Espagne:opération dans les milieux islamistes,6 arrestations

Critique du Coran et ses versets - Chronologie - Histoire - Versets abrogés, Critique constructive des hadiths - quel apport dans la vie d'un musulman ? La réalité de la charia et de ses horreurs un peu partout dans le monde. Comment l'islam règle la vie des gens - comment les religieux oppressent le peuple
Avatar du membre
Invité
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Espagne:opération dans les milieux islamistes,6 arrestations

Message non lupar Invité » mar. 20 janv. 2009 14:29

Espagne: opération dans les milieux islamistes, six arrestations

Le ministre espagnol de l'Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba, a confirmé mardi que six personnes avaient été arrêtées dans la matinée à Barcelone (nord-est) dans une opération menée dans les milieux islamistes. Lire la suite l'article

Ces six personnes, d'origine pakistanaise, sont notamment soupçonnées de "fraude", a indiqué M. Rubalcaba à la presse, lors d'un déplacement en Cantabrie (nord).

Une source proche de l'enquête avait dans un premier temps indiqué que dix personnes avaient été arrêtées dans plusieurs provinces espagnoles, dont six à Barcelone, mais le ministre n'a pas fait état d'autres arrestations, pas plus que le juge en charge de l'enquête, Baltasar Garzon.

Ces six personnes venaient de différentes régions d'Espagne et étaient réunies au moment de leur arrestation, selon une source judiciaire consultée par l'AFP, qui a précisé que l'opération était "toujours en cours" mardi après-midi.

Elles sont soupçonnées de "participation au financement" d'activités terroristes, notamment d'avoir commis des vols pour envoyer de l'argent au Pakistan, selon cette source.

Plusieurs opérations ont déjà été menées en Espagne dans les milieux islamistes, particulièrement en Catalogne (nord-est).

En octobre 2008, douze personnes, onze Marocains et un Algérien, soupçonnés d'avoir couvert et aidé à fuir des individus impliqués dans les attentats du 11 mars 2004 à Madrid (191 morts), avaient été arrêtées.

Début 2008, la garde civile avait démantelé un groupe d'islamistes radicaux, majoritairement pakistanais, soupçonnés de préparer un attentat à Barcelone (nord-est).

Ce coup de filet avait conduit à l'interpellation de 15 personnes, dont 12 Pakistanais et 2 Indiens. Des composants servant à la fabrication d'explosifs et de bombes avaient été retrouvés.

En juin de la même année, huit islamistes présumés algériens, soupçonnés d'être liés à l'organisation Al-Qaïda au Maghreb islamique, avaient été interpellés à Castellon (est), Barcelone (nord-est) et Pampelune (nord).
fr.news.yahoo.com




Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6711
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Espagne:opération dans les milieux islamistes,6 arrestations

Message non lupar Georges » mar. 20 janv. 2009 15:42

En France aussi les islamistes sont arrêtés.

Terrorisme: 80 islamistes et quatre responsables etarras présumés interpellés en 2008, selon MAM
AP | 19.01.2009 | 12:51
La ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a annoncé lundi que 80 "activistes islamistes" ont été interpellés en France en 2008, tandis que leurs "filières de recrutement ou d'entraînement pour le djihad" ont été demantelées.

Lors de la présentation de ses voeux, Mme Alliot-Marie a par ailleurs noté que la police française avait interpellé "quatre des six etarras les plus recherchés (...), dont ses deux plus hauts dirigeants", citant Mikel de Garikoïtz Aspiazu, dit "Txeroki", et Aitzol Iriondo Yarza dit "Gurbitz", chefs militaires présumés de l'ETA. AP

Pas de liberté aux ennemis de la liberté :axe:


"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6711
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Espagne:opération dans les milieux islamistes,6 arrestations

Message non lupar Georges » mar. 3 févr. 2009 16:54

Espagne: Arrestations liées à Al-Qaïda

La police espagnole a arrêté une dizaine de personnes soupçonnées de soutenir la mouvance islamiste Al-Qaïda, rapportent mardi des médias espagnols citant des sources policières. Les opérations ont été menées à Barcelone et Valence. Les suspects seraient impliqués dans la fabrication de faux papiers. "Je peux seulement confirmer qu'une opération est en cours en relation avec l'islamisme", a déclaré un porte-parole de la police nationale. Des opérations pourraient suivre dans d'autres régions d'Espagne. L'Espagne a été en mars 2004 le théâtre de l'attaque islamiste la plus meurtrière sur le sol européen. L'explosion de quatre bombes dans des trains de banlieue de Madrid avait fait 191 morts et 1 800 blessés, trois jours avant des élections législatives.

http://www.lejdd.fr/cmc/scanner/interna ... html?popup


"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20322
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Espagne:opération dans les milieux islamistes,6 arrestations

Message non lupar yacoub » sam. 19 août 2017 15:18

Al-Andalus : l’Espagne, cible historique des réseaux jihadistes

Par Frédéric Autran — 18 août 2017 à 20:56

Un jihadiste français de l’Etat islamique menaçant l’Espagne, en janvier 2016. 

Un jihadiste français de l’Etat islamique menaçant l’Espagne, en janvier 2016.  Photo DR

L’EI, comme Al-Qaeda, nostalgiques de la domination musulmane dans la péninsule Ibérique, menaçaient de plus en plus le pays présent dans la coalition.

Al-Andalus : l’Espagne, cible historique des réseaux jihadistes


La vidéo de propagande remonte à janvier 2016. On y voit cinq jihadistes de l’Etat islamique exécuter d’une balle dans la tête cinq hommes présentés comme des espions. Vêtu d’un treillis militaire, longues boucles blondes dépassant de sa cagoule, un seul des bourreaux prend la parole. En français. Il promet de futures attaques contre les «mécréants», mentionne les attentats de Paris survenus deux mois plus tôt. Il parle aussi de l’Espagne et du Portugal, promettant de «récupérer Al-Andalus», nom donné à la péninsule Ibérique sous domination musulmane du début du VIIIe siècle à la chute du royaume de Grenade en 1492, épilogue de la Reconquista catholique. «Aucun musulman ne peut oublier Cordoue ou Tolède. Il y a beaucoup de musulmans fidèles et sincères qui jurent qu’ils reviendront à Al-Andalus», lance le jihadiste francophone, pistolet à la main.

Cette référence à Al-Andalus dans la propagande terroriste n’est ni récente ni un cas isolé. Avant l’EI, Al-Qaeda y recourrait aussi. Quelques semaines après les attentats du 11 Septembre, Ben Laden y faisait ainsi allusion : «Nous ne laisserons pas la tragédie d’Al-Andalus se répéter en Palestine.»

Enclaves


Le parallèle avec le Proche-Orient trahit une lecture volontairement parcellaire de cette période. Car si, du point de vue historique, Al-Andalus incarne la splendeur culturelle et politique de l’islam, les groupes terroristes l’associent presque exclusivement au concept d’«occupation». «Le jihadisme perçoit l’Espagne comme l’occupante illégitime d’Al-Andalus, une terre qui appartient à la communauté islamique et qui a été arrachée et occupée par les infidèles», écrit jeudi dans le quotidien espagnol La Razon Manuel R. Torres, professeur de science politique à l’université Pablo-de-Olavide à Séville.

Spécialiste du terrorisme, Torres et son équipe comptabilisent depuis plusieurs années les références à l’Espagne dans la propagande jihadiste. Les chiffres records de 2016 témoignent d’un vif regain d’intérêt, avec au moins 44 occurrences (dont une vingtaine liées à Al-Andalus), contre 23 en 2015 et moins de 15 les trois années précédentes. En juillet 2016, quatre jours après l’attentat de Nice et plus d’un an avant l’attaque à Barcelone, Al-Wara’a, l’une des agences de propagande de Daech, émet la menace la plus directe à l’encontre de l’Espagne, appelant à «frapper les criminels espagnols partout», et notamment «les villes, les discothèques et les marchés». Le communiqué, très concret, recommande d’utiliser «des bombes, des mitrailleuses, des voitures et camions-béliers, de faire couler des bateaux, détourner des trains et des avions ou contaminer l’eau et la nourriture avec des insecticides toxiques». Le texte conclut en appelant les musulmans «loyaux» de pays comme «le Maroc, la Tunisie, l’Algérie, la Mauritanie ou la Libye» à «capturer et décapiter» des Espagnols.

L’allusion au Maroc n’a rien d’anecdotique. Les deux enclaves espagnoles en territoire marocain, Ceuta et Melilla, reviennent régulièrement dans la propagande jihadiste comme un autre exemple d’occupation espagnole. Vendredi après-midi, la police catalane a précisé que trois des terroristes présumés arrêtés après l’attaque de Barcelone étaient marocains. Le quatrième, de nationalité espagnole, serait né à Melilla.

Formation

Enfin, outre son «occupation» supposée d’Al-Andalus, Ceuta et Melilla, la participation de l’Espagne dans la coalition internationale contre l’EI nourrit aussi la propagande jihadiste. Le rôle de Madrid reste pourtant limité. Selon le ministère espagnol de la Défense, 484 militaires et 25 policiers de la Guardia Civil sont déployés en Irak, où ils assurent essentiellement la formation des forces de sécurité du pays. L’Espagne a formé 46 bataillons, soit plus de 20 000 militaires irakiens, et déminé 34 000 tonnes d’engins explosifs. Le tout pour un budget de 153 millions d’euros depuis 2015, loin des 360 millions dépensés par la France dans le cadre de la coalition anti-Daech pour la seule année 2016. Via son agence de propagande Amaq, l’EI a revendiqué dès jeudi soir l’attentat de Barcelone, précisant que l’opération avait été «menée en réponse aux appels à cibler les Etats de la coalition» opérant en Irak et en Syrie.
Frédéric Autran





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités