Mariage temporaire et coutumier en droits musulman et arabe

Critique du Coran et ses versets - Chronologie - Histoire - Versets abrogés, Critique constructive des hadiths - quel apport dans la vie d'un musulman ? La réalité de la charia et de ses horreurs un peu partout dans le monde. Comment l'islam règle la vie des gens - comment les religieux oppressent le peuple
sami
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 71
Enregistré le : mer. 9 août 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Mariage temporaire et coutumier en droits musulman et arabe

Message non lupar sami » dim. 17 août 2008 11:43

Si cela vous intéresse, vous pouvez consulter et télécharger mon article sur le mariage temporaire et coutumer en droits musulman et arabe dans mon site sous:

http://www.sami-aldeeb.com/articles/view.php?id=288




sami
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 71
Enregistré le : mer. 9 août 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Mariage temporaire et coutumier en droits musulman et ar

Message non lupar sami » dim. 17 août 2008 13:36

sami a écrit :Si cela vous intéresse, vous pouvez consulter et télécharger mon article sur le mariage temporaire et coutumer en droits musulman et arabe dans mon site sous:

http://www.sami-aldeeb.com/articles/view.php?id=288
Pour télécharger, passer à http://www.sami-aldeeb.com/files/view.php?id=235




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20322
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re : Mariage temporaire et coutumier en droits musulman et a

Message non lupar yacoub » dim. 17 août 2008 17:33

Contre le mariage forcé
Le Conseil général met en place un protocole d’aide aux personnes victimes de la pratique du mariage forcé.

De nombreuses fillettes, adolescentes et jeunes femmes vivant en Seine-Saint-Denis sont chaque année contraintes au mariage avec un homme qu’elles n’ont pas choisi.
Les professionnels de l’action médicale, sociale et éducative sont de plus en plus fréquemment amenés à constater cette réalité dont les effets bouleversent complètement les personnes mineures ou majeures concernées et leur vie.

La violence qui leur est faite s’inscrit dans le vaste ensemble des violences envers les femmes et contre lesquelles le conseil général de la Seine-Saint-Denis a pris l’engagement de lutter.

Au regard de conséquences graves pour son équilibre psychologique et sa santé physique, il est en effet indispensable de soutenir dans sa décision l’adolescente ou la jeune femme qui veut s’y soustraire ainsi que celle qui veut en sortir.

Outre un accompagnement social, psychologique et juridique, le Conseil général peut lui assurer une prise en charge, un soutien financier et une aide à la recherche d’hébergement.
Cette démarche s’ajuste à la situation de la victime selon que celle-ci est mineure (jusqu’à 18 ans), jeune majeure (18 à 21 ans) ou majeure (plus de 21 ans). Avec le concours des associations spécialisées, des personnels de l’éducation nationale, des professionnels des secteurs socio-sanitaire et éducatif des villes, du procureur, des juges des enfants, le conseil général entend initier une dynamique d’aide aux personnes dans l’ensemble du département.
Un relevé précis de toutes les situations rencontrées et de leur mode de traitement par les services départementaux, la police et la justice permettra chaque année de progresser dans l’efficacité du protocole.

Cette initiative trouve un appui dans la loi votée le 4 avril 2006.
En application du principe que le mariage relève de la liberté individuelle, elle énonce clairement que le consentement de plein gré est requis non seulement pour son inscription à l’état civil sous peine d’annulation, mais aussi dans les relations sexuelles. Quand celles-ci sont imposées au sein d’un couple marié ou non, actuel ou séparé, elles sont qualifiées d’agressions et de viols. Ainsi est enfin pris en compte la réalité vécue dans leur esprit et leur chair, par les victimes d’un mariage forcé, de même que toutes les autres jeunes filles et femmes contraintes par les violences sexuelles de leur partenaire.

En Afrique subsaharienne, au Maghreb, en Turquie et en Asie du sudest où elle est la plus répandue, cette pratique est aussi de plus en plus fortement combattue par l’évolution des législations et des mentalités. Cela témoigne d’une prise de conscience : l’amélioration de la condition des femmes est un des facteurs essentiels au développement de la société. Persuadé qu’à terme toutes ces avancées réduiront les inégalités entre les peuples eux-mêmes, le Conseil général de la Seine-Saint- Denis par son action en faveur des femmes affirme sa solidarité avec tous les acteurs du progrès humain "ici" et "là-bas".




Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6711
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re : Mariage temporaire et coutumier en droits musulman et a

Message non lupar Georges » dim. 17 août 2008 17:55

le mariage temporaire est interdit chez les sunites, je crois.


"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6711
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Mariage temporaire et coutumier en droits musulman et arabe

Message non lupar Georges » ven. 29 août 2008 21:15

HADITHS SUNNITES CONCERNANT AL-MOUT'A




1er Hadith
‏ ‏و حدثنا ‏ ‏الحسن الحلواني ‏ ‏حدثنا ‏ ‏عبد الرزاق ‏ ‏أخبرنا ‏ ‏ابن جريج ‏ ‏قال قال ‏ ‏عطاء ‏
‏قدم ‏ ‏جابر بن عبد الله ‏ ‏معتمرا فجئناه في منزله فسأله القوم عن أشياء ثم ذكروا ‏ ‏المتعة ‏ ‏فقال ‏ ‏نعم ‏ ‏استمتعنا ‏ ‏على عهد رسول الله ‏ ‏صلى الله عليه وسلم ‏ ‏وأبي بكر ‏ ‏وعمر ‏
Ibn Uraij rapporte :

"Ati' a rapporté que Jabir ibn Abdoullah était venu pour faire al- Oumrah(petit pélerinage)et nous sommes allé en sa demeure, puis les gens l'ont questionné sur des choses Articleses et ensuite ils ont mentionné le mariage de jouissance(Al-Mout'a), sur quoi il(Jabir) a dit :

"Oui, nous avons profités de ce mariage provisoire durant la vie du Prophète(sas) et durant celle d'Abou Bakr et Omar."

- Sahih Mouslim Kitab al-Nikah, Hadith 2496 -

2ème Hadith
‏ ‏حدثني ‏ ‏حامد بن عمر البكراوي ‏ ‏حدثنا ‏ ‏عبد الواحد ‏ ‏عن ‏ ‏عاصم ‏ ‏عن ‏ ‏أبي نضرة ‏ ‏قال ‏
‏كنت عند ‏ ‏جابر بن عبد الله ‏ ‏فأتاه آت فقال إن ‏ ‏ابن عباس ‏ ‏وابن الزبير ‏ ‏اختلفا في ‏ ‏المتعتين ‏ ‏فقال ‏ ‏جابر ‏ ‏فعلناهما مع رسول الله ‏ ‏صلى الله عليه وسلم ‏ ‏ثم نهانا عنهما ‏ ‏عمر ‏ ‏فلم نعد لهما ‏
Abd an-Nadra rapporte :

J'étais en compagnie de Jabir, une personne est venue et a dit : "Il y a une différence d'avis entre Ibn Abbas et Ibn Zoubair concernant deux Mout'as (Tamattoul al Hajj et le mariage de jouissance)."

Alors, Jabir a dit : "Nous l'avons pratiqué durant la vie du Messager d'Allah(sas) et ensuite Omar nous a interdit de le pratiqué et nous n'y avons plus jamais recouru."

- Sahih Mouslim kitab al-Hajj, Hadith 2192-

Petite parenthèse :

J'ai lu dernièrement que Mohammed Patel (webmaster Islamfr et professeur de religion) avait donné une explication concernant la pratique du mariage de jouissance (al-Mout'a) par certains compagnons durant les Califats d'Abou Bakr et d'Omar, malgré le fait que ce soit le prophète(sas) qui l'aurait interdit:

Voici son explication
- "Au sujet des Traditions qui relatent que certains Compagnons affirment avoir pratiqué al-Mout'a durant la période de Califat de Abou Bakr et de Omar.

L'Imâm Nawawi explique que cela était dû au fait que ces Compagnons n'avait pas eu connaissance de l'abrogation d'al-Mout'a qui avait été annoncée par le Prophète (sas) lui-même, abrogation qui a été rapportée par de nombreux Compagnons"-

Parmi ces hadiths que le frère Mohammed Patel a cité, je n'en citerais qu'un seul :

Ali rapporte :

"le Prophète Mohammed (sas) a interdit al-Mout'a avec les femmes le jour de la bataille de Khaybar"

Fin de parenthèse

Analysons cette explication donnée par le frère Mohammed Patel qui cite l'imam Nawawi
- 1. Si l'on en croit le hadith cité, al-Mout'a aurait été interdit par le prophète(sas) le jour de la bataille de Khaybar.

- 2. Si al-Mout'a a été réelement interdit le jour de la bataille de Khaybar, c'est-à-dire la 7ème année de l'Hégire, donc 3 années avant le décès de notre Saint prophète(sas) et qu'on y additionne les 2 années du Califat d'Abou Bakr , en tout 5 années se seraient écoulées depuis la supposée interdiction jusqu'au début du Califat d'Omar.

- 3. Donc, il aurait fallut 5 années à certains compagnons et surtout à Jabir ibn Abdoullah qui est le compagnon cité dans les hadiths plus haut pour prendre connaissance de l'interdiction d'al-Mout'a ?!

Mohammed Patel ou plutôt l'imam Nawawi ne peut pas affirmer cela, s'il veut rester crédible.

Car Jabir ibn Abdoullah était un compagnon qui a rapporté un très grand nombre de hadith et notamment, ceux que les musulmans sunnites considèrent comme les plus purs, mais en plus, il était présent lors de la bataille de Khaybar et il ne quitta plus le prophète(sas) depuis le décès de son père.

- De sa propre affirmation, Jabir ibn Abdoullah rapporte qu'il a participé à toutes les batailles avec le prophète(sas) sauf celles de Badr et Ouhoud car il était encore trop jeune pour y participer.

Voici le hadith
‏ ‏حدثنا ‏ ‏زهير بن حرب ‏ ‏حدثنا ‏ ‏روح بن عبادة ‏ ‏حدثنا ‏ ‏زكرياء ‏ ‏أخبرنا ‏ ‏أبو الزبير ‏ ‏أنه سمع ‏ ‏جابر بن عبد الله ‏ ‏يقولا ‏
‏غزوت مع رسول الله ‏ ‏صلى الله عليه وسلم ‏ ‏تسع عشرة غزوة قال ‏ ‏جابر ‏ ‏لم أشهد ‏ ‏بدرا ‏ ‏ولا ‏ ‏أحدا ‏ ‏منعني أبي فلما قتل ‏ ‏عبد الله ‏ ‏يوم ‏ ‏أحد ‏ ‏لم أتخلف عن رسول الله ‏ ‏صلى الله عليه وسلم ‏ ‏في غزوة قط ‏
Jabir Ibn Abdoullah rapporte :

"J'ai combattu en compagnie du messager d'Allah (sas) dans 19 batailles."

Jabirajoute : "Je n'ai pas participé à la bataille de Badr et à la bataille d'Ouhoud car mon père m'avait empêché (trop jeune). Après qu'Abdoullah, mon père ait été tué le jour d'Ouhoud, je n'ai jamais quitté le messager d'Allah (sas) et j'ai participé à chaque bataille."

- Sahih Mouslim, Kitab Al-Jihad Wa al Siyar hadith 4462

- 1. Si cette interdiction avait été réelement faite le jour de la bataille de Khaybar, Jabir ibn Abdoullah aurait automatiquement pris connaissance de cette interdiction. Il y était présent et ne quitta jamais le prophète(sas).

- 2. Si cette interdiction avait été réelement faite a un autre moment que le jour de la bataille de Khaybar, Jabir ibn Abdoullah en aurait eu connaissance aussi.

- 3. Alors, comment se fait-il que Jabir ibn Abdoullah ai dit :

"Oui, nous avons profités de ce mariage provisoire durant la de vie du Prophète(sas) et durant celle d'Abou Bakr et Omar."

- Sahih Muslim kitab al-Nikak, Hadith 2496-

et

" Nous l'avons pratiqué durant la vie du Messager d'Allah(sas) et ensuite Omar nous a interdit de le pratiqué et nous n'y avons plus jamais recouru."

- Sahih Mouslim kitab al-Hajj, Hadith 2192-

Conclusion : l'explication donnée par l'imam Nawawi et reprise par Mohammed Patel est Caduque .

3ème Hadith
‏ ‏حدثنا ‏ ‏مسدد ‏ ‏حدثنا ‏ ‏يحيى ‏ ‏عن ‏ ‏عمران أبي بكر ‏ ‏حدثنا ‏ ‏أبو رجاء ‏ ‏عن ‏ ‏عمران بن حصين ‏ ‏رضي الله عنهما ‏ ‏قال ‏
‏أنزلت ‏ ‏آية المتعة ‏ ‏في كتاب الله ففعلناها مع رسول الله ‏ ‏صلى الله عليه وسلم ‏ ‏ولم ينزل قرآن يحرمه ولم ينه عنها حتى مات قال ‏ ‏رجل ‏ ‏برأيه ما شاء ‏
فتح الباري بشرح صحيح البخاري
تقدم شرحه وأن المراد بالرجل في قوله هنا " قال رجل برأيه ما شاء " هو عمر . ‏

Imran Ibn Hussein rapporte :

" Le verset du Mout'a a été Révélé dans le Livre d'Allah, ainsi nous l'avons fait avec l'Envoyé d'Allah, et rien n'a été révélé dans le Coran qui le rendit illégal, et il ne l'a pas interdit( le prophète) jusqu'à sa mort. (Mais) un homme a exprimé ce que suggerait son propre esprit ."

Dans le commentaire de Fath al-Bari, ibn Hajar dit :
Cet homme qui a exprimé son propre avis sur al-Mout'a est Omar.

- Sahih Boukhari, Tafsir al-Qur'an Hadith 4156-

Le même Hadith rapportant que c'est le Calife Omar qui exprima l'interdiction du Mariage temporaire(al-Mouta'a) et non pas le Saint Prophète Mohammed(sas) est rapporté dans le Tafsir al-Kabir de l'Imam Sunnite Ar-Razi :



Référence Sunnite : Tafsir al-Kabir, Volume 10, page 49

Quel est ce verset qui rendit licite al-Mout'a ?
- C'est le verset n° 87 de la Sourate al-Ma'idah qui figure dans le Hadith ci-dessous :

4ème Hadith
‏ ‏حدثنا ‏ ‏عمرو بن عون ‏ ‏حدثنا ‏ ‏خالد ‏ ‏عن ‏ ‏إسماعيل ‏ ‏عن ‏ ‏قيس ‏ ‏عن ‏ ‏عبد الله ‏ ‏رضي الله عنه ‏ ‏قال ‏
‏كنا نغزو مع النبي ‏ ‏صلى الله عليه وسلم ‏ ‏وليس معنا نساء فقلنا ألا نختصي فنهانا عن ذلك فرخص لنا بعد ذلك أن نتزوج المرأة بالثوب ثم قرأ
‏يا أيها الذين آمنوا لا تحرموا طيبات ما أحل الله لكم

Abdullah (ibn Massoud) rapporte :

"Nous avions l'habitude de participer aux batailles menées par l'Apôtre d'Allah(sas) et nous n'avions rien (aucunes épouses) avec nous. Ainsi, nous lui avons dit, " devrons-nous nous châtrer ? "
Il nous a interdits cela et nous a alors permis d'épouser des femmes par contrat provisoire et il nous a récité :

"O les croyants: ne déclarez pas illicites les bonnes choses qu'Allah vous a rendues licites. Et ne transgressez pas. Allah, n'aime pas les transgresseurs. (al-Ma'idah verset 87)

- Sahih Al-Boukhari, al-Nikah Hadith 4249 -

Conclusion :
1. Le verset rendant licite al-Mout'a fut révélé et aucun verset ne le rendit illicite par la suite.

2. C'est bien Omar qui s'inspira de son propre avis concernant al-Mout'a et l'interdit.

Maintenant, voici un hadith relaté dans pas moins de 6 ouvrages moins connus et réputés que le Sahih Mouslim, mais qui restent néanmoins des sources sunnites incontestables et surtout Fath al-Bari d'al-Hafiz Ibn Hajar al-Asqalani.

5ème Hadith

D'après Ali ibn Abi Talib(ra) qui a dit cette parole :

" Si Omar n'avait pas interdit le Mariage Temporaire(al-Mouta'a) personne n'aurait commis la fornication excepté un pervers."

