La Tunisie rejette la charia....

Actualités dans le monde, Débats politiques et économiques intérieurs et internationaux - Opposition - Partis politiques - Leaders politique - Pouvoirs économiques.




Avatar du membre
Capricorne
Caporal Virtuel
Caporal Virtuel
Messages : 198
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 23:29
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: La Tunisie rejette la charia....

Message non lupar Capricorne » ven. 30 janv. 2015 23:42

La révolution de jasmin n'a pas abouti comme les habitants d'afrique du nord le voulaient. Ils ont même eu l'inverse de ce qu'ils voulaient au départ !

Image


--------------------------------------------------------------
le mal triomphe par l'inaction des gens de bien (Edmund Burke)

On résiste à l’invasion des armées, on ne résiste pas à l’invasion des idées. (Victor Hugo)


Avatar du membre
jug
Lieutenant Virtuel
Lieutenant Virtuel
Messages : 3442
Enregistré le : jeu. 3 sept. 2009 21:53
Localisation : Algerie
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: La Tunisie rejette la charia....

Message non lupar jug » sam. 31 janv. 2015 13:50

Ce soir match en quart de final de la coupe d'Afrique Tunisie VS Guinée.
La Guinée est le pays organisateur mais la Tunisie a de fortes chance de remporter la partie.
Demain,toujours en quart de final,Algerie VS Cote d'Ivoire.


Les pauvres gens deviennent souvent les plus grands salauds.


Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5315
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: La Tunisie rejette la charia....

Message non lupar nexus » sam. 7 févr. 2015 23:45

En Tunisie un homo suédois est condamné a 2 ans de prison .Par rapport au titre du topic pas encore .

http://www.metronews.fr/info/tunisie-un ... JLlnq576Q/


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: La Tunisie rejette la charia....

Message non lupar yacoub » ven. 25 sept. 2015 10:50

Z êtes fort !
Vous arrivez à différencier physiquement un marocain d un algérien ?!
:mrgreen:
Physiquement, c'est impossible mais l'arabe algérien diffère de l'arabe marocain.

L'arabe algérien est truffé de mots français arabisés comme crasato qui vient d'écraser...etc.

L'arabe marocain est plus pur et lui il a des mots espagnols comme scuela pour désigner l'école.

Le marocain, du point de vue islam, est plus fanatique que l'algérien mais le gouvernement algérien fait du zèle pour islamiser tout le peuple contre son gré.

Le tunisien est plus évolué que le marocain ou l'algérien globalement grâce à Bourguiba qui était très sceptique à l'égard de Mahomet PBSL et qui ne jurait que par l'émancipation des femmes qu'il considérait comme ses égales.

===============================
il faut interdire l abatage halal en france et en europe
:mrgreen:
Non seulement l'abattage halal mais aussi l'abattage cacher.
Et pas seulement en Europe mais sur toute la terre.

Même si Mahomet PBSL a dit:
« Allah a prescrit de faire correctement toute chose. Quand vous tuez, faites-le correctement. Quand vous égorgez une bête, faites-le correctement : aiguisez bien votre lame pour lui éviter de souffrir »
==============================
on adore les declarations du ps et des droits de l homme alors que molland ele mou leche le cul des emirs d arabie saoudite
:shock:

Par la Barbe du Saint Prophète
Par la Lune Fendue
Par le Soleil quand il se couche dans une eau boueuse
Par l’Étoile qui scintille
Par l'Âne Yafour qui s'est converti à l'islam
Par le trou du cul de jug qui chie des andouilles

Si Le Président François Hollande lèche le cul du roi d'Arabie, c'est juste pour capter ses pétro-dollars

=======================================

Tunisie : un jeune homosexuel condamné à un an de prison

L'affaire du jeune homme condamné pour "pratiques homosexuelles" révèle "le manque de courage qui ronge nos progressistes" (INTERVIEW)

Pays où l'homosexualité est passible de la peine de mort:

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

========================================
ultra pink noise a écrit : Pourquoi même si?!
Le conseil est pourtant logique, surtout pour l'époque, une lame émoussée fera souffrir la bête, de nos jours, le problème, c'est d'avoir figé les relations avec Allah, devenu un dogme d'hommes endormis, ou bien, des envoyés auraient remis au gout du jour l'abattage, qui sera mieux fait avec une lame de qualité, puisque vous continuez à vouloir manger de la viande ...
Image
Ô Maitre Vénéré,
Ô Puits de Sagesse

je vénère ta Pensée qui me guide dans les ténèbres de l'obscurité de la Nuit.

