Plage Tunisie

Toutes les cultures - les dialectes et les langues du monde - se rencontrer et découvrir les autres - proposer ses services. Annuaires et liens - blogs et forums à découvrir ou à dénoncer.
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20127
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Plage Tunisie

Message non lupar yacoub » lun. 17 oct. 2016 19:16

Dernier message de la page précédente :

Insolite : les ailes du pigeon «jihadiste» ont été clipsées afin de l’empêcher de s'envoler
13 oct. 2016

Image


Une réplique d'un pigeon-espion de la Première Guerre mondiale (International Spy Museum, Washington)


Accusé d'être un espion pakistanais, un oiseau arrêté et placé en détention, a été immobilisé par les forces indiennes de sécurité. L'Inde prend très au sérieux ce prisonnier atypique, coupable d'avoir transmis le message d'un groupe islamiste.

Attrapé et «arrêté» le 2 octobre par les forces indiennes de sécurité, le pigeon transportait une lettre de menaces en ourdou adressée au Premier ministre indien Narendra Modi et signée par le groupe djihadiste Lashkar-e-Taiba. Le message indiquait : «Modi, nous ne sommes plus les mêmes personnes qu'en 1971. Maintenant chaque enfant est prêt à combattre l'Inde.»



Cet événement est intervenu dans un contexte particulièrement tendu entre l'Inde et le Pakistan au sujet de la région disputée du Cachemire. La base militaire indienne d'Uri, proche de la frontière pakistanaise, a été attaquée le 19 septembre par des combattants armés dans un raid qui a fait 18 morts parmi les soldats de l'armée indienne.

Si l'immobilisation du volatile est critiquée par les défenseurs des animaux, la menace est en revanche prise très au sérieux par les autorités indiennes. L'organisation terroriste Lashkar-e-Taiba est en effet connue dans le sous-continent indien pour avoir perpétré les attentats sanglants de Bombay en 2009.




Avatar du membre
omar
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 503
Enregistré le : mar. 4 mars 2014 12:02
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Plage Tunisie

Message non lupar omar » lun. 17 oct. 2016 20:38

:lollol


«L'Occident n'oppose aucune idéologie à l'islamisme, sinon celle de l'argent»

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20127
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Plage Tunisie

Message non lupar yacoub » sam. 17 déc. 2016 13:50

En Tunisie, les auditions publiques des victimes de la dictature ont repris

Des témoignages ont été entendus en novembre dans le cadre de ce dispositif destiné à faire la lumière sur les violations des droits de l’homme dans le pays.


image: http://s2.lemde.fr/image/2016/12/17/768 ... a8b051.jpg
Une des auditions publiques de l’Instance vérité et dignité en Tunisie, le 16 décembre.
Les auditions publiques des victimes de la dictature en Tunisie ont repris dans la soirée de vendredi 16 décembre et se poursuivront samedi 17 décembre. Les premiers témoignages ont été entendus les 17 et 18 novembre dans le cadre de ce dispositif mis en place par l’Instance vérité et dignité (IVD), créée à la fin de 2013 pour faire la lumière, en cinq ans au maximum, sur les multiples violations des droits de l’homme des dernières décennies.

Lire aussi : A Tunis, l’audition bouleversante d’une victime de la torture sous Ben Ali

Dans un local destiné aux avocats, près de Tunis, Mehrezia El Abed, qui avait été emprisonnée pour son appartenance au parti islamiste Ennahda, sous le régime du président Zine El-Abidine Ben Ali, commence son récit dans un silence total.

« Il n’y a pas un jour qui passe sans que je me rappelle ce que j’ai vécu dans la chambre de torture au ministère de l’intérieur (…), j’ai connu toutes les formes de torture, au point de souhaiter ma mort. »

« La liberté n’est pas une chose facile ! Vous devez la préserver ! », lance-t-elle enfin au public composé d’hommes politiques, de représentants de la société civile et de proches de victimes.
Le 17 décembre, date symbolique

Créée durant la transition démocratique née de la révolution de 2011 contre le régime de Ben Ali, point de départ du printemps arabe, l’IVD est chargée de réhabiliter les victimes et de leur octroyer réparation.

La période sur laquelle elle enquête s’étend de juillet 1955 à la fin de 2013. L’instance autonome dispose de très larges pouvoirs et a – en principe – un accès total aux archives publiques. Les crimes dont elle peut être saisie vont de l’homicide volontaire à la torture, en passant par le viol, les exécutions extrajudiciaires, la privation de moyens de subsistance et la violation de la liberté d’expression.

