L'islam, une secte?

Critique du Coran et ses versets - Chronologie - Histoire - Versets abrogés, Critique constructive des hadiths - quel apport dans la vie d'un musulman ? La réalité de la charia et de ses horreurs un peu partout dans le monde. Comment l'islam règle la vie des gens - comment les religieux oppressent le peuple
Avatar du membre
AliadArrakis
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1500
Enregistré le : dim. 7 déc. 2008 00:16
Gender : None specified
Status : Hors ligne

L'islam, une secte?

Message non lupar AliadArrakis » mer. 25 mars 2009 23:00

En surfant un peu sur le net, j'ai découvert cette page-ci sur un site anti-sectes

Voici le lien :

http://www.info-sectes.org/islam/islam.htm

Et pour les paresseux, je donne ici le texte intégral :mrgreen:
l'Islam, une secte?

... ordre du Coran :
"S'ils se détournent, saisissez-les, tuez-les, partout où vous les trouverez"

Abd-Al-Haqq (Serviteur de la Vérité)



Impertinence?

Poser cette question peut sembler d'une coupable impertinence. Mais ce n'est là qu'une apparence et c'est surtout ignorer les écrits de Jean Damascène.

Jean Damascène est né vers 640 à Damas. Il portait le nom arabe de Mansour. Il devint administrateur des finances de la ville de Damas, qui avait dû capituler en 635 devant l'envahisseur musulman.

Il se retira au monastère de Saint-Sabbas, près de Jérusalem où, après son ordination, il rédigea ses oeuvres théologiques. Il est mort vers 750, plus que centenaire. Honoré comme saint à la fois par les orthodoxes et par les catholiques, sa Source de la connaissance a servi de manuel de théologie jusqu'au XIII ème siècle, et il fut même rangé parmi les docteurs de l'Eglise par le pape Léon XIII en 1890.

Jean Damascène a qualifié l'Islam de 101ème secte chrétienne. A quel titre pouvait-il le faire? Pour répondre à cette question, il nous faut d'abord définir ce qu'est une secte.


Secte: aspect social

Pour le sociologue, la secte est un diverticule qui s'est séparé d'une Eglise-mère, et qui suit un processus évolutif qui la fait passer par des étapes assez clairement définies. Pour le juriste, et aussi le politicien, la secte est un mouvement qui est en infraction avec la législation, et plus particulièrement avec la législation concernant la protection des individus. Quant au théologien, il définit la secte comme une hérésie. Il y a enfin des mouvements sectaires qui ne se sont pas détachés d'une confession religieuse existante, mais qui naissent d'un conglomérat disparate de pensées et de pratiques religieuses variées. On préfère les appeler : nouvelles religiosités ou spiritualités nouvelles.

Sociologiquement, on ne peut qualifier l'Islam de secte chrétienne ; son fondateur, Mohammed (570-632), est né dans un milieu polythéiste, peut-être hénothéiste (un Dieu dominant). Cependant, lors de ses voyages en Syrie, Mohammed avait rencontré le moine chrétien Bahira. Plus tard à Marwa, près de la Mekke, il rencontrait souvent un esclave chrétien du nom de Djabr (Voir Sirâ du Prophète). Une de ses concubines qu'il prit en 629, Myriam, était chrétienne.

A la Mekke vivaient des Jufis, et Médine abritait trois ttribus juives constituant environ la moitié de la population, avant leur extermination. Khaïbar, située à quelque 250 km au nord de Médine, était une ville forte juive. Rayhana, une concubine que Mohammed prit en 627 était juive, ainsi que Saffiyya qu'il épousa en 629.

Bien qu'il n'y eut pas encore, à l'époque de Mohammed, de traduction complète de la Bible en arabe, les récits de l'Ancien comme du Nouveau Testament circulaient, mais aussi des fables talmudiques et des légendes tirées d'écrits chrétiens apocryphes.

