Salem Ben Ammar

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20115
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mer. 16 août 2017 10:28

Dernier message de la page précédente :

Pas besoin de religion pour vivre par Salem Ben Ammar

Je n'ai pas besoin d'une religion pour codifier et rythmer ma vie. Je m'en sors parfaitement sans ses artifices infantilisants.

Aucun souci avec la morale et l'ordre républicain.

Je passe à la caisse quand je fais mes courses.

Je paye ma place quand je voyage en train.

Je ne vole pas, ne mens pas, ne triche pas, ne plagie pas.

Je n'achète pas les objets volés ni ne prêche la haine autour de moi.Je paye mes impôts.

Loyal à ce pays qui est le mien .

Je ne profite d'aucun système.

J'aime l'humain qui est en moi et tous les humains qui vivent leur humanité dans l'amour et la dignité.

Mon gros problème est que je ne puis supporter les humains qui se cachent de nos regards, nous prennent de haut et ruminent leur rancoeur à notre égard et qui conspirent contre nous.

Jamais je n'ouvrirai mon cœur à ces femmes et hommes qui veulent installer dans nos cœurs l'effroi et la peur.

Pas besoin d'idéologie pour donner du sens à mon existence ni me nourris de faux espoirs incongrus .




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20115
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » ven. 18 août 2017 15:47

La civilisation est aux arabes ce que l’humanisme et les sciences sont à l’islam


Proposé par : Salem Ben Ammar

La civilisation est aux arabes ce que l’humanisme est à l’islamisme

Nul ne peut nier la contribution de la civilisation qui n’a d’arabe et musulmane que le nom au savoir et aux sciences universelles où ses savants avaient surtout joué un rôle de transmetteurs et de commentateurs mais qui étaient loin d’être en odeur de sainteté chez les détenteurs du pouvoir spirituel et politique et auxquels on préférait les hommes de la religion.

Mais nul ne peut non plus nier que les arabes qui sont en réalité pour leur écrasante majorité des savants perses ou originaires des pays islamisés, juifs et chrétiens, ne sont pas brillé pour leurs découvertes scientifiques et techniques ni à l’origine directe des richesses mathématiques, médicales et astronomiques qu’on leur a attribuées à tort et dont ils n’ont été que des simples transmetteurs.

Personne non plus ne peut nier que sans l’immense apport des prêtres syriaques traducteurs de la pensée philosophique grecque, ainsi que les multiples et énormes influences des juifs, des perses, des hindous, des berbères, des byzantins et de tant d’autres peuples arabisés, les arabes auraient fini par s’évanouir tel un mirage dans le désert arabique. Si véritablement, cette civilisation avait atteint les sommets himalayens dont ses laudateurs l’affublent, il est surprenant qu’elle ait raté les quatre grandes révolutions humaines de notre temps.

De même que les arabes n’auraient pas fait le choix du rationalisme au profit de la passion hystérique et auraient voué aux gémonies Avicenne et Averroès dont les œuvres furent pour la majorité détruites et sans l’Occident chrétien, ils ne seraient jamais passés à la postérité. Une civilisation qui réprime, opprime, castre, aliène, et censure la pensée humaine au nom des pseudos valeurs du sacré ne peut prétendre au statut de civilisation.

Une civilisation qui n’est novatrice, ni innovante et ni créatrice ne peut se targuer d’être une source de développement humain et d’amélioration des conditions de vie des hommes.

Enfin, une civilisation qui ne dissocie pas le savoir religieux de l’instruction publique, niant à l’homme la prise en charge de son destin humain, ne peut favoriser l’épanouissement humain. Cependant, rarement une civilisation n’a été aussi glorifiée et encensée par les orientalistes et certains penseurs du siècle des lumières comme ladite civilisation arabo-musulmane au point que ses zélateurs occultent la civilisation chinoise contemporaine à leur pouliche.

S il y a un pays qui a véritablement régné en maître sur le monde de – 220 jusqu’au XVII e siècle et la Révolution industrielle, c’est bien la Chine avec le niveau de vie le plus élevé de la planète. Premier pays de l’histoire à avoir introduit le papier monnaie. Ni la Perse, Ni Byzance, Ni Rome, ni l’Empire Ottoman contemporains à la Chine ne pouvaient rivaliser avec elle et lui faire de l’ombre.

Ce petit rappel est destiné à tous les chantres de la civilisation dite arabo-musulmane qui sans les Perses elle serait passée dans les oubliettes de l’histoire qui prétendent que l’occident lui est redevable de tout surtout de sa Renaissance, et qu’elle est à l’origine de toutes les découvertes et innovations scientifiques, techniques, médicales, voire qu’elle serait le catalyseur de la démocratie en Occident. Elle est la cordonnière mal chaussée. Innovatrice pour l’occident et obscurantisme chez elle.

La Renaissance, le Siècle des Lumières et la Révolution Industrielle enclenchée en Angleterre porteraient ainsi le sceau de la civilisation dite arabo-musulmane.

On dit même que sans elle, l’Occident n’aurait jamais découvert la civilisation grecque et la pensée hellénique dont la civilisation de l’épée dans une main et le Coran dans une autre serait la continuatrice voire la digne héritière.

Personne ne saurait nier ce rôle de transmetteur joué par les traducteurs arabes mais qui sont surtout arabisants et majoritairement des Grecs Orthodoxes Syriens. Ce qui va de soi quant on connait la proximité culturelle, intellectuelle, humaine et religieuse entre la Grèce hellénique et la Syrie. Mais peut-on être cette courroie de transmission de la pensée hellénique que les chantres de l’islam triomphant ne ce cessent d en vanter le mérite, si on n’a pas été soi même assimilateur de ce savoir et surtout le premier bénéficiaire.

A les entendre, tout se passe comme si la civilisation arabo-musulmane, qu’on devrait plutôt appeler à juste titre la civilisation musulmane arabisante était entièrement fécondée par la religion alors qu’elle a subi de fortes influences extérieures à l’origine directe de son décollage civilisationnel commencé au VIII e siècle sous le règne des Abbassides dont la plus connue est la source grecque considérée comme la deuxième source de la pensée musulmane fruit des travaux de traduction, d’enrichissement et vulgarisation menés par les traducteurs syriens arabisants appartenant à l’Eglise Syriaque subventionnés par des mécènes éclairés ainsi que les Califes Abbassides.

Le célèbre Haroun al Rachid édifia la bibliothèque de khizanat al hikma destiné au recueil des savoirs helléniques. Sans les Syriaques notamment ceux de l’Ecole de théologie d’Edesse de Bassora connue sous le nom de l’Ecole des Perses, jamais la civilisation naissante n’aurait pu accéder à la science médicale, la théologique d’inspiration aristotélicienne et la pensée philosophique dont les principales figures de proue furent Avicenne, Ibn Sinä, et Averroès, Ibn Roschd dont les théories sur le rationalisme de la pensée étaient farouchement combattues et condamnées par l’orthodoxie musulmane.

La qualifiant d’hérésie. Est ce un hasard si l’entame du processus du déclin de la civilisation musulmane arabisante coïncide avec la disparition d’Averroès, grand commentateur d’Aristote et qui voulait concilier la philosophie spéculative, celle de la raison, et la loi divine ?

Cet épisode de controverse théologique entre les partisans de l’orthodoxie musulmane pure et dure et ceux qui voulaient appréhender la théologie musulmane avec les outils de la rationalité philosophique et moderniste n’est pas sans intérêt pour ceux qui veulent comprendre l’incapacité de l’Islam à se projeter dans l’avenir et son immobilisme intellectuel.

Paradoxalement, l’homme qui a joué un rôle important dans la vulgarisation de la pensée néo-helléniste aristotélicienne en Occident est celui que l’orthodoxie musulmane considérait comme hérétique en l’occurrence Averroès. Son apport pluridisciplinaire est aussi immense que varié : Rhétorique, la science médicale, les mathématiques, astronomie, philosophie, physique et le monde animal. Ceux là-mêmes qui se plaisent à encenser l’apogée de la civilisation musulmane arabisante sont les mêmes qui avaient diabolisé Avicenne, Al Fârâbî, Ibn Khaldun et Averroès et tant d’autres.

Ne sont ils pas les dignes héritiers de ceux qui avaient réduit en cendres toute la partie méridionale de la Tunisie au XI e siècle et avaient détruit en 646 la Grande Bibliothèque d Alexandrie, la plus grande bibliothèque de l’Antiquité fondée au II e siècle avant notre ère , sur ordre du Calife Omar par Omar Ibn Al-Ass, 72 millions d’ouvrages partis en fumée qui sont autant de preuves des arabes pour les livres susceptibles de faire de l’ombre au Coran et éloigner les hommes soumis à cette nouvelle idéologie fasciste qu’est l’islam ?

Par où les arabes passent, ils ne laissent derrière eux qu’une traînée de fumée noire et opaque des centaines de millions de livres brûlés jugés impies car ils ne sont pas musulmans.

Cette pseudo religion destructrice des peuples, de l’intelligence et des cultures justifie bien son appellation saugrenue et fantasmagorique de l’islam des lumières qui est en réalité son feu de Bengale des savoirs et des connaissances des peuples civilisés tombés. « Que sont devenus les sciences des Perses dont les écrits, à l’époque de la conquête, furent anéantis par Saad Ibn Abi Oueccas sur Ordre du Calife Omar [ toujours lui]. Où sont les sciences des Chaldéens, des Assyriens, des habitants de Babylone ? …. Où sont les sciences, qui plus anciennement, ont régné chez les Coptes ? Il est une seule nation, celle des Grecs, dont nous possédons les productions scientifiques. [ Quant aux Romains, Byzantins, Chinois et d’autres peuples qui ont illuminé l’histoire humaine aucune trace des traductions arabes !] » déplore amèrement Ibn Khaldoun.

1435 ans après et rien a changé dans les rapports de l’islam aux sciences universelles. On continue plus que jamais de censurer et de détruire tout ce qui peut enfermer une vérité, apporter un éclairage qui met en cause la vérité de l’islam et démystifie sa nature d’incréée et ethnocentrique.

Quand on peur de se regarder dans le miroir de vérité de l’autre et de se confronter aux sciences et aux cultures des autres peuples on est ni une religion de vérité et encore moins une civilisation humaine.

Une vidéo montre l’anéantissement de joyaux millénaires. Photo AFP

S’il y a un palmarès où les arabes se sont véritablement illustrés est celui des autodafés dont les Talibans, Boko Haram, Daeach en sont les parfaits héritiers.



Avatar du membre
selene
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 750
Enregistré le : mar. 6 mai 2008 08:00
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar selene » mar. 22 août 2017 11:31

yacoub a écrit :
ven. 18 août 2017 15:47
La civilisation est aux arabes ce que l’humanisme et les sciences sont à l’islam


Proposé par : Salem Ben Ammar

La civilisation est aux arabes ce que l’humanisme est à l’islamisme

Nul ne peut nier la contribution de la civilisation qui n’a d’arabe et musulmane que le nom au savoir et aux sciences universelles où ses savants avaient surtout joué un rôle de transmetteurs et de commentateurs mais qui étaient loin d’être en odeur de sainteté chez les détenteurs du pouvoir spirituel et politique et auxquels on préférait les hommes de la religion.

Mais nul ne peut non plus nier que les arabes qui sont en réalité pour leur écrasante majorité des savants perses ou originaires des pays islamisés, juifs et chrétiens, ne sont pas brillé pour leurs découvertes scientifiques et techniques ni à l’origine directe des richesses mathématiques, médicales et astronomiques qu’on leur a attribuées à tort et dont ils n’ont été que des simples transmetteurs.

Personne non plus ne peut nier que sans l’immense apport des prêtres syriaques traducteurs de la pensée philosophique grecque, ainsi que les multiples et énormes influences des juifs, des perses, des hindous, des berbères, des byzantins et de tant d’autres peuples arabisés, les arabes auraient fini par s’évanouir tel un mirage dans le désert arabique. Si véritablement, cette civilisation avait atteint les sommets himalayens dont ses laudateurs l’affublent, il est surprenant qu’elle ait raté les quatre grandes révolutions humaines de notre temps.

De même que les arabes n’auraient pas fait le choix du rationalisme au profit de la passion hystérique et auraient voué aux gémonies Avicenne et Averroès dont les œuvres furent pour la majorité détruites et sans l’Occident chrétien, ils ne seraient jamais passés à la postérité. Une civilisation qui réprime, opprime, castre, aliène, et censure la pensée humaine au nom des pseudos valeurs du sacré ne peut prétendre au statut de civilisation.

Une civilisation qui n’est novatrice, ni innovante et ni créatrice ne peut se targuer d’être une source de développement humain et d’amélioration des conditions de vie des hommes.

Enfin, une civilisation qui ne dissocie pas le savoir religieux de l’instruction publique, niant à l’homme la prise en charge de son destin humain, ne peut favoriser l’épanouissement humain. Cependant, rarement une civilisation n’a été aussi glorifiée et encensée par les orientalistes et certains penseurs du siècle des lumières comme ladite civilisation arabo-musulmane au point que ses zélateurs occultent la civilisation chinoise contemporaine à leur pouliche.

S il y a un pays qui a véritablement régné en maître sur le monde de – 220 jusqu’au XVII e siècle et la Révolution industrielle, c’est bien la Chine avec le niveau de vie le plus élevé de la planète. Premier pays de l’histoire à avoir introduit le papier monnaie. Ni la Perse, Ni Byzance, Ni Rome, ni l’Empire Ottoman contemporains à la Chine ne pouvaient rivaliser avec elle et lui faire de l’ombre.

Ce petit rappel est destiné à tous les chantres de la civilisation dite arabo-musulmane qui sans les Perses elle serait passée dans les oubliettes de l’histoire qui prétendent que l’occident lui est redevable de tout surtout de sa Renaissance, et qu’elle est à l’origine de toutes les découvertes et innovations scientifiques, techniques, médicales, voire qu’elle serait le catalyseur de la démocratie en Occident. Elle est la cordonnière mal chaussée. Innovatrice pour l’occident et obscurantisme chez elle.

La Renaissance, le Siècle des Lumières et la Révolution Industrielle enclenchée en Angleterre porteraient ainsi le sceau de la civilisation dite arabo-musulmane.

On dit même que sans elle, l’Occident n’aurait jamais découvert la civilisation grecque et la pensée hellénique dont la civilisation de l’épée dans une main et le Coran dans une autre serait la continuatrice voire la digne héritière.

