Islamophobie, nous-y voilà

Actualités dans le monde, Débats politiques et économiques intérieurs et internationaux - Opposition - Partis politiques - Leaders politique - Pouvoirs économiques.
Avatar du membre
Innana
Lieutenant Virtuel
Lieutenant Virtuel
Messages : 3377
Enregistré le : mar. 27 août 2013 18:09
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar Innana » sam. 7 févr. 2015 17:53

Dernier message de la page précédente :

samay a écrit :Ce n'est pas dans les gênes que ça se passe mais dans le cerveau .
Qu'on vienne pas me raconter que ceux qui sont prêts à crever pour les peaux diaphanes du paradis , sont des gens normaux . Soit c'est moi , soit ce sont eux qui sont bons à enfermer ligotés dans une camisole de force .
Quand je lis les inepties de Cerise , j'ai du mal à me persuader qu'elle croit vraiment aux stupidités qu'elle nous pond .
Euh! Samay,j'ai lu en diagonale, mais il me semble que Cerise fait du second degré.


"La liberté, c'est la liberté de dire que 2 et 2 font 4. Lorsque cela est accordé, le reste suit." George Orwell, 1984

DOM JUAN: Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit.
TARTUFFE :Couvrez ce sein que je ne saurais voir:
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées.
DORINE:Vous êtes donc bien tendre à la tentation,
Et la chair sur vos sens fait grande impression!
Certes je ne sais pas quelle chaleur vous monte:
Mais à convoiter, moi, je ne suis pas si prompte,
Et je vous verrais nu du haut jusques en bas
Toujours Molière ! :


Avatar du membre
Innana
Lieutenant Virtuel
Lieutenant Virtuel
Messages : 3377
Enregistré le : mar. 27 août 2013 18:09
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar Innana » sam. 7 févr. 2015 17:55

Salut nexus, Oh grand,jeune et beau viking blond aux yeux clairs !!!;)


"La liberté, c'est la liberté de dire que 2 et 2 font 4. Lorsque cela est accordé, le reste suit." George Orwell, 1984

DOM JUAN: Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit.
TARTUFFE :Couvrez ce sein que je ne saurais voir:
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées.
DORINE:Vous êtes donc bien tendre à la tentation,
Et la chair sur vos sens fait grande impression!
Certes je ne sais pas quelle chaleur vous monte:
Mais à convoiter, moi, je ne suis pas si prompte,
Et je vous verrais nu du haut jusques en bas
Toujours Molière ! :

Avatar du membre
samay
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1837
Enregistré le : dim. 4 févr. 2007 08:00
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar samay » sam. 7 févr. 2015 17:57

Innana a écrit :
samay a écrit :Ce n'est pas dans les gênes que ça se passe mais dans le cerveau .
Qu'on vienne pas me raconter que ceux qui sont prêts à crever pour les peaux diaphanes du paradis , sont des gens normaux . Soit c'est moi , soit ce sont eux qui sont bons à enfermer ligotés dans une camisole de force .
Quand je lis les inepties de Cerise , j'ai du mal à me persuader qu'elle croit vraiment aux stupidités qu'elle nous pond .
Euh! Samay,j'ai lu en diagonale, mais il me semble que Cerise fait du second degré.
Pourtant Nexus lui a répondu au premier degré , c'est ce qui m'a trompé . :lol:



Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5315
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar nexus » sam. 7 févr. 2015 17:58

Samay ,Cerise et moi déconnions sur les croyances islamiques . :lollol


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.


Avatar du membre
samay
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1837
Enregistré le : dim. 4 févr. 2007 08:00
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar samay » sam. 7 févr. 2015 18:00

Les berbères aux yeux clairs sont nombreux . En général j'ai le sentiment qu'ils prennent ça comme une tare et qu'ils qu'ils ne le vivent pas très bien .



Avatar du membre
samay
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1837
Enregistré le : dim. 4 févr. 2007 08:00
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar samay » sam. 7 févr. 2015 18:01

nexus a écrit :Samay ,Cerise et moi déconnions sur les croyances islamiques . :lollol
Ok :lol: :lol:
Mes excuses à Cerise :P



Avatar du membre
Innana
Lieutenant Virtuel
Lieutenant Virtuel
Messages : 3377
Enregistré le : mar. 27 août 2013 18:09
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar Innana » sam. 7 févr. 2015 18:04

Image

On rigole beaucoup ! ;) il faut de temps en temps !

Wahou les yeux bleus turquoise , merci photoshop.


"La liberté, c'est la liberté de dire que 2 et 2 font 4. Lorsque cela est accordé, le reste suit." George Orwell, 1984

DOM JUAN: Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit.
TARTUFFE :Couvrez ce sein que je ne saurais voir:
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées.
DORINE:Vous êtes donc bien tendre à la tentation,
Et la chair sur vos sens fait grande impression!
Certes je ne sais pas quelle chaleur vous monte:
Mais à convoiter, moi, je ne suis pas si prompte,
Et je vous verrais nu du haut jusques en bas
Toujours Molière ! :

Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5315
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar nexus » sam. 7 févr. 2015 18:05

Innana a écrit :Salut nexus, Oh grand,jeune et beau viking blond aux yeux clairs !!!;)
:lol: :lol: :lol: :lol:

salut à toi Innana . :)

C'est pas de mon fait mais merci .

Yara aime bien ce type du coup je suis grillé . :ghee: :lollol


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.

Avatar du membre
Innana
Lieutenant Virtuel
Lieutenant Virtuel
Messages : 3377
Enregistré le : mar. 27 août 2013 18:09
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar Innana » sam. 7 févr. 2015 18:24

nexus a écrit :
Innana a écrit :Salut nexus, Oh grand,jeune et beau viking blond aux yeux clairs !!!;)
:lol: :lol: :lol: :lol:

salut à toi Innana . :)

C'est pas de mon fait mais merci .

Yara aime bien ce type du coup je suis grillé . :ghee: :lollol
Mince! :lollol

Je lui ai trouvé un beau spécimen, de la série Vikings !


"La liberté, c'est la liberté de dire que 2 et 2 font 4. Lorsque cela est accordé, le reste suit." George Orwell, 1984

DOM JUAN: Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit.
TARTUFFE :Couvrez ce sein que je ne saurais voir:
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées.
DORINE:Vous êtes donc bien tendre à la tentation,
Et la chair sur vos sens fait grande impression!
Certes je ne sais pas quelle chaleur vous monte:
Mais à convoiter, moi, je ne suis pas si prompte,
Et je vous verrais nu du haut jusques en bas
Toujours Molière ! :

Avatar du membre
Innana
Lieutenant Virtuel
Lieutenant Virtuel
Messages : 3377
Enregistré le : mar. 27 août 2013 18:09
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar Innana » sam. 7 févr. 2015 18:39

samay a écrit :Les berbères aux yeux clairs sont nombreux . En général j'ai le sentiment qu'ils prennent ça comme une tare et qu'ils qu'ils ne le vivent pas très bien .
Ok!
Peur d'être pris pour des enfants de colons ???

Bien sûr, qu'ils sont nombreux.
Puisqu'ils sont ainsi depuis des millénaires.
Les berbères aux yeux clairs, sont sinon majoritaires du moins très nombreux.
Un peu comme en Iran, en Afghanistan, au Pakistan... Les origines sont différentes, population indo-européennes, indo-européennes -iraniennes... Ou les personnes au teint clair, et aux yeux clairs sont très nombreux, tout simplement parce qu'ils sont originaires du lieu.
Enfin depuis des millénaires aussi...

Par contre, dans les régions où persistent des populations différentes, parmi une population un peu hostile, c'est plutôt dur...
C'est le cas des yazidis, qui ont conservé leurs croyances, et qui sont parfois blonds aux yeux bleus...
Ils se font massacres par les abrutis de daesh. Ils tuent et violent cette population peu nombreuse et sans défense.
Cela a été le cas des populations Kalash au Pakistan, qui auraient conservé des croyances religieuses très anciennes, proches des dieux antiques, d'origine indo-européennes, et pas forcément dues aux guerres D'Alexandre, c'est vraisemblablement plus ancien.
Ces gens au fil des millénaires ont étés assimilés, persécutés, forces et convertis à L'islam...
Et détestés à cause de leur yeux bleus...
Et bien sûr, ce sont des mécréants, polythéiste, pas des gens du livre, donc à massacrer, au pire.
Au mieux à tolérer, à peine.
Pour ces derniers, cette population à inspiré le Livre de Kipling, L'homme qui voulut être roi '
Magnifique film de John Houston,également


"La liberté, c'est la liberté de dire que 2 et 2 font 4. Lorsque cela est accordé, le reste suit." George Orwell, 1984

DOM JUAN: Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit.
TARTUFFE :Couvrez ce sein que je ne saurais voir:
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées.
DORINE:Vous êtes donc bien tendre à la tentation,
Et la chair sur vos sens fait grande impression!
Certes je ne sais pas quelle chaleur vous monte:
Mais à convoiter, moi, je ne suis pas si prompte,
Et je vous verrais nu du haut jusques en bas
Toujours Molière ! :


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar yacoub » dim. 15 mars 2015 16:55

  • Islamophobia

    Par : Samy Abtroun
    Publié le : 3/03/15

    Il n’est plus un média – journal, radio et télé – qui ne prononce ce mot chaque jour, avec un sentiment déconfit mêlé d’orgueil et de morgue : islam.

    Ces dernières décennies, de l’Afghanistan à la Syrie, en passant par l’Irak et la Libye, des musulmans ont été tués par millions dans un silence assourdissant, étourdissant. C’est que ces morts le valaient bien, pardi ! (1) Ils étaient les victimes de leur guerre et de leur Coran. Ils l’avaient cherché. Quasiment bien fait pour eux… Mais là, dans cet hiver 2015, nous sommes sur un autre terrain, celui du monde civilisé, qui a perdu l’habitude de compter ses victimes, hormis celles de la route. Le mauvais virage sur le bitume passe encore, mais pas religieux. Il a suffi de quelques morts en Europe – excusez du peu – pour que les peuples écarquillent les yeux et explosent d’effroi. L’islam a fait sortir la torpeur de son chandail. L’islam au nom duquel sont commises les pires atrocités. Au nom duquel certes… mais l’islam surtout. L’islam toujours.

    Un arrière-goût amer dans la gorge
    Il n’est plus un média – journal, radio et télé – qui ne le prononce chaque jour, avec un sentiment déconfit mêlé d’orgueil et de morgue. Partout, la bête immonde rôde : l’islam agite les bancs scolaires, inspire les programmes des politiques, donne de la voix aux penseurs, détrône le sexe dans les moteurs de recherche, distingue la tolérance du tolérable, fait craindre le pire. De chômage ou de crise point question. De bonheur encore moins. L’actualité se mobilise comme un seul homme autour de cette religion mal vécue, mal pensée, mal… tout court. L’islam dévoyé, défiguré, dont les concepts seraient aussi flous que les recommandations. L’islam, père de tous les vices qui encagerait la femme par essence, la violerait au mieux, la lapiderait au pire. L’islam qui viderait ses chargeurs pour une caricature. L’islam, « religion violente », affirme platement le philosophe « populaire » Onfray dans une émission de grande écoute (2), partageant ainsi l’opinion d’un Français sur trois, selon une récente enquête (3). L’islam pêle-tout et fourre-mêle, celui de La Mecque, de l’État islamique, du Maghreb, des Maghrébins, des Maghrébins de France, des Français d’origine maghrébine… et finalement l’islam de tous les musulmans de France.
    Ennemi tout trouvé de la civilisation, hier extrémiste, radical ou totalitaire, le voilà aujourd’hui, après Paris puis Copenhague, passé au tranchoir mussolinien. À soixante-dix ans de 1945, Manuel Valls, le premier ministre français, a ainsi cru bon appeler le peuple à combattre l’islamo-facisme (4). Cet oxymore n’est pas sans rappeler le « fascisme islamique » prononcé par George W. Bush en 2006, dans sa guerre du bien contre le mal. Dans la même verve, le député socialiste Malek Boutih a opté pour l’islamo-nazisme (5), transformant la barbe hirsute du fou de Dieu en une moustache à brosse à dents. Sur Internet, quelques esprits ont récusé cette confusion des genres, non par souci sémantique, mais parce que le collage de l’islam et du nazisme pouvait donner l’illusion que… le Coran était moins pire que Mein Kampf. On aura tout vu.
    Accolé ou non au fascisme, le préfixe islamo renvoie indéniablement à l’islam. Mais cet islam-là, a aussitôt rassuré la République, n’est pas celui de la majorité des musulmans. Quel sens du tact ! Il y aurait donc deux islams distincts : le bon ou le mauvais, celui de l’enfermement ou de la liberté, celui de la prière chez soi ou de la prière dans la rue, celui de la kalachnikov ou de la colombe, celui du foulard ou du cheveu au vent, celui de la haine ou de l’amour… Tant qu’à faire, ces islams, tous différents voire opposables, pourraient bien se reproduire à l’envi : l’islam de la casquette, de la coupe militaire et de la perruque ; l’islam de la mitraillette, du pistolet à six coups et du sabre ; l’islam de la burqa, du nu intégral et du moitié-moitié ; l’islam qui dit oui, l’islam qui dit non et l’islam qui dit peut-être… Diable, il n’est pas étonnant qu’il y ait autant de musulmans sur la planète !
    Opposer un bon islam à un mauvais islam est une méprise fondamentale si elle est involontaire, une manœuvre dangereuse quand elle est intentionnelle. Elle fait naître, développe ou entretient une peur viscérale voire une haine à l’égard du croyant. En temps de paix, imaginer une bombe sous une gandoura tenait de la paranoïa et prêtait même à sourire ; en temps de guerre, cela ne relève plus de la psychiatrie : c’est une norme. Les discours sur la diversité et l’enrichissement mutuel sont désormais caducs. La culture du musulman ? Enterrée ! Son voile ? Un avilissement. Ses minarets ? Les porte-voix de sa barbarie. Hier, son assimilation faisait horreur et on lui préférait le terme plus raisonnable d’intégration ; aujourd’hui, on regrette qu’elle n’ait jamais eu lieu. Car au fond, le seul musulman qui vaille doit être digérable par l’estomac d’une France qui, certes, a eu ses guerres de religion… mais ça, c’était avant ! Autrement dit, le musulman viable est un musulman invisible, c’est-à-dire – symboliquement – mort. Ainsi, l’islam n’est plus seulement perçu négativement, c’est sa négation même qui se standardise.
    Comble de la laïcité, les signes ostentatoires qui abondent actuellement sont ceux de cette islamophobie décomplexée : « Il y a un problème de l’Islam en France » selon Finkielkraut (6), « Nous ne voulons pas de femmes voilées » assène le « nouveau » Sarkozy (7), « Toutes les violences aujourd'hui sont commises par des jeunes musulmans » (8) déclare Cukierman, un président musulman soumettrait le pays à son diktat promet Houellebecq (9), bref le musulman – tout bon qu’il soit – menace de devenir mauvais quand il ne l’est pas déjà. Son caractère barbare, dominant ou récessif, héréditaire de surcroît, est entendu comme génétique.
    L’islamo-fascisme devient ainsi l’élément fondateur de son identité, plus que son nom, sa nationalité, son origine, son environnement, son expérience professionnelle, son culte même. Encore un peu, et il faudrait convenir que cet islam-là tient ni plus ni moins de sa race. L’histoire qui se répète laisse toujours un arrière-goût amer dans la gorge…

