Salem Ben Ammar

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19442
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » dim. 26 mars 2017 13:14

Dernier message de la page précédente :

Monsieur Valls, au cas où vous ne le savez pas c’est l’islam qui a érigé l’Apartheid en dogme
Salem Ben Ammar laissez un commentaire pour l'amour d'allah

Vous laissez entendre que le volcan qui gronde actuellement dans les cités et dont la lave est entrain d’ensevelir tout le pays serait étranger à l’islam et que c’est la France qui aurait ainsi récolté ce qu’elle sème pour avoir laissé se développer le dénuement et la misère.
Mr Valls ce n’est ni un problème de désœuvrement, de relégation ou d’exclusion sociale, c’est un problème de démission de nos gouvernants devant l’islam qui veulent nous faire avaler la grosse couleuvre que la radicalisation des jeunes des ghettos islamisés est la résultante des frustrations sociales alors que le phénomène est universel. Non il ne faut pas se cacher derrière notre petit doigt pour blanchir l’islam de ses effets néfastes sur l’état de santé mentale de ces jeunes.
Le mal est engendré par l’islam lui-même. C’est lui qui inocule le virus de la haine de l’autre de celui qui est différent de soi et détend et légitime les ressorts de la colère chez ces jeunes. Le pouvoir politique plutôt que de reprendre en main le contrôle de ces cités en marquant le retour de l’État et de freiner les ardeurs velléitaires et bellicistes de cette idéologie mortifère et transgressive préfère s’autoflageller en pleurnichant comme une Madeleine.
La pauvreté et la misère n’ont jamais fait le lit au terrorisme dans le passé pourquoi veut-on en faire la cause d’un poison endogène à l’islam lui-même. Tous les jeunes qui font le choix de s’autodétruire et de détruire la société ne sont pas tous des jeunes marginaux, délinquants ou des laissés pour compte du système comme on le constate avec ce jeune diplômé de l’école des Mines d’Albi dont le nom apparaît dans l’affaire de Coulibaly. Il n’est pas inopportun de pointer du doigt l’endoctrinement religieux et de lier la relégation territoriale et le terrorisme.
.Des populations relégués n’est pas un phénomène nouveau dans l’histoire urbaine et sociale de la France. Ni les polonais, ni les Italiens, ni les Portugais n’ont représenté le moindre danger pour la France dans le passé. Leurs cités n’ont jamais été des poudrières ou des chaudrons ayant embrasé la France et portant en eux les germes de destruction de son unité nationale et son intégrité territoriale.
Si aujourd’hui y a effectivement des zones de non-droit qui prolifèrent en France, une sorte de homelands à dominante musulmane, où sévissent grâce à la bienveillance des autorités politiques soucieuses d’acheter la paix sociale des escadrons de prédicateurs et des marchands de l’utopie nihiliste islamique qui font leur loi, on ne doit pas faire l’économie de se poser la vraie question pourquoi cités-ghettos à forte dominante musulmane sont une source de danger pour la pérennité de la France ? Quel que soit le degré d’amertume que les musulmans puissent exprimer ce n’est pour autant un motif pour transformer les raisins de leur colère en cocktails Molotov et en rafales de Kalachnikov.De même qu’on ne saurait d’occulter et de nier le rôle majeur de l’islam dans l’exploitation de la misère humaine et sa récupération à des fins criminelles.
La République n’a pas à se faire Hara Kiri en voulant minimiser le rôle de l’islam dans la montée du terrorisme et de la francophobie. +-
Mr Valls c’est l’islam qui a fait de l’apartheid un dogme religieux.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19442
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » dim. 26 mars 2017 14:01

Salem Benammar
· 15 h ·

Hommage aux musulmans modérés pour avoir condamné massivement l'attentat de Londres

Je ne puis être m'empêcher de m'incliner devant la compassion des musulmans du monde entier aux morts et blessés de Londres. Ils ont été jusqu'à dédier leur grande prière du vendredi dernier. Prier pour des mécréants c'est inédit dans l'histoire de l'islam. Ils ont osé enfreindre les préceptes coraniques qui légitiment le meurtre des non-musulmans pour exprimer leur condamnation de cet acte abominable commis au nom d'Allah.

Qui a dit que les musulmans ne prient jamais pour la mémoire des non-musulmans ? Ils viennent de prouver au monde entier qu'ils sont capables de laisser parler leurs cœurs et de pleurer les morts qui ne sont pas les leurs.
Nous devons tous nous en réjouir malgré notre tout le mal que nous pensons d'eux. Ils ont montré qu'ils peuvent être mus par des sentiments humains et se démarquer ainsi de leurs frères qui répandent la mort dans le sentier d'Allah.
Un sacrifice inouï de leur part car en mettant un point d'honneur à se désolidariser de leur frère djihadiste ils prennent le risque de finir cramés en enfer.

Les voilà désormais pêcheurs parmi les pêcheurs, égaré parmi les égarés et mécréants parmi les mécréants pour avoir pris enfin conscience que la vie humaine prime sur l'islam.