Personne ne saurait nier ce rôle de transmetteur joué par les traducteurs arabes mais qui sont surtout arabisants et majoritairement des Grecs Orthodoxes Syriens. Ce qui va de soi quant on connait la proximité culturelle, intellectuelle, humaine et religieuse entre la Grèce hellénique et la Syrie. Mais peut-on être cette courroie de transmission de la pensée hellénique que les chantres de l’islam triomphant ne ce cessent d en vanter le mérite, si on n’a pas été soi même assimilateur de ce savoir et surtout le premier bénéficiaire.

A les entendre, tout se passe comme si la civilisation arabo-musulmane, qu’on devrait plutôt appeler à juste titre la civilisation musulmane arabisante était entièrement fécondée par la religion alors qu’elle a subi de fortes influences extérieures à l’origine directe de son décollage civilisationnel commencé au VIII e siècle sous le règne des Abbassides dont la plus connue est la source grecque considérée comme la deuxième source de la pensée musulmane fruit des travaux de traduction, d’enrichissement et vulgarisation menés par les traducteurs syriens arabisants appartenant à l’Eglise Syriaque subventionnés par des mécènes éclairés ainsi que les Califes Abbassides.

Le célèbre Haroun al Rachid édifia la bibliothèque de khizanat al hikma destiné au recueil des savoirs helléniques. Sans les Syriaques notamment ceux de l’Ecole de théologie d’Edesse de Bassora connue sous le nom de l’Ecole des Perses, jamais la civilisation naissante n’aurait pu accéder à la science médicale, la théologique d’inspiration aristotélicienne et la pensée philosophique dont les principales figures de proue furent Avicenne, Ibn Sinä, et Averroès, Ibn Roschd dont les théories sur le rationalisme de la pensée étaient farouchement combattues et condamnées par l’orthodoxie musulmane.

La qualifiant d’hérésie. Est ce un hasard si l’entame du processus du déclin de la civilisation musulmane arabisante coïncide avec la disparition d’Averroès, grand commentateur d’Aristote et qui voulait concilier la philosophie spéculative, celle de la raison, et la loi divine ?

Cet épisode de controverse théologique entre les partisans de l’orthodoxie musulmane pure et dure et ceux qui voulaient appréhender la théologie musulmane avec les outils de la rationalité philosophique et moderniste n’est pas sans intérêt pour ceux qui veulent comprendre l’incapacité de l’Islam à se projeter dans l’avenir et son immobilisme intellectuel.

Paradoxalement, l’homme qui a joué un rôle important dans la vulgarisation de la pensée néo-helléniste aristotélicienne en Occident est celui que l’orthodoxie musulmane considérait comme hérétique en l’occurrence Averroès. Son apport pluridisciplinaire est aussi immense que varié : Rhétorique, la science médicale, les mathématiques, astronomie, philosophie, physique et le monde animal. Ceux là-mêmes qui se plaisent à encenser l’apogée de la civilisation musulmane arabisante sont les mêmes qui avaient diabolisé Avicenne, Al Fârâbî, Ibn Khaldun et Averroès et tant d’autres.

Ne sont ils pas les dignes héritiers de ceux qui avaient réduit en cendres toute la partie méridionale de la Tunisie au XI e siècle et avaient détruit en 646 la Grande Bibliothèque d Alexandrie, la plus grande bibliothèque de l’Antiquité fondée au II e siècle avant notre ère , sur ordre du Calife Omar par Omar Ibn Al-Ass, 72 millions d’ouvrages partis en fumée qui sont autant de preuves des arabes pour les livres susceptibles de faire de l’ombre au Coran et éloigner les hommes soumis à cette nouvelle idéologie fasciste qu’est l’islam ?

Par où les arabes passent, ils ne laissent derrière eux qu’une traînée de fumée noire et opaque des centaines de millions de livres brûlés jugés impies car ils ne sont pas musulmans.

Cette pseudo religion destructrice des peuples, de l’intelligence et des cultures justifie bien son appellation saugrenue et fantasmagorique de l’islam des lumières qui est en réalité son feu de Bengale des savoirs et des connaissances des peuples civilisés tombés. « Que sont devenus les sciences des Perses dont les écrits, à l’époque de la conquête, furent anéantis par Saad Ibn Abi Oueccas sur Ordre du Calife Omar [ toujours lui]. Où sont les sciences des Chaldéens, des Assyriens, des habitants de Babylone ? …. Où sont les sciences, qui plus anciennement, ont régné chez les Coptes ? Il est une seule nation, celle des Grecs, dont nous possédons les productions scientifiques. [ Quant aux Romains, Byzantins, Chinois et d’autres peuples qui ont illuminé l’histoire humaine aucune trace des traductions arabes !] » déplore amèrement Ibn Khaldoun.

1435 ans après et rien a changé dans les rapports de l’islam aux sciences universelles. On continue plus que jamais de censurer et de détruire tout ce qui peut enfermer une vérité, apporter un éclairage qui met en cause la vérité de l’islam et démystifie sa nature d’incréée et ethnocentrique.

Quand on peur de se regarder dans le miroir de vérité de l’autre et de se confronter aux sciences et aux cultures des autres peuples on est ni une religion de vérité et encore moins une civilisation humaine.

Une vidéo montre l’anéantissement de joyaux millénaires. Photo AFP

S’il y a un palmarès où les arabes se sont véritablement illustrés est celui des autodafés dont les Talibans, Boko Haram, Daeach en sont les parfaits héritiers.
pas lu l article entier si ce n est en diagonale . de toute façon çà ne sert à rien
toutes ces analyses à la noix , il suffit d admirer l etat de sous developpement à tous niveaux
de tous les pays touchés par cette croyance mortifere et malfaisante pour comprendre
qu elle doit disparaître à jamais du paysage de l' Humanité et le plus tôt sera le mieux;
l Espagne l avait échappé belle et ne serait jamais devenue ce pays florissant au sein de l' europe
si elle n'avait pas bouté dehors ces malfaisants même apres 800 ans d' occupation.
dommage que les Espagnols semblent avoir oublié ce long et douloureux épisode de leur
Histoire et ont de nouveau ouvert la porte de leur pays à ces serpents , avec les evenements récents
j espere juste qu ils ouvriront les yeux :mrgreen: :mrgreen:



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20115
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mar. 22 août 2017 17:55

Des chiffres qui tordent le cou à la propagande arabe sur le sort des Palestiniens en Israël par Salem Ben Ammar

Selon l'Administration civile de Judée6samarie En 2015, 127 000 Palestiniens ont été soignés dans les hôpitaux israéliens. 97 000 de Judée-Samarie et 30 000 de Gaza. Frais de soin, 90% pour les contribuables israéliens et 10% pour l'autorité palestinienne et donc une partie pour Bruxelles.

Des chiffres qui devraient inciter les musulmans et leurs idiots utiles occidentaux de revoir leur copie et faire preuve pour une fois de probité morale et de sincérité politique. C'est bien l'Etat hébreu tant honni qui soigne les Palestiniens qui ne jurent que par sa destruction.

Mais que deviendraient-ils sans leur Eldorado médical ?

http://www.huffingtonpost.fr/2017/06/23 ... _22583887/

Qu'en penseraient la majorité des musulmans et leurs laquais qui se lamentent sur le triste sort du peuple palestinien qui est assurément plus reluisant que le leur et qui certainement pour tout l'or du monde n'ira jamais se faire soigner par exemple en Afrique du Nord ?

Et qu'est-ce qui empêche les médecins musulmans dont certains d'entre eux crient au génocide du peuple palestinien, d'aller faire du bénévolat à Gaza où Hamas qui ne met pas la main à la poche pour les soins des siens saura leur faire comprendre que les vrais criminels contre l'humanité ce ne sont pas les Juifs diabolisés par le Coran.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20115
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mer. 23 août 2017 17:05

Mes comptes sont bloqués sur Twitter et Facebook aujourd’hui pour avoir dit que l’islam est l’ennemi de la vie par Salem Ben Ammar

Je ne fais pas l'apologie de l'islam

Je ne professe pas une idéologie suprématiste comme l'islam

Je n'appelle pas à la haine du non-musulman

Je ne vénère pas un prophète qui aurait pu être le géniteur d'Adolphe Hitler

J'ai honte pour mon humanité de prendre ce prophète-gibier-de-potence pour modèle

Je ne crois pas en une religion qui veut exterminer les Juifs

Je ne prie pas du matin au soir pour jeter l'anathème sur mes semblables humains

Je ne m'adonne pas à la récitation des versets sataniques

Je n'implore pas mon dieu pour punir des feux de l'enfer des êtres humains qui ne croient pas en lui

Je ne respecte pas la loi scélérate et criminelle de l'islam

Je ne me soumets pas aux dogmes liberticides, esclavagistes, inhumains, racistes, inégalitaires, pédophiles, mémoricides, ultra-sexistes, négateurs des droits de la femme

Je rejette l'ordre moral de l'islam qui est la légitimation des interdits et de la perversion morale sous couvert de la religion

Je ne me reconnais pas dans un système de croyance qui fait du sang des innocents le chemin de la félicité

Je ne peux pas partager mon humanité avec des individus qui tuent au nom de leur divin

Je ne puis concevoir que l'on soit fier de de défendre une religion qui flatte les bas instincts humains

Je dénonce les préceptes coraniques qui exaltent le terrorisme et le récompensent

Je ne comprends pas que l'islam bénéficie du statut de religion alors qu'il doit être combattu comme naguère le nazisme et banni du paysage mondial

Je ne peux pas admettre que l'homme musulman ne puisse pas jouir de son libre-arbitre

Je plains ces femmes et hommes qui vouent un culte à une religion tyrannique et qui fait de la mort un culte de la vie

Je dénonce la loi de l'islam qui condamne à la double peine la femme violée et innocente son violeur

Je suis abasourdi par tant de bienveillance et de mansuétude à l'égard de l'islam

Je suis stupéfait et consterné par la manipulation diabolique de l'opinion publique à laquelle se livrent les gouvernements et les médias occidentaux pour faire passer les crimes terroristes comme des actes perpétrés par des individus dépourvus de leurs facultés de discernement

Je suis désorienté et désabusé par les manœuvres sémantiques pour ne pas nommer l'islam comme étant la doctrine politique qui sous-tend et motive les actes terroristes

Je suis condamné au silence par Twitter et Facebook pour avoir mis à nu l'islam et tiré la sonnette d'alarme sur ses desseins néfastes pour l'humanité.

Je ne cesserai jamais de le rappeler il porte en lui tous les germes de destruction de la vie sur terre

Je déplore enfin que les musulmans n'aient pas les ressources morales et intellectuelles et le courage de briser les chaînes de leur état d'esclaves. Plutôt que de jouer aux avocats du diable et aux pleurnicheurs de service à chaque attentat terroriste qui plonge le monde dans l'horreur, j'aurais aimé les voir sortir dans la rue le Coran à la main et de nous faire la lecture des versets qui exhortent à la violence contre les non-musulmans. Ils doivent savoir qu'il n'y a pas de contexte et que le texte pseudo sacré est valable en tous temps et tous lieux.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20115
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » ven. 25 août 2017 17:59

Chaque attentat terroriste fait naître des nouvelles vocations et le monde n’est pas au bout de son cauchemar
par Salem Ben Ammar

L'été 2017 qui touche à sa fin s'avère être un des étés les plus meurtriers en matière d'attentats terroristes tout particulièrement en Occident qui ont atteint leur point culminant à Barcelone, 15 morts et 100 blessés. Ceci sans tenir compte de l'attentat à la voiture-bélier à Marseille où l'on cherche à le faire passer pour un acte de démence ainsi que les attentats avortés de Mellila, l'enclave espagnole au Maroc contre un policier de la guardia civil, la Tour-Eiffel et Levallois-Perret qui ciblaient des militaires de l'opération Sentinelle.
Force est de constater que la majorité des auteurs des attentats sont originaires de l'Afrique du Nord avec une prédominance marocaine.
Il ne s'agit pas de stigmatiser telle ou telle catégorie de population, mais l'on ne peut pas faire abstraction de la nationalité de leurs auteurs indépendamment de leur religion.

Leur message est clair, tant l'Occident et le monde ne se plient pas à la loi de l'islam, ils n'auront jamais la paix.
Continuer à les harceler en les frappant dans leur chair jusqu'à ce qu'ils finissent par céder et ne trouver leur salut que dans la reddition.
Plus rien ne semble les arrêter dans leurs délires cosmiques et hégémoniques. Nés pour mettre l'humanité tout entière sous les babouches d'Allah.
Combien sont-ils à y croire ? Des milliers ? Des centaines de milliers ? Des millions voire plus des dizaines de millions ? Ils sentent que la victoire est proche et que le règne de l'islam sur le monde est sur la bonne voie.
Ce n'est certainement pas en les fichant tous, car leur identification est mission impossible pour plusieurs raisons, ne serait-ce en se fondant dans la masse pour passer inaperçu comme le chauffeur de la fourgonnette-bélier de Barcelone, sauf s'il l'on considère que chaque musulman est un danger pour la paix et la sécurité dans le monde, ce qui est le pire amalgame que l'on puisse faire.
L'ennemi n'est pas repérable. Il peut être monsieur tout le monde. Il n'a pas de faciès musulman, car l'islam n'est pas un marqueur génétique, ni morphologique. Le démon islamique peut surgir de sa boîte n’importe quand et n’importe où.
La police a beau faire son travail, l’ennemi est très imprévisible. Malheureusement le problème du terrorisme islamique est de plus en plus insoluble.
C’est une véritable quadrature du cercle.
Un simple quidam aussi inoffensif qu’une fourmi peut se muer du jour au lendemain en prédateur féroce. L’épisode de l’assassinat abominable de Mme Halimi doit nous éclairer tous sur la nature insaisissable de ce terrorisme. Ils sont probablement beaucoup plus nombreux qu’on ne l’imagine.
De plus en plus de terroristes qui sont passés à l’acte ne sont pas connus des services de police pour radicalisation avec l'étudiant algérien en journalisme qui a voulu abattre un policier avec son arme de service.
On est face à un profil de terroriste impossible à définir en amont. Le gentil voisin, bon vivant et bon père de famille, ouvert et disponible. Jamais un mot plus haut que l’autre. Il peut demain être pris de folie meurtrière et devenir terroriste.
Est-ce une folie d’ailleurs, ou plutôt l’heure du passage à l’acte qui a sonné, où le mécréant tant honni dans les prières sataniques musulmanes doit enfin payer le prix de son incroyance en Allah.
Il n'y a aucune relation avérée de cause à effet entre musulman et terroriste. Mais chaque terroriste qui met en exécution les appels au meurtre des mécréants du Coran est comme on le constate musulman.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20115
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » sam. 26 août 2017 11:53

Adieu la Tunisie, le pays de mes entrailles
par Salem Ben Ammar

Je n'ai pas de ville de mes rêves, ni un pays de cocagne ni de cité idéale.
J'ai eu l'infime bonheur d'avoir vécu pendant les 20 premières années de ma vie dans une ville merveilleuse du nom de Tunis, aux origines millénaires.

Une ville qui n'était arabe ni musulmane. Elle était tunisoise où ses habitants ne se distinguaient pas les uns des autres et communiquaient dans la même langue avec leur accent propre.

Ils n'étaient ni arabes, ni juifs, ni maltais, ni italiens, ils étaient tous ses enfants. J'avais imaginé le monde à travers ce tableau aux couleurs des lumières de la vie. Le frère, le cousin, l'oncle, la tante, les grands-parents, n'étaient pas ceux de ton sang, mais de ton voisinage.

Nous étions identifiés par nos quartiers d'appartenance géographique, ouled houmat al- Hafsia, Bab-Souika, Bab-Jadid. C'était au-delà des clivages sociaux, ethniques, tribaux, claniques et religieux. J'avais appris au cours de ces 20 premières années de ma vie que l'on ne juge pas l'humain sur sa couleur, ses origines et sa croyance mais sur ses mérites et sa proximité psycho-affective avec son prochain.

Une ville que j'ai quittée en 1972, pour rejoindre un autre pays de mon cœur et de mon intellect, la France, mais tout en rêvant qu'un jour j'y retournerai.

Mais depuis ce rêve s'est évaporé dans les nuages toxiques de l'islamisation à forte dose de la société tunisienne où l'on juge l'humain à l'aune de sa soumission à l'islam
Où l'on est plus Tunisien si l'on est pas musulman. Un pays où ses vrais enfants ne sont plus ses enfants car ils ne sont pas musulmans.

Une société dans laquelle je ne me reconnais plus car ma Tunisie des couleurs, des saveurs et des lumières de la vie est morte dans les années 70.

J'ai choisi de vivre sur les bords septentrionaux de la Méditerranée pour que les vagues de notre belle Mare Nostrum me charrient les souvenirs de ce qu'aurait pu être encore aujourd'hui un Jardin d'Éden terrestre mais l'islam lui a pris son âme pour toujours.

Image



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20115
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mar. 29 août 2017 15:48

Si cet Allah était si grand les musulmans ne seraient pas misérables par Salem Ben Ammar


Allah ce satané divin. Les musulmans n'ont que son nom dans leur bouche. Comme s'il était carrément le seul mot ou presque qui peuple vocabulaire. On entend l'évocation de son nom à chacun de leurs actes et à chacune de leurs paroles.

Il est tout pour eux et ne vivent que par et pour lui. Ils tueraient pères et mères pour lui. Certains d'entre eux égorgent des humains comme ils égorgent des moutons pour lui.

Grand mal ne fasse à ceux qui ne croient pas en lui et qui le rejettent après avoir cru en lui.

Gratifié de tous les attributs sans qu'il n'ait jamais fait la démonstration de ses capacités depuis que Mahomet l'avait prolue divin des musulmans.

Il est tout puissant, omnipotent. omniscient et "omnitout", mais j'ai comme le sentiment qu'il est omnirien sinon il n'aurait pas besoin de berger pour garder son troupeau et ramener les brebis égarées dans l'enclos car il aurait pu le faire lui-même en s'adressant directement à chacune de ses créatures et n'aurait pas choisi un ignoble individu comme Mahomet pour porter son messsage, ignorant lui-même qu'il était inculte et narcissique.

Un divin qui connaît tout sur tout et capable de transformer des humains en singes pour lui avoir désobéi pourquoi n'a-t-il pas fait de ses ouailles des lumières de savoir et de connaissances ? De tocards des cracks

Ne dit-on pas qu'il connaît mieux ses fidèles qu'ils ne se connaissent eux-mêmes individuellement et que leur personnalité est façonnée par lui ?

Il est censé faire d'eux ce qu'il veut et quand il veut. Impulsant leur conduite bonne et mauvaise selon sa volonté.

S'il a fait le riche et le pauvre, qu'attend-il pour élever les musulmans au rang des contributeurs au bien commun de l'humanité s'il est aussi faiseur d'hommes qu'on ne le prétend ?

Ce dieu doit servir de subterfuge pour les gourous pour donner un verni mystique à leur entreprise de manipulation des masses.

Plus les gens sont crédules plus on leur fait gober la grosse couleuvre de dieu.

Il n'a qu'à convaincre chacune de ses créatures lui-même, directement sans intermédiaire, au moins son message ne risque pas d'être édulcoré et falsifié.

Le ridicule est atteint avec Mahomet qui veut être traité par les destinataires du message l'égal de son dieu voire plus puisque dans les pays musulmans un blasphème est beaucoup moins pénalisé que l'offense faite à Mahomet.

En Tunisie, insulter Allah c'est 6 mois de prison, insulter son imposteur de rassoul c'est 7 ans de pénitence.

Quel est le vrai divin, est-ce Allah ou Mahomet ?

Si ce divin n'était pas impotent et déficient, il se serait montré visionnaire et plus perspicace et lucide dans son choix de recrutement d'un messager qui a fait du carnage son message de persuasion et qui avait fait de la terreur la voie de l'expansion de l'islam ?

Un divin turbulent, orgueilleux, colérique, dépourvu de sagesse, violent, colérique, injuste, bourré de préjugés et excessif dans ses rapports aux hommes auxquels il dénit les droits d'aimer, de créer, d'innover, d'être acteurs de leur vie est tout sauf l'image que l'on peut se faire de lui.

Le divin des musulmans est en réalité la créature malfaisante et effrayante d'un mégalomane, assoiffé de revanche sociale, né d'un père inconnu, enfant d'une mère libertine et qui l'avait abandonné à une mère-nourricière. Vivant dans l'ombre d'une autre femme pendant 25 ans dont il était le gigolo. Ruminant toute sa vie la haine de soi et de l'autre, rejeté par sa propre tribu, il avait réussi de faire de ses propres frustrations un catalyseur de conquête du pouvoir au nom d'un divin créé en toute pièce pour manipuler les masses à son image.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20115
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mar. 29 août 2017 15:58

L’islamisme est bien le qualificatif approprié pour le terrorisme par Salem Ben Ammar


Je ne vais pas faire les louanges de M. Macron et lui tresser des lauriers, mais force est de constater que c'est la première fois en France est qu'un responsable politique et pas n'importe lequel, ose accoler le qualificatif islamiste au terrorisme.

Le terrorisme n'est ni fondamentaliste, ni radical, il est l'arme de guerre des islamistes contre le reste du monde.

L'équation islamisme=terrorisme est enfin validée par le Président de la République et devrait ouvrir la voie à l'interdiction de toutes les accusations islamistes sévissant sur le sol français et dont la première d'entre elles l'UOIF filiale à 100% de la Confrérie terroriste des frères musulmans déclarée hors la loi en Égypte et aux E.A.U.

L'islamisme ne peut pas continuer à avoir droit de cité en France à travers son tissu associatif et ses mosquées tout en rimant officiellement avec terrorisme.

Il ne suffit pas de le mettre en cause verbalement si cela n'est pas suivi d'effet.

Va t'en enfin en France mener une politique de fermeté et d'intransigeance envers le plus grand mal de notre temps qu'est l'islamisme ?

Si tous les musulmans ne sont pas des islamistes, tous les islamistes sont des terroristes et un danger mortel pour la paix et la sécurité dans le monde.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20115
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » sam. 2 sept. 2017 10:19

Le port du voile est la marque de la chosification de la femme musulmane par Salem Ben Ammar

Qu'est ce peut bien se passer dans la tête d'une voilée pour s'afficher ostentatoirement avec les chaînes de son état de son état d'esclaves ?

Franchement, à les regarder certaines sont d'une laideur absolue et je n'arrive pas à comprendre le sens de leur port du voile si ce n'est pour rendre leur laideur plus répugnante.

A se demander si le port du voile n'est pas synonyme de laideur morale et physique.

Elles n'ont toujours pas appris que le voile n'est pas né avec l'islam, il n'y a rien de nouveau dans le ciel sinistre de leur religion, il a été emprunté par le Calife Omar aux autres peuples et que son port était associé originellement aux prostituées du Temple à Babylone.

On peut comprendre leurs motivations cultuelles si le port du voile n'avait pas un caractère profane et qui servait de distinguer les femmes de petite vetu des femmes dignes.

En Anthropologie, on m'a appris d'observer sans jugement de valeur, or quand je croise une voilée je ne peux pas m'empêcher de chercher à comprendre ce qui se passe dans sa tête.

Est-elle consciente que le port du voile à un signifiant qui renvoie à l'image de la femme indigne que son signifié je suis unre femme entièrement à part victime du machisme oppressant des miens. Un champ de labour.

Quant à vouloir en tirer une plus-value, elle n'a rien compris au message de Mahomet quoi que tu fasses ma belle tu restes la pire calamité que j'aie laissé derrière moi aux hommes. Si pour être une huri parmi 72 rivales est-ce que vraiment ça en vaut la peine ?

Quel supplice de se déguiser en ninja pendant les fortes chaleurs ou même seulement s'entorchonner la tête avec du synthétique noir ?

Le paradis est au complet depuis le fameux voyage intergalactique de Mahomet qui avait dit lui-même que quoique les femmes fassent leur place est en enfer.

Ce n'est pas un peu curieux si le paradis était plein de mâles, c'est que le Jugement dernier avait déjà eu lieu d'après le témoignage de Mahomet lors de son audience privée avec Allah.

Les hommes musulmans devraient apprendre que la vertu d'une femme n'est pas dans son accoutrement, il est dans le respect de sa féminité et dans la reconnaissance de son statut d'humain à part entière dans la société.

Le port du voile n'est que les barreaux de sa prison mentale et sociale et la marque de l'infamie de sa relégation et sa chosification.

Image



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20115
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mer. 6 sept. 2017 11:46

Si l’islam m’était conté
par Salem Ben Ammar

L'islam était apparu avant le Big bang..
L'islam n'a jamais aboli les 10 commandements.
L'islam n'a jamais décrété qu'il clôt la chaîne des religions révélées.
L'islam reconnaît tous les prophètes. l'islam est la religion d'Eve et d'Adam, de Moïse et d'Abraham, de Noé et de Jésus, de l'Abbé Pierre et de Mandela
L'islam est la religion du savoir et de l'excellence.
L'islam a créé le premier humanoïde.
L'islam a inventé le langage.
L'islam a inventé le feu.
L'islam respecte les gens du Livre.
L'islam est la lumière faite vie.
L'islam a mis en valeur les civilisations des peuples frappés par la grâce d'Allah.
L'islam a réajusté et corrigé le message divin.
L'islam est la seule religion agréé par Allah.
L'islam est la solution idoine pour tous les maux de l'humanité. L'islam laisse le libre-choix à ses fidèles.
L'islam n'a jamais appelé au meurtre des infidèles.
L'islam est la liberté faite religion.
L'islam a enfanté la démocratie et les droits de l'homme.
L'islam est la non-violence faite religion.
L'islam n'a jamais chassé les juifs et les Chrétiens d'Arabie.
L'islam honore la femme et la traite comme l'égale de l'homme. L'islam a fait de la création artistique, littéraire et la recherche et développement son premier pilier.
.L'islam favorise l'amour de son prochain indépendamment de sa croyance.
L'islam ne distingue pas le musulman du non-musulman.
L'islam n'a jamais placé le musulman à la première place de la hiérarchie humaine.
L'islam n'a jamais interdit le mariage d'une musulmane avec un non-musulman.
L'islam est dihadophobe et promet l'enfer aux djihadistes.
L'islam protège le droit de la petite enfance.
L'islam juge les hommes selon leurs mérites et non-pas selon leur piété.
L'islam a développé le sens critique et l'esprit du doute chez les siens.
L'islam ne bride pas les hommes, il les laisse maîtres de leur choix de vie et de leur pensée.
L'islam n'a jamais dit que ton frère est celui qui est musulman comme toi. Pour lui ton vrai frère est celui qui œuvre pour le bien commun de l'humanité et que sans lui tu serais toujours en train de végéter dans le monde des ténèbres.
L'islam n'a jamais prétendu qu'il est une science exacte.
L'islam est contre le scientisme.
L'islam n'a jamais fait de l'épée la voie pour le paradis.
L'islam réserve le paradis à tous les hommes de bonne volonté.
L'islam est amour, paix et tolérance, pour preuve tous les pays musulmans ont inscrit en lettres d'or la liberté de culte et de conscience dans leurs constitutions.
Tous les musulmans sont libres d'abjurer l'islam mais ils y restent car après lui, il n'y a plus d'espoir de survie

Image



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20115
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mar. 12 sept. 2017 12:44

L’affaire de Livry-Gargan : l’antisémitisme frappe encore les Juifs chez eux par Salem Ben Ammar


Les actes anti-musulmans, comme si les musulmans étaient un group national identifiable par des traits physiques particuliers, n'ont ont pas le même caractère de violence loin s'en faut, aucune victime à déplorer à ce jour, contrairement à ceux qui sont dirigés contre la communauté juive dont les membres ne sont même plus en sécurité chez eux.

Comparer ces actes entre eux c'est de la banalisation des crimes antisémites, faire passer les coupables pour des enfants de chœur et insulter la mémoire des victimes de la barbarie antijuive en France

Paradoxalement on se garde de les qualifier d'antisémites quand leurs auteurs sont de confession musulmane comme l'affaire du meurtre de Mme Halimi portant pourtant la signature d'Allah Akbar.

N'en déplaise au parquet, son meurtrie s'est rendu coupable de crime terroriste à caractère antisémite.

L'agression crapuleuse de Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis, qui a failli avoir des conséquences tragiques pour les victimes dont la plus âgée a 84 ans vient s'ajouter à la longue liste d'autres attaques qui ont endeuillé la communauté juive en France depuis 2006. L'affaire du gang Halimi, dite aussi l'affaire Halimi, l'école juive de Toulouse, Créteil, le supermarché Cascher de Vincennes réveille les souvenirs douloureux des carnages de Toulouse et Vincennes.

Hitler tuait et spoliait les Juifs parce qu'ils sont Juifs. Aujourd'hui en France les voyous des cités de confession musulmane séquestrent, violentent, tuent et volent les Juifs parce qu'ils sont juifs.

Tout parallèle entre les deux serait fortuit n'est-ce pas ?

Un pays qui faillit dans son devoir de protection de ses minorités et qui ferme les yeux sur les dérives barbares d'une autre minorité pour ne pas soi-disant la stigmatiser est un pays en faillite morale et politique.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20115
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mar. 12 sept. 2017 17:40

Tout pays conquis par l’islam est un champ de ruine, une morne plaine et un désert d’ignorance et d’âneries
Salem Ben Ammar 3 commentaires

Le monde découvre avec stupeur la destruction du patrimoine archéologique et intellectuel au Mali, la Syrie, l’Irak, la Tunisie et les menaces que les fondamentalistes font peser sur les pyramides comme si cela était un phénomène nouveau dans l’histoire de l’islam. Il leur aurait suffi de lire Ibn Khaldoun pour mesurer à quel point l’islam voue une haine dogmatique pour les sciences, le savoir, les livres, l’archéologie et les cultures des peuples conquis.

« Que sont devenues les sciences des Perses dont les écrits, à l’époque de la conquête, furent anéantis par ordre d’Omar ? Où sont les sciences des Chaldéens, des Assyriens, des habitants de Babylone ? […] Où sont les sciences qui, plus anciennement, ont régné chez les Coptes ? Il est une seule nation, celle des Grecs, dont nous possédons exclusivement les productions scientifiques, et cela grâce aux soins que prit El-Mamoun de faire traduire ces ouvrages.
[…] Les musulmans, lors de la conquête de la Perse, trouvèrent dans ce pays, une quantité innombrable de livres et de recueils scientifiques ; [leur général] Saad ibn Abi Oueccas demanda par écrit au khalife Omar ibn al-Khattab s’il lui serait permis de les distribuer aux vrais croyants avec le reste du butin. Omar lui répondit en ces termes : “Jette-les à l’eau ; s’ils renferment ce qui peut guider vers la vérité, nous tenons de Dieu ce qui nous y guide encore mieux ; s’ils renferment des tromperies, nous en serons débarrassés, grâce à Dieu !” En conséquence de cet ordre, on jeta les livres à l’eau et dans le feu, et dès lors les sciences des Perses disparurent. »

— Prolégomènes, 3e partie, éd. Quatremère, trad. de Slane, p. 89-90 et 125.

Ni Averroes qui fait la fierté de tous les musulmans sans pour autant qu’il soit enseigné dans leurs universités où la philosophie considérée comme une hérésie n’a pas sa place fut persécuté sur la fin de sa vie et condamné à l’exil à l’exil à Lucena, c’est à des juifs et à des chrétiens attachés à conserver et traduire ses œuvres qu’il doit son influence posthume. Et les musulmans continent à nier les évidences et proclamer que l’islam a révolutionné les sciences sans étayer leurs assertions par les moindres preuves. Pour eux, il suffit de croire pour donner du sens à leurs délires mensongers. nier malgré les évidences coraniques : lisez au seul nom de votre créateur ! Si les musulmans sont bouchés et dépourvus de discernement , ce n’est pas la faute à Allah lui-même et son porte-plume le Messager au message confus, contradictoire, abscons, tautologique, redondant, indigeste, incohérent, charlatanesque, ethnocentrique, apocryphe, et copier-coller, de leur avoir bien stipulé : ne rien lire d’autre qui ne soit pas l’expression de son œuvre, qui doit porter sa signature incréée..

L’islam n’a jamais encouragé le pluralisme intellectuel ni insufflé à ses fidèles un quelconque souffle d’éveil intellectuel afin qu’ils s’ouvrent et s’imprègnent des cultures d’autres peuples. Si l’islam était un facteur d’enrichissement culturel et humain, pourquoi a-t-il dissous la culture Amazigh par exemple pour la rendre illicite pour la population nord-africaine ? Pourquoi sans Napoléon le monde n’aurait jamais découvert la civilisation égyptienne ? Pourquoi les partisans de l’islam des sources s’attachent à détruire les symboles des mémoires historiques millénaires des peuples coulés dans son moule, telle la destruction des statues de Bouddha de Bamiyan par les Talibans qui sont musulmans littéralistes ? Pourquoi l’Arabie Saoudite, bailleur de fonds attitré du wahhabisme et artisan majeur de sa propagation s’oppose farouchement à toute fouille archéologique sur son territoire ? Est-ce la peur de la vérité qui interdit aux musulmans de rechercher la vérité sur leur propre mémoire historique dont l’archéologie, l’anthropologie et l’histoire sont les catalyseurs ? Pourquoi les pays musulmans se ferment de plus en plus à l’enseignement philosophique ? Pourquoi les pays musulmans font disparaître de plus en plus l’enseignement de la philosophie des programmes scolaires ? Craignent-ils qu’un tel enseignement puisse remettre en, cause leur théories créationnistes et farfelues et ridiculisent l’islam ? Il y a tout lieu à penser que c’est l’O.C.I., véritable gouvernement mondial des pays musulmans soumis au diktat de l’Arabie wahhabite qui veut impose aux pays musulmans l’interdiction de la philosophie et ses effets « néfastes » sur le cerveau musulman, condamnés à rester pour l’éternité dans la seule et unique pensée islamique. Seule source du savoir pour les musulmans. Au point que l’islam est la seule religion au monde d’être doté de ses propres savants, ulémas. Voilà pourquoi des hommes comme Qaradhahoui et Ghannouchi, des apprentis sorciers aussi incultes qu’obscurantistes, présidaient jusqu’à mois de juillet 2013 à la destinée de l’Union des Savants Musulmans.Comme le burlesque ne tue point, le simple fait de mémoriser le coran vaut à son auteur la reconnaissance aujourd’hui de la nouvelle république islamique de la Tunisie.

Il est permis de douter de ce que Boukhari a pu rapporter sur l’authenticité des hadiths du prophète imposteur quant à ses enseignements sur la nécessité pour les musulmans d’acquérir et de s’instruire du savoir des autres peuples. Si tel était le cas, ils n’auraient jamais commis les pires crimes culturels de l’histoire en brûlant la bibliothèque d’Alexandrie et les œuvres scientifiques et littéraires monumentales persanes. Rien ne plaide par conséquent en faveur d’une telle thèse au vu du comportement négationniste et nihiliste des fidèles musulmans qu’ils soient salafistes, wahhabites, qoutbistes ( frères musulmans) vis-à-vis des cultures non-musulmans jugées comme hérétiques.

Dans ce contexte, la secte Boko Haram, le livre est illicite, soeur idéologique de la secte tunisienne d’Ennahdha est l’archétype-même de ce que doit être le rapport du musulman fondamentaliste aux autres cultures.

Le fondamentalisme musulman qui envahit le champ social et culturel du monde musulman marque le retour en force de l’islam de Mahomet qui n’a jamais exhorté son peuple comme si un égyptien était membre de sa tribu qu’il haïssait tant, d’aller quérir le savoir même en Chine. De l’hagiographie on en a fait une vérité absolue.

L’islam est l’art de faire du mensonge une norme religieuse, une obligation pour tout musulman dans le sentier d’Allah, la takkyia. Le prophète autoproclamé n’a jamais dit : tu ne mentiras point. Bien au contraire, il autorise l’esbroufe et la manipulation de la vérité au nom des intérêts supérieurs de l’islam ou pour duper le non-musulman.
Les dogmes de l’islam sont ceux du savoir monolithique et de l’ultra sectarisme religieux. L’islam comme toute idéologie fasciste est conscient qu’il ne peut prospérer que sur le terreau de l’ignorance, il ne va pas donner à ses fidèles les moyens de s’affranchir de son pouvoir pesant et castrateur. Pour lui, l’homme n’est pas pourvu de volonté propre, il doit rester à l’écart des modèles importés de compréhension et de réflexion susceptibles de nourrir sa réflexion et de le détourner des chemins de l’islam qui sont en réalité ceux de la misère intellectuelle, de l’aridité créative, ceux-là-mêmes dans lesquels les musulmans, à l’exception des chiites regardés comme des impies par les musulmans orthodoxe, sont embourbés depuis la naissance de cette culture de la mort de la vie et de l’extinction des lumières sur la quête du savoir.

Il n’y a pas de quête de savoir et de connaissances dans l’islam de celle d’Allah et toute autre voie qui éloigne l’homme de lui est un sacrilège. Or l’islam lui-même en tant que forme la plus aboutie de l’hétérodoxie judéo-chrétienne a peur que l’on découvre sa véritable identité mystificatrice, à travers une grille de lecture critique qui met à nu son imposture.

Tous les vrais savants majoritairement non-arabes imprégnés de philosophie grecque, déjà quelque peu sectaires ignorants de la pensée romaine, byzantine, hindoue, chinoise, latine, perse, qui ont tenté de lever le voile sur l’herméneutique musulmane furent persécutés et leurs œuvres détruites.

Le wahhabisme qui est la pointe du combat de l’obscurantisme musulman a au moins l’immense mérite de révéler au monde la culture ancestrale et les mœurs et coutumes qui ont irrigué cet islam des sources devenues aujourd’hui le vrai ennemi des sciences, de l’archéologie humaine et historique, de la diversité, du multi confessionnalisme et des cultures et qui veut enchaîner les musulmans aux dogmes de l’inertie éternelle et de la mort de la pensée humaine.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20115
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » jeu. 14 sept. 2017 17:40

Avec l’abrogation de la circulaire de 1973, allons-nous assister à la naissance d’une Tunisie séculaire ? par Salem Ben Ammar

L'abrogation de cette circulaire est le fruit des combats acharnés des femmes tunisiennes qui sont des milliers dont la situation matrimoniale en Tunisie étaient alambiquées.
Mariées en Italie et en France notamment mais toujours célibataires aux yeux des autorités de leur pays d'origine du fait de l'absence du certificat de conversion dans leurs dossiers de demande de transcription de leurs mariages dans les registres de l'état civil tunisien. Islamiser les conjoints contre leur gré. A moins de devenir des musulmans d'opportunité pour ceux qui consentent à cette obligation ubuesque. Comme si la réussite du couple était dépendante de leur foi commune d'une part et d'autre part on présuppose que la Tunisienne était forcément musulmane.
En tout état de cause cette circulaire allait à l'encontre de la Convention de New York du 7 novembre 1962 qui interdit les discriminations religieuses, raciales, politiques en matière de mariage et dont la Tunisie était de surcroît signataire.
Mais ce n'est qu'une étape pour pouvoir jouir un jour des mêmes droits que les hommes notamment dans l'héritage régi par le droit musulman qui ne reconnaît pas l'égalité entre les femmes et les hommes;
Je tiens à adresser mes plus chaudes félicitations aux femmes tunisiennes pour avoir ouvert une brèche dans la forteresse musulmane. Mais quelle brèche !



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20115
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » sam. 16 sept. 2017 11:02

Salem Benammar

Nous faisons tous des fautes de frappe, d'orthographe, de grammaire et de syntaxe.
Mais de grâce relisez-vous et apprenez à vous corriger.
Merci aux amis qui likent et partagent qu'ils prennent le temps de lire les posts et de signaler les fautes.
Un service à rendre à la langue française.
====================================
Que de souffrances pour ce peuple. Depuis l'Égypte pharaonique, en passant par Babylone pour finir dans les fours nazis, détestés par les chrétiens et haïs à mort par les musulmans, pourquoi ? Ils ont toujours voulu rester eux-mêmes. Marquer leur droit à la différence et fiers d'être ce qu'ils sont. On leur prête tous les complots du monde parce que leurs ennemis sont incapables d'assumer leur humanité. Ils font d'eux leurs bouc-émissaires. Quand on ne veut pas se remettre en question et se faire violence pour d'instruire de ses échecs on rejette tout sur les Juifs qui malgré tous les malheurs qu'ils ont vécus, ils ont fait de leur martyr une force de résilience.
Plutôt que de s'en inspirer on veut les anéantir pour occulter sa propre faiblesse
Les Juifs sont ce que l'humanité devrait être.Toujours là à surfer sur les vents contraires sans ruminer sa rancœur.
Ils auraient pu rendre les armes au lendemain de la Shoah, ils s'en sont sortis plus forts que jamais. On reconnaît les vrais humains à leur sursaut d'orgueil et de leur amour de la vie. Les Juifs sont un exemple pour nous tous mais la jalousie maladive nous rend sourds et aveugles.
De tous les peuples au monde avec les Indiens d'Amérique, ils sont ceux qui ont payé le plus tribut à la barbarie humaine.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20115
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mer. 20 sept. 2017 17:37

Un jour peut-être on enseignera aux Français nos ancêtres les Arabes
par Salem Ben Ammar

Douce France je suis de moins en moins sûr mais pauvre France le doute n'est permis.

Je plains ce pays que j'aime tant d'avoir déroulé le tapis rouge à l'hydre islamique qu'elle a prise pour une bête inoffensive.

La France héritière des Lumières est en train de mourir pour laisser la place à une France cauchemardesque toute revêtue de noir comme si elle portait son propre deuil.

Ses cités peuplées des femmes et d'hommes sortis tout droit des temps des cavernes qui effrairaient Belfegor et Frankenstein. Ils font régner sur elles un vent de la mort.

A travers leur tenue vestimentaire et leur look afghan tout indique qu'ils sont des candidats à la médaille du travail.

De quoi vivent-ils ? Mais des bienfaits d'Allah pardi !

Se montrer reconnaissants envers cette République naïve et irresponsable qui leur a donné leur dignité humaine et à fait d'eux des citoyens de plein droit comme s'ils étaient ses vrais enfants serait pour eux un sacrilège, un péché mortel.

En les intégrant dans sa citoyenneté la France est en train de se désintégrer elle-même.

Qu'est-devenue cette France de la vie qui nourrit mon intellect et qui a rayonné sur le monde, séduisant artistes, peintres, poètes, chercheurs, écrivains et tous les amoureux de la liberté du monde entier ?

La République se voile plus que jamais et Marianne est au stade final de sa métastase cancéreuse.

Trop pessimiste quant à ses chances de rémission.

Je vois plutôt une population française résignée, amorphe et plus en plus vieillissante vivant dans des maisons collectives médicalisées et une population importée jeune et nombreuse qui sera la France de demain.

Le futur de la France s'écrira de droite à gauche et ses manuels d'histoire enseigneront l'histoire de nos ancêtres la tribu de Qoreish, celle qui a enfanté le pire criminel sanguinaire de tous les temps l'ignoble pédophile et incestueux Mahomet.





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 24 invités