L'Islam prit ainsi naissance dans un bouillon culturel qui englobait polythéisme et hénothéisme, judaïsme et christianisme, mais aussi zoroastrisme, voire hindouisme. En utilisant la terminologie d'aujourd'hui, Jean Damascène aurait dû qualifier l'Islam de religiosité nouvelle.

Juridiquement et politiquement, il faut distinguer entre Islam modéré et Islam fondamentaliste/intégriste, ce dernier seul portant atteinte à la législation concernant la protection des individus.


Le Coran

Le Coran contient aussi de nombreuses réminiscences bibliques. Il rend un vibrant hommage à la fois à le Torah (taurat) et à l'Evangile (Indjil). Il reconnaît que ces livres, descendus de Dieu, sont véridiques (Sourate 'Al `Imran, III.3) ; les musulmans doivent y croire (Sourates Al-Baqara, II.87 ; 'Al `Imran, III.84 ; An-Nisa', IV.136).

Le Coran témoigne de la naissance virginale de Jésus (Sourates Al-'Anbiya',XXI.91 ; At-Tahrim, LXVI.12), de sa messianité (III.45 ; IV.157), de son prophétisme (III.49 ; IV.157, 171 ; Al-Ma'ida, V.46, 75 ; Maryam, XIX.30), de sa vie sans péchés ( XIX.19 ; III.46) et le qualifie de Parole de vérité (XIX.34), de Parole de Dieu jeté en Marie (IV.171), de Verbe émané de Dieu (III.39, 45), d'Esprit émané de Dieu (IV.171 ; XXI.91 ; LXVI.12), mais sans reconnaître que Jésus est le Fils de Dieu.

Jean Damascène n'a pas seulement dénoncé cette dernière hérésie, mais encore celle qui déclare que la crucifixion était un faux-semblant (IV.157, 158). Ici encore, la doctrine coranique diverge fondamentalement de la foi chrétienne selon laquelle la crucifixion apporte au monde le salut. Non seulement le Nouveau Testament, mais déjà les prophéties de l'Ancien attestent cette doctrine fondamentale.

Une autre divergence concerne la résurrection de Jésus-Christ. Pour le Coran, dans les versets cités plus haut, Jésus est bien au ciel, auprès de Dieu ; il y a été élevé, mais sans passer par la mort et la résurrection.

Jean Damascène avait donc raison de qualifier l'Islam d'hérésie ou de secte chrétienne.


Secte: aspect juridique

Mais juridiquement, qu'en est-il ? Une caractéristique des sectes que relèvent les juristes, c'est l'assujettissement des adeptes à leur mouvement et la très grande difficulté à en sortir. Les mots "Islam" et "Musulman" signifient : soumission, sous-entendu : soumission à Dieu. C'est là une des injonctions de toutes les religions. Mais, dans l'Islam, cette soumission est essentiellement une soumission aux lois de la Communautés (la Umma), au sein de laquelle s'exerce une rigoureuse surveillance réciproque.


Islam et Christianisme

Aussi est-il difficile à un Musulman de sortir de son carcan religieux et adopter, par exemple, la foi chrétienne. Il est alors considéré comme un renégat ou apostat et encourt la vindicte de ses anciens coreligionnaires, conformément à cet ordre du Coran : "S'ils se détournent, saisissez-les, tuez-les, partout où vous les trouverez" (Sourate An-Nisa', IV.89).

Les milliers de musulmans algériens qui ont été assassinés ces derniers temps l'ont été parce qu'ils furent considérés, en raison de leur modération, de leur libéralisme, de leur ouverture comme des renégats de la foi coranique par les islamistes fondamentalistes fidèles à l'ordre coranique ci-dessus.

Il faut certes, faire le départ entre Musulmans modérés et Islamistes fondamentalistes / intégristes. Mais tout musulman qui prend le Coran à la lettre peut devenir intégriste !

On rétorquera en affirmant que le Coran est une religion tolérante et l'on invoquera les versets coraniques suivants : "A vous votre religion, à moi la mienne" (Al-Kafiruna, CIX.6) ou "Pas de contrainte en religion" (Al-Baqara, II.256) ou encore "Il est notre Seigneur et votre Seigneur...Notre Dieu qui est votre Dieu est unique" ( Al-Baqara, II.139 ; Al-`Ankabut, XXIX.46).

Mais ces versets n'ont que l'apparence de la tolérance, au regard de l'ordre de tuer les renégats qui changent de religion. De plus, le Coran méprise la foi chrétienne : "Les Chrétiens ont dit : Le Messie est fils de Dieu. Qu'Allah les anéantisse ! Ils sont tellement stupides" (At-Tauba, IX.30).

L'Islam peut donc, à juste titre, être qualifié de secte. La question qui se pose dès lors à nos autorités est de savoir si elles sont disposées à protéger les ex-musulmans comme elles protègent les transfuges des autres sectes ? Elles le devraient, que l'on considère l'Islam comme une religion ou comme une secte.

Abd-Al-Haqq
(Serviteur de la Vérité)



© 2000 : Tous droits réservés - http://www.vigi-sectes.org
Reproduit avec autorisation

islam en questions

Vous pouvez avoir plus d'information sur l'islam et le prophète Mohammed sur le site "l'islam en questions" ou, si vous lisez l'anglais, sur le site Answering-Islam


"L'esprit est comme le bois et la pierre. C'est comme si quelqu'un peignait de sa propre main des dragons et des tigres, et s'effrayait à leur vue."
Traité de Bodhidharma, Mélanges I, L'esprit créateur


bennani
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 249
Enregistré le : dim. 15 févr. 2009 14:14
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: L'islam, une secte?

Message non lupar bennani » jeu. 26 mars 2009 11:18

... ordre du Coran :
"S'ils se détournent, saisissez-les, tuez-les, partout où vous les trouverez"
Si on replace ce verset dans son contexte, on s'aperçoit que l' auteur de cet article est un malhonnête et que celui qui l' a collé dans ce forum est un borné inculte :sweatdrop:

Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur,
90. excepte ceux qui se joignent à un groupe avec lequel vous avez conclu une alliance, ou ceux qui viennent chez vous, le coeur serré d'avoir à vous combattre ou à combattre leur propre tribu. Si Dieu avait voulu, Il leur aurait donné l'audace (et la force) contre vous, et ils vous auraient certainement combattu. (Par conséquent,) s'ils restent neutres à votre égard et ne vous combattent point, et qu'ils vous offrent la paix, alors, Dieu ne vous donne pas de chemin contre eux.

91. Vous en trouverez d'autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu'on les pousse vers l'Association, (l'idolâtrie) ils y retombent en masse. (Par conséquent,) s'ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors saisissez-les et tuez les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné autorité manifeste.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19851
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: L'islam, une secte?

Message non lupar yacoub » jeu. 26 mars 2009 13:58

Grossier mernteur, :evil:
Explique nous les massacres des mahométans du XX siècle
La secte a soif de sang. En Algerie elle a fait 200 000 morts et elle continue

Le gourou n' a-t-il pas rendu Judenrein l' Arabie ?

Ni l' Algerie, ni la Libye n' ont de juifs mainteznant tellement la haine de la secte et forte à leur égard



Avatar du membre
AliadArrakis
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1500
Enregistré le : dim. 7 déc. 2008 00:16
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: L'islam, une secte?

Message non lupar AliadArrakis » jeu. 26 mars 2009 21:11

Je veux simplement ouvrir le débat (d'où le point d'interrogation, et je n'ai rien conclu du tout à ce sujet). Mais le forum semble mort pour l'instant :|

Je connais au moins le contexte de cette citation-là, mais aussi certaines interprétations de cheikhs qui ne sont pas nettes (est-ce qu'un apostat qui utilisent les médias pour critiquer l'islam doit être combattu et mis à mort? selon certains érudits oui, selon d'autres non)...D'ailleurs les exceptions ne me semblent pas modérés la cruauté de ces versets envers les ennemis.

Mais les faits est que dans la plupart des pays islamiques, les apostats sont punis de mort par la loi. Ils ont peut-être mal interprétés, mais il s'agit bien d'un comportement sectaire.

Et vu tout ce que j'ai lu concernant la vie des apostats de l'islam sur ce forum, et même dans des pays paisibles comme la France et la Belgique, il semble qu'il n'est pas toujours facile d'être un apostat de l'islam, au moins beaucoup moins facile qu'un apostat du catholicisme (même s'ils ne subissent pas d'appels au meurtre, au moins c'est ça).

Enfin, je n'adhère pas à cet article (mais des choses me font poser question), ni à l'esprit des auteurs de ce site, trop chrétiens à mon goût.


"L'esprit est comme le bois et la pierre. C'est comme si quelqu'un peignait de sa propre main des dragons et des tigres, et s'effrayait à leur vue."
Traité de Bodhidharma, Mélanges I, L'esprit créateur


Omicron
Caporal Virtuel
Caporal Virtuel
Messages : 120
Enregistré le : ven. 6 févr. 2009 00:14
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: L'islam, une secte?

Message non lupar Omicron » ven. 27 mars 2009 15:00

@ A Bennani,

je ne vois pas en quoi la suite des versets que vous citez serait de nature à me rassurer !
Il y a bien appel à massacre, que vous ne dénoncez pas, même si ce massacre est contingenté, et sujet à des exceptions.
Où est le respect basique de celui qui ne veut pas penser comme vous ? Allah vous a-t-il réellement donné une "autorité manifeste" sur eux ?
Ca fait froid dans le dos.


Ne pas croire en Dieu, ce n'est pas croire en Rien, c'est croire en N'importe Quoi. (G.K. Chesterton)
http://islampourlesnuls.wordpress.com/

Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6707
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: L'islam, une secte?

Message non lupar Georges » ven. 27 mars 2009 15:51

Image


"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

Avatar du membre
zOUnOUrs
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 885
Enregistré le : mer. 20 août 2008 08:00
Localisation : Lyon
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: L'islam, une secte?

Message non lupar zOUnOUrs » ven. 27 mars 2009 17:42

Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur,
90. excepte ceux qui se joignent à un groupe avec lequel vous avez conclu une alliance, ou ceux qui viennent chez vous, le coeur serré d'avoir à vous combattre ou à combattre leur propre tribu. Si Dieu avait voulu, Il leur aurait donné l'audace (et la force) contre vous, et ils vous auraient certainement combattu. (Par conséquent,) s'ils restent neutres à votre égard et ne vous combattent point, et qu'ils vous offrent la paix, alors, Dieu ne vous donne pas de chemin contre eux.

91. Vous en trouverez d'autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu'on les pousse vers l'Association, (l'idolâtrie) ils y retombent en masse. (Par conséquent,) s'ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors saisissez-les et tuez les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné autorité manifeste.
Bennani, le fait de rajouter la suite ne donne pas raison aux musulmans.

Je suis athée, je combat cette pensée monstrueuse propagée par le coran, la sunna, les hadiths etc... Donc je suis un combattants, donc les musulmans ont le droit de me tuer.
La paix n'existe que si on se soumet aux musulmans, que l'on abdique ou qu'on laisse faire. Si on reste neutre, cela veut dire qu'on ferme les yeux, on ne prend pas partit. Tout ceux qui prennent partit sont des comabttants.

Voilà, cela est à charge plus qu'autre chose, tu aurais dut t'abstenir de rajouter la suite en réalité.

Morale de ce verset : ce n'est pas seulement "tuez les tous" c'est "tuez les tous à partir du moment qu'ils font obstacle à l'islam, à son expansion, ou qu'ils vont à l'encontre des idées propagées par le coran, ou qu'ils critiquent mahomet, ou qu'ils le caricature, ou qu'il ne restent pas neutre et qu'ils ne ferment pas les yeux.


" L'art de la citation est l'art de ceux qui ne savent pas réfléchir par eux-même. " Voltaire

bennani
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 249
Enregistré le : dim. 15 févr. 2009 14:14
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: L'islam, une secte?

Message non lupar bennani » ven. 27 mars 2009 18:24

Je suis athée, je combat cette pensée monstrueuse propagée par le coran, la sunna, les hadiths etc... Donc je suis un combattants,

ça dépend du genre du combat que vous cherchez . Est ce qu' il s' agit d' un combat intellectuel ou bien armé.





La paix n'existe que si on se soumet aux musulmans,
la guerre est autorisé en islam seulement pour faire face à l' agression

Toutes les fois qu'ils allument un feu pour la guerre, Dieu l'éteint. Et ils s'efforcent de semer le désordre sur la terre, alors que Dieu n'aime pas les semeurs de désordre

Morale de ce verset : ce n'est pas seulement "tuez les tous" c'est "tuez les tous à partir du moment qu'ils font obstacle à l'islam, à son expansion, ou qu'ils vont à l'encontre des idées propagées par le coran, ou qu'ils critiquent mahomet, ou qu'ils le caricature, ou qu'il ne restent pas neutre et qu'ils ne ferment pas les yeux
Le verset concerne les hypocrites. C’est à dire une catégorie qui se proclame musulman mais qui cherche en réalité à détruire la société de l’intérieur.

Morale de ce verset / CE n' est pas " tuez les tous" mais seulement ceux qui veulent pas arreter leur attaques et complot contre les musulmans .



Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6707
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: L'islam, une secte?

Message non lupar Georges » ven. 27 mars 2009 20:59

Image


"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

Omicron
Caporal Virtuel
Caporal Virtuel
Messages : 120
Enregistré le : ven. 6 févr. 2009 00:14
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: L'islam, une secte?

Message non lupar Omicron » sam. 28 mars 2009 00:26

@ Bennani,

Un combat, même intellectuel, reste un combat.
Dans le cas où ce combat tout intellectuel conduit à refuser de se soumettre à la Charia ou d'en critiquer le bien-fondé, que fait un musulman qui tient une "autorité manifeste" (verset 91 que vous citez) des mains même d'Allah ?
En outre, vous êtes-vous déjà interrogé sur la facilité avec laquelle on transforme en complot un simple questionnement ?
J'entends trop souvent évoquer la thèse de complot américano-sioniste dès lors qu'un écrivain met en doute le bien-fondé de telle ou telle attitude islamique, même si cette critique se veut la plus neutre possible.

Vous ne pouvez pas demander à un non-musulman de ne pas faire acte de raisonnement tout simplement parce qu'il refuse de croire que "et seul Allah sait".
Faut-il lui tordre le cou pour autant ?


Ne pas croire en Dieu, ce n'est pas croire en Rien, c'est croire en N'importe Quoi. (G.K. Chesterton)
http://islampourlesnuls.wordpress.com/

bennani
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 249
Enregistré le : dim. 15 févr. 2009 14:14
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: L'islam, une secte?

Message non lupar bennani » sam. 28 mars 2009 01:38

Un combat, même intellectuel, reste un combat.
Contrairement au combat armé qui est un mal qui déshonore le genre humain. le cambat intellectuel qui se fait par la plume et la parole est bénéfique voire nécessaire pour l' enrichissement des cultures et des civilisations .
Dans le cas où ce combat tout intellectuel conduit à refuser de se soumettre à la Charia ou d'en critiquer le bien-fondé, que fait un musulman qui tient une "autorité manifeste" (verset 91 que vous citez) des mains même d'Allah ?
Comme le combat est intellectuel . tout musulman bien digne de ce nom doit se plier au verset 8 de sourat les épreuvés


8. Dieu ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Dieu aime les équitables



Si ton combat intellectuel se transforme a une agression et une guerre . alors là . les régles qui régissent ton statut vont changé .

Autorisation (de se défendre) est donnée à ceux qui sont attaqués - parce que vraiment ils sont lésés; et Dieu est certes capable de les secourir. Ceux qui ont été expulsés de leurs demeures, sans aucune juste raison, simplement parce qu'ils disaient: "Dieu est notre Seigneur



Omicron
Caporal Virtuel
Caporal Virtuel
Messages : 120
Enregistré le : ven. 6 févr. 2009 00:14
Gender : None specified
Status : Hors ligne

moi, c'est Omicron !

Message non lupar Omicron » sam. 28 mars 2009 03:11

@Bennani,
Contrairement au combat armé qui est un mal qui déshonore le genre humain. le cambat intellectuel qui se fait par la plume et la parole est bénéfique voire nécessaire pour l' enrichissement des cultures et des civilisations .
Je crois que vous faites un amalgame entre un combat et des échanges de point de vues. Moi, je vous parle d'un combat, un vrai de vrai; où des idées s'affrontent, s'affollent, où le ton monte, où le cadre de discussion courtois, réglé par Mahomet "et si vous devez discuter, faites-le de la meilleure manière possible" (je cite de mémoire), ce cadre vole en éclat.
Mais nous ne sommes pas encore dans le combat guerrier et nous ne sommes plus non plus dans la logique d'échanges d'idées entre intellectuels........
"nécessaires pour l'enrichissement des cltures et des civilisations"
8. Dieu ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Dieu aime les équitables
La combat intellectuel nécessaire pour défendre notre positionnement peut en effet nous réduire un temps au rang des prescriptions "charitables" du verset 8 mais celui-ci nous enlève tout honneur avec ces deux mots qui tuent : charitable et équitable que la traduction concrète de l'islam décliné en dhimmitude.
Et un dhimmi est toujours passible d'ourdir des complots, pour en revenir à vos propos et parce que c'est la grande crainte de l'islam, si peu sûr de lui au fond.

Dernier point, je sais que la loi des versets arogeants/arogés peut me permettre de mettre en doute la douceur des versets que vous citez.
Ainsi le verset "Point de contrainte en religion" (verset qui concernait uniquement les Als-Al-Kittab (les gens du Livre) est abrogé par celui-ci :

IX-5 : Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans des embuscades; mais s'ils se convertissent, s'ils observent la prière, s'ils font l'aumône, alors laissez-les tranquille car Dieu est indulgent et miséricordieux.

En matière de versets jamais abrogés, je vous citerai ceux-ci en complément :
II-186 :Combattez dans la voie de Dieu (le Djihad) contre ceux qui vous feront la guère. Mais ne combattez pas les premiers, car Dieu n'aime point les injustices.
II-187 : Tuez-les partout où vous les trouverez, et chassez-les d'où ils vous auront chassés. La tentation d'idôlatrie est pire que le carnage et la guerre (voilà d'ailleurs une excellente raison d'attaquer). Ne leur livrez point de combat près de l'oratoire sacré, à moins qu'ils ne vous y attaquent. S'ils le font, tuez-les. Telle est la récompense des infidèles. (Mais quel est ce Dieu !!!).
II-188 : S'ils mettent un terme à ce qu'ils font ; certes Dieu est indulgent et miséricordieux.
ii-189 : Combattez-les jusqu'à ce que vous n'ayez point à craindre la tentation et que tout culte soit celui du Dieu unique. S'ils mettent un terme à leurs actions, plus d'hostilités. Les hostilités ne seront dirigés que contre les impies (= les irréductibles qui ne pourront plus être traités par les lois de leur communauté).
http://209.85.229.132/search?q=cache:g5 ... =firefox-a

Je trouve que tout cela fait beaucoup, même si on trouve quelques bémols, pour un livre qui se dit pétri de tolérance.
Je dis souvent qu'il ne faut pas assimiler tolérance et laisser-faire, mais enfin ! laissez vivre les gens différents de vous, développer leurs propres paradigmes http://209.85.229.132/search?q=cache:mS ... =firefox-a, puisque de toute façon : "Et seul Allah sait".


Ne pas croire en Dieu, ce n'est pas croire en Rien, c'est croire en N'importe Quoi. (G.K. Chesterton)
http://islampourlesnuls.wordpress.com/

bennani
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 249
Enregistré le : dim. 15 févr. 2009 14:14
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: L'islam, une secte?

Message non lupar bennani » sam. 28 mars 2009 05:20


Mais nous ne sommes pas encore dans le combat guerrier et nous ne sommes plus non plus dans la logique d'échanges d'idées entre intellectuels........
tant que votre combat ne dépasse pas le verbal pour passer a l' agression physique . l' islam te garanti la liberté d' expression de culte et de croyance.









Ainsi le verset "Point de contrainte en religion" (verset qui concernait uniquement les Als-Al-Kittab (les gens du Livre) est abrogé par celui-ci :
Le verset " Point de contrainte en religion " est "mouhkam" . c'est à dire qu' il n' a jamais
fait l' objet d' abrogation .



IX-5 : Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans des embuscades; mais s'ils se convertissent, s'ils observent la prière, s'ils font l'aumône, alors laissez-les tranquille car Dieu est indulgent et miséricordieux.

la cause de la guerre menée contre ces idolatres ne consiste pas en leur mécreance mais seulement a leur violence à l' encontre des musulmans et leur traitrise .


c' est FACILE de faire sortir le verset de son contexte pour assimiler l' islam a la violence . cry:


. Et si l'un des associateurs te demande asile, accorde-le lui, afin qu'il entende la parole de Dieu, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité. Car ce sont des gens qui ne savent pas.

7. Comment y aurait-il pour les associateurs un pacte admis par Dieu et par Son messager ? A l'exception de ceux avec lesquels vous avez conclu un pacte près de la Mosquée sacrée. Tant qu'ils sont droits envers vous, soyez droits envers eux. Car Dieu aime les pieux.


8. Comment donc ! Quand ils triomphent de vous, ils ne respectent à votre égard, ni parenté ni pacte conclu. Ils vous satisfont de leurs bouches, tandis que leurs coeurs se refusent; et la plupart d'entre eux sont des pervers.

9. Ils troquent à vil prix les versets de Dieu (le Coran) et obstruent Son chemin. Ce qu'ils font est très mauvais !

10. Ils ne respectent, à l'égard d'un croyant, ni parenté ni pacte conclu. Et ceux-là sont les transgresseurs.

11. Mais s'ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, ils deviendront vos frères en religion. Nous exposons intelligiblement les versets pour des gens qui savent.
12. Et si, après le pacte, ils violent leurs serments et attaquent votre religion, combattez alors les chefs de la mécréance - car, ils ne tiennent aucun serment - peut- être cesseront-ils ?
13. Ne combattrez-vous pas des gens qui ont violé leurs serments, qui ont voulu bannir le Messager et alors que ce sont eux qui vous ont attaqués les premiers ? Les redoutiez-vous ? C'est Dieu qui est plus digne de votre crainte si vous êtes croyants !


je pense que les chose sont plus clairs maintenant :idea: sont eux qui NOUS ont attaqués les premiers ;





En matière de versets jamais abrogés, je vous citerai ceux-ci en complément :
je te citerai les mèmes versets mais de facon différente .



190. Combattez dans le sentier de Dieu ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Dieu n'aime pas les transgresseurs !

191. Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d'où ils vous ont chassés : l'association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu'ils ne vous y aient combattus. S'ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.
192. S'ils cessent, Dieu est, certes, Pardonneur et Miséricordieux.
193. Et combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association et que la religion soit entièrement à Dieu seul. S'ils cessent, donc plus d'hostilités, sauf contre les injustes.
194. Le Mois sacré pour le mois sacré ! - Le talion s'applique à toutes choses sacrées. Donc, quiconque transgresse contre vous, transgressez contre lui, à transgression égale. Et craignez Dieu. Et sachez que Dieu est avec les pieux.


comme vous avez bien remarqué . LES MUSULMANS sont toujours dans la position de défense .



Avatar du membre
goul
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 709
Enregistré le : mar. 17 oct. 2006 08:00
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: L'islam, une secte?

Message non lupar goul » sam. 28 mars 2009 08:20

bennani a écrit : tant que votre combat ne dépasse pas le verbal pour passer a l' agression physique . l' islam te garanti la liberté d' expression de culte et de croyance.

C’est plus facile de le dire que de le faire, jamais ce que tu es en train de dire ne se concrétise dans les faits, ce n’est que paroles en l’air
bennani a écrit : LES MUSULMANS sont toujours dans la position de défense
Que c’est joli tout ça quand on prend ce que l’on veut bien prendre ; lol

193. Et combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association et que la religion soit entièrement à Dieu seul. S'ils cessent, donc plus d'hostilités, sauf contre les injustes.

Ce verset est très claire, il dit bien « jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association » c’est a dire que l’associasionnisme doit disparaître. Et quand il dit « S'ils cessent » cela veut dire, s’ils cessent d’être des asociateurs et les injustes c’est les "mounafiquines " ou les apostats que ton prophéte dit qu'il faut tuer

voici la bonne traduction : "Et combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S'ils cessent, donc plus d'hostilités, sauf contre les injustes."

dans cette traduction, la deuxième partie du verset et en phase avec le première parttie, ce qui n'est pas du tout le cas avec la traduction que tu choisis

http://quran.al-islam.com/Search/SrchHi ... =Recherche

Ça a toujours était ainsi interpréte dans les faits, l’islam ne tolére que les religions dites du livre qui les rétrograde au statut de dhimmis (les humiliés dixit le coran 9/29)



bennani
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 249
Enregistré le : dim. 15 févr. 2009 14:14
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: L'islam, une secte?

Message non lupar bennani » sam. 28 mars 2009 11:12

C’est plus facile de le dire que de le faire, jamais ce que tu es en train de dire ne se concrétise dans les faits, ce n’est que paroles en l’air
En tant que musulman . le coran pour moi est la parole divine qui régit tous les aspects de ma vie y compris ma relation avec les autres qu' ils soient (croyants-athées ou hypocrites)


Que c’est joli tout ça quand on prend ce que l’on veut bien prendre ;
si il y' a quelqu' un qui ne prend que ce qui le réconforte dans sa position c' est bien toi .




Ce verset est très claire, il dit bien « jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association » c’est a dire que l’associasionnisme doit disparaître.
Avant de te faire une conclusion . Faut lire aussi le verset qui vient aprés sinon ton approche serait déficiente et inconsistante .


194. Le Mois sacré pour le mois sacré ! - Le talion s'applique à toutes choses sacrées. Donc, quiconque transgresse contre vous, transgressez contre lui, à transgression égale. Et craignez Dieu. Et sachez que Dieu est avec les pieux.

195. Et dépensez dans le sentier de Dieu. Et ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction. Et faite le bien. Car Dieu aime les bienfaisants.

il est clair que c' est pas l’associasionnisme qui doit disparaitre mais c' est la transgression .




c’est les "mounafiquines " ou les apostats que ton prophéte dit qu'il faut tuer
TOute parole prophétique qui contredit la parole divine perd sa force de loi .





Ça a toujours était ainsi interpréte dans les faits, l’islam ne tolére que les religions dites du livre qui les rétrograde au statut de dhimmis (les humiliés dixit le coran 9/29)
le dhimmi c' est l' hote protégé et pas l' humilié .





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 15 invités