- Fath al-Bari, Volume 9, page 141 (Ibn Hajar al-Asqalani)

- Tafsir al-Kabir, Volume 10, page 50 (Al-Fakhr ar-Razi)

- Kanz al-Ammal, Volume 8, page 293 (Al Moutaqi)

- Al-Iqd Al-Farid, Volume 2, page 139

- Al-Nihaya, Volume 2, page 249 (Ibn al-Athir)

- Al-Faiq, Volume 1, page 331 (Al-Zamakhshari)

- Lisanou Al-Arab, Volume 19, page 166 (Ibn Mandhour)

Conclusion :
- les Hadiths précités confirment :

1. Que le Mariage Temporaire fut rendu licite par le prophète(sas) après révélation Divine et qu'aucune autre révélation ne l'a interdit par la suite

2. Que le mariage Temporaire(al-Mout'a) fut pratiqué par Jabir ibn Abdoullah durant la vie du prophète(sas) mais également durant le Califat d'Abou Bakr et Omar.

3. Que d'après Jabir ibn Abdoullah ce n'est pas le prophète(sas) qui interdit ce type de mariage, mais bien Omar le 2ème Calife.

4. Que l'éventuelle ignorance de Jabir Ibn Abdoullah concernant l'interdiction d'al-Mout'a est impossible puisqu'il était présent lors de sa "prétendue interdiction".

5. Que la position de l'Imam Ali(as) sur l'interdiction d'al-Mout'a par Omar était claire et que seul un pervers aurait commis l'adultère si ce mariage n'avait été interdit par Omar.

Que l'on soit Chiite ou Sunnite, nous savons tous que le prophète(sas) l'a autorisé.

La divergence porte sur son interdiction les Sunnites disent que le prophète(sas) l'a interdit après l'avoir autorisé, les Chiites disent que le prophète(sas) l'a autorisé mais ne l'a pas interdit et que c'est Omar qui l'a interdit.

Les Chiites se basent sur leurs propres Hadiths et confortent leurs positions par rapport aux Hadiths Sunnites qui se rejoignent concernant l'interdiction d'Omar et non du prophète(sas).

Souvent le discours réducteur des frères Sunnites consiste à dire qu'al-Mout'a est une débauche ou une légitimation de l'adultère. Ce discours n'est pas seulement réducteur mais résume à dire que le prophète(sas) aurait autorisé une débauche ou aurait légitimé un adultère, ce qui devient un Blasphème.


--------------------------------------------------------------------------------


"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

Avatar du membre
goul
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 709
Enregistré le : mar. 17 oct. 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Mariage temporaire (fatawaislam)

Message non lupar goul » lun. 8 déc. 2008 21:39

http://www.fatawaislam.com/index.php?op ... Itemid=831

Le mariage à l’étranger avec l’intention de divorcer, et le mariage temporaire

Q : Certains musulmans partent à l’étranger pour poursuivre leurs études et pour d’autres motifs. Leur est-il permis de se marier avec l’intention de divorcer ? Quelle est la différence entre ce mariage et le mariage temporaire (Mut’a) ? Je vous prie de bien vouloir m’expliquer ce point, qu’Allah vous accorde la réussite.

R : Le mariage à l’étranger contient d’immenses méfaits et un grand danger. Il n’est permis de voyager à l’étranger qu’avec des conditions précises, car ce genre de voyage expose la personne à la mécréance et à de nombreux péchés, comme la consommation d’alcool, l’adultère, etc. C’est pour ces raisons que les savants musulmans disent que le voyage dans des pays non musulmans est interdit, en application du hadith du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui :

« Je désavoue tout musulman vivant parmi les mécréants. »[1]

Résider dans les pays des mécréants comporte un immense danger, que le motif soit le tourisme, les études, le commerce ou autre chose. Ces jeunes voyageurs, issus du collège ou du lycée, qui vont là-bas pour poursuivre leurs études s’exposent à ce grand danger. Il est du devoir du gouvernement, qu’Allah l’aide, de leur assurer de bonnes conditions pour effectuer leurs études dans le pays, et de ne pas leur permettre de voyager à l’étranger.

