Drag-queens

Tout ce que vous voulez savoir sur le sexe - sans limite et sans tabou ! ! ! - Interdit aux moins de 16 ans - ! ! !
Alice
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 563
Enregistré le : dim. 17 avr. 2005 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Drag-queens

Message non lupar Alice » dim. 8 mai 2005 15:08

A été évoqué l'homosexualité, quid des drag-queens ?
Ils vous font peur ? Vous intriguent ? Vous font rire ? Rien de spécial ?

Moi je dirais qu'ils m'intriguent et je trouve qu'ils nous apprennent beaucoup sur "nous" (les hétéros).
Le numéro classique de strip-tease d'un drag-queen (si je prend le cas d'un homme se travestissant en femme) est une déconstruction minutieuse de ce qu'il est communément appelé la "Féménité". Le strip-tease du drag-queen consiste à enlever un à un les accessoires et les parures (perruque, faux ongles, vêtements, prothèses, etc) qui lui ont permi de construire la "féménité", et c'est celà qui est intéressant. Je veux dire qu'il nous montre le côté complètement arbitraire des genres (je veux dire genre/gender pour différencier féménité et virilité). Ce que les penseurs déconstructionnistes comme feu-Derrida écrivent dans leurs thèses/essais/articles/etc, le drag-queen le fait littéralement dans son strip-tease.
Bien sûr il y a un côté ludique, ironique, cette façon de pasticher outrageusement la "Féménité" en l'exagérant, mais il montre bien qu'elle n'est qu'un masque, des accessoires mis de façon totalement arbitraire sur le sexe féminin. C'est pour cela que son déshabillement est différent de celui d'un chippendale ou d'une strip-teaseuse classique (qui eux ne visent que le côté érotique), car le strip-tease d'un drag-queen est chargé idéologiquement et politiquement.

D'ailleurs, rappelons-nous qu'il y a quelques siècles, il était interdit aux femmes de monter sur scène, et donc tous les rôles (féminins et masculins) d'une même pièce étaient interprétés par des HOMMES. Déjà dans le théatre, il était sous-entendu que la "féménité" était un masque, un rôle. Dans l'antiquité, il me semble que le masque des acteurs en représentation se disait "persona" (persona veut littéralement dire masque). Il y a une tradition dans le théatre japonais (je m'en rappelle plus le nom) qui voit les femmes assumer tous les rôles d'une pièces (qu'ils soient masculins ou féminins). Encore une fois, cela nous montre indirectement que "féménité" et "virilité" sont des masques construits culturellement, et pourquoi pas interchangeables (ce qui est le propos idéologique des drag-queens).

Alice




arn
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 60
Enregistré le : mer. 25 mai 2005 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar arn » sam. 24 sept. 2005 20:49

Les drague queen que dire?

J'en ai jamais connu je n'en est qu'entendu parler alors imaginons :D .
Le coté "faux" c'est à dire indéfini me pertube un peu a vrai dire je préfère que les choses soient plus claires et plus net.
Je préfère un homo qui s'affiche comme tel , au moins je sais a quoi m'en tenir, par contre une femme qui est en fait un homme là ca me rend moins sur de moi.
Il y a toujours un rapport de séduction entre un homme et une femme , en tout cas on passe toujours par la dans une relation (on y pense et puis on le fait ou on le fait pas pour raisons x ou y).
Pour beaucoup d'homme hétéro la hantise ca serais de séduire une femme et de s'apercevoir qu'en fait c'est un homme , là pas de doute on est floué, alors le drague queen porte un peu cette hantise en lui.



jacqueline
Adjudant Virtuel
Adjudant Virtuel
Messages : 1296
Enregistré le : mer. 7 sept. 2005 09:57
Localisation : Paris
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar jacqueline » dim. 25 sept. 2005 11:57

salut arn,

j'ai l'impression que tu mets les drag queens dans le même créneau que les travestis.

pour moi un drag queen c'est un travesti oui mais c'est d'abord une Reine de la Nuit ; c'est l'apparat : les grandes chaussures compensées de 30 cm, le maquillage savant avec plein de couleurs, les vêtements lumineux et extravagants.

alors que le travesti est une femme normale, physiquement au moins lorsqu'elle est opérée, seule la physiologie ne suit pas. mais elle s'habille comme une femme qui va au boulot, vit le jour, tu ne la remarques même pas parfois.

Les drag queens sont d'une élégance folle je trouve. Ce qu'elles portent est extravagant sans être ridicule, une performance quoi.



Alice
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 563
Enregistré le : dim. 17 avr. 2005 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar Alice » lun. 26 sept. 2005 20:11

arn a écrit :Pour beaucoup d'homme hétéro la hantise ca serais de séduire une femme et de s'apercevoir qu'en fait c'est un homme , là pas de doute on est floué, alors le drague queen porte un peu cette hantise en lui.
Je pense comme Jacqueline que tu confonds drag-queen et travesti. La drag-queen à mon sens cherche à critiquer un certain discours et à déconstruire ce qui est communément appelé "féménité" en l'exagerant à outrange (l'apparât dont parle Jacqueline). C'est la superposition arbitraire des aparâts sur un sexe biologique qui est le fondement du déguisement de la drag-queen.

En ce qui concerne les travestis, j'aime bien les shakespeariens (l'auteur a écrit 2 délicieuses pièces sur la confusion des genre) où par exemple, une fille se fait passer pour un garçon afin de donner un message d'un garçon qui courtise une fille, fille qui finit par être attirée par le "messager", ledit messager qui trouble aussi le garçon.

Ce qui te gènerais par ce type de tromperie (un être courtisé dont on s'aperçoit qu'il n'a pas le "bon" sexe) c'est que justement, l'autre peut parfaitement arborer les atouts de la féménité, et que donc celle-ci n'est qu'artifices (tout ce que le drag-queen fait de manière grossière et exagérée). La féménité, comme la virilité, est un masque (j'en reviens à ce que je disais dans le 1er post de ce topic), peut importe celui ou celle qui le porte.

Alice




jacqueline
Adjudant Virtuel
Adjudant Virtuel
Messages : 1296
Enregistré le : mer. 7 sept. 2005 09:57
Localisation : Paris
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar jacqueline » mar. 27 sept. 2005 00:10

Bonsoir Alice,

Ben tu vois je ne suis pas trop d'accord avec certains adjectifs que tu utilises vis à vis des drags queens :
déconstruire la féminité, l'outrance, déguisement, manière grossière et exagérée

Je trouve qu'il remettent la femme à sa place : la place de la Reine.
la femme qui rit, la femme qui s'amuse, la femme qui drag(ue)

alors que la société a confiné la femme : popote, éducation (c'est elle qui surveille), la discipline, qui ne doit pas dilapider les fonds du ménage tout ce qui est chiant quoi

PUTAIN !!!!! MAIS SI J'AVAIS DES COUILLES JE FERAIS DRAG QUEEN



lidiasch
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 271
Enregistré le : lun. 11 avr. 2005 08:00
Localisation : La Terre, pour les pieds, les nuages pour la tête
Gender : None specified
Contact :
Status : Hors ligne

Message non lupar lidiasch » mar. 27 sept. 2005 14:40

jacqueline a écrit :Bonsoir Alice,

Ben tu vois je ne suis pas trop d'accord avec certains adjectifs que tu utilises vis à vis des drags queens :
déconstruire la féminité, l'outrance, déguisement, manière grossière et exagérée

Je trouve qu'il remettent la femme à sa place : la place de la Reine.
la femme qui rit, la femme qui s'amuse, la femme qui drag(ue)

alors que la société a confiné la femme : popote, éducation (c'est elle qui surveille), la discipline, qui ne doit pas dilapider les fonds du ménage tout ce qui est chiant quoi

PUTAIN !!!!! MAIS SI J'AVAIS DES COUILLES JE FERAIS DRAG QUEEN
Jacquotte, si tu n'existais pas, je t'inventerai :wink:

C'est la première fois que je vois une nana vouloir être un mec... pour pouvoir être une DRAG QUEEN! parce que c'est des reines! Mas pourquoi je n'y ai pas pensé avant toi? :D

Trop fort, Jacquotte, vraiment génial :lol: :lol: :lol:


Le monde pourrait être un endroit merveilleux, si les intolerants n\en avaient pas décidé autrement

Alice
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 563
Enregistré le : dim. 17 avr. 2005 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar Alice » mar. 27 sept. 2005 19:27

jacqueline a écrit :Je trouve qu'il remettent la femme à sa place : la place de la Reine.
la femme qui rit, la femme qui s'amuse, la femme qui drag(ue)

alors que la société a confiné la femme : popote, éducation (c'est elle qui surveille), la discipline, qui ne doit pas dilapider les fonds du ménage tout ce qui est chiant quoi
J'aurais du préciser qu'il s'agissait d'un certain type de DG.
Cependant, la "Reine" est aussi un rôle féminin classique inventé de toutes pièces, la popotte comme tu dis, doit aussi être parfaitement apprétée, jolie, jeune, mince, etc (comme un des personnages de "Femme au foyer Parfaite" de "Desperate housewives", son mari remarque que même quand ils font l'amour, son brushing est parfait). D'ailleurs, le clip "I want to break free" des bien-nommées Queen, on voit les 4 parodier et les drag-queen et les femmes aux foyer.

Alice





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités