mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Critique du Coran et ses versets - Chronologie - Histoire - Versets abrogés, Critique constructive des hadiths - quel apport dans la vie d'un musulman ? La réalité de la charia et de ses horreurs un peu partout dans le monde. Comment l'islam règle la vie des gens - comment les religieux oppressent le peuple
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20326
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar yacoub » jeu. 4 août 2016 12:14

Dernier message de la page précédente :

Les égorgeurs musulmans ne sont pas les enfants de Daech ils sont les enfants de l’islam

Les égorgeurs musulmans ne sont pas les enfants de Daech ils sont les enfants de l’islam
02/08/2016 Salem Ben Ammar

Les deux égorgeurs blancs becs de Saint-Etienne-du-Rouvray du Père Jacques Hammel ne sont pas les enfants de Daech, ils sont les enfants naturels de l’islam comme Daech lui-même.

Ce ne sont pas les idéologues de Daech qui ont écrit le Coran qui eux-mêmes ne font que vulgariser son enseignement auprès de la jeunesse musulmane.
C’est le Coran, ce manifeste apologiste de la néantisation de la vie et qui a fait d’eux les monstres d’inhumanité qu’ils sont.

L’islam est une idéologie génocidaire et ultra-violence qui fait d’un voyou un monstre d’inhumanité qui n’a pas attendu Daech pour faire ses preuves criminelles. Près de 300 millions de morts à son actif depuis sa naissance devraient donner à réfléchir sur l’extrême bellicisme de cette idéologie. Pire que le nazisme et le stalinisme réunis.

Toute tentative de dédouanement de l’islam est une nouvelle mort infligée à ,nos victimes et une complicité de crime contre l’humanité. Daech a bon dos aujourd’hui pour blanchir l’islam de ses horreurs barbares.

Les terroristes musulmans font ce que le Coran leur ordonne. Les sourates qui guident la main de ces monstres sont suffisamment nombreuses, édifiantes, éloquentes et sans ambiguïté pour ceux qui prennent l’islam pour une douce colombe. C’est la bête affublée du masque de la belle.

Daech n’existait pas quand Mahomet, le prophète du carnage violait, rançonnait, razziait sa propre tribu et égorgeait les Juifs et ses opposants.

Toutes ces horreurs qui plongent l’humanité tout entière dans un des pires cauchemars de son histoire sont l’oeuvre de l’islam.

Daech et la Qaïda ne sont qu’un alibi pour disculper l’islam et le draper dans sa vertu.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20326
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar yacoub » lun. 15 août 2016 15:19

Mahomet était pauvre ! Vraiment ?

Par Mumin Salih

Le prophète Mahomet est décrit par les musulmans et par beaucoup de non musulmans comme un homme pauvre qui aurait consacré sa vie à transmettre le message d'Allah à l'humanité. Il est habituellement associé à un style de vie austère dépourvu du côté fastueux apprécié par les gens riches et célèbres de son temps. Dans l’esprit des musulmans, l'image de Mahomet est celle du messager d'Allah qui est resté déterminé et ne s’est pas laissé décourager par les difficultés et la persécution qu'il aurait enduré des Arabes de La Mecque (1). Une telle représentation d’un Mahomet dénué d’ambition personnelle, de désirs terrestres et qui n'aurait tiré aucun profit personnel de sa mission s'accorde bien avec l'image de « héros parfait » que les musulmans veulent lui donner. La petite enfance de Mahomet, orphelin ayant perdu son père avant même d’être né et sa mère à l'âge de six ans, donne aux musulmans une solide base prête à l'emploi sur laquelle ils peuvent facilement broder l’image idéale de leur héros.

Une telle vision du style de vie de Mahomet est l'une des étranges ironies associées à l'Islam car cette représentation va à l’encontre des faits. Cette image d’Épinal d'un Mahomet vivant simplement est une illusion intelligemment construite qui détourne l'esprit de l'évidence et fonctionne même sur des personnes qui critiquent Mahomet.

Le succès de ce tour de passe-passe mental s’explique par la perception différente que l’on se faisait luxe dans l’Arabie du septième siècle. Les goûts et priorités des hommes ont évolués au cours de l’histoire ; ce qui est considéré comme de grande valeur à certaines époques peut n’en avoir aucune à d'autres. Les Arabes n'étaient en général pas très portés sur l’apparat et les autres signes extérieurs de richesse ou de pouvoir. Savoir dépenser son argent implique d’avoir du goût, de la culture et des ressources, toutes choses qui étaient moins développées en Arabie que chez les autres grands peuples de l’époque comme les Romains et les Persans.

