Islamophobie, nous-y voilà

Actualités dans le monde, Débats politiques et économiques intérieurs et internationaux - Opposition - Partis politiques - Leaders politique - Pouvoirs économiques.
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar yacoub » mar. 29 mars 2016 20:07

Dernier message de la page précédente :

http://www.marianne.net/boualem-sansal- ... 41321.html
Boualem Sansal : "Les attaques contre Kamel Daoud relèvent du terrorisme"

Louis Hausalter
Dans Libération, l'auteur de "2084" prend la défense de son confrère et compatriote algérien face aux "lanceurs de fatwas" et aux "censeurs les plus émérites".
L'écrivain Boualem Sansal prend la défense de Kamel Daoud. - ESTEBAN/SIPA
Image
A son tour, Boualem Sansal a pris la plume pour défendre son confrère et compatriote Kamel Daoud, accusé par plusieurs intellectuels d'"alimenter les fantasmes islamophobes" après son analyse des agressions sexuelles de Cologne. L'écrivain algérien, qui décrit dans son dernier roman 2084 un monde sous l'emprise d'un totalitarisme d'inspiration islamiste, estime dans une tribune publiée par Libération jeudi 24 mars que "les attaques contre Kamel Daoud relèvent du terrorisme, tout comme ce qu’en Europe, on appelle le 'politiquement correct', le 'pasdamalgame' ou 'la laïcité graduée'".

"Les lanceurs de fatwas et les censeurs les plus émérites, mais aussi les seconds couteaux, les jaloux, les faux amis et les superagents de la police de la pensée, tapis dans les hautes structures de la culture et de l’information, se mobilisent pour l’abattre", dénonce Boualem Sansal à propos de l'auteur de Meursault, contre-enquête. "Malheur sur nous, ils ont marqué un point, le courageux Kamel Daoud se retire du journalisme. Vont-ils l’obliger à abandonner la littérature ? On le craint."
"La lucidité nous interdit de rêver"

"On espère pour lui la victoire et pour tous, écrivains et lecteurs, une nouvelle ère de tranquillité faite de libres et fructueux échanges, mais la lucidité nous interdit de rêver", estime, pessimiste, Boualem Sansal. "L’écrivain que je suis, hyperattaqué dans son pays, sait depuis son premier roman l’intelligence et la ténacité des assassins de la liberté et de la pensée."

Kamel Daoud s'était attiré les critiques d'un collectif d'intellectuels pour avoir pointé le tabou du sexe et du rapport à la femme dans le monde arabo-musulman après les agressions du Nouvel an à Cologne. Il était aussi la cible d'une fatwa lancée par un imam salafiste algérien, qui a été condamné début mars à trois mois de prison ferme par le tribunal correctionnel d'Oran. Plusieurs personnalités ont pris sa défense ces dernières semaines, dont le Premier ministre Manuel Valls, qui a dénoncé le 2 mars "la hargne inouïe dont Kamel Daoud fait l'objet".




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar yacoub » mer. 6 avr. 2016 20:11

https://www.facebook.com/notes/alex-vid ... 9609011511
Il faut être islamophobe au sens premier du terme.
Alex Videtzky·jeudi 31 mars 2016

Il faut être islamophobe au sens premier du terme, hors de tout racisme. Comme il faut être christianophobe face aux velléités de pouvoir des fondamentalistes américains ou judéophobes envers ceux qui pourrissent la société civile. Ce qui est sûr, c'est que même si la grande majorité de la population musulmane belge est pacifique, c'est au sein de cette population que les terroristes islamistes trouvent des complicités et des relais pour accomplir leurs actes monstrueux. Aujourd'hui, Molenbeek est devenue “une enclave, une zone quasi monoculturelle“. Dans le centre de Molenbeek, un jour de marché, on entend principalement parler arabe, un très grand nombre des femmes sont fortement voilées, et seuls les hommes sont assis aux terrasses de café. Les pouvoirs politiques belges, à divers échelons, ont trop longtemps laissé l'idéologie islamiste prospérer à Bruxelles et dans le pays. Ils l'ont souvent ménagée, souvent aidés par des médias complaisants et des personnalités politiques et publiques. Complaisance à l’égard de l’économie souterraine de ces quartiers nommés “le croissant pauvre“, économie sous-tendue par le trafic de drogue en provenance du rif. Complaisance aussi face à la conversion de ce banditisme à un salafisme extrême et nihiliste, illustré par la tragique réalité du moment.
Je me fais violence en écrivant cela, car cela fait sans doute le jeu de l’extrême droite, mais l’angélisme et la soumission (au sens d’Houellebecq) ne préparent-ils pas encore mieux le chemin du pouvoir à cette extrême droite. On peut adhérer aux analyses d’Olivier Roy, que les terroristes ne sont pas l’expression d’une radicalisation de la population musulmane, mais qu’ils reflètent une révolte générationnelle et nihiliste qui touche une catégorie précise de jeunes, qu’ils choisissent l’islam parce qu’il n’y a que ça sur le marché de la révolte radicale; cela ne m’empêche pas d’être islamophobe, de la même manière que je pourrais me sentir judéophobe ou christianophobe comme il fut nécessaire de l’être pour remettre aux oubliettes le projet de société basée sur la religion catholique, projet toujours vivant chez les fondamentalistes américains.
Le repli identitaire et la soumission au religieux sont un désastre (Elisabeth Badinter). Les circonstances économiques n’expliquent pas tout de cette régression. Najim Laachraoui, mal à son islam, un des kamikazes du Brussels Airport a été étudiant en polytechnique jusqu’en 2ème année…enfant, les frères Bakraoui n’ont manqué de rien, la famille était propriétaire de son logement et le commerce du père était prospère, Salah Abdeslam était propriétaire d’un bar avec son frère, etc…
Le mot Islam veut dire “soumission”. Cette soumission par essence conduit beaucoup de musulmans pratiquants à ne pas s’interposer sur des questions concernant la religion même si beaucoup de musulmans ont intégré les valeurs de la république et aspirent à la paix. Si cela se passe, c’est que Dieu l’a voulu. Il faudrait que les musulmans aient aussi le choix de critiquer l’islam, la liberté de réinterpréter le Coran et de ne plus être musulmans sans risquer leur vie ! Si faire le tri entre “bon“ et “mauvais“ musulmans ouvre la porte à toutes les dérives, il ne faut pas oublier que l’islam est par essence intolérant et ne reconnaît aucune autre loi que la loi musulmane. Partout où il est majoritaire, où il a marginalisé les populations non musulmanes, c’est la loi musulmane qui est imposée, au besoin par la force. Et où ils ne sont pas majoritaires, ils continueront à s’étendre à coup d’accommodements “raisonnables“ et de soumission Houellebecquienne.
Le concept de “tolérance” dans la pensée religieuse est un non-sens, puisqu’il implique une sorte d’indulgence de la part du croyant envers l’autre différent de lui, tout en considérant en son for intérieur que cet autre est un pécheur, un impie et un renégat, ou même une honte pour l’humanité. Cette “tolérance“ annule toute possibilité de dialogue. Les religions ne deviennent tolérantes qu’après leur défaite. La seule issue est la défaite du projet religieux tel que l’incarnent les institutions et les pouvoirs islamiques avec leurs idées momifiées. Oui, il faut être islamophobe au sens premier du terme, avoir peur d’un islam qui engendre des monstres et de plus en plus des sympathisants actifs ou passifs de ces monstres… les djihadistes meurent avec la conviction que leur violence aveugle répond à une exigence: celle d’accomplir un devoir.
Est-il possible de réparer une vingtaine d’années de laxisme, de faiblesse politique et de politiquement correct ? Serait-ce une entreprise antidémocratique ? La démocratie ne devrait pas permettre aux fanatiques d’utiliser les moyens qu’elle leur offre, ni être un tremplin pour assouvir leurs ambitions antidémocratiques. Liberté religieuse et libre conscience sont un droit dans nos sociétés, à ne pas confondre cela avec des revendications identitaires religieuses et une volonté de soumettre au droit d’inspiration religieuse le vivre ensemble, l’égalité homme-femme et la primauté de nos institutions. Toutes les religions ont le droit d’avoir des lieux de cultes, mais ceux-ci n’ont pas à se soustraire aux lois de la cité. Dans le cas de la religion musulmane, il y a un élément encourageant quand on lit l’interview parue dans la presse de Salah Echallaoui, le nouveau président de l’Exécutif des Musulmans de Belgique (l’organe représentatif du culte musulman). Comme il le souligne, il est devant un chantier complexe. On pourrait lui poser la question à propos de l’islam, de la soumission au coran, à la charia, etc. qui sont imposés dès l'enfance, sans droit à une apostasie ultérieure: les musulmans bénéficient-ils de ce droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion?
Elément moins encourageant, quand on lit ceci: «Il y a un pourcentage non négligeable des jeunes que l’on rencontre après les événements qui ont toujours une certaine sympathie pour ce type de mouvement. C’est horrifiant.» (Philippe Moureaux, 25 mars 2016, à propos des attentats de Bruxelles). Est-ce que cela n’a rien à voir avec un véritable islam ? Ou alors, l’islam, construction humaine, est source d’une idéologie mortifère tout autant que la base d’une religion coupable du meilleur et du pire… à l’image des autres religions.
Alexandre Videtzky, Mars 2016
Addendum: Le principe même d’une “innovation" ou relecture du Coran étant totalement tabou, aucun musulman, qui voudrait être reconnu comme tel par ses pairs, n'acceptera d'amender ne serait qu'une phrase dans un verset du coran. Voir la parole de Tariq Ramadan à propos de sa proposition de “moratoire“ de la lapidation des femmes: ”On ne peut pas aller directement à la condamnation [de la lapidation] qui implique la condamnation de textes religieux“. Comment en effet pourrait-il remettre en cause les fondamentaux de sa religion dont il tire avantages matériels et symbolique de sa position.
La Réforme de l'Islam est un fantasme chez une poignée d'intellectuels musulmans progressistes mais peu écoutés. Pourtant une Réforme a déjà eu lieu dans l'histoire de l'islam. Elle fut même drastique puisque les chercheurs estiment que le coran originel contenait trois fois plus de versets. Évidemment, ces coupes sombres n'ont pas été appelées "Réforme". Elles sont le fruit de "choix éditoriaux" dont le rédacteur en chef fut le Calife Othman. Othman décida de "fixer" les versets qui étaient transmis par la Récitation, c’est à dire uniquement par voie orale.
Cette oralité posa problème à mesure que l'empire devenait de plus en plus vaste puisque des variations importantes existaient d'un bout à l'autre du territoire musulman. Les partisans d'Ali (représentant à leurs yeux a ligné légitime de Mahomet) n'ont évidemment jamais accepté ce caviardage. Après le massacre de Karballa, ceux que l’on appellera plus tard les chiites vont être contraints d’accepter un seul et unique livre saint afin qu'il n’existe qu’un socle commun à l'ensemble du monde musulman. Mais socle commun ne veut pas dire corpus commun, loin de là. Les chiites croient en des hadiths considérés comme "faibles" par les sunnites et inversement. Ces mêmes chiites croient aux Révélations de Fatima, la fille de Mahomet. Ces versets "descendus" après la mort du Messager seraient donc "la suite" du coran...
En fait pour que l'islam se réforme il faudrait que les musulmans non érudits comprennent que le coran n'est pas un livre incarné. L'ouvrage, considéré comme unique et inaliénable, que les musulmans vénèrent comme la parole d’Allah, est en fait un "mushaf" c'est-à-dire une matérialisation physique d’une partie récitée d’un ensemble immatériel de versets situés dans un au-delà…C'est le principe de l'Arké (principe premier) de Platon. Le mushaf n'est qu'une "part" du coran complet. Une matérialisation, passablement incomplète, de la Parole Divine. Voilà pourquoi les chiites n'ont pas d'objection théologique à la transmission par l'Ange Gabriel de nouveaux versets à Fatima, la fille du Prophète, qui devient donc en quelque sorte le nouveau Messager à la mort de son père. Elle aurait laissé un recueil secret, trois fois plus volumineux que le Coran, réservé uniquement aux imams de hautes lignées . Un autre mushaf.
Tout ceci est évidemment une hérésie pour les sunnites qui ne souhaitent pas que l'on conteste la "finitude" de leur livre saint et son caractère “clair“ (mubeen). Toutefois, les Manuscrits de Sanaa et les travaux des chercheurs écornent fortement ce dogme d'un livre unique et monolithique. Les palimpsestes (manuscrit constitué d’un parchemin déjà utilisé, dont on a fait disparaître les inscriptions pour pouvoir y écrire de nouveau) de la mosquée de Sanaa révèlent des informations inconcevables pour le musulman lambda et font frémir de peur et de colère les "savants" sunnites.
En faisant leur aggionamerto (littéralement “mise à jour“ qui se traduit par une volonté de de changement, d’ouverture et de modernité), la religion catholique - et dans une certaine mesure la religion judaïque (ce n’est malheureusement pas le cas dans l’État d’Israël) - on abandonné leur projet d’état théocratique ou les préceptes de la religion règlent la vie de la cité. Actuellement, l’islam est une religion issue de régions dont les régimes sont pour la plupart d’essence théocratique et où la vie dans la cité est soumise à un arbitraire issu de la théologie.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar yacoub » jeu. 21 avr. 2016 20:04

Image



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar yacoub » dim. 24 avr. 2016 11:38

L’islamophobie, parlons-en !
Habib Ben Fredj·samedi 23 avril 2016


Cela fait des années que je critique l’islam et jamais un Tunisien ne me l’a reproché, à part, bien entendu les intégristes musulmans purs et durs . En revanche, ce sont souvent des Français qui se disent de gauche ou des Français d’origine étrangère et de confession musulmane qui manifestent de manière virulente leur hostilité à mes propos et qui me traitent de raciste comme si en Tunisie on avait un FN ou une communauté musulmane d’origine étrangère . Je serais donc un raciste mais vis-à-vis de qui ? Je vous le demande .
La question de l’islamophobie ne doit donc pas être posée de la même manière, indépendamment du contexte politique et géographique .

En France, les islamistes représentent certes un danger, mais ce problème est encore sous contrôle et on imagine mal que des intégristes musulmans puissent s'emparer du pouvoir et imposer leur charia à l’ensemble du peuple français .

Ce n’est pas le cas pour la Tunisie où les islamistes ont accédé au pouvoir et risquent encore de le reprendre , sachant qu’ils le partagent actuellement avec les libéraux . Le jour où ils auront les coudées franches, les assassinats et les attentats reprendront de plus belle et l’épuration des progressistes et des modernistes sera mise en œuvre de manière systématique .

Dans ce cas être islamophobe est un acte salutaire, voire un devoir moral et politique pour protéger les libertés démocratiques et les acquis des femmes . On pourrait toujours me rétorquer que la plupart des Tunisiens sont des musulmans modérés et qu’il n’est donc pas nécessaire de s’en prendre à l’islam politique modéré . Ma réponse est qu’il n’existe pas d’islam politique modéré . Les monarchies du Golfe et la Turquie sont perçues par les dirigeants américains et européens comme des régimes islamiques modérés . Tout le monde sait que ces pays ne sont pas un modèle de démocratie et les droits humains élémentaires , surtout des femmes y sont inexistants. Rappelons également que la plupart de nos musulmans modérés en Tunisie votent massivement pour les intégristes d’Ennahdha , qui est une branche de l’organisation terroriste mondiale des « Frères Musulmans ».

Revenons maintenant à la France . Il y a deux types d’islamophobie : celle du Front National qui fait constamment l’amalgame raciste entre musulmans et étrangers et qui craint pour la pureté de la race des Français de souche . Ces gens-là mettraient dehors , s’il le pouvaient, tous les étrangers , y compris ceux qui sont nés en France , même s’ils étaient athées . Pourtant un bon nombre de dirigeants politiques français sont d’origine étrangère, sans parler des écrivains, des scientifiques des athlètes et des artistes …

L’autre catégorie d’islamophobes que je trouve tout à fait légitime et que je soutiens c’est l’ensemble des agnostiques et des athées ou tout simplement de gens qui n’apprécient pas les dogmes et les pratiques de l’islam , surtout quand cette religion empiète sur l’espace public et permet d’exhiber son appartenance religieuse par des tenues vestimentaires obscurantistes et moyenâgeuses . La liberté de croyance est un droit certes, mais ce droit n’implique pas qu’on doive accepter ce qu’il y a dans l’islam comme régression et atteinte aux valeurs démocratiques et à l’égalité des droits entre les hommes et les femmes .

On ne peut pas reprocher à quelqu’un de ne pas aimer l’islam . C’est son droit .

Il est vrai qu'on n’a pas le droit de critiquer les origines ethniques ou raciales des gens , car on ne choisit pas la couleur de sa peau , mais une religion , on peut la choisir ou la refuser .

Bref, l’islamophobie n’a aucun rapport avec le racisme .




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar yacoub » lun. 25 avr. 2016 19:35

Frère Rachid : lettre signée par la croix à la Oumma du sang

L'islam démasqué

Ajoutée le 21 avr. 2015
"Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu." 1 Corinthiens 1:18

https://www.youtube.com/watch?list=PLgz ... CA3PuLULak

https://www.youtube.com/watch?list=PLgzZCv4scg9Tvydby657T2IsgrFx5qcwo&v=ECA3PuLULak




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar yacoub » mar. 17 mai 2016 11:50

Boualem Sansal, le Voltaire algérien
Livres - Publié le 16/05/2016 à 18:51
Image

Hervé BERTHO.
Invité de Dimanche Ouest-France, Boualem Sansal est l'auteur d'une fable qui rappelle l'ironie de Voltaire et d'Orwell pour dénoncer l'islamisme.

Boualem Sansal a construit de ses mains la maison où il vit à l'est d'Alger. Il est aussi à l'aise avec la thermodynamique. Mais l'ingénieur qui a décliné une offre de la Nasa, professeur à polytechnique, haut fonctionnaire et chef d'entreprise, s'est vraiment fait un nom quand devenu chômeur cloué au pilori par les autorités d'Alger, il est devenu un écrivain célèbre dans le monde entier (1). Au nez et à la barbe des militaires, milices, services secrets, officines et mafias de tous poils qui agitent son pays.
On lui doit 2084. La fin du monde, l'un des romans majeurs de l'année, vendu à 300 000 exemplaires en France et traduit dans le monde entier.

Ce conte féroce, qui fait écho au 1984 et son Big Brother de George Orwell, décrit l'Abistan, décalque d'un empire islamique où l'individu n'a pas le droit de penser mais doit se soumettre.


Une fable à la Voltaire
C'est une fable à la Voltaire où la charia est appliquée : il sait ce que c'est que de vivre sous la loi islamique après les victoires électorales du Front Islamique du Salut (FIS), chassé par un coup d'État militaire avant qu'une atroce guerre civile ne plonge l'Algérie dans le huis clos sanglant des manipulations. Il en a parlé le week-end dernier à Saint-Malo lors du festival Étonnants Voyageurs.

Son roman, paru quelques mois après le Soumission de Michel Houellebecq (avec qui quelque chose se prépare), ne lui a pas valu de véritable fatwa mais une volée de menaces... Mais il continue de vivre dans la maison qu'il a bâtie. Car pour lui, il ne serait pas digne de partir : « Il faut se battre pour son pays quand on a vingt ans ». À 66 ans, il continue d'y cultiver son jardin.

(1) Ses romans sont réunis dans un volume Quarto chez Gallimard, 29 €.

http://www.dailymotion.com/video/x4a29lt_rencontre-avec-boualem-sansal_news



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar yacoub » lun. 23 mai 2016 20:10

L’islamophobie, parlons-en !
Habib Ben Fredj·samedi 23 avril 2016


Cela fait des années que je critique l’islam et jamais un Tunisien ne me l’a reproché, à part, bien entendu les intégristes musulmans purs et durs . En revanche, ce sont souvent des Français qui se disent de gauche ou des Français d’origine étrangère et de confession musulmane qui manifestent de manière virulente leur hostilité à mes propos et qui me traitent de raciste comme si en Tunisie on avait un FN ou une communauté musulmane d’origine étrangère . Je serais donc un raciste mais vis-à-vis de qui ? Je vous le demande .
La question de l’islamophobie ne doit donc pas être posée de la même manière, indépendamment du contexte politique et géographique .

En France, les islamistes représentent certes un danger, mais ce problème est encore sous contrôle et on imagine mal que des intégristes musulmans puissent s'emparer du pouvoir et imposer leur charia à l’ensemble du peuple français .

Ce n’est pas le cas pour la Tunisie où les islamistes ont accédé au pouvoir et risquent encore de le reprendre , sachant qu’ils le partagent actuellement avec les libéraux . Le jour où ils auront les coudées franches, les assassinats et les attentats reprendront de plus belle et l’épuration des progressistes et des modernistes sera mise en œuvre de manière systématique .

Dans ce cas être islamophobe est un acte salutaire, voire un devoir moral et politique pour protéger les libertés démocratiques et les acquis des femmes . On pourrait toujours me rétorquer que la plupart des Tunisiens sont des musulmans modérés et qu’il n’est donc pas nécessaire de s’en prendre à l’islam politique modéré . Ma réponse est qu’il n’existe pas d’islam politique modéré . Les monarchies du Golfe et la Turquie sont perçues par les dirigeants américains et européens comme des régimes islamiques modérés . Tout le monde sait que ces pays ne sont pas un modèle de démocratie et les droits humains élémentaires , surtout des femmes y sont inexistants. Rappelons également que la plupart de nos musulmans modérés en Tunisie votent massivement pour les intégristes d’Ennahdha , qui est une branche de l’organisation terroriste mondiale des « Frères Musulmans ».

Revenons maintenant à la France . Il y a deux types d’islamophobie : celle du Front National qui fait constamment l’amalgame raciste entre musulmans et étrangers et qui craint pour la pureté de la race des Français de souche . Ces gens-là mettraient dehors , s’il le pouvaient, tous les étrangers , y compris ceux qui sont nés en France , même s’ils étaient athées . Pourtant un bon nombre de dirigeants politiques français sont d’origine étrangère, sans parler des écrivains, des scientifiques des athlètes et des artistes …

L’autre catégorie d’islamophobes que je trouve tout à fait légitime et que je soutiens c’est l’ensemble des agnostiques et des athées ou tout simplement de gens qui n’apprécient pas les dogmes et les pratiques de l’islam , surtout quand cette religion empiète sur l’espace public et permet d’exhiber son appartenance religieuse par des tenues vestimentaires obscurantistes et moyenâgeuses . La liberté de croyance est un droit certes, mais ce droit n’implique pas qu’on doive accepter ce qu’il y a dans l’islam comme régression et atteinte aux valeurs démocratiques et à l’égalité des droits entre les hommes et les femmes .

On ne peut pas reprocher à quelqu’un de ne pas aimer l’islam . C’est son droit .

Il est vrai qu'on n’a pas le droit de critiquer les origines ethniques ou raciales des gens , car on ne choisit pas la couleur de sa peau , mais une religion , on peut la choisir ou la refuser .

Bref, l’islamophobie n’a aucun rapport avec le racisme .



Avatar du membre
spin
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1784
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2010 13:51
Localisation : France, sud-est
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar spin » mar. 24 mai 2016 09:26

yacoub a écrit :Image
Rappel au passage, le voile islamique d'origine avait pour but déclaré d'empêcher la femme pieuse d'être reconnaissable sur la voie publique. http://daruc.pagesperso-orange.fr/divers/voile2.htm


De quel droit refuserions-nous de faire usage du plus grand don de Dieu ? N'est-ce pas un formidable blasphème que de croire contre la raison ? (Vivekananda)
http://daruc.pagesperso-orange.fr/divers/islamp.htm
http://bouquinsblog.blog4ever.com/blog/ ... ique_.html

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar yacoub » mar. 24 mai 2016 16:37

spin a écrit :Rappel au passage, le voile islamique d'origine avait pour but déclaré d'empêcher la femme pieuse d'être reconnaissable sur la voie publique. http://daruc.pagesperso-orange.fr/divers/voile2.htm
Salut Spin, je sais que c'était même avant l'islam mais plutôt pour les prostituées
Mustapha Kamel Atatürk, premier président de la Turquie de 1923 à 1938, avait trouvé la bonne astuce pour que les femmes turques abandonnent la burqa, en décrétant une loi avec un effet immédiat, qui stipule ceci:
«Toutes les femmes turques ont le droit de se vêtir comme elles le désirent. Toutefois, les prostitués doivent porter la burqa.»
:lollol Image



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar yacoub » ven. 27 mai 2016 19:57

Chroniques Algériennes
3 min ·

▬ Amira Tall ▬

♦ Voilà qui est dit! Le résultat de l'enquête des agressions de Cologne prouve bien que le piège culturel dans lequel se sont enlisés « certains » jeunes gens issus de l'immigration, se résume dans leur rapport difficile à la femme. « La femme est niée, refusée, tuée, voilée, enfermée ou possédée » comme l'écrivait Kamel Daoud dans une de ses tribunes. Cependant, n'oublions pas que les sociétés occidentales aussi sont, à des degrés différents, misogynes et sexistes. Selon l'activiste féministe Annie Wizorek, interrogée par Causette (05/2016) « Les agressions de Cologne ont suscité un tollé à l'unanimité dans le pays parce qu'il s'agit d'hommes de couleur. Personne ne s'indigne des débordements et des attouchements chaque année, lors de la Fête de la Bière à Munich, ou encore pendant le carnaval dans les grandes villes. D'après les chiffres de 2012 du ministère de la Famille, 60% des allemandes ont subit des attouchements sexuels dans un lieu public au moins une fois dans leur vie, 5 à 10% seulement des femmes agressées sexuellement viennent déposer une plainte qui aboutissent à une condamnation lors du procès.»

Image



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar yacoub » jeu. 11 août 2016 12:36

Marmhonie
Le pape François préfère l'Islam et le Coran !

Un immense scandale choque le monde catholique
On se rappelle le b..... du Coran par Jean-Paul II le bénissant au nom de Jean-Baptiste.
Image

Les œcuméniques accusèrent les catholiques Sédévacantistes d'avoir fabriqué un faux. La position fut ainsi celle des évêques de France et on en resta là, le Vatican restant muet, sans démentir ni confirmer.
Image

Il faudra attendre la venue de son Préfet pour la Congrégation de la Doctrine de la Foi, Son Excellence le Cardinal Ratzinger, bras droit de Jean Paul II, pour confirmer, devenu le pape Benoît XVI, que son prédécesseur avait béni officiellement un Coran et prononcé des paroles choquantes, puisque Ratzinger était là comme témoin.
Image

Avec la venue du pape jésuite François, ancien fasciste argentin ayant dénoncé à la Junta, la milice terrifiante, deux de ses collègues de gauches, les catholiques oublièrent vite en voyant un pape très populaire.
Image

Sauf que les plus grands génocides de chrétiens depuis 2000 ans, se produisent durant son pontificat People. Tous les coptes exterminés, les chrétiens syriens, d'Égypte, d'Arabie Saoudite, d'Algérie, du Pakistan. Le monde chrétien attendait depuis 2 ans un geste fort de ce pape. Son masque est tombé :
Image

Le pape François ignorent les massacres des islamistes et affirme haut et fort que "Le Coran est un livre de paix."
Image

Soit donc le scandale du pape Jean Paul II est largement battu par cette haute trahison d'un premier pape depuis 2000 ans qui renie sa foi catholique, comme le protecteur des curés pédophile, le Cardinal Barbarin devenu amnésique devant la justice française soudainement.
Image

Image
Soit le pape François n'a jamais lu le Coran, ce qui est franchement nul et fait de lui un commentateur mensonger.
Image

Les catholiques du monde entier, et tout particulièrement les français en guerre contre DÆCH et l'Islam, sont meurtris et ne pardonnent pas de tels propos scandaleux à ce pape hypocrite. Son effondrement dans les sondages sont tels que le Vatican demande de ne rien publier pour le moment.
Image

Mais le pape François est avant tout un homme politique sans aucun état d'âme ni compassion. Comme son modèle mensonger le pape Jean-Paul II :
Image

Il est temps de dénoncer ces impostures et de voter contre l'islamisation de nos pays européens. Vidons ces églises de la supercherie et manifestons dans les rues contre la guerre que l'Islam livre au monde entier dans cette 3e guerre mondiale et religieuse de l'extermination de tous les chrétiens et la violence contre la femme en Islam.
Image



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar yacoub » sam. 13 août 2016 19:01

Marmhonie

Certainement, mais comment ne pas s'indigner.
Si le pape veut devenir un homme politique, ce ne sera pas le premier.
Par contre, depuis la naissance du mahométisme il y a 1300 ans, c'est bien la 1e fois qu'un pape affirme que "le Coran est un livre de paix".
Image

C'est quoi, un tel pape ?

Image

La proclamation de la doctrine catholique exige la dénonciation des erreurs qui ont pénétré en son sein, malheureusement encouragées par un grand nombre de pasteurs, jusqu’au pape lui-même maintenant.


A Saint-Etienne-du-Rouvray, l’islam vient de faire en France le premier martyr, pour le XXIe siècle. Un homme a été tué, égorgé, non plus prétendument pour des raisons politiques, mais bel et bien en haine de la foi. C’était dans une église, cela s’est passé durant une messe, il s’agissait d’un prêtre, et le meurtre a été réalisé en même temps qu’une profession de foi islamique. Le martyre au sens canonique est donc parfaitement caractérisé.

C’est bien la religion islamique qui est ici en cause. On veut en rejeter la faute sur un prétendu « islamisme », mais il s’agit d’un écran de fumée. Sans doute, nous savons que la plupart des musulmans en France rejettent et condamnent avec horreur cet acte de barbarie perpétré par des sauvages qui, peut-être, ne pratiquaient même pas l’islam il y a encore quelques mois. Il ne s’agit donc pas de rendre responsable de ce crime la communauté musulmane dans son ensemble.

Il est grand temps que nos hommes politiques et les autorités catholiques mettent un terme à un angélisme mortifère qui encourage l'extension de l'islam dans notre pays, par exemple en favorisant l'ouverture de nouvelles mosquées ou de prétendus « centres culturels musulmans ». Combien faudra t-il de nouvelles victimes pour que la chrétienté sorte enfin de sa torpeur ?

Pénitence, pénitence, pour que ce pape ait la force de proclamer intégralement la foi et la morale chrétienne.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar yacoub » mar. 16 août 2016 12:36

Au passage la criminalité, la pédophilie, la lapidation, l'antisémitisme (car ce sont surtout "les musulmans" qui sont antisémites) sont aussi passibles de peines pénales même si c'est fait au nom de l'islam ou d'Allah.
Le Noble Musulman se déclare lui même sémite et donc récuse l'accusation d'antisémitisme.

Mais ni les juifs ni les chrétiens n'ont réussi à coexister pacifiquement avec les Nobles Musulmans. On se demande pourquoi.

Liste des massacres perpétrés au nom de l'islam dans sa conquête de l'Afrique, l'Asie et l'Europe.
D'après le livre d'IBN WARRAQ "Pourquoi je ne suis pas musulman"
Complété par
http://www.lemanlake.com/french/chronos_2.htm

«Histoire des Juifs »
http://www.histoiredesjuifs.com
Et par différentes recherches sur Internet
_____________________________________________________


624. Après la victoire de Badr, début de l'élimination des juifs.
625. Expulsion du clan juif des Al Nadir.
626. Massacre des juifs Beni Khazradj et partage des familles et du butin.
Expédition contre les juifs Beni Qoraizha, insultés par Mahomet : "O vous, singes et cochons".

Massacre des 700 juifs Beni Qoraizha, liés pendant trois jours, puis égorgés au-dessus d'un fossé, avec les jeunes garçons.

Meurtre du juif Kab chef des Beni nadhir poète satiriste, et de sa femme, qui s'était moqué de Mahomet

Expédition contre les juifs de Khaybar.

Meurtre sur ordre de Mahomet du juif Sallam Abou Rafi

Mahomet fait couper les palmiers de l'oasis des juifs Beni Nadhir

Mahomet prend parmi les Beni Qoraizha une jeune fille très belle comme part du butin

Près la bataille du Fossé, en 627, Muhammad décide d’en finir avec la tribu des Banu-Kuraiza, qu'il accuse d'avoir soutenu ses ennemis ; Sur son ordre, les musulmans décapitent 600 à 700 hommes (d’autres sources écrivent 600 à 900 victimes) s’emparent des biens de la tribu, et vendent les femmes et les enfants en esclavage.
même époque: expulsion des Nadir et leur massacre

628. Mahomet aux juifs beni Qainoqa : "Si vous n'embrassez par l'islam, je vous déclare la guerre".

Rapt des femmes et enfants de la tribu des Moshjarik

Attaque des juifs de Khaïbar, et torture des prisonniers

Prise de l'oasis juive de Fadak comme bien personnel de Mahomet

Soumission des juifs de Wadil Qora.

630. Soumission des juifs et chrétiens de Makna, Eilat, Jarba

Mort de Mohammed
-
638. Expulsion des juifs de Jérusalem
-
640. Expulsion des juifs du Hedjez

-
643. Expulsion des juifs de Khaibar par Omar

Prise de Reï : "Le sang coulait dans la ville comme un ruisseau"
-
940. Décapitation de l'exilarque juif de Bagdad pour avoir souillé le nom de Mahomet
-
945. Assassinat par une foule de fanatiques du dernier exilarque juif de Bagdad
-
948. Fermeture de l'école de théologie juive de Bagdad "Sora".
-
1004. Juifs et chrétiens doivent porter un turban et une ceinture noirs en Egypte

1009. Juifs et chrétiens d’Égypte doivent porter une croix ou des clochettes dans les bains

1010/ 1013. Des centaines de juifs tués dans le sud de l'Espagne.
-
1016: juifs chassés de Kairouan (Tunisie)

1033: massacre de 6000 juifs à Fez (Maroc)

1040. Décapitation du théologien juif Gaon Chiskiya chef d'une école talmudique.
-
1152. Avènement d'Abd el Moumin ; choix pour les chrétiens et juifs entre la conversion ou la mort

1066: Au cours du massacre de Grenade, assassinat du Nagid de la communauté,
successeur de Samuel Ha Nagid
Massacre de 4.000 juifs à Grenade
-
1073. Début des persécutions contre juifs et chrétiens par les Turcs à Jérusalem
Massacres d'infidèles à Damas.

1090 Expulsion de Juifs de Grenade -
1100. Massacre de juifs à Fez et Grenade
1140. Les Almohades deviennent maîtres du Maghreb. Cette dynastie fondamentaliste de l’Islam ne laissera aux Juifs que le choix entre la conversion et la mort.

1145. L’Andalousie passe des mains des Almoravides à celles des Almohades, dynastie musulmane qui persécutera les Juifs et détruira les principales communautés juives d’Andalousie. Les Juifs sont contraints d’adopter l’Islam et ne peuvent pratiquer le judaïsme qu’en cachette.

1146. TLEMCEN Massacre de juifs par les Almohades

1159. La famille de Maïmonide quitte l’Espagne, aux mains des Almohades, et se réfugie à Fès, au Maroc. C’est à cette époque que Maïmonide rédige son Maamar Kidoush Hashem (la lettre sur la sanctification du Nom) où il traite de la question du martyr, question que la dynastie des Almohades rend très actuelle. Au cours de cette période, il rédige également un ouvrage où il tente d’éclairer le contenu et le plan de la Mishna, le luminaire (HaMaor).

1165 et 1178 conversions forcées au Yémen pour les juifs

1165 (avant) Benjamin de Tudèle visite le faubourg de Pera, à proximité de Constantinople, d’où les Juifs ont été expulsés. A Pera, un mur sépare le quartier Juif rabbinique du quartier Caraïte.

1184.à 1199 Règne des Almohades Abu Yousouf Akub Al Mansour qui persécutera durement les Juifs.
Ils obligent les juifs à porter des insignes distinctifs – c’est l’invention de la future étoile jaune.

1198. conversions forcées à Aden pour les juifs
Al Malik Al Mouez, sultan Ayyubide, convertit de force les Juifs du Yémen à l’Islam. Maimonide leur adresse une lettre de consolation. (Epître au Yémen)

1201. à la mort du Sultan, les Juifs reprennent leur ancienne foi.

1200 massacres de juifs en Afrique du nord par les Almohades
1232 massacres de juifs à Marrakech

1270. Ségrégation généralisée des juifs en Andalousie

1291 conversions forcées des juifs à Tabriz (nord ouest de l'Iran)

1276. Émeute anti-juive à Fès
-
1301. Début de la persécution des juifs en Egypte
En Eretz Israël, et dans tout le territoire Mamelouk, le statut des Dhimmis, Juifs et Chrétiens, est durci.

1318. conversions forcées des juifs à Tabriz (nord ouest de l'Iran

1333. conversions forcées des juifs à Bagdad (Irak)
-
1334. conversions forcées des juifs à Bagdad (Irak)
1448. Le sultan Mamelouk Djakmak interdit aux Musulmans de se faire soigner par des non-musulmans.

1450. Procès de juifs accusés d'avoir écrit le nom de Mahomet dans leur synagogue de Fustat ; ils sont convertis de force.

1460 Conquête de Constantinople par les Musulmans et fin de l’empire Byzantin. L’empire Ottoman à venir sera un des ensembles politiques les plus tolérants à l’égard des Juifs et abritera de nombreuses communautés.

1465. MAROC : sous la dynastie des Merinides, pogrom dans le mellah, les habitants furent presque tous massacrés

1474. La synagogue de Jérusalem est détruite par des fanatiques Musulmans. Elle est reconstruite la même année sur ordre du sultan Mamelouk Qalbay.

1488. Alya du rabbin Ovadia de Bartinoro, auteur d’un incontournable commentaire de la Mishna. Il passe dans son voyage par la célèbre synagogue du Caire, qu’il décrit comme la synagogue du prophète Elie, contenant un rouleau de la Torah copié par Ezra lui-même. Arrivé à Jérusalem, il donne une description lapidaire de l’état de la ville et de la communauté juive : « Le nombre de ses habitants, m’a-t-on dit, se monte à 4 000 familles. Quant aux Juifs, il en reste environ 70 familles, de la classe la plus déshéritée. Il n’est guère de famille qui ne manque des choses les plus nécessaires ; celle qui a du pain pour un an est dite riche ».

1492. Communauté juive de Touat au Maroc massacrée ; synagogues détruites.

1560 Joseph Nassi est parmi les courtisans proches de Soleman 1er le magnifique. Il le pousse à choisir Selim comme héritier du trône au détriment de son autre fils, Bayazid. Proche de Selim, il est promu par celui-ci membre de la garde royale, après sa victoire sur son frère. Soleman, quant à lui, offre à Joseph Nassi la ville de Tibériade en Galilée avec de nombreuses terres cultivables, pour en faire un domaine destiné exclusivement à l’immigration des Juifs. Il pense alors réaliser son projet en implantant à Tibériade la culture de vers à soie, produit précieux et demandé dans toute l’Europe. Il met également en place la logistique afin d’amener d’Italie les Juifs convertis de force au christianisme.

1608 Persécution pendant deux ans des juifs de Taroudat par les Berbères.
-
1622 persécutions contre les juifs en Perse
-
1656 conversions forcées des juifs en Perse

1656-61 - les Juifs chassés sont chassé d'Ispahan

1676. Expulsion des juifs de Sanaa au Yémen.

1700 Massacre des juifs au Yémen

1700 à 1786 juifs expulsés de Jeddah et se réfugient au Yémen

1790Massacre de juifs à Tétouan
1791
19èm siècle

1805. Pogrom contre les juifs d'Alger après une famine
Exil des juifs d'Alger vers Tunis et Livourne
-
1806 Expulsion par fatwa des juifs de Sali au Maroc
Interdiction pour les juifs marocains d'avoir des vêtements occidentaux
Les janissaires du dey d'Alger massacrent et pillent dans le quartier juif
Les juifs d'Alger sont forcés à lutter contre une invasion de sauterelles.

1807 Expulsion des juifs de Tétouan

1815 Les juifs d'Alger sont forcés à lutter contre une invasion de sauterelles.

1828 Massacre de juifs à Bagdad

1830Tabriz : 400 Juifs égorgés.

1830 : début de la persécution des juifs en Perse, provoquée par l'avance russe dans le Caucase.
-
1834 - Pillage à Safed

1839 Conversions forcées et massacre de juifs à Meshed (Iran)
-
1840 Massacre de juifs à Damas - affaire des meurtres rituels
-
1848 Disparition totale des juifs de Machhad en Iran
-
1852 Profanation de la synagogue de Naplouse par des soldats turcs
-
1854 Pogrom antijuif à Demnate au Maroc
-
1867 Massacre de juifs à Barfurush (Iran) Milieu du 18èm siècle
Les sultans du royaume de Boukhara entament une série de campagne d'islamisation forcée
-
Explosion de violence au Maroc, en Algérie, Tunisie, Libye, et dans les pays arabes du Moyen-Orient

20èm siècle

1912
17 au 19 avril 1912
« Les journées sanglantes de Fez » (voir document en fin de liste)


1921 Palestine : 95 morts (fomentés par Al Husseini)

1929 Palestine : Hébron 70 morts

1934 Constantine, Algérie : plus d'une trentaine de juifs sont massacrés par les arabes. Femmes enceintes éventrées, seins coupés, enfants égorgés.
-
1941 IRAK - LE FAHROUD : 200 morts - 2.000 blessés - 1.200 maisons pillées
-
1948
Pendaison à Bagdad de SHAFIK ADAS membre important de la communauté juive –
Oujda et Jerada : Pogrom - 100 morts
Aussi la Résidence passa à des actes plus conformes à son style. Après un échec d'une tentative de provocation au Mellah de Fès le soir de Mimouna, échec dû à la réaction immédiate de militants du Parti Communiste Marocain, le Contrôleur Civil Chennebault organisa à Oujda et Jerada les 7 et 8 juin 1948, le massacre d'une centaine de marocains juifs.(a. serfaty : le judaïsme marocain et le sionisme http://www.lehman.cuny.edu/deanhum/lang ... 5.html)"

En 1948, l’état d’Israël voit le jour. Des troubles éclatent au Maroc qui feront plus de 40 victimes juives. Ces émeutes provoquent le début de l’émigration vers Israël.
http://www.bladi.net/492-l-histoire-des ... e=histoire

1951
Attentat contre la synagogue – à Bagdad - IRAK
Au début du vingtième siècle, au Yémen, eût lieu la mise en pratique de la loi islamique prônant l'islamisation forcée des orphelins. (16.000 yéménites émigrèrent de 1919 à 1948 en Israël) - Les juifs du Najran, Arabie Saoudite, se joignirent à eux.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar yacoub » lun. 29 août 2016 11:24

Un restaurateur refuse de servir deux femmes voilées
Par Dounia Hadni — 28 août 2016 à 19:47
Un restaurateur refuse de servir deux femmes voilées
Les victimes ont saisi le CCIF, la ministre des Droits des femmes, Laurence Rossignol, a saisi la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme, et le parquet a ouvert une enquête.