    L’enfer est pavé de bonnes intentions
    Cette expression idéologique non seulement banalise le fascisme – et toutes ses victimes –, mais appelle le musulman à s’excuser publiquement de ce qu’il n’a pas fait ou, pire, à prouver son innocence en attendant d’être coupable. Dire qu’un jeune Français ou Danois est de confession musulmane atteste les harangues des terroristes qui se réclament de l’islam et justifient leurs actes au nom de leur confession. Invoquer l’islam à chaque fois qu’on parle du terrorisme, c’est utiliser la même terminologie que ceux qui commettent des attentats, égorgent et décapitent. En réalité, ceux qui ont tué à Paris et Copenhague étaient des jeunes, Français ou Danois. Et bien plus encore : tueurs.
    L’autre conséquence de ce glissement verbal est d’affirmer l’opposition convenue entre un Occident judéo-chrétien (10) civilisé et un Orient musulman barbare. Cela a conduit aux missions « civilisatrices » ou « humanitaires » désastreuses qu’on a connues et qu’on connaît encore. L’enfer est pavé de bonnes intentions : ceux qui défendent ou se défendent de pratiquer l’amalgame tombent dedans, le plus souvent « à leur insu de plein gré ». Il faut aller plutôt chercher ce que cachent leurs sermons. Faut-il rappeler que des centaines de milliers d’Irakiens sont morts parce qu’un dictateur menaçait le monde avec des armes de destruction massive qui n’ont jamais existé ? Que la Libye a été débarrassée de ses civils sous prétexte de les protéger d’un autre dictateur ? Que l’Occident combat les monstres qu’il a lui-même créés ? Et tandis qu’en France et au Danemark l’extrême droite se sent pousser des ailes, ceux qui financent le terrorisme se pavanent encore sur des tapis rouges, du pétrole sous leurs semelles.
    Toute religion n’est qu’un assemblage de textes et de préceptes auquel chacun est libre de croire ou non. L’islam n’est pas en cause, c’est l’image qu’en donnent les médias, les politiques et les penseurs qui pousse au rejet de l’autre. Ce n’est pas à l’islam de prendre ses responsabilités (11), mais à celui qui le manie comme une arme. Quand on nie la croyance, le statut ou l’existence même d’un individu, on le considère comme une bête. Or dites sans cesse à un homme qu’il aboie, et il finira par vous mordre ! _




    (1) À la question de savoir si la mort de 500 000 enfants irakiens valait la peine [conséquences du blocus imposé à l’Irak par les États-Unis et leurs alliés], Madeleine Albright, l’ex-secrétaire d’État de Bush aura cette réponse cinglante : « Je crois que c’est un choix très difficile. Mais on pense que ce prix en vaut la peine. » CBS News, 12 mai 1996.
    (2) « On n’est pas couché », 17 janvier 2015. Pour étayer son propos, Onfray dira : « Je parle de l’islam, je ne parle pas des musulmans, ce n’est pas exactement la même chose », sous-entendant que les musulmans, eux, sont bons, contrairement à la religion qu’ils pratiquent.
    (3) Sondage Ipsos mené après les attentats de janvier 2015 à Paris.
    (4) « Pour combattre cet islamo-fascisme, puisque c’est ainsi qu’il faut le nommer, l’unité doit être notre force. » 16 février 2015.
    (5) France Inter, 19 janvier 2015.
    (6) France Inter, 9 juin 2014
    (7) Europe 1, 19 février 2015. En juin 2009, alors président, il avait déclaré : « En France, toute jeune fille qui veut porter le voile peut le faire. C’est sa liberté. »
    (8) Europe 1, 23 février 2015.
    (9) Dans son livre Soumission, paru en janvier 2015, en tête des ventes en France.
    (10) L’usage abusif de cette expression (héritage judéo-chrétien par exemple) fait l’impasse sur des désaccords théologiques majeurs et semble aujourd’hui s’énoncer davantage en opposition à l’islam.
    (11) « Il faut que l’islam de France assume, qu’il prenne totalement ses responsabilités, c’est ce que demandent d’ailleurs l’immense majorité de nos compatriotes musulmans. », Manuel Valls, 16 février 2015.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar yacoub » lun. 9 nov. 2015 10:20

http://blogs.mediapart.fr/blog/monica-m ... lamophobie

Critique de l'Islam, de l'islamisme et "islamophobie"

Des personnes de culture et/ou de religion musulmane ont entrepris depuis des années de critiquer certains fondements idéologiques de la religion musulmane et de dénoncer les mouvances intégristes qui ont émergé en son sein.

Leur objectif est de permettre à la religion musulmane de faire son aggiornamento et sa réforme vers la laïcité en séparant temporel et spirituel, et en distinguant d'une part religion comme spiritualité, foi, et d'autre part religion comme appareil de pouvoir et de contrôle social.

Ces personnes se battent pour la liberté de pensée, d'expression, de croyance et de non croyance, de religion, d'apostasie, de blasphème, d'art, de sexualité, et dénoncent les tentations liberticides et sexistes des mouvements intégristes, qui sont les plus fidèles alliés dans le monde, depuis des lustres, et pour toutes les religions, des régimes totalitaires et du pouvoir patriarcal.

Je relaie sur mon blog les voix de ces personnes, croyantes ou athées, car elles me semblent les seules légitimes pour accomplir ce travail de critique interne, comme le sont les personnes de culture chrétienne ou juive pour critiquer avec force les fondements idéologiques et les dérives institutionnelles de la religion à laquelle les hasards de leur naissance les ont assignés.

Le travail difficile de ces personnes de culture musulmane, qui est très peu relayé par la rédaction de Mediapart, est l'objet de diverses critiques dans le Club. Des abonnés prétendent que cette critique n'est pas légitime, voire qu'elle est suspecte, car elle cautionnerait la discrimination anti-musulmans, qu'ils appellent "l'islamophobie". Les plus radicaux d'entre eux disent qu'il n'y a pas de différence entre Islam et islamisme (comme le clame en miroir Riposte Laïque) et que si l'on critique l'un, l'on critique l'autre: on est donc "islamophobe". Ce qui les conduit à utiliser les méthodes les plus agressives (mises en cause personnelles, attaques ad hominem, diffamations, injures...) contre leurs interlocuteurs: ils semblent, in fine, se donner tous les droits de refuser la pensée de l'autre, et l'autre...

S'agissant de supposés "antiracistes", cette négation de l'altérité me pose question.


On prétend ainsi empêcher des personnes concernées au premier chef par l'Islam d'analyser des mécanismes de pouvoir traversant la religion musulmane.

De quel droit?

Wassyla Tamzali, féministe algérienne, se heurte à ces reproches et à ces tentatives de culpabilisation. Elle a publié ces pensées hier dans Facebook:

Souvent j'ai mesuré, sans naïveté, à leur juste valeur les soutiens que recevaient nos analyses critiques de l'islam, nos dénonciations des crimes commis au nom de cette religion, la subordination des femmes de ces pays au nom de l'islam. On nous applaudissait des deux mains quand nous dénoncions les abus de nos petits et grands dictateurs. Cet assentiment facilement acquis auprès d'une certaine intelligentsia ne m'a jamais abusée.

Mais je dirais à mes amis de ne pas cesser ce travail salutaire de critique de nos sociétés de ne pas suivre les conseils de ceux qui pensent que cela rendra plus racistes les racistes, plus anti palestiniens les anti palestiniens, plus islamophobes les islamophobes. Tous ceux là ont en eux une vieille haine raciste sinon ethniciste, un parti pris inébranlable pour les politiques d'israël, qui n'a pas besoin d'être alimentés par l'extérieur. Notre travail de critique, même si parfois il nous conduit à ce que j'appelle de mauvaises fréquentations, passe avant toutes choses.



Avatar du membre
Amada
Sous-lieutenant Virtuel
Sous-lieutenant Virtuel
Messages : 2885
Enregistré le : sam. 18 sept. 2010 20:01
Localisation : Marseille
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar Amada » lun. 9 nov. 2015 10:59

yacoub a écrit :http://blogs.mediapart.fr/blog/monica-m ... lamophobie

Critique de l'Islam, de l'islamisme et "islamophobie"

Des personnes de culture et/ou de religion musulmane ont entrepris depuis des années de critiquer certains fondements idéologiques de la religion musulmane et de dénoncer les mouvances intégristes qui ont émergé en son sein.
Bonjour, merci Yacoub, il faut en effet soutenir ces personnes qui font un travail de fond très important, au péril de leur propre liberté et de leur vie.


"Connais-toi toi-même" (Socrate)
Mon forum des apostats de l'islam:
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar yacoub » sam. 14 nov. 2015 14:12

Je sais que, dans ces heures graves, ce n'est pas le moment de faire des analyses et des développements philosophiques, historiques ou théologiques.

Mais il faut tout de même relever l'erreur fondamentale des Européens dans leur perception de l'islam :
l'islam n'est pas une religion, et ne l'a jamais été !
Depuis son origine, l'islam est une théologie politique mondialiste, visant à islamiser la planète entière !

On peut rétorquer que le judaïsme aussi était une théologie politique. Certes ! Mais à l'origine le judaïsme ne visait uniquement qu'à la monothéisation et à la judaïsation du peuple Hébreu. De plus, il n'a pas fait usage de violences physiques, du crime et de l'épée, mais de la parole (certes sophistiquée) en développant une propagande (très sournoise) pour judaïser les Hébreux.

Et cela, à la différence de l'islam qui a islamisé les arabes et les autres populations par la force et la violence (selon une maxime musulmane célèbre : "La religion de Muhammad se fait par l'épée ! ")
De plus, le judaïsme a lamentablement échoué lorsqu'il a commencé à aspirer à une monothéisation (certes pacifique) d'autres peuples que le peuple Hébreu. L'islam par contre a presque totalement réussi dans son entreprise violente et funeste.

Le christianisme lui, était au départ une véritable religion et non une théologie politique. Il voulait justement réformer le judaïsme, le ramener dans le giron de la Foi et l'éloigner de toute théologie politique. Malheureusement, le christianisme s'est par la suite dévoyé en adoptant les aspirations théologico-politiques du judaïsme, aspirations qui sont plus tard devenus violentes en dépit du pacifisme originel du christianisme.

Heureusement, le christianisme s'est amendé, a fait son mea culpa, et est redevenu une Foi, pacifique et privée. Mais c'est là que le bât blesse. Les Européens ont une vision chrétienne de l'islam. Ils pensent que l'islam est une Foi intérieure, personnelle et privée. Alors que l'islam n'est rien d'autre qu'une stratégie théologico-politique universelle, totale et totalitaire, globale et extrêmement violente pour asservir l'humanité entière !

Européens, quand le comprendriez-vous ?

Texte de David Belhassen
juif, né en Tunisie et vivant actuellement en Israël.
Il connait aussi bien l'hébreu que le français et l'arabe.

David Belhassen a été convoqué au commissariat de police de Tel Aviv pour islamophobie !!!





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot], Tbot et 13 invités