Je serai désormais le dernier et non pas le premier à ne plus faire l'amalgame entre un musulman modéré et un musulman exterminateur mais seulement quand tous les non-musulmans sur cette terre l'auraient fait avant moi.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19442
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mar. 28 mars 2017 13:38

Un musulman qui modère sa consommation de l’islam est tout simplement un apostat
Salem Ben Ammar laisser un commentaire pour l'amour d'Allah Puissant et Sage

Les vrais musulmans sont ceux qui propagent la barbarie et le racisme et œuvrent à l’anéantissement de la démocratie, la liberté, l’égalité entre les sexes et la concorde entre les peuples en vue d’instaurer la loi de l’islam partout dans le monde. Ceux qui ne sont pas dans cette ligne sont comme des aveugles qu’Allah emmènera en enfer.

On ne peut pas être musulman de demi mesure ou consommer l’islam avec retenue, comme si un musulman était un ivrogne qui ne doit pas forcer sur la dose jusqu’à en perdre raison et tomber dans un coma éthylique. L’islam n’est pas non plus costard que chacun taille selon ses mensurations.

L’islam n’est pas à géométrie variable que tout un chacun doit adapter à ses besoins, la consommer selon ses envies et ses goûts. Il a ses règles et ses lois communes à tous les musulmans qui ne doivent souffrir d’aucune dérogation ni exception. Il est un code de la route qui s’impose à tous les musulmans sans exclusive et nul ne peut s’autoriser à commettre la moindre infraction. Tout contrevenant s’expose aux pires châtiments dont la pire sanction qui est la hantise de tous les musulmans est de finir dans les braises chaudes de l’enfer. Le spectre qui fait tellement peur aux musulmans et qui les paralyse dans leur action d’émancipation et d’affranchissement de la tutelle d’Allah. Faute d’avoir créé des véritables armes de dissuasion et de persuasion, le dieu de l’islam arme rusé comme un renard a imaginé cette arme que tous les musulmans redoutent et craignent et pour laquelle ils préfèrent la mort pour mériter du paradis moyennant le sacrifice de leur vie pour sa gloire. On est musulman ou on ne l’est pas, on a à personnaliser son parcours ni lui donner une touche à sa convenance. Un musulman vit comme un loup au sein de sa meute qui fait office de censeur et de gendarme.

L’islam n’est ni séculier ni séculaire, il est l’expression des deux. Quand un musulman dit que je vis l’islam de mon temps, il oublie que la notion du temps n’existe pas dans cette religion, il est intemporel et immuable. Les effets du temps n’ont aucune emprise sur lui. Il n’y a qu’une époque celle du prophète qui doit perdurer et traverser les temps. Le temps passé est un temps présent et un temps à venir.

On ne change pas ni faire évoluer une feuille de route dictée par Allah en personne à son prophète préféré qui lui-même s’est contenté de la dicter à ses compagnons sans qu’elle n’ait subi la moindre altération, avant qu’elle ne oit transcrit dans la langue d’origine de l’humanité selon les vrais musulmans.

Qui oserait se soustraire ou apporter des aménagements à cette feuille de route canonique ? Sauf les incroyants et ceux qui se prétendent musulmans mais qui n’ont pas le courage d’apostasier l’islam. Un crime passible de la peine capitale, on ne plaisante pas avec les règles de soumission à l’islam. Toute rupture de lien avec l’islam est par conséquent fatale avec ceux qui poussent l’outrecuidance à le faire. Étant censés être frappés par la grâce d’Allah dès leur conception, fruit de son œuvre, les musulmans ne peuvent pour des raisons quasi génétiques, s’amputer de cette part de génomes musulmans qu’Allah leur a inoculée. On ne renie pas son vrai père géniteur dont la disgrâce frappera l’insolent comme un couteau de boucher égorgeant un mouton.

Les musulmans condamnés à tout jamais à l’état « d’esclavitude ». On ne peut pas être esclave de l’islam et en même temps afficher son indépendance d’esprit ou prétendre concilier l’islam et la modernité. L’islam a ses propres caractères qui sont à l’antipode de la culture humaniste et démocratique.

Il n’y a pas pire sacrilège que de vouloir affubler l’islam du masque de chacun son islam alors que la notion d’individu n’existe pas dans cette religion. C’est la peur d’essuyer ses foudres qui retient ses fabulateurs-hypocrites et les fait fantasmer sur l’islam respectueux des droits humains, oubliant ou feignant d’oublier par ignorance ou par perversité, qu’en tant que musulmans, ils ne doivent adhérer qu’aux valeurs émanant du Coran, des Hadiths et de la Sira .

Au moins les vrais musulmans sont clairs et cohérents avec eux-mêmes et les prescrits de leur religion. A force de ménager la chèvre et le choux, vous finirez par servir de festin à votre méchant loup.

Un musulman qui se modère est un musulman qui cesse de l’être.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19442
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mer. 29 mars 2017 10:31

Le port du voile est le laurier de la conquête de l’Occident par l’islam
27/09/2013 Salem Ben Ammar laissez un commentaire

Image

Quelle est la différence entre une voilée intégrale ou partielle et une non-voilée ? La première vit dans le monde des ténèbres et la deuxième nous éclaire par sa lumière ?

L’une est la laideur incarnée et l’autre est la beauté au grand jour. Quand on se voile, on cherche à cacher son vice et son esprit retors et quand on se dévoile c’est qu’on a rien à dissimuler du regard d’autrui.

Quand à ce schizophrène paranoïde du bouffon Moncef Marzougui, le bouffon du palais, il doit savoir lui en tant que sujet doublement concerné de par son métier et de son état psychique pathologique, que le voile ne voile pas les fantasmes, ni les pulsions, les attirances sexuelles pour le sexe opposé, ou les désirs et qu’il est surtout symptomatique de l’état de la perversion mentale et sexuelle de la pauvre femme ainsi qu’une manifestation ostentatoire de ses graves troubles identitaires.

Elle exhibe sa double soumission à Dieu et à l’homme. Il est aussi l’expression de sa phobie d’assumer sa féminité, de sa peur de sa propre image et de sa dignité humaine.

Elle se cache d’elle-même, en enveloppant son corps dans un linceul noir ou gris le même dans lequel elle sera enveloppée à sa mort et que son époux pourrait lui ôter pour assouvir son appétit sexuel insatiable.

Selon une Fatwa nécrophile wahhabite, un musulman sunnite pourrait jouir du corps sans vie de sa femme jusqu’à 6 heures après son décès. Le seul voile qui la protège son prédateur-profanateur est la pierre tombale.

Autant se dévoiler de son vivant que de se faire violer après sa mort. Femme voilée, femme violée comme le dit Gisèle Halimi et ceci est d’autant plus vrai qu’elle n’est pas maîtresse de son corps qui est assimilé à un champ de labour où il peut y aller à sa guise et par conséquent contre la volonté de sa femme.

Image

N’est-il pas dit dans le Coran que les anges maudissent la femme qui se refuse à son mari ? Est-ce statut de simple objet sexuel qu’elle affiche à travers le port du voile, de corps sans vie, d’une nymphomane halal qui n’assume pas ses perversions sexuelles ou d’une femme victime de rapports sexuels non-consentis, mais sacralisés et rendus légitimes par la religion musulmane elle-même qui ne reconnaît pas le viol conjugal ?

Une condition féminine réduite à la simple fonction de maternité. Est-cela ce que le voile veut exprimer comme témoignage afin de permettre à la femme-mère, à l’exclusion des autres, sous les pieds desquels ruissellent les eaux du paradis ?

Qu’elle le veuille ou non, le voile renvoie à l’état d’avilissement de la femme et de ses conditions de vie dégradantes et humiliantes. De sa relégation, de son exclusion et de son état d’infériorité dogmatique à l’homme. Elle est cette chose que l’homme doit cacher de la vue de l’homme.

Le voile marque surtout sa dépersonnalisation et de sa dissolution dans une culture ultra machiste et phallocrate, irrévérencieuse pour les femmes. Faire du voile partiel ou intégral un symbole de liberté, c’est comme si on fait de l’Islam ou de toute autre religion un symbole d’épanouissement humain, de progrès social et d’égalité entre les sexes.

Une femme ne peut pas être libre quand elle se cache de son ombre, et quand elle vit en périphérie de son groupe social. Marginalisée et avilie. Le voile ne signifie rien d’autre que le degré de rabaissement de la femme. Il est à la fois sa prison mentale et sa incarcération sociale.

Le voile lui permet de camoufler sa souffrance, de la dissimuler du regard étranger, son mal-être et sa misère psycho-affective. Une femme voilée se ment à elle-même en laissant croire que c’est une forme de liberté. La vraie liberté n’est pas dans le port du voile, elle est dans sa rupture avec l’atavisme culturel et religieux qui l’enserre et qu’elle porte comme le Christ sur le Chemin de la Croix. On ne fait pas du fardeau du poids oppressant et aliénant de la tradition une source de liberté. Faire de la tradition un facteur d’émancipation féminine autant rétablir l’esclavage et le servage dans nos usines pour faire un modèle d’organisation du travail.

Quant à en faire un symbole de vertu, autant conjuguer la vertu avec l’âme noire des terroristes qui pullulent dans les sociétés musulmanes. Il symbolise la réaction et le refus du progrès.

Image

Le voile ne fait pas la musulmane non plus comme son non port. On ne juge pas les femmes à l’aune de leur accoutrement vestimentaire, on les juges sur leur capacité de mener un combat digne pour leur liberté.

Une liberté où l’on a pas peur de soi où l’on avance à visage découvert pour affronter les regards des hommes qui font de la soumission de la femme et de sa relégation un code de vie en société.

Etre libre, c’est être capable d’assumer sa féminité et en faire rempart contre l’expropriation du corps de la femme et sa marchaandisation à des fins mercantiles et religieuses, djihad du Nikah.

Associer le port du voile à la liberté c’est faire fi des contraintes culturelles fortement imprégnées par le fait religieux qui font obligation à la femme de se soustraire du regard de mâle-dominateur-prédateur.

Dans la culture hyper machiste musulmane et ségrégationniste son port est assimilé à une sorte d’uniforme de travail protecteur qui immunise la femme contre les accidents, autrement dit les agressions sexuelles auxquelles elle s’exposerait si elle se garde de le porter.

Comme si la femme voilée n’était pas victime de viol. Le port du voile n’est aucunement un filet protecteur ou une ceinture de chasteté, et encore moins un signe de rupture avec les traditions aliénatrices, oppressantes et culpabilisantes de la femme, propriété absolue de son groupe social d’appartenance.

