11 septembre 2001 - 11 septembre 2008

Spiritualité ou philosophie - Métaphysique - Paranormal -Expériences spirituelles - Religions -Découverte de nouvelles pensées et de nouveaux horizons
mira
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2343
Enregistré le : mar. 12 juil. 2005 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: 11 septembre 2001 - 11 septembre 2008

Message non lupar mira » ven. 12 sept. 2008 14:54

Dernier message de la page précédente :

maya a écrit :yacoub tu crois sincèrement que s'il n'y a plus de religion, plus de guerre?
tu te trompe, car l'être humain cherchera toujours a tuer son prochain
tant qu'il y aura religion, cupidité, égoîsme... il y aura guerre, c sur et certain
En effet, le plus souvent les religions ne sont la que pour se donner bonne conscience et Dieu rien d'autre qu'un pretexte.

Les guerres continueront autant que perdurera la rapacite et la cupidite humaine. Meme la disparition d'Allah n'y changera rien.


Je signale que je me désolidarise des propos racistes , musulmanophobes ou pro israeliens de certains intervenants.
J'ai utilisé le mot "youppin" en opposition à "muzz" car c'etait le seul moyen que j'ai trouvé pour réveiller des consciences complètement endormies. Le résultat n'est pas des plus concluants mais je ne regrette pas d'avoir essayé. Il va de soi que pour moi les deux sont aussi infâmes l'un que l'autre . Ce sont des injures qui ne visent que des personnes en particulier et jamais un groupe humain. Je demande pardon aux gens que j'aurais blessé sans le vouloir.

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus l'islam , je vous conseille de vous référer aux archives.


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: 11 septembre 2001 - 11 septembre 2008

Message non lupar yacoub » ven. 12 sept. 2008 21:57

maya a écrit :yacoub tu crois sincèrement que s'il n'y a plus de religion, plus de guerre?
tu te trompe, car l'être humain cherchera toujours a tuer son prochain
tant qu'il y aura religion, cupidité, égoîsme... il y aura guerre, c sur et certain
L 'Europe est sortie des guerres religieuses non ?
Son problème c'est la Turquie.
Alors que le Maghreb est entré dans une guerre qui veut imposer la société medievale
du gourou.



maya
Adjudant Virtuel
Adjudant Virtuel
Messages : 1148
Enregistré le : dim. 8 juin 2008 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: 11 septembre 2001 - 11 septembre 2008

Message non lupar maya » sam. 13 sept. 2008 00:05

yacoub????
j'ai pas compris le rapport
tu crois que s'il n'y a plus de religion ya plus de guerre??



Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6711
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: 11 septembre 2001 - 11 septembre 2008

Message non lupar Georges » sam. 13 sept. 2008 21:53

Des gens pas mecontents du 11 septembre

http://pointdebasculecanada.ca/spip.php?article595


"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928


Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6711
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: 11 septembre 2001 - 11 septembre 2008

Message non lupar Georges » dim. 14 sept. 2008 21:43

Le prochain “11 septembre” aura lieu en Grande-Bretagne» déclare Omar Bakri
Par Melba le 12 septembre 2008



Pour l’anniversaire des attentats du 11 septembre, Cheikh Omar Bakri, le leader exilé et interdit en Grande-Bretagne d’un groupe extremiste musulman, menace l’Angleterre d’attentats de même envergure que ceux qui ont frappés l’Amérique il y a 7 ans.

Cette annonce a été faire lors d’une réunion aux discours incendiaires d’une centaine de musulmans membres de ce groupe extremiste, au cours de laquelle fut diffusée la vidéo du discours d’Omar Bakri, leur chef en exil.

«Ossama ben Laden a enseigné aux Américains une leçon il y a sept ans, mais les croisés n’ont rien appris et le prochain 9 / 11 aura lieu en Grande-Bretagne, le prochain 7 / 7 [date des attentats de Londres] pourrait avoir lieu au niveau local ».

Le prédicateur radical Bakri, pense que le gouvernement britannique cherche à l’assassiner et affirme avoir déjoué un attentat à la bombe contre lui.

A cause de difficultés techniques, une grande partie de son discours était inaudible, mais son apparition fut accueillie par des acclamations et des «Allahou akbar» dans le centre communautaire.

Le bras droit de Bakri , Anjem Choudary, organisait le meeting en personne, sous l’égide d’un groupe appelé l’Association pour la recherche islamique.

Mais le discours le plus incendiaire a été prononcé par Saiful Islam. Il y faisait l’éloge de Ben Laden et d’al-Qaïda, louant leur «courage» et les remerciant pour «les représailles contre la dictature et l’oppression de l’Occident».

Il a dit également : «Le gouvernement américain porte seul la responsabilité pour le 9 / 11, et ne peut blâmer personne d’autre. Ce sont eux les terroristes. »

M. Choudary fut le dernier orateur a prendre la parole, mais fut plus prudent dans son discours envers les jeunes hommes musulmans qui formaient la majeure partie de l’auditoire.

Il a critiqué le gouvernement pour persécuter des «musulmans innocents», citant Bakri, Abou Hamza, Abou Qatada et Omar Brooks ainsi que les accusés des complots en vue de faire exploser les avions de ligne britanniques.

Il a dit: «Ils [le gouvernement] se disent civilisés. Mais ils n’agissent pas de manière très civilisée. Ils ont emprisonné le cheikh Abou Qatada dans la prison de Belmarsh. Est-ce de cette façon que vous traitez vos invités? »

M. Choudary a ensuite évoqué l’ambition de Bakri de faire floter le «pavillon de la charia» au-dessus de Downing Street, en faisant valoir que cela pourrait se produire d’ici à 2020 car 500 personnes par jour se convertissent à l’islam et en rappelant en riant que les familles musulmanes dans des endroits comme Whitechapel et Bethnal Green dans l’est de Londres avaient chacune «10 ou 12 enfants».

Il a ensuite attaqué les organisations musulmanes officielles comme le Conseil musulman de Grande-Bretagne, qui a condamné les attenats du 9 / 11 et du 7 / 7, les accusant de «vendre leurs âmes au diable».


"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: 11 septembre 2001 - 11 septembre 2008

Message non lupar yacoub » dim. 8 mai 2016 17:16

Chevènement : face à l'islamisme radical, "les musulmans devront trier le bon grain de l'ivraie"

Dimanche 08 Mai 2016 à 14:08
Magazine Marianne
Invité ce 8 mai au matin sur Judaïques FM, l'ancien ministre réfute le terme de "guerre de civilisation" pour qualifier les ravages de l'islamisme radical. Confiant dans la capacité des Français à s'unir et à ne pas tomber dans le piège de la vengeance, Jean-Pierre Chevènement leur demande de "relever ce défi" et s'adresse plus particulièrement aux musulmans qui "ne peuvent pas accepter cette déviation horrible qui ne ressemble pas à l'islam ouvert, tolérant qu'ils préconisent".
Pour combattre Daech, les pays concernés ne doivent "utiliser les armes que s'il y a un objectif politique clair", estime Jean-Pierre Chevènement - JEROME MARS/JDD/SIPA

Refuser "l'obscurantisme fanatique", "l'isoler de la population" et "relever un défi moral" : Jean-Pierre Chèvement livre ce dimanche son analyse du terrorisme djihadiste qui frappe l'Europe. Interrogé sur la montée de l'islamisme radical et de Daech sur les ondes de Judaïques FM ce 8 mai, le président du club politique République moderne n'a pas voulu faire sien le concept de "guerre de civilisation" qui opposerait "l'islamisme radical et l'occident" :

"Je ne pense pas du tout que l'expression soit appropriée parce que l'islamisme radical n'est pas une civilisation, tout simplement", explique l'ex-sénateur. (…) C'est une forme de barbarie qu'il faut connaître et qu'il faut combattre. (…) Cette idéologie mortifère résulte du croisement du salafisme, une variante obscurantiste de l'islam, et d'autre part d'une régression médiévale qui substitue à l'anti-impérialisme de papa le combat contre les juifs, les croisés et les musulmans mécréants. C'est une régression totale, c'est un obscurantisme fanatique."

Des fanatiques qui profitent d'un contexte favorable

"Il faut éradiquer ce terrorisme, en sachant que pour l'éradiquer, il faut l'isoler de la population", estime Jean-Pierre Chevènement. "Il faut que la population les rejette. Et c'était plus facile quand on avait affaire à des groupes d'énergumènes coupés de toute réalité sociale, comme par exemple Action directe ou les Brigades rouges car la classe ouvrière n'était pas derrière eux. Là nous avons affaire à des fanatiques, mais il y a derrière un terreau, qui est à l'intersection des conflits du monde arabo-musulman et de ce qui se passe dans la société française".

Mais pour le souverainiste, si "la société française est fragile", "elle réagit bien".

"J'ai confiance dans la réaction de nos compatriotes car ils se sont rassemblés autour de la nation et de la République. Vous les voyez qui chantent la Marseillaise, qui montrent le drapeau français et qui ne se laissent pas aspirer dans un cycle de haine, de vengeance, qui serait (…) aller au devant de ce que souhaitent les terroristes. Il y a un certain sang froid qui s'est exprimé. Et il faut ce sang-froid pour répondre à ce défi, qui est un défi de long terme. Le terrorisme djihadiste, il est là malheureusement pour encore longtemps".

Refuser un islam dévoyé par "une marque qui fédère"
Pour combattre le terrorisme, "il faut (…) des principes solides, car c'est la seule manière de l'emporter vraiment. Je crois que le défi il n'est pas seulement policier, militaire ou politique, il est aussi moral". C'est ici que Jean-Pierre Chevènement en appelle à tous les Français pour "relever" ce défi, "y compris aux musulmans qui devront trier le bon grain de l'ivraie. (…) Ils ne peuvent pas accepter cette déviation horrible qui ne ressemble pas à l'islam ouvert, tolérant qu'ils préconisent".

