Le sexe fort, c’est le sexe féminin !

Tout ce que vous voulez savoir sur le sexe - sans limite et sans tabou ! ! ! - Interdit aux moins de 16 ans - ! ! !
Avatar du membre
fallenRaziel
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2324
Enregistré le : ven. 28 juin 2013 10:22
Gender : None specified
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Le sexe fort, c’est le sexe féminin !

Message non lupar fallenRaziel » mar. 24 déc. 2013 16:30

Dernier message de la page précédente :

Agape a écrit :
fallenRaziel a écrit :Le gender parle de sexe social ou psychologique, pas se sexe physique, qui lui ne fait pas de vague. A moins d'être hermaphrodite^^
Donc ton sujet ne tournait autour que du physique? C'est pas un peu réducteur du coup? Une femme c'est juste un corps?

La femme a d'autres forces que ça quand même je trouve.
Non, pas du tout, mais tu parlais du gender. Le gender concerne la construction du sexe psychique et social, pas le sexe physique, qui lui est bel et bien là. On peut avoir un pénis et un vagin en même temps, mais dans la grande majorité on a un pénis ou un vagin.
Le gender met juste en avant le fait que c'est pas parce qu'on a un pénis ou un vagin qu'on est destiné ou plus apte naturellement à telle ou telle chose. Qu'il n'y a aucun comportement typiquement masculin ou féminin et que tout est une construction sociale plus ou moins influencée.
Le gender ne nie pas qu'un homme a un pénis et une femme un vagin (ce serait un peu ridicule), mais que les rôles que ceux-ci assument dans la société est bien plus dû à leur éducation et leur tempéraments respectifs qu'à ce qu'ils ont entre les jambes. Donc oui, biologiquement parlant, on est homme ou femme, sans aucun doute possible, mais mentalement les choses ne sont pas si simples. Le sexe psychologique ne s'entend pas toujours avec le sexe physique.


« Le christianisme devient sanguinaire en s'éloignant de ses textes, là où l'islam le devient en se rapprochant des siens »
"Si un dieu est disposé à empêcher le mal mais qu’il n’en est pas capable, alors il n’est pas tout puissant.
S’il en est capable mais qu’il n’est pas disposé à le faire, alors il est malveillant.
S’il n’en est pas capable ni disposé à le faire, pourquoi l’appelle-t-on un dieu ?"

"Si vous entendez parler un jour d'un homme qui a une case en moins et à qui Dieu parle dans son bain, c'est que je lui ai parlé... ou alors, c'est qu'il a un peu disjoncté." Le Métatron, Dogma.
"Soyons très clairs : Dieu parle. C'est plutôt votre structure physiologique qui ne pourrait pas résister à l'incroyable puissance vocale de Notre Seigneur. Si lui il essayait de vous parler, votre âme et votre coeur exploseraient sur-le-champ ; il nous a fallu cinq Adams pour en arriver à cette conclusion." Le Métatron, Dogma.
Image


Avatar du membre
erazne
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 696
Enregistré le : sam. 5 oct. 2013 14:41
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Le sexe fort, c’est le sexe féminin !

Message non lupar erazne » mar. 24 déc. 2013 17:00

fallenRaziel a écrit :
Agape a écrit :
fallenRaziel a écrit :Le gender parle de sexe social ou psychologique, pas se sexe physique, qui lui ne fait pas de vague. A moins d'être hermaphrodite^^
Donc ton sujet ne tournait autour que du physique? C'est pas un peu réducteur du coup? Une femme c'est juste un corps?

La femme a d'autres forces que ça quand même je trouve.
Non, pas du tout, mais tu parlais du gender. Le gender concerne la construction du sexe psychique et social, pas le sexe physique, qui lui est bel et bien là. On peut avoir un pénis et un vagin en même temps, mais dans la grande majorité on a un pénis ou un vagin.
Le gender met juste en avant le fait que c'est pas parce qu'on a un pénis ou un vagin qu'on est destiné ou plus apte naturellement à telle ou telle chose. Qu'il n'y a aucun comportement typiquement masculin ou féminin et que tout est une construction sociale plus ou moins influencée.
Le gender ne nie pas qu'un homme a un pénis et une femme un vagin (ce serait un peu ridicule), mais que les rôles que ceux-ci assument dans la société est bien plus dû à leur éducation et leur tempéraments respectifs qu'à ce qu'ils ont entre les jambes. Donc oui, biologiquement parlant, on est homme ou femme, sans aucun doute possible, mais mentalement les choses ne sont pas si simples. Le sexe psychologique ne s'entend pas toujours avec le sexe physique.
Et selon toi il vient de quoi ce sexe psychologique ? T'arriveras jamais à mettre les gens dans des cases ça ne rime à rien car tu vas nier en boucle le contexte comme tous ces grands chercheurs comme Baron Cohen. Voici une recherche plus sérieuse à ce sujet : http://translate.google.fr/translate?hl ... 6bih%3D624
Modifié en dernier par erazne le mar. 24 déc. 2013 17:07, modifié 1 fois.


"Les livres de Dawkins valent plus que n'importe quelle armée de Moudjaidine"

Avatar du membre
Agape
Adjudant Virtuel
Adjudant Virtuel
Messages : 1333
Enregistré le : mer. 11 déc. 2013 19:25
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Le sexe fort, c’est le sexe féminin !

Message non lupar Agape » mar. 24 déc. 2013 17:06

fallenRaziel a écrit :
Agape a écrit :
fallenRaziel a écrit :Le gender parle de sexe social ou psychologique, pas se sexe physique, qui lui ne fait pas de vague. A moins d'être hermaphrodite^^
Donc ton sujet ne tournait autour que du physique? C'est pas un peu réducteur du coup? Une femme c'est juste un corps?

La femme a d'autres forces que ça quand même je trouve.
Non, pas du tout, mais tu parlais du gender. Le gender concerne la construction du sexe psychique et social, pas le sexe physique, qui lui est bel et bien là. On peut avoir un pénis et un vagin en même temps, mais dans la grande majorité on a un pénis ou un vagin.
Le gender met juste en avant le fait que c'est pas parce qu'on a un pénis ou un vagin qu'on est destiné ou plus apte naturellement à telle ou telle chose. Qu'il n'y a aucun comportement typiquement masculin ou féminin et que tout est une construction sociale plus ou moins influencée.
Le gender ne nie pas qu'un homme a un pénis et une femme un vagin (ce serait un peu ridicule), mais que les rôles que ceux-ci assument dans la société est bien plus dû à leur éducation et leur tempéraments respectifs qu'à ce qu'ils ont entre les jambes. Donc oui, biologiquement parlant, on est homme ou femme, sans aucun doute possible, mais mentalement les choses ne sont pas si simples. Le sexe psychologique ne s'entend pas toujours avec le sexe physique.
Mais euh, ce n'est pas de ça dont je parle. Je ne dis pas que le genre nie la physiologie.

Wait !

Pour moi si un homme se sent femme, et qu'il décide d'être une femme, je l'accepte comme tel. Pour moi c'est donc bien une femme au même titre qu'un être doté d'un vagin dès sa naissance. Je pars de là moi.
Du coup, un homme (qui était auparavant une femme) peut être plus mûr qu'un homme hétéro lambda, c'est ça que je dis. Donc, j'essaie de mettre en lumière que la maturité ne dépend peut-être pas que de la physiologie, puisque le genre lui-même n'en découle pas. Et ce, même si j'entends bien les arguments de nexus (faut dire que mon cours de neuro-physio n'allait pas aussi loin).

Par ailleurs les tests de maturité ça existe, c'est vrai... mais je ne suis pas sûr que dans une société où certains parents ont encore une maturité d'ado, ce soit très pertinent d'en faire. Et donc, la discussion même me semble tourner autour d'une notion quelque peu floue et subjective (erazne a raison là dessus). La maturité n'est pas quelque chose qui est réellement quantifiable, donc, affirmer des liens comme le fait nexus... personnellement, je n'oserais pas. je ne conteste pas les sources de nexus, plus les liens qui sont faits.


« Il importe peu de descendre du singe ; l'essentiel est de ne pas y remonter. » R. Wagner

Avatar du membre
erazne
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 696
Enregistré le : sam. 5 oct. 2013 14:41
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Le sexe fort, c’est le sexe féminin !

