Marmhonie

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19376
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Marmhonie

Message non lupar yacoub » mer. 28 déc. 2016 11:54

Qui parle dans le Coran moderne ?


Le Coran moderne est un long chemin d'évolutions contradictoires depuis le 7e siècle
Pour les musulmans, le Coran est la Parole de Dieu. C’est ce qui est affirmé en Coran 2.91 ; 5.84 ; 3.6-7.

Le Coran est-il ce livre qu’Allah à fait descendre sur Mahomet ?
Certes non puisqu'on trouve dans cette parole plusieurs passages qui ne peuvent manifestement pas être attribués à cet Allah, comme ceux-ci :

"C’est toi que nous adorons et c’est toi dont nous demandons l’aide. Dirige-nous vers le chemin droit." (Coran 1.5-6)
ou
"J’ai reçu l’ordre d’adorer le seigneur de cette cité." (Coran 27.91)


De toute évidence, Dieu ne peut pas S’adorer Lui-même ni adorer quelqu’un d’autre…
Allah, contrairement à Dieu, implore la grâce d’un autre Seigneur :
« Seigneur ! Ne fais pas dévier nos cœurs, après nous avoir mis dans le droit chemin ! Étends sur nous Ta grâce, car Tu es le Dispensateur de toutes les grâces ! (Coran 3.8) »

Qui parle en effet ici ? Cela ne peut pas être Dieu…
"Fuyez auprès de Dieu je suis pour vous et de sa part un avertisseur explicite." (Coran 51.50)
"Je suis de sa part" : de la part de qui ?

Il est clair que ces paroles ne sont pas celles de Dieu, mais d’un homme… ou d'un démon.

Dis !
Certains ont dû faire remarquer qu’il suffisait d’ajouter l’injonction Dis !" au début de tels versets pour donner à entendre qu’Allah ordonnerait de dire ce qui suit, en sorte qu’il serait l’origine toujours de ceux-ci.
Par exemple :
"Dis : J’ai reçu l’ordre d’adorer le seigneur de cette cité." (Coran 27.91)

L’astuce a dû être jugée pertinente puisque le verbe dire à l’impératif est répété pas moins de 330 fois… Mais ceux qui veulent croire à l’origine divine du Coran vont arguer que c’est bien Allah qui parle à travers ce que répète son prophète.

Pourquoi Allah ne parle-t-il pas lui-même en ces versets comme il le fait dans le reste du Coran ?
Si la thèse du Coran incréé de Ibn Hanbal (780-855) ne s’est imposée qu’au début du Xe siècle, comment ne pas voir dans cette locution un témoin de l’initiative destinée à faire passer le texte original du Coran au statut de Parole de Dieu ?

Les plus vieux corans ont une double écriture : ils ont tous été FALSIFIÉS
Image

Et tout redevient clair à la lumière des plus anciens corans !
Image
Image
Source

A lire


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19376
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Marmhonie

Message non lupar yacoub » mer. 28 déc. 2016 11:58

Le Professeur allemand Christoph Luxenberg et son livre en PDF complet "The Syro-Aramaic Reading of the Koran"
Avait-il raison ? Ce n'est pas aussi simple en 2014.
Un petit résumé

On a tout autre chose avec ces 3 corans pré-othmaniens. Un reportage qui pose des questions sur les visages du Coran...


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19376
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Marmhonie

Message non lupar yacoub » mer. 28 déc. 2016 12:00

Il y avait un documentaire neutre sur l'histoire du premier Coran. Il a été censuré par la plainte de milliers de musulmans. Il n'est donc plus visible. C'est une grave erreur, l'ayant vu.
Comment on censure l'étude du Coran historique
Image
Qui sont les punis ? Les musulmans !
Cette video n'existe plus !
https://www.youtube.com/watch?v=MZuNNkojDYg

Samir Khalil Samir SJ signale dans un article désormais interdit, encore et toujours, que le Coran ancien se terminait avec ce qu'on chiffrera la Sourate 5 médinoise moderne. On constate encore l'incompréhension de comprendre ce Coran moderne. Passons...
Mahomet (saws) affirmait que pour être sauvé, il fallait, soit être un bon musulman, ou un bon juif, bon chrétien ou bon Sabéen. Remarquable ouverture d'esprit. Ou bien tenir ces 3 conditions du salut :
1) croire en Allah/Eloah/Dieu,
2) croire au jugement dernier,
3) accomplir de bonnes oeuvres.

A aucun moment il n'était question de se soumettre à l'Islam, ni de profession de foi sur Mahomet ! Je n'ai jamais lu non plus de telles soumissions dans les plus vieux corans...


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19376
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Marmhonie

Message non lupar yacoub » mer. 28 déc. 2016 12:06

Il y a la Basmala au début de sourate al-Tawba dans les plus anciens corans !

Des corans de Sanaa ont justement cette sourate plus complète avec sa Basmala
Source

Autrement dit, comme je ne cesse de le lire et le rapporter, le Coran moderne est une falsification des corans authentiques !

Image

Et paf dans la marre au canard !

Voici la preuve ABSOLUE que le Coran moderne est falsifié.

Image
Image
Image


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19376
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Marmhonie

Message non lupar yacoub » mer. 28 déc. 2016 12:07

Coran moderne et sectes


Les dérives sectaires issues du Coran falsifié moderne[/color]
Les déviances sectaires qui agissent toutes par menace contre les gens, attaque la foi. Il est un vrai danger qui menace la communauté des vrais lusulmans : il faut savoir que les péchés commis n’excluent pas le musulman de la foi, sauf s’il nie un pilier de l’Islam…
Celui qui pèche doit se repentir et effacer les mauvais actes commis par les bons actes et par la demande de pardon.

Al'lah dit dans le Coran: "Agissez avec discernement et ne dites point à celui qui vous adresse la salutation de la paix (le salut) : "Tu n’es pas Croyant" en vue des biens éphémères de la vie ici bas…" Sourate 4, verset 94.

"Quand l'homme dit à son frère: "espèce de mécréant ! "l'un des deux a sûrement mérité ce titre. Il s'applique à l'autre si ce qu'il a dit est vrai, sinon c'est à lui qu'il revient"
Rapporté par Muslim et Al-Bukhârî, Chapitre 325, Page 411, Numéro 1732.

Les sectes dégénérées sont nombreuses qui s'appuient sur le Coran et les Saintes Écritures judéo-chrétiennes pour menacer son prochain méchamment.
- Les kharijites
- Les qadarites
- Les mu'tazilites
- les Al-jabriyya
- Les mu'attilah
- Les Al-murji’a (les fameux "retardateurs")
- Les mushabbihalites
- Les Wahhabistes
- Les Ahbâshites
- Les Alévites
- Les qadiyâniyyalites (surtout à Londres)

On notera que les salafistes ne sont pas une secte sunnite, mais bien les restaurationnistes de l'Âge d'or du vivant de Mahomet. C'est dire si le sunnisme est trouble.
Image

Et voici, un prétendu mahométan, me lance des menaces, et de suite, vous comprenez que c'est dans sa nature profonde de chercher le mal pour son prochain.

Attention DANGER donc devant les sectes du mahométisme.
Image

Et comme nous sommes incapables de tant de discernement devant le monde violent musulman, parce que basé sur le terrifiant Coran moderne, et interdisant l'étude des plus vieux corans (pourquoi ?), nous devons rester très prudent.

Image


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19376
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Marmhonie

Message non lupar yacoub » mer. 28 déc. 2016 12:09

Versets révélateurs du coran moderne contre l'existence de non musulmans


Ceux qui veulent vous faire croire à un « islam modéré » vous mentent afin d’aider à l’islamisation de la francophonie
Image

Il n’y a qu’un seul et unique coran moderne, et voyez par vous même combien il est immonde !
Le Coran, Al-Fath 16 : "Dis à ceux des Bédouins qui restèrent en arrière : ‹Vous serez bientôt appelés contre des gens d'une force redoutable. Vous les combattrez à moins qu'ils n'embrassent l'Islam. Si vous obéissez, Allah vous donnera une belle récompense, et si vous vous détournez comme vous vous êtes détournés auparavant, Il vous châtiera d'un châtiment douloureux."

Le Coran, An-Nisa 84 : "Combats donc dans le sentier d'Allah, tu n'es responsable que de toi même, et incite les croyants au combat. Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition."

Le Coran, Al-Baqarah 190 : "Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d'où ils vous ont chassés : l'association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu'ils ne vous y aient combattus. S'ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants."

Le Coran, Al-Baqarah 193 : "Et combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S'ils cessent, donc plus d'hostilités, sauf contre les injustes."

Le Coran, An-Nisa 56-57 : "Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d'autres peaux en échange afin qu'ils goûtent au châtiment. Allah est certes Puissant et Sage ! Et quant à ceux qui ont cru et fait de bonnes œuvres, bientôt Nous les ferons entrer aux Jardins sous lesquels coulent des ruisseaux. Ils y demeureront éternellement. Il y aura là pour eux des épouses purifiées. Et Nous les ferons entrer sous un ombrage épais."

Le Coran, Al Iram 15 : "Dis : ‹Puis-je vous apprendre quelque chose de meilleur que tout cela ? Pour les pieux, il y a, auprès de leur Seigneur, des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement, et aussi, des épouses purifiées, et l'agrément d'Allah.› Et Allah est Clairvoyant sur [Ses] serviteurs."

Le Coran, An-Nisa 95-96 : "Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux - sauf ceux qui ont quelques infirmité - et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d'Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d'excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense; des grades de supériorité de Sa part ainsi qu'un pardon et une miséricorde. Allah est Pardonneur et Miséricordieux."

Le Coran, An-Nisa 66-67 : "Si Nous leur avions prescrit ceci : ‹Tuez-vous vous-mêmes›, ou ‹Sortez de vos demeures›, ils ne l'auraient pas fait, sauf un petit nombre d'entre eux. S'ils avaient fait ce à quoi on les exhortait, cela aurait été certainement meilleur pour eux, et (leur foi) aurait été plus affermie. Alors Nous leur aurions donné certainement, de Notre part, une grande récompense."

Haine du peuple Juif et négation de la crucifixion de Jésus
Le Coran, An-Nisa 155-157 : "Nous les avons maudits (les Juifs) à cause de leur rupture de l'engagement, leur mécréance aux révélations d'Allah, leur meurtre injustifié des prophètes, et leur parole : ‹Nos cœurs sont (enveloppés) et imperméables›. En réalité, c'est Allah qui a scellé leurs cœurs à cause de leur mécréance, car ils ne croyaient que très peu. Et à cause de leur mécréance et de l'énorme calomnie qu'ils prononcent contre Marie. Et à cause leur parole : ‹Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d'Allah›... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais ce n'était qu'un faux semblant ! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude : ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué."

Le Coran, An-Nisa 160-161 : "C'est à cause des iniquités des Juifs que Nous leur avons rendu illicites les bonnes nourritures qui leur étaient licites, et aussi à cause de ce qu'ils obstruent le sentier d'Allah, (à eux-mêmes et) à beaucoup de monde, et à cause de ce qu'ils prennent des intérêts usuraires - qui leur étaient pourtant interdits - et parce qu'ils mangent illégalement les biens des gens. A ceux d'entre eux qui sont mécréants Nous avons préparé un châtiment douloureux."

Pourquoi donc, les Musulmans haïssent tant les Juifs ? C'est que, dès leur jeune âge, le Coran leur apprend à les haïr et à traiter les Juifs de singes et de porcs :
Le Coran, Al-Maidah 60 : "Dis : ‹Puis-je vous informer de ce qu'il y a de pire, en fait de rétribution auprès d'Allah ? Celui qu'Allah a maudit (le Juif), celui qui a encouru Sa colère, et ceux dont Il a fait des singes, des porcs (les juifs), et de même, celui qui a adoré le Tagut, ceux-là ont la pire des places et sont les plus égarés du chemin droit›."

Le Coran, Al-Maidah 64 : "… Nous avons jeté parmi eux (les Juifs) l'inimitié et la haine jusqu'au Jour de la Résurrection…"


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19376
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Marmhonie

Message non lupar yacoub » mer. 28 déc. 2016 12:15

Contradictions et erreurs flagrantes au sein du Coran_1


Merci de révéler les contradictions systématiques du Coran moderne, ô vous qui ne savez pas lire les plus vieux corans qui sont tout autre.

I-Contradiction dans l’annonciation de la naissance de Jésus
Selon les versets coraniques 45 à 47 du sourate Al-Imrane (Coran 3,45-47), l’annonciation de la naissance de Jésus-Christ, à Marie sa mère, est faite par l’intermédiaire des anges; ainsi le Coran dit : (Rappelle-toi,) quand les Anges dirent : Ô Marie, voilà que Dieu t'annonce une parole de sa part : son nom sera Oint Jésus fils de Marie, illustre ici-bas comme dans l'au-delà, et l'un des rapprochés de Dieu.
Il parlera aux gens, dans le berceau et en son âge mûr et il sera du nombre des gens de bien”.
Elle dit : “Seigneur ! Comment aurais-je un enfant, alors qu'aucun homme ne m'a touchée ? ” - C'est ainsi ! dit-Il. Dieu crée ce qu'Il veut. Quand Il décide d'une chose, Il lui dit seulement : Sois; et elle est aussitôt."
(Coran3, 45-47)

Par contre , dans la sourate Miriam, le passage coranique 16 à 20 (Coran19,16-20) dit que l’annonciation de la naissance de la naissance de Jésus-Christ ,à Marie sa mère ,est faite par l’intermédiaire de l’Esprit qui se présenta à elle sous forme d’un homme ; ainsi le Coran dit :"Mentionne, dans le Livre (le Coran), Marie, quand elle se retira de sa famille en un lieu vers l'Orient.
Elle mit entre elle et eux un voile. Nous lui envoyâmes notre Esprit, qui se présenta à elle sous la forme d'un homme parfait.
Elle dit : Je me réfugie contre toi auprès du Tout miséricordieux. Si tu es pieux, [ne m'approche point].
Il dit : Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d'un fils pur.
Elle dit : Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m'a touchée, et je ne suis pas prostituée ?"
(Coran19, 16-20)

Ceci est une contradiction sans remède, car le Coran précise que « l’Esprit et les anges » sont deux choses différentes ; Le Coran dit :
1-« Lesanges et l’Espritmontent vers lui en un jour évalué à cinquante mille ans ». (Coran 70,4)
2-« Le jour où l’Esprit et les angesse dresseront en rang, nul ne saura […] ». (Coran78, 38)
3-« Durant celle-ci, descendent les anges ainsi que l’Esprit,par permission de leur Seigneur pour tout ordre ».(Coran 97,4).


