L'excision de nouveau légale en Egypte ? par Yacoub

Cette catégorie a été créé afin de ne pas encombrer Islamla avec des règlements de comptes qui nuisent à la continuité des fils de discussion et qui n'intéressent pas les membres et les visiteurs.
Si vous avez un différent avec un membre, postez ici l'objet de votre réprobation et invitez votre détracteur à vous y rejoindre.
Fred
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 301
Enregistré le : dim. 10 avr. 2005 08:00
Status : Hors ligne

Islam et excision

Message non lu par Fred » lun. 18 avr. 2005 12:41

Salut, ma question s'adresse surtout à Karim mais si les autres ont des infos sur le sujet qu'ils ne se gênent surtout pas.

Je cherche les références de hadiths qui parlent d'excision, et prouvant que Mahomet aurait cotoyé des personnes la pratiquant. Un hadith par exemple rapporterait la réaction de Momo face à une exciseuse, approximativement en ces termes : "pour l'excision, tu peux couper mais bon pas trop quand-même". :shock:

Je cherche surtout les traductions exactes, car certains musulmans arrangent les choses à leur sauce pour faire croire que Mahomet aurait interdit cette pratique.

Merci.


« Écrasons l'infâme ! » Voltaire
« Les religions sont comme les vers luisants : pour briller, il leur faut de l'obscurité. » Schopenhauer


Avatar du membre
Vimana
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 356
Enregistré le : mer. 15 févr. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par Vimana » dim. 19 févr. 2006 02:08

Bonjour, je sais que ce n'est pas à moi de répondre mais voici un lien :
http://www.objectif-info.com/Arabes/excision.htm
Comme quoi les hadiths mineurs servent quand même à quelques uns.


<div>On ira tous au tatamis</div>

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20880
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Islam et excision

Message non lu par yacoub » lun. 3 avr. 2006 18:05

Fred a écrit :Salut, ma question s'adresse surtout à Karim mais si les autres ont des infos sur le sujet qu'ils ne se gênent surtout pas.

Je cherche les références de hadiths qui parlent d'excision, et prouvant que Mahomet aurait cotoyé des personnes la pratiquant. Un hadith par exemple rapporterait la réaction de Momo face à une exciseuse, approximativement en ces termes : "pour l'excision, tu peux couper mais bon pas trop quand-même". :shock:

Je cherche surtout les traductions exactes, car certains musulmans arrangent les choses à leur sauce pour faire croire que Mahomet aurait interdit cette pratique.

Merci.
-----------------------------------------------------------------------

Dans le traité moderne de théologie islamique de Hamza Boubekeur
Au moins 2 hadiths se rapportant à l'excision sont cités.
Je me rappelle de l'un deux"El khitan ouajiou li rijal oua makrama li nissa"
Traduit "la circonsision est une obligation pour les hommes et un ennoblissement pour les femmes"



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20880
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Message non lu par yacoub » mer. 17 mai 2006 17:38

Trouvé sur un site à propos de l'excision.

"Le faux prophète recommande de torturer les femmes en leur coupant les parties génitales. Mais en bon faux prophète raffiné et délicat, il recommande de ne pas tout couper, il précise qu'il faut en laisser un tout petit peu, pour que la pauvre femme puisse se rendre compte de tout ce qu'elle a perdu sans doute ...
L'excision "est le mérite des filles" déclare mohamed puis il recommande a l'exciseur Umm Atiyya: "Excisez les filles, mais faites-le sans exagération car cette façon d'exciser a la prédilection du mari et rend radieux le visage de la femme""
http://hadith.al-islam.com/Display/Disp ... 4&ID=23086




Avatar du membre
Alkali
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 388
Enregistré le : mer. 12 avr. 2006 08:00
Contact :
Status : Hors ligne

Message non lu par Alkali » mer. 17 mai 2006 17:47

oui yacoub... c'est montrueux!!!! :shock:

En enlevant tout droit au plaisir chez la femme, l'homme pense qu'il ne sera pas "trompé" par celle ci.

C'est terriblement obscène et d'une cruauté sans borne.

Si je n'étais pas un être à qui toute violence répugne, je dirais qu'il faudrait les émasculer ces coupeurs de clitos... on verrait comment ils prennent la chose...



Petithassane
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 87
Enregistré le : dim. 30 avr. 2006 08:00
Localisation : France
Status : Hors ligne

Message non lu par Petithassane » mer. 17 mai 2006 18:10

Alkali.
Pourquoi tu prends pour argent comptant les propos de Yacoub qui déblatère dès qu' il en a l' occasion, sur l' islam en général ?


Un avocat qui connait bien le droit c' est bien, mais un avocat qui connait le juge c' est mieux ! (Coluche).

Disciple-du-Christ
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 975
Enregistré le : dim. 12 févr. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par Disciple-du-Christ » mer. 17 mai 2006 22:44

Hadith:


Umm Atiyyah al-Ansariyyah rapporte qu'une femme avait l'habitude de pratiquer l'excision à Médine. Le Prophète (que la paix soit sur lui) lui dit : "Ne coupe pas trop, cela est meilleur pour la femme et plus agréable pour son mari." (Book 41, Number 5251)



Avatar du membre
Alkali
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 388
Enregistré le : mer. 12 avr. 2006 08:00
Contact :
Status : Hors ligne

Message non lu par Alkali » jeu. 18 mai 2006 00:51

Alkali.
Pourquoi tu prends pour argent comptant les propos de Yacoub qui déblatère dès qu' il en a l' occasion, sur l' islam en général ?
Il me semble pourtant que l'excision est surtout pratiqué chez les musulmans non?
Bien sûr, je sais bien que tous les pays musulmans ne sont pas des coupeurs de clitos, loin s'en faut.... Je sais bien que certains pays comme les pays du maghreb ne pratiquent pas ce genre d'obscènités.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20880
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Message non lu par yacoub » jeu. 18 mai 2006 14:21

Je ne déblatère pas.



L'excision est pratiqué très largement en Egypte, au Soudan, en Somalie et dans d'autres pays musulmans. Par miracle les pays maghrébins y ont échapée ainsi que la Turquie et l'Iran.

Mais comme l'esclavage, l'excision n'a jamais été condamné par le soi-disant prophète.

Il y a tout un livre consacré au sujet de l'excision et de l'infibulation: "le viol des viols" de Pierre Leuliette.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20880
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Message non lu par yacoub » jeu. 18 mai 2006 19:49

Une erreur dans mon précédent post.


Il y a un pays du maghreb la Mauritanie qui pratique l'excision.

Mais de plus, les familles musulmanes gavent les jeunes filles car l'obésité est appréciée par les fiancés.

L'Egypte n'a toujours pas interdit l'excision.La preuve :

L'excision est à nouveau autorisée dans les hôpitaux égyptiens

Un tribunal a annulé une interdiction ministérielle

LE TRIBUNAL administratif du Caire a de nouveau autorisé, mardi 25 juin, la pratique de l'excision dans les hôpitaux publics égyptiens. Cette décision fait suite à une demande formulée par des islamistes et des médecins. Le tribunal a ainsi annulé l'interdiction de cette mutilation, décidée il y a un an par Ismaïl Sallam, ministre égyptien de la santé.

"Dieu soit loué, nous avons gagné et nous allons appliquer l'islam", a déclaré Youssef Badri, principal instigateur du procès, qui soutient que l'excision est une pratique recommandée par la "sunna", la tradition religieuse musulmane, et qui dit souhaiter empêcher que les jeunes filles soient excisées au moyen du rasoir des barbiers.

Ce jugement fait suite à la récente décision du Conseil d'Etat égyptien, qui avait estimé, il y a quelques jours, que l'excision était un geste licite, tout en soulignant que l'Islam n'en faisait pas une pratique obligatoire. Dans un rapport remis au tribunal administratif du Caire, la plus haute instance juridique administrative égyptienne avait alors estimé souhaitable l'annulation de la décision du ministre de la santé. Le Conseil d'Etat s'était fondé sur plusieurs "hadiths" (dires du prophète Muhammad considérés, avec le Coran, comme un fondement de la loi islamique), pour affirmer que cette pratique était "licite, sans être obligatoire" et que la question de l'excision devait "être laissée à la famille". Cheikh Mohamed Sayed Tantaoui, l'imam d'El Azhar, la plus haute autorité sunnite, estime pour sa part que la religion musulmane ne demande pas l'excision des femmes et qu'il revient aux médecins de décider si cette opération est, ou non, nécessaire.