Lire aussi : La Tunisie face à sa mémoire fragmentée

La deuxième partie des auditions va reprendre samedi 17 décembre, une date hautement symbolique puisqu’elle marque l’anniversaire de l’immolation par le feu du vendeur ambulant Mohamed Bouazizi. Cet incident avait donné le coup d’envoi, il y a six ans, de la révolte contre le régime a abouti à la chute de Ben Ali, le 14 janvier 2011, et sa fuite avec sa famille en Arabie saoudite.

Malgré le caractère historique du rendez-vous, ni le président, Béji Caïd Essebsi, ni le chef du gouvernement, Youssef Chahed, n’ont assisté à ces nouvelles séances publiques de l’IVD.

En savoir plus sur

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2 ... LsrUqoT.99



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20127
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Plage Tunisie

Message non lupar yacoub » mar. 14 févr. 2017 14:58

Les Lupercales, aux origines de la Saint-Valentin
Romulus et Remus allaités par une louve.

Romulus et Remus allaités par une louve (Lupa Capitolina - Musée du Capitole, Rome - œuvre étrusque du Ve siècle av. E.E.).

Les Lupercales sont des fêtes célébrées chaque année du 13 au 15 février par les luperques, des prêtres de la Rome antique en fin d'année du calendrier romain. Les luperques sont réunis au sein d'un collège qui rassemble les fils descendants des plus anciennes familles qui ont fondé la ville de Rome. Cette série de fêtes célébraient le souvenir de l'allaitement de Romulus et Remus par une louve et rendait aussi hommage à Faunus Lupercus, une divinité de la fertilité et défenseur des troupeaux contre les loups et ayant un aspect mi-homme mi-bouc. Les 12 prêtres luperques sacrifiaient un bouc à leur dieu dans la grotte de Lupercal au pied du Mont Palatin là où la louve aurait allaité Romulus et Remus avant qu'ils ne soient recueillis par un couple de berger dont la femme, une prostituée, était surnommée "Lupa" (la louve en latin). Cette "Lupa" s'appelait Acca Larentia et son commerce de prostitution la rendit prospère et légua à sa mort sa fortune à Romulus.

Faunus Lupercus.

Faunus Lupercus.
Pan s’accouplant avec une chèvre.

Pan s’accouplant avec une chèvre, IIe siècle av. E.E. (Musée archéologique national de Naples).

Avant que Rome n'existe, les Grecs célébraient déjà la fête des loups, "Lukéia", dont découlera les Lupercales. Le dieu grec Pan était également représenté sous une forme mi-humaine mi-bouc. Il était le protecteur des bergers et des troupeaux. Pan serait un des rares noms divins que l'on peut attribuer à une période commune indo-européenne. Le dieu Pan est très réputé pour sa puissance sexuelle et il est dit qu'il apprit la masturbation chez son père Hermès et transmis cette habitude aux bergers. Pan partage avec les satyres des attributs communs et ces derniers ont un aspect rustre et jeune, caractéristiques typiques de la brutalité érotique de la jeunesse.

Un rituel était officié par un prêtre sacrificateur au cours duquel ce dernier tailladait le front de deux jeunes hommes pour que le sang versé soit mélangé à du lait. Ensuite, ces jeunes hommes couraient quasi nus dans toute la ville de Rome en fouettant les femmes au passage, qui voulaient avoir un enfant, à l'aide des lanières de peau de bouc pour les rendre fécondes. Le bouc était réputé être l'animal qui symbolise la luxure par excellence, tous les plaisirs sexuels.

La flagellation des femmes.

La flagellation des femmes.
La flagellation des femmes.

La flagellation des femmes.

Au cours de ces Lupercales, les noms des jeunes femmes étaient tirés au sort par des hommes et la suite des évènements n'était qu'immoralité sexuelle. C'était en somme une période de dépravation sexuelle généralisée.

Luperques entrain de fouetter des femmes.

Deux jeunes hommes en train de flageller des femmes. À droite, une statue de Faunus Lupercus (Museo del Prado, Madrid).
Claude le Cruel

Claude le Cruel.

Cependant, en 494 apr. E.E. le Pape Gélase Ier (originaire d'Afrique du Nord, voir travaux de Runoko Rashidi) mis fin à cette fête et la substitua par la Saint Valentin, patron des fiancés et des amoureux, et décréta que le 14 février soit le jour consacrée à cette fête au nouveau visage. Le nom de Valentin est pris à Valentin de Terni, un moine du 3e siècle martyrisé sous l'empereur romain Claude II (Marcus Aurelius Claudius Gothicus), surnommé "Claude le Cruel". Valentin de Terni fut, par ordre de Claude le Cruel, roué de coups par les légionnaires et décapité le 14 février 269.


LE SYMBOLISME DU BOUC.

On a vu que le bouc était relié à des rituels de fertilité. Aussi, les Lupercales étaient des fêtes de purification et c'est le sacrifice d'un bouc qui laisse dans la culture européenne l'expression populaire "bouc émissaire" pour expier les impuretés. Dans la culture judéo-chrétienne, le bouc est devenu la représentation de l'Antéchrist et est assimilé à Satan tout en symbolisant également la luxure. Dans les pratiques occultes européennes, on retrouve le personnage de Baphomet qui est une représentation mi-homme mi-bouc. La représentation visuelle que l'on connaît de ce Baphomet a été réalisée par Éliphas Lévi, un ecclésiastique français du 19e siècle et grande figure de l'occultisme.

En plus d'attribuer aux boucs l'attribut de la fécondité, ils sont réputés transmettre cette aptitude aux hommes et c'est cela qui explique la pratique d'accouplement d'un bouc et d'une femme. En effet, pendant l'occupation grecque de l'Égypte antique, en y introduisant leurs coutumes dont l'accouplement d'un bouc et d'une femme, on comprend mieux ce passage d'Hérodote lorsqu'il dit: « Il arriva, pendant que j’étais en Égypte, une chose étonnante dans le nome mendésien: un bouc eut publiquement ce commerce avec une femme, et cette aventure fut connue de tout le monde. » (dans son ouvrage "Enquête"). Mendès était située dans la région du delta du Nil.

Baphomet.

Baphomet.
Pan, Aphrodite et Éros.

Pan, Aphrodite et Éros. Caractéristique du bouc sollicitant une relation sexuelle avec une femme, Ier siècle av. E.E. (Musée archéologique national, Athènes).

Grâce à une abondante littérature esclavagiste et coloniale, la spiritualité africaine a été dénigrée sous toutes ses coutures au point qu'un bon nombre d'Africains lui tournent le dos pour cause de sorcellerie, de fétichisme, de paganisme, ou autre vocabulaire ordurier du genre. Que pourrait-on dire donc de la sorcellerie de cette Saint-Valentin en plein christianisme et qui maquille des traditions indo-européennes représentées par ce bouc viril? Sous couvert de la recherche du Salut de notre âme, nombreux sont plongés dans des traditions eurasiatiques dont ils ignorent totalement les tenants et les aboutissants.

Somme toute, la fête des Lupercales, devenue la Saint-Valentin, n'était en fait qu'une fête orgiaque où la copulation massive était le sport favori du moment. Sans plus.




Avatar du membre
Proust
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2067
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 14:06
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Plage Tunisie

Message non lupar Proust » mer. 15 févr. 2017 14:39

Image

incroyable


Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice.
George Orwell.

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20127
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Plage Tunisie

Message non lupar yacoub » ven. 17 févr. 2017 13:06

Tunisie : Sfax : Démantèlement d’une cellule terroriste féminine relevant de l’AQMI
News, Societe | LM | 7 février, 2017 à 19:27

Image
Les forces de l’ordre ont réussi samedi dernier, à démanteler une cellule terroriste active sur la région de Sfax, composée de femmes et relevant de l’AQMI.

La cellule est conduite par une femme qui se fait nommer « Oum Yasser » qui est en relation avec un élément terroriste leader de Jobhat Annosra relavant de l’AQMI.

Elle est secondée par une parente à elle, de même que par une étudiante à l’université de Sfax et originaire du Kef, qui les aide à diffuser l’idéologie takfiriste dans le milieu estudiantin. Elles ont reçu d’importantes sommes d’argent, sous forme de mandats émanant de pays arabes, et qui servent à appâter les jeunes étudiantes en difficulté financière pour les enrôler dans le jihad nikah.



Avatar du membre
Proust
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2067
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 14:06
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Plage Tunisie

Message non lupar Proust » lun. 20 févr. 2017 16:04

Bon anniversaire Pyeonghwa


Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice.
George Orwell.



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 14 invités