II- Contradiction dans la fin de Jésus.
- D’un coté, le Coran annonce que Jésus n’a été ni crucifié ni tué, mais il fut élevé vers Dieu ; ainsi le passage coranique Enlisa 157à158 (Coran 4,157-158) dit : "Et à cause de leur parole : Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le messager de Dieu... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié ; mais ce n'était qu'un faux semblant ! […] ; mais Dieu l'a élevé vers Lui. Et Dieu est puissant et sage".(Coran 4,157-158)

- D’un autre coté, le Coran annonce que jésus, naquit, mourut, et ressuscitera le jour du jugement ; ainsi la sourate Miriam 29 à 34 (Coran19, 29-34) dit "Elle fit alors un signe vers lui (Jésus bébé). Ils dirent : Comment parlerions-nous à un bébé au berceau ?
Mais [Jésus bébé] dit : Je suis vraiment le serviteur de Dieu. Il m'a donné le Livre et m'a désigné prophète.
Où que je sois, Il m'a rendu béni; et Il m'a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la Zakat ; et la bonté envers ma mère. Il ne m'a fait ni violent ni malheureux.
Et que la paix soit sur moi (Jésus) le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant.
Tel est Jésus, fils de Marie : parole de vérité, dont ils doutent"
. (Coran19, 29-34)

Image

Quand le Coran moderne se mêle de rappeler la Bible, il s'emmêle
Pour camoufler cette contradiction flagrante ; les musulmans disent que jésus naquit, Dieu l’éleva vers lui, et il reviendra à la fin des temps, pour combattre l’antéchrist (un monstre géant, selon la tradition musulmane) et la Croix. Il se mariera et mourra.

Mais cette explication est en contradiction avec le verset coranique Miriam33 (Coran19, 33), qui ne dit pas : "Et que la paix soit sur moi(Jésus) le jour où je naquis, le jour où Dieu m’élevera vers lui, le jour où je reviendrai sur terre, et le jour où je mourrai".

Bref, comme on continuera de le lire par la suite, le Coran moderne dit tout et son contraire Image


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19376
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Marmhonie

Message non lupar yacoub » jeu. 29 déc. 2016 15:09

La Mecque, une ville inexistante au 7e siècle


L'archéologie dénonce la plus grande imposture de tous les temps en Arabie Saoudite
Les immense travaux actuels d’extension du site de la Kaaba en Arabie Saoudite, chantier en grande partie alloué aux entreprises françaises du Bâtiment, numéro 1 mondial, viennent de démontrer aux "gardiens de la foi" qu'il n'y a JAMAIS rien eu en archéologie sur le site de la Mecque avant le 9e siècle. Rien, que du sable. Pas l'ombre d'une ville au 8e siècle.
Image

Vexés et incrédules, il a été demandé de faire des forages à plus de 30 mètres de profondeur sous la ville actuelle. Rien, strictement rien. C'est officiel, la Mecque n'a jamais existé au 7e siècle, que du sable et un prétendu puits en haut d'un modeste colline, noté par les romains au 4e siècle, et par les chinois au 3e siècle sur leur route de la soie. Un puits misérable qui ne permettait pas une oasis, et qui s'est tari avant le 10e siècle.
Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/galeries ... ecque.html

Donc, laissez les illettrés et radicalisés islamistes qui sont une poignée dérisoire sous une tonne de pseudos qui cherche des naïfs, et une fois pour toute, laissez tomber la belle légende de la Mecque et de sa Kaaba au 7e siècle sous un inconnu surnommé Mahomet qui n'est inventé qu'à partir du 10e siècle. Il n'y a pas plus eu de prophète arabe au 7e siècle que de pseudo village appelé Mecque, c'est totalement inexistant.

Les "gardiens de la foi" écœurés ont décidé de créer un musée dans l'actuelle Mecque avec des objets rapportés de divers musées dont ils veulent acheter au prix SANS LIMITE de prix fixé, pour soutenir l'imposture.

Pas de Mecque, pas de Kaaba, pas de prophète arabe au 7e siècle !
Par ailleurs, l’examen des vestiges des premières mosquées au monde, indique que les musulmans n’ont commencé à prier en direction de La Mecque qu’à partir de la moitié du 8e siècle, sous les Abbassides. Jusqu’en 725, les mosquées pointaient vers une autre ville, située beaucoup plus au nord, dans une vallée autrefois bien cultivée car abondamment irriguée et dotée de nombreux réservoirs d'eau de pluie seulement : Petra !

C'est donc soit continuer de mentir, soit voir l'Islam sunnite s'effondrer.

Parlez de Pétra, de Jérusalem, mais plus jamais de la pseudo Mecque qui est la grande supercherie qu'une religion ait osé faire dans l'Histoire des Religions.
Source : http://lesobservateurs.ch/2014/03/03/si ... la-mecque/


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19376
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Marmhonie

Message non lupar yacoub » jeu. 29 déc. 2016 15:12

Contradictions et erreurs flagrantes au sein du Coran_2


Merci de révéler les contradictions systématiques du Coran moderne, ô vous qui ne savez pas lire les plus vieux corans qui sont tout autre.

Contradiction historique flagrante
Selon le Coran, Marie mère de Jésus, est fille D’Imran (Coran 3,35-36 ; 66,12) et sœur de Haroun(Aaron) (Coran 19,27-28).
Les versets coraniques 19,51-53, précisent que Haroun (Aaron) est frère de Moïse ; et dans la tradition musulmane, Moïse est fils d’Imran (tous les documents musulmans des généalogies des prophètes).
Le Coran et toutes les références musulmanes, ne parlent que d’un seul Haroun(Aaron), qui est frère de Moïse et fils d’Imran, et ils ne citent aucun autre Haroun(Aaron) qui est frère de Marie et n’est pas frère de Moise.
Donc selon le Coran, Jésus-Christ est fils de Marie fille d’Imrân, sœur de Moïse et D’Aaron(Haroun).


Ceci est une erreur historique flagrante ; car Marie mère de Jésus était au premier siècle de notre ère ; tandis que Marie fille d’Imran, sœur de Moïse et d’Aaron(Haroun), était au XIIIe siècle avant notre ère.(1Chronique 6,3) Image

Contradictions entre sciences et charlatanisme
1-les versets coraniques 83à 86 du Sourate El-Kahf disent : " Et ils t'interrogent sur Zul-Qarnayn. Dis : Je vais vous en citer quelque fait mémorable.
Vraiment, Nous avons affermi sa puissance sur terre, et Nous lui avons donné libre voie à toute chose.
Il suivit donc une voie.
Et quand il eut atteint le Couchant, il trouva que le soleil se couchait dans une source boueuse, et, après d'elle il trouva une peuplade."
(Coran 18,83-86)


Le soleil est de 109 fois plus grande que la terre en diamètre, et de1 300 000 fois en volume(Encyclopédiæ Universalis 2015) ; comment peut-il se coucher dans une source située sur terre ?
Dans le contenu du Coran ; ceci est une erreur scientifique inadmissible.
Image

Une énorme ânerie
Les versets coraniques de 12à 14 de la sourate el Moueminoune disent : "Nous avons certes créé l'homme d'un extrait d'argile, puis Nous en fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide.
Ensuite, Nous avons fait du sperme une adhérence; et de l'adhérence Nous avons créé un embryon; puis, de cet embryon Nous avons créé des os et Nous avons revêtu les os de chair. Ensuite, Nous l'avons transformé en une tout autre création. Gloire à Dieu le Meilleur des créateurs."
. (Coran 23,12-14).
Selon ce texte coranique, lors du développement du fœtus dans le sein de sa mère, c’est l’ossature qui se forme en premier, à partir de l’embryon, puis elle se recouvre de chair.


Ceci est une erreur scientifique inadmissible, car la science dit :lors de la formation du fœtus, c’est la chair qui se forme avant l’ossature.

Le Coran moderne dit tout et son contraire ! Image


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19376
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Marmhonie

Message non lupar yacoub » jeu. 29 déc. 2016 15:15

Qui est derrière ce qualificatif de "Béni", Muhammad ?


Muhammad, Mohamed, Ahmed, Mhomet ?
Mohamed serait né vers l’an 570 en Arabie et mort en 632, à Médine. Le document le plus ancien que nous possédons à son sujet, appelé Sira, écrit par un certain Ibn Ishaq, est daté de la fin du VIIIè s., c’est-à-dire cent ans APRÈS la mort de Mohamed…

Pas sûr
…et encore, l’original ayant disparu, ce n’est qu’en partie seulement qu’il est accessible dans une recension d’Ibn Hisham, mort lui-même en 834, soit deux siècles plus tard… C’est dire que, selon les sources musulmanes elles-mêmes, il n’y a pas de témoignage direct concernant Mohamed…

Du sable des barbares arabes n'est sorti que du sable et des mirages
Image
Mais le caractère problématique de ce que l’on peut donc effectivement savoir au sujet du grand conquérant et prophète de l’islam redouble du fait que les sources contrairement extra-musulmanes ne mentionnent pas elles non plus son existence, ce qui est inconcevable tant il est vrai que tout événement historique important ne peut pas ne pas faire parler de lui.

C’est ainsi que Sophrone, évêque de Jérusalem, ne parle pas plus de Mohamed, de Prophète, que de Coran ou d’islam dans ses récits de la prise de Jérusalem par Omar en 638… non plus que Jean 1er, patriarche jacobite de Syrie, dans ses célèbres controverses avec l’émir Saïd ibn Amir en 644. Il faut attendre le dixième siècle pour trouver dans les pays conquis par l’islam mention d’un prophète auquel les Sarrazins auraient obéi.

L’absence de documents contemporains des origines de l’islam, pour une époque qui n’est pourtant pas si éloignée de nous, et dans une région de si brillantes civilisations (Babylone, Byzance…), constitue un cas unique dans l’histoire et ne peut pas donc ne pas laisser supposer une manipulation de l’histoire des origines de l’islam.

Pourquoi les hadiths et la Sira n'apparaissent que 3 siècles après la prétendue mort d'un prophète arabe ?
Pourquoi n’est-ce qu’au IXè siècle que l’on voit apparaître des « Vie de Mohamed », les « Sîra » ? Parce que le Coran ne mentionne ni le nom patronymique de Mohamed, ni ne relate sa biographie, et qu’il fallait bien donner une consistance à l’inspiré par qui était apparu le Coran tombé du ciel, c’est à dire le recueil de textes judéo-nazaréens assemblés par le troisième calife… Lorsque les musulmans entendent par exemple en 3.144 ; 33.40 ; 47.2 : « MHMD », ils identifient ce participe passé signifiant le « bien-aimé » avec Mohamed, et de même en 61.6 ils identifient Mohamed avec « HMD » qui veut dire « Précieux », mais les termes « Bien-aimé » et « Précieux » étaient à l’époque des surnoms donnés par les juifs dans le Talmud à Moïse, et au prophète Daniel, dont tout le monde dans l’ambiance apocalyptique du Moyen-Orient d’alors connaissait les écrits. « Mhmd-Daniel était la référence apocalyptique par excellence utilisée par la propagande messianique ».

Absence totale d'existence historique
C’est pourquoi lorsque Thomas le Presbytre mentionne vers 640 la prise de Gaza (634)1, il nomme les vainqueurs « Tayayés (arabes) d-Mhmd ». De même, lorsqu’en 696 le 5è calife, Abd al-Malik, fait frapper un dinar damascène à son effigie, il se nomme lui-même « Mhmd rassul (Messager) Lla (de Dieu) ». Lorsque la chronique syriaque relate le règne du dernier empereur de Perse (Yazdgard III, 632-651), elle parle de Mhmd comme étant vivant, alors qu’elle est écrite en 670. C’est que Mhmd désignait en fait un titre, une fonction, celle de Calife, assumée par Abu Bakr, puis par ses épigones, aussi vrai que César désignait les empereurs romains, et que le titre de Mahdi a été porté aussi bien au Maghreb du Moyen-âge qu’au Soudan du XIXème siècle…

Mahomet, le meilleur des arabes, divinisé parce qu'inventé
Une autre preuve que Mohamed est un personnage légendaire créé au IXème siècle pour faire pièce aussi bien au Moïse des juifs qu’au Jésus des chrétiens, est que contrairement à son importance actuelle dans la religion musulmane qui l’associe à Allah jusque dans sa profession de foi, la chahada, qui dit : « Il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah et Mohamed est son prophète », Mohamed n’apparaît pas dans la chahada gravée en 688-691par Abd al-Malik au fronton de la mosquée du Dôme du rocher de Jérusalem, comme on peut encore le constater, non plus que dans la chahada primitive présente dans le Coran (3.19) : "La religion aux yeux d’Allah, c’est la soumission.". Point final !

Image
Ni dans celle en vigueur jusqu’en 775, qui disait : "Il n’y a de divinité qu’Allah, pas d’associé à lui."
Point final ! Pas de Mohamed ! Et effet, qui pourrait venir après le Messie ? Et pour faire quoi ?
Image


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19376
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Marmhonie

Message non lupar yacoub » jeu. 29 déc. 2016 15:17

Jésus-Christ n'a pas annoncé un non-juif comme futur prophète, évidemment.


Ni encore moins de copuler à fond au Paradis, hommes et femmes avec uniquement des vierges. Et tant pis pour cela, les femmes au Paradis se soumettront à devenir quoi : toutes lesbiennes ? Non, mais alors pourquoi tout uniquement aux mâles obsédés sexuels et rien aux saints non plus ?
Image

Tous les prophètes bibliques furent juifs, et Jésus est le Messie[/color]
Afin de justifier la mission de Mahomet et ne pas le laisser apparaître pour un imposteur, les musulmans affirment que Jésus a annoncé sa venue lorsqu’Il a annoncé celle du « Paraclet », mot grec qui se traduit par « avocat, défenseur, intercesseur, consolateur » (Jn 14.15-26, 16.13-15) et désigne pour les chrétiens l’Esprit-Saint, déjà promis dans l’Ancien Testament (Is 32.15, 48.16 ; Ez 36.26-27, 39.29 ; Jl 3.1…). Voyons donc si ce que dit Jésus du Paraclet peut s’appliquer à Mahomet :

(Jn 14.17) "Il est l’Esprit de vérité". Or, Mahomet n’était pas un Esprit. Et il est ridicule de vouloir faire croire que « esprit » serait synonyme de « prophète », aussi vrai que si l’on peut voir un prophète, personne n’a jamais vu un esprit….

(Jn 14.17) "Le monde ne Le voit ni ne Le connaît."
Or Mahomet est présenté comme un personnage qui a été vu et connu.

(Jn 14.16-17) [Jésus dit aux Apôtres : [/b] "Le Paraclet demeure auprès de vous, et en vous, et vous Le connaissez, et Il demeurera à jamais avec les disciples du Christ."
Or, Mahomet n’a jamais demeuré auprès des Apôtres, puisqu’il est censé avoir vécu six siècles plus tard, et il a encore moins pu demeurer en eux ! Les disciples après les Apôtres n’ont pas pu non plus connaître Mahomet puisque contrairement à l’Esprit qui ne meurt pas et au Christ qui est toujours vivant, Mahomet est censé être mort et enterré…
Image

(Jn 14.26) "Le Paraclet vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que J’ai dit."
Or, pas plus Mahomet que le Coran n’enseignent ce que Jésus a enseigné et confié à la seule Église catholique (Mt 16.17-19 ; Lc 22.31-32 ; Jn 21.15-17).

(Jn 15.26) "L’Esprit de Vérité Me rendra témoignage."
Or, dans le Coran, ce n’est pas Mahomet qui rend témoignage à Jésus, mais Jésus à Mahomet ! Le Jésus musulman n’a pas de plus grande gloire que d’annoncer la venue de Mahomet (61.6). Son nom « Yéhoshoua » qui veut dire « Dieu sauve », et que les arabes chrétiens prononcent « Yasu’a », est changé en celui de « Isa », qui ne veut rien dire, parce que l’islam ne veut pas d’un Jésus qui soit « Dieu sauve ». De même, si le titre de Messie Lui est gardé, il est vidé de son sens : aucune conséquence n’est en effet tirée de ce que Jésus soit le Messie, c’est-à-dire le Sauveur du monde annoncé par les Prophètes (Is 49.6-7, 50.6-7, 52.13-53.12 ; Jon 2.1 ; Dn 9.26 ; Za 12.10, 13.1…) et toujours attendu par les juifs…

(Jn 16.14) "Il Me glorifiera".
Or, sous couvert d’honorer Jésus en tant que « Prophète », les musulmans Le blasphème continuellement en niant Sa divinité et son œuvre de Salut qui est l’expiation de nos péchés par Son sacrifice volontaire et Sa résurrection, preuve de l’amour miséricordieux infini de Dieu pour nous.
Image
On comprend pourquoi les musulmans ne peuvent supporter que soit critiqué Mahomet : ils cherchent ainsi à se cacher à eux-mêmes leur péché vis-à-vis de Jésus…
Image

(Mc 13.11) [/b] "Et quand on vous emmènera pour vous livrer, ne vous préoccupez pas de ce que vous direz, mais dites ce qui vous sera donné sur le moment : car ce n’est pas vous qui parlerez, mais l’Esprit Saint."


Qui peut croire que ce soit Mahomet qui console aujourd’hui les chrétiens persécutés –surtout dans les pays musulmans, pour la gloire d’Allah ?
Image

Le Paraclet, l'Esprit Saint, est bien venu comme promis à la Pentecôte
Après le retour de Jésus au Ciel (Ac 2) et chaque jour depuis (Ga 3.2) dans et par les sacrements de l’Église, Lui qui est l’Amour de Dieu répandu dans le cœur des chrétiens (Rm 5.5), afin qu’ils aiment Dieu et leur prochain de l’Amour dont Dieu S’aime Lui-même et nous aime ! Mais quel rapport entre cet amour qui va jusqu’à donner Sa vie pour ses ennemis (Jn 15.12 ; 14.12 ; Lc 23.34 ; 5.44 ; 1 Jn 4.20), et Mahomet divisant l’humanité entre musulmans et non-musulmans, introduisant la haine entre eux (60.4), jusqu’au devoir de tuer tous ceux qui ne veulent pas se soumettre à sa loi (9.14 ; 5.33 ; 60.4 ; etc.) ?
Image
Si donc Jésus a annoncé la venue de Mahomet ce n’est certainement pas en annonçant la venue du Paraclet, mais celle des faux-prophètes et anti-Christ (Mt 24.4,11,24 ; Jn 16.2). Quel homme en effet pourrait venir après le Christ, sinon l’anti-Christ ?
Image
Image


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19376
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Marmhonie

Message non lupar yacoub » ven. 30 déc. 2016 13:22

Cette image tirée d'un film sur la vie du prophète arabe Mahomet est très sérieuse, effectivement.

Tout ce qui est raconté ici dans ce sujet sur le Coran moderne est authentique.

Un jour, Mahomet donc, eut une conversation très intéressante et très sérieuse avec un âne, parce que, bien sûr, du vivant du prophète arabe, les animaux parlaient arabe tout naturellement.
mahomet demanda à l'âne :
- Quel est ton nom ?"
- Je m'appelle Yazid ibn Shihab, Allah a produit de mon ancêtre 60 ânes, aucun d’entre eux n’a été monté sauf par des prophètes. Aucun des descendants de mon grand-père ne reste excepté moi et aucun des prophètes ne reste excepté toi. Je t’attendais pour que tu me montes. Avant toi, j’appartenais à un juif que je secouais et faisais souvent tomber ce qui fait qu’il me frappait le ventre et le dos."
, répondit l'âne.
Ainsi, il s'est présenté respectueusement comme le fils de son père, selon la tradition arabe et leur civilisation.
Mahomet a décidé de montrer quel beau modèle d'humilité et de soumission à Al'lah et, devenant musulman, Mahomet lui changea le nom pour Yafour. Puis, il lui posa une question toute personnelle pour lui offrir un cadeau somptueux :
- Ô Yafour mon nouveau fidèle, désires-tu quelques femelles en ton honneur ?"

L'âne rougit et répondit :
- Non, monsieur, pas de ça !"

Les uns conclurent que Yafour ferait un excellent premier ermite d'Al'lah, d'autres qu'il était vexé qu'on ne lui ait pas offert de jeunes mâles. Mahomet fut séduit que cet âne vint honorer son prophète et le prit comme serviteur, car Isa entra en gloire à Jérusalem assis sur un âne.
Image
Et pour honorer la sagesse de l'âne qui avait reconnu en Mahomet son prophète, Al'lah fit descendre sur Mahomet le verset suivant en l'honneur de Yafour et des soumis aux penchants contre nature :
"Et parmi eux circuleront des garçons à leur service, pareils à des perles bien conservées." Coran 52-24

Al'lah est miséricordieux et compatissant.


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19376
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Marmhonie

Message non lupar yacoub » ven. 30 déc. 2016 13:26

L'innocence des musulmans

Image
Tout est authentique !
https://m.youtube.com/watch?v=kOjCiREsNt4
Image https://m.youtube.com/watch?v=kOjCiREsNt4

Ce film en version mondiale « L’innocence des musulmans »
Le film « L’innocence des musulmans » a déjà fait couler beaucoup d’encre et de sang. L’encre sert à diluer le sang, et à cacher ceux qui le versent, dont les iréniques journalistes feignent de comprendre la colère et l’indignation. Le monde s’interroge sur les motivations du producteur/réalisateur, comme si c’était un mystère indéchiffrable. Pourtant, les choses sont bien simples, il suffit de regarder ce que le film montre. Ici, comme ailleurs, il faut regarder la lune, non pas le doigt.