Un restaurateur refuse de servir deux femmes voilées

Une vidéo filmée dans le restaurant gastronomique Le Cénacle à Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis, où l'on aperçoit et entend celui qui se présente comme le responsable du restaurant (le gérant ou le chef?) refuser de servir deux femmes voilées parce que «musulmanes», a fait le tour de la Toile dimanche. C'est l'une d'entre elle qui a manifestement filmé la scène, en catimini.

«On ne veut pas être servies par des racistes monsieur», dit d'emblée une des deux femmes agressées verbalement. On comprend alors que la conversation au sein du restaurant avait déjà commencé. «Non t'embête pas, t'embête pas... D'accord, ils arrivent», dit l'autre cliente face à elle. Et le chef du restaurant de rétorquer : «Les racistes ne mettent pas des bombes et ne tuent pas gens. Les racistes comme moi». «D'accord, parce qu'on a mis des bombes monsieur ?» interroge la première. «Madame, les terroristes sont musulmans et tous les musulmans sont terroristes. Voilà, cette phrase là veut tout dire. Analysez-la et voilà.» dit-il. «Je n'ai pas besoin d'analyser des bêtises», répond celle dont on distingue un bout de voile. «Je suis dans un pays laïque et j'ai le droit d'avoir une opinion (...) Et des gens comme vous, je n'en veux pas chez moi. Point barre. Voilà, assène le restaurateur, ça a le mérite d'être clair». «Ça l’est. Pour être clair ça l’est monsieur» répond la jeune femme. Et l'autre femme, qui filmait, d'enchaîner «Mais il faut le préciser monsieur (...) Nous on ne le savait pas. Si on avait su on ne serait pas venues monsieur». «Maintenant vous le savez alors partez, réplique ce dernier. Oui on va partir. Ne vous inquiétez pas». A la suite de quoi on entend une voix qui tremble, le brouhaha de clients derrière qui ne réagissent pas -du moins sur la vidéo de 2'25 minutes-, une sonnerie de téléphone, des bribes de conversation téléphonique à travers lesquelles on comprend que ces femmes ont contacté la police... «La police arrive, ne t'inquiète pas. Ils arrivent. Tu ne viens pas tout seul», des pleurs, un mot de consolation de la part de son amie «Je sais que c'est dur». L'ironie de la situation est qu'on entend de la musique arabe, en fond, tout au long de cette altercation...

Contacté par L’Express, le commissariat de police de Villepinte et Tremblay-en-France confirme «que des policiers sont bien intervenus» ce soir-là dans l’établissement. Marwan Muhammad, le directeur du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), a quant à lui confirmé que ces femmes ont saisi le CCIF tout en n'ayant pas encore décidé si elles allaient porter plainte ou non. Surtout, elles refusent de s'exprimer publiquement pour l'instant, nous dit-il.



La ministre des Droits des femmes, Laurence Rossignol, a rapidement réagi en déclarant sur Twitter dans l'après-midi avoir saisi la Délégation ministérielle à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme.

En outre, le parquet de Bobigny a indiqué à l'AFP en fin de journée l'ouverture d'une enquête pour «discrimination à caractère racial».

Quant au restaurant, il est resté injoignable -sa ligne étant soit occupée soit sur répondeur-. Sur Google, il apparaît même comme étant fermé définitivement comme on peut le voir :

Un journaliste du Parisien, qui s'est rendu sur place, a constaté que le restaurateur s'est expliqué avec des membres de la communauté musulmade du Tremblay. Il s'est excusé. Reconnaissant avoir dérapé à cause du contexte sur le burkini, et parce qu'un de ses amis était mort au Bataclan.

Le mystérieux circuit de cette vidéo

Depuis dimanche matin, la vidéo en question a circulé massivement sur les réseaux sociaux, #Cenacle (le nom du restaurant) est d'ailleurs très vite monté dans les trending topics de Twitter. C'est vraisembablement le dimanche 28 août, vers 2h du matin (voir ci-dessous l'historique des modifications de ce post) que cette personne dénommée «Karima AbdelRahman Bint Mohammed» -dont on ne peut déterminer s'il s'agit d'un pseudonyme ou non- a posté en premier la vidéo sur sa page Facebook.

Celle-ci prétend dans la matinée du dimanche 28 août, après avoir remercié ceux qui ont partagé sa publication, que «Les sœurs qui ont subis cette humiliation sont des sœurs très proches, sous le choc nous ont informées immédiatement et j’ai décidé de relayer cette acte ignoble». A ce stade, on ne sait pas ce qui est sous-entendu ici par le «nous». Quoi qu'il en soit, c'est elle seule seule qui aurait décidé de «relayer» cette vidéo. Elle annonce dans la foulée que ces femmes «vont contacter le directeur du CCIF» -sur ses conseils ?-.

A noter que cette page est très peu alimentée, qu’elle ne recense pas d'«amis» et qu’on n’y voit aucun visage si ce n’est une femme intégralement voilée de noir et de dos, une petite fille en burqa et des hadiths (des propos attribués au prophète et à son entourage) en français et en arabe.

Sur la page Facebook du «Cénacle», le restaurant cumule les commentaires négatifs et scandalisés depuis ce dimanche matin. Et des événements commencent à l'heure qu'il est à fleurir sur le réseau: «BurkiniPARTY au Restaurant Le CENACLE», «Couscous gratuit pour tous»...
Dounia Hadni



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islamophobie, nous-y voilà

Message non lupar yacoub » sam. 24 sept. 2016 18:45

Salut Les Terriens 20 septembre 2016 - La France est elle islamophobe La réponse dans SLT

https://youtu.be/K-nLSyvqRDg





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot], Tbot et 13 invités