Ce genre de voyage a engendré de nombreux méfaits comme l’apostasie, la tolérance des péchés comme l’adultère et la consommation d’alcool, et le pire est l’abandon de la prière. Ceci est bien connu de ceux qui vont à l’étranger, sauf ceux à qui Allah a fait miséricorde et qui sont très peu nombreux. Les voyages ne doivent avoir pour motif que l’appel des gens à l’islam (Da’wa) ou la spécialisation dans des domaines nécessaires pour l’état islamique, et ils ne doivent être permis qu’aux hommes connus par leur religion, leur croyance, leur science, et leur vertu. Ces derniers doivent rester droits, appeler les gens à la religion d’Allah en se basant sur des preuves évidentes, et apprendre ce pourquoi ils ont été envoyés. Les études qu’on peut poursuivre dans ces pays mécréants doivent être seulement des matières nécessaires, pour lesquelles il n’y a pas de professeurs et que l’on ne puisse pas les faire venir dans le pays [d’origine]. Je rappelle qu’il faut veiller à ce que la personne qui part étudier ait les quatre critères auxquels j’ai fait allusion précédemment.

Concernant le mariage avec l’intention de divorcer, les savants ont des avis différents sur ce sujet. Certains l’ont détesté comme Al-Awzâcî, qu’Allah lui fasse miséricorde, car ils pensent que ce mariage est semblable au mariage temporaire (Mut’a), et qu’il est par conséquent interdit. Cependant, la majorité des savants, comme l’a dit Ibn Qudâma dans Al-Mughnî, pensent que ce mariage est permis, si cette intention n’est connue que d’Allah et qu’elle n’est pas une condition. C’est le cas d’un homme qui voyage pour effectuer des études ou pour accomplir des travaux, et qui craint de commettre l’interdit (l’adultère) ; alors, il peut se marier même avec l’intention de divorcer une fois qu’il termine sa mission. Cet avis est le plus probable si l’intention est entre lui et Allah, sans en faire une condition dans l’acte de mariage, ni en informer la femme ou son tuteur.

La plupart des savants pensent en effet qu’il n’y a pas de mal à faire ce genre de mariage, et que celui-ci n’est pas semblable au mariage temporaire, car dans ce cas, l’intention se fait entre lui et Allah, sans que ce soit une condition dans l’acte. Par contre, dans le mariage temporaire, on pose clairement lors de l’établissement de l’acte entre l’homme et la femme ou sa famille, que le mariage se fera pour un ou deux mois, ou un ou deux ans. Il est considéré comme étant illicite par l’unanimité des savants à l’exception des râfidites[2]. Ce mariage était permis au début de l’islam, puis Allah l’a abrogé et l’a interdit jusqu’au jour de la Résurrection comme ceci a été établi dans des hadiths authentiques émanant du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui.

Il est permis à un étudiant, à un diplomate ou à une personne voyageant dans les pays mécréants pour un motif valable de se marier avec l’intention de divorcer s’ils désirent retourner dans leur pays. Cependant, il vaut mieux éviter cette intention car ceci est meilleur pour la religion et cela fait sortir la personne de la divergence des savants. De plus, cette intention n’est pas nécessaire puisque rien n’empêche le mari de divorcer s’il y voit un intérêt, même s’il n’en avait pas l’intention au moment du mariage.


Fatwa de Cheikh Ben Baz

Recueil de Fatwas et d’Articles Divers, volume 5, pages 41-43.


[1] Rapporté par Abû Dâwûd dans le chapitre du combat (n°2645), par At-Tirmidhî dans le chapitre des biographies (n°1604), et par An-Nassâ’î dans le chapitre du partage (n°8/36).

[2] Les chiites extrémistes.



Avatar du membre
sofasurfer
Sous-lieutenant Virtuel
Sous-lieutenant Virtuel
Messages : 2871
Enregistré le : dim. 14 sept. 2008 19:41
Localisation : France
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Mariage temporaire (fatawaislam)

Message non lupar sofasurfer » lun. 8 déc. 2008 21:47

C'est une forme licite de tourisme sexuel...


Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles

W. Shakespeare

Avatar du membre
AliadArrakis
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1500
Enregistré le : dim. 7 déc. 2008 00:16
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Mariage temporaire (fatawaislam)

Message non lupar AliadArrakis » lun. 8 déc. 2008 22:27

sofasurfer a écrit :C'est une forme licite de tourisme sexuel...
Tu l'as dit. :roll:

Le pire, c'est que la femme aurait pu croire à la sincérité de son mari (temporaire :? ) musulman. Si jamais elle savait qu'il avait l'intention de divorcer à la fin de son séjour...

J'ai jeté un coup d'oeil sur le site mis en lien. Ce n'est pas le premier site de ce genre que je lis, mais j'en suis toujours bouche bée.

C'est horrible, toutes ces hypocrisies au nom d'un soi-disant Allah. :x


"L'esprit est comme le bois et la pierre. C'est comme si quelqu'un peignait de sa propre main des dragons et des tigres, et s'effrayait à leur vue."
Traité de Bodhidharma, Mélanges I, L'esprit créateur

Avatar du membre
sofasurfer
Sous-lieutenant Virtuel
Sous-lieutenant Virtuel
Messages : 2871
Enregistré le : dim. 14 sept. 2008 19:41
Localisation : France
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Mariage temporaire (fatawaislam)

Message non lupar sofasurfer » lun. 8 déc. 2008 23:15

C'est effectivement du délire, toutes les jurisprudences islamiques sont tournées systématiquement a l'avantage de l'homme...

Comme si le coran n'était pas assez discriminatoire envers les femmes!


Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles

W. Shakespeare

Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6711
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Mariage temporaire (fatawaislam)

Message non lupar Georges » mar. 9 déc. 2008 16:10



"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928


Avatar du membre
lellou
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 757
Enregistré le : lun. 17 déc. 2007 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Mariage temporaire (fatawaislam)

Message non lupar lellou » mer. 10 déc. 2008 12:32

L’islam autorise, justifie et appuie le machisme ! La connerie des hommes ! Si une mécréante est utilisée allah ne serait pas mécontent !

Et après ça se croit supérieur aux autres !

Amicalement,


let's breathe

lorie
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 7912
Enregistré le : jeu. 7 avr. 2005 09:57
Localisation : Merci de supprimer définitivement mon compte
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Mariage temporaire (fatawaislam)

Message non lupar lorie » mer. 10 déc. 2008 13:28

lellou a écrit :L’islam autorise, justifie et appuie le machisme ! La connerie des hommes ! Si une mécréante est utilisée allah ne serait pas mécontent !

Et après ça se croit supérieur aux autres !

Amicalement,

Oui cela fait peur ma chérie .. mais le pire c'est que tant que la majorité des femmes accepteront ces traitements les hommes en profiteront

Combien de femmes ne disent rien et acceptent leur sort en disant que c'est allah qui veut cela ???

Combien de femmes acceptent parce que c'est la religion ????

C'est cela le pire ... c'est que la majorité des femmes acceptent tout cela



Avatar du membre
AliadArrakis
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1500
Enregistré le : dim. 7 déc. 2008 00:16
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Mariage temporaire (fatawaislam)

Message non lupar AliadArrakis » mer. 10 déc. 2008 22:47

lorie a écrit :
lellou a écrit :L’islam autorise, justifie et appuie le machisme ! La connerie des hommes ! Si une mécréante est utilisée allah ne serait pas mécontent !

Et après ça se croit supérieur aux autres !

Amicalement,

Oui cela fait peur ma chérie .. mais le pire c'est que tant que la majorité des femmes accepteront ces traitements les hommes en profiteront

Combien de femmes ne disent rien et acceptent leur sort en disant que c'est allah qui veut cela ???

Combien de femmes acceptent parce que c'est la religion ????

C'est cela le pire ... c'est que la majorité des femmes acceptent tout cela
C'est tout un système d'endoctrinement et de conditionnement qui empêche à l'esclave à se libérer de son maître.

Sans compter qu'elles se font plus de mal entre-elles que l'homme sur elles. C'est souvent la mère qui fait reproduire à sa fille le schéma qu'on lui a inculqué, et la belle-mère à sa belle-fille, dans un esprit (inconscient?) de vengeance par rapport à sa propre condition. Dans ce cas, le schéma maternel est nocif pour ces filles, car perpétue ce cycle vicieux.

Parfois, je me demande si les pire ennemis du féminisme ne sont pas des femmes. :roll:


"L'esprit est comme le bois et la pierre. C'est comme si quelqu'un peignait de sa propre main des dragons et des tigres, et s'effrayait à leur vue."
Traité de Bodhidharma, Mélanges I, L'esprit créateur



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités