l'islam, sa moelle épinière, ses fers de lance et ses combattants les plus dévoués et déterminés pour imposer par tous les moyens sa loi aux quatre coins de la terre afin d’instaurer un Califat mondial.
Les événements du Levant sont le prélude de ce fameux Califat.
Si Daech était arrivé à ses fins en créant un Califat régional, il aurait provoqué une onde de choc dans le monde musulman qui aurait sonné le réveil du mythe du Califat condition sine-qua-non à la renaissance islamique.
Le Califat moteur de la résurrection de la splendeur de l’islam conquérant et dominateur.
Même si tous les musulmans ne sont pas islamistes mais tous croient dur comme fer que seule une oumma musulmane guidée par un souverain qui allie le pouvoir temporel et spirituel peut redonner à l’islam son lustre d’antan.
Le danger avec la réussite d’un Califat régional est l’essaimage qu’il risque d’entraîner et de voir ainsi Daech servir de locomotive à la création de nouveaux califats locaux jusqu’au jour où ils finissent par s’unir tous entre eux et partir à l’assaut du monde non-musulman où les islamistes disposent déjà de cellules dormantes qui tôt ou tard se mettront en action pour lui mener une guerre intérieure.
L’utopie du Califat islamique nouurit les fantasmes de tous les musulmans, c’est pourquoi on les imagine mal se boucher les oreilles aux chants de sirène entonnés par Daech en Syrie et eb Irak et qui expliquent en partie les complicités dont il a bénéficié es chez les Sunnites.
Si le Reich est mort avec le nazisme, le Califat perdurera tant que perdure l'islam.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » ven. 1 déc. 2017 12:50

L’humanité n’en a pas fini avec l’utopie génocidaire et hégémonique du Califat musulman
Salem Ben Ammar Un commentaire

En se livrant à une véritable guerre de purification religieuse et ethnique en Irak et en Syrie et à degré moindre en Egypte, les islamistes n’ont pas trahi l’enseignement musulman. Ils ne font que s’inscrire dans la continuité de Mahomet qui avait ouvert la voie en la matière, en massacrant avec ses sbires les Juifs et les Chrétiens d’Arabie. Ne s’est-il pas défini lui-même comme le prophète du carnage et le rieur sanguinaire ?

Aussi, contrairement aux dénégations mensongères des musulmans qui n’ont de modéré que le masque de l’hypocrisie, tous les crimes contre l’humanité commis sous couvert de l’islam aux Pays du Levant et au Nord du Nigéria par Boko Haram qui a fait allégeance à Daech sont consubstantiels à l’islam et en aucun cas la résultante d’un quelconque complot pour nuire à son pseudo message de paix..

L’islam est la paix au fil de l’épée.

Les islamistes ne sont pas sont pas un virus inoculé par des forces occultes pour miner le corps musulman, ils sont les bras armés de l’islam pour imposer sa loi aux quatre coins de la terre et installer afin d’instaurer un Califat mondial.

Le événements du Levant sont le prélude de ce fameux

Califat.https://fr.wikipedia.org/wiki/Califat

Si Daech arrive à ses fins en créant un Califat régional, il pourra provoquer une onde de choc dans le monde musulman qui sonnera le réveil du mythe du Califat condition sine-qua-non à la renaissance islamique.

Le Califat moteur de la résurrection de la splendeur de l’islam conquérant et dominateur.

Même si tous les musulmans ne sont pas islamistes mais tous croient dur comme fer que seule une oumma musulmane guidée par un souverain qui allie le pouvoir temporel et spirituel peut redonner à l’islam son lustre d’antan.

Le danger avec la réussite d’un Califat régional est l’essaimage qu’il risque d’entraîner et de voir ainsi Daech servir de locomotive à la création de nouveaux califats jusqu’au jour où ils finissent par s’unir tous entre eux et partir à l’assaut du monde non-musulman où les islamistes disposent déjà de cellules dormantes qui tôt ou tard se mettront en action pour lui mener une guerre intérieure.

L’utopie du Califat islamique nouurit les fantasmes de tous les musulmans, c’est pourquoi on les imagine mal se boucher les oreilles aux chants de sirène entonnés par Daech en Syrie et eb Irak et qui expliquent en partie les complicités dont il a bénéficiées chez les Sunnites.

Si la fin du dernier Califat en 1922 pour laisser la place à la première République turque à été écrite avec le sang des Arméniens, des Assyriens et des Grecs, celui qui se dessine au Levant est en train de s’écrire avec celui des minorités religieuses et ethniques de la région avec le soutien actif des pays de l’OTAN et surtout de la Turquie islamiste et des deux têtes du serpent wahhabite l’Arabie Saoudite et le Qatar et dans l’indifférence de la communauté internationale à l’exception de la Russie de Poutine et de l’Iran qui sont loin d’être mus par des considérations humanitaires.

Image



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » ven. 1 déc. 2017 14:19

Salem Benammar

Dans la société arabe pré-islamique, on connaît sa mère mais pas son père. La femme était libre de son corps et pouvait avoir autant d'amants qu'elle voulait. Quand elle tombait enceinte elle faisait venir chez elle tous ses amants parmi lesquels elle choisissait d'office le père de l'enfant à naître. Le patriarcat musulman a porté un coup mortel à la liberté sexuelle des femmes. Pour ce qui est de Mahomet né dans un milieu matriarcal, je m'en remets au seul Allah qui saura mieux vous éclairer que moi à son sujet.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » ven. 1 déc. 2017 16:28

Le mot d’ordre de Mahomet à ses fidèles: « Tuez mes ennemis, mes ennemis sont vos ennemis, tuez-les »





« Entre 200 000 et 500 000 manifestants musulmans ont défilé dans les rues de Dacca, au Bangladesh, samedi 6 avril. Ils réclament la pendaison de blogueurs athées. Le mouvement islamiste à l’origine de cet appel, le Hefajat-e-Islam, » source RFI 6 avril 2013.
Washiqur Rahman, Avijit Roy et Amanta Bijoy Das, trois jeunes blogueurs athées assassinés au Bangladesh au nom d’Allah Akbar en l’espace de 4 mois depuis le début de l’année 2015 parce qu’ils ne SE reconnaissent pas dans les valeurs de l’islam. Ce qui est déjà un crime en soi qui doit être puni sévèrement:
Coran 16-106 « Qui que ce soit qui, après avoir accepté la foi en Allah, exprime la Non-Croyance – sauf sous la contrainte, son cœur demeurant ferme dans la Foi – sur ceux de tels hommes qui ouvrent leur cœur à la Non-Croyance, sur eux est la Colère d’Allah, et une peine terrible sera la leur. »
84 intellectuels athées très critiques à l’égard de l’islam figurent sur une liste noire des hommes à abattre. Des apostats qui méritent la mort aux yeux de Mahomet:
Récit d’Abdullah : “ Le messager d’Allah a dit :- Il n’est pas permis de prendre la vie d’un musulman qui témoigne qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah et que je suis le messager d’Allah sauf dans ces trois cas : l’adultère marié, l’homicide, et celui qui quitte l’islam, abandonnant la communauté. ” (Muslim XVI 4152-55 & Bukhari 9.83.17 )
D’après ‘Ikrima, une fois Ali brûla quelques gens. Informé, ibn ‘Abbâs dit: «Si c’était moi je ne les aurais pas brûlés; car le Prophète a dit: “Ne châtiez pas par le châtiment que Dieu utilise!” Mais je les aurais tués de toute façon, car le Prophète a aussi dit: “Celui qui change sa religion, tuez-le!”» (Sahih Bukhari Volume 4, hadith 3017 page 218 )
En France, quel serait le sort de ceux qui osent troubler les musulmans dans leurs convictions et qui dénoncent les méfaits du virus du sida islamique sur la vie des hommes ?
En quoi les fondamentalistes bangladais sont-ils différents de de ceux qui combattent avec leur plume en France cette idéologie sanguinaire et totalitaire ?
Y a-t-il des fondamentalistes français comme il y a des fondamentalistes bangladais pour écarter le risque d’assassinat, comme si Wolinski et ses 11 camardes d’infortune n’étaient pas tués pour laver l’affront fait à l’islam ?
Les premiers sont-ils plus respectueux des lois humaines , et les seconds qui appliquent la charia sans tenir compte de l’environnement judiciaire de leur pays ?
L’islam radical est transversal, ignore les frontières politiques et nationales. Il est uniforme et ne reconnaît qu’une seule loi, la sienne, et une seule justice, celle d’Allah.
Tuer les opposants à l’islam est la spécialité de la maison, la sunna, une marque de fabrique de l’islam. La liste des opposants tués sur ordre de Mahomet comporte pas moins de 43 noms dont les assassinats du vieux poète juif Abu Afak pour avoir dénigré l’islam et Mahomet, la poétesse Asma Bint Marwan, et le poète juif Ka’b ibn al-Ashraf, suivi par l’expulsion de sa tribu Banu Nadir de Médine, Yathreb, de tous les membres de sa tribu.
Mahomet, le saigneur de l’humanité, n’a jamais éprouvé la moindre compassion à l’égard de ses opposants dont il appelait au meurtre: « Tuez mes ennemis, mes ennemis sont vos ennemis, tuez-les ! ». Les musulmans fondamentalistes t s’enivrent des mêmes hadiths et sourates. Ils suivent rigoureusement la même feuille de route mahométane. Partout où ils sont, ils ont le même comportement et ruminent la même haine pour les opposants à l’islam en prenant exemple sur leur chef de bande:
[Sourate 33 verset 21] : « Vous avez dans le messager d’Allah, un excellent modèle à suivre, pour quiconque espère en Allah et au jour dernier et invoque Allah fréquemment ».
[Sourate 34 verset 80] : « Quiconque obéit au Messager, obéit à Allah ».
Ils sont les mêmes partout où ils se trouvent et ne reculent devant rien pour punir ceux qui font tomber le masque de l’islam.
En dignes héritiers de Mahomet, ils doivent appliquer la loi, laver l’honneur de l’islam dans le sang des outrecuidants et les insolents :
[Sourate Al Ahzab 33:57] : « Ceux qui injurient Allah et Son messager [Mahomet], Allah les maudit ICI-BAS, comme dans l’au-delà et leur prépare un châtiment avilissant. »
Les opposants à l’islam sont en danger de mort partout où ils se trouvent, ils ne sont pas plus à l’abri en France qu’au Bangladesh et la vendetta musulmane continuera à les poursuivre jusqu’à leur anéantissement.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » sam. 2 déc. 2017 10:54

Non le zéro n’a jamais été arabe ! par Salem Ben Ammar

Les Arabes n'ont jamais inventé le concept zéro en tant que chiffre et nombre. Il vient du sanskrit sunya, vide, dessiné sous forme de cercle.

Les mathématiciens arabophones qui sont pour la plupart perses l'ont traduit en sifr, zéro et l'ont transmis a l'Occident alors qu'ils continuent eux-mêmes à l'écrire sous forme d'un point, nokta.

Le zéro était aussi d'usage chez les Babyloniens où ils le plaçaient au milieu d'une série de chiffres et chez les Mayas.

Les Arabes ne peuvent pas revendiquer la paternité de ce qu'ils avaient piqué aux autres. Ils se sont toujours gardés de citer l'influence incommensurable de l'Inde sur la science dite arabe.

Si les Abbassides se sont illustrés, c'est grâce entre autres aux penseurs, aux astronomes, géographes, médecins et scientifiques hindous qui traduisaient du sanskrit en arabe.

Plutôt que d'aller s'instruire du savoir hindou en Inde les Califes abbassides faisaient venir la matière grise hindoue à Bagdad jusqu'à en faire hommes d'Etat comme c'était le cas de Barameki, originaire de l'Inde, devenu le Grand Vizir de Haroun al-Rachid (763-809).

On leur attribue à tort aussi les Contes des Mille qui sont de sources persanes et indiennes. Sindbad le marin est du pays du Sind le Pakistan actuel.

Sans ce Calife éclairé d'origine perse l'islam n'aurait pas ne serait jamais sorti du monde des ténèbres dans lequel il est retourné au 10 e siècle.

C'est lui qui a su le mieux capter les richesses intellectuelles et culturelles de la Grèce, de la Perse et de l'Inde parce qu'il ne se prenait pas pour le nombril du monde. Plutôt que de de suivre son exemple les musulmans ont préféré se renfermer sur eux-mêmes et laisser le train de l'humanité filer à toute vitesse sous leur nez. Restés sur le quai et passant leur temps à jeter l'opprobre sur le monde non-musulman qui a compris que le vrai progrès humain est dans les échanges et la coopération entre les peuples et les cultures.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » dim. 3 déc. 2017 17:05

Les vrais apports de l’islam : terrorisme, obscurantisme et misère
Publié par Salem Ben Ammar le 3 décembre 2017

La pauvreté, à défaut de générer la violence, rend les personnes démunies vulnérables, proies faciles aux faux prophètes.

A force d’endoctrinement, ils lobotomisent les pauvres et les fanatisent pour les transformer en brigades de martyrs dévoués à la cause divine qui devient ainsi la source de violence.

Pour éradiquer la violence née du fanatisme religieux, il faut éradiquer la pauvreté.

Fermer les espaces de culture de l’intolérance, mettre hors d’état d’endoctriner les faux prophètes et les faux dévots, interdire les financements étrangers, ouvrir des écoles laïques, donner le pain de la dignité au peuple – celui que l’on se procure par soi-même à la sueur de son travail et non celui du zakat, drogue du pauvre. Eduquer, instruire et former, créer les conditions du développement économique et social, faire de l’homme l’acteur de sa vie et l’architecte de son destin politique et non un pantin, une marionnette, un éternel objet dépourvu d’intelligence et de discernement. En finir avec la mainmise de la religion sur la vie des gens.

Il faut révolutionner les mentalités, briser les chaînes du despotisme, changer la vie des gens, si l’on veut réellement rompre avec l’éternel immobilisme qui frappe les sociétés islamisées.

Elles sont les seules à être à la traîne de l’humanité. Et comme elles sont vulnérables, elles sont par conséquent influençables et manipulables. Pourquoi les sociétés scandinaves sont-elles à l’abri des influences extérieures ? Ce n’est pas le nombre de musulmans dans le monde qui importe, c’est l’intelligence, la capacité à innover, à œuvrer pour le bien commun universel, qui fait des citoyens du monde.

Tant qu’ils sont fidèles à l’islam, ils ne peuvent pas être citoyens et œuvrer pour le bien commun et le progrès humain.

A choisir entre 1 milliard de musulmans pour zéro invention technique et technologique ou médicale, et 1 million de non-musulmans pour 10 prix Nobel (sauf ceux de la Paix qui sont un non-sens), il n’y a pas de photo entre les deux.
Collecter de l’argent pour les mosquées est moins porteur d’avenir que de collecter de l’argent pour construire des laboratoires de recherche.
Un seul chiffre qui se passe de tout commentaire: 10 000 ouvrages traduits dans tous les pays musulmans en plus de 5 siècles soit l’équivalent de ce que traduit l’Espagne en une année.

Plus les peuples sont à contre-courant du savoir scientifique et intellectuel plus ils sont abrutis par l’enseignement religieux et plus ils sont violents.

La violence est leur seul mode d’existence. La spirale de la violence ne peut être brisée que par un Tsunami culturel. Mais, il faut commencer par faire sauter le système de verrouillage que la doctrine religieuse a mis en place depuis 1438 ans.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mar. 5 déc. 2017 15:02

Salem Benammar

...
Quel crime ai-je commis pour ne pas être un soumis ?
Quel crime ai-je fait pour ne pas vous ressembler ?
Quel crime ai-je perpétré pour ne pas nourrir comme vous haine et rancœur envers mes semblables humains qui ont choisi une autre voie que la vôtre ?
Pourquoi suis-je voué aux feux de l'enfer qui brûleront mes entrailles ?
Est-ce votre conception de la justice ?
Un homme qui a irrigué de ses bienfaits l'humanité mais qui ne croient pas ce à quoi vous croyez en quoi a-t-il trahi votre dogme pour être traité d'infidèle ?
La tolérance n'est-elle pas d'accepter l'autre tel qu'il est et non pas qu'il soit ce que nous sommes ?
Pour vous n'est digne de respect et du droit à la vie que celui qui fait allégeance à votre loi ?
Vous ne pouvez pas regarder l'humanité autrement qu'à travers vote prisme islamique et vous jugez les hommes selon qu'ils sont ou non musulmans comme vous.
Pourquoi la différence vous est à ce point insupportable, de peur d'entendre certainement une autre vérité que la vôtre qui vous fera toucher des dix doigts l'inconsistance de vos convictions ?
Quand on ne veut pas se regarder dans un autre miroir que le sien pour y voir réfléchir notre véritable image, la meilleure façon de ne pas prendre conscience de ce qu'on est est de le briser.
Vous n'êtes en rien supérieurs aux autres, la valeur d'un homme est dans ses actes et la noblesse de sa pensée.
Votre destin changera le jour où vous apprendrez que les vraies valeurs humaines à portée universelle sont à des années lumière de vos préceptes coraniques.
Les vrais égarés sont ceux qui projettent leurs égarements moraux et croyances sur ceux qui ont choisi de servir l'humain plutôt que de défendre soi-disant un dieu qui n'a nul besoin de quiconque pour se fsire son avocat.
Il n'y pas de libéré dans l'aliénation aux dogmes.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mar. 5 déc. 2017 16:41

Si l’islam était lumière les musulmans ne brilleraient pas par leur ignorance

L'homme qui veut détruire les pyra­mides




Si l’islam est lumière pourquoi les musulmans baignent dans l’obscurité totale depuis le jour où ils sont tombés sous son joug ? Si l’islam est un phare pour l’humanité pourquoi n’a-t-il jamais sorti de la poussière la civilisation égyptienne ? Pourquoi n’a’t-il pas non plus fécondé une civilisation en Arabie et préservé les vestiges romains dans cette contrée ? A-t-il mis en lumière la civilisation babylonienne ? Qu’a-t-il vraiment mis en valeur des civilisations des peuples conquis ? Sans les Anglais, les Français et les Allemands, l’humanité aurait-elle découvert les prestigieuses civilisations qui ont marqué l’histoire humaine ? Pendant que soi-disait il brillait de tous éclats, ce qui est un mythe, il y en avait une qui régnait en maîtresse sur le monde la chinoise. Sans les Assyriens, les Perses, les influences gréco-indiennes il ne serait jamais sorti de son état de sauvage.
Il y a des peuples qui ont fait l’histoire et d’autres l’ont parasitée, Quand on a une fibre civilisationnelle on respecte la civilisation d’autrui, on ne détruit pas la mémoire historique des hommes ni être dans le déni de toute histoire qui n’est pas la sienne pour se faire passer comme étant l’histoire elle-même.
Les civilisations s’évaluent à l’aune de leurs apports concrets et quantifiables, celle-ce n’existe que par le mensonge et la vantardise.
Elle n’a inventé ni la roue, ni le papier, ni la roue, ni la boussole ni le fer à souder, ni la lampe électrique, les aqueducs, la loupe, elle a raté tous les grands rendez-vous de l’histoire.
Il est temps de cesser d’affubler l’islam des vertus qui ne sont pas les siennes.,



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mer. 6 déc. 2017 15:15

Les musulmans ne se radicalisent pas, ils renouent avec l’islam originel Publié le 3 décembre 2017 - par Salem Benammar

- 27 commentaires - 1 484 vues
Image
Encore un néologisme créé sur mesure pour l’islam et engraisser Dounia Bouzar et les siens afin de faire croire que l’islam est aussi vierge que les filles des cités qui s’adonnent au djihad du nikab en Syrie. Pourquoi un jeune qui n’était pas familier aux préceptes de l’islam se mue en monstre quand il se plonge dans la lecture du Coran ?
Le même jeune aurait lu le Capital ou la Bible ne serait pas devenu terroriste.
La vraie cause est le Coran et par conséquent l’islam.
Pour les immuniser contre ce fléau neuropsychologie il faut les éloigner de l’islam.
On ne lutte pas contre les effets de la drogue en ménageant les dealers et en les laissant la proliférer.
Ce n’est pas avec une méthode placebo que l’on peut endiguer le péril musulman.
Pendant que l’on déradicalise à grands frais pour un résultat nul un jeune, 100 autres jeunes sont déjà prêts à passer à l’acte.
L’islam est la plus grosse manufacture de terroristes au monde.
Plus les musulmans découvrent l’islam plus ils versent dans l’ultra-violence car ils ont compris qu’on ne transige pas avec l’enseignement coranique si l’on est un vrai musulman.
Un musulman ne se radicalise pas, il met sa pendule musulmane à l’heure après avoir appris à la manipuler.
Ces jeunes ne dérivent pas, ils sont dans la logique de leurs dogmes. Une idéologie belliciste et très agressive ne peut engendrer des amis de l’abbé Pierre.
Salem Benammar



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » ven. 8 déc. 2017 12:15

Musulmans, votre vraie patrie est celle qui a fait de vous des citoyens de plein droit par Salem Ben Ammar

Vous. enfants de l'islam quel mal la France vous a-t-elle fait pour que vous soyez dans son rejet et oeuvrez à sa destruction en s'en prenant à son mode de vie comme en cette nuit d'effroi du 13 novembre 2015 ?

Ce pays a beau vous traiter avec dignité et humanité mais vous révérez l'islam qui quand vous êtes malades, ce n'est pas lui qui vous prodigue des soins. Quand vous êtes démunis ce n'est pas lui non plus qui vous verse le RSA. Quand vous n'avez pas de toi ce n'est pas lui qui vous loge et vous verse l'APL.

Si les pays d'origine de vos parents que vous idéalisez tant n'étaient pas musulmans ils n'auraient pas été un enfer sur terre que tout le lobdet veut quitter pour des milieux moins hostiles et plus vivables.

Si vos parents les ont fuis souvent au péril de leur vie et en profitant des lois trop généreuses et laxistes de ce pays que vous honnissez comme s'il était votre souffre-douleur, c'est bien justement parce que leurs conditions de vie misérables étaient insoutenables.

Vous ne pouvez jamais comprendre que là où sévit l'islam c'est un désert de désolation et une morne plaine. Sans perspectives pour la jeunesse que le djihad ou la mort dans la traversée de la Méditerranée à bord des barques de fortune.

La France n'est pas votre ennemie et ne vous demande pas non plus de l'aimer mais vous avez l'obligation simplement de la respecter.

Vous ruminez de la rancœur envers elle comme si vous aviez des griefs contre elle.

N'a-t-elle pas fait de vous des citoyens de plein droit contrairement à vos parents dans leurs pays d'origine où ils étaient privés des droits les plus élémentaires.

Vous brûlez son drapeau et vous huez son hymne national.

Vous ne l'aimez pas c'est votre droit mais autant la quitter si vous éprouvez un mal-être chez elle.

Qu'ont-ils fait pour vous en revanche ces pays dont vous arborez les couleurs dans les rues de France qui ne dépensent pas un cent pour vous et qui ont jeté vos patents sur le chemin de l'exil auxquels la France leur a donnés des droits fondamentaux ?

Pourquoi vous ne retournerez pas dans les pays de Cocagne imaginaire de vos parents ? Mais vous le savez bien que tous ceux qui sont là bas rêvent d'être ici et vous envient cette chance que vous avez de vivre votre humanité en toute liberté.

Si vous-mêmes étiez nés de l'autre côté de la Méditerranée vous n'auriez rêvé que d'elle.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » sam. 9 déc. 2017 10:30

Plutôt que de faire de la Palestine leur cause les Nord-Africains feraient mieux de se libérer du colonialisme arabe par Salem Ben Ammar

Je demande solennellement au président Donad Trump de rappeler aux Nord- Africains que plutôt que de défendre une cause qui n'est pas la leur et dont ils ignorent les fondements historiques, ethnologiques et politiques qu'ils commencent par la leur, éternels dominions arabes.

Au moins en ce qui les concerne nul ne peut contester le bien-fondé de leurs velléités de libération contrairement à leurs soi-disant frères palestiniens.

Déjà qu'eux-mêmes ils ont beau être des vrais frères et pourtant l'harmonie est très loin d'être au rendez-vous.

Avant de soutenir ce qui ne l'est pas qu'ils commencent par récupérer une identité occultée et violée. Le vrai combat commence d'abord par soi au lieu de se faire l'avocat d'une cause qui porte surtout préjudice à ceux qui sont l'objet de leurs hostilités dogmatiques.

Image



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » sam. 9 déc. 2017 11:31

La haine du Juif est la deuxième béquille des musulmans après leur vénération de Mahomet
Salem Ben Ammar 2 commentaires

Un ami d’origine tunisienne m’a demandé pourquoi la majorité des Tunisiens toutes sensibilités politiques confondues sont si fascinés par Hassan Nasrallah le patron de Hezbollah, le parti d’Allah ? Je n’en sais pas davantage que lui mais il y a tout lieu à penser que leur vénération de ce personnage qui est pourtant chiite, ennemi juré des sunnites qu’ils sont, est dû au fait qu’il apparaît à leurs yeux comme l’homme qui fait trembler Israël et par conséquent l’aiguillon de leur judéophobie pathologique.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/ ... 59680.html

En effet, quand il s’agit d’Israël en tant que visage du Juif qui les obsède et les hante depuis 1437 ans, on est plus sunnite et chiite, on est d’abord dans la haine du juif peu importe les hostilités théologiques viscérales ancestrales qui les opposent, et celui qui est en première ligne dans leur imaginaire judéophobe est bien Nasrallah.

Ce n’est pas par hasard d’ailleurs si l’Iran, Etat chiite, est le pays le plus populaire dans le monde musulman. Justement parce qu’il est celui que leur paraît le plus redoutable ennemi d’Israël et les venger des cuisantes défaites passées.

Qu’ils soient chiites ou sunnites ils s’abreuvent tous à la même source nauséabonde idéologique.

Les uns comme les autres carburent comme des malades au Coran et aux hadiths qui sont aux musulmans ce que fut Mein Kampf aux nazis.

Plus que Nasrallah et l’Iran, leur vrai héros après Mahomet qui avait ouvert le bal des vampires musulmans anti-juifs, est bien Adolf Hitler qui passe pour être la troisième figure de la trilogie musulmane et dont son manifeste judéophobe occupe une place de choix dans leurs bibliothèques.En vénérant Nasrallah, les Tunisiens dont le pays est en train de s’afghaniser à une vitesse-éclair depuis leur révolution fantasmagorique caressent l’espoir de le voir reprendre un jour le flambeau génocidaire d’Adolf Hitler tant adulé par Qaradhaoui, Hassan Al Banna, le grand-père du V.R.P. de l’islamisme djihadiste complet-cravate Tarek Ramadan dont il se veut l’héritier idéologique, et de tous les frères musulmans auxquels l’Occident déroule le tapis rouge et les gratifie de ses médailles d’honneur.

Qaradawi: « Après Hitler, les musulmans puniront les Juifs »

La haine du Juif est leur deuxième béquille psychologique après leur foi dans l’islam d’autant qu’elle en est le corollaire dogmatique. Il n’y a rien d’étonnant avec la montée vertigineuse du fanatisme et du bigotisme en Tunisie à ce que la majorité des Tunisiens soient des fervents admirateurs de Hassan Nasrallah. Après tout il est musulman comme eux, professant les mêmes articles de foi qu’eux, il n’est ni athée ni juif.Il craint Allah et tue pour lui. Aussi il symbolise à leurs yeux l’homme redouté par Israël, celui qui libérera peut-être un jour Al Qods. Une idole qui nourrit leurs sentiments de revanche et vengeance. Celui qui appliquera la Loi de Talion. Coiffé de l’aura de l’épée de l’islam,seif al islam, pour châtier les Juifs conformément aux injonctions d’Allah tellement obsédé par leur « anéantissement » (S.8, V.17) et de Mahomet qui s’est enivré de leur sang, s’est repu de leur chair et violé leurs femmes : « Vous combattez les juifs et aurez le dessus sur eux de sorte que la prière pierre dira : ô musulman ! Voici un juif caché derrière moi.. viens le tuer ». (rapporté par al-Boukhari, n° 3593).
D’après le même Ibn Omar Mahomet a dit : « Les Juifs vous combattront et vous aurez le dessus sur eux au point que la pierre dira : ô musulman ! viens tuer ce juif qui se cache derrière moi ».

En toute évidence, la « cause » palestinienne n’est qu’un faux prétexte pour eux, car elle n’est qu’un exutoire de leur haine du juif



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20328
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mar. 12 déc. 2017 13:12

Salem Benammar

Je n'appelle personne à sortir de sa léthargie, je demande simplement à tout un chacun de se regarder dans son miroir et de percer les boutons disgracieux qui lui bouffent le visage.

Je ne tolère pas que l'on s'en prenne à ma personne et je ne prétends pas que mes idées sont irréprochables.

Toute critique fondée et objective est salutaire pour m'aider à évoluer dans mon approche des phénomènes politiques et sociaux.

Des Tunisiens n'ont pas trouvé mieux comme arguments pour censurer ma liberté d'expression peu amène pour leur pays de Cocagne islamiste que de me rappeler que je suis né en Tunisie.

Est-ce que j'ai choisi ce pays pour y naître et est-ce que cela m'interdit de décrire sa descente aux enfers nazislamistes ?

Comme si l'on demandait à un juge d'étouffer une affaire car le mis en cause est de son bled ?

Image





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 32 invités