Le contenu de ce film est très clair, encore faut-il en avoir la culture pour le déchiffrer.
Il s’agit, pour la plupart des scènes, d’épisodes de la vie de Mahomet, certes filmées et montées d’une manière extrêmement pauvre, pour ne pas dire ridicule, mais néanmoins fidèles à la vie de Mahomet, telle que la conçoivent les salafistes outrés qui manifestent contre le film, quand ils n’assassinent pas. Sans préjuger de l’ensemble des deux heures que durerait, selon certaines sources, le « biopic » intégral de Mahomet, ce que montre la bande annonce ne prend que très peu de libertés avec la vérité canonique de la vie de Mahomet. Voici le décryptage exact des différentes scènes.

Mahomet, un bâtard indigne
2’ L’adoption de Mahomet par son grand-père Abd al Muttalib. Selon la tradition, il n’est certes pas né d’un père inconnu, cependant, son père, Abdallah meurt avant sa naissance. (1) Le réalisateur prétend que cela est suspect, et fait de lui un enfant illégitime. Il est certain que dans l’Arabie de ce temps, ce statut était le plus indigne possible.

Mahomet aimait plus l'argent que les femmes
3’ La soumission à Khadija, sa première femme. Cela est attesté, elle était riche et plus âgée que lui. Elle ne lui permit pas d’avoir d’autres épouses de son vivant.(2)

La femme dans l’islam, une déesse opprimée
4’ « Est-ce que tu le vois ? » Cela peut paraître obscur, et le jeu de jambes de Khadija, gratuitement obscène. Cependant, ce dont il s’agit, c’est de la confirmation de la « visitation » de Mahomet par l’ange Gabriel.

Le film reprend littéralement la description canonique : « L’ange Gibrîl visita l’Envoyé de Dieu, comme d’habitude. Et Muhammad cria aussitôt : – Khadija, voici Gibrîl. – Cousin, dit-elle, assieds-toi sur ma cuisse gauche. Il se leva et s’assit sur sa cuisse. – Cousin le vois-tu encore ? – Oui, je le vois. – Mets-toi alors sur ma cuisse droite. Muhammad se mit à nouveau sur la cuisse de Khadija. – Cousin le vois-tu encore ? – Oui, je le vois. – Viens te mettre dans mon giron. Muhammad se blottit dans le giron de Khadija. – Le vois-tu ? – Oui, je le vois. Khadija laissa enfin tomber son voile de tête, se débarrassa de sa robe et mit la tête de Muhammad, toujours dans son giron, sous sa chemise de corps. – Le vois-tu encore ? demanda-t-elle. – Non, je ne le vois plus. – Cousin, sois heureux et tiens bon. Ton ami est un ange du ciel et non point un démon. » (3)
Ce passage est d’ailleurs capital pour la comprendre la signification du voilement de la femme en islam.

Le Maître rabbin de Mahomet l'élève
4’50’’ Mahomet vise avec Khadija son cousin Waraqa, qui aurait été authentiquement un moine chrétien, ou nazaréen. Le film l’habille en pope copte. Ce Waraqa, très estimé par la tradition musulmane, aurait été le professeur de religion de Mahomet. Cela n’est certes pas ce que pensent les musulmans. Cependant, lorsque Waraqa meurt, Mahomet déclare « L’inspiration a disparu », comme on le voit à 5’27’’.(4) Le film suggère, à la suite de certains travaux, comme par exemple « Le prêtre et le prophète » de Joseph Azzi (5), que c’était Waraqa qui était la véritable source d’inspiration de Mahomet. La conversion de l’âne à l’islam est une licence du réalisateur, cependant les hadiths contiennent tellement d’inepties, que celle-ci est aussi plausible qu’une autre.
Du reste, l’âne est l’animal des prophètes par excellence : Jésus entre à Jérusalem sur le dos d’un âne, et Mahomet part à la guerre sur une mule.

Les tentatives de suicide de Mahomet
5’45’’ Mahomet a eu la tentation de se suicider plusieurs fois, après l’arrêt de la « révélation », c’est attesté. (6)

L'invention du Djihad
6’ La déclaration du Djihad (meurtre, pillage, viol, vente comme esclaves). Cela est authentique, il s’agit peut-être en l’occurrence de l’extermination des Banu Quraydha, tribu juive de Médine. (7)

Mahomet fait parler Allah après ses pervertions
6’45’’ Autorisation spéciale pour le chef de posséder toute femme, même mariée, qui se donnerait à lui. Cela est parfaitement attesté, dans une source canonique, parfaitement officielle : « Aïcha a dit : Je jalousais les femmes qui s’offrent elles-mêmes à l’envoyé d’Allah et disais : -« Comment une femme ose-t-elle faire don d’elle-même ainsi ? » Alors Allah révéla ce verset : ‘ Tu fais attendre qui tu veux d’entre elles et tu héberges chez toi qui tu veux. Puis il ne t’est fait aucun grief si tu invites chez toi l’une de celles que tu avais écartées… (Coran 33/51), et je (Aïcha) dis (à l’envoyé d’Allah): « Il me semble que ton Seigneur se hâte de satisfaire tes désirs ». » [(Muslim, Sahih, 8/3453) (8)
Le personnage femme à l’écharpe rouge est donc peut-être Aïcha, qui souvent se montrait critique ou ironique envers Mahomet.

Image On remarquera que les « révélations » de Mahomet sont bien opportunes, ce qu’elle ne manque pas de souligner aussi.

Le "Verset de l'épée" Coran 9-29
7’41’’ Débat théologique avec un rabbin. Le choix donné entre la conversion ou la soumission politique (dhimmitude). Mahomet se justifie en prenant un exemple dans sur l’Ancien testament (Torah) : la destruction de Jéricho, pour justifier la destruction et le massacre des juifs eux-mêmes (des Banu Quraydha par exemple). Le massacre est attesté : c’est le fameux verset de l’épée : « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés. » (Coran 9/29)

Mahomet le pédophile
9’ Discussion entre les parents d’Aicha, Abu Bakr et sa femme, au sujet du mariage de celle-ci, à l’âge de six ans, avec Mahomet. L’information est authentique, incontestable, puisque rapportée par Boukhari (7/62/67). (9) Il ne consomme le mariage « que » lorsqu’elle a neuf ans.

Mahomet bisexuel
9’ 20’’ Mahomet homosexuel ? Cela n’est absolument pas attesté par la tradition (sunna) qui punit la sodomie de mort. Cependant, au paradis, les élus d’Allah se voient récompensés pour leur zèle religieux, non seulement par les soixante-douze vierges (houris), mais aussi par les services de beaux éphèbes. « Et parmi eux circuleront des garçons à leur service, pareils à des perles bien conservées. » (Coran 52.24)
Les descriptions de Mahomet lui-même, son engouement pour les parfums par exemple, sont ambigues.

Mahomet incestueux et pervers
9’50’’ Mahomet séduit Zeynab, la femme de son fils adoptif Zayd. Cela est dûment attesté.

Pour qu’il ne soit pas accusé d’inceste, il décidera que l’adoption n’est pas islamique. « Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident. Quand tu disais à celui qu’Allah avait comblé de bienfaits, tout comme toi-même l’avais comblé : « Garde pour toi ton épouse et crains Allah », et tu cachais en ton âme ce qu’Allah allait rendre public. Tu craignais les gens, et c’est Allah qui est plus digne de ta crainte. Puis quand Zayd eût cessé toute relation avec elle, Nous te la fîmes épouser, afin qu’il n’y ait aucun empêchement pour les croyants d’épouser les femmes de leurs fils adoptifs, quand ceux-ci cessent toute relation avec elles. Le commandement d’Allah doit être exécuté. » (Coran, 33.36-37.)

L’écartèlement d’une vielle dame innocente
11’ L’écartèlement d’une vielle dame. Cela se réfère peut-être à la mort d’Umm Qirfa, un vieille cheffe de tribu, que les séides de Mahomet capturent au cours d’une razzia, menée par Zayd. Celui-ci, blessé au cours de l’attaque, se venge cruellement. « Umm Qirfa bint Rabia ibn Badr » fut faite prisonnière. C’était une vieille femme, épouse de Malik. Sa fille et Abdullah ibn Masada furent également capturés. Zayd ordona qu’elle soit mise à mort avec cruauté, en mettant une corde à chacune de ses jambes, reliées à deux chameaux, qui l’ont écartelée jusqu’à la déchirer. Ensuite, ils amenèrent la fille d’Umm Qirfa et le fils de Masada devant l’apôtre. La fille d’Umm Qirfa fut donnée à Salam ibn Amir ibn Akwa, qui la prit… » (10)

Le pillage de l’oasis de Khaybar, son massacre
11’40’’ Le pillage de l’oasis de Khaybar, la torture et la mise à mort de son chef juif Kinana, et les « épousailles forcées » de Mahomet avec Saffiya, sa veuve. Cela est parfaitement attesté. (11) Saffiya, butin de guerre, est une des « mères des croyants ». La seule invention, c’est le discours que le réalisateur place dans la bouche de Kinana torturé. Ce qui est erroné, c’est de faire représenter Kinana la moustache rasée, car cela est la marque distinctive des musulmans. De même, selon la sunna, il est d’abord torturé, et c’est seulement quand il ne peut plus parler, qu’il est tué. Les pieux musulmans voulaient savoir où il avait caché son or !

Vie privée sexuelle de Mahomet
12’50’’ Les disputes conjugales, les jalousies d’Aïcha. Cela est parfaitement comique et attesté. (12) Il s’agit d’un épisode précis : Mahomet a eu commerce avec Marya dans la chambre de Hafça, qui était allée rendre visite à ses parents ; elle revient chez elle et surprend les amoureux. Mahomet promet d’être abstinent et demande à Hafsa de garder le secret ; mais elle s’empresse de tout raconter à Aïcha; l’incident est bientôt connu des autres femmes qui manifestent leur mécontentement.
Il faut la force d’une révélation coranique, assortie de la menace de l’enfer si elle continuent de se rebeller contre lui, pour calmer ses femmes en colère : c’est la sourate 66, « L’interdiction ».(13)

Un résumé de l'Islam
13’35’’ La phrase finale « Tous les non musulmans sont des infidèles. Leurs terres, leurs femmes et leurs enfants sont notre butin. » Cela se veut un résumé de l’islam. Comme telle, ce n’est pas une citation du Coran, mais on y trouve bien la sourate 6, « le butin », dont cette phrase résume l’argument.

Une production historique
Ce film est caricatural, mais à voir les réactions de ceux qui s’en sentent offensés, il semble beaucoup plus près de la vérité historique que ne l’aurait été une production de meilleure qualité. Il ne prend que des libertés assez limitées avec l’histoire canonique de Mahomet.
Il n’y a pas de calomnie patente, à part le soupçon sur son illégitimité et sur son homosexualité.

Le reste, qui est beaucoup plus grave, est parfaitement vrai.
Qu’il s’intitule "L’innocence des musulmans" est tragiquement ironique, quand on voit l’empressement mondial à excuser les malades qui s’en revendiquent pour assassiner des innocents.
Les conséquences de ce film, aussi mauvais serait-il, prouvent sa thèse.

L’introduction au film, aussi stupide qu’elle semble, est pourtant vraie. L’inconnue, le « x « qui transforme les hommes en tueurs fous, c’est la vie de Mahomet, prise comme modèle par les musulmans. Certes, la grande majorité ne connaît pas le quart de la moitié du commencement de la vie du prophète, mais ceux-là, précisément, qui manifestent le plus bruyamment contre ce film : les salafistes, s’en repaissent quotidiennement.

Les « salaf », les pieux ancêtres que les barbus en kamis veulent émuler, ce sont ces rustres qui entourent Mahomet, et qui ne méritaient pas un meilleur traitement cinématographique. C’est la vie de Mahomet qui est un navet, une série Z consternante. L’incroyable, auquel pourtant nous devons croire, c’est qu’elle est portée aux nues par une partie croissante de l’humanité.

Le mystère de l’islam, c’est le mystère de l’admiration fanatique pour cet individu. Image Mais c’est un mystère psychiatrique, non pas religieux. (14)
______________________________________________________________
Notes
(1) Ibn Hicham, La biographie du prophète Mahomet, Ed. Fayard, 2004, p.49.

(2) Idem, p.60.

(3) Idem, p.82-83.

(4) http://www.searchtruth.com/book_display ... 0&number=3

(5) Ed. Maisonneuve et Larose, Paris, 2001

(6) « Az Zuhri dit: -Il y eut pendant un certain temps un trou dans la révélation du messager d’Allah et il était très triste. Il partait de bonne heure pour les sommets de la montagne afin de se précipiter en bas. Mais à chaque fois qu’il parvenait au sommet d’une montagne Gabriel lui apparaissait et disait: – Tu es le prophète d’Allah. Alors son inquiétude cessait … » (Az Zuhri, Fragment I, cité par Watt, Mahomet, 1958.) « Après la première révélation qui est venue au prophète, la venue de révélations fut interrompue pendant quelques jours. Comme il ne voyait plus Gabriel, il était très déprimé ; il se rendit à Thabir et encore à Hira avec l’intention de se jeter dans le vide. Mais dès que l’Apôtre d’Allah eut décidé de faire cela depuis le sommet d’une montagne, il entendit un son venant du ciel. L’Apôtre d’Allah s’arrêta un instant à cause du bruit terrible, il leva la tête et… c’était Gabriel assis sur une chaise entre le ciel et la terre. » (ibn Sa’d, Tabaqat, I, 226-7).

(7) Ibn Hicham, op. cit., p.276. Les mots dits par Mahomet sont identiques.

(8) http://hadithcollection.com/sahihbukhar ... -3453.html

(9) http://hadithcollection.com/sahihbukhar ... r-065.html

(10)The Life of Muhammad by Ibn Ishaq, trad. Guillaume, Oxford University Press, Karachi, Pakistan, 2006, p.664-665.

(11)Voir Ibn Hicham, op. cit., p.315-317.

(12)Voir par exemple Sahih Muslim, livre 9, du divorce. Hadiths 3598 et suivants. http://hadithcollection.com/sahihmuslim ... -3498.html

(13)Voir Mahomet, M. Gaudefroy-Demonbynes, Paris: Albin Michel, 1957, p.230-2, en ligne gratuitement ici. http://classiques.uqac.ca/classiques/ga ... homet.html

(14) Rappelons un vieil article mais toujours d’actualité: Syndrome de Stockholm : l’islam, gigantesque prise d’otages ?