Les Arabes ont toujours été fidèles à leurs traditions, ce qui explique pourquoi l'Islam est conçu pour être conforme à ces traditions. Même de nos jours, s'écarter des traditions locales est considéré comme une grave offense envers la société, ce que la plupart des Arabes modernes essaient d'éviter. Dans l’Arabie du septième siècle, on considérait qu’ouvrir sa maison à tous était un devoir pour le chef de la tribu, une tradition qui est encore vivante dans beaucoup de sociétés arabes contemporaines. Une telle tradition était considérée comme un témoignage de générosité et une marque de distinction et de prééminence sociale. Au septième siècle, il aurait été traditionnellement inacceptable pour les Arabes riches, qui étaient en principe les figures les plus éminentes de leurs tribus, de s’isoler du reste de la société par des gardes ou des murs de palais. La littérature arabe abonde en exemples soulignant cette tradition. Je ne suis pas sûr que ce soit toujours le cas, mais il était d’usage que les notables des états du Golfe offrent le café dans leur salon, appelé diwan, aux gens du commun qui profitaient de cette occasion pour exposer directement leurs plaintes ou leurs requêtes aux puissants.

En plus de cette raison culturelle, il y avait d'autres motifs à l’absence de palais et autres manifestations de luxe en Arabie. Les Arabes du septième siècle n'avaient ni les connaissances ni les ressources pour construire des palais spectaculaires comme en Perse ou en Syrie. Une simple tente constituait une réponse efficace et pratique au climat chaud du désert. Ceux qui visitent les états du Golfe peuvent s’étonner de constater que de riches Arabes utilisent toujours des tentes qu'ils dressent à côté de leurs palais. La tente de Kadhafi est un rappel vivant, pas uniquement de l'excentricité du chef libyen, mais également de cette vieille tradition du désert.

Il est vrai que Mahomet n'avait pas de grands palais mais les autres riches dirigeants de l’Arabie non plus. Faute d’indicateurs précis de la richesse comme des relevés de comptes en banque, la fortune de Mahomet doit être évaluée en fonction des critères de son temps. En d'autres termes, nous devons évaluer ses capitaux sur base de ses propriétés et autres possessions.

Cet article n'a pas pour objet de fournir une évaluation du patrimoine de Mahomet mais de jeter une certaine lumière sur ses richesses et de réfuter les affirmations sur sa prétendue pauvreté ou son style de vie austère. Vu que, comme d'habitude, nos sources sont d’authentiques sources historiques islamiques : soit l'histoire de l’islam est complètement fausse (et l'Islam est un grand mensonge) soit Mahomet était un millionnaire corrompu (et dans ce cas aussi l'Islam est un grand mensonge).

Mahomet à La Mecque : millionnaire à 25 ans

Nous apprenons de la sira (biographie de Mahomet) que Mahomet fut formé au métier de commerçant par son oncle Abu Talib, avec qui il voyagea en Syrie. La Mecque était alors la plus riche ville d'Arabie et son centre culturel et commercial incontesté. Tout jeune homme, Mahomet commença à mener ses propres affaires commerciales et se débrouilla si bien qu'il put se permettre d'offrir une aide financière à Abu Talib en élevant l’un de ses enfants, Ali, chez lui.

Alors qu’il était encore tout jeune, Mahomet fut remarqué par Khadija, la femme la plus riche de La Mecque, qui lui confia la gestion de ses affaires. Elle le payait évidemment très bien et le traitait encore mieux comme l’atteste le fait qu'elle lui proposa de l’épouser alors qu’il avait à peine vingt-cinq ans.

Avec une telle richesse à sa disposition, Mahomet devint l'un des hommes les plus riches d’Arabie à seulement vingt-cinq ans. Khadija mourut quelques années plus tard en lui laissant toute sa fortune. Ce sont des faits historiques de la vie de Mahomet qui n'ont jamais été contestés par les musulmans. Il est clair qu’à La Mecque, durant toute sa vie d’adulte, Mahomet fut un homme riche.

Mahomet à Yathrib : le chef

Mahomet émigra à Yathrib (l’actuelle Médine) en 622 et y établit son état islamique. Inévitablement, ce déménagement à Yathrib entraîna des dépenses supplémentaires et une période d'instabilité mais Mahomet avait eu tout le temps de planifier et préparer ce mouvement historique. Cependant, à Yathrib Mahomet souffrait de ces difficultés financières non pas tellement pour lui-même que pour son groupe d'immigrés, connu sous le nom de `al muhajiroun'.

À la différence de La Mecque, l'économie de Yathrib n'était pas basée sur le commerce mais sur l’agriculture et l’artisanat. Étant le chef d'un groupe d’hommes soudés, Mahomet aurait eu les moyens et l'opportunité de fonder une certaine forme d'industrie pour leur assurer un revenu raisonnable, mais il choisit de se faire de l’argent facile par le brigandage, qu'il appela Jihad.

Dès le départ le pillage des caravanes marchandes et des tribus voisines lui assura des gains rapides et Mahomet prit goût à cet argent facile assaisonné du sang de ses victimes : c’était trop beau pour y renoncer et il se consacra à cette nouvelle activité jusqu’à la fin de sa vie.

Généralement on considère qu’un homme est pauvre quand il ne peut pas vivre sans l’aide financière des autres. Une personne qui a possède une maison de taille raisonnable et à les moyens d’assurer à sa famille un train de vie dans la moyenne est généralement considérée comme à l’aise. Les gens riches sont ceux qui possèdent plus de capitaux qu'ils n’en ont besoin. A tout point de vue, un homme qui possède plusieurs maisons avec des domestiques et des esclaves doit être un homme riche.

Nous ne connaissons pas exactement le total général des épouses de Mahomet mais nous savons qu'à une époque il en eut neuf simultanément. Nous savons également que chacune des épouses de Mahomet disposait de sa propre maison ainsi que de domestiques et d’esclaves.

Les mariages sont des festivités coûteuses particulièrement quand le marié est justement le chef de la communauté. A l’occasion du coup décret divin lui permettant d’épouser Zaynab, Mahomet célébra ce mariage une semaine entière ; des centaines de chèvres furent abattues pour offrir de somptueux banquets aux habitants de Médine.

L’organisation d’une semaine de fête où toute la une ville est invitée peut difficilement être qualifié de train de vie modeste ; seuls les super-riches peuvent se permettre une telle extravagance.

Mahomet put se permettre d’offrir encore par la suite plusieurs fêtes de ce genre ; il aimait tellement ce genre de prodigalités qu'il en fit une sunna pour ses disciples (2). Il déclara un jour à Abdul Rahman Ibn Auf : « Faites les invitations, même si vous ne cuisez qu’une chèvre ».

Dans le style de vie de simple de Mahomet, une nouba où l’on servait seulement une chèvre rôtie était une petite réception toute simple.

Se marier a toujours été un événement social coûteux ; Mahomet s'est marié à de nombreuses reprises. Avoir beaucoup d’épouses était un signe de richesse en Arabie, faut-il s’étonner que ce soit toujours le cas de nos jours ?

Après l’établissement de son état islamique à Yathrib, Mahomet devint le seul homme sur terre avec qui Allah partageait sa richesse. Il révéla habilement un verset (3) déclarant qu'un cinquième de tous le butin de guerre devait être attribué à Allah et à Son messager ; en pratique à Mahomet seul. Ce seul verset lui garantissait un revenu considérable et régulier et fit effectivement la fortune de Mahomet durant le restant de ses jours.

Quelques biens de Mahomet (4) :

Épouses
: voici les noms d'une douzaine d'entre elles, mais il en a probablement eu beaucoup plus.
Kadhija, Sawda, Aysha, Hafsa, Al Hilalya, Aum Salma, Zainab Bintu Jahsh, Juwayryia, Safiya, UM Habiba, Maria, Maymuna de Zainab.

Maisons : Mahomet avait attribué à chacune de ses épouses une maison distincte, totalement indépendantes des autres. Chaque épouse avait ses propres domestiques et esclaves, tous payés par le « pauvre » Mahomet.

Esclaves : Mahomet préférait vendre les esclaves qui lui échoyaient mais il garda certaines femmes dont Maria et Rayhana. Parmi ses autres esclaves nous connaissons : Abu Rafi, Thawba, Abu Kabsha, Salih, Rabah, Yassar, Anasa, Tahman, Keysan, Marwan.

Domestiques : Mahomet avait une douzaine de domestiques et d'aides, chacun affecté à un travail spécifique. Voici les noms de certains d’entre eux :

Ana Ibn Malik : homme à tout faire.

Ibn Massoud : s’occupait des sewaks (pour nettoyer les dents) et des chaussures de Mahomet.

Ukba : il s’occupait des mules de Mahomet

Abu Zar, Bilal et bien d'autres.

Gardes : Mahomet employait un certain nombre de gardes du corps ; voici les noms de certains d'entre eux : Saad Ibn Maaz, Ibn Salma, Al Zubair et Abbad Ibn Bashr.

Bétail
: dans le passé posséder un cheval était l’équivalent de posséder une voiture de luxe haut de gamme. Mahomet ne possédait pas un mais des douzaines de chevaux, de mules et d'ânes et employait un nombreux personnel pour s'occuper d’eux. Il possédait également des troupeaux de chameaux et de chèvres.

Terrains
: Mahomet possédait toute l’oasis de Khaybar où vivait la tribu des Bani Al Nadeer. Cette tribu juive avait été défaite ; une grande partie des hommes avaient été massacrés et les femmes asservies, les survivants furent par la suite expulsés d’Arabie. La totalité des biens et des terres de ces gens avaient étés été attribués à Mahomet (5).

Mahomet possédait également une grande propriété en dehors de Médine dans une région appelée Fadak.

Conclusion :

Mahomet est devenu riche très jeune. Sa personnalité hors du commun et tourmentée l’amena à vouloir réaliser des désirs excentriques pour lesquels il dépensa sa fortune. Ce n'était pas un homme raffiné et il n'a jamais développé de goût pour un style de vie sophistiqué. Son esprit était totalement obnubilé par les mythes, les religions et le surnaturel. Son rêve, son idée fixe, était d’être vu par ses partisans comme un homme investi d’une autorité divine absolue, un fantasme qu'il concrétisa dès sa prise du pouvoir.

Armé de son autorité divine, Mahomet exigea une obéissance totale de ses adeptes. La soumission des musulmans à Mahomet a été volontaire mais obtenue par la peur, non pas de Mahomet lui-même mais d'Allah ! Le paradoxe est qu’alors que Mahomet était un tyran autoritaire, il n'était ni craint ni détesté par ses sectateurs parce que tout venait d'Allah !
Armé de sa fausse autorité divine, Mahomet réussit à intégrer dans sa religion que les musulmans doivent l'aimer plus qu’eux même. Aucun roi n'était jamais parvenu à obtenir un tel degré de panurgisme de ses sujets. L’ego malade de Mahomet ne pouvait être satisfait qu’en convainquant ses disciples qu'il était le meilleur homme à marcher sur la terre. Grâce à sa fausse autorité divine, Mahomet pouvait s’offrir toutes les femmes qu'il désirait, même si elles étaient déjà mariées. Les désirs malsains de Mahomet sont le produit d’un esprit malade mais ses désirs auraient été hors de portée des hommes les plus riches et les plus puissants sur terre. L’ego malade de Mahomet n’était satisfait qu’en voyant ses disciples manger comme lui, boire comme lui et s'habiller comme lui, ce qu'ils font toujours aujourd'hui. Les bons musulmans n’aiment que ce que Mahomet aimait et haïssent tout ce que Mahomet détestait.

Références :

1. La vérité est que les Mecquois firent preuvent d’une tolérance exemplaire envers Mahomet, consultez « Islamic Jihad, a legacy of forced conversion, imperialism and slavery » pages 18-26 par MA Khan.
2. Mahomet a déclaré à Abdulrahman Ibn Auf, l’un des sahaba اولمولوبشاة, Il est bon de faire une invitation à dîner, même si l’on ne fait cuire qu’une chèvre. Rapporté par Bukhari et Muslim.
3. 8:41 du Coran :
« Et sachez que, de tout butin que vous avez ramassé, le cinquième appartient à Allah, au messager, … »
4. Ibn Qayyim Al-Jawziyyah: ' زاد المعاد في هدي خير العباد zad al ma-aad fi hady kairil ibad'
5. Selon le hadith d'Ibn Omar AlKhattab, rapporté par Al-Tirmizi, numéro/page 1719 de l'édition en arabe



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20326
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar yacoub » sam. 17 sept. 2016 20:03

Approfondissons nos connaissances dans la Noble Science des Hadiths.

Interdit aux Nobles Musulmans, ça peut ébranler leur foi

Le Coran n'est pas la seule aberration à laquelle les mahométans doivent se soumettre ; il y a aussi les hadiths.

On peut s'étonner que le Coran, théoriquement un livre parfait et divin, ait besoin d'être complété, mais c'est comme ça. Le terme hadith désigne un récit rapportant une parole ou un acte de Mahomet.

Il existe des recueils de hadiths (Voici les "Papes" auto-proclamés du mahométisme: Boukhari, Mouslim, Tirmidhi, Abou Daoud etc... écrits, mais dont on n'a aucune trace physique, plus 200 ans après Mahomet.

Là encore on peut se demander ce que valent véritablement ces "traditions", "traditions" dont nous savons qu'elles reflètent surtout la vérité de ceux qui les ont collecté), rassemblant ces récits classés par thème et accompagnés par les noms des personnes les ayant rapportées.

C'est du style : selon Abdullah Ibn Amr Ibn Al-As, le prophète était quelqu'un de très gentil.

Selon Machin, le prophète a dit : « Vive moi! ». Et (tenez-vous bien), les docteurs barbus se sont concertés pendant des siècles pour décider finalement que ces myriades de sornettes étaient authentiques! Pauvre Humanité!

Toutes ces traditions composent la Sunna et ont un rôle dans l'arriération et l'obscurantisme qui frappent les sociétés mahométanes.

Les quarante hadiths an-Nawawi

Le recueil d'An-Nawâwî (1233-1277) est le plus populaire ; il s'agit d'une sélection réalisée plus de six siècles après la mort de qui vous savez (c'est dire la crédibilité de ce genre d'inepties). Voici quelques extraits notables :

HADITH 5
"Sera rejetée toute innovation à nos enseignements."

Quel bel esprit d'ouverture! Les naïfs intellectuels qui espèrent que le mahométisme s'adaptera au progrès et se sécularisera se trouvent bien démentis...

HADITH 14
"Il n'est permis de verser légalement le sang d'un musulman que dans trois cas:
- celui de l'homme marié qui commet l'adultère
- celui de l'assassin qui, légalement, mérite la mort
- celui de l'homme qui renie sa religion et se sépare de la communauté"


Le mahométisme est la seule "religion" de quelque importance qu'on ne puisse abandonner sans risque de mort.

HADITH 17
"Allah prescrit al-Ihsan en toute chose.
Ainsi si vous tuez, tuez convenablement et si vous égorgez faites-le avec soin : que l'on aiguise la lame et qu'on épargne à la bête la souffrance"

Les hadiths de Boukhari

Voici quelques hadiths du "grand" Boukhari parmi les plus ridicules et les plus révoltants.

Ce travail de sélection est tiré de The Pen vs the Sword, remarquable livre d'Abdullah Al Araby, un opposant radical à la barbarie islamique. Voici l'exergue de cet ouvrage :

« À la mémoire de Hussein Sudmond en Iran, Nehmat Ahmer au Pakistan, Abdel Hamid Bashary en Égypte, Sadek Abdel Karim en Arabie saoudite et Zia Nodrat en Afghanistan... et bien d'autres, qui ont préféré subir l'emprisonnement, la torture et la mort dans leur pays, plutôt que de renier leur foi en Jésus Christ. »


1. LES FEMMES

- Allah répond aux désirs de « Omar » et ordonne aux femmes de se voiler.
« Omar était extrêmement désireux que les versets de Al Hijab (observance du voile par les femmes musulmanes) soient révélés. Accédant à ses désirs, Allah révéla les versets de Al Hijab. »
(Vol. 1:148)

- Les femmes sont dépourvues d'esprit et de religion.
Muhammad interrogea quelques femmes : « Le témoignage d'une femme ne vaut-il pas la moitié de celui d'un homme? » Elles répondirent:« Oui ». Il leur dit: « C'est en raison de la déficience intellectuelle de la femme. »
(Vol. 3:826)

S'adressant à d'autres femmes, il leur dit:« Je n'ai vu personne aussi dépourvu que vous d'intelligence et de religion.»
(Vol. 2:541)

- La plupart des personnes en enfer sont des femmes.
Muhammad a dit: « J'ai vu l'enfer peuplé surtout de femmes. »
(Vol. 1:28.301; 2:161; 7:124)

- Les femmes sont un mauvais présage.
Muhammad a dit: « La femme, la maison et le cheval sont de mauvais augure. »
(Vol. 7:30)

- Les femmes sont nuisibles aux hommes.
Muhammad a dit: « Je n'ai laissé après moi aucune calamité plus préjudiciable aux hommes que les femmes. »
(Vol. 7:33)

- Le port de la perruque est interdit aux femmes.
Muhammad a dit: « Ne portez pas de fausses chevelures car Allah envoie Sa malédiction sur les femmes qui font allonger leurs cheveux par des moyens artificiels. »
(Vol 7:133)

2. LE SEXE ET LE MARIAGE

- La puissance sexuelle de Mahomet est égale à celle de 30 hommes.
Anas a relaté: « Le prophète faisait la ronde habituelle de toutes ses épouses, au nombre de onze, en une heure le jour et la nuit. » À ce propos, j'ai interrogé Anas: « Le prophète avait-il assez de force pour cela? » Anas a répondu:« Nous disions entre nous que le prophète avait reçu la virilité de 30 hommes. »
(Vol. 1:286)

- Mahomet a eut des relations sexuelles avec une fillette de 9 ans.
« Aïcha a raconté que le prophète l'a prise pour épouse alors qu'elle n'était âgée que de six ans et qu'il a consommé son mariage avec elle quand elle eut neuf ans. »
(Vol. 7:64)

- L'acte sexuel contre nature est permis.
« Jaber rapporte que les Juifs avaient coutume de dire: Si un homme a une relation anale avec son épouse, celle-ci donne naissance à un enfant qui louche. Ce verset fut alors révélé: 'Vos femmes sont pour vous un champ de labour: allez à votre champ quand ou comme vous le voudrez'. » (c'est-à-dire d'une façon normale ou contre nature).
(Vol. 6:51)

- Allah s'empresse de satisfaire les désirs sexuels de Mahomet.
Lorsque fut révélé le verset coranique permettant à Muhammad de retarder le tour de n'importe laquelle de ses épouses, et lorsque Muhammad déclara qu'Allah lui avait permis de se marier avec la femme de son fils adoptif, Aïcha (l'une de ses épouses) dit: « Ô envoyé d'Allah, je vois que ton Seigneur s'empresse de te plaire. »
(Vol. 7:48)

- Quand une femme est irrévocablement divorcée, elle ne peut retourner à son mari qu'à la condition d'épouser un autre homme et d'être répudiée par lui (ceci incluant le rapport sexuel avec cet homme).
« Aïcha a raconté: L'épouse de Rifaa Al-Qurazi vint dire à l'envoyé d'Allah: 'Rifaa a prononcé irrévocablement contre moi le divorce. Ensuite j'ai épousé Abdur-Rahman ben Az-Zubair Al-Qurazi qui s'est avéré impuissant.' L'envoyé d'Allah lui répondit: 'Tu veux peut-être retourner à Rifaa? C'est impossible tant que Abdur-Rahman et toi n'avez pas eu de relations sexuelles!' »
(Vol. 7:186)


3. Un Totalitarisme style soviet

- Le mahométisme doit être imposé par la force.
Muhammad a dit: « L'ordre m'a été donné de combattre le peuple jusqu'à ce qu'il proclame: 'Nul n'a le droit d'être adoré sauf Allah'. Et quiconque proclame: 'Nul n'a le droit d'être adoré sauf Allah', sa vie et ses biens seront sauvés par moi. » (Sinon, ils ne le seront pas).
(Vol. 4:196)

- L'apostasie est punissable de mort.
Muhammad a dit: « Quiconque abandonne sa religion islamique, tuez-le. »
(Vol. 9:57)

- Un mahométan ne peut être condamné à mort pour avoir tué un non-mahométan.
Muhammad a dit: « Aucun musulman ne devrait être mis à mort pour le meurtre d'un kafir » (infidèle).
(Vol. 9:50)

- L'épuration ethnique a été pratiquée par Mahomet.
Muhammad a dit aux Juifs: « Sachez que la terre appartient à Allah et à Son envoyé (Muhammad) et que je veux vous expulser de cette terre (la Péninsule arabique). Celui donc qui possède des biens, il lui est permis de les vendre. »
(Vol. 4:392)

Les dernières paroles de "Muhammad" sur son lit de mort furent: « Expulsez les païens (les non-musulmans) de la Péninsule arabique. »
(Vol. 5:716)


4. LE SALUT ÉTERNEL


- Aucune garantie de salut.
Muhammad a dit: « Par Allah! Quoique je sois l'envoyé d'Allah, je ne sais pas ce qu'Allah fera de moi. »
(Vol. 5:266)

- Dieu punit le défunt si sa parenté le pleure.
Muhammad a dit: « Le défunt est puni à cause des pleurs de sa famille. »
(Vol. 2:375)

- Si les mahométans disent du mal d'un défunt, celui-ci ira en enfer.
Muhammad a dit: « Le paradis est assuré à celui que vous louangez et l'enfer est assuré à celui que vous blâmez. Vous êtes les témoins d'Allah sur terre. »
(Vol. 2:448)

- L'urine sur vos habits sera la cause de votre châtiment par Dieu.
Muhammad a dit: « La personne décédée souffrira dans la tombe, non pour quelque chose de grave qu'elle aurait dû éviter, mais pour s'être souillée avec son urine. »
(Vol. 2:460)

- L'épée est la clef du paradis.
Muhammad a dit: « Sachez que le paradis est sous l'ombre des épées. »
(Vol. 4:73)

- La guerre sainte (Jihad) est une garantie pour aller au ciel.
Muhammad a dit: « Celui qui prend part au Jihad (les guerres saintes) pour la cause d'Allah, sans que rien ne l'y oblige sinon sa croyance en Allah et en Son envoyé, recevra d'Allah sa récompense: le butin (s'il survit) ou le paradis (s'il est tué). »
(Vol. 1:35)


5. LA MÉDECINE

- Boire l'urine du chameau vous rendra bien portants.
« Le prophète leur ordonna de suivre ses chameaux et de boire leur lait et leur urine. C'est ce qu'ils firent jusqu'au recouvrement de leur santé. »
(Vol. 7:590)

- La fièvre provient de la chaleur de l'enfer.
Muhammad a dit: « La fièvre est une bouffée de chaleur de l'enfer. Faites-la disparaître avec de l'eau froide. »
(Vol. 7:619)

- La mouche dans votre boisson est un remède.
Muhammad a dit: « Si une mouche tombe dans votre tasse, plongez-la dans votre boisson car dans une de ses ailes il y a la maladie et dans l'autre, le remède. » :lol:
(Vol. 4:537)

- Comment déterminer la ressemblance d'un bébé?
Muhammad a dit: « Si l'écoulement de l'homme précède celui de la femme, le nouveau-né ressemblera à l'homme; tandis que si l'écoulement de la femme précède celui de l'homme, le nouveau-né ressemblera à la femme. »
(Vol. 5:275)


6. DIVERS

- Effet du mauvais oeil.
Muhammad a dit: « L'effet du mauvais oeil est réel. »
(Vol. 7:636)

- Quelle est la chaussure que vous devez mettre ou enlever en premier?
Muhammad a dit: « Lorsque vous vous chaussez, mettez en premier votre chaussure droite et lorsque vous vous déchaussez, enlevez en premier la chaussure gauche. »
(Vol. 7:747)

- Pour faire peur à Ses adorateurs, Dieu éclipse le soleil et la lune.
Muhammad a dit: « Le soleil et la lune sont deux signes parmi les signes d'Allah. Il ne les éclipse pas pour le décès d'une personne, mais Allah s'en sert pour effrayer Ses adorateurs. »
(Vol. 2:158)

On se croirait dans le Temple du soleil d'Hergé!

Hadiths divers

-Hadith considéré comme fiable tiré de l'ouvrage (non traduit) du Cheikh Sobhi Saleh "Manhal al Waridin", recueil des Hadiths tirés du livre du Cheikh Muhyî al-Din alNawawî "Les Jardins de la Piété" (Riyad el Sâlihine), XIIIe siècle de l'ère chrétienne (soit 600 ans après Mahomet) :

"Dans la Discussion n° 1818, Muhammad dit encore : 'La résurrection des morts n'aura pas lieu avant que les Musulmans ne combattent les Juifs. Le Juif se cachera derrière les pierres et les arbres, qui diront : O Musulman, un Juif se cache derrière moi, viens le tuer'" (cité d'après L'antichrist dans l'histoire)

-Barbes
“Soyez différents des Mouchrikines (ceux qui associent un autre à Allah), taillez vos moustaches et laissez vos barbes” (Rapporté par al Boukhari et Mouslim)

“Coupez les moustaches et laissez pousser les barbes, soyez différents des mages (zoroastriens = partisans de la religion qui dominait la Perse)” (Rapporté par Mouslim)

Autrement dit, si Mahomet n'avait pas eu affaire aux zoroastriens, et aux mouchrikines, les islamistes ne seraient pas barbus! Que tout cela respire l'éternité divine!

La barbe est pour Mahomet une distinction majeure entre l’homme et la femme. Raser la barbe, c’est retirer cette distinction et se frayer un chemin en enfer(!).

“Allah maudit les hommes qui imitent les femmes, et Il maudit les femmes qui imitent les hommes.”



Avatar du membre
omar
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 504
Enregistré le : mar. 4 mars 2014 12:02
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar omar » sam. 17 sept. 2016 21:34

Tu te fais des illusions


«L'Occident n'oppose aucune idéologie à l'islamisme, sinon celle de l'argent»


Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20326
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar yacoub » sam. 1 oct. 2016 18:51

Image

Traduction: Ce qui rompt la prière est: L'âne, la femme et le chien noir. Ce hadith de Mohamed veut dire que lorsque l'un des trois sus cités passe devant le musulman en prière, celui-ci devrait refaire sa prière du début. comme quoi Allah n'accepte pas les prières entrecoupées. Le comble est que la femme est mise dans le rang des animaux et c'est très grave, car ceci prouve le racisme que ressentait Mohamed envers les femmes. Quant à la cause de cette haine je l'exposerai en détail une autre fois inchallah



Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6711
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender : Male
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar Georges » sam. 15 oct. 2016 17:39

Rached Ghanouchi : Daech représente l’Islam en colère

Interviewé par AL Qods EL Arabi, le leader du mouvement Ennahdha est revenu sur la situation du monde arabe, entre autres, le phénomène de Daech.



Rached Ghanouchi : Daech représente l’Islam en colère
Rached Ganouchi a considéré que l’Islam est en colère. Le leader d’Ennahdha a rétorqué : « Quand on est en colère, on peut commettre des bêtises»

«Les sunnites ont subi le supplice de Tantale en Irak et en Syrie», a-t-il ajouté.

Selon lui, quand Les chiites comprendront qu’il est impossible de développer leur secte dans la zone, tous les problèmes seront résolus.

Plusieurs internautes se sont indignés contre cette métaphore comparant Daech à « l’Islam en colère ». Certains ont compris même que le leader d’Ennahdha cherche à blanchir Daech



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20326
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar yacoub » mer. 18 janv. 2017 11:19

Image




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20326
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: mahomet : LA VERITE EST EN MARCHE

Message non lupar yacoub » ven. 18 août 2017 13:47

LISONS LA SALADE DE MAHOMET QU'IL A OFFICIELLEMENT PRONONCÉE DEVANT LES ARABES :

Mahomet s'est fait passer pour un grand historien devant les Arabes, ce faux enseignant de l'histoire, qui a dit aux arabes qu'il a reçu sa révélation en langue arabe claire, avait enseigné aux ignorants arabes, que Ismaël est le premier à parler la langue arabe et une langue claire, dont voici, la preuve de ce mensonge du pseudo historien Mahomet :

QUI EST LE PREMIER ARABE À AVOIR PARLÉ L'ARABE ?

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. D'après 'Ali Ibn Abi Talib (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah, et Son salut soient sur lui) a dit : « La première personne à qui, on a fait prononcer par sa langue, de la langue arabe claire est Isma'il [*], alors qu'il avait 14 ans » (Rapporté par Al Chayrazi, et authentifié par l'imam Ibn Hajar, dans Fath Al Bari vol 6 p 403, et Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n° 2581).

[*] Il s'agit de l'envoyé d'Allah Isma'il, qui est le fils de Ibrahim (que la prière d'Allah, et Son salut soient sur eux).

QUE DIRE DE CE HADITH AUTHENTIFIÉ ?

Mahomet est un faux historien, un faux prophète, il ne connaissait pas l'histoire et s'est permis de mentir aux arabes (soit le hadith authentifié parfait ci-dessus, des propos attribués à Mahomet).

Dans cet Hadith le moins que l'on peut constater, c'est le fait que Mahomet fait de l'hébreu Ismaël, le premier Arabe. Oe en réalité, les Arabes existaient avant Ismaël ... Quelle bourde de Mahomet ? Quel mensonge de Mahomet ? Par quel miracle Ismaël est le premier Arabe à avoir avoir parlé l'Arabe ? Finalement, Mahomet veut faire croire à son public arabe, que c'est Ismaël qui est à l'origine de la langue Arabe sur terre ... Quelle supercherie, elle est tellement grosse, seuls les ignares ne peuvent pas s'en apercevoir.

Mahomet qui avait la Bible avec lui n'en maîtrisait pas finalement ... Comment se fait-il que Ismaël est le premier à parler l'Arabe dans le Monde alors que cette langue existait avant l'arrivée d'Ismaël au monde ... Comment se fait-il qu'Ismaël est le premier à parler la langue arabe, alors qu'à l'époque d'Abraham, les arabes existaient et parlaient déjà leur langue.

Voilà chers frères et sœurs, un hadith authentifié de ce qu'à dit Mahomet, et c'est sans démonstration, que vous pouvez constatez de vous-mêmes ce mensonge de Mahomet. C'est fabuleux ce mensonge : On voit bien que la compréhension de la Bible échappait à Mahomet, au point de ne pas savoir que les arabes existaient déjà et parlaient l'Arabe, sinon il n'aurait pas exprimé devant les arabes qu'Ismaël est le premier à parler l'Arabe.


Mahomet a prononcé plusieurs mensonges, il n'est pas du tout crédible, le Coran n'est pas du tout crédible, l'islam est une vaste supercherie et un idéologie abrutissante.

RIONS UN PEU : Les musulmans disent aux chrétiens d'avoir un peu de jugeote, ils font valoir, à travers la justification des versets du Coran, l'intelligence humaine pour raisonner, et le discernement humain pour comprendre Dieu, le vrai et le faux, en s'attaquant du Christianisme.

Mais c'est l'occasion aux musulmans de raisonner, d'avoir un discernement sur Ismaël, en se posant la question : Les arabes existaient avant Ismaël et parlaient l'Arabe, par conséquent Mahomet est un menteur dès lors qu'il a dit Ismaël est le premier arabe avoir parlé la langue Arabe. L'intelligence et le discernement normalement chers aux musulmans devraient les conduire aussi à croire, si Mahomet a menti, c'est que tout ce qu'il a pu dire est aussi truffé de mensonge.

Musulmans ! À vous l'intelligence, le bons sens, le discernement que vous vantez tant dans votre religion.


Sujet remonté par yacoub le ven. 18 août 2017 13:47.





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 27 invités