Une femme qui se dit et se veut libre ne peut aliéner sa soi-disant liberté en marquant ostentatoirement son allégeance au pouvoir absolu de l’homme sur sa vie.

Les sociétés les plus liberticides du monde musulman que sont l’Arabie Saoudite, Oman, Afghanistan sont celles dont les cités ressemblent à un théâtre d’ombres chinoises. Beaucoup d’autres sont en train de s’inscrire dans leur sillage et qui connaissent justement un fort recul des libertés les plus élémentaires qui se traduisent par une explosion exponentielle du port de voile.

Là où le sacré bigot fait son grand retour, le voile prolifère. La corrélation entre les deux est réelle et doit interpeller ces femmes qui prétendent faire de leur univers carcéral un hymne à la liberté.

En dévoyant la liberté pour ne pas transgresser les normes culturelles, elles s’insultent elles-mêmes et se font complices de leurs bourreaux.

Il n’y a pas de liberté quand son corps est entravé par les chaînes des traditions, la seule liberté est dans la résilience et l’affirmation de soi. A-t-on besoin d’exhiber sa vertu morale si on a pas quelque part des soucis avec la morale elle-même ? En quoi est-ce vertueux quand des femmes musulmanes voilées s’adonnent à la prostitution à des fins religieuses ? N’est-il pas primordial pour ces femmes d’avoir des rapports sexuels protégés plutôt que de protéger leur visage du regard de l’homme ?

Avec la femme voilée l’insignifiant devient signifié et vice-versa, contrairement à la femme non-voilée est une femme assumée, qui n’a pas peur de son ombre, une femme de rupture avec le carcan religieux et libre et une voilée est une femme à l’identité violée.

Le voile ne fait pas la voie de la félicité et son non-port le chemin de l’enfer. Plus on a peur de soi et de son environnement étouffant et archaïque plus on a tendance de se cacher de soi-même et de vouloir paraître ce qu’on est pas.

Ce pauvre psychopathe insignifiant et à la laideur physique qui ferait peur à Frankenstein en personne s’il est devenu aujourd’hui ce qu’il n’aurait jamais dû être même dans ses délires psychotiques les plus aigus ce n’est pas ces femmes sans âme et dépourvues de personnalité qui sont sorties dans les rues de la Tunisie pour braver avec courage, détermination et dignité les balles de Ben Ali, ce sont les safirates tant honnies par lui.

Ces femmes n’ont pas voilé leur dignité et ne la voileront jamais et dire qu’elles sont elles aujourd’hui qu’on a mis à l’index et on vitupère et qu’on a écarté de la vie politique du pays et ce sont les femmes qui portent le voile de l’indignité qui ont les honneurs du pays.

La révolution tunisienne n’a pas été faite contre l’honneur des non-voilées et encore moins pour celles qui la déshonorent aujourd’hui en faisant la lie des barbus et font fi de leur dignité.

Quand une société est minée par l’intégrisme de l’esprit, où la religion est elle-même victime, c’est un signe qui est révélateur de l’état de la pathologie mentale de cette société. Ce n’est par hasard que les sectes dans le monde musulman se font aujourd’hui leur chou gras du mal-être des populations frustes. La ferveur religieuse n’a pas gagné du terrain, c’est la maladie mentale qui prolifère et qui ravage le corps social et humain.

Quel crédit peux-t-on donner à une masse fruste qui confond bulletin de vote et ticket de train pour le paradis et qui a vendu la Tunisie contre une promesse non tenue de mouton ? Comme si le train du paradis pouvait exister! Quel crédit peux-t-on aussi donner à de propos émanant d’un sujet psychopathe qui fait partie de ces 50% d’hommes tunisiens répertoriés comme tel par l’O.M.S. outre ce malade qui a longtemps voilé sa nature neuro-psycho-dégénérative a fini par la dévoiler. Il a une peur phobique de regarder son visage hideux qui porte les stigmates de la félonie et de la haine de soi qui se reflète sur le visage clair lumineux de la femme non-voilée.



En conclusion, le voile quelle que soit sa forme, marque surtout le statut de l’infamie et de l’ignominie dont jouit la femme dans les sociétés musulmanes, comparables à celui du juif sous le gouvernement de Pétain.

Souhaitons surtout qu’il ne soit pas le signe avant-coureur d’un autre statut inhumain que le nazisme a infligé au Juif et à tous ceux qui n’avaient pas de marqueur génétique ou idéologique hitlérien.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19442
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » sam. 1 avr. 2017 10:54

Salem Benammar
· 16 h ·

"Je suis musulman et Français" c'est comme s'ils ont honte d'être Français tout court.

Un Français fier de sa citoyenneté française ne met jamais en avant son identité religieuse. Tant qu'ils continuent à accoler leur spécificité religieuse à leur nationalité française ils ne seront jamais français.