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19376
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Marmhonie

Message non lupar yacoub » jeu. 5 janv. 2017 13:30

Je recentre sur le sujet : Le Coran moderne est-il complet ?

La redéfinition d'un prophète selon le Coran moderne


"Un Prophète fait des massacres sur la terre." (Coran 8-67)
Dans les massacres des armées mahométanes, certains avaient des enfants, d’autres des parents âgés, des infirmes, et tous étaient ligotés, alignés et allongés face contre terre avant que les serviteurs d’Allah ne les tuent. Aucune indication n’est fournie sur le ou les motifs de toutes ces exécution de masse. Le génocide arméniens par les turcs mahométans n'est toujours pas reconnue par la Turquie !

"Aucun Prophète n’a pu faire de prisonniers sans avoir procédé à des massacres sur la terre." (Coran 8.67)… Puisque c’est Allah qui le dit… c’est que ça doit être comme cela, pas vrai ?

Image

Îsa aurait fabriqué des golem selon le Coran moderne
Image
(Coran, 5:110) : "110. Et quand Al'lah dira :
- Ô Îsa ben Mayam, tu fabriquais avec de l'argile comme une forme d'oiseau par Ma permission; puis tu soufflais dedans. Alors par Ma permission, cela devenait oiseau. Mais ceux d'entre eux qui ne croyaient pas dirent : "Ceci n'est que de la magie évidente !"

Image

Il y a dans le Coran moderne actuel, ici, une copie mot pour mot, d'un faux évangile apocryphe. Cela non plus n'est pas la parole d'Al'lah, mais le simple travail d'un copiste. Quel intérêt d'annoncer des affabulations antérieures ? Les Corans les plus anciens n'ont pas ce passage faux.


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19376
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Marmhonie

Message non lupar yacoub » jeu. 5 janv. 2017 13:34

Sans Coran... Sans l'Islam


Faisons un rêve, le Coran n'existerait pas
Sans Coran, personne ne contesterait les sapins de Noël dans la rue, ni les crèches dans les mairies.

Sans Coran, nous ne subirions pas la présence de 2500 mosquées, à raison d’une nouvelle par semaine, payées tantôt par les émirats du Golfe, tantôt par les pays d’Afrique du Nord, et la plupart du temps avec nos impôts.

Sans Coran, autour de ces mosquées, nous n’assisterions pas à la mise en place d’un État dans l’État, où le petit État islamique ronge de plus en plus le grand État républicain et lui impose ses codes.

Sans Coran, nous n’assisterions pas à une recrudescence d’agressions homophobes, antisémites et sexuelles, encouragées par les textes sacrés du Coran et la vie de Mahomet.

Sans Coran, nous n’assisterions pas, dans certaines périphéries urbaines, à la mise en place d’une politique de Grand remplacement, de changement de peuple et de civilisation.

Sans l’islam, Saint-Denis serait toujours la ville des rois de France.

Sans l’islam, nos policiers ne subiraient pas une guerre quotidienne, visant à saper l’édifice de l’État français.

Sans Coran, nous n’aurions pas de halal dans l’armée française, ni des militaires musulmans qui refusent de se battre contre leurs frères.

Sans Coran, nous n’aurions pas, sur le territoire français, la mise à mort barbare d’animaux égorgés sans étourdissement (halal), qu’on laisse agoniser pendant un quart d’heure.

Sans l’islam, nous n’aurions pas l’impression, dans certains quartiers, d’avoir changé de continent.

Sans l’islam, le Qatar ne serait pas en train d’acheter des pans entiers de la France.

Sans l’islam, nous ne subirions pas sur les plateaux de télévision, les enfumeurs comme Tariq Ramadan, Malek Chebel, Dalil Boubakeur, Dounia Bouzar et bien d’autres, qui roulent dans la farine les ignorants en leur faisant le coup de la RATP.

Sans l’islam, un Français d’origine pourrait aimer une née-musulmane sans être obligé par sa belle-famille de se convertir.

Sans l’islam, nos médecins et l’ensemble du personnel médical ne risqueraient pas de se faire agresser par des maris violents qui refusent qu’un homme ausculte leur épouse.

Sans l’islam, nous n’aurions jamais subi, dans un pays laïc, des prières musulmanes sur nos trottoirs ou dans les rues, afin de marquer la volonté d’occupation de l’espace public.

Sans Coran, les enfants juifs pourraient encore aller dans les écoles publiques en Seine Saint-Denis.

Sans l’islam, on pourrait enseigner la Shoah et parler de Charles Martel dans nos écoles.

Sans Coran, nous n’aurions pas d’appel au muezzin par haut parleur, comme à Nanterre.

Sans l’islam, nous n’aurions pas de revendications alimentaires dans nos cantines scolaires, dans les entreprises.

Sans Coran, nous n’aurions pas d’accompagnatrices marquant leur religion par un voile lors des sorties scolaires.

Sans l’islam, nos enfants ne seraient pas en danger, lorsqu’ils mangent halal sans que leurs parents le sachent, à cause du bacille e-coli, comme nous en alerte le docteur Alain de Peretti.

Sans l’islam, il y aurait davantage de places dans nos prisons.

Sans l’islam, les Français ne connaîtraient pas la souffrance de voir leur pays défiguré.

Sans l’islam, ils pourraient savourer les douceurs, les insouciances délicieuses et les frivolités légères qu’offre souvent la vie.

Sans l’islam, les chers souvenirs resteraient doucement mélancoliques et ne seraient pas devenus des regrets brûlants de nostalgie et de rancœur.

Sans l’islam, le passé ne serait pas si présent, sans l’islam, l’avenir ne serait pas si terrifiant…
Image

Sans Coran, nous ne subirions pas dans la rue, les tenues guerrières des salutistes en djellaba ou en kamis.

Sans l’islam, il y aurait beaucoup moins de bénéficiaires de la CMU et de l’AME, considérée comme une nouvelle version des razzias du 21 ème siècle dans l’esprit de certains musulmans.

Sans l’islam, on pourrait consacrer davantage d’argent à nos malades et à nos retraités, sans oublier toutes les aides utiles qui font avancer une société.

Sans l’islam, nous ne subirions pas, un mois par an, le cirque du ramadan, avec le bruit, les violences et les entreprises désorganisées.

Sans l’islam, pendant le ramadan, il y aurait moins d’absentéisme à l’école et en entreprise.

Sans l’islam, nous n’aurions pas des abattoirs mobiles où les jeunes garçons prennent l’habitude de voir égorger des animaux de manière barbare.

Sans l’islam, nous n’aurions pas des clips agressifs, sexistes et racistes, de rappeurs haineux.

Sans l’islam, les sites internet ne seraient pas pollués par des messages haineux et menaçants, qui nous menacent de mort, disent qu’ils vont faire la loi dans notre pays, et que nous sommes foutus.

Sans l’islam, nous ne partagerions pas les angoisses de Michel Onfray, jugeant que dans moins de cinquante ans, notre pays sera intégralement sous domination musulmane.

Sans l’islam, il n’y aurait plus de péril fasciste en France, et nous pourrions jouir de tous les charmes d’un pays formidable.

Sans Coran, nos enfants ne seraient pas confrontés à un choix terrible devenir résistants ou dhimmis, avec forcément beaucoup de dégâts dans les deux cas.

La France ne redeviendra un pays formidable, que quand elle se sera débarrassée définitivement de l’islam.

Source :
Image



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Tbot et 6 invités