Un Cri contre le racisme et contre l’intégrisme

Toutes les cultures - les dialectes et les langues du monde - se rencontrer et découvrir les autres - proposer ses services. Annuaires et liens - blogs et forums à découvrir ou à dénoncer.
Avatar du membre
lkm
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1839
Enregistré le : mar. 5 avr. 2005 08:00
Localisation : Pays Bas
Gender : None specified
Contact :
Status : Hors ligne

Discussions autour du racisme

Message non lupar lkm » dim. 8 mai 2005 06:36

... nourri par le nationalisme arabe que soutient l’inertie des puissances occidentales

Image

L’attentat du Caire ou la haine pure, du racisme cent pour cent halal, celui du Cachemire idem, et il ne s’agit pas d’actes isolés mais la lente et sourde saignée barbare qui continue, aveugle au monde, à sa communion présente autour de la mort d’un homme de paix au-delà des divergences que l’on peut entretenir avec lui.

La tragédie islamiste n’est pas fille de l’existence d’Israël et d’un manque de réformes dans les pays dits "arabes" comme le pérore un récent rapport de l’ONU aussi surréaliste que les précédents puisqu’il fait un constat non quelconque sur les diverses béances mais rejette la faute sur Israël et les USA, et propose des solutions irréalistes comme les libertés de penser et d’entreprendre qui remettent précisément en cause l’existence même de ces régimes dans leur fondement : celui visant à croire qu’il peut exister une conception arabe, voire musulmane de la démocratie alors que le problème n’est pas là mais dans le fait de savoir si ces conceptions renforcent ou amenuisent celle de la démocratie.

La réponse est simple : non seulement elles l’amenuisent mais l’étouffent avant même l’éclosion.

Il est tout de même curieux que les rapporteurs ne puissent pas remarquer que ces pays ne peuvent pas se réformer du fait même de leur conception national-islamiste qui paralyse le peuple à la base tout en organisant au sommet le pillage des ressources naturelles dont les revenus sont reversés sur des comptes suisses pour vivre à l’extérieur le confort et la liberté des moeurs que l’on refuse au peuple à l’intérieur.

Voilà l’hypocrisie que les islamistes cherchent à dévoiler pour que la révolte des masses réduites à la misère (et devant lesquelles on agite Israël comme la cause principale de leur malheur) leur permettent d’arriver au pouvoir.

Ne pas comprendre cela, ou refuser de le voir, ne fait qu’alimenter ce cycle infernal qui finira par déborder en Europe même, comme ce fut le cas à Madrid : l’attentat n’avait rien à voir avec l’assaut contre Saddam mais exprimait seulement que la guerre larvée continuait. Ainsi Zarkawi qui sévit actuellement en Irak était déjà présent en Afghanistan dans les années 1990 sauf que Ben Laden, au dire d’une récente enquête de Newsweek, le trouvait trop sanguinaire ! Rien à voir en tout cas avec la présence américaine. Les choses étaient déjà en place.

Nous ne sommes donc plus au stade où il s’agit de se demander doctement si l’islamisme est oui ou non une réaction à la mondialisation ; nous sommes plutôt dans la situation de souligner que la complaisance européenne, française, voire américaine, envers les Etats du nationalisme arabe ne fait qu’aviver l’islamisme en leur sein.

C’est de là qu’il faut partir pas l’inverse, et le fait de croire qu’un peu de démocratie les craquellera comme le fit la perestroika gorbatchevienne est une vue de l’esprit. Parce que la société civile est nourrie du même sang spirituel qui pourrit au sommet alors que dans les pays du bloc de l’Est la société civile avait depuis longtemps fait la part des choses.

Dans les pays du national-islamisme arabe la population est élevée de la même façon que furent dressés les peuples allemands, italiens, japonais, aujourd’hui chinois : dans la haine distillée à longueur de journée ; certes, celle-ci ne se voit pas nécessairement dans les souks et les plages des Clubs parce que le petit peuple a trop soif de se maintenir la tête hors de l’eau pour y penser.

Mais du fait de la fragmentation de la société araboislamisée et des forces qui pourraient résister à une telle propagande, il semble bien, lorsque l’accalmie actuelle du conflit judéo-arabe s’estompera, que la cause produira ses mêmes effets, et que l’on verra à nouveau une déferlante islamiste exprimer paradoxalement la vérité objective d’une misère orchestrée par la mafia du sommet, et leur vérité subjective désireuse de réaliser les buts que les dirigeants sont censés avoir oubliés : la destruction d’Israël et de l’Occident, sources de tous les maux.

L’attentat du Caire en particulier tient à rappeler que le tournant démocratique est loin d’avoir été pris dans la région, et ce n’est pas l’apathie et l’incompréhension, abyssale, des européens, surtout celle de JC, qui va arranger les choses, bien au contraire : en devenant la perfusion des régimes arabes moribonds, elles alimentent la haine de leurs créatures islamistes comme on le vit en France avec les attentats en 1995.

Aujourd’hui celles-ci ont beaucoup appris, mais nos dirigeants très peu. Sauf à Washington, à Canberra, Londres, Rome, Tokyo, aussi, mais pour combien de temps ? N’oublions pas que les populations européennes préfèrent comme en 1938 leur petit confort de petits bourgeois légitimant leur paresse intellectuelle par un antiaméricanisme et un illibéralisme si semblables à l’antisémitisme et à l’invective contre les "200 familles" (lisez les technocrates de Bruxelles) des années 1930 : si vous ne comprenez pas la cause de votre malheur, la recherche d’une victime sacrificielle fera toujours l’affaire...

Ensuite ? L’Iran marche vers la bombe et la Chine prépare son invasion de Taiwan ; il suffira d’une attaque majeure en Europe ou en Arabie Saoudite pour empêcher les USA d’avoir tout à fait les mains libres, tout en accroissant paradoxalement la haine de ceux-là mêmes qui ont tout à perdre pourtant dans une victoire islamiste et chinoise.

Mais l’agitprop est si bien faite en France et dans le monde, que les mêmes mécanismes mâtinés d’antiaméricanisme, d’antimodernisme, qui produisent de l’islamiste, fabriquent, sous un autre mode, du souverainiste et de l’alter-iste (dixit la déferlante majoritaire actuelle dans les sondages du non à la Constitution), premières secousses au tremblement, majeur, qui vient. Dans un silence assourdissant.

Par LSA Oulahbib

http://www.kabyle.com/article.php?id_article=9663




Avatar du membre
Darkie
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 97
Enregistré le : jeu. 26 janv. 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Discussion autour du racisme

Message non lupar Darkie » mar. 2 mai 2006 00:14

(Pétition interressante et utile à diffuser -désolé pour l'eventuel doublon- ) :
Citoyens à la fois opposés au racisme et à l'intégrisme, nous poussons un cri. Depuis le 11 septembre 2001, le débat public semble avoir perdu tous ses repères. Tandis qu'une droite populiste et raciste surfe sur la peur de l'autre et de l'islam (en amalgamant Arabes avec musulmans, musulmans avec intégristes et intégristes avec terroristes), une certaine gauche a abdiqué tout esprit critique face à l'obscurantisme et traite d'«islamophobe» toute personne ayant l'audace de dire non à l'islam politique réactionnaire. Même lorsque cette résistance se fait au nom de l'attachement à la laïcité, à l'égalité hommes-femmes, par refus de l'incitation à la haine sexiste, homophobe ou antisémite. Il faut d'urgence sortir de ce double piège. Et redire, haut et fort, que nous voulons nous battre à la fois contre le racisme et contre l'intégrisme. Tous les racismes (antiarabe comme antijuif, comme antifemme ou antihomosexuel) et tous les intégrismes (de toutes les religions).

Pour éviter que le 11 septembre ne sonne le glas de la laïcité, il faut cesser de se taire face à l'offensive de l'islam intégriste. Elle gagne partout du terrain. En Palestine et en Egypte, les Frères musulmans (matrice de l'islam politique réactionnaire) viennent de remporter des succès électoraux comme jamais. Ailleurs, ils se placent en médiateurs, voire en tuteurs des communautés musulmanes sous prétexte de lutter contre le terrorisme. Comme en Angleterre ou en France. Après avoir invité l'UOIF à s'asseoir à la table de la République et du Conseil français du culte musulman, Nicolas Sarkozy ne propose-t-il pas de modifier la loi de 1905 ? Dans le même temps, des députés UMP, comme Eric Raoult ou Jean-Marc Roubaux, ne proposent-ils pas de réactiver le délit de blasphème à la demande d'organisations musulmanes refusant le droit à l'irrévérence et à la caricature ? Si ces deux piliers, la loi de 1905 et la liberté d'expression, tombaient ou du moins s'effritaient, avec quelles armes pourrions-nous nous défendre face à cet obscurantisme qui a bien le visage de nouveau totalitarisme ? Sur quoi pourrions-nous bâtir notre résistance face à la montée de tous les fanatismes ?

Pour éviter un second 21 avril 2002, tout en menant ce combat contre l'intégrisme, il faut aussi reprendre la lutte contre le racisme et l'extrême droite. Dire et redire que le combat contre l'obscurantisme n'est pas un combat contre l'immigration ou contre les croyants. Mais un combat républicain et laïque devant unir tous les citoyens, quelle que soit leur origine, croyants, athées ou agnostiques. Même si les médias ne veulent pas l'entendre et préfèrent souvent donner la parole aux barbus ou aux filles voilées, ce combat est remarquablement porté aujourd'hui par des citoyens de culture ou de confession musulmanes (81 % sont attachés au principe de laïcité). En particulier, ceux d'origine algérienne ou iranienne (10 % des chauffeurs de taxis parisiens sont des Iraniens réfugiés en France). Ceux-là ont fui l'islamisme et connaissent, mieux que personne, le prix à payer lorsque la religion fait la loi. Les musulmans du monde entier, comme les habitants des quartiers populaires français, sont les premières victimes de l'intégrisme. Nous refusons de laisser ces quartiers être mis sous tutelle par des groupes religieux parce que l'Etat se désengage du social.

De même que nous refusons de laisser croire que les émeutes de novembre dernier ou les explosions de violence sont dues à l'«islamisation» de la France. Les islamistes n'en ont pas été les inspirateurs, même s'ils ont essayé d'apparaître auprès des pouvoirs publics comme des médiateurs pouvant se substituer aux autorités de la République. Sans succès. Pour l'instant... Qu'en sera-t-il lorsque le lien social et interculturel ne sera plus qu'un champ de ruines, à cause des subventions qui n'arrivent pas aux associations citoyennes, ou qui arrivent trop aux associations confessionnelles ? La colère, la rage, la recherche du profit et de l'argent facile, sont bien à l'oeuvre dans les quartiers défavorisés. Si «islamisation» il y a, elle est due certes à la propagande des intégristes mais aussi au fait d'abandonner des citoyens et des quartiers entiers à l'exclusion, à l'inégalité et à la stigmatisation.

En cela, les discours plein de haine et de raccourcis de Jean-Marie Le Pen ou de Philippe de Villiers, ou encore celui de Nicolas Sarkozy (qui dit dans son livre préférer l'espérance religieuse à l'espérance sociale), ne peuvent que contribuer à grossir les rangs des islamistes. Nous refusons de leur laisser le combat pour l'égalité, les libertés et la laïcité. Les signataires de ce cri demandent donc à chaque formation qui postule aux prochains suffrages de s'engager clairement à combattre sans concession à la fois l'intégrisme que représente l'islam politique liberticide et le racisme.



INITIATEURS : Caroline Fourest (essayiste et rédactrice en chef de la revue ProChoix), Corinne Lepage (ancienne ministre et présidente de Cap 21), et Pierre Cassen (Les Amis de Respublica)
Source : Prochoix.org


Ce monde sans gouvernail n’est pas formé par de vagues forces métaphysiques. Ce n’est pas Dieu qui tue les enfants. Ni la malchance qui les massacre. Ni le destin qui les fait dévorer par les chiens. C’est nous. Rien que nous.
Alan Moore - Watchmen

Avatar du membre
Raf
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 6 oct. 2005 08:00
Localisation : Aller maison
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Islamophobie = racisme ???

Message non lupar Raf » mer. 10 mai 2006 19:58

Alkali a écrit :Pour le reste, je suis tout à fait d'accord avec toi: l'islamophobie c'est un racisme... la lutte contre l'intégrisme c'est un combat légitime.
Aimable Alkali, tu m'excuseras mais il y a déjà suffisamment de racismes sur terre, et de discriminations, pour ne pas avoir besoin d'en créer des factices.
Ne pas aimer l'islam ou les religions, ou même les craindre, les détester, n'est pas du racisme. Confonds pas tout !

Je suis islamophobe et religionophobe, mais pas musulmanophobe. Et pas plus raciste que toi. Tu m'excuseras donc de t'embêter sur ces petites mais ô combien importantes subtilités, hein ?! Car on est plusieurs ici à bien faire le distinguo entre l'un et l'autre.
C'est précisément dans cet amalgame que les intégristes tentent d'entraîner n'importe quelle critique des religions (et non des GENS selon leur appartenance religieuse)... ! C'est pour ce propos que les imams ont inventé ce terme composite. Plongeons pas dedans.

A vouloir être trop zen, on finit par écrire des conneries. Mais tu fais ta vie...



Avatar du membre
Alkali
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 388
Enregistré le : mer. 12 avr. 2006 08:00
Gender : None specified
Contact :
Status : Hors ligne

Message non lupar Alkali » mer. 10 mai 2006 20:12

Raf,

Je prends acte de ta rectification.
Je comprends bien l'importance des mots moi aussi même si souvent il m'arrive de mal les employer.

Il n'existe qu'une race humaine, donc il ne peut y avoir de racisme proprement dit.

je reprends donc " la musulmanophobie c'est un sectarisme" au lieu de "l'islamophobie est un racisme"

:D




Avatar du membre
Raf
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 6 oct. 2005 08:00
Localisation : Aller maison
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar Raf » mer. 10 mai 2006 20:17

Merci ! C'était pas pour t'embêter. C'est simplement parce que ça fait 4 ans que tous les libre penseurs se défendent ensemble de cet amalgame... qui ne visait qu'à nous faire taire.
Super.



Disciple-du-Christ
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 975
Enregistré le : dim. 12 févr. 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar Disciple-du-Christ » mer. 10 mai 2006 22:54

Ah bah tiens, le Alkali, c'est aussi un adepte de lemanlake !!!



mira
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2343
Enregistré le : mar. 12 juil. 2005 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar mira » mer. 10 mai 2006 23:56

Disciple-du-Christ a écrit :Ah bah tiens, le Alkali, c'est aussi un adepte de lemanlake !!!
:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Qu'est ce qui t'arrive DDC?
Plus islamophobe que toi je connais pas.
Et puis pour une fois que chuis d'accord avec Raf! moi aussi je suis islamophobe et je ne me gene pas pour le clamer sur tous les toits.

Mira



Avatar du membre
Raf
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 6 oct. 2005 08:00
Localisation : Aller maison
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar Raf » jeu. 11 mai 2006 01:47

Mira a écrit :Qu'est ce qui t'arrive DDC?
Ma pauvre fifille... T'as pas encore compris que DDC est un tétraplégique du cortex ? Il faut tout expliquer à la virginale, p'tain !

JE VEUX MON POGNON !



Disciple-du-Christ
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 975
Enregistré le : dim. 12 févr. 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar Disciple-du-Christ » jeu. 11 mai 2006 09:45

Mira a écrit :Plus islamophobe que toi je connais pas.
:lol: je le prend comme un compliment. Merci.


Mira a écrit :Et puis pour une fois que chuis d'accord avec Raf! moi aussi je suis islamophobe et je ne me gene pas pour le clamer sur tous les toits.
oui, moi aussi, je suis d'accord avec raf sur ce point là. Ne pas confondre islamophobie et racisme.



Avatar du membre
Raf
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 6 oct. 2005 08:00
Localisation : Aller maison
Gender : None specified
Status : Hors ligne

A PROPOS DU RACISME DE VOLTAIRE

Message non lupar Raf » ven. 12 mai 2006 19:48

A propos du racisme de Voltaire.
Balzac92 a écrit :Tu galèjes ou tu parles pour toi ? Il y a ici, pas très loin, dans ma maison de campagne, une bibliothèque dont tu n’as pas idée, où il y a une édition ancienne des œuvres complètes de Voltaire. Une collection dépareillée mais dans la quinzaine de volumes que je possède, il y a de quoi te faire honte des sottises que tu as débitées.
Toi et moi on ne joue pas dans la même cour. Je ne bricole pas avec des copiés-collés pour me donner un vernis de culture et servir, sous couvert de bons sentiments, une propagande des plus frelatée, qui vise à disqualifier des idées autrement plus gênantes pour les ânes bâtés qui professent ta religion. Et si je réagis, ce n’est pas pour t’apporter la contradiction, car tu ne comptes pas ; mon but est de mettre en garde contre la supercherie de ce genre de procédé qui descend en droite ligne des staliniens et des nazis. En quoi en effet des appréciations ou des descriptions, outrées ici, enlèveraient-elle la pertinence de l’analyse ou de la réflexion, là ? Je ne bricole pas, je suis de la vieille école, celle qui lit dans le texte sans jamais perdre de vue le contexte. Vous ne vous en êtes pas rendus compte, tes comparses et toi, depuis que vous maraudez par ici ?
J'épargne aux rares lecteurs du Zoo la suite de ton post, notamment ton exposé sur la méthodologie en histoire, très original ! :lol: La méthodologie expliquée par citations est à la rigueur ce que le cathéchisme est à la philosophie.

Mon pôvre Balzac92, ou devrais-je peut-être dire Messaoud Bourras ?
Ta pom-pom pondération et tes appels répétés à la modération ; ton vocable jésuitique si bien choisi, ils ne m'impressionnent pas. Ils me font toujours ce même effet de vernis encyclopédique en 3 volumes dont tu te défends face à ton interlocuteur, mais qui cachent un trou béant de vraie ignorance et d'extrémisme pas du tout laïque, et trop bien mal contenu. Il fait des bosses sur tes textes.
J'ai déjà causé avec toi il me semble par le passé, mais notre échange a disparu du net. Dommage.

Les méthodes par "citations" de l'autre ahuri, je suis bien d'accord avec toi, elles sont déplorables.
Mais tu fais de même, par une série tout aussi équivoque de phrases toutes faites, enrobées de miévrerie et de fausse objectivité. Par l'exposition impudique des volumes de Voltaire en ta possession. Ouarffffff.

Tu uses et abuses de l'évaluation que ton auditoire aura une bibliothèque sans doute moins fournie que la tienne et se laissera enfiler, impressionner par ta verbe si catégorique... :twisted: :twisted:

Je ne me laisse pas enfiler mon grand, je relève ton ineptie dans ce sujet précis : à l'époque où vivait Voltaire, il y avait déjà des esprits qui dénonçaient ce grave racisme, intolérable (Montesquieu, Diderot, Rousseau à titre d'exemple) , inexplicable de la part d'un penseur libre comme Voltaire.
Tu as parlé du contexte en histoire ? Or on parle du même contexte historique, celui des lumières, où la dénonciation de ce racisme conduisit la France à l'abolition de l'esclavage.

Dans ce même contexte d'élaboration de la laïcité, de l'égalité, etc. qui était le propre des intellectuels branchés, une idée qui se répandait et se formulait, se développait non seulement en France, mais dans pas mal de foyers de cultures quasi simultanément, les idées de Voltaire* sur les "nègres" et le "juif", étaient déjà à l'époque rétrogrades, d'un anachronisme notoire parmi la mouvance intellectuelle à laquelle il "appartenait". Mais aussi parmi les idées populaires, qui s'y reflètent ou que les intellectuels reflètent.

A mon tour je t'invite à lire autre chose que Volteire, gros pédant saucissonnesque, parmi ses contemporains et même parmi ses prédécesseurs de plusieurs siècles.
Tu te feras peut-être une autre idée du contexte de l'époque, à Paris ou ailleurs par ex., contexte et idées qui n'étaient déjà plus du tout proches de cet "arriérisme racial" si typique à Voltaire.

Voltaire qui durant son séjour en Angleterre, vécut comme un poisson dans l'eau parmi les idées de l'Angleterre pré-Victorienne, si conservatrices au sujet de l'esclave et du différent, si proches de ses concepts à lui sur le juif et le nègre.

** Je t'évite de petrdre du temps : j'ai une grande estime pour son sens critique et ses satires, mais elle ne me fera pas nier qu'il ETAIT tout simplement salement raciste ! Bien plus raciste que le contexte de son époque avant-gardiste ne l'était.
J'ose même avancer l'hypothèse que si Voltaire a tant écrit sur les "races" avec tant de virulence, c'est par réactivité contre les idées nouvelles, si tolérantes et humanistes à ce sujet, de ses collègues philosophes. :lol: :lol: :lol:



Avatar du membre
privighost
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1863
Enregistré le : lun. 3 oct. 2005 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar privighost » ven. 12 mai 2006 19:56

Tu as des livre de Voltaire a me proposer sur ce que tu dis Raf ?

Je suis en train de lire "traité sur la tolerance"


"Dieu c'est pour moi le Pere Noel des adultes"

cedric rozier : 2008

Avatar du membre
Raf
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 6 oct. 2005 08:00
Localisation : Aller maison
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar Raf » ven. 12 mai 2006 20:02

Ceci dit, rien ne m'étonne de ta part Balzac92 : t'as pas été fichu de dénoncer/admettre le fond (mal dissimulé) clairement xénophobe, épidermiquement xénophobe, des posts d'AJM ; tout comme tu es incapable d'assurer un peu d'objectivité dès qu'on touche à ton christianisme chéri...
T'es dans la mouvance fétide des idées de ce site quoi ! Mentalité bien orientée anti-musulmans exclusivement, mais risettes complaisantes envers les autres dogmatismes rétrogrades. :lol:

On ne se refait pas, un cradingue parmi les crades. Et un de plus dans la mouvance des "nouveaux xénophobes décomplexés". Affaire classée.
Y a bon la pom pondération ?



Avatar du membre
Raf
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 6 oct. 2005 08:00
Localisation : Aller maison
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar Raf » ven. 12 mai 2006 20:27

Oh là là, Privighost, encore à me lécher le cul ? Pitiéééé.
A propos des phrases, et non des traités de Voltaire, tu as quelques ciations référencées ici, tu fouilles donc.
J'ai pas tout lu de Voltaire, loin de là. Et de Diderot encore moins... Quelqu'un a-t-il lu leurs oeuvres au complet ? Qu'on lui décerne donc une médaille de la labeur et de l'imbécillité.

Les célèbres et croustillantes citations de Voltaire sont éparpillées dans ses ouvrages. A mon humble avis, Voltaire fut meilleur comme chroniqueur satirique et cynique, que comme pholosophe. Et bien incapable de rédiger de vrais essais philosophiques de fond.

Ici : http://www.islamla.com/modules.php?name ... opic&t=496

C'est ce topic auquel je réponds. Je te conseille donc plutôt, pour bien t'apercevoir que le racisme de Voltaire ne reflétait pas vraiment le contexte de son époque en France, mais était bien plus accusé, de prendre par exemple des récits de prédécesseurs de quelques siècles, par ex., rien que ceux de Las Casas, qui défendit les indiens quelques siècles avant l'époque de Voltaire, et qui par la suite plaida aussi pour le traitement des "nègres"... Evidemment, c'est lui-même qui avait proposé de remplacer les indiens par des esclaves noirs dans les champs. :lol:
Rien qu'avec ça, tu t'aperçois que le contexte idéologique allait déjà, dès le XVe siècle, vers une humanisation de l'esclavage, du statut de créatures de dieu des esclaves, etc. Qui finira par l'abolition, puis au XXe siècle par la fin de la ségréfation, et finalement les récentes lois contre le racisme.
Je veux en venir au point suivant, à savoir que si un Las Casas repenti, écrivait des raisonnements moins extrême set moins racistes que Voltaire déjà plus d'un siècle avant, rien ne justifie ces opinions extrêmes de Voltaire, pleines de hargne et de dégoût, envers le juif par exemple.

Par ailleurs, même Montesquieu aait écrit, dans ses essais, que << le "nègre" n'était pas un vériable humain >>... Mais pas du tout de la même manière que Voltaire, ni avec la même tonalité répugnée, ni avec la même intention.
Montesquieu était sans doute le reflet des idées de son époque, que l'on appellerait racistes aujourd'hui mais communee en ce temps-là. Il lutta néanmoins pour dénoncer l'esclavage, avec ardeur, et bien entendu avec certains arguments (logiques à l'époque) qui nous feraient rire jaune aujourd'hui. Parmi d'autres plus contemporains.



Avatar du membre
Raf
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 6 oct. 2005 08:00
Localisation : Aller maison
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar Raf » ven. 12 mai 2006 20:39

Rien qu'avec ça, tu t'aperçois que le contexte idéologique allait déjà, dès le XVe siècle, vers une humanisation de l'esclavage, du statut de "créatures de dieu" des esclaves, etc. Qui finira par l'abolition, puis au XXe siècle par la fin de la ségréfation, et finalement les récentes lois contre le racisme.
Par "créatures de dieu", je n'ai pas insinué que les idées humanistes étaient du fait du christiansme, pas du tout. Remis dans le contexte de l'époque, où tout le monde était chrétien, dire "c'est aussi une créature de dieu" est l'expression de l'acceptation de l'autre en tant qu'être humain, en tant que semblable.

Ce sournois amalgame entre "humanisme" exprimé en termes "chrétiens" et "christianisme", est précisément l'alibi, le prétexte, le piège à cons où l'église tente de faire tomber les neuneus : faire croire que l'humanisme, l'égalité de droits, etc. et même la laïcité, seraient les descendants idéologiques du christianisme, ce que je récuse totalement.
C'est un jésuitisme mensonger de plus du christianisme. :lol:



Avatar du membre
Vimana
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 356
Enregistré le : mer. 15 févr. 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Message non lupar Vimana » ven. 12 mai 2006 20:52

privighost a écrit :Tu as des livre de Voltaire a me proposer sur ce que tu dis Raf ?

Je suis en train de lire "traité sur la tolerance"
Salut privighost,

Si ça peut t'aider il y a un site avec pas mal de textes de lui, oeuvres complètes apparemment : http://www.voltaire-integral.com/

Arti13 mentionne des textes ici, au 5ème post et peut être plus bas : http://www.islamla.com/modules.php?name ... highlight=


<div>On ira tous au tatamis</div>



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 14 invités