mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Critique du Coran et ses versets - Chronologie - Histoire - Versets abrogés, Critique constructive des hadiths - quel apport dans la vie d'un musulman ? La réalité de la charia et de ses horreurs un peu partout dans le monde. Comment l'islam règle la vie des gens - comment les religieux oppressent le peuple
OLD
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 768
Enregistré le : lun. 16 sept. 2013 16:05
Gender : None specified
Status : Hors ligne

mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar OLD » mar. 10 déc. 2013 10:35

Extension du domaine du Djihad

La découverte de réseaux islamistes terroristes en France doit nous inquiéter à plus d'un titre, puisque c'est la première fois qu'est instrumentalisée, non point une idéologie extrémiste, mais une religion, la deuxième de France en l'occurrence.

Car il en est d'une religion autrement que d'une vulgaire idéologie politique, fût-elle révolutionnaire : elle demeure bien plus prégnante dans les esprits, et prédispose à la haine et au fanatisme, ce chiendent difficile à éradiquer.

D'autant plus que cette religion est née il y a 14 siècles, bien avant les idéologies révolutionnaires des siècles écoulés qui sont passées de mode, ayant montré leurs limites : les révolutions ne parlent que de la terre, alors que la religion évoque le ciel et la terre, la rédemption, la récompense dans l'au-delà pour les fidèles.

Les idéologies séculières ont montré leurs humaines limites, tandis que la religion, s'appuyant sur la transcendance, ne peut être combattue par la seule raison. La religion est beaucoup plus dangereuse que la simple idéologie.

Les djihadistes embrigadés dans un combat contre les valeurs occidentales sont bien plus dangereux que les militants d'Action Directe qui assassinèrent quelques patrons et n'eurent pas de successeurs. Les fanatiques de l'islam qui acceptent de mourir pour leur cause, comme les kamikazes japonais, auront toujours des successeurs qui voudront ceindre la palme du martyr. De cette manière, convaincus d'aller au Paradis des guerriers, estiment-ils avoir justifié et magnifié leurs misérables vies.

On me dira qu'ils sont peu nombreux, peut-être une centaine sur le territoire français, rapportée au cinq ou six millions de leurs coreligionnaires pacifiques. La comparaison n'a aucun sens en matière de terrorisme, car la capacité de nuisance est inversement proportionnelle au nombre : ainsi, un commando d'une douzaine d'hommes peut provoquer à lui seul l'effondrement des tours de Manhattan et faire plus de 3000 victimes.

Il importe, à la fois, de prendre la pleine mesure de la dangerosité de ces terroristes fanatisés et d'apprécier comme il convient leur projet politique. Peut-être ces délinquants basiques n'en sont-ils pas conscients, ayant été instrumentalisés par des recruteurs, notamment dans les prisons. Mais, ils agissent à leur niveau pour un plan d'ensemble qu'il s'agit d'appréhender.

Le projet politique de ces "fous de Dieu", en général récemment convertis, (ah !l'énergie des prosélytes) se situe dans le droit fil du Djihad islamique. Ici, il faut faire un peu d'histoire et revenir à l'aube de l'Islam, au VII° siècle. L'islam, révélé par Mahomet, se considère comme "le sceau de la prophétie", la dernière révélation des religions monothéistes abrahamiques. Les religions qui ont précédé, la juive et la chrétienne, sont considérées comme imparfaites, incomplètes.

La vraie religion et la vraie foi ont été révélées à Mahomet et le monde entier doit se soumettre à la volonté d'Allah, soit par persuasion, soit par force.

Dès la victoire de l'islam dans le Hedjaz (péninsule arabique), la religion mahométane devait s'étendre au reste du monde par le Djihad, le combat armé, le "sentier sur le chemin d'Allah". Le Djihad est défense et expansion de l'islam jusqu'en Perse, dans l'empire byzantin, en Espagne et en Afrique du Nord, sans oublier l'Europe centrale (les Balkans). Mais les soldats d'Allah furent battus à Lépante (1571) et échouèrent devant Vienne (1683). Puis il y eut la chute et le découpage de l'Empire ottoman, allié des Allemands, après le premier conflit mondial. Une première humiliation avant la colonisation. Et depuis longtemps, le désir de revanche sur l'Occident impie.

Le Djihad est un devoir essentiel pour le musulman. Au sein de la prestigieuse université Al-Azhar du Caire, le Djihad est considéré comme un devoir collectif des musulmans pour la défense et l'expansion de l'islam. Mais me direz-vous, il doit s'agir d'un impératif suranné comme l'Inquisition pour les catholiques. Eh bien, détrompez-vous, il est toujours considéré comme une obligation actuelle qui ne saurait tomber en désuétude. Les prescriptions de Dieu étant intangibles et éternelles.

Lors d'un colloque qui eut lieu dans cette université en 1968, alors qu'en Europe nous inaugurions le "peace and love", les principaux théologiens musulmans, reprenant tous les texte de l'islam sunnite, en conclurent que le Djihad était toujours d'actualité : "Le djihad ne terminera jamais, il durera jusqu'au jour de la Résurrection, quand ses buts seront atteints, par le rejet de l'agression et la reddition de l'ennemi (...) Le djihad a renforcé la religion et augmenté le nombre de fidèles d'Allah (...) Le djihad a été légiféré pour devenir un moyen de propagation de l'islam. En conséquence, les non-musulmans doivent venir à l'islam soit de leur plein gré, soit par la force (...) (Al-Azhar, quatrième conférence de l'Académie des recherches islamiques, 1968).

Selon les théologiens musulmans, dans l'état de guerre prévalant entre les musulmans et les non-musulmans, s'il est défendu de tuer des mineurs, des aliénés, des femmes, par contre il est licite (haram) de mettre à mort des moines, des mercenaires, des vieillards, des personnes faibles ou maladives.

Ainsi l'assassinat horrible des sept moines cisterciens de Tibéhirine, le 21 mai 1996, par un commando du GIA, reçoit-il un fondement théologique légal, une justification canonique.

Mais que viennent faire nos petits djihadistes français dans une géostratégie multiséculaire ? Ils apportent leur pierre à l'édifice djihadiste en tentant de provoquer à l'intérieur d'un territoire de la mécréance une scission, un choc des cultures entre les "Français de souche" et les musulmans issus de l'immigration, des réactions de xénophobie, de haine, de racisme. Les musulmans de France, en majorité attachés aux valeurs républicaines, ne doivent pas succomber à l'attrait des valeurs occidentales (la démocratie, la laïcité). Il faut les en détourner en créant des affrontements, des tensions qui les ramèneront dans le giron de l'islam pur et dur et les feront se retourner contre les Infidèles.

Dans cette optique, les musulmans de France, instrumentalisés, pris en otages, sont les premières victimes des agissements des terroristes djihadistes.


De la Razzia bédouine au Jihad arabo-musulman

Le Jihad n'a pas toujours signifié pour les musulmans la guerre sainte contre les "Infidèles" : au départ, ce n'était rien d'autre que la continuation de la razzia (invasion d'un territoire étranger afin d'y recueillir du butin) bédouine légitimée religieusement par le Coran.

Ceux qui ne pratiquaient pas la religion de la Vérité, les Infidèles, devaient se soumettre et payer tribut. "La doctrine du Jihad emprunte les pratiques des razzias perpétrées par les nomades, mais en les adoucissant par des injonctions coraniques".(Bat Ye'Or, Juifs et Chrétiens sous l'Islam).

Un jurisconsulte mahométan, Ibn Taiymiyya (1263-1328), écrira son Traité de droit public afin de légitimer religieusement le pillage des biens des "Infidèles" : "Le butin (Fay) est enlevé aux Infidèles de vive force (...) le prophète a dit, d'après Jabir b'Abd Allah : "j'ai triomphé par la terreur sur un parcours d'un mois, la terre a été faite pour moi, j'ai reçu la permission de faire du butin... j'ai été envoyé avec le sabre pour que les hommes servent Dieu seul, mes ressources ont été mises à l'ombre de ma lance. Dieu a enlevé les biens aux Infidèlespour les restituer aux musulmans."

Dans le Coran, la sourate VIII est consacrée au butin. Mais c'est dans la sourate LIX (6-8) que sont définies les modalités de répartition des fruits du pillage : c'est l'Imam, le conducteur de la prière et le responsable spirituel de la communauté, qui gère le butin au bénéfice de l'Oumma (communauté des croyants). Les biens des non-musulmans dérobés par la force deviennent les richesses légitimes de la communauté musulmane.

Dès 634, deux ans après la mort de Mahomet, les arabo-musulmans envahirent la partie proche-orientale de l'empire byzantin ainsi que la Perse. Les Perses furent définitivement soumis en 651 et les Byzantins perdirent la Syrie (636), la Palestine (640) et l'Egypte (642). Mais là il ne s'agissait plus de simples razzias, mais d'une volonté d'expansion territoriale que les cavaliers d'Allah menaient au nom du Jihad.

Ainsi, ces cavaliers partis du Hedjaz (province de l'Arabie) eurent-ils conquis entre 634 et 1453 (prise de Constantinople) la presque totalité du monde hellénique oriental et Nord-Africain. Et ceci par le Jihad. Ce qui eut pour conséquence la disparition des civilisations orientales préislamiques, censées être le symbole de la période d'idolâtrie (jahiliyya) ayant préexisté à la révélation islamique.

Et c'est en diabolisant le passé préislamique des régions conquises (ce que Khomeiny fera aussi vis-à-vis du passé zoroastrien de l'Iran) que l'Islam dressera une barrière insurmontable entre le monde soi-disant païen et la Cité d'Allah, celle de la vraie foi. Et derrière cette barrière seront contenus, entre autres, les chrétiens d'Orient dont le sort est aujourd'hui précaire.

Ainsi fut détruit l'essentiel du patrimoine culturel, philosophique et cultuel du monde gréco-latin que le christianisme s'était efforcé de conserver.


LES MINORITES RELIGIEUSES EN TERRE D'ISLAM : LE STATUT DE DHIMMIS

UN STATUT POUR LES POPULATIONS CONQUISES

Les persécutions que subissent les minorités religieuses, et tout particulièrement les chrétiens (Adorateurs du Trèfle), dans les pays musulmans où la liberté de culte en tant que telle n'est pas reconnue, nous amènent à nous pencher sur le statut des religions minoritaires.

Si un traitement préférentiel est réservé aux religions monothéistes désignées comme celles du Livre (Les Scripturaires) : les Zoroastriens en Iran avec l'Avesta ; les Juifs avec la Thora, les chrétiens avec la Bible, il n'en reste pas moins qu'elles sont qualifiées comme inférieures à la religion dominante, l'Islam, considérée comme la seule véritable, dernière révélation marquée du Sceau de la Prophétie.

Les religions du Livre sont, certes, tolérées, mais jouissent d'un statut particulier de soumission, celui de la Dhimmitude, un statut de protection-sujétion.

Ce statut fut défini dans le dar-el-Harb, les contrées conquises par les Musulmans, pour les Juifs, les Zoroastriens, les Sabéens et les Chrétiens, présents principalement au Maghreb, au Levant et en Mésopotamie. N'ayant pas les moyens d'éradiquer tous ces Infidèles autochtones, et désireux de prélever des taxes sur les Tributaires soumis à la théocratie islamique, les Musulmans établirent le statut légal de la dhimma.

DEFINITION DE DHIMMI (Wikipédia.org)

Un dhimmi est, selon le droit musulman, un non-musulman ayant conclu, avec les musulmans, un traité de reddition (dhimma) déterminant ses droits et devoirs.

Le terme dhimmi s'applique essentiellement aux « gens du Livre » (Ahl al-kitâb), qui, dans le champ de la suprématie islamique, moyennant l'acquittement d'un impôt de capitation (jizya), d'un impôt foncier (kharâj), d'une incapacité juridique et du respect de règles édictées dans un "pacte" conclu avec les autorités, se voient accorder une liberté de culte restreinte, une dispense de certaines obligations propres aux musulmans (comme l'aumône obligatoire zakât ou servir dans l'armée) ainsi que la garantie de sécurité pour leur personne et pour leurs biens.

En échange, certaines contraintes sont imposées, comme l'interdiction de construire de nouveaux lieux de culte ou l'interdiction du prosélytisme.

LES SOURCES JURIDIQUES DU STATUT DE DHIMMI (Taner Akçam, Un acte honteux Le génocide arménien et la question de la responsabilité turque, Denoël, 2008, p. 32-33)

Le statut juridique imposé par les musulmans aux populations soumises s'inspire de citations du Coran et d'accords que Mahomet avait conclu avec des populations non musulmanes, ainsi que d'opinions religieuses attribuées au calife Omar.

La première division, fondamentale, oppose musulmans et non-musulmans : à l'intérieur de ces derniers, on distingue entre les "Gens du Livre" (monothéistes faisant valoir une Révélation écrite) et les autres, les païens, idolâtres ou athées.

D'autres subdivisions font la part entre ceux qui combattent les musulmans et ceux qui ont conclu avec eux un traité ou pacte.

A l'intérieur des "peuples du traité", un sous-groupe est qualifié de "peuples de la dette", c'est-à-dire ceux qui acceptent le contrat de protection islamique en échange du versement d'un impôt, la capitation.

Le statut de Dhimmi repose sur une sourate du Coran (IX, 29) : "Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Dieu ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce que Dieu et son apôtre ont défendu, et à ceux d'entre les hommes des Ecritures qui ne professent pas la vraie religion. Faites-leur la guerre jusqu'à ce qu'ils payent le tribut de leurs propres mains et qu'ils soient soumis."

La tradition assure que le premier pacte passé avec les dhimmis fut l'oeuvre d'Omar (581-644), deuxième calife de l'islam, ayant succédé à Abu Bakr en 634.

DAR-EL-ISLAM ET DAR-EL-HARB

De manière manichéenne, la doctrine islamique divise le monde en deux entités antagonistes : la "demeure de l'Islam" (Dar-El-Islam) où l'islam est religion d'Etat et la "demeure de la guerre" (Dar-el-Harb), le monde non-musulman impie et idolâtre.

Dans le Dar-el-Islam, les "gens du Livre", sont "tolérés", mais aussi soumis (sagiroun en arabe) à la Charia, la loi islamique. N'ayant aucune prérogative politique ou militaire, afin de bénéficier de la protection du Pacte conclu avec les musulmans, les non-musulmans doivent acquitter un impôt spécial (jiziya) : ce pacte ressemble infiniment à la protection payante qu'offre le racketteur à celui qu'il rançonne.

Il est certain que les Chrétiens, les Juifs et les Zoroastriens étant restés longtemps majoritaires en Orient (jusqu'au XVIII siècle dans certaines contrées), le pacte de soumission, par la levée du tribut, a permis un substantiel enrichissement des colonisateurs musulmans.

LA FINALITE DU PACTE DE PROTECTION

Cette protection-soumission avait comme motivation essentielle de provoquer à terme un génocide civilisationnel, sa finalité demeurant l'éradication des coutumes et cultures autochtones.
"Maîtresse d'un immense empire, l'armée d'invasion arabe se trouva minoritaire parmi la masse non musulmane qui, en majorité chrétienne et zoroastrienne, comptait d'importantes communautés juives. (...) Langue, culture, histoire, témoignage de la civilisation des peuples dhimmis furent proscrits, effacés de la mémoire, rejetés dans le néant. (...) Ainsi la Dhimma, perdant son caractère originel de traité, devint le moule formel d'une persécution légalisée. Ce fut la Dhimma qui assura en grande partie le succès de la politique d'islamisation des territoires hors d'Arabie, et l'extinction progressive des peuples et des cultures indigènes." (Bat Yé Or, Juifs et Chrétiens sous l'Islam, Les Dhimmis face au défi intégriste, Berg International, Paris, 1994)

Aujourd'hui, les chrétiens d'Orient, limités dans l'exercice de leur culte, accusés faussement de prosélytisme, persécutés, assassinés, subissent toujours les effets de la mentalité du pacte de dhimmitude. La finalité des persécutions qui leur sont imposées est soit de les amener à la conversion à l'islam, soit de les forcer à quitter des territoires considérés comme essentiellement islamiques.

KHOMEINY LE CHIITE ET BEN LADEN LE SUNNITE : REPUBLIQUE ISLAMIQUE ET CALIFAT
Bien que Ben Laden ne se soit jamais référé à l'ayatollah Khomeiny comme inspirateur et précurseur (et pour cause, un chiite hérétique), il est possible de distinguer entre les deux leaders religieux des cousinages évidents :

Tous deux veulent établir une société islamique telle qu'elle fut à l'aube des origines, quand Mahomet la fixa dans cette période de gouvernement de dix années (622-632) : Khomeiny la réalisera par le biais d'une République islamique instaurée en Iran en 1979 et s'efforcera de l'exporter à l'extérieur. Quant à Ben Laden, il voudra restaurer un califat mythique, mais il le fera en dehors de son pays d'origine, l'Arabie Saoudite, qui l'a renié, se cantonnant dans des bases arrières comme le Soudan, l'Afghanistan et le Pakistan.

Tous deux haïssent fanatiquement les sociétés occidentales qu'ils jugent impies et corrompues jusqu'à la moëlle.

Tous deux utiliseront le terrorisme pour parvenir à leurs fins politiques, Khomeiny avec l'aide d'une armée prétorienne, les Gardiens de la Révolution ; Ben Laden par l'entremise d'une multinationale du crime, une nébuleuse nommée Al-Qaïda.

Mais au contraire de Khomeiny, Ben Laden n'était ni théologien, ni juriste. Il ne fut pas comme lui, à l'intérieur de son pays, à la fois guide spirituel et dirigeant politique. Ce fut juste un "condottiere" apatride du terrorisme.

Khomeiny, un chiite salafiste

Selon le Premier ministre Bazargan, le gouvernement islamique de l'Iran serait tel que celui qui « exista durant les dix premières années du califat d'Ali. » « Moyennant quoi, conclut le shah dans ses Mémoires, l'Iran a rétrogradé de treize siècles[1]. »

Pour le philosophe Michel Foucault, la modernisation voulue par le shah était un archaïsme, alors que le renouveau de l'islam représentait le point de départ de la véritable modernité : « J'ai eu alors le sentiment de comprendre que les événements récents ne signifiaient pas le recul des groupes les plus retardataires devant une modernisation trop brutale ; mais le rejet, par toute une culture et tout un peuple, d'une modernisation qui est en elle-même un archaïsme. Le malheur du shah, c'est de faire corps avec cet archaïsme[2].»

Bien qu'en apparence le peuple iranien refusât une modernité accouchée au forceps, il s'agissait bien d'un combat de la Tradition contre le Progrès, d'une volonté affirmée de réinstaller une société archaïque dominée par Dieu et son Vicaire.

Qu'on le veuille ou non, revenir au califat d'Ali, au paradis mythique du gouvernement islamique idéal, aboutit à nier l'évolution historique. Qu'on l'admette ou non, la dynastie Pahlavi, d'une manière autocratique certes, entama des réformes politiques qui firent entrer la Perse dans le concert des nations modernes. Vouloir gouverner l'Iran comme au temps des successeurs du Prophète n'était rien d'autre qu'une imposture condamnant à la trappe treize siècles d'histoire. C'était aussi la prétention involutive de Bani-Sadr dont le projet se résumait à : « Essayons de rétablir la vraie démocratie en Iran, calquée sur celle qui existait à l'époque du Prophète : liberté de parler, de penser, de conseils, droits de l'homme[3]. » Il ajoute que, dès le séjour francilien de Khomeiny, l'objectif était de prendre « pour référence la période du Prophète où les valeurs de base reposent sur l'égalité entre les hommes, ce qui suppose un fonctionnement démocratique et une participation du peuple aux affaires de l'Etat dans un système républicain[4].»

Premièrement, le fait qu'une démocratie véritable existait au temps du Prophète relève de l'hypothèse historique ; par ailleurs, le droit musulman ne reconnaît pas l'égalité universelle entre les hommes, la première ligne de démarcation passant entre musulmans et non-musulmans, la seconde entre hommes et femmes. Deuxièmement, c'était nier la révolution constitutionnaliste de 1906 et l'aspiration du peuple iranien à son autonomie politique face aux bastions de l'autorité défendus par le monarque et le clergé.

Car, ne nous y trompons pas, Khomeiny et ses affidés furent des réactionnaires avides d'abattre les acquis de la révolution constitutionnaliste au profit de la restauration d'une monarchie prophétique, d'une théocratie.

Critiquant l'irénisme de Foucault, Maxime Rodinson dans un article publié par Le Monde[5], mit en garde les naïfs contre l'idéalisation de l'islam politique. N'hésitant pas à parler d'intégrisme musulman, il souligna les risques d'archaïsme dans une société dirigée par des ulémas, les inévitables blocages qui naîtraient si la religion venait à légiférer sur les mœurs, le droit des femmes et les libertés individuelles en général.

Selon Fereydoun Hoveyda[6], le shah et Khomeiny incarnent les archétypes de deux tendances à l'œuvre dans l'histoire contemporaine de l'Iran : la modernisation séculière en lutte contre l'orthodoxie religieuse.

Pour comprendre ce phénomène, il importe de se pencher sur l'histoire du développement de la religion islamique. Au cours des quatre premiers siècles de l'islam, les doctes musulmans pratiquèrent l'Idjtihad, « l'effort d'interprétation des textes sacrés », utilisant la raison humaine, ce qui donna lieu à une intense créativité intellectuelle. Au XII° siècle, sous la pression des nations conservatrices (Arabie, Iran, Mésopotamie, Syrie, Egypte), les portes de l'Idjtihad furent fermées. Cette vague fondamentaliste atteignit les rivages de l'Afrique du Nord et de l'Andalousie.

La civilisation islamique ne se remit jamais de ce « suicide culturel », de ce couvre-feu imposé à l'esprit critique, en dépit du rayonnement de l'empire Mongol en Inde, de la dynastie Safavide en Iran et de la puissance de l'empire ottoman. A la confrontation avec d'autres cultures (les mathématiques indiennes, la philosophie grecque et l'astronomie perse), les religions germaines (judaïsme, christianisme, zoroastrisme), succéda une lecture littérale du Coran, une interprétation rigoriste de la religion fermée à tout autre savoir. Les peuples sous domination arabe (Turcs, Perses, Berbères) ne pouvant prétendre gravir l'échelle sociale, trouvèrent une issue dans le fondamentalisme, se disant plus musulmans que les musulmans. Les laxistes étant accusés de menacer la survie de l'islam, de là vint l'expression « l'islam en danger » qui fut reprise à son compte par Khomeiny. Bien plus, les écrivains et penseurs déviants furent accusés de blasphème et condamnés à mort par les fanatiques. Cette attitude prévaut toujours de nos jours ; nous pûmes le vérifier avec la fatwa prononcée contre Salman Rushdie. C'est sur ce décor que Khomeiny assura le succès de sa révolution islamique[7].

Ce fossé culturel entre un Occident ouvert sur l'extérieur et un monde musulman refermé sur lui-même est reconnu par Malek Chebel, spécialiste du monde arabe. Dans un entretien, répondant à la critique de Benoit XVI selon laquelle la pensée islamique n'a pas su intégrer les catégories de la raison, se montrant ainsi plus vulnérable au fondamentalisme, Chebel souligne qu'au VIII° siècle des théologiens, les mutazilites, s'inspirant de la philosophie grecque, ont tenté d'associer la foi à la raison, avant d'être écartés au XIII° siècle par le rigorisme sunnite, ce dernier considérant que la parole divine n'a pas à être soumise à examen. Et il place le décrochage de l'islam en 1492 : « 1492 est une date à marquer au fer rouge. Elle signe la fin de la maîtrise musulmane sur le monde physique, l'exploration de la nature, la curiosité philosophique et scientifique. C'est l'échec du projet musulman fondé sur la rationalité. 1492 : les musulmans sortent de l'Histoire. 1492 : les chrétiens rentrent dans l'Histoire avec la découverte de l'Amérique[8]. »

Malek Chebel explique pourquoi la tradition critique n'a jamais été une discipline significative en islam dans la mesure où celui-ci fonctionne sur le trépied suivant depuis l'origine : les « guerriers » (ou le souverain) se réclamant du djihad ; les « théologiens » garants par leurs fatwas du fondement sacré de leurs actes politiques ; le tout financé par la caste des « marchands », les intellectuels demeurant cantonnés : « Ce trépied est le béton armé de l'islam. Il a toujours fonctionné à l'époque du califat et il fonctionne encore aujourd'hui sous les régimes militaires ou semi-civils, toujours autoritaires. Et à l'extérieur du cercle, toujours : l'intellectuel, l'Autre, l'étranger, le juif, le chrétien, etc. »

Ce trépied a fonctionné en Iran, d'abord sous le régime du shah, au moins jusqu'à la mort en 1961 de l'ayatollah Boroudjerdi, chef de la communauté chiite, et les émeutes de 1963 : jusque-là, les mollahs soutenaient la légitimité du régime monarchique. A partir de 1963, Khomeiny opposant déclaré et aspirant à la succession de Boroudjerdi, canalisa autour de lui une partie du clergé. Il en vint à développer l'idée selon laquelle le pouvoir du shah était impie, parce qu'en guerre contre l'islam, et à envisager une autre sorte de gouvernement. Quant aux marchands du Bazar, traditionalistes par nature, ils se rapprochèrent de plus en plus du clergé qu'ils aidaient de leurs dons.

D'autres mouvements modernistes apparurent, notamment la vague réformiste (salafiyyah) à la fin du XIX° siècle, mais ils furent étouffés par les intégristes, les salafistes, ceux qui veulent revenir à la religion des « pieux ancêtres ».

Il en résulte, comme le fait remarquer Bernard Lewis, que pour la société islamique, « Le modèle idéal est situé habituellement dans le passé, sous forme d'une mythologie, d'une révélation ou d'une philosophie maîtresse - ou d'un âge d'or semi-historique. Une fois donnée cette perfection originelle, tout changement est détérioration - une chute à partir du passé sanctifié. La vertu, dans la société, signifie l'acceptation et l'observance de la tradition ; s'en éloigner est le grand crime social. La voie véritable est la doctrine et la coutume des anciens, telle que la tradition l'a préservée et enregistrée - en un mot, la Sunna[9]. »

Pour les fondamentalistes, il s'agit de redonner sa place éminente à la religion, source de la législation humaine. La continuité avec la tradition des ancêtres a été coupée dans un monde moderne qui fonctionne désormais sans Dieu. Retrouver la pureté de la religion disparue nécessite de la réimposer à un monde qui a entrepris de l'ignorer. Dans cette optique, il ne s'agit pas de faire une révolution comme les marxistes pour abolir l'exploitation de l'homme par l'homme. Le véritable objectif est de restaurer les droits dont Dieu a été déchu. Quant à l'organisation sociale, elle a d'ores et déjà été établie de toute éternité dans le Coran et ne repose d'ailleurs pas sur l'égalité universelle. Au sein d'un monde en perpétuel changement, la religion devient cette boussole qui ramène à la quiétude de la tradition et de l'ordre communautaire ancestral.

La période de l'islam qui sert d'archétype à Khomeiny (et aussi à Bani-Sadr) se situe à l'époque où le Prophète a été chef religieux et politique, à Yathrib, la future Médine, puis à la Mecque, de 622 à sa mort dix ans plus tard ; et où Ali, son cousin et gendre, accéda au pouvoir en tant que quatrième calife en 656.

Il va de soi que cette référence au premier gouvernement islamique, connue principalement par les hadiths[10], relève plus de la légende que de l'histoire. Elle fonde l'idéologie utopique que Khomeiny veut enraciner dans l'esprit des Iraniens en ravivant chez eux le souvenir du mythe qu'il promet de faire revivre.

C'est au nom de cet ordre ancien et immuable que Khomeiny condamne le prurit de réformes du shah. Afin de le combattre, il va utiliser la dualité atavique : la lutte de la Lumière contre les Ténèbres, du Bien contre le Mal, réactivant les schèmes du Manichéisme du VIe siècle où Ahura Mazda, le Seigneur sage, s'oppose à Ahriman.

Ben Laden et le califat

Comme Khomeiny, le communisme athée ayant échoué, Ben Laden entendait proposer au monde un projet de société alternative fondé sur l'islamisme radical, le respect de la charia.

Le dernier, celui de l'empire ottoman, ayant été aboli par Atatürk le 3 mars 1924, Ben Laden voulait instaurer un "nouveau califat", aux frontières terrestres évidemment floues, puisqu'il s'agissait - entreprise titanesque - de réunifier l'Islam, la Communauté internationale des Croyants, sous la bannière du Jihad contre les Infidèles, c'est-à-dire l'Occident.

Au sens où l'entendait Khomeiny, il s'agissait d'organiser le gouvernement d'Allah sur la terre : "Le gouvernement islamique est le gouvernement de droit divin, et ses lois ne peuvent être ni changées, ni modifiées, ni contestées." (Principes politiques (...) et religieux de l'ayatollah Khomeiny)

Comme le souligne fort justement Jacques Julliard ("Geronimo est mort", Marianne, N° 733, 7-13 mai 2011) : "Il s'agit en somme de rejouer la scène primitive qui s'est déroulée entre 622 et 657 de l'ère chrétienne, autour du prophète Mohammed et de ses quatre premiers successeurs."

Au-delà de l'idéologie (Ben Laden ne fait pas dans la théologie), il s'agit de mettre en place une organisation terroriste à la fois souple et structurée fondant son action sur des idéaux simplistes : haine d'une modernité véhiculée par un Occident matérialiste et impie qui représente le champ d'action du Djihad, primat du religieux sur le politique, c'est-à-dire prééminence de la théocratie sur la démocratie.

Avec les techniques de la modernité, la nébuleuse Al-Qaida va remettre au goût du jour ces groupements fanatiques comme la secte ismaélienne des Hachichiyyin (XI°-XII° siècles) qui, droguée au haschisch, portait la mort parmi les infidéles et les croisés. Le terrorisme à l'époque de la chevalerie médiévale avec les moyens du XX° siècle (Julliard, Ibid.)


----------------------------------------------------------------
[1] Réponse à l'Histoire, Albin Michel, 1979, p. 252.
[2] Yann Richard, L'Iran Naissance d'une république islamique, p. 342.
[3] Abol Hassan Bani-Sadr, Le complot des ayatollahs, La Découverte, Paris, 1989, p. 173.
[4] Ibid., p. 12.
[5] « Réveil de l'intégrisme musulman », Le Monde, 6, 7 et 8 décembre 1978.
[6] Fereydoun Hoveyda, The Shah and the Ayatollah Iranian Mythology and Islamic Revolution, Praeger Publishers, Westport, USA, 2003.
[7] Ibid., p. 84.
[8] « La longue quête d'un islam des Lumières », entretien avec Henri Tincq, paru dans Le Monde, 16/09/2006.
[9] Bernard Lewis, Le retour de l'islam, Folio, Paris, 1985.
[10] Hadiths : Faits et gestes de Mahomet consignés sous forme de récits et alimentant la « coutume » ou « tradition » (sunna).
[11] Amir Tahéri, Khomeiny, Editions Balland, Paris, 1985, p. 48.
--------------------------------------------------------------------


source: http://danielclairvaux.blogs.nouvelobs.com/
Modifié en dernier par OLD le mar. 10 déc. 2013 13:08, modifié 1 fois.




Avatar du membre
spin
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1798
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2010 13:51
Localisation : France, sud-est
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar spin » mar. 10 déc. 2013 11:17

AKSEL a écrit :Extension du domaine du Djihad

La découverte de réseaux islamistes terroristes en France doit nous inquiéter à plus d'un titre, puisque c'est la première fois qu'est instrumentalisée, non point une idéologie extrémiste, mais une religion, la deuxième de France en l'occurrence. danielclairvaux.blogs
C'aurait été plus correct, toujours la même chose, de mettre quelques phrases et puis le lien (là il n'est même pas utilisable).

à+


De quel droit refuserions-nous de faire usage du plus grand don de Dieu ? N'est-ce pas un formidable blasphème que de croire contre la raison ? (Vivekananda)
http://daruc.pagesperso-orange.fr/divers/islamp.htm
http://bouquinsblog.blog4ever.com/blog/ ... ique_.html

Avatar du membre
titine10
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 395
Enregistré le : sam. 7 déc. 2013 20:42
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar titine10 » mar. 10 déc. 2013 12:12

Vous n'avez rien n'a craindre mes petits athées ALLAH nous a interdit l'injustice 10 millions de Musulman Francais vous prouvent tout les jours que nous n'avons pas le droit de faire des guerres non défensive .Vous êtes dans le fantasme a cause de votre ignorance et d'autres ne sont que dans la propagande .La réalité en France dément toute vos analyses .Lever les armes contre eux et la vous verrez ce qu'est le jihad defensif :lollol :lollol :lollol :lollol nous sommes les spécialistes de la guerrila urbaine :lollol :lollol :lollol :lollol les pauvres petit athée ont peur des Musulmans en France la bonne blague

ouuhhhh le Musulman va venir vous manger la nuit :lollol :lollol :lollol



Avatar du membre
fallenRaziel
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2324
Enregistré le : ven. 28 juin 2013 10:22
Gender : None specified
Contact :
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar fallenRaziel » mar. 10 déc. 2013 12:26

titine10 a écrit :Vous n'avez rien n'a craindre mes petits athées ALLAH nous a interdit l'injustice 10 millions de Musulman Francais vous prouvent tout les jours que nous n'avons pas le droit de faire des guerres non défensive .Vous êtes dans le fantasme a cause de votre ignorance et d'autres ne sont que dans la propagande .La réalité en France dément toute vos analyses .Lever les armes contre eux et la vous verrez ce qu'est le jihad defensif :lollol :lollol :lollol :lollol nous sommes les spécialistes de la guerrila urbaine :lollol :lollol :lollol :lollol les pauvres petit athée ont peur des Musulmans en France la bonne blague

ouuhhhh le Musulman va venir vous manger la nuit :lollol :lollol :lollol
Non mais dis donc toi, tu as pas dit que si tu en avais le courage tu irais faire le djihad ? Que tu ne le fais pas parce que tu n'es qu'un lâche aux couilles tombantes ? Tu ne te dis pas que si tes copains n'attaquent pas les mécréants, c'est pas par manque d'envie, mais tout comme toi, parce qu'ils ont les foies de crever ? C'est pas parce que tu te refuses à faire quelque chose que tu le ferais pas si les choses étaient différentes !


« Le christianisme devient sanguinaire en s'éloignant de ses textes, là où l'islam le devient en se rapprochant des siens »
"Si un dieu est disposé à empêcher le mal mais qu’il n’en est pas capable, alors il n’est pas tout puissant.
S’il en est capable mais qu’il n’est pas disposé à le faire, alors il est malveillant.
S’il n’en est pas capable ni disposé à le faire, pourquoi l’appelle-t-on un dieu ?"

"Si vous entendez parler un jour d'un homme qui a une case en moins et à qui Dieu parle dans son bain, c'est que je lui ai parlé... ou alors, c'est qu'il a un peu disjoncté." Le Métatron, Dogma.
"Soyons très clairs : Dieu parle. C'est plutôt votre structure physiologique qui ne pourrait pas résister à l'incroyable puissance vocale de Notre Seigneur. Si lui il essayait de vous parler, votre âme et votre coeur exploseraient sur-le-champ ; il nous a fallu cinq Adams pour en arriver à cette conclusion." Le Métatron, Dogma.
Image


Avatar du membre
titine10
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 395
Enregistré le : sam. 7 déc. 2013 20:42
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar titine10 » mar. 10 déc. 2013 12:35

fallenRaziel a écrit :
titine10 a écrit :Vous n'avez rien n'a craindre mes petits athées ALLAH nous a interdit l'injustice 10 millions de Musulman Francais vous prouvent tout les jours que nous n'avons pas le droit de faire des guerres non défensive .Vous êtes dans le fantasme a cause de votre ignorance et d'autres ne sont que dans la propagande .La réalité en France dément toute vos analyses .Lever les armes contre eux et la vous verrez ce qu'est le jihad defensif :lollol :lollol :lollol :lollol nous sommes les spécialistes de la guerrila urbaine :lollol :lollol :lollol :lollol les pauvres petit athée ont peur des Musulmans en France la bonne blague

ouuhhhh le Musulman va venir vous manger la nuit :lollol :lollol :lollol
Non mais dis donc toi, tu as pas dit que si tu en avais le courage tu irais faire le djihad ? Que tu ne le fais pas parce que tu n'es qu'un lâche aux couilles tombantes ? Tu ne te dis pas que si tes copains n'attaquent pas les mécréants, c'est pas par manque d'envie, mais tout comme toi, parce qu'ils ont les foies de crever ? C'est pas parce que tu te refuses à faire quelque chose que tu le ferais pas si les choses étaient différentes !

Si nous n'avons pas crée un système de guerrilla en France pour vos spolier,tuer,violer etc c'est a cause de l'interdiction d'ALLAH je suis entrain de te dire que si je suis gentil c'est grace a ALLAH ,a l'Islam sans l'Islam je serais la pire des crapules arrete de dire que c'est pas manque d'envie soit pas dans le dénie je suis entrain de te dire les choses sincerement si ALLAH m'avait pas interdit l'injustice mon dieu pauvre athée titine vous aurait fait la misère remercier donc ALLAH ne soyez pas ingrats



Avatar du membre
fallenRaziel
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2324
Enregistré le : ven. 28 juin 2013 10:22
Gender : None specified
Contact :
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar fallenRaziel » mar. 10 déc. 2013 12:39

Tu es gentil grâce à allah !! Bizarre moi je suis gentille grâce moi-même, parce que j'aspire à vivre en paix avec mes voisins, pas parce qu'une autorité me l'ordonne. C'est juste pas dans ma nature d'aller tabasser mon voisin parce qu'il pense pas comme moi.
Si tu ne te bats pas c'est parce que t'as les foies, tu l'as dit toi-même. Et tes copains aussi. Cela dit ils ont pas tous peur de mourir malheureusement. C'est pour ça qu'on continue de démanteler des réseaux terroristes en france.
Maintenant répond à cette question : est-ce que tu considères les terroristes et les intégristes comme musulmans ?


« Le christianisme devient sanguinaire en s'éloignant de ses textes, là où l'islam le devient en se rapprochant des siens »
"Si un dieu est disposé à empêcher le mal mais qu’il n’en est pas capable, alors il n’est pas tout puissant.
S’il en est capable mais qu’il n’est pas disposé à le faire, alors il est malveillant.
S’il n’en est pas capable ni disposé à le faire, pourquoi l’appelle-t-on un dieu ?"

"Si vous entendez parler un jour d'un homme qui a une case en moins et à qui Dieu parle dans son bain, c'est que je lui ai parlé... ou alors, c'est qu'il a un peu disjoncté." Le Métatron, Dogma.
"Soyons très clairs : Dieu parle. C'est plutôt votre structure physiologique qui ne pourrait pas résister à l'incroyable puissance vocale de Notre Seigneur. Si lui il essayait de vous parler, votre âme et votre coeur exploseraient sur-le-champ ; il nous a fallu cinq Adams pour en arriver à cette conclusion." Le Métatron, Dogma.
Image

Avatar du membre
titine10
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 395
Enregistré le : sam. 7 déc. 2013 20:42
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar titine10 » mar. 10 déc. 2013 12:44

fallenRaziel a écrit :Tu es gentil grâce à allah !! Bizarre moi je suis gentille grâce moi-même, parce que j'aspire à vivre en paix avec mes voisins, pas parce qu'une autorité me l'ordonne. C'est juste pas dans ma nature d'aller tabasser mon voisin parce qu'il pense pas comme moi.
Si tu ne te bats pas c'est parce que t'as les foies, tu l'as dit toi-même. Et tes copains aussi. Cela dit ils ont pas tous peur de mourir malheureusement. C'est pour ça qu'on continue de démanteler des réseaux terroristes en france.
Maintenant répond à cette question : est-ce que tu considères les terroristes et les intégristes comme musulmans ?
moi je te dis si je suis gentil avec les athées c'est grace a ALLAH car il m'a interdit l'injustice .Celui qui comment une injustice ne respecte pas l'Islam le Musulman reste Musulman malgré qu'il fait des fautes si il ne renie pas sa foi il reste Musulman après défini moi ce qu'est l'intégrisme et le terrorisme ?



Avatar du membre
fallenRaziel
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2324
Enregistré le : ven. 28 juin 2013 10:22
Gender : None specified
Contact :
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar fallenRaziel » mar. 10 déc. 2013 12:56

Donc les terroristes qui font sauter des bombes pour la gloire d'allah sont des muzz ? Al-Qaida est composé de bons muzz ? Ceux qui veulent imposer la charia sont de bons muzz ? Ceux qui coupent des têtes et lapident les femmes adultères, tout en laissant libres les pères qui violent et tuent leurs filles de 5 ans, sont de bons muzz ? Donc tu admets que tous ces actes, et bien d'autres du même genre, sont en accord avec l'islam ?
Ton allah a dit de tuer les infidèles où qu'il soit. Si tu ne le fais pas, tu ne respectes pas les commandements de ton dieu.
Modifié en dernier par fallenRaziel le mar. 10 déc. 2013 12:57, modifié 1 fois.


« Le christianisme devient sanguinaire en s'éloignant de ses textes, là où l'islam le devient en se rapprochant des siens »
"Si un dieu est disposé à empêcher le mal mais qu’il n’en est pas capable, alors il n’est pas tout puissant.
S’il en est capable mais qu’il n’est pas disposé à le faire, alors il est malveillant.
S’il n’en est pas capable ni disposé à le faire, pourquoi l’appelle-t-on un dieu ?"

"Si vous entendez parler un jour d'un homme qui a une case en moins et à qui Dieu parle dans son bain, c'est que je lui ai parlé... ou alors, c'est qu'il a un peu disjoncté." Le Métatron, Dogma.
"Soyons très clairs : Dieu parle. C'est plutôt votre structure physiologique qui ne pourrait pas résister à l'incroyable puissance vocale de Notre Seigneur. Si lui il essayait de vous parler, votre âme et votre coeur exploseraient sur-le-champ ; il nous a fallu cinq Adams pour en arriver à cette conclusion." Le Métatron, Dogma.
Image

Avatar du membre
BarbieTurik
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 5926
Enregistré le : lun. 15 juil. 2013 16:49
Localisation : Raxacoricofallapatorius
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar BarbieTurik » mar. 10 déc. 2013 12:56

Image



Ce n'est franchement plus la peine d'insister avec lui.
Titine ne sait pas discuter, autant parler à un mur.

Il ne cherche qu'à troller et il pourrit le site, tous les sujets ouverts sont pourris par le même pseudo-débat.

Titine ne sait qu'insulter, mépriser et quoiqu'on lui dise il ne réfléchira jamais, bien trop persuadé de détenir la vérité.
Pourquoi tenter de le faire changer d'avis de toute manière?

Montrons nous meilleur que lui, laissons le déblatérer ses âneries jusqu'à ce qu'il se lasse.

Lui vient dans toute son intolérance pour critiquer ce qui est différent de lui et tenter de faire changer d'avis des apostats.
Qu'il pense ce qu'il veut!

Il n'y a aucun dialogue avec lui depuis son arrivée, laissons le donc monologuer.



OLD
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 768
Enregistré le : lun. 16 sept. 2013 16:05
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar OLD » mar. 10 déc. 2013 13:06

spin a écrit :
AKSEL a écrit :Extension du domaine du Djihad

La découverte de réseaux islamistes terroristes en France doit nous inquiéter à plus d'un titre, puisque c'est la première fois qu'est instrumentalisée, non point une idéologie extrémiste, mais une religion, la deuxième de France en l'occurrence. danielclairvaux.blogs
C'aurait été plus correct, toujours la même chose, de mettre quelques phrases et puis le lien (là il n'est même pas utilisable).

à+
spin! l'eternel insatisfait,insinue-tu que je fais juste du copy coller sans y apporter une critique perso, tu peux exprimer le fond de ta pensée il n'y aura de ma part aucun ressenti vexatoirs.

lien rectifier, merci spin de l'avoir signaler



Avatar du membre
titine10
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 395
Enregistré le : sam. 7 déc. 2013 20:42
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar titine10 » mar. 10 déc. 2013 13:11

fallenRaziel a écrit :Donc les terroristes qui font sauter des bombes pour la gloire d'allah sont des muzz ? Al-Qaida est composé de bons muzz ? Ceux qui veulent imposer la charia sont de bons muzz ? Ceux qui coupent des têtes et lapident les femmes adultères, tout en laissant libres les pères qui violent et tuent leurs filles de 5 ans, sont de bons muzz ? Donc tu admets que tous ces actes, et bien d'autres du même genre, sont en accord avec l'islam ?
Ton allah a dit de tuer les infidèles où qu'il soit. Si tu ne le fais pas, tu ne respectes pas les commandements de ton dieu.

Mais quand on ne maîtrise pas le Coran on se tait c'est préférable . Tu voudrais bien qu'on te dise tu as raison pour valider ta propagande et bah non tu as tort tu est trop limité en science théologique .

Combattre une injustice ,un ennemi qui vous a déclaré la guerre est licite en Islam ceci n'est pas du terrorisme second point aucun pays Musulman dans le monde n'applique la charia certains revendiquent cette loi mais dans les faits elle n'est pas appliquer il joue avec la Loi de Dieu . en terre d'Islam la charia doit être la loi donc aucune imposition cette loi fait parti de la culture ,tradition des Musulmans pour conclure évite les caricatures quand tu débat un peu de sérieux sur ce forum ferait du bien a tout le monde la lapidation concerne les femmes et les hommes adultères vous aimer oublier de préciser que les hommes sont aussi concernés vous le faites exprès pour faire croire que l'Islam est injuste avec les femmes de la propagande .... pour pouvoir appliquer la lapidation il faut que 4 témoins visuel aient assisté a l'adultère on n'applique pas ce châtiment comme cela ...l'Islam combat l'adultère car c'est un crime qui fait mal a la société couple brisé,famille détruite,crime passionnel,naissance d'enfant illégitime etc etc l'Islam combat le péché alors que vous non le péché est votre étendard donc logique que vous soyez choqué ... vous dénoncer le châtiment mais pas le crime nous dénonçons le crime et non le châtiment

tu veux pas te faire lapidé ? c'est simple respecte ton partenaire ne le trompe pas ne fais pas de mal a autrui ne brise pas ton couple et celui des autres..le meurtre et viol est puni de mort en Islam

bye



Avatar du membre
BarbieTurik
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 5926
Enregistré le : lun. 15 juil. 2013 16:49
Localisation : Raxacoricofallapatorius
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar BarbieTurik » mar. 10 déc. 2013 13:14

Dit-il sans citer aucune source....



Avatar du membre
majin
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 615
Enregistré le : mer. 9 janv. 2013 11:21
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar majin » mar. 10 déc. 2013 13:15

titine10 a écrit :

Mais quand on ne maîtrise pas le Coran on se tait c'est préférable . Tu voudrais bien qu'on te dise tu as raison pour valider ta propagande et bah non tu as tort tu est trop limité en science théologique .

Combattre une injustice ,un ennemi qui vous a déclaré la guerre est licite en Islam ceci n'est pas du terrorisme second point aucun pays Musulman dans le monde n'applique la charia certains revendiquent cette loi mais dans les faits elle n'est pas appliquer il joue avec la Loi de Dieu . en terre d'Islam la charia doit être la loi donc aucune imposition cette loi fait parti de la culture ,tradition des Musulmans pour conclure évite les caricatures quand tu débat un peu de sérieux sur ce forum ferait du bien a tout le monde la lapidation concerne les femmes et les hommes adultères vous aimer oublier de préciser que les hommes sont aussi concernés vous le faites exprès pour faire croire que l'Islam est injuste avec les femmes de la propagande .... pour pouvoir appliquer la lapidation il faut que 4 témoins visuel aient assisté a l'adultère on n'applique pas ce châtiment comme cela ...l'Islam combat l'adultère car c'est un crime qui fait mal a la société couple brisé,famille détruite,crime passionnel,naissance d'enfant illégitime etc etc l'Islam combat le péché alors que vous non le péché est votre étendard donc logique que vous soyez choqué ... vous dénoncer le châtiment mais pas le crime nous dénonçons le crime et non le châtiment

tu veux pas te faire lapidé ? c'est simple respecte ton partenaire ne le trompe pas ne fais pas de mal a autrui ne brise pas ton couple et celui des autres..le meurtre et viol est puni de mort en Islam

bye

:lollol :lollol :lollol :lollol :lollol :lollol :lollol :lollol :lollol

Dis barbie/ fallen/ Jug et moi => et si on se faisait passer pour des muzz et on temoignais contre Titine pour qu'il se fasse lapider ? Moi je l'aime pas je vous donne 5000e chacun pour votre temoignage :lollol :lollol :lollol


Tu fais fort titine je commence a bien m'amuser merci pour tout ca
Modifié en dernier par majin le mar. 10 déc. 2013 13:22, modifié 1 fois.



Avatar du membre
fallenRaziel
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2324
Enregistré le : ven. 28 juin 2013 10:22
Gender : None specified
Contact :
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar fallenRaziel » mar. 10 déc. 2013 13:16

titine10 a écrit :
fallenRaziel a écrit :Donc les terroristes qui font sauter des bombes pour la gloire d'allah sont des muzz ? Al-Qaida est composé de bons muzz ? Ceux qui veulent imposer la charia sont de bons muzz ? Ceux qui coupent des têtes et lapident les femmes adultères, tout en laissant libres les pères qui violent et tuent leurs filles de 5 ans, sont de bons muzz ? Donc tu admets que tous ces actes, et bien d'autres du même genre, sont en accord avec l'islam ?
Ton allah a dit de tuer les infidèles où qu'il soit. Si tu ne le fais pas, tu ne respectes pas les commandements de ton dieu.

Mais quand on ne maîtrise pas le Coran on se tait c'est préférable . Tu voudrais bien qu'on te dise tu as raison pour valider ta propagande et bah non tu as tort tu est trop limité en science théologique .

Combattre une injustice ,un ennemi qui vous a déclaré la guerre est licite en Islam ceci n'est pas du terrorisme second point aucun pays Musulman dans le monde n'applique la charia certains revendiquent cette loi mais dans les faits elle n'est pas appliquer il joue avec la Loi de Dieu . en terre d'Islam la charia doit être la loi donc aucune imposition cette loi fait parti de la culture ,tradition des Musulmans pour conclure évite les caricatures quand tu débat un peu de sérieux sur ce forum ferait du bien a tout le monde la lapidation concerne les femmes et les hommes adultères vous aimer oublier de préciser que les hommes sont aussi concernés vous le faites exprès pour faire croire que l'Islam est injuste avec les femmes de la propagande .... pour pouvoir appliquer la lapidation il faut que 4 témoins visuel aient assisté a l'adultère on n'applique pas ce châtiment comme cela ...l'Islam combat l'adultère car c'est un crime qui fait mal a la société couple brisé,famille détruite,crime passionnel,naissance d'enfant illégitime etc etc l'Islam combat le péché alors que vous non le péché est votre étendard donc logique que vous soyez choqué ... vous dénoncer le châtiment mais pas le crime nous dénonçons le crime et non le châtiment

tu veux pas te faire lapidé ? c'est simple respecte ton partenaire ne le trompe pas ne fais pas de mal a autrui ne brise pas ton couple et celui des autres..le meurtre et viol est puni de mort en Islam

bye
Donc tu prétends que ces versets n'existent pas ?
http://atheisme.free.fr/Religion/Coran_ ... ideles.htm
Tu nous prends réellement pour des imbéciles. Nous connaissons mieux le coran que toi et nous, nous le lisons en toute objectivité. Toi, tu es là pour vendre ta soupe, donc vive la takkiya. Mais les occidentaux ne sont pas tous dupes heureusement. Et contrairement à la majorité des musulmans dans le monde, ils savent lire, eux.
Le viol puni de mort ? Oui, les victimes le plus souvent. Il faut 4 témoins hommes pour prouver un viol. Je te laisse donc en déduire que ça doit pas arriver souvent, qu'un violeur soit puni lol Par contre si le viol n'est pas prouvé, la victime sera convaincue d'adultère et lapidée. Belle ta justice islamique ! En france on ne condamne pas les victimes.
http://www.postedeveille.ca/2013/10/pak ... -viol.html
Modifié en dernier par fallenRaziel le mar. 10 déc. 2013 13:25, modifié 2 fois.


« Le christianisme devient sanguinaire en s'éloignant de ses textes, là où l'islam le devient en se rapprochant des siens »
"Si un dieu est disposé à empêcher le mal mais qu’il n’en est pas capable, alors il n’est pas tout puissant.
S’il en est capable mais qu’il n’est pas disposé à le faire, alors il est malveillant.
S’il n’en est pas capable ni disposé à le faire, pourquoi l’appelle-t-on un dieu ?"

"Si vous entendez parler un jour d'un homme qui a une case en moins et à qui Dieu parle dans son bain, c'est que je lui ai parlé... ou alors, c'est qu'il a un peu disjoncté." Le Métatron, Dogma.
"Soyons très clairs : Dieu parle. C'est plutôt votre structure physiologique qui ne pourrait pas résister à l'incroyable puissance vocale de Notre Seigneur. Si lui il essayait de vous parler, votre âme et votre coeur exploseraient sur-le-champ ; il nous a fallu cinq Adams pour en arriver à cette conclusion." Le Métatron, Dogma.
Image

Avatar du membre
BarbieTurik
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 5926
Enregistré le : lun. 15 juil. 2013 16:49
Localisation : Raxacoricofallapatorius
Gender : None specified
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar BarbieTurik » mar. 10 déc. 2013 13:21

Moi je peux témoigner j'ai vu Titine sucer des bites, pendez le.





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot], Tbot et 15 invités