Croisades

Critique du Coran et ses versets - Chronologie - Histoire - Versets abrogés, Critique constructive des hadiths - quel apport dans la vie d'un musulman ? La réalité de la charia et de ses horreurs un peu partout dans le monde. Comment l'islam règle la vie des gens - comment les religieux oppressent le peuple

Croisades ontété légitimes

Oui
11
65%
Non
5
29%
Je ne sais pas
1
6%
 
Nombre total de votes : 17
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19830
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Croisades

Message non lupar yacoub » sam. 7 avr. 2012 14:45

Pâques 1096 : La Première Croisade

En réalité, ce n’était pas encore la vraie croisade, mais les appels passionnés du pape avaient suscité une telle ferveur religieuse que des villages entiers sont partis à pied dans une croisade populaire de paysans…

1. LE POURQUOI

Dans l’empire byzantine l’empereur Constantin avait instauré le christianisme comme religion officielle, et a fait édifier à Jérusalem, sur le tombeau du Christ, la basilique du Saint Sépulcre. Jérusalem et le Saint Sépulcre sont ainsi devenus le plus important symbole de la chrétienté, attirant tous les pèlerins vers la Terre Sainte. Au VII° siècle les musulmans, partis d’Arabie Saoudite, envahissaient toute cette partie du Moyen Orient et occupèrent Jérusalem. Ils accordèrent aux juifs et aux chrétiens le statut de dhimmi (les protégés) et s’engagèrent à reconnaître à ces derniers le droit de pratiquer leur religion, mais sous certaines conditions, notamment : ils devaient payer une taxe spéciale ;ils n’avaient pas le droit de construire ou même d’entretenir leurs lieux de culte ; il leur était interdit de mettre des selles sur leurs chevaux, de porter l’épée, de vendre des boissons fermentées ; ils devaient tondre le devant de leur tête et s’habiller toujours de la même manière, etc. La discrimination envers les chrétiens et le mauvais état du Saint Sépulcre, faute d’entretien, initialisaient l’idée d’une guerre pour aller délivrer Jérusalem des musulmans. Un autre facteur était le fait qu’en 1086 la reconquête par les chrétiens de l’Espagne fut brutalement stoppée par l’armée musulmane. La chrétienté semblait vaincue en Orient et en Occident.

2. LE DEROULEMENT

Le pape commença par faire parler un moine, Pierre l’Ermite, originaire du diocèse d’Amiens, et qui rentrait de Terre Sainte. Il raconta donc ce qu’il avait vu au cours de son pèlerinage : les problèmes qu’y rencontraient les chrétiens, l’état de déliquescence dans lequel était la Palestine, etc. Tous s’enthousiasmèrent en entendant ce discours, et il fut alors décidé de monter une expédition à laquelle tous participeraient ; chevaliers, paysans, brigands, moines, etc. Tous n’avaient qu’une idée en tête : combattre les musulmans et délivrer le tombeau du christ. L'enthousiasme pour la croisade fut énorme : des dizaines de milliers de personnes, y compris les femmes, les vieillards, les enfants, se déclarèrent prêtes à partir libérer le Saint-Sépulcre. La ferveur religieuse fut le moteur principal de cet immense élan. Mais d'autres facteurs alimentaient aussi l’ enthousiasme. Le pape délia serviteurs et vassaux de leur serment de fidélité envers leurs seigneurs durant toute la période de la croisade. C'était une aubaine pour des centaines de petits vassaux, mais encore plus pour des milliers de paysans et de serfs, pour lesquelles la croisade était l'occasion inespérée de sortir de leur condition et de devenir riches. L'indulgence plénière, c'est-à-dire le pardon de tous les péchés qu'ils avaient commis, était en outre accordé aux croisés.

Des villages entiers sont partis à pied pour se rendre en l'Orient. C'était une croisade populaire de paysans mal armés et peu organisés. A Constantinople, à l'époque une des plus belles villes du monde, la population était affolée de voir cette cohorte de misérables venue de l'autre côté du continent. On ne les laissa pas entrer en ville, et après avoir franchi le Bosphore ils se firent tous massacrer par les Turcs. On compta 12,000 morts.

La vraie croisade, celle des nobles et chevaliers, arriva à Constantinople en mai 1097. Deux ans plus tard ils mirent le siège devant Jérusalem et réussirent à prendre la cité en juillet 1099. Les croisés se livrèrent alors à une tuerie des plus sauvages, mais ce massacre, que l'on qualifierait aujourd'hui comme "crime de guerre" , était un acte couramment perpétré par tous les soldats de l'époque, chrétiens comme musulmans.

3. UNE EVALUATION

Les croisades et l’inquisition sont couramment évoquées comme exemples de l’intolérance et l’inhumanité de la religion chrétienne. C’est confondre le christianisme et l’institution de l’Eglise. Si l’Ancien Testament est plein d’incitations à la violence, le Christ a toujours corrigé ces excès. L’enseignement du Christ est un message de l’amour, strictement non-violent. Discréditer le christianisme en ne l'associant qu’aux croisades est un argument sans fondement. Non seulement la guerre sainte, mais toute violence est totalement étrangère au christianisme. Si l'on considère que les croisades étaient injustifiables, le reproche visera l'Eglise mais non pas le christianisme. Ce sont les papes qui ont lancé les croisades et entraîné les chrétiens dans la guerre contre les musulmans, et c’est bien eux qui portent la responsabilité pour les massacres. Avec leurs appels passionnés pour la libération de Jérusalem, les papes ont réussi a réunir les chrétiens d’Europe sous le symbole de la croix. En promouvant les croisades, l'Eglise voulait défendre le christianisme contre les conquêtes musulmanes au Moyen Orient et en Europe, et les croisades ont effectivement réussi à protéger les chrétiens d'Orient pendant quelques siècles, mais leur extermination semble, aujourd'hui, programmée. D'aucuns pensent que le christianisme en Europe est également menacé.

Ce petit résumé ne peut rendre justice à l’histoire étonnante, aujourd’hui presque incroyable, de la première croisade. Il faut imaginer ce que pourrait représenter, au XI° siècle, un voyage à pied ou à cheval, depuis l’Auvergne ou la Lorraine jusqu’à la Palestine. En librairie on peut trouver de beaux livres sur le sujet, par exemple « La première croisade » de Jacques Heers (Poche).

Autres sources :

René Grousset, L'Epopée des croisades, Perrin, 1995

Cécile Morrison, Les Croisades, PUF, "Que sais-je ?", 2001




Krinou
Maréchal d'islamla virtuel
Maréchal d'islamla virtuel
Messages : 9715
Enregistré le : mer. 28 déc. 2011 23:18
Localisation : Loin de BAC et de sa bouche d'égout
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Croisades

Message non lupar Krinou » sam. 7 avr. 2012 14:59

J'ai voté non parce que les croisades ont été meurtrières.
Elles avaient pour but de soumettre les gens dans une religion qu'ils n'avaient pas choisi.
C'est toi Yacoub qui a mis "oui" ?
Je suis étonnée, tu peux développer ton choix s'il te plait.


LES RAISONS DE MON DÉPART DÉFINITIF D'iSLAMLA :

Avant de vous forger une opinion défavorable sur ma personne, suite aux propos malveillants d'un membre mal intentionné, merci de bien vouloir prendre le temps de lire, même partiellement, le topic dont vous trouverez le lien ci-dessous :

cette-fois-vous-dis-vraiment-adieu-peux ... t8188.html

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19830
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: Croisades

Message non lupar yacoub » sam. 7 avr. 2012 16:35

Oui, c'est moi, il y avait un calife aussi fou que Kadhafi qui persécutait les chrétiens d’Égypte.
Il ne voulait même pas qu'ils soient enterrés mais mangés par des chiens
Le Saint Sépulcre était menacé de démolition.
Enfin la chrétienté s'est réunie pour dire non à l'islam.



Krinou
Maréchal d'islamla virtuel
Maréchal d'islamla virtuel
Messages : 9715
Enregistré le : mer. 28 déc. 2011 23:18
Localisation : Loin de BAC et de sa bouche d'égout
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Croisades

Message non lupar Krinou » sam. 7 avr. 2012 17:06

J'ai dû mal à suivre.
Une croisade reste une croisade, qu'elle soit islamique ou chrétienne, quelle différence ? Une croisade, dans tous les cas, c'est meurtrier et c'est injuste.
Pourquoi défends-tu la religion chrétienne ? Les chrétiens aussi ont fait des choses abominables, pas que les musulmans.
On ne peut pas reprocher un truc à l'un et pas à l'autre, il faut être équitable.


LES RAISONS DE MON DÉPART DÉFINITIF D'iSLAMLA :

Avant de vous forger une opinion défavorable sur ma personne, suite aux propos malveillants d'un membre mal intentionné, merci de bien vouloir prendre le temps de lire, même partiellement, le topic dont vous trouverez le lien ci-dessous :

cette-fois-vous-dis-vraiment-adieu-peux ... t8188.html


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19830
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: Croisades

Message non lupar yacoub » sam. 7 avr. 2012 17:26

Lis un bon livre d'histoire des croisades

Les croisades ne furent pas des folies, comme on affectait de les appeler, ni dans leur principe, ni dans leur résultat. [...]
Les chefs de ces entreprises guerrières n’avaient pas les petites idées qu’on leur suppose, et ils pensaient sauver le monde d’une inondation de barbares. [...]

Où en serions-nous si nos pères n’eussent repoussé la force par la force ? Que l’on contemple la Grèce et l’on apprendra ce que devient un peuple sous le joug des musulmans. [...]

Les croisades, en affaiblissant les hordes mahométanes au centre même de l’Asie, nous ont empêchés de devenir la proie des Turcs et des Arabes



Krinou
Maréchal d'islamla virtuel
Maréchal d'islamla virtuel
Messages : 9715
Enregistré le : mer. 28 déc. 2011 23:18
Localisation : Loin de BAC et de sa bouche d'égout
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Croisades

Message non lupar Krinou » sam. 7 avr. 2012 17:39

J'ai regardé le mot "croisade" sur Wikipédia et j'ai tiqué à la première phrase :

"Les croisades du Moyen Âge sont des pèlerinages armés [/b]prêchés par le pape ou telle autorité spirituelle de la Chrétienté comme Bernard de Clairvaux ; ce sont également des expéditions militaires dans le but de délivrer Jérusalem des musulmans.

Donc tu vois, cela n'avait rien d'angélique.
Tout ce que tu vois, c'est qu'ils combattaient les musulmans et j'ai l'impression que pour toi, "la fin justifie les moyens" et c'est là où nos opinions divergent.
Qu'au début ils aient fait cela dans le but de se défendre, soit, mais tu ne peux pas nier que le but ensuite était d'évangéliser le monde, est ce mieux ?
Tout n'est pas tout noir ou tout blanc.


LES RAISONS DE MON DÉPART DÉFINITIF D'iSLAMLA :

Avant de vous forger une opinion défavorable sur ma personne, suite aux propos malveillants d'un membre mal intentionné, merci de bien vouloir prendre le temps de lire, même partiellement, le topic dont vous trouverez le lien ci-dessous :

cette-fois-vous-dis-vraiment-adieu-peux ... t8188.html

Avatar du membre
Maried
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5857
Enregistré le : mer. 2 sept. 2009 15:19
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Croisades

Message non lupar Maried » dim. 6 mai 2012 17:12



"Qui n'empêche pas le mal le favorise"
Cicéron
_________________________________________________
ImageImageImage
ImageImage

Avatar du membre
Papayou
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2320
Enregistré le : ven. 10 févr. 2012 17:47
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Croisades

Message non lupar Papayou » dim. 6 mai 2012 17:43

Alor là si vous me permettez un petit mot d'histoire, pour ça ma source est "Histoire religieuse de l'Occident Médival" de Jean Chélini http://www.iesr.ephe.sorbonne.fr/index3483.html
je cite "la croisade s'avère être un des phénomènes les plus complexes du Moyen-âge, sur la signification duquel on continue de s'interroger. Si l'on étudie les mobiles qui ont poussé Pierre l'Ermite, St Bernard ou St Louis à prêcher la Croisade on s'aperçoit que le succès de la croisade, la délivrance de Jérusalem leur importait beaucoup moins qu'un certain idéal d'imitation du Christ. L'insuccès de la tentative se solde par un enrichissement intérieur du croisé, qui est le but principal du chrétien".

La croisade apparait donc avant tout comme un itinéraire spirituel, mais c'est également pour le pape un instrument d'unification et un moyen d'orienter les consciences. Je rajoute aussi, que les hommes qui sont envoyés aux Croisades sont des chevaliers, des hommes brutaux, belliqueux, les éloigner d'Europe quelque temps permet de se débarrasser de guerres continuelles entre eux et de faire régner une certaine paix.