Message non lupar erazne » mar. 24 déc. 2013 17:14

Je crois qu'on retombe dans le pb Nietzschéen avec le scientisme, perdre de vu la terre pour se hisser sur les nuages de la science et catégoriser les gens d'une telle ou telle façon.


"Les livres de Dawkins valent plus que n'importe quelle armée de Moudjaidine"


Avatar du membre
Agape
Adjudant Virtuel
Adjudant Virtuel
Messages : 1333
Enregistré le : mer. 11 déc. 2013 19:25
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Le sexe fort, c’est le sexe féminin !

Message non lupar Agape » mar. 24 déc. 2013 17:22

erazne a écrit :Je crois qu'on retombe dans le pb Nietzschéen avec le scientisme, perdre de vu la terre pour se hisser sur les nuages de la science et catégoriser les gens d'une telle ou telle façon.
Le problème c'est qu'avec l'être humain, la démarche scientifique ne marche que très moyennement. Si tu démontes un réveil, tu peux voir chaque pièce et comprendre comment ça participe au fonctionnement de l'engin. Malheureusement ça ne fonctionne que de manière très imparfaite avec l'être humain, enfin, pour le moment.

Il y a trop de variables parasites dans le fonctionnement d'un humain.


« Il importe peu de descendre du singe ; l'essentiel est de ne pas y remonter. » R. Wagner

Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5315
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Le sexe fort, c’est le sexe féminin !

Message non lupar nexus » mar. 24 déc. 2013 17:28

Agape a écrit :La maturité n'est pas quelque chose qui est réellement quantifiable, donc, affirmer des liens comme le fait nexus... personnellement, je n'oserais pas. je ne conteste pas les sources de nexus, plus les liens qui sont faits.

Mais quels liens j'ai dit et je le répète que les chercheurs britanniques à travers leurs observations semblent dire que le cerveau féminin se réorganise plus tôt chez les femmes et qui semblent être à l'origine d'une maturité plus précoce à l'adolescence et seulement à cette période.

ensuite j'ai dit ceci :C'est en partie à cause des taux de secrétions de testostérone et de l'hormone de croissance qu'il existe des différences physiques et morphologiques entre les hommes et les femmes . c'est un fait génétique incontestable point .

Je ne classe personne dans aucune case.
Modifié en dernier par nexus le mar. 24 déc. 2013 17:44, modifié 2 fois.


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.

Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5315
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Le sexe fort, c’est le sexe féminin !

Message non lupar nexus » mar. 24 déc. 2013 17:40

erazne a écrit :Je crois qu'on retombe dans le pb Nietzschéen avec le scientisme, perdre de vu la terre pour se hisser sur les nuages de la science et catégoriser les gens d'une telle ou telle façon.
Mais ou t'as vu jouer ça . Citer les travaux de scientifiques qui mettent en évidence une probabilité qui pourrait mettre en évidence un fait évolutif à un moment donné du développement cérébral humain ou vois tu catégorisation des gens . C'est toi qui plane dans les nuages de la psychologie freudienne . :lollol .


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.

Avatar du membre
erazne
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 696
Enregistré le : sam. 5 oct. 2013 14:41
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Le sexe fort, c’est le sexe féminin !

Message non lupar erazne » mar. 24 déc. 2013 17:46

nexus a écrit :
erazne a écrit :Je crois qu'on retombe dans le pb Nietzschéen avec le scientisme, perdre de vu la terre pour se hisser sur les nuages de la science et catégoriser les gens d'une telle ou telle façon.
Mais ou t'as vu jouer ça . Citer les travaux de scientifiques qui mettent en évidence une probabilité qui pourrait mettre en évidence un fait évolutif à un moment du développement cérébral humain ou vois tu catégorisation des gens . C'est toi qui plane dans les nuages de la psychologie freudienne . :lollol .
Pcq différencier psychologiquement une femme d'un homme c'est pas les mettre dans les formats féminins et masculins ?
La probabilité évolutive est à prendre avec des pincettes et laisse vraiment à désirer car on a 95% de nos gènes en communs avec les femmes.


"Les livres de Dawkins valent plus que n'importe quelle armée de Moudjaidine"

Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5315
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Le sexe fort, c’est le sexe féminin !

Message non lupar nexus » mar. 24 déc. 2013 18:02

Non et citer des travaux qui semblent affirmer que les femmes pourraient être plus matures plus tôt en quoi est ce catégoriser les humains .

