Salem Ben Ammar

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19851
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » dim. 12 févr. 2017 13:16

Dernier message de la page précédente :

Salem Benammar


C'est Thomas et Sara, un jeune adulte et une ado. Deux mômes de racines françaises apprentis terroristes, immatures tombés dans les griffes de l'hydre musulmane qui en a fait des bombes humaines pour plonger la France dans l'horreur. Qui s'en préoccupe ? Qui dénonce la dangerosité de l’islamisation de nos enfants parfois à 11 ans ?

De toutes les façons chaque électeur vote pour un candidat à son image. Un corrompu vote pour un corrompu. Une girouette vote pour une girouette. Un collabo vote pour un collabo
Un facho vote pour un facho. Un gros nase vote pour un gros nase. Un bourru vote pour un bourru. Un renégat vote pour un renégat. On ne vote que pour son semblable. Les élections sont une photographie de l'état des mœurs dans un pays à un moment donné. Autant les électeurs anglo-saxons sont très pointilleux sur la probité de leurs hommes politiques auxquels ils ne font pas de cadeau autant les électeurs français ils ne sont guère regardants sur ce critère Chaque société engendre les politiques qu'elle mérite. En Scandinavie quasiment aucun candidat à la Présidentielle en France ne serait digne de briguer les suffrages de ses concitoyens. Il est scandaleux que des candidats mis en cause dans des affaires d'emplois fictifs tels que Fillon et Marine Le Pen sollicitent la confiance de leurs concitoyens.

On a laissé proliférer les ghettos depuis de Gaulle qui ont fini par gangrener les grandes zones urbaines.. Et ce n'est pas faute des urbanistes et des sociologues à l'époque d'avoir mis les politiques sur ce le danger de la ghettoïsation des cités et leurs ramifications tentaculaires
Le seul homme auquel je rends justice c'est JMLP malgré nos divergences politiques et idéologiques

Onfray prophétise la fin de la civilisation judéo-chrétienne qui est à mon avis plus chrétienne, romaine et grecque que judaïque, mais ça ne tient qu'aux peuples occidentaux de tordre le cou à sa prophétie de mauvais augure. C'est fu mépris crasse pour les femmes et hommes qui luttent pour sauver leur civilisation du péril islamique.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19851
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » jeu. 16 févr. 2017 13:12

Le problème de la France est l’islam
Image
Salem Ben Ammar Un commentaire

Des petites divas capricieuses menacent de quitter la France si jamais le FN gagne la partie. Une attitude qui se passe de tout commentaire et en dit long sur la mentalité défaitiste, démissionnaire, irrespectueuse pour les électeurs, antidémocratique et fascisante des pleurnicheuses boboïsées.

Ils ne cessent de brandir le spectre de leur expatriation sous des cieux où ils pourraient couver leur honte, leur couardise et leur félonie à l’abri des regards réprobateurs. Ils auront toujours les pays gouvernés par la Charia pour les accueil, mais ils n’y mettront jamais les pieds car ils veulent pas d’une France qui s’islamise mais pas vivre dans en terre musulmane où la vie est un cimetière à ciel ouvert.

Ces enfants gâtés de la star system se trompent de cible, mais ce n’est pas étonnant de la part des décérébrés de leur genre. Le problème de la France n’est pas le FN, les islamo-incompatibles. C’est l’islam et ses adeptes qui mettent la France à feu et à sang.

Si le FN apparaît comme le seul recours contre l’islamisation galopante de la France, point de vue que je ne partage point, il le doit à l’islam et ses desseins hégémoniques et à cette politique de dhimmitude des partis de gouvernement depuis la loi de 1976 sur le regroupement familial sous le septennat de Giscard d’Estaing. Que ceux qui veulent se tirer de la France le fassent car si le FN est en haut de l’affiche, ils y sont pour beaucoup.

En effet, c’est cette culture du politiquement correct et de leur collusion coupable et antipatriotique avec l’Hydre nazislamiste qui a poussé les électeurs dans les bras du FN. Ils sont avec l’islam les meilleurs agents électoraux du FN et ses rabatteurs de service. À chaque fois qu’ils donnent la parole à un musulman pour lui donner l’occasion de faire la promotion de son idéologie mortifère et criminelle ce sont des nouvelles voix qui tombent dans l’escarcelle de ce parti.

S’ils avaient l’amour de la France en eux et étaient conscients de la haute toxicité de l’islam le FN ne serait pas une force politique attractive aujourd’hui et être perçu par des Français de plus en plus inquiets par l’OPA hostile de l’islam sur leur pays comme le chevalier blanc qui empêchera sa dilution dans l’oumma, cette entreprise mafieuse planétaire.

Qu’ils partent ils ne seront pas les premiers rats à quitter le navire France. L’histoire ne leur pardonnera jamais leur lâcheté.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19851
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » jeu. 16 févr. 2017 14:42

Avec l’Union des musulmans démocrates, l’islamisation de la France est inexorable
Salem Ben Ammar Un commentaire
Image
L’islam est un marchand d’illusions, un mystificateur et un usurpateur. Avec lui la France n’est pas au bout de ses surprises après les attentats meurtriers qui l’ont ébranlée qui portaient sa signature sans qu’il soit nommément mis en cause, le voilà qu’il vient polluer de sa intrusion son paysage politique avec le lancement du parti de l’islam dans l’arène politique. Ledit parti présente au nom de la démocratie musulmane -ce n’est pas une farce c’est certifié 100% halal-ses candidats aux prochaines élections départementales ex-cantonales.

Ce parti prétend avoir 900 adhérents mais au vu de son vivier électoral et grâce aux relais des mosquées et les réseaux sociaux il ne va pas tarder de devenir le premier parti de France et faire ainsi un pied de nez à tous les idiots utiles de l’islam qui nient l’existence du vote communautaire.

Un musulman qu’Allah a élevé au-dessus de tous les êtres humains ne peut et ne peut et ne doit voter que pour un candidat musulman et non pas pour un égaré dans la voie d’Allah. Il commettrait un sacrilège si jamais il investit de sa confiance et apporter sa voix à des non-musulmans même s’ils sont des islamo-compatibles : C’est illicite car cela veut dire qu’il leur fait confiance et allégeance alors qu’Allah dit: « Ô les Croyants! N’adoptez par pour alliés ceux qui prennent en raillerie et jeu votre religion, parmi ceux à qui le livre fut donné avant vous et parmi les mécréants. Et craignez Allah si vous êtes croyants. » (sourate 5/verset 57).

Les électeurs musulmans ce qui est déjà en soi une hérésie doivent choisir parmi les candidats musulmans ceux qui leur paraissent les plus dignes, aptes, qualifiés et qui ont le sens des intérêts de leur communauté. Un élu musulman ne doit pas oeuvrer pour le bien de la collectivité plurielle, seuls priment dans le cadre de son action politique qui doit être fidèle aux prescrits coraniques les aspirations de ses coreligionnaires. Un nazi ne pouvait pas voter pour un juif de même qu’un musulman – malgré son incapacité et sa faiblesse – est jugé meilleur que l’insoumis à Allah au coeur rempli de rancune et de mépris à leurs égards : « Et certes, un esclave croyant vaut mieux qu’un associateur même s’il vous enchante. » (sourate 2/verset 221)

Il faut savoir aussi que l’élection du non-musulman – et lui donner primauté – est considérée comme accorder une voie aux mécréants contre les croyants, ce qui est interdit ! Allah dit: « Et jamais Allah ne donnera une voie aux mécréants contre les croyants. » (sourate 4/verset 141)

Il n’y a pas de plus clair pour convaincre ceux qui drapent les musulmans dans la vertu de la démocratie électorale et balayer d’un revers de la main le leitmotiv des musulmans aussi menteurs et fourbes qu’un arracheur de dents sur la démocratie chrétienne : « Si les chrétiens sont démocrates nous le sommes aussi. » Or, les chrétiens ne sont pas en contradiction avec le message originel de leur religion qui séparent le profane du sacré. Le Christ n’était ni un chef de guerre, ni un chef d’Etat, ni un assassin, ni un malfrat, et n’a prêché ni la violence, ni le racisme, ni le suprématisme, ni la haine entre les hommes contrairement à Mahomet.

Les chrétiens ne sont pas nourris au biberon de l’abhorration des valeurs de la république et de la laïcité à la différence notoire des musulmans. Etre chrétien est aussi être maître de ses choix politiques et acteur de plein droit dans la vie sociale, c’est le refus du fatalisme, de la misère et de la pauvreté. Comparer le christianisme à l’islam c’est faire fi des nombreuses réformes et innovations sociales réalisées par le Vatican dont la fameuse encyclique Rerum Novarum publiée le 15 mai 1991 sous Léon XIII qui marque l’ouverture de l’Eglise sur les questions sociales, ouvrières et syndicales. L’islam n’a jamais connu l’ombre d’une réforme, comment peut-on envisager une démocratisation de ses institutions alors que c’est la main invisible d’Allah qui gouverne la vie des hommes dans les moindres petits détails ? L’homme n’a pas à briser les chaînes dont il est entravées car cela consisterait à à commettre une Fitna, une révolte ? Il est condamné à la résignation et à l’immobilisme, il ne doit pas changer les cours de l’évolution de sa vie.

Etre musulman est d’accepter le sort quelque soit le degré de son amertume qu’Allah lui a dévolu. Etre musulman c’est aussi le refus de la démocratie et la laïcité.