T'as vu Krinou, sans un seul gros mot :mrgreen:


et si Dieu était un sous-chef et qu'il n'ait rien dit à son patron ? Gustave Parking

la liberté de culte c'est le droit qu'a chacun de prendre des décisions pour lui-même mais ça ne lui donne pas le droit d'utiliser son dogme pour contrôler les autres. Barry Lynn

Offended you are ? A shit I don't give !

tu as peur de notre savoir avoue le. Titine. 2013

Krinou
Maréchal d'islamla virtuel
Maréchal d'islamla virtuel
Messages : 9715
Enregistré le : mer. 28 déc. 2011 23:18
Localisation : Loin de BAC et de sa bouche d'égout
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Croisades

Message non lupar Krinou » dim. 6 mai 2012 18:28

Pfff ! Tu crois que tu m'impressionnes avec ton Jean Chélini ? :langue:

Ma référence infaillible à moi c'est Wikipédia je te ferai dire. :intello:

Ah ! Tu sais plus quoi dire là, hein ? :happy1:
Papayou a écrit :T'as vu Krinou, sans un seul gros mot :mrgreen:
Image


LES RAISONS DE MON DÉPART DÉFINITIF D'iSLAMLA :

Avant de vous forger une opinion défavorable sur ma personne, suite aux propos malveillants d'un membre mal intentionné, merci de bien vouloir prendre le temps de lire, même partiellement, le topic dont vous trouverez le lien ci-dessous :

cette-fois-vous-dis-vraiment-adieu-peux ... t8188.html

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19830
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : En ligne

Re: Croisades

Message non lupar yacoub » dim. 6 mai 2012 19:07

On ne devrait pas parler de croisade mais de croissantades.
les musulmans ont colonisé les pays au nom du croissant pas au nom de la croix.



Avatar du membre
Amada
Sous-lieutenant Virtuel
Sous-lieutenant Virtuel
Messages : 2885
Enregistré le : sam. 18 sept. 2010 20:01
Localisation : Marseille
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Croisades

Message non lupar Amada » mar. 8 mai 2012 18:02

Moi, je ne peux pas répondre à ce vote.
Je ne sais pas vraiment.
Selon l'optique dans laquelle on se place on peut juger différemment.
Je crois qu'il est difficile de se faire une opinion aujourd'hui.
On ne sait pas tout. Les textes historiques sont divers et variés et défendent des causes opposées. Parler de paix n'est pas le propos.
L'expansion du christianisme et la lutte contre l'islam on présidé à tout ça.
Les motivations des uns et des autres pouvaient être pure et sincères ou glauques, selon les personnes et leurs dirigeants.
Tout cela est terriblement embrouillé et on ne peut pas vraiment dire ce qui était juste et bon ou pas.
La guerre était omniprésente, à cette époque et donc banalisée.
D'un autre côté, il ne faut pas toujours idéaliser ou diaboliser les choses.
Il y a des situations tellement complexes avec tellement de protagonistes qu'il est difficile de démêler le bien du mal
Ces croisades ont eu lieu. elles sont eu des conséquences dans notre histoire et notre culture. Elles ont fait des dizaines de milliers de morts c'est un fait. Mais le travail et la maladie en faisaient alors aussi beaucoup.
Et puis, ça a permis de faire diminuer des populations qu'on ne pouvait plus nourrir en Europe, par exemple. Ca a été une folie, car les gens partaient sur les routes avec un baluchon et un bâton de pèlerin et se faisaient égorger et dépouiller avant même d'être sortis de leur pays...


"Connais-toi toi-même" (Socrate)
Mon forum des apostats de l'islam:
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

OLD
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 768
Enregistré le : lun. 16 sept. 2013 16:05
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Les saintes croisades !

Message non lupar OLD » dim. 20 oct. 2013 16:08

Les saintes croisades !

****************************************************************
les néandertaliens sont aussi fou que les bédouins.
c'est dingue se que l’humanité a pu crée comme monstruosité.
et tout sa par la faute d'un putain de sémite.
merci Abraham!
merci Moise!
merci Jésus!
merci Mahomet!
merci oh peuple élu d’Israël!
merci pour c'est million de mort que vous avez voler a l'humanité sous l'étendard d'un dieux qui en réalité na profiter qu'a un seul peuple.

****************************************************************

Image
Les croisés ont oeuvré héroïquement
pour la cause de Dieu et de la civilisation chrétienne !


Image
Les nombreuses affirmations inexactes concernant l’Inquisition, sont généralement suivies dans le discours des ignorants ennemis de l’Eglise, par une critique des croisades. Il est donc utile d’éclairer cette entreprise magnifique de générosité de foi et d’enthousiasme chrétien, qui eut des conséquences bénéfiques considérables pour le devenir de la civilisation en Occident.

Image
En effet, à l’heure où les manuels scolaires de la IIIe République commençaient à étaler une explication partiale et donc faussée de l’histoire de l’Eglise et de tout ce qui touche à celle-ci, Jean Guiraud démontra pièce par pièce les faux arguments de l’anti-cléricalisme ; faux arguments qui ont néanmoins fait leur chemin dans les esprits. Or, les croisades sont l’épopée du christianisme ; pendant plusieurs siècles, des multitudes de toute nation et de toute condition se levèrent, à l’appel de l’Eglise, pour repousser les hordes musulmanes des Lieux Saints et de l’Europe chrétienne, et maintenir dans le monde la suprématie de la Croix, avec sa loi d’amour et sa civilisation puisée aux sources de l’Evangile. C’est assez pour que les ennemis du nom chrétien aient essayé de toutes manières, en falsifiant les textes et surtout en ne les citant pas, de jeter le discrédit sur ce magnifique élan de patriotisme et de foi.

Image
Croix de l’Ordre du Saint Sépulcre

Image
Les philosophes du XVIIIe siècle avaient déjà entrepris cette œuvre de calomnie et dans son Itinéraire de Paris à Jérusalem, Chateaubriand leur avait magnifiquement répondu. Les auteurs des manuels condamnés ont repris leurs assertions tendancieuses. Qu’au cours d’expéditions qui se sont succédé pendant cinq siècles, des abus puissent être signalés, rien de plus naturel. Tous les croisés n’étaient pas des saints ; la passion, la fureur de la guerre, le fanatisme religieux ont pu les entraîner à des actes blâmables ; parmi eux, ont pu se glisser des aventuriers cherchant à tirer parti de guerres entreprises au nom de Dieu. Mais on aurait dû rappeler que, pendant plusieurs siècles, les pèlerins chrétiens qui étaient venus à Jérusalem avaient été l’objet de la part des Mahométans des pires insultes et des plus indignes traitements ; le récit qu’en avait fait Pierre l’Ermite, au concile de Clermont, avait arraché des larmes et des cris d’indignation à toute l’assistance. Il aurait fallu rappeler aussi que les chefs de l’armée, Godefroy de Bouillon et Beaudouin, non seulement ne prirent aucune part à certains actes déplacés , mais s’efforcèrent de l’empêcher. En décrivant uniquement quelques faits isolés, en taisant soigneusement les actes d’humanité, nos manuels accusent leur partialité. Ils la trahissent encore plus lorsque, dans tout le mouvement des Croisades, ils ne voient que misères, mesquineries et ruines, laissant de côté les sentiments élevés qui l’ont inspiré et les magnifiques conséquences qui en sont résultées non seulement pour l’Eglise, mais encore pour l’humanité et la chrétienté.

Image
Les Croisades ont été principalement inspirées
par le sentiment religieux et le patriotisme chrétien !


Image
Lorsque à Clermont, Pierre l’Ermite prêcha la croisade devant le concile et la foule, il se contenta de décrire l’opprobre des Lieux Saints et les persécutions sans nombre dont les pèlerins étaient accablés par les infidèles : "Il parla des outrages faits à la foi du Christ : il rappela les profanations et les sacrilèges dont il avait été témoin, les tourments et les persécutions qu’un peuple sans Dieu faisait souffrir à ceux qui allaient visiter les Saints Lieux. Il avait vu des chrétiens chargés de fers, traînés en esclavage, attelés au joug comme des bêtes de somme ; il avait vu les oppresseurs de Jérusalem vendre aux enfants du Christ la permission de saluer le tombeau de leur Dieu, leur arracher jusqu’au pain de la misère et tourmenter la pauvreté elle-même pour en obtenir des tributs ; il avait vu les ministres du Tout-Puissant arrachés au sanctuaire, battus de verges et condamnés à une mort ignominieuse." Et lorsque, au récit de ces humiliations et de ces souffrances, la foule éclatait en sanglots, elle ne pensait pas aux richesses qu’elle pouvait acquérir, mais au tombeau du Christ qu’il fallait délivrer, aux chrétiens qu’il fallait venger de leurs souffrances, à la religion qu’il fallait défendre contre les insultes et les persécutions des infidèles. C’était l’enthousiasme religieux, c’étaient les sentiments les plus élevés qui faisaient couler les larmes des assistants.

Image
C’est aux mêmes sentiments que fit appel Urbain II. Il montra le tombeau du Christ, "ce tombeau miraculeux où la mort n’avait pu garder sa proie, ce tombeau, source de la vie future, sur lequel s’est levé le soleil de la résurrection, souillé par les ennemis du nom chrétien", il rappela les indignes persécutions de "la race des élus". "Guerriers qui m’écoutez, leur dit-il, vous qui cherchez sans cesse de vains prétextes de guerre, réjouissez-vous ; car voici une guerre légitime !… Il ne s’agit pas de venger les injures des hommes, mais celle de la divinité ; il ne s’agit plus de l’attaque d’une ville ou d’un château, mais de la conquête des Lieux Saints !" C’est donc un but surnaturel que le pape assigne à l’expédition et il ne fait appel qu’au sentiment chrétien.

Image
Pour la Guerre Sainte !

A un moment de son discours cependant le pape mit en cause les intérêts de ce monde ; mais c’étaient les intérêts de la chrétienté tout entière, de la civilisation occidentale, menacés par les progrès de la barbarie asiatique et de l’Islam. "L’impiété victorieuse, disait-il, a répandu ses ténèbres sur les plus belles contrées de l’Asie : Antioche, Ephèse, Nicée, sont devenues des cités musulmanes ; les hordes barbares des Turcs ont planté leurs étendards sur les rives de l’Hellespont d’où elles menacent tous les pays chrétiens. Si Dieu lui-même, armant contre elles ses enfants, ne les arrête dans leur marche triomphante, quelle nation, quel royaume pourra leur fermer les portes de l’Occident ?" C’est donc à la défense de l’Europe chrétienne que le pape appelle les foules de Clermont ; c’est le patriotisme chrétien qu’il excite dans leur cœur. Et ainsi l’ont-elles compris. Nous en avons pour preuve le cri par lequel elles répondirent aux appels de Pierre l’Ermite et du Pape : Dieu le veut ! résumant en ces trois mots le mobile d’ordre surnaturel, l’enthousiasme religieux, l’élan désintéressé qui donnaient naissance à la croisade.

Image
D’ailleurs l’idéal religieux persista dans toutes les croisades. Etaient-ce les richesses que promettait aux foules l’austère saint Bernard, lorsqu’il leur prêchait la seconde croisade ? c’était à leur âme chrétienne qu’il s’adressait et elles lui répondaient, elles aussi, par le cri de "Dieu le veut !" Les chevaliers de Saint-Jean et du Temple qui ont guerroyé sans cesse, dans une croisade ininterrompue contre les infidèles, en Palestine, puis à Rhodes, puis dans tout le bassin de la Méditerranée, étaient des soldats, mais aussi des moines, se consacrant à la guerre sainte par des vœux religieux. Saint Louis, lorsqu’il organisait ses expéditions d’Egypte et de Tunis, était poussé par un mobile exclusivement religieux qui se retrouvait chez tous ses chevaliers. Trois siècles plus tard, c’est encore le patriotisme chrétien, l’amour de la civilisation, l’appel du pape qui précipita les chrétiens contre les Turcs à la bataille de Lépante, et c’est par l’institution d’une fête catholique, c’est pour l’extension de la dévotion du Rosaire que cette victoire est célébrée dans l’Europe tout entière comme une nouvelle victoire de la Croix sur le Croissant, de la civilisation européenne sur la civilisation asiatique.

Image
Saint Bernard de Claivaux
qui rédigea la Règle du Temple


Et lorsque le dernier des croisés, le roi de Pologne, Sobieski, accourut au secours de Vienne assiégée par les Turcs, il le fit avec le désir exclusif de servir la cause de Dieu et de la civilisation chrétienne. A ceux qui lui montraient les mauvais procédés à son égard de l’Empereur Léopold, dont il allait sauver la capitale, à Louis XIV qui, par des raisons politiques, essayait de le détourner de cette expédition, il se contenta de répondre que le service de Dieu le poussait à défendre Vienne, la chrétienté tout entière. Le pape souligna le caractère religieux de la victoire de Sobieski en commémorant le succès de cette "quatorzième croisade" par l’institution de la fête du Saint Nom de Marie. Voilà ce que n’auraient pas dû oublier, ou, s’ils le savent, passer sous silence, les auteurs de manuels scolaires qui veulent assigner au grand mouvement des croisades des raisons uniquement vulgaires et leur enlever leur caractère d’épopée chrétienne et de victoire de la civilisation !

Image
Saint Pie V priant pour la victoire des armées catholiques
lors de la bataille de Lépante qui sauva la chétienté !


Les croisades eurent pour effet l’élargissement de l’univers, des sciences et de l’esprit humain lui-même. Les progrès des connaissances géographiques influèrent sur les progrès des idées et de la civilisation. La littérature de l’Orient pénétra de plus en plus en Europe ; la philosophie, les sciences et l’art de l’Orient furent étudiés et la combinaison harmonieuse des civilisations les plus différentes produisit l’art du Moyen Age, où se rencontrent avec la tradition latine, des influences syriennes, byzantines et arabes. La scolastique elle-même et la théologie catholique ne craignirent pas de faire leur profit des écrits arabes ou byzantins et étudièrent Aristote à la lumière d’Averroès.

Voilà le tableau qu’auraient dû esquisser les manuels scolaires pour donner une idée sommaire de l’influence considérable qu’ont exercée les croisades sur les institutions, la civilisation, l’agriculture, le commerce et l’industrie. On peut dire que, directement ou indirectement, soit par elles-mêmes, soit par le mouvement d’idées et d’échange qu’elles ont déterminé, elles ont transformé la face de l’Europe, et élargi pour les Occidentaux les limites du monde.

Image
DIEU LE VEUT !

Au cri de Dieu le veut ! les croisés ne songeaient qu’à délivrer le tombeau sacré profané par l’infidèle. Leur dévouement a produit, pour l’histoire de la civilisation, des résultats bienfaisants qu’ils ne soupçonnaient même pas. C’est une application historique de la profonde parole de l’Evangile : "Cherchez d’abord le royaume de Dieu et toutes choses vous seront données par surcroît." On ne peut pas dire, en tout cas, que les multitudes de chrétiens qui sont allés mourir glorieusement dans les montagnes de Judée ou dans les plaines d’Egypte, aient versé inutilement leur sang. Ils ont travaillé héroïquement pour la cause de Dieu et de la civilisation et c’est une raison suffisante pour qu’au lieu de les mépriser, comme le font les manuels "laïques", on salue en eux des héros de l’Eglise et de la Croix !

Source:http://www.dici.org/thomatique_read.php?id=000168



Avatar du membre
Maried
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5857
Enregistré le : mer. 2 sept. 2009 15:19
Gender : Female
Status : Hors ligne

Re: Les saintes croisades !

Message non lupar Maried » dim. 20 oct. 2013 16:11

Bonjour KOCEILA le sujet existe avec même un sondage


"Qui n'empêche pas le mal le favorise"
Cicéron
_________________________________________________
ImageImageImage
ImageImage

OLD
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 768
Enregistré le : lun. 16 sept. 2013 16:05
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: Les saintes croisades !

Message non lupar OLD » dim. 20 oct. 2013 16:20

slt Maried 8)

ah ok! alors faudra le retiré si ce sont les même photo et text, sinon pourquoi pas le renommer, du boulo en perspective pour krinou :sweatdrop:

PS: j'ai mis dans recherche Les saintes croisades

et voila le resulta?
Informations

Aucun sujet ou message ne correspond à vos critères de recherche.



Avatar du membre
jug
Lieutenant Virtuel
Lieutenant Virtuel
Messages : 3442
Enregistré le : jeu. 3 sept. 2009 21:53
Localisation : Algerie
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: Les saintes croisades !

Message non lupar jug » dim. 20 oct. 2013 17:27

Slt Koceila,
Te casses pas le cul à répondre quand ton sujet est bien.

Les croisés étaient bcp plus fanatiques que les musulmans de l'époque.
La prise d'Antioche a été un massacre.Alep et Jérusalem,des centaines de milliers de morts.
Au nom du christianisme..
Les croisés crevaient tellement la dalle qu'ils bouffaient du musulman en brochette.
Ils avaient bouffé leurs chevaux,des chiens et leurs cadavres.


Les pauvres gens deviennent souvent les plus grands salauds.



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 18 invités