Pour eux ça reste un accessoire administratif sans aucune valeur affective et identitaire



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19442
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » sam. 1 avr. 2017 16:07

Je vais finir par ne plus croire en rien et laisser tomber mon combat contre l'hydre mysulmane
En effet, je m'aperçois qu'il n"y a pas plus musulmans que cette partie de l"électorat qui vote pour des mafieux et des délinquants
A quoi ça reste de continuer à prendre des risques pour des gens sans foi ni loi
Ce n'est pas par hasard si l'islam se porte bien en France



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19442
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » lun. 3 avr. 2017 14:13

Salem Ben Ammar : Le musulman honore sa femme comme un Maître respecte sa domestique, ou un chamelier sa chamelle

Image

Voilà à quoi on reconnaît les peuples immatures soumis à la dure loi de l’islam. Jamais vous ne les entendrez dire : nous assumons notre responsabilité dans le traitement inhumain, humiliant et dégradant infligé à nos femmes et nous devons leur accorder les mêmes droits que les hommes.
Ils ont l’art de justifier l’injustifiable et d’excuser l’inexcusable ils brandissent leur sempiternelle à chaque fois qu’on les interpelle sur le sujet, vous croyez que c’est mieux en Occident où la femme est une vulgaire marchandise alors que chez nous c’est une perle dans son écrin. Or, en Occident la femme n’est pas soumise à la dictature des dogmes et ne vit pas sous les contraintes de son groupe d’appartenance. Il n’y pas d’honneur des siens il y a ses choix de vie qui sont les siens. Ni morale ni interdits religieux qui conditionnent son existence elle a la faculté de voler de ses propres ailes.
Elle jouit des mêmes droits que les hommes et citoyenne de plein droit. Les hommes n’ont pas des droits sur elle comme chez eux et personne ne peut bafouer ses droits sous peine de s’exposer aux lois répressives en vigueur en Occident.
Une femme violée chez eux est coupable de son viol en Occident on punit le violeur et on accompagne la victime judiciairement et psychologiquement.
Dans un pays musulman une femme mariée et victime de violence conjugale n’a aucun moyen légal pour agir contre son mari seul maître de son corps et de sa vie auquel elle doit obéissance absolue si elle ne veut pas subir la double peine la répudiation et les feux de l’enfer comme le promet le Coran aux femmes rebelles. Et comme le dit Mahomet il n’y a pas pire calamité que la femme.
Dans un pays comme l’Arabie Saoudite gouvernée par la Charia, pays exemplaire du fondamentalisme musulman et dont le modèle sociétal se propage à une vitesse éclair dans les pays musulmans, la vie d’une femme ne vaut pas mieux que celle d’un chameau.
Si j’étais femme je préférerais et de très loin vivre ma condition féminine et d’être humain à part entière en Occident et jamais dans les pays de la Charia qu’elle soit douce pu dure.
Des monstres d’inhumanité comme Ben Laden, Ghannouchi, Bel Haj, Omar Bachir, al Zawahiri, al Baghdadi ont tous les égards et les honneurs et les femmes sont des portions congrues.
C’est une insulte à la dignité humaine de comparer les femmes musulmanes dépossédées de leur droits sur leur vie et leurs corps et assujetties au statut de domestiques sexuelles sous couvert des préceptes religieux et des hadiths misogynes et scélérats aux femmes occidentales qui ne sont discriminées et ostracisées en raison de leur sexe ni assimilées à des poules pondeuses.
Le poids de la religion est le vrai ennemi de la femme. La démocratie, l’ennemie viscérale des geôliers des femmes dans les pays musulmans a le mérite d’avoir libéré la femme de la tutelle de l’homme et de lui avoir reconnu le droit de ne pas rester spectatrice de son destin humain. Ce n’est certainement pas cette sinistre religion qui peut en dire autant. La femme est une majeure incapable dépourvue de foi et de raison et elle ne peut donc agir dans le sens de ses intérêts personnels et quoi qu’elle fasse sa place serait en enfer selon le prophète qui n’a jamais rien prophétisé :

Les lois des hommes valorisent la femme et la respectent, les lois musulmanes créent les conditions de son asservissement et son assujettissent en faveur de l’homme. C’est anthropologique et juridique.
Salem Ben Ammar



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19442
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mer. 5 avr. 2017 10:25

Salem Benammar
· Hier, à 10:02 ·

Image

Les Algériens arabisés reprochent aux Kabyles qui sont pourtant la mémoire vivante de la culture du peuple algérien d'être "racistes" parce qu'ils refusent de se plier à la dictature culturelle des colons arabes.
Être attaché à son identité ça relève du "racisme".
A force de culpabiliser l'autre on finit par le faire céder.
Ce n'est pas discriminer l' autre que de refuser d'épouser ses mœurs et ses coutumes.
Ce n'est pas non plus le stigmatiser parce que je préserve ma culture et je ne veux pas lui ressembler.
Sa culture n'est pas la norme et la mienne est impure et transgressive.
On peut avoir des valeurs communes de portée universelle mais nous je ne dois pas faire de ses spécificités culturelles et cultuelles les miennes.
Il n'y a de respect que dans la réciprocité.
Je suis chez moi il doit accepter mon ordre social et culturel et en aucun cas les accommoderai pour lui.
N'en déplaise aux antiracistes et aux partisans du multiculturalisme ce n"est pas aux maîtres des lieux de se comporter en invités chez eux
===========================
Mme Marine Le Pen prétend que l'islam est compatible avec la démocratie je la prends au mot et je la mets au défi de m'accompagner à Trappes
ou dans n'importe quel quartier islamisé de France où je me présenterai publiquement aux musulmans en leur disant vous avez en face de vous l'héritier de Kamel Atatürk
selon le dictionnaire de l'islamophobie.
En tant que juriste elle sait que rien ne peut résister à la réalité des faits.
Salem Ben Ammar