Lis ce qui est rapporté dans le lien concernant l'étude cela devrait t'éclairer .
http://cercor.oxfordjournals.org/conten ... ht333.full
erazne a écrit :La probabilité évolutive est à prendre avec des pincettes et laisse vraiment à désirer car on a 95% de nos gènes en communs avec les femmes.
Et quoi cela remet en cause ce que semble affirmer les chercheurs britanniques ?


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.

Avatar du membre
fallenRaziel
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2324
Enregistré le : ven. 28 juin 2013 10:22
Gender : None specified
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Le sexe fort, c’est le sexe féminin !

Message non lupar fallenRaziel » mar. 24 déc. 2013 18:04

Agape a écrit :
fallenRaziel a écrit :
Agape a écrit :
fallenRaziel a écrit :Le gender parle de sexe social ou psychologique, pas se sexe physique, qui lui ne fait pas de vague. A moins d'être hermaphrodite^^
Donc ton sujet ne tournait autour que du physique? C'est pas un peu réducteur du coup? Une femme c'est juste un corps?

La femme a d'autres forces que ça quand même je trouve.
Non, pas du tout, mais tu parlais du gender. Le gender concerne la construction du sexe psychique et social, pas le sexe physique, qui lui est bel et bien là. On peut avoir un pénis et un vagin en même temps, mais dans la grande majorité on a un pénis ou un vagin.
Le gender met juste en avant le fait que c'est pas parce qu'on a un pénis ou un vagin qu'on est destiné ou plus apte naturellement à telle ou telle chose. Qu'il n'y a aucun comportement typiquement masculin ou féminin et que tout est une construction sociale plus ou moins influencée.
Le gender ne nie pas qu'un homme a un pénis et une femme un vagin (ce serait un peu ridicule), mais que les rôles que ceux-ci assument dans la société est bien plus dû à leur éducation et leur tempéraments respectifs qu'à ce qu'ils ont entre les jambes. Donc oui, biologiquement parlant, on est homme ou femme, sans aucun doute possible, mais mentalement les choses ne sont pas si simples. Le sexe psychologique ne s'entend pas toujours avec le sexe physique.
Mais euh, ce n'est pas de ça dont je parle. Je ne dis pas que le genre nie la physiologie.

Wait !

Pour moi si un homme se sent femme, et qu'il décide d'être une femme, je l'accepte comme tel. Pour moi c'est donc bien une femme au même titre qu'un être doté d'un vagin dès sa naissance. Je pars de là moi.
Même s'il se sent femme, il restera XY, donc chromosomiquement un homme (un mâle devrais-je dire). On ne peut changer les gènes ni les chromosomes, même si on prend des hormones. Donc quoi qu'il en soit un homme qui se sent femme le sera peut-être psychologiquement (et d'ailleurs c'est quoi être une femme psychologiquement ?) mais pas biologiquement.

Pour le reste, je n'avais pas pris part à cette discussion.


« Le christianisme devient sanguinaire en s'éloignant de ses textes, là où l'islam le devient en se rapprochant des siens »
"Si un dieu est disposé à empêcher le mal mais qu’il n’en est pas capable, alors il n’est pas tout puissant.
S’il en est capable mais qu’il n’est pas disposé à le faire, alors il est malveillant.
S’il n’en est pas capable ni disposé à le faire, pourquoi l’appelle-t-on un dieu ?"

"Si vous entendez parler un jour d'un homme qui a une case en moins et à qui Dieu parle dans son bain, c'est que je lui ai parlé... ou alors, c'est qu'il a un peu disjoncté." Le Métatron, Dogma.
"Soyons très clairs : Dieu parle. C'est plutôt votre structure physiologique qui ne pourrait pas résister à l'incroyable puissance vocale de Notre Seigneur. Si lui il essayait de vous parler, votre âme et votre coeur exploseraient sur-le-champ ; il nous a fallu cinq Adams pour en arriver à cette conclusion." Le Métatron, Dogma.
Image

Avatar du membre
Agape
Adjudant Virtuel
Adjudant Virtuel
Messages : 1333
Enregistré le : mer. 11 déc. 2013 19:25
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Le sexe fort, c’est le sexe féminin !

Message non lupar Agape » mar. 24 déc. 2013 18:12

Cool l'avatar ! :D
(et d'ailleurs c'est quoi être une femme psychologiquement ?)
Excellente question. Mais ce n'est pas à moi qu'il faut le demander, plutôt aux transgenres.


« Il importe peu de descendre du singe ; l'essentiel est de ne pas y remonter. » R. Wagner

Avatar du membre
Innana
Lieutenant Virtuel
Lieutenant Virtuel
Messages : 3377
Enregistré le : mar. 27 août 2013 18:09
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Le sexe fort, c’est le sexe féminin !

Message non lupar Innana » mar. 24 déc. 2013 18:24

bonsoir !

en fait , c'est un fait physiologique .
la puberté débutant un peu plus tot chez lzq jeunes filles , il est certain que la croissance osseuse par exemple , est plus précose chez les filles .
Une fille a peu ou prou terminé sa croissance entre 16 et18 ans.
Un garçon , entre 18 et 21 ans.
Il s'agit de la croissance osseuse principalement .

Pour ce qui est du cerveau , c'est à voir .
POur l'instant je dirais que cela est possible , par contre je suis extrêmement méfiante quand à l'allégation que les jeunes filles sont plus précoces que les jeunes garçons .
Je pense que dans ce cas , la maturité supposée des filles est due au fait que les parents et la société leur demande plus et plus tôt qu'aux garçons.
C'est plus un phénomène sociétal que physiologique .
Nous sommes dans l'acquis .
Les fonctions cognitives du cerveau ne sont pas à priori sous l'influence des hormones sexuelles .
les hormones ne sont ni bonnes ni mauvaises (pour répondre à erzane je crois ) , elles sont , et ont des fonctions , c'est tout .

Pour le lien initial de fallenRaziel http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_ ... 753&lng=FR
http://ads.aphp.fr/presentation/index.php

Il s'agit d'une anomalie génétique rare , transmissible de manière autosomique (non portée par un chromosome sexuel ) , récessive.

sLa particularité de cette ile , est que certainement , il s'agit d'une forme familiale , avec des mariages plus ou moins consanguins.
Si l'anomalie est détectée très tôt dans la vie de l'enfant , il n'y aura pas de changement de sexe "social" . Dans un environnement peu médicalisé , les parents font ce qu'ils peuvent et découvrent les changement à la puberté ; à ce moment la cela peut être perturbant pour l'enfant , car il change de sexe social . Et aussi psychologique ...

a voir d'ailleurs dans le lien , les parents et l'enfant , dans certains cas sont amenés à choisir le sexe social de l'enfant , car en cas d'opération , il y a bien entendu des changements anatomiques externes , parfois internes avec la prise de médicaments .
mais l'individu reste XY .


"La liberté, c'est la liberté de dire que 2 et 2 font 4. Lorsque cela est accordé, le reste suit." George Orwell, 1984

DOM JUAN: Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit.
TARTUFFE :Couvrez ce sein que je ne saurais voir:
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées.
DORINE:Vous êtes donc bien tendre à la tentation,
Et la chair sur vos sens fait grande impression!
Certes je ne sais pas quelle chaleur vous monte:
Mais à convoiter, moi, je ne suis pas si prompte,
Et je vous verrais nu du haut jusques en bas
Toujours Molière ! :

Avatar du membre
fallenRaziel
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2324
Enregistré le : ven. 28 juin 2013 10:22
Gender : None specified
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Le sexe fort, c’est le sexe féminin !

Message non lupar fallenRaziel » mar. 24 déc. 2013 18:25

Même les transgenres ne pourraient répondre, car n'étant pas des femmes à la base, ils ne peuvent qu'imaginer ce que c'est que de se sentir femme. Je pense que même les vraies femmes ne pourraient répondre car nous ne pouvons pas dire comme se sentent les autres personnes de notre sexe. C'est beaucoup trop variable. Les transgenres se sentent femmes en fonction de ce que signifie pour eux "être femme". Pour un transgenre, il va penser qu'il se sent femme parce qu'il aime porter des talons aiguilles et se maquiller (je schématise), mais une femme peut estimer que se sentir femme c'est aimer le cambouis, les camions et les soirées bière.

Merci^^


« Le christianisme devient sanguinaire en s'éloignant de ses textes, là où l'islam le devient en se rapprochant des siens »
"Si un dieu est disposé à empêcher le mal mais qu’il n’en est pas capable, alors il n’est pas tout puissant.
S’il en est capable mais qu’il n’est pas disposé à le faire, alors il est malveillant.
S’il n’en est pas capable ni disposé à le faire, pourquoi l’appelle-t-on un dieu ?"

"Si vous entendez parler un jour d'un homme qui a une case en moins et à qui Dieu parle dans son bain, c'est que je lui ai parlé... ou alors, c'est qu'il a un peu disjoncté." Le Métatron, Dogma.
"Soyons très clairs : Dieu parle. C'est plutôt votre structure physiologique qui ne pourrait pas résister à l'incroyable puissance vocale de Notre Seigneur. Si lui il essayait de vous parler, votre âme et votre coeur exploseraient sur-le-champ ; il nous a fallu cinq Adams pour en arriver à cette conclusion." Le Métatron, Dogma.
Image

Avatar du membre
Innana
Lieutenant Virtuel
Lieutenant Virtuel
Messages : 3377
Enregistré le : mar. 27 août 2013 18:09
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Le sexe fort, c’est le sexe féminin !

Message non lupar Innana » mar. 24 déc. 2013 18:27

erazne a écrit :
nexus a écrit :
erazne a écrit :Je crois qu'on retombe dans le pb Nietzschéen avec le scientisme, perdre de vu la terre pour se hisser sur les nuages de la science et catégoriser les gens d'une telle ou telle façon.
Mais ou t'as vu jouer ça . Citer les travaux de scientifiques qui mettent en évidence une probabilité qui pourrait mettre en évidence un fait évolutif à un moment du développement cérébral humain ou vois tu catégorisation des gens . C'est toi qui plane dans les nuages de la psychologie freudienne . :lollol .
Pcq différencier psychologiquement une femme d'un homme c'est pas les mettre dans les formats féminins et masculins ?
La probabilité évolutive est à prendre avec des pincettes et laisse vraiment à désirer car on a 95% de nos gènes en communs avec les femmes.
:?: :?: :?:

Les femmes ont deux chromosomes x
les hommes ont un chromosome x , et un Y


"La liberté, c'est la liberté de dire que 2 et 2 font 4. Lorsque cela est accordé, le reste suit." George Orwell, 1984

DOM JUAN: Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit.
TARTUFFE :Couvrez ce sein que je ne saurais voir:
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées.
DORINE:Vous êtes donc bien tendre à la tentation,
Et la chair sur vos sens fait grande impression!
Certes je ne sais pas quelle chaleur vous monte:
Mais à convoiter, moi, je ne suis pas si prompte,
Et je vous verrais nu du haut jusques en bas
Toujours Molière ! :

Avatar du membre
erazne
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 696
Enregistré le : sam. 5 oct. 2013 14:41
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Le sexe fort, c’est le sexe féminin !

Message non lupar erazne » mar. 24 déc. 2013 18:31

Innana a écrit :
erazne a écrit :
nexus a écrit :
erazne a écrit :Je crois qu'on retombe dans le pb Nietzschéen avec le scientisme, perdre de vu la terre pour se hisser sur les nuages de la science et catégoriser les gens d'une telle ou telle façon.
Mais ou t'as vu jouer ça . Citer les travaux de scientifiques qui mettent en évidence une probabilité qui pourrait mettre en évidence un fait évolutif à un moment du développement cérébral humain ou vois tu catégorisation des gens . C'est toi qui plane dans les nuages de la psychologie freudienne . :lollol .
Pcq différencier psychologiquement une femme d'un homme c'est pas les mettre dans les formats féminins et masculins ?
La probabilité évolutive est à prendre avec des pincettes et laisse vraiment à désirer car on a 95% de nos gènes en communs avec les femmes.
:?: :?: :?:

Les femmes ont deux chromosomes x
les hommes ont un chromosome x , et un Y
Tu oublies que les hommes ont 22 paires de chromosomes homologues et une paire de chromosomes XY (les femme ont 23 paires de chromosomes homologues dont le XX).


"Les livres de Dawkins valent plus que n'importe quelle armée de Moudjaidine"



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités