Salem Ben Ammar

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20179
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mer. 9 nov. 2016 18:48

Dernier message de la page précédente :

L’élection de Donald Trump marque le retour triomphal du patriotisme sur les devants de la scène

09/11/2016 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

Les grands électeurs ont sauvé l’honneur des E.U. en faisant preuve d’un sens patriotique rare et éviter ainsi à leur pays de se trouver l’otage des donateurs musulmans à la fondation Clinton, sa machine électorale.

En effet en votant pour Hilary Clinton islamo-compatible patentée ils auraient fait de leur pays un vassal de l’O.C.I. qui auraient tout le loisir de lui dicter leur volonté si jamais elle avait élue.

Les pays musulmans, à des rares exceptions près dont l’Égypte, ont fait le pari de Clinton dans l’espoir de phagocyter la démocratie américaine mais heureusement que les patriotes américains veillent ai grain.

Avec l’élection de Donald Trump au grand dam de ses centaines de millions de détracteurs dans le monde entier qui ne juraient que par sa perte,le patriotisme retrouve ses couleurs et l’Oumma islamique doit retourner dans les fosses septiques desquelles elle n’aurait jamais dû sortir sans les Britanniques et les Américains.
Mais avec un personnage en rupture avec l’establishment et dépositaire des voix patriotiques américaines il y a tout lieu de croire que le péril musulman va s’éteindre comme un feu de paille.

Les langues vont se délier, les affaires d’État vont être déballées, les archives seront ouvertes notamment celles du 11 septembre 2001, les armes de destruction massive de l’Irak, l’assassinat de l’Ambassadeur des E.U. à Tripoli et la mascarade des révolutions du « printemps arabe ». Outre l’inflexion inévitable de la politique étrangère américaine où la Russie ne sera plus jugée comme l’ennemie à abattre. Fini la politique bienveillante américaine à l’égard des oligarchies pétrolières du Golfe responsable des malheurs du monde couvées par le Département d’État depuis le Pacte de Quincy.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20179
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » jeu. 10 nov. 2016 17:41

Le libre-arbitre expliqué par Allah à ses esclaves

10/11/2016 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire


Le libre-arbitre selon Allah,je choisis pour toi tu n’as pas d’avis à donner là-dessus. Ce qui te paraît bien pour toi est un mal pour moi puisque ce n’est pas mon choix. Tu n’as pas intérêt à refuser quelque chose qui est mauvais pour toi mais qui est réalité un bien pour toi. Il n’y a que Lui et Lui sul qui sait ce qui te convient et ce qui ne te convient pas : » il de peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est maauvaise. » (S.2; V,216).

Même quand je me plante dans mon choix il reste toujours un bon choix quoi que tu en penses et ne t’en déplaise. Tu n’es pas Allah pour juger de la pertinence des opportunités que je t’offre. Le bien ou le mal c’est mon domaine réservé et nul ne peut le contester.

Il n’y a que moi qui a de la jugeote et capable de faire preuve de discernement. Grâce à moi tu n’as pas à te cramer les neurones à chercher ce qui est mauvais et ce qui ne l’est pas. Que tu échoues ou que tu réussisses sache que tu n’y es pour rien. Tu n’as de compte à te demander à toi’même ni de remise en question à faire. Tu ne t’instruis pas de tes échecs ni de jouir de ta réussite. L’échec n’est pas un échec, il est l’expression de ma volonté. Tu n’as pas à répondre ainsi de tes actes et te justifier pour quelque chose que tu n’as pas commis. Mon pauvre crédule si j’avais de toi un homme de raison je n’aurais plus personne pour croire en mes inepties. Et avec ma blanchisseuse des neurones j’ai aucun souci de te bourrer le crâne et de faire de toi une marionnette qui peut se transformer en ange de la mort pour les besoins de ma cause. Sache qu’elle n’a rien de divine je leur sets juste d’alibi pour semer la mort grâce à des fêlés de ton espèce qui avale les couleuvres comme un ivrogne vide son verre de bibine.rr



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20179
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » jeu. 10 nov. 2016 20:43

Salem Benammar
8 novembre, 16:33 ·

Certaines figures du combat contre la haute toxicité de l'islam continuent à séparer l'islam de l'islamisme en laissant croire que les musulmans sont des êtres paisibles et respectueux des lois de leurs pays d'accueil.

Et pourtant ces mêmes musulmans sont les premiers à voter pour leurs frères islamistes en Tunisie et au Maroc et autrefois en Algérie

Ces pseudos islamo-incompatibles sont aussi dangereux que les musulmans qui professent la haine des non-musulmans pendant leurs prières quotidiennes.

En cherchant à faire passer les musulmans pour un modèle de non-violence ils font preuve d'une imprudence coupable si ce n'est de complicité avérée. A se demander s'ils ne sont pas eux - mêmes la troisième branche de la trilogie islam, islamisme et faux apostats.

Quand on a été soi- même un ex musulman déclaré on doit savoir mieux que quiconque que l'islam ne se décline pas à toutes les couleurs ni modulable en fonction des besoins de chacun spirituels et politiques .

L'islam n'est pas foi et l'islamisme est loi. Il est tout à la fois.

C'est pourquoi toute tentative de définition de l'islamisme en tant qu'utopie politique détournant l'islam de son champ cultuel et spirituel est une vue de l'esprit, une mauvaise foi manifeste, une ineptie sémantique et une tromperie sur la marchandise.

Mahomet était lui- même chef de guerre , chef religieux et chef d’État et quand on réclame de lui on ne peut faire le tri entre les trois sphères.

Tout musulman qui se prétend dans la voie de l'islam ne peut restreindre ses rapports avec à un seul champ.

Il doit rester fidèle à son engagement mahométan dans son intégralité et appliquer scrupuleusement les préceptes coraniques.

L'islam n'est pas une simple croyance que l'on se borne à pratiquer dans un espace privé sans débordement sur le lieu public. Sa pratique est tridimensionnelle personnelle, sociale et politique.

Il est de mode aujourd'hui de seriner que l'islam et l'islamisme sont deux entités indépendantes l'une de l'autre et que les musulmans sont blancs comme neige et les islamistes sont des méchants loups.

Il est certes vrai que tous les musulmans ne sont pas tous des islamistes mais seulement en apparence.

En effet, en vérité ils le sont tous, d'une part ils sont soumis aux mêmes dogmes et gouvernés par les mêmes lois avec les mêmes interdits et des buts communs, propager l'islam, le martyr sur le sentier d'Allah et le combat des non-musulmans et d'autre part tous les musulmans quels qu'ils soient feront toujours passer Allah et Mahomet au-dessus de leur conjecture terrestre. Ils n'ont que faire de leur patrie ils doivent tous œuvrer pour la construction de leur funeste oumma.

Le musulman inoffensif d'aujourd'hui est une bombe à retardement demain si les circonstances l'obligent.

Nourris tous à la même culture du mépris de sa propre vie et celle de l'autre.

Guidés par les mêmes principes destructeurs il ne peut y avoir un musulman mu par la paix et un autre mu par la guerre. Dès le lendemain de la mort du fondateur de cette idéologie totalitaire, expansionniste et ultra-violente les musulmans ont commencé ont toujours fait le choix de la passion mortifère pour régler leurs différends plutôt que celle de la raison. Le schisme et les divisions sont consubstantiels à l'islam.

Chiites, Sunnites modérés ou radicaux sont les enfants de l'islam.

Islamistes et musulmans ne sont que des frères siamois reliés au même organe vital qui est l'islam.

Pour combattre l'islamisme il faut combattre l'islam.

Et ceux des musulmans qui mènent la guerre à leurs frères en Syrie et en Irak ne manqueront pas un jour de retourner les armes contre les mécréants qui les soutiennent.

Si l'islam ne pose pas lui- même des frontières entre le spirituel et le temporel il est absolument ubuesque d'établir un distinguo entre le musulman qui vit sa foi et l'islam qui l'affiche comme un trophée de guerre et qui s'active à l'imposer par la force de sa foi en la loi de l'islam



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20179
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » ven. 11 nov. 2016 16:53

Les terroristes ne sont pas des psychopathes, ils sont les vrais musulmans
11/11/2016 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

Dès qu’un musulman commet un crime les médias le font passer pour un déséquilibré et ce sans aucun examen psycho-médical pour le diagnostiquer. Ils ne sont pas experts et pourtant ils se comportent comme tels. C’est comme s’ils cherchaient à occulter la responsabilité de l’islam dans les troubles psychotiques des siens.
Ils n’ont jamais le courage ni l’honnêteté intellectuelle de mettre en exergue les liens de causalité entre l’islam et la violence incontrôlée de certains musulmans. Toutes les religions ont leurs intégristes mais ce n’est pas pour autant qu’ils perdent la raison pour devenir un danger public pour les leurs et la société. Jusqu’à preuve du contraire on a jamais vu un chrétien, un hindou ou un juif faire irruption dans son lieu de culte pour assassiner ou tenter de le faire ses coreligionnaires. Pas plus tard qu’hier plusieurs mosquées dans le monde ont été la cible d’attaques terroristes. Il n’y a aucune raison pour que la piste terroriste soit écartée dans l’affaire de la mosquée parisienne. L’auteur de l’attaque qui a failli ensanglanter cette mosquée n’a rien de déséquilibré, c’est un terroriste qui a certainement coordonné son action avec ses frères daechiens qui s’étaient illustrés hier après-midi à Téhéran et Djeddah.Plus on cache la vérité à l’opinion publique plus on alimente la phobie de l’islam. La terreur règne sur la France plutôt que de la combattre on veut nier les évidences.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20179
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » sam. 12 nov. 2016 14:53

Salem Benammar
6 h ·

Ce matin j'ai un vrai casse- tête à résoudre. Je n'arrive pas à comprendre comment 57% des blancs ont voté pour Trump en 2016 et 92% de noirs ont voté Obama en 2012 ? Est-ce que tous les électeurs blancs et noirs ont voté à 100%:et leurs bulletins de vote mentionnent la couleur de leur peau ? Que fait-on des prés de 50% d"absenteistes ? Ne peut-on pas dire tout simplement que 57% des voix des blancs exprimées ou les 57%;des blancs qui ont voté sont pour Trump et 92% des voix des noirs exprimées ou les 92% des noirs qui ont voté étaient pour Obama ? Et si vote explicitement communautariste il y avait ce serait celui pour Obama. Apparemment le vote emprunt d'une forte connotation raciste est bien et bien le vote afro-americain. A mon sens et comme je n'adhère pas à ce type de réflexion nauséabonde on doit en finir avec l'hystérie raciste et d'analyser les votes autrement que sous l'angle de l'apparence physique.
.
Le noir américain est aussi bon patriote que son compatriote blanc.
La première plaie de la démocratie est celle de caractère confessionnel auquel la France ne va pas y échapper le jour où le parti des musulmans de France sortira de l'anonymat. C'est la mort inexorable de la France elle- même.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20179
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » sam. 12 nov. 2016 16:17

La victoire du patriotisme américain sur l’islamo-mondialisme
Publié le 9 novembre 2016 - par Salem Benammar - 9 commentaires - 1 733 vues

Image

Les grands électeurs ont sauvé l’honneur des E.U. en faisant preuve d’un sens patriotique rare et éviter ainsi à leur pays de se trouver l’otage des donateurs musulmans à la fondation Clinton, sa machine électorale.

En effet en votant pour Hillary Clinton islamo-compatible patentée ils auraient fait de leur pays un vassal de l’O.C.I. qui aurait tout le loisir de lui dicter sa volonté si jamais elle avait été élue.

Les pays musulmans, à de rares exceptions près dont l’Égypte, ont fait le pari de Clinton dans l’espoir de phagocyter la démocratie américaine mais heureusement que les patriotes américains veillent au grain.

Avec l’élection de Donald Trump au grand dam de ses centaines de millions de détracteurs dans le monde entier qui ne juraient que par sa perte, le patriotisme retrouve ses couleurs et l’Oumma islamique doit retourner dans les fosses septiques desquelles elle n’aurait jamais dû sortir sans les Britanniques et les Américains.

Mais avec un personnage en rupture avec l’establishment et dépositaire des voix patriotiques américaines il y a tout lieu de croire que le péril musulman va s’éteindre comme un feu de paille.


Les langues vont se délier, les affaires d’État vont être déballées, les archives seront ouvertes notamment celles du 11 septembre 2001, les armes de destruction massive de l’Irak, l’assassinat de l’Ambassadeur des E.U. à Tripoli et la mascarade des révolutions du « printemps arabe ». Outre l’inflexion inévitable de la politique étrangère américaine où la Russie ne sera plus jugée comme l’ennemie à abattre.

Fini la politique bienveillante américaine à l’égard des oligarchies pétrolières du Golfe responsable des malheurs du monde couvées par le Département D’État depuis le Pacte de Quincy conclu le 14 février 1945 entre Roosevelt et le Roi Ibn Saoud.

Dr Salem Ben Ammar



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20179
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » sam. 12 nov. 2016 18:20

Image

Le vrai sens de la liberté chez les musulmans, l’islam ou la mort
Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

Les musulmans sont libres de quitter l’islam si l’on se fie aux beaux discours des hâbleurs et fabulateurs professionnels musulmans. Pour eux, l’islam n’oblige pas les musulmans à rester dans leurs geôles.

C’est beau, magique, clair, net et mahométan. On peut même dire au risque de duper les marchands de tapis musulmans que c’est l’islam qui a inspiré les rédacteurs de la Déclaration Universelle de 1948, ratifiée et mise en vigueur dans tous les pays musulmans de l’Afghanistan à l’Arabie en passant par le Pakistan.

Sans l’islam, la liberté de conscience n’aurait pas existé ! Ou plutôt la liberté de renoncer à sa liberté pour sauver sa vie ! Mais chez les musulmans, tout se confond. Il n’y a pas plus de différence entre liberté et aliénation, comme entre liberté, hurriya, et houri.

Et celui qui ne le croit pas finira comme nos amis Raef Badaoui récompensé par1000 coups de fouet et 10 ans de séjour à l’ombre aux frais des pachydermes saoudiens pour avoir pensé du mal du culte de la tolérance à l’ombre de l’épée et Ashfraf Fayad, poète palestinien condamné à mort dans ce pays promu au mois de septembre 2015 au Conseil des droits de l’homme de l’O.N.U. pour tentative d’infidélité audit culte.

Les esclaves mahométans savent ce qu’ils perdent s’ils partent. Ils préfèrent se tuer pour Allah plutôt que de mourir pour leur liberté. Ayant été conditionné psychologiquement et idéologiquement, ils s’installent dans les habitudes de leur renoncement et s’en font une raison comme des aveugles qui ont peur de recouvrer la vue.

Endoctrinés du berceau jusqu’à la mort, ils ont perdu toutes leurs facultés de discernement et de résilience. Ils ne se voient pas capables de prendre en main leur destin. Leur vie s’articule autour de la trilogie diabolique, islam, Allah et Mahomet. Il y en au que pour eux et ils ne vivent que par et pour eux. Leurs cerveaux sont programmés de telle sorte à ce qu’ils ne puissent recevoir d’autres informations que celles qu’Allah est ton topographe, ton géomètre, ton baliseur de piste, ton éclaireur, ta boussole, ta carte routière, ton pilote de formule chameau, ton phare, ta sentinelle, ta sentinelle, ton avertisseur, ton vigile qui te défend contre la tentation de te jeter dans les bras de sa rivale liberté.

Il a tout décidé pour toi et a choisi pour toi la meilleure des voies que tu ne puisses le faire toi-même. Lui sait ce qui te sied et te convient, mais tu ne connais rien des galères qui t’attendent et des pièges mortels qui parsèment ton nouveau chemin. C’est pour te protéger de toi-même qu’il préfère de te savoir mort que de vivre dans le péché.

Il veut que tu restes chez lui pour ton bien et tu dois comprendre sa colère de te voir choisir la vie plutôt que de rester dans son ombre. Tu es né musulman et ta vraie liberté est de le rester.

Tu sais bien que tu es un incapable majeur, non-responsable de ses actes.,Tu ne peux faire des choses que tu penses qu’elles sont bien pour toi alors que lui sait qu’ils sont mal pour toi. Allah te connaît mieux que tu ne te connais toi-même. Il réfléchit, pense, cogite, conçois, élabore, trace, dessine et exécute des plans pour toi. Il a toujours eu la liberté de te combler de tes bienfaits et plus près de toi que ta veine jugulaire.

Il est ta conscience et sait ce que ton esprit qui est le Mal te suggère.

Quitter Allah c’est comme si Allah se quittait lui-même. Te voilà averti en toute liberté. Si tu persistes dans ton obstination à vouloir emprunter le chemin qui n’est pas le sien et ne peut donc le tien qui n’existe pas. Ta liberté n’est pas d’aller là où Allah n’est pas, elle là où il est. Allah n’a créé qu’un seul sentier pour tous.

Tu ne me laisses guère le choix qu’à attendre que tu me tournes le dos et puis il n’y a qu’Allah qui le sait. Car c’est lui qui guide ma main et contrôle ma pensée.

Allah t’a doté d’un coeur pour n’aimer que lui et la liberté n’a pas sa place chez toi. Il tient trop à toi, même si toi tu ne veux plus de lui. Il t’aime tellement qu’il ne peut s’imaginer un seul instant de te savoir continuer à vivre sans lui. Il te tue pour ton bien. Il ne t’a pas contraint à partir, c’est toi qui a voulu le faire contre sa volonté, tu dois savoir que l’esclave que tu es n’a pas de choix à exprimer. Seule la sienne compte et en faisant ce que tu as fait tu as agi contre sa volonté voilà pourquoi tu dois laver l’affront que tu lui as fait.

PS: Prière à un anglophone de traduire le texte anglais



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20179
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » lun. 14 nov. 2016 11:08

Salem Benammar

Qu'elle est nulle mon héroïne !

Elle prétend que les musulmans sont pour la démocratie. Elle est plus nulle que nulle à moins qu'elle ne soit de mauvaise foi comme celle dont elle se fait l’entremetteuse pour les faire accepter par les pauvres français qui n'en peuvent plus de leur arrogance. Elle ne sait pas que la charia est l'islam lui- même. Elle est sa loi et sa substance.

Elle n'est ni un code civil, ni un code pénal ni un ordre moral ou sa constitution elle est tout à la fois. Sa codification n'est pas postérieure à la révélation elle - même elle est sa matrice temporelle et intemporelle.

Elle est la voie à suivre pour tous les musulmans et malheur à ceux qui y devient.

Un islam sans la charia est un comme une voiture sans moteur. Que cette générale en carton papier qui veut nous faire croire que la charia est n'est pas consubstantielle à l'islam et que l'immense majorité des musulmans peuvent emprunter la voie de la démocratie sans que cela ne heurte pas leurs dogmes révise ses gammes et s'instruise du Coran.

Elle doit arrêter de mentir aux Français. Quand on est patriote on dit la vérité à ses compatriotes. Le courage en politique est un art de faire le masque de ses ennemis sans mettre les gants. Elle fait du rentre de dedans ou elle se la ferme



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20179
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » lun. 14 nov. 2016 11:40

Avec la Charia la loi de l’islam, la femme est coupable d’avoir été violée
Salem Ben Ammar Un commentaire


On reconnaît un Etat de droit à sa capacité à juger les faits sans préjugés et parti pris. Mais la justice pénale tunisienne n’en a cure de ce principe élémentaire de droit. Au lieu de qualifier et juger d’abord les faits aggravés de viol et d’extorsion de fonds sous la menace d’arme à feu, de surcroît une arme de service, commis par des agents dépositaires de l’autorité publique et ce pendant l’exercice de leurs fonctions, elle commence par faire le procès des victimes pour atteintes ostentatoires aux bonnes mœurs, un chef d’inculpation abscons, sur la simple foi d’un procès-verbal vicié entaché d’irrégularités établi par des policiers-violeurs-racketteurs qui devrait être en tout état de cause frappé de nullité.

Comment peut-on être juge et partie sans que cela ne soulève de sérieux doutes sur la validité du procès-verbal ? On ne peut que s’interroger sur sa portée juridique, alors qu’il a été rédigé par les auteurs présumés du crime pour viol.

La justice tunisienne s’appuyant sur un constat entaché d’irrégularités tant dans la forme que dans le fond fait preuve d’un sens particulier de l’équité et de professionnalisme. A trop vouloir privilégier la morale publique aux détriments des droits des victimes, elle se couvre du voile de l’ignominie et l’infamie à l’image de celle qui a cours sous les cieux de son modèle wahhabite qui ne reconnaît pas le viol et où la victime d’un viol est passible de la peine de mort (Women and sexuality in Musulim societies Editions WWHR 2000). Il est à craindre que la victime tunisienne ne subisse le sort des autres femmes violées en Arabie Saoudite, au Yémen, à Dubaï, au Pakistan, au Bengladesh. En 2007, une chiite violée par sept hommes en Arabie Saoudite a été condamnée à deux cents coups de fouet et six mois de prison ferme. Telle autre victime d’un viol en bande organisée à Dubaï a été condamnée à deux ans de prison ferme. Une jeune adolescente violée et contrainte à épouser son violeur au Maroc et qui a préféré mettre fin à ses jours plutôt que de subir la double peine.Afficher l'image d'origine

Image

Dans le droit pénal musulman non-codifié faisant ainsi la part belle à l’arbitraire et aux spéculations juridiques à tout vent, le viol reste assimilé à une relation extraconjugale en présence des quatre témoins requis, de sexe masculin et de confession musulmane, censés fournir des preuves intangibles sur la matérialité de l’acte. Selon la sourate 4 « les femmes », verset 15 qui fixe comme condition de preuve le passage d’un fil entre les partenaires dans une relation amoureuse jusqu’à ce qu’il bute sur un obstacle.