COUTUME RÉPANDUE

Le tribunal administratif du Caire a, comme on le prévoyait, suivi les recommandations du Conseil d'Etat. Pour les islamistes il était clair que M. Sallam avait violé les lois islamiques en interdisant la pratique, dans les établissements hospitaliers publics, de cette mutilation, qui vise notamment à brider les désirs sexuels des femmes. A l'inverse, l'Organisation égyptienne des droits de l'homme (OEDH) soutient que cette coutume, très répandue sur le sol africain, est à la fois dangereuse et criminelle. Le débat sur l'excision en Egypte avait été relancé en août 1996 avec la mort d'une jeune fille de quatorze ans après une excision qu'avait exigée le père. Le médecin concerné avait été arrêté et accusé de négligence et avait admis qu'il lui avait administré des calmants plutôt que de pratiquer une anesthésie.

Selon une étude réalisée par le Conseil national égyptien de la population et publiée en février, huit femmes égyptiennes sur dix sont favorables à la poursuite de l'excision, estimant qu'il s'agit là d'une "bonne tradition". Selon cette étude, 97 % des Egyptiennes seraient excisées, ce taux serait de 99,5 % dans les campagnes et de 94 % en milieu urbain.

Dans les milieux médicaux égyptiens on estime que ces chiffres sont "un peu exagérés", la proportion des femmes excisées diminuant avec leur âge. "Il faut reconnaître qu'il s'agit là d'un rite, probablement antérieur à l'arrivée de l'islam et que l'islam n'impose ni ne condamne, précise-t-on. Il faut aussi savoir que c'est, tout comme la circoncision pour les hommes, une pratique qui permet aux médecins qui ont peu de moyens d'augmenter leurs revenus."



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20880
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Message non lu par yacoub » jeu. 18 mai 2006 19:51

Une erreur dans mon précédent post.


Il y a un pays du maghreb la Mauritanie qui pratique l'excision.

Mais de plus, les familles musulmanes gavent les jeunes filles car l'obésité est appréciée par les fiancés.

L'Egypte n'a toujours pas interdit l'excision.La preuve :

L'excision est à nouveau autorisée dans les hôpitaux égyptiens

Un tribunal a annulé une interdiction ministérielle

LE TRIBUNAL administratif du Caire a de nouveau autorisé, mardi 25 juin, la pratique de l'excision dans les hôpitaux publics égyptiens. Cette décision fait suite à une demande formulée par des islamistes et des médecins. Le tribunal a ainsi annulé l'interdiction de cette mutilation, décidée il y a un an par Ismaïl Sallam, ministre égyptien de la santé.

"Dieu soit loué, nous avons gagné et nous allons appliquer l'islam", a déclaré Youssef Badri, principal instigateur du procès, qui soutient que l'excision est une pratique recommandée par la "sunna", la tradition religieuse musulmane, et qui dit souhaiter empêcher que les jeunes filles soient excisées au moyen du rasoir des barbiers.

Ce jugement fait suite à la récente décision du Conseil d'Etat égyptien, qui avait estimé, il y a quelques jours, que l'excision était un geste licite, tout en soulignant que l'Islam n'en faisait pas une pratique obligatoire. Dans un rapport remis au tribunal administratif du Caire, la plus haute instance juridique administrative égyptienne avait alors estimé souhaitable l'annulation de la décision du ministre de la santé. Le Conseil d'Etat s'était fondé sur plusieurs "hadiths" (dires du prophète Muhammad considérés, avec le Coran, comme un fondement de la loi islamique), pour affirmer que cette pratique était "licite, sans être obligatoire" et que la question de l'excision devait "être laissée à la famille". Cheikh Mohamed Sayed Tantaoui, l'imam d'El Azhar, la plus haute autorité sunnite, estime pour sa part que la religion musulmane ne demande pas l'excision des femmes et qu'il revient aux médecins de décider si cette opération est, ou non, nécessaire.

COUTUME RÉPANDUE

Le tribunal administratif du Caire a, comme on le prévoyait, suivi les recommandations du Conseil d'Etat. Pour les islamistes il était clair que M. Sallam avait violé les lois islamiques en interdisant la pratique, dans les établissements hospitaliers publics, de cette mutilation, qui vise notamment à brider les désirs sexuels des femmes. A l'inverse, l'Organisation égyptienne des droits de l'homme (OEDH) soutient que cette coutume, très répandue sur le sol africain, est à la fois dangereuse et criminelle. Le débat sur l'excision en Egypte avait été relancé en août 1996 avec la mort d'une jeune fille de quatorze ans après une excision qu'avait exigée le père. Le médecin concerné avait été arrêté et accusé de négligence et avait admis qu'il lui avait administré des calmants plutôt que de pratiquer une anesthésie.

Selon une étude réalisée par le Conseil national égyptien de la population et publiée en février, huit femmes égyptiennes sur dix sont favorables à la poursuite de l'excision, estimant qu'il s'agit là d'une "bonne tradition". Selon cette étude, 97 % des Egyptiennes seraient excisées, ce taux serait de 99,5 % dans les campagnes et de 94 % en milieu urbain.

Dans les milieux médicaux égyptiens on estime que ces chiffres sont "un peu exagérés", la proportion des femmes excisées diminuant avec leur âge. "Il faut reconnaître qu'il s'agit là d'un rite, probablement antérieur à l'arrivée de l'islam et que l'islam n'impose ni ne condamne, précise-t-on. Il faut aussi savoir que c'est, tout comme la circoncision pour les hommes, une pratique qui permet aux médecins qui ont peu de moyens d'augmenter leurs revenus."



Avatar du membre
venid
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 61
Enregistré le : mer. 26 avr. 2006 08:00
Localisation : Paris
Contact :
Status : Hors ligne

Message non lu par venid » ven. 19 mai 2006 14:09

C'est horrible ce retour en arrière de l'Egypte! L'excision c'est de la torture pur et simple!!

En Mauritanie et au sud du Maroc les femmes sont litteralement gavees comme des oies, le but etant au'elle soit la plus grosse possible, cette tradition commence à decliner, les jeunes "saharaouiates" commencant à s'occidentaliser donc à devenir maigres.

Je sais pas si cette tradition permet aux femmes de montrer leurs richesse (+ t'es Grosse = + t'es bien nourris = + t'es riche) où si les hommes du Sud apprecient reelement les femmes fortes?


<div align="left">La dictature c'est ferme ta gueule, la democratie c'est cause toujours (Coluche)
</div>

mira
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2343
Enregistré le : mar. 12 juil. 2005 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par mira » ven. 19 mai 2006 21:55

venid a écrit :C'est horrible ce retour en arrière de l'Egypte! L'excision c'est de la torture pur et simple!!

En Mauritanie et au sud du Maroc les femmes sont litteralement gavees comme des oies, le but etant au'elle soit la plus grosse possible, cette tradition commence à decliner, les jeunes "saharaouiates" commencant à s'occidentaliser donc à devenir maigres.

Je sais pas si cette tradition permet aux femmes de montrer leurs richesse (+ t'es Grosse = + t'es bien nourris = + t'es riche) où si les hommes du Sud apprecient reelement les femmes fortes?
Yacoub ,

Merci pour cet article tout bonnement scandaleux.
Je suis degoutée. La premiere question que j'ai pose sur Aime lorsque j'ai commencer a questionner l'islam etait celle ci : "Si le Coran est le livre de Dieu l'Omniscient alors comment se fait il, qu'Il n'y ait pas mentionne l'excision sachant les ravages qu'elle fait au 21siecle parmi les femmes de l'oumma?".
Il y'a quelques années cette question ne me serait jamais venue a l'esprit. Etant maghrebine je ne savais meme pas que cette barbarie existait mais meme lorsque je l'ai appris, j'ai pense que ca ne pouvait etre qu'un probleme mineur que l'islam ne pouvait pas cautionner.
Puis je suis venue a Amnesty et là j'ai decouvert que cette atrocite etait on ne peut plus banale dans le monde islamique. Que le Maghreb etait en fait l'exception qui confirmait la regle. Tes chiffres sont malheureusement exacts Yacoub. Inutile de te la raconter petit hassan. et j'attends toujours que tu m'expliques ce que ta religion entend par hommes de bonne volonte et si par hasard un athée peut esperer etre concerne!

Et en venant sur Aime , j'ai decide de ne pas trop bouculer la Musulmane du site (assoaime) et de commencer pas une question pas tres difficile.
Non pas que l'excision soit un sujet soft mais tout simplement parce qu'il faut bien reconnaitre que l'islam n'en etait pas responsable.
Mon reproche concernait exclusivement le Coran car je dedouanais Mahomet qui probablement ne devait pas connaitre ou du moins n'etait pas concerne.
Et là quelle fut ma stupefaction , mon indignation et ma colere d'apprendre grace a la dite Musulmane et son tissu de conneries "Musulmane et fiere de l'etre . com" que Mahomet non seulement connaissait mais en plus etait temoin at aurait meme ose dire : "excisez mais allez y mollo pour le plaisir du mari"!!!!!!

Si ce n'est pas a hurler de rage!
Et toi petiot hassan voila qui te vaudrait de ma part une taloche bien ressentie! (petiot c'etait une faute de frappe mais tout compte fait je le trouve tres bien comme ca!)

Alors de deux choses une ou tu ne connais rien a ta religion ou tu viens te foutre de la gueule du monde et dans les deux cas je te trouve limite peremptoire!

Mira

ps: pour toi Venid, je suis au courant de cette pratique et pour te repondre je vais te raconter cette anecdote.
Au Maroc , j'ai voulu monter dans la voiture d'un ami qui trouvait que la porte n'etait pas suffisament ouverte . Jugeant l'ouverture trop etroite, il a voulu reculer son vehicule. Mais avant qu'il puisse le faire j'ai reussi a entrer dans la bagnole. C'est alors qu'il m'a dit moqueur : "Aucun Mauritanien ne voudra t'epouser"!
Comme je ne voyais pas le rapport j'ai voulu savoir pourquoi. "Tu es trop maigre".
Pourtant je t'assure que j'ai rien d'un fil de fer!
Et mon IMC indique generalement Normale au pire Ideale! C'est pour te dire!
J'ai repondu a mon ami: "T'inquietes, epouser un Mauritanien ne fait pas partie de mes reves surtout si je dois me transformer en hippopotame pour en etre digne!"



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20880
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Message non lu par yacoub » sam. 3 juin 2006 16:04

Trouvé sur le web
http://facealislam.free.fr/excision.html

L'excision, pratique rejetée par l'Islam?
Souvent, nous pouvons lire au sujet de l'excision, que cela n'a rien à faire avec l'Islam, que jamais l'Islam n'autorise une telle pratique. Ces propos sont trouvés aussi bien sur des sites islamiques que non islamiques.

http://www.infoislam.ca/reponses/femmes/excision.htm

En cet article, nous voulons clarifier ce point, et montrer que l'excision (pratique barbare) est réellement autorisée par l'Islam, nous donnerons les évidences de la tradition islamique, de même que l'avis d'érudits musulmans de diverses époques.

Les quelques traditions qui font sujet à l'excision, sur lesquelles se fondent les musulmans pour pratiquer l'excision sont les suivantes:

Le Prophète a dit: "La circoncision est une sunna pour les hommes et l’excision est un honneur pour les femmes" Rapporté par Ahmad


Cette première tradition nous indique que selon l'Islam, l'excision serait un honneur pour la femme, une deuxième raison pour laquelle l'excision est encouragée par l'Islam, est que celle-ci serait plus agréable pour le mari, à condition que l'excision soit pratiquée modérément:

Umm Atiyyah al-Ansariyyah rapporte:

Une femme avait l'habitude d'exécuter la circoncision à Médine. Le Prophète (paix soit sur lui) dit a elle: 'N’exagérez pas car ceci est plus favorable pour la femme et plus agréable pour le mari" Enregistré par Abu Dawood.

Dans le hadith qui suit, la circoncision de la femme est citée comme étant une pratique tout à fait normale:


Abu Musa rapporte:


... Le Messager a dit: Lorsque les deux parties circoncises se rencontrent, alors le bain est devenu obligatoire, même s'il n'y a pas eu éjaculation." Sahih Muslim Livre 003, Numéro 0684

Ces quelques exemples de tradition au sujet de l'excision, démontrent clairement que l'excision est effectivement une pratique tolérée par l'Islam, et nullement proscrite.

Désormais, tournons-nous vers ce qu'enseigne des érudits de l'Islam:


Traduction:

La circoncision est OBLIGATOIRE (pour chaque mâle et FEMELLE) en découpant le morceau de peau qui est sur le glan du pénis du mâle, mais la circoncision de la femelle est en coupant le clitoris (ceci s'appelle Hufaad). Le Manuel Classique de la Loi Sacrée Islamique ‘Umdat al-Salik par Ahmad ibn Naqib al-Misri (m. 769/1368)

Ci dessus, nous avons le témoignage d'un érudit musulman du 14ième siècle, qui affirme que l'excision est bel et bien tolérée par l'Islam, jusqu'à déclarer que l'excision est une obligation.

Voyons l'avis d'érudits musulmans d'aujourd'hui:

Question :

Question : Est-ce que l’excision est une sunna ou une mauvaise coutume . J’ai lu dans une revue que l’excision était, sous quelque forme qu’elle fût pratiquée, une mauvaise coutume nuisible du point de vue médical et susceptible parfois d’entraîner la stérilité. Est-ce vrai ?

Réponse :

Louange à Allah

L’excision est une SUNNA* et NON une mauvaise pratique et ELLE NE COMPORTE AUCUNE NUISANCE, si elle est pratiquée correctement. Mais, si sa pratique implique un excès, elle peut être préjudiciable.


Avis de la Commission Permanente, 5/120. (www.islam-qa.com)


http://63.175.194.25/index.php?ds=qa&lv ... n=3&ln=fre


*Sunna, c'est à dire que l'excision est une pratique RECOMMANDEE bien que non forcément obligatoire.


Cet avis de la Commission Permanente, indique de manière explicite que l'excision est recommandée par l'Islam, est n'est nullement interdit.

Le deuxième avis suivant, confirme cette vue sur l'excision:


Question : Si un homme ou une femme se convertit à l’Islam avant ou après la trentaine, doivent-ils subir circoncision et excision ? Est-ce qu’un non-circoncis peut servir d’imam ?

Réponse:

La circoncision et l’EXCISION sont NORMALES (DU POINT DE VUE ISLAMIQUE) aussi bien pour l’homme que pour la femme. Si on les néglige jusqu’à un âge avancé, cela n’entraîne rien. Quant à l’imamat du non-circoncis, il est valide


Avis de la Commission Permanente, 5/117. (www.islam-qa.com)

http://63.175.194.25/index.php?ln=fre&d ... 2140&dgn=4


L'article qui suit, même s'il est plus retenu par rapport à l'excision, reconnaît que Mohammed a toléré cette pratique:

[...]

2) Dans certaines régions du monde, une certaine forme de circoncision féminine était pratiquée, et c'était le cas en Arabie à l'époque du Prophète (sur lui la paix). Le Prophète a dit que cela devait rester dans le cadre de la forme a et ne pas prendre la forme b (ne parlons pas de la forme c ou d). Il a dit ainsi à une femme de Médine : "N'enlève pas. Cela sera source de plaisir pour la femme et apprécié par le mari" (rapporté par Aboû Dâoûd, n° 5271, authentifié par Al-Albânî).



[...]