Pour l'ancien président du MRC, Daech est devenu "une marque qui fédère" face à laquelle les remparts de la République semblent bien fragiles, là où les difficultés sociales ne sont plus le seul ressort d'embrigadement. Etudes satisfaisantes, emploi gratifiant décemment rémunéré : certains terroristes français impliqués dans les derniers attentats n'étaient "pas des damnés de la terre", rappelle-t-il. "Quand on fait la comparaison avec ce qu'est la vie de beaucoup de jeunes dans leur pays d'origine, ils vivent beaucoup mieux [en France], de l'école, qui malgré tous ses défauts accueille sans une once de racisme tout les élèves d'où qu'il viennent. Ils bénéficient d'une protection sociale qui est parmi l'une des plus élevées dans le monde, ils bénéficient aussi du logement social – même s'il y a une trop grande concentration dans certains quartiers (…)."

Après avoir détaillé les raisons qui ont permis l'éclosion et le développement d'Al-Qaïda, au premier rang desquelles la guerre du Golfe en 1990, Jean-Pierre Chevènement conclut : "Il est trop tard pour revenir sur les erreurs commises, mais ces erreurs ont ouvert la voie au terrorisme (…). Aujourd'hui c'est un peu tard, et il faut faire avec ce qu'il y a".



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: 11 septembre 2001 - 11 septembre 2008

Message non lupar yacoub » dim. 18 sept. 2016 17:45

Jean-Pierre Chevènement enchaîne les bourdes sur l'islam: un républicain ancienne école en terrain miné


Jean-Pierre Chevènement enchaîne les bourdes sur l'islam: un républicain ancienne école en terrain miné


POLEMIQUE - A peine confirmé par Bernard Cazeneuve à la présidence de la future Fondation pour l'Islam de France, Jean-Pierre Chevènement se retrouve à nouveau dans le collimateur des internautes. Invité ce lundi 29 août sur France Inter, l'ancien candidat à l'élection présidentielle a déclenché, pour une phrase malheureuse mais coupée de son contexte, une avalanche de réactions ironiques qui en disent long sur la sensibilité de ses nouvelles attributions.

"Moi je connais bien le monde musulman, je suis allé au Caire, à Alger il y a 40 ans ou 50 ans", a-t-il déclaré avant d'ajouter dans la foulée: "La plupart des femmes ne portaient pas le voile. Il y a une tendance de fond qui correspond à ce qu'il faut bien appeler la montée du fondamentalisme religieux."

Problème: de nombreux auditeurs n'ont retenu que la première moitié de la citation, se livrant alors à une surenchère de railleries sur le thème #JeConnaisBienLeMondeMusulman au moment où le ministère de l'Intérieur dévoilait la composition de la Fondation pour l'islam de France.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: 11 septembre 2001 - 11 septembre 2008

Message non lupar yacoub » jeu. 27 oct. 2016 20:06

Etats-Unis : des prédicateurs anti-islam battent la campagne à l’approche de la présidentielle

jeudi 27 octobre 2016
Etats-Unis : des prédicateurs anti-islam battent la campagne à l’approche de la présidentielle

Ils sillonnent les vastes étendues de l’Amérique profonde pour déverser leur haine de l’islam, John Guandolo, un ancien agent du FBI, et Oussama Dakdok, le fils d’un prédicateur baptiste d’origine égyptienne, prêchent une bonne parole, aux effets ravageurs, qui fait trembler les murs des petites paroisses dans lesquelles elle résonne et enflamme les bourgades où elle se répand sur leur passage.

Ces deux porte-voix de la propagande islamophobe battent la campagne sans relâche, et avec une ferveur renouvelée, à l’approche de l’élection présidentielle, en faisant de chaque hameau le terreau fertile du racisme anti-musulmans. Dans le nord du Minnesota, l’un des terrains de prédilection de John Guandolo, ses violentes diatribes ont récemment électrisé une église baptiste et les 120 paroissiens qui l’ont écouté religieusement, non sans frémir...

John Guandolo

Jouant les Cassandre avec un art consommé de la dramatisation, l’ex-agent du FBI, qui est loin de faire l’unanimité parmi les responsables du FBI de Minneapolis et des experts du contre-terrorisme, a alerté son auditoire sur le péril vert, désormais à ses portes, que représente l’accueil des réfugiés. Il a notamment évoqué l’imminence d’une « guerre sainte » menée contre les Etats-Unis par les damnés de la terre somaliens, syriens et d’autres pays musulmans, tout en assénant que les musulmans ont acheté des stations d’essence et investi massivement les aéroports dans un seul et unique objectif : prendre le contrôle de la première puissance mondiale en recourant à la force.

"Etes-vous prêts pour faire face aux deux ou trois douzaines de djihadistes qui se dissimulent parmi les réfugiés et qui seront surarmés ? Vous pensez qu’ils ne peuvent pas se procurer des mortiers et des lance-rockets ici, sur le sol américain ?", a lancé, sûr de son effet, celui qui sévit régulièrement sur la chaîne ultra-conservatrice et islamophobe Fox News et se produit tout aussi fréquemment dans les grands barnums organisés par le camp républicain.

Oussama Dakdok, pour sa part, jouit d’une large notoriété dans le nord du Minnesota, une région qu’il connaît bien pour l’avoir parcourue de long en large au volant de son camping car de luxe, à plus de 20 reprises en l’espace d’un an et demi. Début octobre, il s’y donnait encore en spectacle, pour la cinquième fois en deux semaines seulement, pour galvaniser les foules au son de sa rhétorique fielleuse : « L’islam n’est pas une religion. C’est un culte sauvage qu’il est inconstitutionnel de pratiquer », a martelé ce prédicateur incendiaire qui porte fièrement à la boutonnière un pin’s à l’effigie de Donald Trump, avant d’exhorter à la déportation massive des Américains musulmans, son argument massue dont il a fait son cri de guerre…

Oussama Dakdok

Jaylani Hussein, le directeur du Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR) du Minnesota, observe avec anxiété le nombre croissant et l’influence grandissante de ces prédicateurs islamophobes, à la solde des conservateurs, dans les coins les plus reculés de l’Amérique. « C’est le signe avant-coureur de l’existence d’une organisation qui œuvre contre les musulmans et contre le brassage multiculturel de la société américaine », a-t-il commenté, en précisant qu’ils sont généralement invités par des groupes locaux à seule fin d’endoctriner les esprits.

Quelques jours plus tard, Oussama Dakdok, ce redoutable fauteur de troubles, défrayait la chronique locale à Detroit Lakes, en perturbant une conférence dédiée à la tolérance religieuse et au vivre-ensemble « Allez à la rencontre de votre voisin musulman ». Tim Eggebraaten, le chef de la police, a dû le menacer d’être conduit au poste et poursuivi en justice pour tempérer ses ardeurs volcaniques.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: 11 septembre 2001 - 11 septembre 2008

Message non lupar yacoub » ven. 28 oct. 2016 19:31

Depuis la seconde guerre mondiale, dans tous les conflits armés qui ont opposé des musulmans à des non-musulmans, les États-Unis ont toujours pris parti pour les musulmans. Sauf lorsque leurs ennemis étaient juifs.

L’islam… Il serait quand même temps que les décideurs occidentaux mesurent que cette « religion » de bédouins, foncièrement incompatible avec les progrès culturels, techniques et philosophiques, est un cancer ; et que, comme pour tous les cancers, la survie dépend de la rapidité de l’opération une fois le diagnostic posé.

Nul doute que les élu(e)s socialistes bien-pensant(e)s vont prochainement nous éclairer sur cette question fondamentale : comment doit-on féminiser l’expression « Maître-chien » ? (d’après l’abbé André Wartelle)

La loyauté est mercenaire ; la fidélité ne s’achète pas. La loyauté permet de construire en période de vaches grasses, la fidélité permet de survivre dans les tempêtes. Dommage que ceux qui excellent dans l’une soient en général incapables de l’autre.

Les « ténors » de la politique me dégoutent. Ils n’ont pas d’autre ambition que leur carrière, pas d’autre objectif que leur réélection, pas d’autre cause que leur popularité, pas d’autre motivations qu’électoralistes, pas de morale autre que leur instinct de survie –lequel est d’ailleurs fort mal avisé.

A coté de cela on trouve, dans la politique, des petits poissons qui nagent en dessous du banc de requins. C’est le cas d’une grande majorité des élus locaux. Ce sont des gens qui sont majoritaires honnêtes et consciencieux, même s’ils doivent parfois compromettre un minimum, et qui ont un véritable souci de l’intérêt général.

Ils héritent de la réputation de leurs chefs, et leur dévouement est principalement remercié par le mépris. Quelle souffrance !

Quand la vie facile a entraîné la peur de mourir, Rome est tombée (Captain W.E. Johns). C’est un constat accablant pour la civilisation, à méditer face à la montée de l’islamisme.



Avatar du membre
Maried
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5860
Enregistré le : mer. 2 sept. 2009 15:19
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: 11 septembre 2001 - 11 septembre 2008

Message non lupar Maried » sam. 29 oct. 2016 17:51

C'est bien vrai !


"Qui n'empêche pas le mal le favorise"
Cicéron
_________________________________________________
ImageImageImage
ImageImage

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: 11 septembre 2001 - 11 septembre 2008

Message non lupar yacoub » dim. 30 oct. 2016 18:56

DAESH-ISRAËL : un jeu de rôle ?
par Jacques-Robert SIMON

Israël est sans nul doute le pays le plus concerné par l’avancée de Daesh. Pourtant son rôle régional n’est relaté par personne. Peut-on toutefois tenter de le cerner ?