C’est l’islam qui fait les amalgames entre les différentes sphères des pouvoirs et non pas ceux qui doutent de l’innocence de l’islam et de sa neutralité politique. L’islam a fait de ses fidèles des bombes à neutron pour asservir l’humanité et détruire tous les modes de pensée qui ne sont pas de son bord. Comment peut-on imaginer que la démocratie fait la paire avec l’islam alors que la première veut mettre l’homme au coeur de la vie de la cité et le second fait d’Allah le seul et unique maître de la vie des hommes. Ils ne peuvent ni se juxtaposer, ni se superposer, ils ont tous les deux des propriétés antinomiques. Autant la démocratie n’est pas mortelle pour l’islam où il y a de place chez elle pour tous les hommes qui aspirent à vivre ensemble autant ce dernier est un poison mortel non pas seulement pour la démocratie mais pour toute l’humanité qui ne croit pas en lui. L’islam ne reconnaît qu’une seule logique de la cohabitation harmonieuse entre les hommes celle qui consiste à nier les droits à la différence et à la liberté de pensée et de convictions
Des islamo-compatibles, des naïfs et tous ceux qui draguent les voix des musulmans ne manqueront de se faire les avocats de ce parti de l’islam appelé l’Union des musulmans démocrates en plaidant la cause de ce nouveau-né en insistant sur son caractère républicain et inoffensif avec un certain scepticisme dissimulé en espérant qu’il sera un mort-né. La chute de Byzance s’est faite par la ruse et un musulman ne s’avoue jamais vaincu tant qu’il n’a pas piégé sa proie. Ce parti à caractère religieux n’aurait jamais dû bénéficier de l’autorisation préfectorale.

Au point où nous en sommes pourquoi pas un parti des Témoins de Jéhovah démocrates, des Juifs démocrates, des Bouddhistes démocrates, des Animistes démocrates, des Athées démocrates et pourtant leurs systèmes de pensée ou de croyance sont compatibles avec les valeurs de la République contrairement à l’islam qui est un danger mortel pour les fondements de la République ?

L’islam se veut religion, Etat et monde, où l’homme n’a pas voix au chapitre, il doit suivre au long de sa vie la voie qu’Allah lui a tracée, il n’a pas à être ni une force de proposition, ni à discuter du choix du modèle de société qui lui convient. L’islam est lui-même un mode de gouvernance politique qui exige de ses fidèles une allégeance totale et absolue. Prôner la démocratie c’est s’éloigner de la voie de l’islam et par conséquent commettre une hérésie punissable de la peine de mort.

En revanche, il est permis aux musulmans de tromper son auditoire en arborant tous les masques de circonstances selon les besoins de la cause de l’islam. Ce parti qui est une insulte à la démocratie est moins guidé par les intérêts de la France que par les intérêts de l’islam.

La démocratie française est entrain de signer son propre arrêt de mort en laissant proliférer en son sein la cancer de l’islam.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19851
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » sam. 18 févr. 2017 12:31

L’islam protège les droits de la femme comme le nazisme protégeait les droits des juifs et des minorités
Salem Ben Ammar Laissez un commentaire pour l'amour d'Allah qui est Puissant et Sage

Plutôt que de commémorer la journée internationale de la violence faite aux femmes, a on devrait plutôt commémorer les victimes de la barbarie machiste partout dans le monde et tout particulièrement dans les pays musulmans où la femme est réduite à l’état d’esclave, une vulgaire marchandise.

Déjà qu’en France et malgré l’arsenal juridique protecteur des droits de la femme, une femme meurt toutes 60 heures sous les coups de son compagnon. Ailleurs, c’est certainement pire encore.

De telles statistiques aussi morbides ne devraient pas être de cours de nos jours. Mais, il y a des pays où de telles statistiques n’existent pas. Ou quand une femme meurt sous les coups de son concubin(j’emploie ce terme à escient), c’est juste considéré comme un châtiment et qu elle a donc eu ce qu ele mérite parce que la loi de la jungle, en l’occurrence la charia, l’autorise.

Comme elle légitime les brimades, le harcèlement sexuel, la violence corporelle, la lapidation, l’humiliation, bref le harcèlement moral.

Quand la violence est habillée dans le linceul noir du sacré elle ne peut être qualifiée comme telle dans les pays qui appliquent la loi canon de la charia. Une femme acculée au suicide à cause de ses conditions de vie avilissantes et attentatoires à la dignité humaine peut-on qualifier cela de meurtre au premier degré ?

Quand une femme est privée de ses droits humains les plus élémentaires au nom du sacré n est ce pas aussi de la violence morale qui finit par devenir de la violence physique ayant entraîner la mort de quelqu’un qui n’ a plus d autre alternative possible soit la mort soit la prison à vie ?

En définitive, dans un État de droit, la condition féminine n’est pas hélas reluisante, alors quid de la condition féminine dans les sociétés de non-droit et de théocratie religieuse ?

Dans les sociétés humaines une femme a les moyens de recours juridique pour agir et se faire accompagner dans ses démarches, dans les sociétés déshumanisées et obscurantistes, vivant sous le poids écrasant de la religion et dominées par le sacré, les femmes n’ont ni de protection juridique ni la possibilité de circuler librement et en aurait-elle la possibilité elles ne pourraient agir sous peine de violer le sacré et de commettre une apostasie.

Conséquence pour la victime, elle devient coupable et le bourreau est blanchi comme le rapporte Touria Tiouli dans son livre Brisée: » Enlevée et violée par trois Emiratis alors qu elle porte plainte, elle se retrouve inculpée de relations sexuelles hors mariage! »

Dans les États théocratiques, le violent n est jamais l’auteur de l’acte, qui jouit d’une véritable impunité juridique, c’est toujours la femme qui de statut de victime comme c’est le cas dans les États de droit devient coupable.

Il est grand temps que les Nations Unies fassent œuvrent pour une loi universelle contre toutes les formes de violence faite aux femmes et opposables à tous les États membres sans exclusive.

Qu’on en finisse avec l’exception des États islamiques dès qu’il s’agit de les faire adhérer aux chartes universelles qui touchent les droits fondamentaux des hommes et des femmes ainsi que les enfants.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19851
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » sam. 18 févr. 2017 14:34

La fausse morale musulmane
Salem Ben Ammar 2 commentaires
Image
Les sociétés musulmanes sont les reines de la tartufferie humaine. Elles sont le modèle vivant de ce que Molière dénonçait en son temps dans Tartuffe: « Couvrez ce sein que je saurais voir. Par de pareils objets les âmes sont blessées. Et cela fait venir des coupables pensées. »

Elles projettent sur l’Occident tous leurs vices et tares. Autant en Occident, au nom de la transparence et l’équité démocratiques on ne met pas une chape de plomb sur les crimes sexuels et on réprime les violences et les atteintes sexuelles faites aux femmes et aux mineurs par ses ressortissants et étrangers résidant habituellement sur son territoire, de même que les infractions liées à la cyber-pédo-pornographie.

Personne n’est au-dessus des lois et tout est fait pour prévenir et protéger pénalement l’intégrité physique et psychique des citoyens les plus vulnérables contre les prédateurs sexuels. On ne laisse pas non plus les victimes livrées psychologiquement à elles-mêmes face leur traumatisme.

On ne s’inquiète jamais du sort des victimes, on étouffe les scandales surtout sexuels pour ne pas salir la réputation de la famille. Comme si la famille était elle-même la coupable en endossant la responsabilité d’un crime qu’elle n’avait pas pourtant commis mais qu’elle préfère étouffer pour préserver son honorabilité accordant ainsi une impunité au coupable qui pourrait être issu bien souvent du cercle familial ou clanique de sa victime.

L’individu n’a pas d’existence propre pour que l’on puisse s’inquiéter des conséquences psychiques et physiques du préjudice subi. Il n’y a que son groupe d’appartenance qui prévaut, aucune mesure de prise en charge de sa souffrance et de réparation à envisager sauf lui imposer le mariage avec son violeur par exemple.

Une véritable omerta règne autour des crimes sexuels dont sont victimes les femmes et les enfants. Et quand bien même ils font l’objet de poursuites judiciaires comme cette affaire du prédicateur saoudien qui viole et tue sa fillette de 5 ans dans des conditions atroces, condamné à une peine légère de prison, car en Arabie Saoudite un homme ne peut pas être condamné pour le meurtre de son enfant ou de son épouse.

Combien de cas de maltraitance physique, psychologique et sexuelle infligée aux enfants qui sont légion en Arabie Saoudite qui touche 80% des enfants ( chiffre Oumma.com du 5 février 2016) et dans les autres pays pseudo rigoristes ! combien de viols conjugaux qui ne sont pas reconnus comme tels ! combien de crimes incestueux ! combien d’esclaves et de domestiques sexuelles et de fillettes adoptées à des fins sexuelles ! combien d’abus sexuels sur des enfants dans les écoles coraniques, dans les écoles,dans les vestiaires, les internats! combien de viols et d’agressions sexuelles, combien de mariages pédophiles et combien de mariages forcés qui sont des viols licites ! On ne connaîtra jamais la réalité de l’ampleur des chiffres qui ne pourrait qu’être que le reflet du poids des tabous qui pèsent sur les crimes sexuels. Il ne faut surtout pas en parler, sitr en arabe.

Et quel enfant oserait en parler alors que sa parole n’est pas audible et crédible dans cette jungle de la loi du silence ? Voiler la vérité au mépris des droits de la victime.

Après tout, c’est son maktoube on ne va pas aller contre le cours du destin. C’était écrit disent-ils ou encore « personne ne peut lire ce qui est inscrit sur le front ». On doit accepter ce qu’Allah a choisi pour ses hommes le bien comme le mal. Quand la victime est une femme, elle l’a forcément cherché et elle a eu la châtiment qu’Allah lui réserve. Elle peut même être jugée coupable de son viol et le violeur s’en trouve innocenté comme ce fut le cas à Dubaï, en Turquie, en Tunisie ou au Pakistan.

La honte, a’ar, pèse toujours sur la victime qui subit la double peine. Celle que lui inflige son agresseur et la sanction sociale. Prise ainsi entre le marteau et l’enclume, elle doit se résigner à son sort et vivre dans la souffrance toute sa vie durant à moins que poussée par son instinct grégaire et qu’elle ne devienne elle-même prédatrice pour finir par rassembler à son outrageur.

Elles se veulent des sociétés parfaites sous prétexte que l’islam les immunise des tentations du mal alors que l’islam est lui-même le Grand Mal, il a fait de l’amoral un ordre moral. Convaincues qu’elles sont toutefois irréprochables dans leurs conduites morales et ce en dépit des goûts prononcés de certains d’entre eux pour des pratiques sexuelles avec des enfants en bas-âge avant 9 ans, les moufakhadha, l’entre-cuissage, à l’image de Mahomet qui s’était adonné bestialement et ignominieusement à cette pratique sur Aïcha entre 6 et 9 ans en frottant son organe sexuel entre ses cuisses.

Mais les musulmans sont comme un dromadaire, ils n’arrivent jamais à voir leurs bosses, il leur est plus aisé de jouer aux pères fouettards avec les occidentaux afin de paraître comme des êtres au-dessus de tous soupçons. Alors qu’ils sont tout le contraire de ce qu’ils allèguent et se voilent pour dissimiler leur véritable nature, celle de la sunna mahométane. Ils se murent dans le déni de la réalité et prêchent la vertu tout en assouvissant leurs vices derrière le hijab.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19851
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » dim. 19 févr. 2017 13:27

On ne peut pas lutter contre la radicalisation des musulmans sans lutter contre lui-même
18/02/2017 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire


Des Anis Amri le dernier né des créatures immondes d’Allah, des Mohamed Merah, des Coulibaly, des frères Kouachi, des Salah Abdesslam et tous ceux dont les noms glanent dans le musée des horreurs de l’humanité y en aura toujours.
Les vocations terroristes ont un bel avenir devant elles des millions d’autres suivront qui rêvent de mourir en chahid, martyrs pour prétendre aux prébendes divines. Ces exterminateurs ont été élevés dans la couveuse de la haine de l’autre et de soi. Il est ainsi absurde de croire qu’ils ont été pris dans la spirale du radicalisme suite à des séjours en prison ou sur l’internet. Anis Amri, le suspect tunisien de l’attentat au camion-bélier de Berlin, a connu un parcours chaotique classique qui l’a mené au djihadisme.
Comme si l’islam pouvait être au-dessus de tout soupçon et n’était pour rien dans leur basculement dans le terrorisme ? Ces jeunes sont le pur produit de l’éducation musulmane monolithique où dès le berceau on inculque aux enfants des valeurs suprémacistes, racistes, antisémites, négationnistes, nihilistes, de rejet de l’Occident, de la discrimination sexuelle et religieuse. Un système éducatif dominé par le tour religieux où l’on n’apprend pas aux enfants que le monde appartient aux hommes qui le font vivre et prospérer mais pas aux croyances religieuses qui promettent le paradis à ceux qui œuvrent à sa destruction.
Les sociétés musulmanes ont fait le choix de sacrifier l’humain sur l’autel de la gloire de l’islam. Elles sont les seules au monde à se ruiner pour leurs devoirs cultuels et consacrer le plus d’argent à la construction des mosquées et à la propagande religieuse que d’investir dans l’éducation, la santé, les transports, la recherche, la culture et dans les secteurs qui concourent à l’épanouissement humain,
Un corps social contaminé ne peut engendrer que des éléments à son image.
La majorité des musulmans en Occident ont beau profiter d’un environnement humain favorable à une rupture avec leurs dogmes liberticides et castrateurs ils font tout le contraire et mettent tout en œuvre pour le détruire afin de lui substituer celui qui sont censés l’avoir fui laissant leur misérable vie derrière eux mais dont ils font paradoxalement leur seul idéal de vie.
Partout où ils se trouvent et quels que soient les bienfaits de leur nouvel environnement sur leurs conditions de vie ils ne sentent guère redevables à leurs nouvelles sociétés d’accueil qui sont pour eux des usurpatrices qui ont détourné les richesses d’Allah à leurs avantages et qu’ils ne font que reprendre ce qui leur revient de droit.
Leur mode de pensée est structuré par l’insensé et l’irrationnel. Ils sont musulmans et c’est en soi pour eux une fin en soi. Il leur suffit d’obéir à la loi de l’islam pour que qu’ils se croient en paix avec leur religion quand bien même ses valeurs sont antinomiques avec le vivre ensemble et la paix et la sécurité dans le monde.
Peu leur importe le désordre chaotique consubstantiel à l’ordre musulman il y a pas lieu de discuter de sa validité et son efficience, il est d’essence divine et donc parfait car Allah est omniscient et omnipotent.
On ne se plie pas aux règles d’un ordre aussi vil qu’imparfait et susceptible de corrompre les musulmans et les éloigner de la voie de l’islam.
Avec une vision du monde ethnocentrique et centrée sur les seuls principes de leur religion qu’ils se veulent de surcroît universels et par conséquent valables pour l’humanité tout entière sans jamais se demander comment peut-on assigner à une croyance née dans un environnement bédouin, inculte, primitif, miné par les guerres des clans et les divisions tribales une portée qui épouse les limites de la terre tout entière ?
Les musulmans qui s’interrogent et interpellent l’histoire de leur religion et sa genèse cessent de l’être. Nulle primauté des lois humaines sur les leurs.
Ils harcèlent leurs sociétés d’accueil pour qu’elles adaptent leur mode de vie à la loi de l’islam.
Ce n’est pas à eux de se rendre compatibles c’est aux autres de le faire et au besoin au moyen de la terreur. Ces vagues d’attentats terroristes qui parasitent de plus en plus les fêtes de Noël s’inscrivent dans une politique d’anéantissement de toutes manifestations culturelles et cultuelles jugées comme impies.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19851
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mar. 21 févr. 2017 15:13

Les racistes et les antisémites sont ceux qui répandent la mort au nom de l’islam
Salem Ben Ammar Un commentaire
Les racistes et les antisémites ne sont pas les électeurs du FN mais ceux qui mettent la France à feu et en sang
Publié par Salem Ben Ammar

3c7f1aed9f5dd7016a0f6a706700528b-676x450
M. Valls accuse le FN de racisme et d’antisémitisme, comme si les sept millions de français qui ont fait le choix de ce parti pouvaient l’être.

On ne vote pas FN parce qu’on est raciste, on vote FN pour infliger un carton rouge aux lèche-babouches de la pire idéologie raciste, incompatible avec le bien vivre ensemble, mortifère, suprémaciste, génocidaire, belliciste, impérialiste et antisémite qui ait jamais surgi sur terre.

Les Français qui votent pour le FN, à tort ou à raison – je ne suis pas leur porte-parole – ne sont pas animés par des motivations nauséabondes et xénophobes.

Un homme d’Etat doit se mettre au-dessus de la mêlée, identifier les causes et les analyser en toute objectivité. Ceux qui dirigent la France en sont incapable. Ce n’est digne pour un président de semer la discorde entre les Français. Pas digne d’invectiver une partie d’entre eux qui ont choisi en toute liberté de ne pas voter pour un candidat du système.

Ce vote est l’expression du sursaut d’orgueil national et de mal-être général qui mine le pays depuis des décennies.

Les Français ne se sentent plus chez eux depuis le jour où Giscard d’Estaing a décrété le regroupement familial – une aubaine pour une population dont les dirigeants politiques rêvent de conquérir l’Occident par le ventre de leurs femmes, prélude du remplacement des populations.

Si la France n’est plus la France, ce n’est pas la faute à ces millions d’électeurs stigmatisés et tant honnis, comme s’ils s’étaient rendus coupables d’un acte de haute trahison, c’est la faute à ces gouvernements successifs, qu’ils soient de droite comme de gauche, qui ont mené une politique suicidaire, irresponsable et inconséquente, qui ont laissé prospérer en toute impunité en son sein les cellules cancéreuses d’origine exogène qui sont en train d’évoluer vers une métastase incurable.

Ces Français que l’on jette en pâture aux charognards espèrent qu’il y a encore une chance infime de sauver le grand malade France tant aimé, et qu’ils ne se pardonneront jamais de ne pas avoir tenté le tout pour le tout pour le guérir. Après avoir essayé toutes les thérapies depuis 40 ans, il est de leur droit de tester celle qui est déconseillée par ceux-là-mêmes qui ont aggravé le cancer de la France.

Ils n’ont pas non envie d’être complice d’un nouveau Waterloo et du naufrage de leur pays.

Loin de moi l’idée de légitimer leur vote ni de croire que le FN est le parti de la situation pour sauver la France, ce dont je doute, mais je refuse de mêler ma voix aux pourfendeurs de tous bords du vote FN.

M. Valls doit savoir que les électeurs vilipendés et traités comme des pestiférés en ont marre de l’abandon de la souveraineté nationale, de l’alignement aveugle de la France sur la politique agressive et hégémonique de l’islam.

Ils n’en peuvent plus d’assister à la mort programmée de la laïcité au profit d’une minorité au comportement dictatorial, arrogant et envahisseur. Les Français n’en peuvent plus de financer le développement des vocations terroristes dans leurs prisons occupées à plus de 80% par des détenus qui sont le produit de la culture de la haine et de la transgression. Il leur est intolérable de voir des pans entiers de leur territoire national colonisés et transformés zones de non-droit livrées aux caïds, aux dealers, et aux imams-prédicateurs-recruteurs de chair à canon pour la Syrie, l’Afghanistan et l’Irak.

A force de vouloir acheter la paix sociale, de ménager la susceptibilité des pays de l’or noir auxquels elle a vendu quelques joyaux de la couronne, et qui sont les principaux financier et contributeurs du terrorisme, et l’origine de l’explosion du radicalisme religieux, la France nourrit cette bête immonde qui se fait les dents sur elle.

Les français ne veulent pas être les prochaines victimes expiatoires offertes sur l’autel de cette divinité sanguinaire et cannibale.

Ils ne veulent plus que les lieux de culte de cette religion innommable soient des fabriques à bombes humaines.

Ils sont abasourdis et choqués par le favoritisme dont jouit cette religion allogène auprès de leurs dirigeants politiques antinomique aux valeurs de la république que l’on veut leur vendre comme une chance pour la France, alors qu’elle fait les malheurs des peuples et des cultures.

Ces français cloués au pilori ne sont pas fiers de l’image de la France salie par leurs pseudos compatriotes djihadistes. La faute aux gouvernements qui fabriquent des Français qui méprisent la France et ne rêvent que de la détruire pour lui imposer leur mode de vie d’un autre temps, et leur modèle politique totalitaire, liberticide et inégalitaire.

Les Français ne supportent plus l’idée que l’on défende un système de pensée qui porte en lui les germes de la destruction de la vie humaine, au nom de l’antiracisme, et qu’on condamne les Français qui s’inquiètent des dangers que représentent ledit système.

C’est le paradoxe français.

Que ceux qui insultent leurs compatriotes de tous les noms d’oiseaux aillent goûter aux affres de ce système dans le 9-3 ou Marseille Nord.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19851
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mer. 22 févr. 2017 11:09

Salem Benammar


J'ai souvenir d'un cinéaste tunisien enseignent à l'Université de Paris 3 auquel la France de Giscard lui avait refusé la nationalité française parce qu'il était trotskiste. Cette même France qui faisait déjà des analphabètes et des illettrés des Français et qui fermait ses portes aux femmes et hommes de valeur et fins connaisseurs de sa culture. Comme je me souviens encore du cas d'un grand universitaire malien professeur associé à l'Université de Bordeaux et professeur visitor à l'Université de Tokyo entre autres qui s’était vu refuser la nationalité française par la France de Mitterrand à la grande joie de la Nasa qui lui avait déroulé le tapis rouge. Comme s'il y avait une volonté politique de métastaser la France.
==================================================
Émanciper la femme dans l’islam reviendrait à réformer le Coran lui-même
Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

Image

Selon un dissident iranien: « être née femme dans la société musulmane est à la fois un crime capital et une sentence de mort. »

Cet état de détresse dans lequel se trouve l’humanité féminine, cette malédiction qui la frappe ne peuvent que nous heurter, nous indigner et appeler la communauté internationale prendre toutes les mesures pour son éradication de la surface de la terre. Un nouveau Tribunal Russel pour l’abolition de la charia.

Même le nazisme n’avait autant infériorisé, discriminé et méprisé la femme que l’islam. Au point que la condition de vie des animaux en Occident pouvait paraître plus reluisante que celle de la femme dans les pays musulmans appliquant la charia, la loi de l’islam, la dotant du statut de femme-esclave impliquant une multitude de devoirs, censés être la contrepartie de sa dépendance vis–à-vis de son conjoint.

Ses droits sont inversement proportionnels à ses obligations, quasi- inexistants et aussi dérisoires que sa place dans ces sociétés du culte du patriarcat érigé en mode de gouvernance de la vie de la femme.

Asservie et avilie, ne bénéficiant d’aucune liberté de mouvement et de déplacement pour accomplir des actes simples de la vie quotidienne : conduire un véhicule, souscrire à un abonnement téléphonique, se rendre seule au bureau de poste, faire ses courses, accompagner ses enfants à l’école, se faire délivrer une carte d’identité etc.

Quant à voyager seule ou choisir son conjoint, cela est jugé comme illicite et contraire aux dogmes de l’islam et peut l’exposer aux pires châtiments.

En effet, contrairement aux autres religions monothéistes l’islam qui serait plus assimilée à une idéologie politique totalitaire qu’à une religion, a fait de la condition de la femme un des piliers essentiels dans l’édification de sa cité-idéale. Jugée comme impure et afin d’éviter toute souillure de l’espace public, elle est condamnée à vivre en recluse dans son bagne domestique.

Et quand elle s’aventure dans cet espace censé être purifié de toute présence féminine, on la couvre de voile depuis les pieds jusqu’à la tête, pour ne pays réveiller le démon qui sommeille chez le mâle musulman.

La religion musulmane représente la femme comme une étincelle qui embrase le feu chez l’homme. Ainsi si on la bannit de la société, c’est non pas pour la protéger elle-même du mâle musulman auquel Allah a octroyé tous les pouvoirs sur la sexualité féminine, mais surtout de protéger l’innocence masculine des tentations du démon féminin.

Plutôt que d’éduquer l’homme au respect de l’inviolabilité du corps de la femme et d’accorder à cette dernière les mêmes droits humains qu’aux hommes, l’islam fait de la femme le bouc-émissaire des crimes sexuels et des brimades dont elle victime.

On lui impute la responsabilité du viol. Si elle est violée c’est parce qu’elle l’a cherchée et qu’elle a certainement outragé sa religion, en refusant de porter par exemple le voile-protecteur, une espèce de soupape de sécurité qui aurait freiné le désir sexuel de son agresseur qui devient pour la circonstance victime comme ce fut le cas en Turquie, où une jeune fille de 13 ans a été jugée coupable de son viol et s’est trouvée condamnée à une peine de prison, tandis que son violeur a été innocenté.

Et ce n’est probablement pas la dernière convention internationale sur l’amélioration de la condition féminine dans le monde qui va contribuer à l’humanisation du statut de la femme dans les pays musulmans qui ne vont pas manquer de lui opposer l’exception musulmane pour ne pas la ratifier. Un sacrilège et une hérésie qu’ils se garderont de commettre, ils ne vont pas ainsi valoriser le statut de ce que leur religion considère comme un rebut humain régi au moyen de la loi canonique de la charia mais plus canonnière que canonique et dont chaque règle est autant de boulet de canon tiré sur la femme.

Très pointilleux sur l’immuabilité de la loi de l’islam, les phallocrates idolâtres musulmans ne vont pas renoncer à l’exercice de leur pouvoir absolu sur les femmes ou céder ne serait-ce une once de ce pouvoir pour complaire aux exigences du droit international, jugé incompatible avec le droit musulman.

La charia est une bénédiction, une arme sacrée, par le biais de laquelle ils peuvent anéantir juridiquement la femme qu’ils considèrent comme un sujet mineur et un incapable majeur, frappée par la malédiction éternelle, et qu’Allah a dotée de qualités intellectuelles intrinsèques inférieures à l’homme. Ne dit-on pas dans l’islam que la femme est dépourvue de foi et de raison ?

Un peu comme si leur chef vénéré Ben Laden était supérieur à Marie Curie.

Élever l’homme et rabaisser la femme, sous prétexte d’un ordre sexuel instauré par Allah est symptomatique de l’incapacité de cette religion de s’inscrire dans la voie de la modernité. Conserver cet ordre au nom de la suprématie et de l’essence prétendument divine de la loi de l’islam sur les lois internationales, celles du bon sens commun et de la dignité humaine, est encore plus criminel et ignominieux.

On ne fait pas d’une loi barbare et inhumaine un ordre juridique pour justifier le traitement humiliant et dégradant infligé à la femme.

Il n’y a pas de valeurs sacrées sans respect des droits de la femme. Comme il n’y a pas de droits humains sans liberté. Comme il n’y a pas non plus de loi divine sans égalité entre ses créateurs.

Une vraie religion que peut difficilement être l’islam n’a pas vocation à introduire une différence entre les hommes fondée sur leur seule appartenance sexuelle, afin de créer des mécanismes de dépendance de la femme vis–à-vis de l’homme, condamnée à vivre éternellement dans son ombre.

La loi de l’islam que les musulmans veulent en faire une loi universelle, à défaut d’être une loi égalitaire et impartiale, est une loi inique, partisane et liberticide. Elle est l’expression majeure d’un ordre machiste et sexiste qui prolifère sur l’état d assujettissement permanent de la femme.

Il n’y a pas de loi sans éthique, ni morale, ni justice, une loi qui se prétend divine comme la charia, est une loi de l’arbitraire et de l’inquisition, elle ne saurait être une prescription de règles de bonne conduite que les musulmans doivent observer pour atteindre la voie de la félicité.

La loi d’Allah n’est en réalité qu’une manœuvre pernicieuse et insidieuse pour dissoudre les droits des femmes dans un bain d’acide sulfurique. Produit dont ils sont férus pour défigurer les femmes qui veulent rompre les chaînes du despotisme patriarcal comme au Pakistan, en Afghanistan, au Soudan ou en Arabie Saoudite.

La charia n’a d’essence canonique que les larmes des femmes privées de liberté pour l’éternité, que ses partisans de plus en plus nombreux y compris en Occident veulent instaurer comme un ordre nouveau pour la société internationale, ou tout au moins en faire la seule loi pour les musulmans à l’exclusion de toutes les autres.

Alors que cette loi qui est la chambre funéraire des libertés et des droits de la femme, est une pure invention humaine apparue au Xe siècle avec l’École juridique hanbalite dont est issu le wahhabisme, véritable clone du nazisme qui fait des ravages aujourd’hui dans les ghettos européens et les pays dits des révolutions du printemps arabe, qui présentaient la particularité d’être tous gouvernés par despotes laïques.

Synonyme surtout d’apartheid sexuel pour les femmes et de négation du droit à la différence et à la liberté de conscience.

Quelle différence y a il-t-il entre un régime théocratique musulman qui maintient la femme dans un état d’enfermement psychologique, social, intellectuel et humain et le nazisme et ses camps de la mort ou le stalinisme et son Goulag ?

La charia est négatrice la personnalité de la femme, comme si la femme n’est pas un être humain accompli et à part entière. Sans âme ni psyché.

Au nom du sacré, les partisans de la charia jugent que la femme pas de volonté propre, ni de libre-arbitre, cela est valable d’ailleurs pour tous les musulmans, elle est juste un réceptacle sexuel, une mère pondeuse. Elle n’existe jamais par elle-même, Allah l’a créé pour procurer du plaisir à ses vaillants combattants et lui donner de la chair à canon pour conquérir le monde.

Le Coran lui définit ses devoirs qui sont autant de droits de son époux détenus sur sa personne.

Seule la satisfaction de ses obligations de soumission notamment sexuelles à l’égard de son époux son seigneur et maître, le laboureur de son corps lui garantit une place au paradis auprès de ce dernier.

Parait-il seul moyen pour assurer la pérennité du couple, en faisant de la femme une obligée non consentante pour l’homme.

En clair, les droits de la femme découlent de ses obligations à l’égard de son époux. Et comme il est dit dans le Coran: » Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance » ( sourate 2; de la Vache verset 228).

En réalité des non-droits comparables à ceux dont pouvaient bénéficier les esclaves.

Son seul statut est d’être dépourvue de tout droit comme les esclaves de l’Antiquité.

Quand ben même dans la réalité sociale dans les pays pratiquant la loi scélérate de la charia, les hommes n’ont pas véritablement un droit de vie ou de mort sur leurs femmes, il n’en demeure pas moins qu’aux termes de la charia ils ont la faculté de pouvoir les exercer en toute impunité et liberté.

La charia est en quelque sorte un acte de propriété dont l’objet est la possession et donc la colonisation du corps et de l’esprit de la femme.

Contrairement aux contrats de droit civil, cet acte fixerait les contraintes et les servitudes auxquelles sont sont soumises les femmes.

Si elle veut bénéficier de la miséricorde divine, elle n’a guère d’alternative que de se plier à la volonté de son époux, censé pourvoir à ses besoins mais à condition que son comportement soit en conformité avec les règles fixées par le Coran qui sont la porte ouverte au viol conjugal.



Ainsi la femme est considérée comme un simple objet sexuel dont la seule fonction outre la procréation est de satisfaire les pulsions sexuelles de son mari et si elle s’y refuse elle se trouve exposée au courroux d Allah.

Selon un hadith, une femme qui refuse de rejoindre son mari dans son lit est maudite par les anges toute la nuit:« Si l’homme invite sa femme dans son lit pour copuler avec et qu’elle refuse et qu’il passe la nuit en colère contre elle les anges la maudiront jusqu’au matin. »

Du fait que Dieu accorde à l’homme une prééminence absolue sur la femme, elle ne peut que se résigner à accepter sa condition féminine qui ne doit souffrir d aucun écart de sa part si elle veut gagner les faveurs divines qui sont la résultante de sa totale soumission à l’homme.

Par conséquent, seules les femmes obéissantes et qui suivent la voie d’Allah, celle de la charia, sont par définition des femmes vertueuses et dignes de la miséricorde divine.

En l’occurrence plus les femmes se laissent domestiquer et sont dans l acceptation consentie de leur sort et se font apprivoiser par les hommes, plus Dieu en est satisfait, plus il les comblera de ses bienfaits.

En clair, le bagne ou l’enfer au ciel, alors que le prophète lui-même leur promet l’enfer. Elle doit contre son gré accepter l’enferment sur terre, la réclusion perpétuelle si elle veut jouir de liberté très hypothétiques dans l’au-delà. Et tout ça au nom de l’impureté et de la malignité éternelle rattachées à la femme. Et comme le dit Malek Chebel, un philo musulman patenté pourtant : « Elle est l’autre énigme et inquiétante qu il faut voiler. »

Si le retour de la charia qui se profile dans le ciel des pays du Printemps Arabe est une aubaine pour les hommes musulmans car elle va rétablir et conforter leurs droits exorbitants sur leurs femmes, elle est annonciatrice du goulag pour les femmes et du rétablissement d un régime concentrationnaire humiliant et dégradant pour la condition humaine.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19851
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mer. 22 févr. 2017 12:14

Double nationalité : les sportifs doivent choisir
Publié le 20 février 2017 - par Salem Benammar - 16 commentaires - 1 558 vues
Partager

Un sportif de parents étrangers né, éduqué, soigné et formé en France aux frais du contribuable français et qui n’a pas coûté par conséquent le moindre cent au pays d’origine de ses parents doit être redevable à 100 % de sa réussite sportive à la France et jamais à aucun autre pays.

Par respect au pays qui l’a façonné sportivement et lui a inculqué un mental de champion il ne doit pas lui cracher dessus comme on le voit chez certains footballeurs :

http://www.tsa-algerie.com/20160206/les ... en-france/

La question que l’on doit tous se poser, est-ce que certains d’entre eux auraient eu le même succès et gagné autant d’argent s’ils étaient passés par la filière sportive de leurs pays d’origine ? Un pays qui investit des milliards dans la formation de ses sportifs doit être traité avec plus d’égards et d’amour que le pays qui a poussé ses parents à l’exil économique.

Son pays national doit être celui qui a sorti ses parents de la misère et qui leur a donné leur dignité humaine.

Sa vraie patrie n’est pas celle de ses parents, elle est celle qui a fait de lui le sportif et l’homme qu’il est. Tout sportif qui ne sent aucune fierté à défendre les couleurs nationales de son pays formateur doit avoir la décence de renoncer au port de sa nationalité.

Salem Ben Ammar



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19851
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » jeu. 23 févr. 2017 14:50

A force de semer le vent de la mort, l’islam récoltera la tempête qui l’emportera
Salem Ben Ammar Un commentaire
Image
Pas un jour, pas une heure, pas une minute, pas une seconde qui passent sans qu’une tuerie perpétrée par des musulmans vienne conforter la première place de l’islam dans la course des crimes contre l’humanité et alimente le climat de rejet grandissant par l’opinion publique occidentale de cette religion qui ne l’est pas. A l’instant même, nous apprenons que la Qaïda projette des attentats terroristes contre des trains à grande vitesse dans toute l’Europe. Une nouvelle preuve sur les desseins velléitaires de l’islam qui rêve de réduire l’Occident pour régner sur ses décombres comme il l’a fait avec les autres peuples tombés sous son joug et dont il avait rayé les civilisations de la carte de l’histoire.
L’islam fait peur et nourrit angoisses et suspicions. Il n’est pas une religion, mais une machine de guerre faisant de ses fidèles des bombes humaines. Tout se passe comme si la violence est le premier pilier de l’islam.
Au lieu d’apaiser et de pacifier le caractère des fidèles, il libère leurs pulsions meurtrières, lui donnant une légitimité religieuse, leur paradis étant « à l’ombre de l’épée ».
Image illustrative de l'article Double attentat du Marathon 2013 de Boston
Image
L’islam offre cette particularité d’absoudre ses fidèles de tous leurs crimes motivés par leur « activisme religieux ». Heureux sont ceux qui tuent et se tuent pour Allah qui saura les rétribuer en les gratifiant de 72 houris.
Il est difficile d’imaginer, dans un contexte où le meurtre est une obligation essentielle pour chaque croyant, que leur but ultime est de voir l’islam se muer en religion pacifiste et humaine.
Les islamistes veulent tous mourir en martyrs, insulte à la martyrologie chrétienne, et n’ont dans la bouche que les appels au meurtre et cette satanée évocation d’Allah Akbar, cauchemar de l’humanité, à chaque fois qu’ils se livrent à la barbarie.
Le monde ne restera pas indéfiniment passif face à cette folie meurtrière. On a vu des vidéos de cannibales, des assassins qui vont jusqu’à filmer des meurtres d’enfants pour ensuite les diffuser sur la toile, afin de prendre le monde à témoin de leur barbarie. A force de jouer avec la mort, c’est elle qui va finir par les prendre.
Assez de cette religion raciste, xénophobe, sanguinaire, impérialiste, envahissante, liberticide, étouffante, qui rend l’air irrespirable et met en péril notre devenir d’humains.
Soit l’islam renonce à la violence et à ses sombres desseins hégémoniques, se comporte comme une religion comme les autres, et prend l’engagement d’arrêter ses entreprises destructrices, soit il est du devoir impérieux de la communauté des nations de mettre fin à ses agissements criminels, comme jadis avec les nazis.
Il y a nécessité absolue.
On doit faire cesser les constructions des mosquées en dehors du monde musulman. Exiger de l’OCI, l’Organisation de la Coopération Islamique, qu’elle fasse obligation à ses Etats membres de respecter la liberté de culte, de ratifier la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen, de respecter l’égalité des droits entre tous les hommes, indépendamment de leur sexe et de leur religion, de dépénaliser le blasphème et l’apostasie, d’appliquer les conventions internationales protectrices de la dignité humaine et du droit de l’enfance, au lieu de se plier à leurs exigences.
Il n’y a pas pire scandale que de voir les musulmans se prévaloir des lois antiracistes en Occident , et refuser de les appliquer chez eux au nom de leurs dogmes religieux viscéralement hostiles aux non-musulmans, aux femmes et aux homosexuels, ou d’interdire les constructions d’églises et de synagogues en terre d’islam, et d’imposer leurs mosquées en Europe.


La « communauté internationale » a fait bloc contre l’Apartheid et l’a mis en quarantaine alors qu’il n’était ni expansionniste, ni prosélyte, ni synonyme du grand effroi, et elle fait preuve d’une lâcheté et d’une mansuétude à l’égard de l’islam qui n’est pas sans rappeler la capitulation de l’Europe face au péril nazi, avant l’aide de l’Amérique.
Il est absolument inadmissible que l’islam puisse jouir d’autant d’impunité et de laxisme de la part du monde non-musulman, et des musulmans qui aspirent à vivre en harmonie avec le reste du monde.
L’islam n’a pas compris qu’il n’a aucun droit d’imposer au monde sa vision de la gouvernance de la vie des hommes, et ce n’est certainement pas la lâcheté européenne qui va le lui expliquer.
Des empires entiers autrement plus puissants ont disparu de la surface de la terre. Son tour viendra.
Son refus de reconnaître le droit à la différence, la liberté de conscience, ne feront jamais de l’islam une religion de paix et de tolérance comme le proclament ses adeptes, mais une idéologie politique fasciste et meurtrière.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour www.Dreuz.info 19 août 2013



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19851
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » sam. 25 févr. 2017 16:12

Menacé de mort pour mes écrits anti-islam, poursuivi aujourd’hui pour incitation à la haine raciale
Salem Ben Ammar 8 commentaires

Je ne cesse de le rappeler ni moi-même ni les sites qui relaient mes articles ne sommes animés d’une quelconque arrière-pensée raciste. Riposte Laïque n’est pas raciste et défendre une certaine idée de la France ne l’est pas non plus ni constitutif d’une quelconque infraction pénale. Il n’y a pas pire amalgame que d’assimiler le combat intellectuel contre les dangers de l’islam impérialiste, dictatorial et conquérant à un combat d’arrière-garde, de repli identitaire, de rejet de celui qui est différent de soi, du refus du changement et d’un néo-conservatisme socio-biologique; L’extrême droite, à mon humble avis, n’a pas l’apanage de ce combat pour les libertés humaines et politiques et la sauvegarde du droit de tout un chacun au respect de ses spécificités culturelles, biologiques, historiques, ethniques, religieuses, sexuelles intellectuelles, qui sont menacées de mort par l’islam négateur de pluralisme des sociétés humaines et qui se veut une matrice commune pour tous les homme. Une Oumma pour tous et un Califat pour la gouverner et faire régner la charia.
Il est à douter que l’extrême droite soit consciente des desseins hégémoniques de l’islam et des enjeux idéologiques et politiques auxquels la France est confrontée et qui minent son unité nationale et sa pérennité humaine.
A ce jour elle se fait aphone sur le sujet de la politique laxiste, complaisante, et anti-souverainiste et trop favorable à l’islam à laquelle on assiste en France depuis que Charles Pasqua a voulu sortir l’islam des caves et la création d’une salle de prière dans les usines Renault de Flins où son patron de l’époque disait qu’il préférait les voir dans une mosquée que dans les réunions syndicales. Plutôt dans les bras d’Allah que dans les bras des syndicats.
S’inquiéter et se soulever contre le curseur pro islamique des différents gouvernements français ne fait pas de moi un militant d’extrême droite. Mon camp est celui de ceux qui ne veulent pas finir de servir de festin à la bête infâme islamique. Il n’y a pas plus de collusion entre le FN et ma personne ni avec un quelconque mouvement politique de quelque bord que ce soit.
Je rêve d’une France humaine et juste, je me bats pour ses symboles et ses valeurs que je ne veux qu’ils deviennent un souvenir pour les générations futures. Je ne veux pas non plus qu’elle finisse par ressembler à un nouvel Afghanistan et qu’elle connaisse le sort de ces peuples anéantis par l’islam.
Quand les musulmans veulent imposer leurs us et coutumes à la France au nom du droit à la différence jamais ils ne sont taxés de racistes ou d’envahisseurs mais quand des français inquiets par leurs soubassements idéologiques et leur irrespect des lois du pays d’accueil s’érigent en défenseurs de leur idéaux politiques et humains hérités de la Révolution de 1789 et du Siècle des Lumières ils sont jugés de racistes et d’extrême droite.
C’est reconnaître à cette dernière des valeurs patriotiques insoupçonnées. Le patriotisme n’est aucun cas le propre des partis extrêmes.Etre patriote c’est exiger de l’autre de respecter ce qui constitue mon essence identitaire et ma personnalité. Le patriotisme que j’appelle patriotisme éclairé qui ne me semble pas être pour l’instant celui du FN par exemple n’est pas incompatible avec les valeurs universalistes et les exigences du bien-vivre ensemble.
Faire du FN le porte-drapeau du patriotisme en France serait un aveu explicite que les autres partis sont les premiers artisans de l’islamisation à marche forcée de l’islam.
Mon combat n’est pas dirigé contre une communauté nationale ou un groupe ethnique, ni l’islam ni les musulmans n’en portent les caractéristiques, mais contre les tenants d’une idéologie hautement raciste, antisémite, ségrégationniste, inégalitaire castratrice, réactionnaire, archaïque, despotique, totalitaire, esclavagiste, liberticide, néfaste pour les femmes, les enfants, les homosexuels, les minorités religieuses,la paix et la sécurité dans le monde.
Mes écrits ne sont que le reflet qui se veut fidèle , une restitution des images insoutenables et des idées nauséabondes répandues et propagées par les activistes musulmans jamais condamnés par les leurs à ce jour.
Quand la majorité musulmane s’en démarquera explicitement et massivement je serai le premier à éviter tout amalgame entre l’islam et l’islamisme.

Renvoyer les musulmans aux images barbares et monstrueuses propagées par leurs propres coreligionnaires activistes sur l’islam n’est ni un délit ni un crime de caractère raciste qui relève de la loi de 1881.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19851
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » sam. 25 févr. 2017 16:18

L’hydre musulmane est autrement plus féroce que la nazie et le monde n’a rien saisi
Salem Ben Ammar 2 commentaires
Image
La sourate d’Al-Maidah, v. 60 est suffisamment révélatrice de la judéophobie musulmane qui aurait pu inspirer Hitler dans sa rédaction de Mein kampf : » Dis : ‹Puis-je vous informer de ce qu’il y a de pire, en fait de rétribution auprès d’Allah ? Celui qu’Allah a maudit (le Juif), celui qui a encouru Sa colère, et ceux dont Il a fait des singes, des porcs (les juifs), et de même, celui qui a adoré le Taghut, ceux-là
ont la pire des places et sont les plus égarés du chemin droit›. »

Les versets haineux et ultra-violents aux intonations belliqueuses et qui portent en eux les souches du virus létal pour l’humanité ne vont pas dérouter pour autant les musulmans de la voie de l’islam. Bien au contraire ils légitiment et nourrissent leurs aversions des juifs et de tous ceux qui n’ont pas vendu leurs âmes à l’idéologie la plus inhumaine et barbare qui ait jamais surgi sur terre.

On ne peut pas être plus clair et sans équivoque que le Coran lui-même, mais aux yeux des musulmans modérés qui n’ont de modéré que leur verbe mielleux pour dissimuler leur poison venimeux, connus pour leur fourberie légendaire et leur tartufferie dogmatique, encore plus hypocrites et affabulateurs que Mahomet lui-même, que Daech n’a rien à voir avec l’islam. Créé semble-t-il par les juifs pour salir l’image « humaniste » et « non-violente » de l’islam.

En effet, les 300 millions de victimes de la barbarie génocidaire sont l’oeuvre des martiens et ce sont eux qui mettent la région du Proche-Orient à feu et à sang et qui se livrent à des crimes contre l’humanité dont font l’objet les chrétiens d’Orient.

Les musulmans modérés sont tellement pris dans leur tourbillon antisémite qu’ils voient la main juive partout. Ils se sont leur raison une fois pour toutes, ils n’ont besoin de la démontrer, leurs délires spéculatifs se suffisent à eux-mêmes. Peu importe la vérité des faits, rien ne peut les faire changer d’avis, ce sont les juifs qui complotent contre les musulmans, ces éternels « persécutés », pour bâtir le Grand Israël.

Les musulmans victimes des juifs et de leurs desseins hégémonique est le seul thème vendeur et mobilisateur des masses frustrées et abêties viscéralement anti-juives. Pour exalter les pulsions de ces centaines de millions d’êtres miséreux, incultes, analphabètes, maléfiques et misérables endoctrinés du berceau jusqu’à la mort et nourris de la haine du juif, il n’y a pas meilleur catalyseur que le juif conspirant contre le musulman. Autrement, on ne pas peut sortir les masses musulmanes de leur léthargie. Que des musulmans massacrent d’autres musulmans et que leur propre sécurité soit menacée par la politique expansionniste d’un autre pays musulman, cela les laisse franchement de marbre, ils ne voient qu’un seul ennemi le juif que Mahomet leur a légué en héritage et dont le Coran appelle à son extermination.

Ils sont tels sourds à la voix de la raison qu’ils ne voient pas la main turco-wahhabite sous la houlette de la Maison Blanche qui a compris tout l’intérêt d’inoculer le poison musulman dans le corps musulman lui-même.

Comme il ne peut avoir d’islam sans la perversion et le travestissement de la réalité, on doit leur faire croire qu’un pays comme la Tunisie qui a basculé dans le monde des ténèbres en un laps de temps éclair que les meurtriers des hommes politiques tels que Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi en 2012, de ses forces de l’ordre et ses militaires ne sont pas de confession musulmane ni n’appartiennent à la mouvance islamiste d’Ennahdha. De même le mouvement terroriste du Hamas qui joue un rôle actif dans la vague terroriste sans précédent en Tunisie est une organisation caritative et humanitaire et qu’il est juste présent sur le sol du pays pour aider au creusement des tunnels à Djebel Chaâmbi en Tunisie pour stocker la nourriture..

De même que les appels au djihad fi sabillah et le sexe dans les mosquées ainsi que les incitations à la haine de l’autre et son anéantissement seraient une hérésie selon les dogmes de l’islam qui sont pourtant fondamentalement violents et intolérants.

Tous ces milliards de dollars dépensés à fonds perdus dans la destruction de la Syrie, l’Irak, la Libye, la Tunisie et l’Algérie ne proviennent pas des caisses du Qatar et d’Arabie ni les armes fournies aux djihadistes ne sont pas turques.
Quant aux rapts des jeunes chrétiennes et les massacres ciblés et méthodiques des chrétiens et des minorités religieuses musulmanes en Syrie, en Irak, au Nord du Nigeria, au Pakistan sont une atteinte aux prescrits coraniques, la preuve l’Arabie est un havre de paix pour les trois religions monothéistes et des libertés publiques. Un pays symbole de la concorde religieuse.

Evidemment les musulmans ne vont clamer leurs innocences comme un serpent qui mord sa proie sans qu’il ne s’en aperçoive lui-même, et tous ces forfaits et exactions barbares constitutifs de crimes contre l’humanité sont imputables aux juifs qui veulent précipiter à sa porte la colombe musulmane.

Il faut savoir que dans la doctrine musulmane de mise en cause de l’auteur coupable, il ne faut jamais juger les auteurs du crime, il faut faire le procès de l’ennemi imaginaire. Ainsi le coupable n’est jamais celui qu’on attrape en flagrant délit et contre lequel les charges sont irréfutables, c’est toujours son souffre-douleur qui est en l’occurrence le juif qui est le vrai coupable qui a la chance fr passer entre les mailles du filet en faisant endosser aux musulmans la responsabilité du crime. Seulement la justice humaine jugée imparfaite et inique par les musulmans qui se trompe de cible. Voilà pourquoi le musulman ne reconnaît que la justice d’Allah qui est la seule à pouvoir le blanchir de ses crimes en toute équité musulmane.

Quand les musulmans modérés rejettent toujours la faute sur l’autre et tout particulièrement le juif, leur hantise maladive, il n’y a pas lieu de les contredire, ils sont eux-mêmes en inadéquation avec ce que le musulman doit être et non ce qu’il se représente lui-même de l’islam.L’islam n’est jamais un sujet modulable, c’est le musulman qui doit s’y adapter ou y renoncer mais il en aura jamais ni la force ni le courage, il préfère se nourrir d’illusions que d’afronter la vérité de l’islam. Or, l’islam n’est pas un monde fabulé et imaginaire, c’est un monde réel qui a ses exigences et ses contraintes qui pèsent sur tous ses adeptes sans exception et sans demi mesure



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19851
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » dim. 26 févr. 2017 13:40

L’Occident pris entre l’autel des musulmans et le glaive des islamistes
Salem Ben Ammar Laissez un commentaire pour l'amour d'Allah
Il n’y a pas plus un islam des islamistes qu’un un islam des musulmans. Il y a des musulmans aliénés à dogmes stupides, barbares, rétrogrades,inhumains, liberticides, mortifères autant de freins au développement économique et intellectuel et avilissants pour la condition humaine. L’islam n’est pas un habit taillé sur mesure pour chacun de ses fidèles. C’est une taille unique pour tous avec interdiction formelle de le personnaliser. Soit on l’endosse tel qu’il est soit on le rejette et on est donc apostat.
La dichotomie islam musulman est une vue de l’esprit et un distinguo en trompe l’œil. En effet, ce qu’on appelle musulmans ce sont des islamistes qui s’affublent du masque du « taiseux » et du « meskine », celui qui aiguise son couteau en silence, et les islamistes, en réalité des musulmans qui exhibent leurs crocs comme des charognards prêts à tout pour imposer la loi de l’islam partout dans le monde. Ni les uns ni les autres ne sont égarés dans la voie de la mécréance.
En tout état de cause les escadrons de la mort tels les daéchiens sous la bannière noire de d’islam ne sont pas des hérétiques ou des impies bien au contraire. Ils suivent à la lettre la feuille de route de Mahomet et obéissent parfaitement aux commandements coraniques.
Armés par les pays de l’OTAN et financés par les oligarques des monarchies pétrolière pour embraser l’Irak et la Syrie ne sont en réalité que des pions dans cette guerre qui ne dit pas son nom entre les grandes puissances. Ils sont leur nouvelle chair à canon sous prétexte qu’il s’agit de guerre civile au sein de la même population.
Une véritable duperie, un enfumage scandaleux pour endormir l’opinion publique occidentale tout particulièrement à laquelle on fait croire que le soutien de leurs gouvernements est surtout humanitaire et diplomatique.
L’OTAN crée le chaos partout dans la région tout en cherchant à se donner le bon rôle du défenseur de la veuve et de l’orphelin victime de la tyrannie du régime criminel du pouvoir en place. Comme si leurs « poulains » appelés pour le besoin du casting des rebelles étaient un parangon de démocratie et d’humanité.
Des poulains recrutés dans le monde entier grâce à l’argent saoudien et qatarien à travers les réseaux islamistes locaux comme c’est le cas en Tunisie premier pays pourvoyeur au monde de combattants-mercenaires-terroristes.
Ces combattants sans foi ni loi, mus par des desseins idéologiques, cosmiques, vénaux et lubriques ont trouvé dans cette politique suicidaire de l’Occident un moyen pour sortir de l’ombre et donner enfin du sens à leur rêve de l’Arche perdue du Califat musulman. Condition première en vue d’un gouvernement mondial sous la loi de l’islam.
Un idéal cher aux Frères musulmans qui sont convaincus qu’un jour la charia sera une loi universelle.
L’OTAN a cette fâcheuse manie de faire souvent le choix des forces obscurantistes qui ne jurent que par sa perte plutôt que favoriser la consolidation des forces du progrès dans le monde dit musulman.
Le problème des pays musulmans est moins le despotisme politique garant d’une certaine stabilité politique et de climat sécuritaire comme c’était le cas avant 2011 en Égypte, Syrie, Libye et Tunisie, voire en Iran du Chah et en Irak de Saddam, le vrai problème est l’entêtement de l’Occident à marcher sur un terrain miné et mortel pour lui à terme.
Là où il devrait adopter une position de neutralité et de prudence il fait tout le contraire et épouse la cause pour islamistes. Un choix qu’il paye cher depuis la chute du Chah d’Iran. Peut-être pense-t-il que sa richesse dépend de l’état d’infantisalisation des masses musulmanes ? Moins les peuples sont éduqués et instruits moins ils sont souverains et capables de gérer leurs ressources minières et naturelles au plus grand profit des vautours capitalistes.
L’Occident a peut-être peur du partenariat gagnant-gagnant. Ce qu’il veut c’est un modèle de pays obscurantiste et théocratique comme l’Arabie Saoudite pour tout le monde musulman. N’a-t-il pas été justement celui qui avait sorti ce royaume du sable et lui a ouvert les portes des cités en lui laissant les coudées franches pour inoculer le virus wahhabite dans les cerveaux des immigrés musulmans dans les années 80 ?
Devenus depuis pour la majorité d’entre eux des citoyens occidentaux et donc électeurs et dotés de grandes capacités d’influence et de nuisance pour conquérir le pouvoir par la voie des urnes. A cause du laxisme des pays occidentaux qui « nationalisent » les musulmans à une vitesse-éclair iles ont toute la latitude désormais de baliser le terrain à l’islamisation des sociétés occidentales à l’exception des E.U.
En favorisant la naissance de l’hydre wahhabite et œuvrant à son expansion l’Occident s’est pris les pieds dans le tapis.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19851
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mar. 28 févr. 2017 13:47

Libertés sexuelles, inceste et prostitution halal dans le mariage coutumier musulman
Salem Ben Ammar laissez un commentaire pour l'amour d'Allah
Image
Extrait d une vidéo de propagande syrienne montrant une jeune fille qui aurait été vendue aux djihadistes. (Capture d'écran)
Le mariage coutumier dit Orfi avilit la femme, légitime la prostitution et favorise l’inceste. Mortel pour la famille et l’enfance

Les dérives morales, hérétiques et sectaires de l’islamisme ne sont un secret pour personne depuis Ibn Taymmya, le vrai père-fondateur de l’islamisme moderne, mort en prison pour délit de blasphème en 1328 à Damas. Les électeurs tunisiens qui ont voté pour Ennahdha dont beaucoup d’entre eux contre leur gré et avec la bénédiction de cette instance de croque-la mort de la démocratie, ils participent inconsciemment à la mise en musique du projet de société de cette secte pour la Tunisie.
Un projet criminel, rétrograde et barbare. Ennahdha n’a plus le choix que dévoiler son programme politique, quel vilain mot pour une secte apostate: la guerre aux femmes célibataires, la stigmatisation des enfants élevés par ces mères. Ses desseins pour la Tunisien portent en eux le poison mortel pour les droits fondamentaux et l’éthique sociale. Elle propose aux Tunisiens qui souffrent de troubles psycho-affectifs et tous ces misogynes phallocrates l’union libre à la sauce islamique. Une sorte de mariage hyper précaire, le temps de l’acte sexuel lui-même revêtu du prétendu sceau immonde du sacré. Les futures esclaves sexuelles du macho tunisien qui vont immanquablement se retrouver seules une fois que leurs prédateurs les auraient dépecées, les risques de grossesse sont inévitables n’est-ce pas ?
L’islamisme interdit les rapports protégés et l’avortement. La virilité d’un homme chez les islamistes se juge à l’aune de sa nombreuse progéniture et des femmes consommées. Nonobstant les M.S.T. et le sida mais pas seulement, quel sera le statut social et juridique de ces femmes contraintes à une forme de prostitution déguisée qui bien souvent pour échapper à leurs conditions matérielles misérables ? La société islamisée condamne ce qu’elle autorise au nom de sa religion. Une véritable schizophrénie socio-juridique. Outre le fait que le droit canon, la charia reconnaît et encourage la pratique de ce type d’union, une façon habile et pernicieuse pour ré-instaurer la polygame, réprouvée pénalement par le C.S.P. nonobstant son caractère avilissant pour la condition féminine, réduisant la femme à sa seule fonction d’assouvir les pulsions sexuelles du pervers sexuel tunisien le maître du corps de la femme et le roi de sa volonté. Quel statut cette société de zoophilie, de nécrophilie, pédophilie, de kamikazes, de zombies, de violeurs, de charlatans, d’illusionnistes, d’escrocs de la foi, va-t-elle octroyer à ces enfants dont la conception est légitimée par la religion mais qui elle-même les stigmatise assimilés au fruit du pêché de leurs mères, mais rejetés par la société, leur accordera-t-elle, alors qu’ils sont nés de pères inconnus mais seulement reconnus par la mère qui n’ a pas pourtant la capacité juridique de transmettre son nom dans le droit musulman ?
C’est un vrai casse-tête juridique qui ne relève pas du positivisme juridique. Le droit humain est simple et limpide. Une femme transmet sa filiation. Et pourtant ces mères-célibataires créées en toute pièce par le droit canon islamique, n’échapperont pas non plus au statut de l’infamie que les islamistes vont forcément leur octroyer. L’image du père finira par disparaître aussi. Imaginez enfin les dizaines des milliers d’enfants qui naîtront sans père, ils seront comme ces enfants égyptiens qu’on désigne par le prénom de leurs mères. Enfin, ce type de relations n’est pas sans conséquence sur le développement de l’inceste. Comme ils seront tous les fils et filles de leurs mères, il n’ y aura plus d’interdit sexuel. Les islamistes ne connaissent pas la génétique et le statut juridique de la filiation en droit positif et ses conséquences parce qu’ils sont rationnels pour des esprits noyés dans la fumée sombre qui obstruent leurs neurones
.En conclusion afin que les Tunisiens sachent où un tel modèle de société va les mener, je les invite à scruter le cas turc : le mariage coutumier répandu en Turquie depuis l’arrivée d’Erdogan au pouvoir a favorisé le développement de la prostitution, la polygamie, de la violence faite aux femmes plus de 1600% et l’explosion exponentielle de la courbe des enfants des rues. 35 000 rien qu’à Istanbul. Eux-mêmes abandonnés par leurs mères qui n’ont pas les moyens de subvenir à leurs besoins.
Le sexe islamiste est un sida génétique, social, psychologique, humain. Diagnostic, la morale sociale et le sexe islamiste sont un couple divergent. Avec l’islamisme, l’immoral est moral tant que que les actes accomplis sont légalisés par la charia. L’indignité humaine et l’ignominie sont tolérables tant qu’ils répondent à la volonté de Dieu. Ce qui est licite dans la charia est illégal et condamnable par la justice républicaine.
NB L’union libre est par définition l’expression de la volonté consentie entre les parties qui donnent à leur relation un cadre juridique informel. Dès lors que l’on cherche à la formaliser, elle cesse d’être libre et se trouve régie par le droit commun.Le code civil. Dans sa conception islamiste, c’est une façon perverse pour contourner la loi tunisienne qui réprime pénalement ce genre de pratique aux conséquences incommensurables sur les droits de la femme et des enfants. On ferme les bordels, et on ouvre des camps sexuels, c’est ça la vraie définition des mariages coutumiers.

PS Les filles de l’innommable et dévergondé Ghannouchi ont conclu des actes de mariage de droit civil sauf pour l’une d’elle qui vit en concubinage avec Bouchlaka.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19851
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » jeu. 2 mars 2017 18:12

Si la France avait le souci de son idéal républicain elle déchoirait les islamistes de la nationalité française
Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

Je sais que la déchéance de la nationalité française est une gageure sous prétexte que nous sommes dans un Etat de droit mais un Etat qui n’est pas capable de défendre son droit n’est pas un Etat à proprement parler. Quand un pays comme la France ne fait absolument rien pour faire respecter ses lois et qui va même jusqu’à les offrir en offrandes à ceux qui rêvent de le détruire il ne peut s’attendre au retour à un quelconque respect de leur part. La France n’a toujours pas compris que chaque acte de naturalisation d’individus étrangers de confession musulmane est une balle qu’elle se tire elle-même dans le pied. Les dispositions de l’article 25 du Code Civil qui fixe les conditions requises dans le cas de déchéance de la nationalité française sont loin de la prémunir contre l’effet boomerang de son laxisme et sa naïveté. Elle doit faire de la prévention plutôt que de la répression et ce ne sont certainement pas les 5 verrous sous-indiqués qui vont endiguer le raz-de-marée qui la menace et dont elle est elle-même l’instigatrice :

1. S’il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation ;

2. Si l’intéressé est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit prévu et réprimé par le chapitre II du titre III du livre IV du code pénal (« Des atteintes à l’administration publique commises par des personnes exerçant une fonction publique ») ;

3. S’il est condamné pour s’être soustrait aux obligations résultant pour lui du code du service national ;

4. S’il s’est livré au profit d’un Etat étranger à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciables aux intérêts de la France ;

5. S’il a été condamné en France ou à l’étranger pour un acte qualifié de crime par la loi française et ayant entraîné une condamnation à une peine d’au moins cinq années d’emprisonnement.

Ceci étant ces motifs sont loin on laisse le voie ouverte aux crimes et délits qui mettent en péril la paix et la sécurité dans le monde d’une part et d’autre part l’appartenance à des mouvements politiques qui prêchent la haine de l’autre, du racisme, de l’antisémitisme et la violence.

On devrait laisser au Ministre de l’Intérieur et à ses services la faculté d’engager une procédure de retrait de la nationalité à l’encontre de tout naturalisé engagé dans une action de militance politique dans son pays d’origine ou tout autre pays dont il porterait la nationalité qui ne respecte pas la Charte Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen dont la liberté de conscience punie par la peine de mort dans la plupart des pays musulmans. Il est inadmissible, en effet, que des binationaux censés être porteurs des valeurs de la république puissent mener des activités politiques ou soient élus dans des pays tiers pour promouvoir et imposer aux ressortissants de ces pays des valeurs liberticides et tyranniques.

Par conséquent tous les élus et activistes islamistes dans lesdits pays ne doivent pas bénéficier de la nationalité française en contradiction flagrante avec les obligations citoyennes et républicains qui pèsent sur chaque français quelque soit le lieu où il se trouve. La nationalité française n’est pas une carte de séjour c’est un honneur et un devoir absolu qui ne doit tolérer aucun écart.

C’est pourquoi il est plus que jamais indispensable que le législateur revoie de fond en comble le Code de Nationalité et durcisse les conditions d’accès. La France ne doit pas faire de ses ennemis ses enfants. Il faut que l’opinion publique française sache que la citoyenneté française a perdu tout sens avec des êtres aussi indignes et antirépublicains qui rêvent d’instaurer la charia en Tunisie tout en profitant de leur statut de citoyen français. La liberté de conscience et d’expression n’a de sens que si elle respecte les valeurs de la république française. Le législateur doit encadrer davantage l’octroi de la nationalité française surtout en ce qui concerne les naturalisés qui s’engagent dans la vie politique de leur pays d’origine et mènent ou susceptibles de mener des actions hostiles aux intérêts à la France. Or, des femmes comme Mahrzia Labidi, Sihem Badi, et des hommes comme Jaziri et d’autres nahdhaouis n’ont pas plus d’égards pour leur pays d’accueil dont ils vomissent les valeurs que pour la Tunisie qu’ils ont vendue au Qatar et à laquelle ils veulent imposer un régime despotique et théocratique;

Etre français c’est d’abord un état d’esprit, un engagement universaliste, une manière d’être, un héritage républicain et démocratique pour lequel des millions de femmes et d’hommes sont morts, le nier revient à perdre sa citoyenneté ne serait-ce symboliquement.

Je sais que la morale est incompatible avec le droit mais elle ne l’est pas quand il s’agit de la citoyenneté.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19851
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » ven. 3 mars 2017 11:52

De Salem Ben Ammar

Pour avoir posté les photos des exactions de Daech en Syrie Marine Le Pen est menacée par la levée de ses immunités parlementaires. Comme si elle était complice des crimes contre l'humanité de Daech. Beaucoup d'entre vous vont s'en réjouir sans savoir qu'à travers cette sanction inique et scélérate c'est notre liberté d"expression qui est en danger de mort. La soutenir n'est pas adhérer à ses idées c'est dénoncer le déni de justice dont elle est victime et que nous-mêmes nous risquons immanquablement d’en faire l'objet demain.
Nous sommes quelques uns à avoir posté de telles photos et certainement pas pour faire la promotion de Daech mais pour réveiller les consciences endormies par le discours lénifiant et idyllique sur la candeur de cette idéologie innommable. véhiculée par ses idiots utiles en Occident et qui est la sève doctrinaire des auteurs des crimes contre l'humanité. Lesdits photos ont valeur de témoignage pour que le monde sache à quoi s'en tenir s'il ne prend pas ses responsabilités historiques pour éradiquer le péril nazislamiste.
==================================
Tunisie : une société qui lapide les animaux ne peut avoir aucun respect de la vie humaine. Il y a 48 heures des citoyens de ce pays ont tué à coups de jets de pierre un pauvre crocodile au zoo du Belvédère. Que pourrions attendre des humains qui ne jurent que par la mort du monde du vivant ?
=================================
Désolé mon problème n'est ni Marine ni Fillon c'est le péril musulman. Ils n'ont pas du sang français sur les mains. Ils ne sont officiellement coupables de rien. Quand bien même ils seront mis en examen ils ne seront pas pour autant reconnus coupables. Ne nous faisons pas juges au lieu et place de leurs juges.
Ils ne présentent aucun danger pour la France. Ils ne sont ni des terroristes ni des islamistes. Ils ne sont pas parfaits ne le sommes-nous nous-mêmes ?
Au lieu d'unir nos forces et dépasser nos querelles de clochers nous nous offrons en spectacle pour amuser la galerie de ceux qui ne jurent que par notre perte.
J'aurais aimé que vous que vous fassiez preuve de la même virulence que lors des attentats qui ont coûté la vie à plus de 240 morts et marqué dans leur chair plus de 300 Français pour dénoncer les vrais coupables.
Marine Le Pen et Fillon ne sont pas les ennemis de la France ne nous trompons pas de cible et ne tombons pas dans le piège de la diversion.
Gardons notre énergie pour sauver ce pays de son naufrage dont nous sommes tous responsables.
================================
Mon feu père avait pleuré la mort de son chien auquel il avait donné une sépulture dans son champ. Il l'aimait tellement qu'il n'avait jamais plus adopté un autre chien jusqu'à sa mort. Pour lui il avait perdu un ami fidèle irremplaçable. Et pourtant cet homme était musulman ce qui est certain il ne l'était pas dans le sens littéraliste du terme.
===============================
Curieux de savoir si tuer un animal en Tunisie et dans le monde musulman est punissable pénalement ? Il est à douter quand on sait que dans les pays qui appliquent la charia on peut tuer impunément un non-musulman jugé par Allah comme étant la pire bête qui puisse exister. Un être humain non-musulman ou un animal guère de différence. Je suis très attristé par la mort de ce pauvre crocodile massacré par les daechiens locaux
==============================
On ne peut respecter les animaux autrement que par leur utilité pour l'humain comme le recommande l'islam ? A ce que je sache les animaux sont surtout utiles pour l'écosystème et non pas pour leur viande, or ils ne sont pas tous comestibles loin s"en faut, leur peau et pour le transport. Malheur aux chiens noirs jugée comme une espèce maudite, l'incarnation du djin, le diable, dans le. Coran. Le respect des animaux dans cette belle religion de l'amour du monde animal déconseille fortement à ses fidèles d'adopter des chiens domestiques car ils ont des effets dilutifs sur leurs bonnes actions
=============================
Sincèrement elle ne propose strictement rien pour contrer la montée du péril de cette idéologie innommable qui convoite la France depuis 732. Je suis un des rares à avoir proposé deux plans de mesures pour éradiquer l'engeance contagieuse de cette idéologie. Ce n'est pas par les effets d'annonce démagogiques et insultants pour les autres religions que l'on va la stopper dans sa progression vertigineuse. Le danger pour la France et le monde n'est pas le turban sikh, la kipa juive, la soutane chrétienne ou la robe du moine bouddhiste, c'est les signifiants politiques et ideologiques du voile islamique et du kamiss afghan. Quand on un vrai projet pour la France on ne vise la bonne cible et on ne dirige pas son viseur sur les citoyens inoffensifs et qui ont tout donne a la France.





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 50 invités