Mahomet PBSL était un vrai sadique qui aimait torturer au feu comme il l'a fait avec le mari de Safiya, la juive convertie au mahométisme et jouissait de la souffrance des autres

Abu Qilaba rapporte : "Certains membres de la tribu de 'Ukl ou de 'Uraina vinrent à Médine et son climat ne leur convint pas. Alors le Prophète leur ordonna de se rendre auprès des chamelles et de boire leur lait et leur urine.
Ils y allèrent et après avoir retrouvé la santé, ils tuèrent le berger du Prophète et partirent avec les chameaux [...]"

Lorsque le Prophète en fut informé, il envoya des hommes à leur poursuite et avant que le soleil ne se lève, ils furent amenés et on leur coupa les mains et les pieds.
Puis il donna des ordres pour leurs ongles, qui furent chauffés et mis dans leurs yeux, puis on les laissa dans le Harra (une terre rocailleuse de Médine). Ils demandèrent de l’eau, mais personne ne leur en donna, jusqu’à ce qu’ils meurent.

Source



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: La Tunisie rejette la charia....

Message non lupar yacoub » ven. 22 avr. 2016 11:53

https://salembenammar.wordpress.com/201 ... t-ben-ali/

Le nazisme, le wahhabisme et le djihad, les 3 gangrènes mortelles de la Tunisie post-Ben Ali

Le nazisme, le wahhabisme et le djihad, les 3 gangrènes mortelles de la Tunisie post-Ben Ali
22/04/2016 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

A cause de l’inconséquence du gouvernement de transition de Ghannouchi Mohamed, Ennahdha, filiale à 100% de la Confrérie des Frères nazislamistes, s’est trouvée promue au rang de parti politique en dépit de tout bon sens républicain et en violation flagrante de la loi tunisienne de 1985 sur les partis politiques qui prohibe tout usage de la religion à des fins politiques.

Par la magie de la mascarade révolutionnaire tunisienne, Ennahdha a été lavée de tous ses crimes passés sans qu’elle n’ait eu besoin d’exprimer ses regrets au peuple tunisien. Ce gouvernement a porté coup de poignard porté dans le dos de la Tunisie. En laissant Ennahdha investir le nouvel espace politique du pays sans condition ni préalable quand bien même si cette autorisée aurait été imposée par les chefs-marionnettistes de l’ombre, ledit gouvernement s’est rendu coupable de crime de haute trahison. Il y a tout lieu de croire qu’elle est le prélude de la wahhabisation du pays.

De quels projets politique, idéologique, sociétal., culturel et économique serait-elle porteuse ? Nul doute les Tunisiens auront au menu, la charia, le djihad, le terrorisme, la résurgence de l’islam des sources, la Palestine; la prolifération des mosquées, l’excision, la déscolarisation des femmes, les mariages pédophiles, la prostitution halal, les mariages coutumiers, l’oumma, le califat, le voile islamique, les écoles coraniques, des symboles de la barbarie humaine et de la haine de l’autre.

Ennahdha ne peut être que fidèle à la ligne idéologique des Talibans, du FIS, de BokoHaram, des Shebabs, des Frères musulmans, des wahhabites, de la Qaïda, les tentacules djihadistes de la pieuvre islamiste, dont le Coran est la constitution, la charia est la loi et le terrorisme est la seul mode opératoire pour islamiser et ré-islamiser la terre tout entière.

Habib Bourguiba voulait faire de la Tunisie une terre de progrès humains, où la citoyenneté n’était conditionnée par l’appartenance religieuse, ouverte sur le monde et débarrassée du carcan religieux, mais avec Ennahdha qui dispose d’une place de choix au sein du « peuple » des mosquées, faisant d’elle la favorite incontestable aux prochaines élections de l’Assemblée Constitution, ce sera la Tunisie des fossoyeurs de la vie au nom de l’islam.

C’est pourquoi, il est de notre devoir à tous d’exhorter et de mettre en garde les électeurs tunisiens de ne pas tomber dans le piège tendu par les traîtres et agents du wahhabisme djihadiste qui se servent du sionisme comme d’un épouvantail qu’ils brandissent à chaque fois pour abuser de votre crédulité et exacerber les haines anti-juives au nom de la cause palestinienne.

Pour les islamistes, le sionisme est un exutoire destiné à créer un écran de fumée afin de détourner l’attention des gens d’explorer et de s’inquiéter de la vraie nature idéologique de l’islamisme. Celle ci est synonyme de la félonie, de la trahison, de l’idolâtrie, la collaboration, la violence terroriste, d’archaïsme, de racisme anti-femme, de la haine de l’autre et la barbarie humaine, du totalitarisme théocratique, de l’arbitraire et des lois naturelles celles de la jungle humaine sur le modèle soudanais ou afghan voire saoudien.

Il est étonnant qu ils puissent se faire les défenseurs de la cause palestinienne au nom du nationalisme et de la solidarité arabe alors que le nationalisme en tant qu’idéologie est prohibée par la religion elle-même. D’autant plus que les frères musulmans furent les ennemis invétérés du nationalisme arabe.

Curieusement, on oublie, il est vrai, que les islamistes souffrent d’amnésie pathologique et pas seulement, ce sont les mêmes sionistes qui avaient contribué en 1987 à l’essor de leurs frères islamistes du mouvement terroriste du Hamas afin de contribuer à l’affaiblissement du l’O.L.P. mouvement laïque et multiconfessionnel. Cette tache indélébile sur l’histoire de Hamas devrait en tout état de cause les amener à faire preuve de décence et de discrétion.

De même que ce sont ces mêmes sionistes dont ils devraient s’inspirer pour leur exemplarité patriotique et leur soif du progrès, qu’ils vilipendent à longueur de temps qui sont les meilleurs alliés de leur top model islamiste Erdogan.

La Tunisie est une péripétie sur la route de l’oumma et la reconquête d’Espagne qui obsède les sectateurs de Hassan Al-Banna. Ils n’ont aucune mauvaise conscience à l’égard des Tunisiens dont ils avaient vitriolé leurs femmes et tué les leurs à Barakat Es-Sahel et Bab Souaka.

Elle brille par son mutisme sur l’extradition de Ben Ali, auquel le petit milicien et félon R. Ghannouchi lui doit la vie, de crainte certainement que l’on découvre un jour les dessous de leur collusion avec l’ancien régime et les petits services de délation qui lui étaient rendus.

Si demain la Tunisie est envahie par l’Arabie Saoudite, les islamistes tunisiens n’auront aucun scrupule à retourner les armes contre leurs compatriotes. Leur but est de faire tomber leur pays dans l’escarcelle wahhabite dont la Libye est une autre proie. Ils ne sauraient par conséquent vitupérer leurs bailleurs de fonds qui sont en même temps les sponsors du C.N.T. libyen vassal wahhabbite.

Ils auraient dû s’indigner de voir les deux V.R.P. du wahhabbisme conquérant que Sarkozy et Cameron, les nouveaux Chamberlain et Daladier, jouer une partition de très mauvais goût, affichant un triomphalisme insolent et indécent.

Les vassaux islamistes tunisiens inféodés aux wahhabbites instrumentalisent les futures élections pour faire de Carthage une nouvelle principauté wahhabbite. Tout vote pour eux est assimilable à un crime d’indignité nationale, complicité morale dans les crimes terroristes imputés aux islamistes et une atteinte grave à la souveraineté du pays.

Le wahhabbisme est le nazisme en pire. Voter pour ses affidés, c’est contribuer à la mort de la Tunisie en tant qu’Etat-nation et contribuer à engraisser la bête immonde wahhabite qui rêve de dévorer l’humanité tout entière. Le fait qu’ils soudoient le petit peuple tunisien des mosquées avec de l’argent provenant des wahhabites, est bien la preuve incontestable que leurs préoccupations majeures sont moins la Tunisie que de contribuer à la colonisation du peuple tunisien au nom du sentiment religieux de caractère fondamentalement wahhabite.Leur félonie avérée et leur activisme prosélyte ne semblent guère inquiéter les autorités tunisiennes de transition.

Il est frappant, d’ailleurs, de constater qu’ils jouissent d’une réelle complaisance et de laxisme bienveillant de la part de la famille politique tunisienne et de toutes ces instances fantoches créées pour satisfaire le narcissisme pathologique de certains prédateurs non-islamistes comme ce kamel Jendoubi, l’homme du néant parisien. Ce sont en réalité des simples agents à la solde d’une puissance étrangère dont le seul but est de wahhabiser la société tunisienne.

Personne ne s’inquiète outre mesure de leur grande promiscuité et allégeance aux Saoudiens pourtant hostiles au peuple tunisien et sa Révolution. Leur mépris pour la Tunisie est proportionnel à leur soutien financier et stratégique aux islamistes polymorphes locaux.

Au nom de la soi-disant hospitalité islamique, les wahhabites ont signifié aux Tunisiens une fin de non-recevoir quant à leur demande d’extradition du despote déchu. Le danger islamiste est tellement banalisé qu’au point que les Tunisiens ne se rendent pas compte que de par leur passivité et leur silence ils se rendent complices des agents de l’ignominie wahhabite qui n’ont pourtant jamais cachés leurs sombres intentions de la mise à mort de l’unité et à l’intégrité de la Tunisie qui devra être diluée dans l’Oumma islamique pilotée par les wahhabites, et aux principes des droits fondamentaux telles que la liberté et l’égalité entre les citoyens tunisiens indépendamment de leurs croyances et de leurs sexes. Les islamistes ne sont ni patriotes, ni nationalistes, ils sont du même acabit que les miliciens français qui avaient collaboré avec les nazis.

Le wahhabbisme est le plus grand mal de notre temps. Il est à la source de la terreur qui déferle sur le monde depuis le 11 septembre 2001. Il divise le monde en musulman et non-musulman comme le nazisme en Aryens et non-Aryens. Le second voulait purifier l’humanité de la présence juive, le premier veut nettoyer la terre des mécréants.

Et en votant pour Ennahdha, les Tunisiens votent pour la nazification de leur pays.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: La Tunisie rejette la charia....

Message non lupar yacoub » jeu. 26 mai 2016 16:12

N’est national d’un pays musulman que celui qui professe sa foi en islam
by Salem Ben Ammar

Hitler voulait créer une nationalité fondée sur la pureté du sang, les islamistes veulent une nationalité fondée sur le seul lien religieux, sur le modèle wahhabite saoudien.

C'était dans ce sens que la secte polymorphe et anthropomorphe d'Ennahdha avait le nouveau projet de code nationalité que les islamistes djihadistes traîtres à la patrie vont vous concocter. Aussi le jus solis ou le jus sanguinis c est à dire Le droit de sol et le droit de sang n existeront plus.

Seule la foi en Allah fixe la filiation aux pays de l'Oumma islamique. Une patrie dédiée à Allah et peuplée de ses seuls fidèles. Et ceux qui y sont étrangers à , la charia les exclura du champ de la nationalité tunisienne. Tous ceux qui ne sont plus qualifiés de musulmans tunisiens tels que les Juifs, les chrétiens, les athées, en perdront le bénéfice pour impureté islamique. Ainsi la Tunisie ressemblera à la planète des singes peuplée par des islamistes djihadistes du monde entier.

Grâce à la réforme de son code de nationalité où la foi forge la citoyenneté, la Tunisie post-Ben Ali rendra à sa façon hommage aux Lois Raciales du Führer Hitler adulé par les pères fondateurs de la secte des Frères musulmans qui aurait pu être le père fondateur de l' hégémonisme islamiste raciste et antisémite dont le système juridique, à supposer que ses lois aient ce caractère, est la négation absolue et criminelle des lois nées des assemblées des hommes.

Aux termes de ce projet en violation flagrante de la Déclaration Universelle des Droits de l'homme et du Citoyen jamais adoptée ni ratifiée par les États membres de l'O.C.I. qu'ils jugent comme contraires au Coran et à la charia et qui ont préférer se doter le 5 août 1990 au Caire de leur propre Charte appelée pompeusement Déclaration des droits de l'homme en islam, qui consacre la main mise de la religion sur la vie des hommes, des inégalités des droits entre les sexes, la prohibition de la liberté de conscience et la non-transmission de la nationalité à ses enfants par une femme musulmane mariée à un non-musulman.

Ainsi l'attribution de la nationalité dans les pays musulmans est déterminée par l'identité religieuse de la personne. Et jamais on se trouve porteur de la nationalité d'un État musulman on est cantonné au statut de dhimmi, national de seconde zone avec tous les interdits que cela implique dont l'exercice d'une activité politique, judiciaire et le service militaire.

La création du lien national doit répondre aux principes du Coran et de la Charia, soit par naissance soit par allégeance (on ne se convertit pas à l'islam ).

Tout se passe comme si la qualité de musulman est synonyme de pureté nationale et ne pas l'être est un acte ignominieux.

NB LA NOTION DE CITOYENNETÉ N'EXISTE PAS DANS L ISLAM CE QUI VA DE SOI.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: La Tunisie rejette la charia....

Message non lupar yacoub » ven. 3 juin 2016 11:21

Les islamistes tunisiens au sommet (sommeil ?) de la modernité

Image
Yamina Zoghlami

Yamina Zoghlami est contre l’égalité de l’héritage mais plaide pour une loi qui allonge le congé de maternité.

Pour être «au sommet de la modernité», les islamistes tunisiens se réapproprient des concepts et des mots, les subvertissent et les retournent contre ceux qui les ont forgés.

Par Monia Kallel *

La députée Yamina Zoghlami a opposé un non catégorique au projet de loi sur l’égalité de l’héritage. Et elle n’est pas la seule. Porte-voix de ses nombreux frères et sœurs (Nahdaouis et non Nahdaouis, j’allais dire «progressistes»), elle a investi toutes les chaînes télévisée et avancé l’argument passe-partout : «Ce n’est pas encore le moment !!!». Quelques jours après, elle juge, dans une autre annonce publique, que le moment est venu pour voter une loi qui allonge le congé de maternité, la Tunisienne aura droit à 4 mois au lieu de 2.

Les féministes en mode islamiste

L’idée paraît pertinente et utile, ce qui l’est moins c’est «l’esprit des lois» qui sont proposées et/ou rejetées par nos députés. Il y a d’abord le timing qui est loin d’être anodin. Il est clair que le 2e projet, le congé de maternité, est venu récupérer le premier, le refus de l’égalité, afin de montrer que Mme Zoghlami est «au sommet de la modernité». C’est ainsi qu’elle se définit dans une interview «accordée» à une chaîne de radio locale (le 31/6 :2016).

Grâce à un discours bien huilé et avec son habituelle éloquence, elle essaie d’expliquer que non seulement il n’y a ni contradiction, ni le moindre écart entre ses deux prises de positions, mais qu’elle se bat pour les droits de la Tunisienne qui souffre de l’injustice et assume presque seule les lourdes charges familiales. Elle précise qu’elle compte sur la coalition regroupant toutes les femmes parlementaires, même si, s’étonne-t-elle, les accords ne sont pas toujours possibles…

L’interviewée construit une argumentation en usant de procédés bien connus chez les «féministes» islamiques et/ou islamistes. Ce mouvement, en plein essor, est en passe de devenir un système bien structuré grâce à l’engagement de militantes-théoriciennes qui en fixent les principes fondateurs, les modalités d’action et la rhétorique. Il s’agit de se réapproprier des concepts et des mots, de les subvertir et de les retourner contre ceux qui les ont forgés.

Modernité, liberté, égalité, laïcité… reviennent fréquemment dans la bouche (et sous les plumes) de cette nouvelle génération de militantes qui se disent «au sommet de la modernité» tout en bafouant les principes inhérents à la modernité; qui se revendiquent «féministes» tout en s’écartant de la cause première : la déconstruction du patriarcat pour laquelle des femmes (et des hommes) se sont battues au risque de leur confort, de leur réputation et de leur vie.

Axé sur les rapports hiérarchiques (dominants/dominés), le système patriarcal s’est construit et s’est maintenu par la jonction du politique et du religieux, et par l’utilisation du «sexe faible» dont il a fait son pilier, sa victime et sa proie.

En ayant l’air de plaider la cause de leurs consoeurs, les féministes en mode islamiste ou islamique ne font que renforcer le système qui a écrasé et continue à écraser la femme. Être la fille de, l’épouse de, ou (plus gratifiant encore) la mère de… est le modèle sur lequel ont reposé tous les pouvoirs et qui a fonctionné dans toutes les sociétés traditionnelles (d’Orient et d’Occident), avant l’avènement de la modernité.

L’accord entre islamisme et modernité

La modernité s’est forgée à partir d’un ensemble de valeurs, liberté, égalité, laïcité, qui stipule nécessairement l’émancipation, c’est-à-dire la nette séparation de l’ancien système, l’individu se substitue à la communauté, le citoyen au sujet (ou au fidèle), la raison à la croyance, la loi à la foi qui relève, désormais, du domaine privé.

L’histoire universelle de la lutte contre le patriarcat – histoire qui est aussi vieille et aussi tenace que lui – révèle deux points cruciaux : l’autonomie mentale ou morale de la femme passe par son autonomie économique, et ses acquis, tout comme son statut social, sont d’une extrême fragilité. Ils sont difficiles à redresser, mais très faciles à dilapider…
Le projet de loi relatif au congé de maternité doit être pensé et discuté d’une manière rationnelle. Cette loi sert-elle vraiment la femme tunisienne, tant au niveau du recrutement qu’au niveau de sa promotion? Dans quelle mesure contribue-t-elle à l’équilibre de la famille, et de l’enfant? Va-t-elle dans le sens de l’égalité (que stipule la modernité) et du partage des tâches au sein du couple?

Dans les États modernes et les pays riches, les femmes qui choisissent de mettre au monde un enfant, dans ou hors mariage, bénéficient d’avantages (financiers) très nombreux qui sont appuyés par un long congé renouvelable (pouvant aller jusqu’à deux ans). Elles bénéficient également d’un cadre juridique propice, notamment le congé de paternité, qui les engage dans une société égalitaire où tous les individus ont les mêmes droits et les mêmes chances.

Dans la situation économique désastreuse de la Tunisie post-troïka, le projet de loi sur le congé de maternité, qui ne se comprend qu’en fonction du rejet de la loi sur l’égalité de l’héritage, s’inscrit dans le vaste programme de l’accord entre islamisme et modernité; un accord qui se pense, se structure et se diffuse à grande échelle (qui dépasse et inclut à la fois Madame la députée et ses frères islamistes) et par d’énormes moyens; le congrès d’Ennadha vient de le montrer.

Les médias constituent un support et un canal précieux pour les promoteurs du projet. L’idée de la fusion entre deux projets de société que tout sépare y passe avec une étonnante rapidité. Il suffit, pour se faire, d’ajouter aux mots larges, liberté, modernité, laïcité, des mots encore plus larges, identité, racines, particularité, culture…

C’est avec les mêmes procédés, la même logique et la même crispation identitaire que les rationalistes, les philosophes et les libres penseurs arabo-musulmans ont été jugés et condamnés : des môtazilites aux réformistes politiques en passant par Ibn-Rochd dont les livres et la lumineuse théorie de «l’intellect actif» ont migré vers l’Occident où ils ont semé la première graine de la modernité.

En terre d’islam l’orthodoxie politico-religieuse a toujours su /pu étouffer toutes les voix dissonantes. Mais la marche de la modernité est irrévocablement entamée; et l’histoire montre que la Tunisie, ce petit pays aux grands hommes, y a toujours pris une part active.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: La Tunisie rejette la charia....

Message non lupar yacoub » mar. 7 juin 2016 15:50

Pour une Tunisie affranchie du joug de l’islam

Pour une Tunisie affranchie du joug de l’islam

Je rêve d’une Tunisie libérée du colonialisme de l’islam

10000 manifestants pour témoigner de leur amour pour la Tunisie en ce jour funeste de la commémoration de son 2 e anniversaire de son assassinat civilisationnel au nom de l’islam, cela en dit long sur la volonté de ce peuple de mener une véritable guerre de libération contre le colonialisme arabo-musulman.

Ce peuple tunisien n’est pas un sacré enfoiré, c’est une mauviette? une larve comme il en existe plus. On va me dire : « mais toi tu te la coules douce là où tu es ».

C’est certainement vrai mais ma vie ne vaut pas une guigne car j’ai été le seul à pointer du doigt la vraie cause de vos maux : l’islam, oui l’islam pire que la coke et l’héro réunies, ce qui me vaut de mettre ma vie en danger. Une rétrospective de mes pauvres articles depuis le mois d’avril 2011 vous éclairera sur mon diagnostic et mes prévisions quant au scénario actuel.

Au lieu de me tendre une oreille attentive, on me renvoie en Israël, quand on me traite pas de sioniste, d’agent du Mossad, de juif haineux et d’islamophobe. Ce qui ne m’offusque guère, au moins vous reconnaissez que je ne suis pas sorti du même moule que vous.

Vous avez l’art de manier l’insulte comme vos coreligionnaires qui manient le couteau et la bombe pour exprimer leur répulsion de la vie humaine.

Vous ne sortez de votre éternelle léthargie que pour crier votre indignation pathétique parce que votre prophète qui n’a jamais été un modèle d’humanisme a été caricaturé.

Vous ne savez que stigmatiser tous ceux qui vous ébranlent dans vos fausses convictions.

Vous avez fait du mensonge de l’islam une vérité absolue dont vous voulez faire une loi universelle pour censurer et criminaliser les écrits des islamo-incompatibles et ceux qui ne sont pas tombés dans le piège du mythe de l’islam inoffensif.

Jamais vous ne prendrez les armes pour défendre l’honneur de votre patrie en butte au colonialisme d’un pays musulman, comme c’est le cas de la Tunisie qui vit sous le joug des arabo-musulmans depuis 1400 ans, mais vous vous faites fort d’intenter des procès en inquisition comme celui qui me vaut de figurer dans votre dictionnaire de l’islamophobie, un véritable pousse-au-crime et qui met ma vie en danger.

.

Des risques j’en ai pris plus que quiconque parmi vous. J’ai soutenu tous vos parias et rendu hommage aux victimes de votre islam génocidaire.

Avec lui vous n’aurez jamais le bonheur de connaître les joies de la démocratie, voire de la vie tout court.

Vous êtes devenus les premiers pourvoyeurs de terroristes et de filles de joie hallal au monde.

Jolie performance pour un peuple qui a vendu sa patrie pour le repos de son âme damnée. Il a fait de vous des légumes, des mollassons, des loques humaines, la risée des peuples, des renégats indignes de faire partie de l’humanité. Pauvre Tunisie trahie par ton peuple.

Franchement si je rentre demain dans ce pays qui fut le mien et que j’ai perdu à cause de votre antipatriotisme, votre inertie, votre veulerie, votre bigotisme, et votre indifférence quelles sont mes chances de survie ?

Rarement votre islam n’a été autant désacralisé depuis Kamel Atatürk, dixit votre torchon de l’islamophobie, que par un homme comme moi.

Je sais que cela équivaut à une sentence de mort alors que je n’ai jamais fait du mal à une mouche.

Vous tuez les humains pour leurs idées et vous glorifiez les terroristes et les assassins-vengeurs d’Allah.

Avec tous vos fous qui rêvent de gagner à bon compte le paradis en faisant la peau à un ennemi déclaré de l’islam.

Je ne suis pas un apostat, parce que je ne suis jamais tombé dans le piège de votre religion.

J’ai commencé à insulter votre Allah et son prophète dès ma plus tendre enfance. Je suis comme Obélix tombé depuis toujours dans le tonneau de l’allergie à l’islam .

Vous comprenez mon hostilité congénitale pour cette religion qui est la pire imposture depuis que le monde et monde.

J’ai eu le courage plus qu’aucun d’entre vous d’exprimer mon rejet public de cette idéologie liberticide, immorale, barbare, violente, inhumaine et nazie.

Vous avez fait le choix de l’islam, et moi j’ai fait le choix d’une Tunisie sans islam

Vous faites de l’islam la tombe de votre vie et par conséquent celle de la Tunisie.

Vous voilez la face et vous vous murez dans le déni pour ne pas reconnaître que la vraie cause de votre cancer à l’état de métastase est l’islam lui-¨même.





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Tbot et 11 invités