DAESH-ISRAËL : UN JEU DE RÔLE ?

Jacques-Robert SIMON

Le « sacré » émerge naturellement de toute collectivité : c’est ce qui assure la cohérence du groupe. Aux uns la foi offre un espoir, aux autres elle donne le pouvoir de dominer. Dans le creuset du moyen orient trois religions monothéistes ont vu le jour. Le degré d’intrication pouvoir-religion détermine directement le niveau d’intolérance voire de barbarie auquel elles peuvent donner lieu.

Les valeurs Chrétiennes bases du pouvoir en Occident vont être les premières à s’effondrer sous les assauts de ceux qui ne voulaient plus respecter les contraintes morales qui s’attachent à elles. Les citoyens devenus consommateurs préférèrent obérer un au-delà incertain pour une jouissance plus réelle. La « République », héritière laïque des valeurs christiques, ne fut plus que brandie pour mieux l’abandonner. La Démocratie (du spectacle) lui succéda. Cet effondrement n’eut pas lieu pour la religion juive grâce (ou à cause) de la création de l’État d’Israël, Nation tellement menacée que toutes et tous la soutinrent d’une foi d’autant plus ardente que le danger était grand. Il n’eut pas lieu non plus pour la religion musulmane qui ne régnait pas sur une fraction suffisamment prospère de l’humanité, les musulmans n’étaient que trop partiellement entrés dans l’ère de la « grande bouffe ».

Les États-Unis se distinguent de l’Europe : si la consommation est encore plus frénétique que sur le vieux continent, les américains affichent une foi inébranlable, non pas tellement en Dieu mais en eux-mêmes. Ils venaient d’en finir avec l’esclavage, mais pas encore avec la ségrégation raciale, quand ils se donnèrent la mission de briser les chaînes de tous les peuples de la planète. Une succession impressionnante d’interventions suivit la seconde guerre mondiale dont l’une retentissante au Vietnam : le peuple Américain de libérateur devint providentiel. La main armée qui manquait à la « démocratie » était trouvée et, pour la première fois, la domination d’un couple religion/pouvoir entendait s’étendre à la terre entière.

La création de l’État d’Israël, qui sauva la religion juive du déclin, avait besoin d’un protecteur immensément puissant, ce ne pouvait être que les États-Unis. Dans les temps anciens, l’anéantissement du Royaume d’Israël originel avait été suivi de la dispersion du peuple élu qui le constituait. Les juifs durent se fondre au sein de sociétés ne partageant pas leur foi. La religion juive, structurellement, n’est pas prosélyte et leur statut ne les associait pas au pouvoir. Tout changea lors de la création de l’État d’Israël dans lequel religion et pouvoir sont intimement mêlés.

Les Arabes antiques, la foi en l’Islam établie, partirent en guerres de conquête contre différents empires avec différents objectifs : djihad pour contrer l'expansion du christianisme, razzias pour s’enrichir ... Selon les récits, leur succès fulgurant résulte principalement de l'affaiblissement des anciens empires : le conquérant est alors vu comme un libérateur : les autorités musulmanes allègent les impôts fonciers et mènent une politique de « tolérance islamique » (relative).

Les protagonistes de nos jours ! L’Europe, plus vraiment Chrétienne, doutant de tout et surtout d’elle même, honteuse de son passé, subissant son avenir et ânonnant des vérités qu’elle se garde bien de faire passer dans le réel. Les États-Unis qui pensent que le messie ressemble à Rambo, qui affichent à chaque seconde une foi qu’ils n’ont pas et qui veulent imposer par tous les nombreux moyens qu’ils possèdent leur suprématie économique, politique, financière. Israël qui rejoint le camp des pays où pouvoirs religieux et politiques sont confondus et qui tente de vivre au milieu de plus d’un milliard de musulmans par la force plutôt que par leur force traditionnelle forgée par les échanges. Les fidèles de l’islam qui regrettent leur empire et surtout la fierté qu’ils tiraient d’être puissants et reconnus.

Comment éclate une guerre islamique ? En 1988, des manifestations contre le président Chadli Bendjedid eurent lieu, nombre de manifestants se réclamaient de l’islamisme. L'armée tira sur les foules, faisant plus de 500 morts. Une nouvelle constitution fut alors proposée qui supprimait le parti unique, la référence au socialisme, et instaurait les libertés d'expression. Des partis politiques, dont le Front islamique du salut (FIS), se formèrent et furent reconnus par le gouvernement. Lors des élections locales du 12 juin 1990, premières élections libres en Algérie depuis son indépendance, le FIS remporte 953 communes sur 1539. Le 26 décembre 1991 au premier tour des élections législatives, le FIS obtient 188 sièges sur 231. L'armée pousse alors le chef de l'État à la démission et le processus électoral est interrompu. Les élus du FIS et leurs sympathisants sont emprisonnés ou expédiés dans des camps établis dans le sud saharien. Une guerre civile s’en suit qui durera de 1991 à 2002 et fit environ 100 000 morts. Le FIS évolua alors vers d’autres formes : le Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat (GSPC) qui lui même donna naissance à Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI). L’enracinement populaire d’une forme intégriste de l’Islam ne semble faire aucun doute.

La guerre d’Afghanistan (1979-1989) permet de percevoir les lignes de force d’une confrontation entre une grande puissance, l’URSS, et des musulmans (moudjahidines) possédant une foi militante et guerrière proche de celle mise en œuvre en Algérie lors de la guerre civile. Les soviétiques impliquèrent 150 000 hommes, 200 avions, 190 hélicoptères. Les moudjahidines bénéficièrent de financements massifs de la part des États-Unis et de l’Arabie Saoudite : l’Afghanistan fut le Vietnam de l’Union Soviétique. Des moyens militaires gigantesques mis en œuvre par des Nations précautionneuses des vies ne viennent pas à bout de guerriers n’ayant aucune crainte de mourir.

Dix-neuf terroristes se réclamant d’Al-Qaïda détournent quatre avions de ligne en septembre 2001 … Il faut éradiquer le « mal ».

Aux cotés de Rambo, il y a Minnie. Elle incarne le ludique, la joie, la douceur, mais elle a les mêmes objectifs que Rambo. Ses armes : les droits de la Femme (à ne pas confondre avec les droits de l’Homme). Agiter les foules est devenu aisé grâce à Internet, il est donc possible de mettre à terre un régime. C’est d’autant plus facile lorsque ce régime est presque respectable, ceci limite l’atrocité de ses réactions. Les Minnie-révolutions se succédèrent ainsi dans presque tous les pays arabes : Tunisie, Libye, Égypte, Yémen, Syrie … avec une constante dans les conséquences : la situation de mauvaise devint critique. La survie d’un État juif au proche orient est-elle mieux ou moins bien assurée au sein de pays arabes disloqués ?

Daesh est une des innombrables dénominations de ces innombrables groupes qui veulent renouveler, faire renaître, incarner la foi islamique. La plupart ont trouvé un certain écho parmi le peuple arabe. Daesh a pris à bras le corps les problèmes des « sans grade » en utilisant la terreur. Cette organisation sait en plus utiliser les techniques Hollywoodiennes : elle a un sens aigu de la mise en scène et de la communication. Les exécutions, les supplices, les exactions sont soigneusement filmés et diffusés sur Internet.

Semer la terreur chez l’ennemi est certes une technique pour gagner une guerre, mais, dans le même temps une immense haine à leur égard s’amplifie de jour en jour et cette détestation se généralise à l’encontre de tout le monde musulman.

Lorsque l’on hait des ennemis, il est naturel d’adorer ceux qui vous protègent d’eux. Un monde bipolaire s’installe : « You're either with us, or against us ». Le choix est donc entre les USA (et Israël) et les terroristes musulmans. Choisir son camp dans ce qui devient une « guerre de civilisation » est devenu impératif. Ceci renforce le « leadership » américain sur le monde dit « libre ».

La main mise de Daesh sur l’ensemble du globe est irréaliste, par contre que les États-Unis soient sur le point de le faire est plus que probable.

Daesh pourrait être alors le chiffon rouge que l’on agite pour arriver plus vite à ses fins.

Il serait gênant que l’on puisse penser que sous couvert de faire la guerre au terrorisme, on fasse la guerre aux arabes, du moins aux arabes pauvres (les magnats du pétrole n’étant évidemment pas concernés). Il faudra aussi comprendre pourquoi un des plus fidèles ennemis d’Israël, le Hezbollah, combat Daesh.



Avatar du membre
Maried
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5860
Enregistré le : mer. 2 sept. 2009 15:19
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: 11 septembre 2001 - 11 septembre 2008

Message non lupar Maried » mar. 22 nov. 2016 17:15

Daesh préparerait des attaques imminentes en France et en Belgique


"Qui n'empêche pas le mal le favorise"
Cicéron
_________________________________________________
ImageImageImage
ImageImage

Avatar du membre
omar
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 504
Enregistré le : mar. 4 mars 2014 12:02
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: 11 septembre 2001 - 11 septembre 2008

Message non lupar omar » mer. 23 nov. 2016 18:54



«L'Occident n'oppose aucune idéologie à l'islamisme, sinon celle de l'argent»

Avatar du membre
Maried
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5860
Enregistré le : mer. 2 sept. 2009 15:19
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: 11 septembre 2001 - 11 septembre 2008

Message non lupar Maried » jeu. 24 nov. 2016 18:02

Daesh: Du côté de la propagande aussi, les djihadistes perdent du terrain.

http://www.20minutes.fr/monde/daesh/196 ... nt-terrain


"Qui n'empêche pas le mal le favorise"
Cicéron
_________________________________________________
ImageImageImage
ImageImage

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: 11 septembre 2001 - 11 septembre 2008

Message non lupar yacoub » mer. 1 nov. 2017 12:38

New York : ce que l’on sait de l’attaque terroriste à Manhattan, qui a fait huit morts

Un homme de 29 ans a renversé de nombreuses personnes sur une piste cyclable dans l’après-midi avant d’être blessé et interpellé par la police.

Huit personnes ont été tuées et onze autres blessées par le conducteur d’une camionnette, mardi 31 octobre dans l’après-midi à Manhattan, dans ce que le maire de New York, Bill de Blasio, a qualifié d’« acte terroriste ».

L’attaque a eu lieu alors que la ville et l’ensemble du pays s’apprêtaient à célébrer Halloween. La 44e parade prévue pour l’occasion à quelques pâtés de maisons plus au nord a d’ailleurs été maintenue avec des mesures renforcées de sécurité. Le président, Donald Trump, a en outre ordonné un renforcement du contrôle des étrangers voulant entrer aux Etats-Unis.


Que s’est-il passé ?

Vers 15 heures, heure locale, un homme à bord d’une camionnette blanche (louée à une grande enseigne de bricolage) s’engage à contresens sur une piste cyclable du sud de Manhattan et y reste sur près d’un kilomètre. Il percute plusieurs personnes et un bus scolaire où se trouvaient deux adultes et deux enfants. Le conducteur sort alors du véhicule en possession de deux armes factices, hurlant « Allahou akbar » (« Dieu est grand », en arabe).

Des policiers lui tirent dessus pour l’arrêter. L’homme est touché à l’abdomen. Il serait dans un état critique après avoir été opéré.
Le bus scolaire touché par l’attaque à la camionnette, mardi 31 octobre, à New York.

Quel est le bilan de l’attaque ?

Six personnes sont mortes sur les lieux, et deux autres à l’hôpital, a précisé le chef des pompiers de New York, James Leonard. Onze autres ont été gravement blessées mais elles ne sont pas en danger de mort, a-t-il ajouté.

Cinq Argentins font partie des tués. Les victimes, originaires de Rosario, « formaient un groupe d’amis qui fêtaient le 30e anniversaire de la fin de leurs études à l’Ecole polytechnique », a précisé le ministère des affaires étrangères argentin dans un communiqué. Une ressortissante belge est également morte ; elle visitait New York avec sa sœur et sa mère, a précisé le ministre des affaires étrangères belge, Didier Reynders.

Que sait-on du suspect ?

La police n’a pas, à ce stade, communiqué d’informations détaillées sur l’identité du suspect de l’attaque, tout juste, les autorités ont-elles confirmé son âge : 29 ans.

La plate-forme américaine de voitures avec chauffeur (VTC) Uber a dit dans un communiqué que le suspect avait travaillé pour elle pendant au moins six mois, réalisant plus de 1 400 courses.

La presse américaine, s’appuyant sur des sources anonymes, assure que le suspect est un Ouzbek arrivé aux Etats-Unis en 2010. Le président ouzbek, Chavkat Mirzioïev, a d’ailleurs promis de coopérer « avec tous ses moyens » à l’enquête, après avoir présenté ses condoléances au peuple américain.

L’homme aurait d’abord vécu dans l’Ohio, état industriel de l’est du pays. A Cincinnati, une famille originaire comme lui d’Ouzbekistan, l’aurait alors accueilli. Il a été décrit comme quelqu’un de calme et travailleur par un membre de cette famille, cité par le Cincinnati Enquirer.

Le New York Times, citant également la famille qui l’avait accueilli, écrit qu’il a ensuite rejoint Fort Myers, en Floride, et qu’il a travaillé comme routier. Son permis de conduire est de Floride (il avait une adresse dans la ville de Tampa), mais il vivrait dans le New Jersey, à proximité de New York, selon plusieurs médias. C’est là qu’il aurait loué la camionnette utilisée pour l’attaque.
Capture d’écran vidéo montrant le suspect courant dans la rue après l’attaque, à New York, le 31 octobre.

Aucun autre suspect ne serait actuellement en fuite. James O’Neill, le chef de la police de New York, a dit lors d’une conférence de presse que les mots prononcés par le suspect à sa sortie du véhicule et la méthode utilisée laissaient penser à une attaque terroriste.

Sous couvert de l’anonymat, deux membres des forces de l’ordre ont confié à l’agence de presse Associated Press qu’une note manuscrite avait été retrouvée à l’intérieur du véhicule. Selon CNN et le New York Times, le suspect s’y réclame de l’organisation Etat islamique.

Premières réactions

« C’est un jour très douloureux pour notre ville, a déclaré M. De Blasio lors d’une conférence de presse. Il s’agit d’un acte de terreur et un acte de terreur particulièrement lâche visant des civils innocents. »

« New York est un symbole international de liberté et de démocratie, a commenté le gouverneur de l’Etat de New York, Andrew Cuomo. Cela fait aussi de nous une cible pour ceux qui s’opposent à ces concepts. »

« Nos pensées et nos prières vont à ceux touchés » par cet attentat, a dit la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders. Donald Trump, informé des faits, a réagi sur Twitter : « Ça ressemble à une nouvelle attaque commise par une personne malade et dérangée. Les forces de l’ordre surveillent ça de près. Pas aux USA !! »

L’attaque n’a pour l’instant pas été revendiquée, mais dans un autre tweet le président américain a mis en cause l’organisation Etat islamique : « Nous ne devons pas laisser ISIS [acronyme américain du groupe terroriste] revenir, ou entrer dans notre pays après l’avoir vaincu au Moyen-Orient et ailleurs. Assez ! »

We must not allow ISIS to return, or enter, our country after defeating them in the Middle East and elsewhere. Enough!
— realDonaldTrump (@Donald J. Trump)

Dans la soirée de mardi, M. Trump a ordonné un renforcement du programme de contrôle des étrangers voulant entrer aux Etats-Unis. « Etre politiquement correct, c’est bien mais pas pour ça ! », a-t-il justifié.

De l’autre côté du pays, une minute de silence a été observée par les 55 000 spectateurs du sixième match des World Series à Los Angeles. La finale du championnat de base-ball entre les Dodgers et les Astros de Houston, événement sportif majeur aux Etats-Unis, a été suivie par plus de 15 millions de téléspectateurs.

Une attaque à proximité du World Trade Center, symbole du terrorisme à New York

Le 11 septembre 2001 reste l’attentat le plus meurtrier jamais commis sur le sol américain (2 996 morts) ; il avait touché notamment les deux plus hautes tours du World Trade Center, dans le sud de Manhattan, à 500 mètres de l’attaque de mardi.

Quatre ans plus tôt, un Palestinien avait ouvert le feu sur le toit du World Trade Center tuant une personne avant de se suicider. Enfin, en 1993, une attaque au camion piégé dans le parking du World Trade Center avait fait six morts.

Plus récemment, la dernière alerte de ce type à New York remonte au 22 mai, lorsqu’un ancien militaire avait lancé sa voiture à toute allure sur un trottoir de Times Square, tuant une jeune femme et blessant 22 autres personnes. L’enquête avait montré que l’homme souffrait de troubles mentaux. Times Square, haut lieu touristique de Big Apple, avait déjà été visé par un attentat avorté en 2010.

La dernière attaque djihadiste à New York date du 17 septembre 2016, lorsqu’un jeune Américain d’origine afghane, Ahmad Rahimi, avait posé deux bombes dans le quartier huppé de Chelsea. Une seule a explosé, faisant une trentaine de blessés légers. Rahimi, qui avait également posé des bombes dans le New Jersey, a été récemment reconnu coupable par un jury populaire à l’issue d’un procès de deux semaines, et attend désormais sa sentence. Il risque la prison à perpétuité.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20335
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: 11 septembre 2001 - 11 septembre 2008

Message non lupar yacoub » mer. 1 nov. 2017 13:20

Attentat Manhattan : 8 morts et 11 blessés – le terroriste est un homme de paix, un musulman
Publié par Gaia - Dreuz le 31 octobre 2017

Dans le sud de Manhattan, un homme accepté aux Etats-Unis en 2010 sur un programme humanitaire d’Obama, a heurté des piétons avec un véhicule utilitaire de location. 11 personnes sont blessées selon les médias américains, 8 sont mortes.

Plusieurs personnes ont été blessées par l’attentat terroriste mardi après-midi dans le sud de Manhattan, ont indiqué les médias new-yorkais.

La police n’a pas immédiatement confirmé qu’il y avait des blessés, indiquant simplement dans un tweet qu’une personne n’avait été arrêtée. Pourtant, selon la chaîne NBC, « plusieurs personnes sont mortes et plusieurs personnes sont blessées », et le terroriste, que de nombreux témoins ont entendu hurler Allahou Akbar au moment de sortir de son véhicule, a été arrêté par la police qui a tiré.

Mayor’s been briefed on extremely preliminary info. NO active threat. https://t.co/stFPJ01eo4

— Eric Phillips (@EricFPhillips) 31 octobre 2017

D’après ABC, un camion aurait heurté ses victimes sur une piste cyclable avant de finir sa course dans un bus scolaire transportant des personnes handicapées.

Les faits étaient terminés vers 16H00 (20H00 GMT) et « il n’y a plus de menace active », a tweeté un porte-parole de la mairie.

NBC News: A picture from the scene of the incident in lower Manhattan New York following reports of a shooting. Courtesy @NYPDSpeechley pic.twitter.com/ppeMxzJ1l6

— Tom Winter (@Tom_Winter) 31 octobre 2017

Le terroriste s’appelle Sayfullo Saipov, migrant musulman de 29 ans d’Uzbekistan, né au Pakistan.
Sayfullo Saipov

Dans le camion de location, une note d’allégeance à l’Etat Islamique a été retrouvée.

On le voit ici sortir du camion accidenté :





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 11 invités