Dans les affaires de viol, il y a rarement des témoins, comment la victime peut-elle attester de la véracité d’un viol alors que sa parole compte pour la moitié de celle d’un homme ? Pourquoi le droit musulman n’accorde pas les mêmes capacités juridiques à la femme qu’à l’homme ? Qu’est ce qu’un droit qui se veut moral alors qu’il est dépourvu de toute moralité dans le sens d’équité ? Quand on se veut une religion juste, pourquoi autant d’injustices frappant les femmes ? Pourquoi la femme est-elle considérée comme une musulmane entièrement à part et non à part entière ? Avec tous les interdits oppressants qui pèsent sur elle, il y a effectivement matière à se poser des questions quant au vrai sens de la morale religieuse qui sous-tend le droit musulman. Des questions qui resteront sans réponses parce qu’elles touchent au domaine du sacré. Personne ne peut s’y aventurer sans que cela ne heurte la susceptibilité des musulmans.

Le vrai danger qui menace les droits des personnes, c’est que les musulmans s’abritent derrière le sacré qui est le fondement de leur morale publique pour verrouiller tout débat sur la condition féminine dans le monde musulman. Leur argument de défense consiste toujours à dire : Dieu a fixé les droits et devoirs de chaque sexe, on ne peut ni en discuter, ni changer ou modifier l’ordre naturel des choses. Tout doit rester immuable et figé. Seuls le rigorisme et la soumission ont droit de cité. Hommes et femmes se doivent de respecter les normes obligatoires telles qu’elles sont prescrites par la religion, et si une femme se trouve victime d’une agression sexuelle qui serait la conséquence de son inobservation des règles spécifiques de sa religion, le juge musulman doit juger plutôt de la morale que des faits allégués.

En procédant de la sorte, la Tunisie met le cap sur la charia en toute clarté. Avec cette affaire, elle fait une entrée spectaculaire dans le cercle véreux des pays qui font de la morale religieuse un blanc-seing pour les hommes d’affirmer leur autorité sur les femmes et d’en faire un objet d’asservissement sexuel. Le viol conjugal est inconnu dans le droit musulman.

La Tunisie après avoir trahi l’esprit de sa Révolution, ne va pas manquer son rendez-vous avec la charia qui était pourtant à des années-lumière des revendications des manifestants d’avant le 14 janvier 2011.

Infidèle à son identité tuniso-tunisienne, la voilà qui se veut fidèle à une identité synonyme d’archaïsme, d’esclavagisme, de totalitarisme et d’immobilisme. Le virage négocié par la justice pénale tunisienne aux couleurs de la théocratie religieuse portant les griffes d’Ennahdha dessine le visage de ce que ce sera la nouvelle Tunisie. Une Tunisie qui aura perdu son âme tunisienne pour ressembler aux pays de la barbarie humaine : la Somalie, l’Afghanistan, le Pakistan, l’Arabie Saoudite….

Plutôt que de juger les coupables, elle juge les victimes surtout quand il s’agit d’une femme non-voilée, même la voilée n’est pas à l’abri non plus, qui est déjà une coupable en puissance, au point que l’on se demande si elle ne cherche pas à déculpabiliser les auteurs du viol et de racket en bande organisée avec menace de mort afin de faire tomber le plus cyniquement du monde les lourdes charges qui pèsent sur les représentants de l’anarchie juridique nahdhaouiste.

De même qu’elle aurait été plus avisée de s’intéresser à la personnalité des policiers, à leurs états de service, leurs passés judiciaires, leurs dates de recrutement au Ministère de l’intérieur aux mœurs des plus douteuses, immorales et criminelles, etc., elle préfère livrer en pâture aux chiens nahdhaouistes la vie des innocents dont le seul tort, à supposer qu’il en soit, est d’avoir choisi par pudeur publique un endroit isolé à l’abri des regards, où ils ont pu garer leur véhicule en toute tranquillité et sans que cela ne constitue un quelconque trouble caractérisé de l’ordre public, ni exhibitionnisme, ni ébats amoureux ou tout autre comportement fautif de nature à constituer une violation de la morale publique.

Comment deux individus à bord de leur véhicule personnel qui est censé être un espace privé quand bien même leur véhicule est stationné dans un espace public, peuvent-ils enfreindre le droit pénal tunisien ? Si infraction il y a elle ne peut qu’être de nature administrative, et en aucun cas tomber dans le champ des juridictions pénales du pays.

De même quel crédit doit-on donner à des propos indécents et inqualifiables qui sont une violation des droits des victimes et une ingérence grave dans la sphère de la justice tenus par deux ministres de tutelle de l’intérieur et de la justice à la probité aléatoire, l’un condamné pour des faits aggravés d’agression sexuelle sur mineur et l’autre fortement soupçonné de délit de favoritisme pour avoir permis la libération de son frère délinquant sexuel notoire ? La morale chez eux est à géométrie variable et n’a de sens que si elle est soi-disant d’essence divine et non humaine et nécessaire au bon fonctionnement de la société dans toute sa pluralité.

Quel crédit accorde-t-on à des témoignages de policiers qui se trouvent accusés et accusateurs ? Ce qui laisse peser des sérieuses suspicions et réserves quant à recevabilité de leurs témoignages ainsi que la validité juridique de leur constat.

Pourquoi la justice pénale tunisienne a-t-elle mis autant de zèle et de célérité pour faire le procès des victimes en s’en tenant à des simples faits qui ne reposent sur aucun fondement juridique sérieux motivés par les seules allégations des policiers-violeurs-tortionnaires et racketteurs ? Dans un état de droit et de justice indépendante, on commence par rendre justice aux victimes avant d’envisager des éventuelles poursuites pour des faits mineurs qui leur seraient reprochés et surtout au vu du caractère fortement suspect du chef d’accusation.

Cette affaire d’une extrême gravité pour les victimes et qui devrait relever du champ de compétence de la cour d’assises tunisienne, a pris une tournure politique, ubuesque et kafkaïenne, digne de l’état-bananier, de l’état-voyou qu’est devenu la Tunisie, où l’on se garde de juger les coupables pour juger les victimes et dissuader ainsi d’autres victimes d’abus de droit et de violence policière à ester en justice, en se trouvant sur le banc de l’infamie juridique. Une mise à mort programmée des droits des victimes apparaît en filigrane de cette affaire qui jette un véritable discrédit sur le pays du même acabit que la violation et la mise à sac des locaux de l’Ambassade américaine. La Tunisie s’inscrit immanquablement dans le sillage des Etats musulmans les plus réactionnaires au système juridique appuyé sur les lois de la charia.

Il n’est donc pas étonnant de voir les victimes déchues de leurs droits pour se trouver sur le banc des accusés. Surtout quand la victime n’est pas de sexe masculin. Dans le droit musulman, il n’existe pas d’égalité de traitement entre les sexes. Pour schématiser, l’homme est présumé innocent, tandis que la femme est une coupable potentielle à cause du caractère maléfique que lui impute la religion. Les hommes sont juridiquement considérés supérieurs en droit aux femmes. C’est pourquoi la victime de ce viol immonde est jugée pour des faits imaginaires, farfelus et abracadabrants, en dépit de tout bon sens moral et juridique. Comme si l’on veut la pénaliser, la sanctionner et la punir d’avoir osé mettre en cause la toute puissance masculine, surtout quand elle est censée représenter l’ordre dominant d’essence pseudo divine. Que vaut la parole d’une femme devant le témoignage de ses accusateurs-violeurs ?

Les quatre témoins requis ne sont pas là pour témoigner selon la charia, il reste pourtant les preuves implacables de l’A.D.N. mais qui sont inconnus par cette dernière. Si jamais, elle et son compagnon se trouvent condamnés pour outrage aux bonnes mœurs, il y a tout lieu de croire que les policiers seront innocentés. En toute évidence, le ministère public tunisien fait sienne la doctrine juridique d’Ennahdha basée sur la notion de la morale publique d’essence religieuse afin d’occulter la réalité des faits, de les nier, pour incompatibilité juridique avec les bonnes mœurs. Ouvrant ainsi la voie royale à l’injustice et aux abus de pouvoir et de droit.

Une conception du droit et de la justice qui laisse augurer un avenir des plus liberticides et despotiques pour la Tunisie.

En cherchant à élever la morale, notion abstraite et absconse, fondée sur le bien et le mal au-dessus des lois, Ennahdha ne fait plus mystère de sa volonté d’imposer aux tunisiens un type de société liberticide, carcérale, et concentrationnaire pour les femmes. Cette affaire n’est en aucun cas le prélude d’un régime fasciste, elle porte en elle tous les ferments de l’archaïsme et le rigorisme wahhabite.

La Tunisie ne va pas tomber sous les coups de butoir du fascisme islamique, elle est déjà tombée sous le joug du sectarisme wahhabite. Pour paraphraser Jean de la Fontaine : Selon que vous êtes musulman ou femme musulmane voire non -musulman, la cour de droit canon musulman vous rendra blanc ou noir. Enfin qu’est ce qu’une morale religieuse sans morale elle-même ? Un ordre juridique prétendument moral se doit de juger les coupables avant les victimes et ne pas déclarer coupables d’avoir été victimes.

Toute justice culpabilisant les êtres humains à raison de leur sexe, origine, croyance, à cause des préjugés négatifs véhiculés par les dogmes religieux et les idéologies est une justice inique,immorale, inhumaine, raciste, nazie et barbare.

On ne fait pas des présupposés des arguments factuels.

Quelle société de demain le monde veut-il laisser en héritage aux générations futures avec la Charia qui fait loi et l’islam faisant foi ?



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20179
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mar. 15 nov. 2016 19:07

Et si finalement Marine Le Pen était la vraie idiote utile de l’islam
13/11/2016 Salem Ben Ammar

Celle que ses adulateurs voient en elle une sorte de Charles Martel au féminin est loin d’être d’une fiabilité indéniable quant à son islamo-incompatiblité. Ddéjà en 2011 en parlant de Wilders aux Pays-Bas : « Wilders est dans un combat contre la religion. Pour lui, l’islam est incompatible avec la démocratie, mais je ne le crois pas. Je crois que la charia est incompatible, pas l’islam. Je crois qu’une immense majorité de musulmans » sont favorables à la démocratie. « Je suis beaucoup moins radicale que M. Wilders ! »

http://international.blogs.ouest-france ... isses.html

Elle prétend que les musulmans sont pour la démocratie. De quels musulmans parle-t-on de ceux qui ont transformé les cités français en des zones de non-droit ou de ceux qui sont là-bas et qui votent majoritairement pour les partis de l’islam, les Frères musulmans ? A moins qu’il ne s’agisse des musulmans d’Arabie ou de l’Afghanistan et pourquoi pas ceux de Gaza ou du Soudan ?

Elle racole comme elle peut c’est le moins qu’on puisse lui reprocher. Mais tant que la critique est encore libre jusqu’à une certaine mesure et surtout le jour où elle sera reine d’une France qui prend les vessies pour des lanternes il est encore permis de lui clouer le caquet.

Pourquoi ce que disent ses rivaux n’est pas acceptable alors que tout ce qu’elle sort comme inepties sur l’islam bon parti pour la république ne l’est pas ? Il faut être atteint de cécité mentale pour lui accorder une once de crédit. Elle ratisse large et prête à tout pour toucher le Graal présidentiel. Toutes les voix sont les bienvenues surtout celles dont ses fans en mal de sauveur s’en méfient. Elle n’est en rien différente de ses adversaires politiques, elle est même pire encore, car elle invente un concept d’islamo-pouliste-comptible.

Elle est plus nulle que nulle à moins qu’elle ne soit de mauvaise foi comme celle, elle n’a pas le droit de jouer à l’entremetteuse pour faire accepter les partisans du pire système totalitaire qui puisse exister par les pauvres français qui n’en peuvent plus de leur arrogance et de leur culture violente et expansionniste.

Elle ne sait pas que la charia est l’islam lui- même. Elle est sa loi, sa source nourricière et sa substance. Elle n’est ni un code civil, ni un code pénal ni un ordre moral ou sa constitution elle est tout à la fois. Sa codification n’est pas postérieure à la révélation elle – même elle est sa matrice temporelle et intemporelle. Elle est la voie à suivre pour tous les musulmans et malheur à ceux qui y devient. Un islam sans la charia est un comme une voiture sans moteur. Que cette générale en carton papier qui veut nous faire croire que la charia est n’est pas consubstantielle à l’islam et que l’immense majorité des musulmans peuvent emprunter la voie de la démocratie sans que cela ne heurte pas leurs dogmes révise ses gammes et s’instruise du Coran.

Elle doit arrêter de mentir aux Français et de se contorsionner devant l’islam. Quand on est patriote on dit la vérité à ses compatriotes. Le courage en politique est un art de faire le masque de ses ennemis sans mettre les gants.

Un peuple qui a perdu toute confiance en lui est capable de faire d’un zéro un héros.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20179
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mar. 15 nov. 2016 19:42

Amazighs vous faites honte à vos ancêtres
Salem Ben Ammar Laisser un commentaire pour l'amour d'Allah Puissant et Sage

Amazighs : Vous ne connaissez pas Saint-Augustin votre vrai ancêtre mais vous vénérez Mahomet votre colonisateur et bourreau comme s’il était votre père

Est-ce que les arabes parlent amazigh ? C’est non! pourquoi parlez-vous arabes comme eux alors et vous ignorez tout de votre langue originelle celle héritée de vos ancêtres enfants de cette terre et en aucun cas d’Arabie ? Pourquoi les arabes ne s’identifient jamais à votre culture et pourquoi vous vous identifiez à la leur ? Pourquoi vous êtes si attachés à leur identité synonyme pourtant de barbarie au point que vous rejetez la vôtre ? En quoi la leur est-elle supérieure à la vôtre quand on sait qu’elle renvoie à la pire page de votre histoire en l’occurrence l’invasion génocidaire des Banu Hilal ?

Que savez-vous de votre histoire et de l’immense apport à la Chrétienté des Amazighs alors que vous êtes fiers de connaître l’histoire de vos maîtres dont vous avez fait la vôtre?

Vous connaissez Mahomet le pédophile, l’incestueux, le brigand, l’assassin, le chef de meute, le nécrophile, le zoophile, un être abominable, un génocidaire qui aurait pu être le père géniteur d’Hitler, Pol Pot, Attila et Gensis Khan alors que la vraie histoire de votre pays est un sacrilège pour les ignorants que vous êtes ?

En quoi cet ignoble imposteur de prophète est supérieur à Saint-Augustin le père de l’Église ou à Victor 1er, Mitiade dit aussi Melchiade, ou Gélasse 1er auquel on doit le rétablissement de la primauté de l’autorité du Pape sur l’autorité des empereurs non seulement de son temps, mais pour les siècles à venir ?

Ces trois derniers pour les incultes que vous êtes furent des papes ? Vous étiez acteurs de l’histoire et avec l’islam vous êtes devenus des simples figurants, des pantins, des séides, des esclaves, des êtres insignifiants sans saveur ni valeur.

Si vos aïeux avaient vaincu l’envahisseur arabe seriez-vous aujourd’hui arabes ce que vous ne l’êtes et musulmans que vous n’auriez jamais d^être ? Il n’existe aucun exemple de peuple ex colonisé qui s’identifie à ses occupants comme vous.

Qui êtes-vous au juste ? Des bâtards comme pensent de vous à juste titre les saoudiens auxquels vous vouez un culte de l’esclave à son maître ne seraient-ce pour le pèlerinage à la Mecque et leur mode vestimentaire.

La dignité d’un peuple est dans l’affirmation de son identité. Le jour où vous aurez véritablement recouvert votre identité originelle vous deviendrez les hommes libres que vous étiez avant la colonisation arabo-musulmane vous serez réellement indépendants et vous pourriez reprendre votre place dans le concert des nations.

Renouez avec votre vraie histoire si vous voulez vous inscrire enfin dans la marche de l’histoire.

Enchaînés aux dogmes de la soumission et de l’assujettissement il vous est impossible d’avoir la liberté de mouvement pour conduire le train qui vous mènera vers les rivages de la liberté.

Quand on a peur de soi et honte de se regarder dans le miroir de sa véritable histoire on a aucune chance d’échapper à sa condition d’éternel esclave. Peuple Amazigh tu es né libre paraît-il où est-elle alors ta liberté dont on t’affuble si tu ne fais rien pour t’affranchir de la tutelle ethnocide, liberticide et cultucide de la domination arabe qui a fait de toi aujourd’hui la risée des nations ?

Tu n’es ni arabe, ni amazigh, tu es un esclave qui refuse de couper le cordon ombilical qu’il croit le relier à son maître de crainte de se révéler à lui-même et de s’en vouloir à mort de ne pas avoir été digne de son humanité.

L’Amazigh que tu es n’est pas libre contrairement à ce que tu penses, il a fait don de sa liberté comme gage de sa servitude aux arabes.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20179
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mer. 16 nov. 2016 10:28

Comment les musulmans vont-ils s’y prendre pour régner sur le monde ?
15/11/2016 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire pour l'amour d'Allah

Il n’y a pas d’islam sans l’oumma à laquelle chaque musulman est tenu d’y contribuer afin de bâtir une nation commune à tous les musulmans au- delà de leurs différences ethniques, culturelles, politiques, historiques, biologiques, soumise à la didacture d’un tyran de droit canonique appelé calife, qui concentre tous les piyvoirs temporels et intemporels entre ses mains à l’image de Mahomet en son temps, censé appartenir à la tribu de Quraiche comme lui.

Depuis la chute de l’Empire ottoman les musulmans sont orphelins de leur Calife et sont convaincus que seule la reinstauration du Califat peut leur faire retrouver leur gloire passée. Non seulement le Califat musulman une sorte de Reich nazi n’a jamais réussi à fédérer les musulmans autour de la même bannière et son nom reste associé aux plus grands crimes contre l’humanité dont les génocides des Berbères, de l’Hindu Kusch et des Arméniens. Autant de massacres de masses occultés, voilés et niés comme la traite négriere et le racisme musulman.

Mais il est à douter que les musulmans finissent par prendre conscience que le couplé oumma-Califat est un leurre, un mirage, qui n’a jamais été une solution à problèmes. Aucun des 5 Califats n’a jamais été un facteur de stabilité politique, sociale et de progrès humain. La majorité des Califes sont morts dort violente. Enseigner l’histoire objective aux musulmans est comme leur comprendre que les non-musulams ne sont pas ennemis et qu’ils sont les premiers ennemis d’eux- mêmes.

A croire que plus les masses incultes et frustrées plus ils s’accrochent aux utopies comme si elles étaient leur seule raison de vivre ou plutôt chez les musulmans leur raison de mourir.

Ils ne se demanderont jamais comment cette utopie est transposable dans la réalité eux qui ne sont fidèles que pendant les prières et qui n’ont que haine et aversion entre eux. Mais comme ils sont certains qu’ils sont nés pour diriger le monde et y établir la loi de l’islam par la seule volonté d’Allah il n’a aucun doute quant à la réussite de leur entreprise hégémonique.

Un musulman qui doute n’est plus musulman. Peu lui importre de savoir que cette utopie est impossible à réaliser ne serait – ce au regard de l’état des rapports exécrables entre les pays musulmans et les guerres qui les minent.

Il n’en a que faire de tout cela. Son curseur intellectuel est figé dans le Coran il est bourré de certitudes que l’islam sera la religion commune à toute l’humanité et que le Califat est le meilleur modèle de gouvernement mondial.

Il est inutile de lui demander comment les sunnites et les chiites vont abandonner au vestiaire leur schisme profond pour oeuvrer dans les intérêts supérieurs de l’islam ?

Quoi qu’il en soit les musulmans vivent sur un volcan en irrruption et sont trop divisés et trop démunis sur tous les plans pour soumettre le monde à la dictature de leur sinistre idéologie.

Il n’y aura pas de suicide de l’humanité, il y aura la fin de l’islam. Même si je ne serai plus là je fais confiance aux 80% de l’humanité qui feront regretter aux musulmans leur arrogance et leur suprémacisme.

Zemmour et Salsal sont des rabats-joie plutôt que d’appeler à la résistance contre l’islam, ils nous prennent pour des laquais et que l’islam aura la partie gagnée sans l’avoir jouée.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20179
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » jeu. 17 nov. 2016 16:44

L’abstention est la meilleure alliée de Marine le Pen à la Présidentielle by Salem Ben Ammar

Le sondage est le résultat d'une enquête d'opinion auprès d'un échantillon représentatif comme on veut le faire croire alors que les sondés eux-mêmes ne sont pas d'une fiabilité au-dessus de tout soupçon et qui n'engage que celui qui l'exprime et qui n'est pas forcément concrétisée au moment où il faut la traduire par les actes. Et comme le dit à juste titre Pierre Bourdieu :
"Un des effets principaux que produisent les sondages, c'est d'imposer aux gens des questions idiotes ou des questions qui n'intéressent que ceux qui les posent. Comme les gens sont polis, en général, ils répondent. Par le fait de poser certaines questions naïves, on produit des réponses artificielles, on produit des artéfacts... Même quand les gens répondent, cela peut n'avoir aucun sens, car n'importe qui peut dire oui ou non, même à des questions qu'il ne comprend pas ou qu'il ne se pose pas."
Pierre Bourdieu- Antenne 2 - 16 janvier 1986

A croire les instituts de sondages en France le résultat du premier tour du scrutin présidentiel serait plié. Ainsi Marine le Pen est assuré d'être présente au deuxième tour avec pour adversaire potentiel le repris de justice Alain Juppé.

La prudence doit être normalement de mise et on peut parfaitement imaginer qu'Alain Juppé ne soit le grand battu de la primaire républicaine et Marine le Pen battue dès le premier tour du scrutin qui sera celle qui sera la plus attaquée aussi bien par ses adversaires que son propre père qui ne va pas manquer de lui paver le chemin d'épines de roses. Rien n'est donc acquis pour Marine le Pen et Alain Juppé qui pourraient se trouver gros Jean comme devant.

C'est pourquoi je recommande à leurs partisans de ne pas trop les mettre en haut de l'affiche car ils risquent de finir dans le décor. La bataille n'a pas encore commencé attendons avant de juger de leurs performances respectives sur le terrain. Autant Juppé pourra toujours tirer son épingle du jeu en vieux briscard de la politique si jamais il sort vainqueur de la primaire républicaine ce qui est la pire offense jamais faite à la République autant pour sa rivale on ne sait pas ce dont elle est capable de faire et comment elle va pouvoir gérer les boules puantes qui ne manqueront de pleuvoir sur elle outre des rebondissements dans l'affaire des emplois fictifs de ses deux attachés parlementaires avec l'argent du contribuable européen.

http://www.huffingtonpost.fr/2016/10/31 ... s-fictifs/

Va-t-elle avoir le mental nécessaire pour tenir le coup et se monter à la hauteur des enjeux ? Au cas où des partisans l'ignorent si le FN a pu percer dans les élections intermédiaires il le doit moins c'est moins à son programme politique que sur les forts courants de rejet des partis du gouvernement et les forts taux d'abstention.

http://www.courrierinternational.com/ar ... abstention

http://elections.lefigaro.fr/municipale ... orique.php

La donne n'est pas la même à la présidentielle par exemple où les électeurs votent massivement, avec un taux d'abstention avoisinant les 20% ce qui n'est pas sans influence sur la part du gâteau du FN qui baissera inéluctablement.

http://www.france-politique.fr/election ... ielles.htm Sa percée aux élections Pour devenir un parti du gouvernement il faut avoir la confiance des Français. Pour l'instant il est inimaginable de les voir adhérer majoritairement aux idées du FN qui paradoxalement est en train sous couvert de dédiabolisation de se "gauchiser" de l'intérieur sous l'impulsion de Philippot ex chevènementiste notoire.

Salem Benammar
7 h ·

Cette belle destination touristique qu'est Dubai qui fascine les bobos occidentaux est l'enfer des femmes victimes des prédateurs sexués. Une pauvre jaune femme britannique violée par deux britanniques vient d'être inculpée par la justice d'Allah pour aventure extraconjugale.
Violée mais coupable. Voilà ce qui attend la femme en France demain si elle passe sous la coupe de la charia.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20179
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » ven. 18 nov. 2016 13:13

Salem Benammar
2 h ·

Personne n'est infaillible ni intouchable pas plus Marine sans le Pen que les autres. Ras le bol de l'idéalisation et du culte de la personnalité. Nous combattons l'islam à cause de l'arrogance et de l'intolérance des siens et ce n'est pas dérouler le tapis rouge à un mode de pensée politique hostile à toute forme de critique et totalement fermé sur lui- même.
Nous sommes liés par aucun contrat moral ou politique avec quiconque. Nous jouissons pour l"instant de notre liberté de parole et nous en faisons l'usage que l'on veut tant qu'elle ne présente aucun caractère diffamatoire et calomnieux. Nous sommes dans un débat d'idées et nul ne peut nous censurer et nous intenter un procès en sorcellerie pour quel que motif que ce soit.
Nous ne sommes pas des béni oui-oui pour dire Amen à tout ce qu'untel débite comme âneries.
Personne ne peut nous opposer la loi de silence sous prétexte que cela peut nuire aux intérêts électoraux de leur leader alors que ses prises de position sur le sujet qui nous préoccupe tous sont antinomiques aux nôtres.
Nous n'avons en l'état actuel des choses aucun point en commun avec lui. Nous pouvons pas lui signer un chèque en blanc sans condition.
Nous ne pouvons pas préjuger de ce qu'il pourra faire demain nous jugeons au comptant.
Ce n'est pas parce que nous avons le même ennemi ce qui est loin d'être avéré en ce qui le concerne que nous devons nous soumette à sa dictature.
La patrie est en danger mais personne d'autre que son peuple pour la sauver. A trop vouloir attendre de l'autre c'est que l'on est incapable de d'agir soi- même pour elle.

La capitulation de l’occident face au Qatar et l’Arabie Saoudite, les ordonnateurs du terrorisme
18/11/2015 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

L’ennemi a un visage et un nom.Il s’appelle le wahhabisme qui se décline en qatarien dans sa version frères musulmans et en saoudien dans sa version salafiste. Mais les classes dirigeantes occidentales font preuve d’une mauvaise foi consternante et troublante et plutôt que de déclarer ouvertement la guerre au wahhabisme, ils font de sa créature daechienne la cible de leur courroux. Un bouc-émissaire idéal pour leur éviter d’être éclaboussées au grand jour par des scandales de corruption à l’origine de leur grande passivité dans la montée du péril terroriste salafo-wahhabite dans les cités-ghettos devenues de véritables zones de non-droit.
Daech fait ainsi office de diversion pour enfumer l’opinion publique, un appât idéal pour faire avaler lui faire avaler la grosse couleuvre de la non-implication de ces deux pays foyers du Grand Mal qui gangrène le monde et laisse peser de sérieuses menaces sur la pérennité de l’humanité.
Ce qui ne fait plus mystère pour personne et en dépit des évidences quant aux fortes accointances idéologiques et financières entre les deux foyers du Grand Mal et la nébuleuse islamo-terroriste, les classes politiques occidentales continuent à occulter l’identité des deux vrais vrais cerveaux et bailleurs de fonds des opérations terroristes dans le monde.
Elles préfèrent protéger ses « amis » wahhabites comme si elles avaient peur qu’ils ne les entraînent dans leur chute. On ne peut que s’interroger à juste titre sur leur attitude intrigante et surprenante. Plutôt que d’éradiquer le Grand Mal à ses racines, elles s’obstinent à s’en prendre à ses ramifications dont Daeach est une branche au même titre que la Qaïda.
Il aurait été plus judicieux et payant de frapper l’hydre wahhabite directement à ses deux têtes que sont le Qatar et l’Arabie Saoudite mise en cause pourtant dans les attentats du 11 septembre 2001: 2001http://www.lefigaro.fr/international/2015/02/0 ... -riyad.php
Quant à cet ami qatarien qui veut le bien de la France, il est aussi innocent que le Coran dans le conditionnement idéologique, mental et psychologique des terroristes qui viennent d’ensanglanter la France http://www.challenges.fr/economie/20150 ... istes.html
Tant que ces deux pays continuent de bénéficier d’une véritable impunité et de la bienveillance et de la complicité des classes politiques vénales et antipatriotiques, le brasier terroriste n’est pas prêt de s’éteindre.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20179
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » ven. 18 nov. 2016 13:29

On veut tuer la liberté d’expression pour protéger le racisme musulman
Salem Ben Ammar 5 commentaires

Le champ des libertés se réduit en peau de chagrin depuis que les musulmans sont devenus un enjeu majeur sur l’échiquier politique de leurs nouveaux pays d’accueil. On doit les encenser et les louer mais jamais formuler la moindre critique à leur égard pour ne pas tomber sous la coupe de la loi contre le racisme.
Les musulmans sont désormais intouchables et l’islam, la pire idéologie raciste, antisémite et extrémiste qu' »on ait jamais fait surgir pour les hommes » est-dessus des lois.
Et tous ceux qui s’aventurent à briser le mythe de l’innocence de l’islam et de la candeur des musulmans sont forcément racistes et haineux. Il ne reste plus qu’à s’enfermer dans le mutisme, se voiler la face à l’image de leurs femmes et se prosterner devant leur toute-puissance. On leur doit bien ça pour l’énorme potentiel qu’ils présentent.

Voici la liste des infractions susceptibles de valoir à leurs auteurs des condamnations à des amendes pénales pour ne pas avoir compris que l’islam et les musulmans sont une race, et pas n’importe laquelle, l’élue d’Allah.

-Critiquer le Coran et ses pseudos théories scientifiques c’est du racisme,
-critiquer leur idéalisation troublante et incompréhensible d’un monstre d’inhumanité qu’est Mahomet c’est du racisme,
-critiquer leur mode de conduite dans le sens contraire de la marche du train de l’humanité c’est du racisme,
-critiquer leur manie obsessionnelle du complot c’est du racisme,
-critiquer l’histoire hagiographique et falsifiée de l’islam c’est du racisme,
-critiquer leur déni pathologique de la réalité c’est du racisme,
-critiquer le mythe de l’islam de l’islam des lumières, de paix, d’amour et de tolérance, c’est du racisme,
-critiquer les prières des rues c’est du racisme,
-critiquer l’attitude ambigüe des musulmans face aux crimes contre l’humanité des leurs c’est du racisme,
-critiquer les signes ostentatoires chez les musulmanes et les musulmans c’est du racisme,
-critiquer le mépris des musulmans pour les lois de leurs pays d’accueil c’est du racisme,
-critiquer leur refus de s’adapter à leur environnement c’est du racisme, -critiquer les agressions sexuelles en bande organisée c’est du racisme,
-critiquer la prolifération du halal c’est du racisme,
-critiquer leur propension inquiétante à transgresser les lois pénales des pays d’accueil c’est du racisme,
-critiquer les moeurs des musulmans à travers le miroir de Daech c’est du racisme,
-critiquer le péril mortel de l’islam pour la démocratie c’est du racisme,
-critiquer l’éducation religieuse musulmane c’est du racisme,
-critiquer le double, triple, quadruple, quintuple, sextuple langage des musulmans c’est du racisme,
-critiquer le charlatanisme burlesque et grotesque des ulamas de l’islam c’est du racisme,
-critiquer les délires mégalomaniaques et la mentalité suffisante et arrogante des musulmans c’est du racisme,
-critiquer le racisme des musulmans c’est du racisme,
-critiquer la place de la femme dans l’islam c’est du racisme,
-critiquer le statut des gens du livre dans l’islam c’est du racisme,
-critiquer la pensée archaïque et sclérosante de l’islam c’est du racisme, -critiquer le djihad c’est du racisme,
critiquer la loi scélérate de la charia c’est du racisme,
-critiquer le bilan des apports de l’islam c’est du racisme,
-critiquer l’absence d’humilité, de reconnaissance et d’objectivité chez les musulmans c’est du racisme,
-critiquer leur folie de grandeur et leurs prétentions démesurées à vouloir islamiser l’humanité tout entière c’est du racisme,
-critiquer la main mise de l’islam sur la vie des musulmans c’est du racisme,
-critiquer la nature hyper agressive et criminogène de l’islam c’est du racisme,
-critiquer le caractère castrateur et inhibiteur de l’islam c’est du racisme,
-critiquer l’absence de l’autocritique et du relativisme chez les musulmans et leur c’est du racisme,
-critiquer leur fermeture d’esprit et leur jusqu’au boutisme maladif c’est du racisme,
-critiquer l’islam en tant que modèle de développement économique et sociétal c’est du racisme,
-critiquer l’islam en tant qu’ennemi des droits humains et politiques c’est du racisme,
-critiquer les plaies qui les gangrènent et c’est du racisme,
-critiquer leur absence criante dans la compétition mondiale dans tous les domaines c’est du racisme,
-critiquer les dogmes de l’islam incompatibles avec le vivre ensemble et le respect du monde des vivants c’est du racisme,
-critiquer l’incapacité des musulmans à oeuvrer pour le bien commun de l’humanité c’est du racisme,
-critiquer leurs pulsions mortifères, lubriques, auto-destructrices, leur aversion de la vie, et la néantisation de son être chez les musulmans c’est du racisme,
-critiquer la non-séparation des sphères dans l’islam c’est du racisme,
-critiquer leur fanatisme et leurs réactions violentes pour des caricatures de Mahomet c’est du racisme,
-critiquer leur passivité, leur indolence et leurs difficultés à se faire violence et à se remettre en question c’est du racisme,
-critiquer l’indignation à géométrie très variable des musulmans,
-critiquer le négationnisme des musulmans c’est du racisme,
-critiquer leur islamo-centrisme c’est du racisme,
-critiquer leur racisme et leur antisémitisme c’est du racisme,
-critiquer l’islam en tant qu’idéologie politique qui instrumentalise le sacré pour aliéner et abêtir les hommes et détruire l’humanité c’est du racisme,
-critiquer les musulmans pour leur indécence intellectuelle et morale caractérisée à chaque attentat commis par les leurs c’est du racisme,
-critiquer les musulmans pour leur non-compassion pour les victimes du terrorisme qui porte la signature de l’islam c’est du racisme,
-critiquer la pratique de la pédophilie et la prostitution halal c’est du racisme,
-critiquer les musulmans de ne jamais balayer les montagnes d’immondices accumulées devant les portes de leurs maisons depuis 1437 ans et toujours prompts à envoyer des boules puantes sur l’Occident c’est du racisme,
-critiquer les musulmans de préférer la mort à la vie c’est du racisme,
-critiquer les musulmans pour leur refus d’assumer leurs échecs et de tirer les les leçons de l’histoire c’est du racisme,
-critiquer l’islam d’avoir détruit les peuples et les cultures et d’avoir transformé leur vie en enfer sur terre c’est du racisme,
-critiquer la personnalité schizophrène des musulmans qui fuient la misère et la pauvreté chez eux et qu’ils s’empressent de les reproduire dans leurs pays d’accueil et de vouloir imposer leur mode de vie à leurs habitants au nom des lois antiracistes c’est du racisme,

Il n’y a pas plus raciste que le racisme dont ils sont nourris et qu’ils projettent sur autrui. Ce n’est pas du racisme que de vouloir refuser de se plier à la dictature de leur culture qui se confond avec culte d’un autre âge et incompatible avec la modernité et le progrès humain.
Le racisme est celui qui consiste à vitrioler l’identité des pays d’accueil pour leur imposer la leur.
Plus on est raciste soi-même plus on voit le racisme partout et on est intolérant à toute forme de critique qui peut les ébranler dans leurs fragiles convictions qui sont aussitôt balayées au moindre courant d’air.



Avatar du membre
Proust
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2067
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 14:06
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar Proust » ven. 18 nov. 2016 15:03

Bravo à ce musulman courageux


Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice.
George Orwell.



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 31 invités