Une "forme de circoncision" pour les femmes était pratiquée chez certains Arabes avant la venue de l'islam, et le Prophète y a apporté comme restriction le fait que ne soit pas enlevé le clitoris. L'objectif est que la femme ne soit pas privée de ce qui lui revient de droit au moment des relations intimes avec son mari.

http://www.maison-islam.com/article.php?sid=122

Ceci confirme ce qui a été vu, bien qu'il apporte une restriction sur l'excision (à savoir que l'ablation ne soit pas totale), Mohammed tolère cette pratique.

Ces différents rapports démontrent que l'excision est réellement tolérée par l'Islam, et non interdit comme l'affirme plusieurs sites musulmans.

Ainsi même en prenant la vue la "moins grave" et en acceptant que l'excision n'est pas une pratique obligatoire selon l'Islam, mais est une pratique sunna ou tolérée, nous nous demandons comment Mohammed qui serait le dernier prophète, et qui a par ce fait donné le dernier message de Dieu, pourrait recommander ou tolérer une pratique si abominable, et lourde de conséquence aussi bien sur le plan physique que psychique de la femme:



La plupart des fillettes excisées sont marquées à vie dans leur chair et dans leur esprit. Nombreuses sont les victimes qui ne savent pas que leurs problèmes physiques et psychiques sont directement liés à l'excision. Elles ne peuvent oublier le traumatisme et la douleur. Beaucoup de petites filles décèdent des suites du choc, de la douleur insoutenable ou d'une hémorragie.



Nombre d'entre elles souffrent toute leur vie de douleurs chroniques, d'infections internes, de stérilité ou de dysfonctionnements rénaux. Chez les femmes ayant subi une infibulation, l'évacuation de l'urine et l'écoulement du flux menstruel ne se font que difficilement. Lors des accouchements, l'excision est à l'origine de graves complications, qui coûtent fréquemment la vie à la mère ou à l'enfant. Les rapports sexuels sont pour beaucoup de femmes - pour les hommes aussi d'ailleurs - une véritable torture.



http://www.droitsenfant.com/excision.htm



Peut t'on réellement croire qu'un dernier prophète serait venu et aurait recommandé ou du moins autorisé l'excision, une pratique si triste de conséquence ?


Le problème se complique, lorsque nous apprenons que Mohammed, n'a pas hésité à interdire l'épilation des sourcils:


[...]


Quant à épiler les sourcils, c'est haraam et c'est un péché important, parce que le prophète (la paix et les bénédictions d'Allaah soient sur lui) a maudit ceux qui le font.



http://63.175.194.25/index.php?ln=eng&d ... 9037&dgn=3


Ainsi, Mohamed voit du mal à s'épiler les sourcils, jusqu'à maudire les personnes qui le font, mais n'a pas de mal à tolérer l'excision.


Remarque:


Certains pour prétendre que l'excision n'est pas autorisée par l'Islam, argue du fait que l'excision existait bien avant, et que par conséquent cette pratique ne peut faire partie de l'Islam.


C'est un argument non réfléchi et non pertinent, puisque ce n'est pas parce qu'une pratique existait avant l'Islam que du coup, l'Islam n'a pas toléré cette pratique. Pour exemple et preuve, 4 des 5 piliers de l'Islam, à savoir l'aumône, la prière, le jeune et le pèlerinage étaient pratiqués par les polythéistes de la Mecque, ceci des siècles avant la naissance de Mohammed. Est-ce que ceci signifie que l'aumône, la prière, le jeune et le pèlerinage ne font pas partie de l'Islam? Evidement que non, et il en est de la même manière au sujet de l'excision, ce n'est pas parce que c'est une pratique qui précède l'Islam, que l'Islam n'a pas inclus cette pratique. Ce qui a été vu précédemment en fournit l'évidence.



mira
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2343
Enregistré le : mar. 12 juil. 2005 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par mira » sam. 3 juin 2006 18:35

Salut Yacoub,

Je trouve tes articles sur l'excision interessants.
Il y'a des mois , j'ai ouvert un fil sur assoaime a propos de l'excision.
me permets tu d'y ajouter tes articles?
merci.
Mira




Répondre