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19442
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » jeu. 6 avr. 2017 13:24

L’islamisation de la France est loin d’être un mythe. Elle est réelle et observable par Salem Ben Ammar

Qu'on arrête d'accuser l'autre d'être porteur de la gale qui démange notre corps. Le Front National n'a pas plus le monopole de la France que les autres partis et n'est pas non plus un parangon de rigueur morale qui laisse croire qu'il est incorruptible qu'il ne monnaiera pas son âme.

Personne ne vendra demain la France à l'islam car c'est est déjà fait depuis les années 60 et c'est trop tard pour la reconquérir.

Quand je me promène dans Paris intra-muros et sa périphérie je me sens partout sauf en France.
Et comme me le fait remarquer une amie psychologue si le visage humain de la France n'est plus celui que tu as connu à une certaine époque garde-toi des jugements trop hâtifs et émotionnels en faisant des coupables ceux qui sont devenus trop visibles à ton goût ? Effectivement ce ne sont pas ceux que je croise à chacun de mes passages à Paris et ses environs qui sont responsables de cette mutation humaine, ce sont enfants du pays qui leur ont laissé la voie libre en leur abandonnant des pans entiers de leurs territoires et qui se font de plus en plus rares.

Je vois partout des femmes voilées, parfois les 3 générations, et des barbus et de moins en moins des gens aux apparences françaises. Alors que ne vais pas dans le 9-3 ni à Trappes, ni aux Mureaux, ni à Argenteuil et ni à Mantes-la- Jolie, ces hauts lieux de l'islamisation urbaine de la France.

Je ne reconnais plus la France et personne n'y changera rien.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19442
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » sam. 8 avr. 2017 11:09

Je suis d'accord pour dire que la démocratie est impossible en pays d'islam car elle amènera des partis de charia au pouvoir.

Il faut passer par une dictature laïque très dure pendant au moins 100 ans puis après démocratiser.

===================================================================================

Quelle ignorance et quelle stupidité que de comparer Staline à Bachar pour soi-disant s'allier avec lui pour vaincre Daech comme on avait vaincu le nazisme en s'alliant à la Russie de Staline.

Elle oublie que ce sont les nazis qui avaient poussé les Russes à sortir de leur neutralité d'une part et d'autre part on ne peut faire aucun parallèle entre l'armée nazie et Daech qui n'est qu'un des multiples visages du terrorisme islamique disséminé aux quatre coins du monde.

On ne combat pas une armée conventionnelle comme on combat une armée de l'ombre qui peut frapper à tout moment et n'importe où y compris dans nos lits. Le nazisme n'était pas une nébuleuse contrairement à la nébuleuse terroriste qui n'a pas de territoire identifié et que l'on peut localiser aisément.
Ses rampes de lancement ne sont pas qu'en Syrie seulement, on les retrouve autant en France comme en Angleterre comme partout ailleurs. Elles se fondent dans le paysage, discrètes et cultivent l'anonymat jusqu'au jour où elles entrent en action.

Imprévisibles et fulgurantes.
Personne n'était allée chercher Staline pour vaincre le nazisme il l'avait fait de lui-même sans l'aide de quiconque.
On peut toujours couper à la pieuvre terroriste sa tentacule syrienne mais il en restera toujours des millions d'autres à lui amputer.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19442
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » sam. 8 avr. 2017 15:30

On ne règle pas les problèmes de la France avec la haine des « Arabes » par Salem Ben Ammar

J'observe que de plus en plus certaines personnes sont convaincues qu'elles vont pouvoir régler les problèmes de la France avec la haine des Arabes grâce à l'arrivée du FN au pouvoir.

Or, il n'y a quasiment pas d'Arabes en France. Ils sont tous dans la Péninsule arabique. Quant aux musulmans qu'ils confondent par ignorance crasse avec les Arabes sont turcs, africains, nord-africains, pakistanais, bangladeshis, égyptiens, européens et français. Ça en fait du monde.

Pour ce qui est des Arabes, on leur lèche les babouches quand ils viennent en France. Propriétaires des joyeux immobiliers parisiens, du du PSG et de la moitié des Palaces français et ce n'est pas le FN qui osera toucher à leurs turbans.

Personne ne rasera les murs FN ou pas FN auquel on lui prête toutes les intentions que lui-même ne connaît pas. A ce jour il fait preuve d'un mutisme coupable sur le sujet du péril musulman qu'il appelle islamiste ou fondamentalisme islamiste. Incapable de mettre les mots sur les maux.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19442
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » dim. 9 avr. 2017 13:48

Il n ‘y a qu’un seul islam celui des islamistes, l’épée dans une main et le Coran dans une autre
Salem Ben Ammar laissez un commentaire pour l'amour d'Allah Puissant et Sage

Image

« L’islamisme est l’islam politique » clament les laudateurs de l’islam, paisible et inoffensive religion, objet de dévoiement, d’instrumentalisation et de détournement à des fins politiques afin d’instaurer un régime politique totalitaire liberticide faisant de la charia, qui est par définition l’islam lui-même et qu’il ne peut y avoir d’islam sans la charia, la source unique du droit et pour constitution le Coran.

L’islamisme serait ainsi une doctrine antinomique à l’islam que des hérétiques, les islamistes, s’attachent à la diffuser au sein des pays musulmans par par tous les moyens et dont la première victime est l’islam lui-même. Mis à mal, défiguré, dénaturé, violé, par une idéologie dont la finalité est de tuer l’islam lui-même.

Les islamistes n’ont aucun projet velléitaire de cette nature et bien au contraire leur but est de faire redorer son blason à l’islam pour en faire un nouvel ordre mondial: L’idéologie des Frères musulmans est résumée dans leur devise : « Dieu est notre but, le prophète notre chef, le Coran notre constitution, le djihad notre voie, le martyr notre plus grande espérance ». Plus précisément, les thèmes essentiels de la doctrine des Frères musulmans sont la création d’un État musulman théocratique, le rétablissement du califat, la lutte contre toute tentative de rénovation ou de « modernisation » de l’islam, la dénonciation de la civilisation occidentale, l’anticolonialisme, le panislamisme et le panarabisme ainsi que l’anticommunisme.(source http://www.akadem.org/medias/documents/ ... ulmans.pdf) Ils œuvrent pour le retour aux sources originelles de l’islam par la destruction des Etats-nations et la réorganisation de l’État sur le modèle du Califat musulman soumis à l’autorité d’un Calife, successeur de Mahomet, issu de la tribu de Qoureisch, un leader charismatique qui préside à la destinée politique et religieuse de tous les musulmans regroupés au sein de l’Oumma, la matrice-mère des musulmans.

Image

L’islamisme est la revitalisation de l’islam dans son essence totalitaire et monopolistique dans le contrôle de la vie des croyants.

L’islam doit sa régénérescence actuelle à l’islamisme grâce au souffle du renouveau qu’il répand dans les sociétés musulmanes de plus en plus séduites par le retour de l’islam sur les devants de la scène mondiale, indifférentes au massacre au quotidien dont elles sont les premières cibles et les crimes contre l’humanité perpétrés par leurs coreligionnaires islamo-terroristes qui sont pour eux la force de frappe crainte et redoutée du monde entier et des vaillants combattants dans la voie d’Allah et de Mahomet. Convaincues que l’islam progresse et la victoire est au bout du chemin grâce aux activistes islamistes, elles ne peuvent que s’en réjouir.

Il n’y a pas plus islamistes que les musulmans qui s’affublent du masque de la modération qui jamais n’oseront dénoncer les dérives ultra-violentes des islamistes qui ne font qu’appliquer vigoureusement et rigoureusement ce que le Coran enseigne et ordonne.

L’islam lui-même est politique et l’islamisme n’est que la mise en œuvre de la feuille de route mahométane pour la conquête du monde dont la réalisation ne pourrait se faire que dans l’intégration des musulmans dans le même espace politique et religieux, c’est-à-dire l’unification de tous les musulmans qui n’est en réalité qu’un délire fantasmagorique quand on connaît le schisme et les divisions qui les minent depuis la mort du fondateur de l’idéologie islamique.

En alléguant que l’islamisme est l’islam politique, on laisse sous-entendre que Mahomet était un parangon de démocratie qui avait érigé la séparation des pouvoirs en dogmes religieux. Comme s’il était un humble chef spirituel, ne s’occupant que des affaires cultuelles. Il était aussi bien un chef politique et un chef de guerre et pire encore un chef mafieux.
Que ceux qui cherchent à nous enfumer avec l’islamisme n’est pas l’islam, comme si le nazisme n’était pas de l’hitlérisme, éclairent ma lanterne sur la vraie différence entre les deux alors que Mahomet lui-même avait fait de l’islam une idéologie totalitaire qui gouverne et codifie la vie de ses sbires dans ses moindres petits détails. Ne leur laissant aucune marge de manœuvre dans l’organisation et la gestion de leur vie terrestre. L’islam mélange tous les genres et amalgame le sacré et le profane. Il se veut un ordre commun de portée universelle embrassant toutes les sphères de la vie. Pour lui l’humanité doit être unifiée sous sa bannière et qu’il ne saurait avoir d’autres vérités que la sienne dictée par Allah et lui-même. Tout un programme qui en dit long sur la nature tyrannique et génocidaire de l’islam.

Il n’y a pas d’islam du Coran dans une main pour les uns, et un islam de l’épée pour les autres. Il y en a qu’un celui de l’islamisme qui consiste à brandir le Coran dans une main et l’épée dans une autre pour le propager dans le monde.

L’islam n’est pas paix, il est l’épée de la conquête du monde au prix du sang des mécrus. Qu’il y ait des musulmans qui répandent l’islam par la voie du prosélytisme non violent,,le but est le même instaurer la dictature de l’islam. Ce qui ne change rien au fond du problème, puisqu’une fois que l’on tombe sous sa coupe on devient son esclave.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19442
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » dim. 9 avr. 2017 16:20

Donald Trump ou pas le terrorisme musulman continue à faire des ravages par Salem Ben Ammar

·

3 attentats terroristes en l'espace d'une semaine, Saint-Pétersbourg, Stockholm et Alexandrie, ponctuée par une démonstration de force américaine en Syrie.
Trop de coïncidence troublante comme ces propos prémonitoires de Donald Trump il y a quelques semaines sur un attentat fabulé en Suède.
Indépendamment de ses racines idéologiques musulmanes le terrorisme s'apparente de plus en plus à une arme de persuasion dans les rapports de force entre les grandes puissances. Il est difficile d'imaginer que certains Etats ne s'en servent pas comme un atout- maître dans la compétition mondiale.
Le recours à la terreur est une autre façon de faire la guerre sans en avoir l'air. Qui mieux que les dominions wahhabites pour la financer et jouer aux sergents-recruteurs en échange de leur protection et la propagation de leur virus dans le monde musulman et les cités islamiseés en Occident ?
Après avoir adoubé les fondamentalistes afghans de Gallbuddin Hekmatyar et d'Oussama Ben Ladden dans le cadre de l'Opération Cyclone cofinancée par l4arabie Saoudite à hauteur de 3 milliards de dollarsNoam Chomsky, Israël, Palestine, États-Unis : Le triangle fatidique, édition remise à jour (mars 1999), p. 10), ils ont créé les Talibans avec l'implication active du Pakistan et de l'Arabie Saoudite : renverhttp://www.liberation.fr/evenement/2001/09/17/ ... iban_37722.
Ils ont l'art de fabriquer et de se faire à chaque fois les alliés des mouvements les jusqu'au-boutistes et fanatiques musulmans comme avec les Aytollah en Iran pour renverser.
A chaque fois qu'un pays laïc dit musulman cherche à moderniser sa vie sociale, son système éducatif et promouvoir une politique d'égalité entre les sexes, il est aussitôt coupé dans son élan pour se retrouver entre les mains d'organisations obscurantistes et terroristes succursales du wahhabo-islamo-djihadiste à l'image de ce qui s'est passé en Tunisie. Nonobstant les enjeux géopolitiques, géo-stratégiques et géo-énergétiques
Pour les Américains la fin justifie les moyens. La morale et la politique internationale sont aussi incompatibles que l'islam et la démocratie



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19442
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » lun. 10 avr. 2017 17:00

Salem Benammar
23 min ·

Quand on ne connaît rien à l'histoire on botte en touche pour ne pas se cramer. Après sa bourde sur Staline, en comparant son rôle dans l'histoire à celui qu'elle veut faire jouer à Bachar oubliant au passage que sans Staline elle serait encore sous les bottes des nazis, elle insulte carrément l'histoire du martyr des Juifs. Vichy c'est la France, le Vel d'Hiv c'est en France, les policiers étaient des Français, leurs donneurs d'ordre étaient des Francais, le fichier des Juifs portait l'entête de la République française, Bousquet haut fonctionnaire français, Pétain n'était pas béotien et adoubé par la majorité des parlementaires, ces Juifs étaient des êtres humains comme elle qui ne demandaient rien d'autre que le droit à la vie mais que ses compatriotes zélés et collabos avaient jugé qu'ils valaient mieux les sacrifier sur l'autel du nazisme pour sauver l'essentiel. Une question de détail comme dirait son ignoble géniteur. Peu n'importe son patriotisme e ses prétendues capacités à sauver la France du péril musulman, on juge les femmes et les hommes à l'aune de leur respect de la mémoire. Elle pouvait exprimer tout simplement sa compassion pour les victimes de la collaboration et s'engager solennellement à veiller à ceci ne se reproduira plus jamais ça en France.
C"est aussi ça le devoir d'un(e) responsable politique



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19442
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mer. 12 avr. 2017 11:35

La femme musulmane d’Occident est la pire ennemie de la femme musulmane d’Orient
Salem Ben Ammar

Image

Femme musulmane je ne sais pas si tu es à plaindre ou à blâmer, tu es à la fois complice de tes bourreaux en Occident et vis une vie de bagnarde en terre musulmane où tu n’existes pas en tant qu’être humain à part entière.

Là où on attend d’elle qu’elle brise les chaînes de son état d’esclave elle en fait un symbole de la liberté, une liberté d’un chien tenu en laisse par son maître.

Sa coreligionnaire d’Orient étouffe sous le poids des traditions sexistes, discriminatoires, inégalitaires, tyranniques et liberticides qui l’ont réduite au rang de rebut de la société, au lieu de prendre faits et cause pour elle, la femme musulmane d’Occident la nargue et la snobe en affichant cyniquement les symboles du traitement décadent, infamant et humiliant qui est son lot quotidien depuis 1436 ans.

La femme musulmane d’Occident est à la femme musulmane d’Orient ce que fut la Milice de Laval à la France en 1943-45.

Au nom de sa pseudo liberté elle met tout son zèle pour marquer son allégeance aux tortionnaires de sa coreligionnaire privée des libertés les plus élémentaires.

Elle fait croire en Occident que l’islam libère la femme, or, la femme de l’Orient musulman démontre tout le contraire et qu’il n’y a pas pire ennemie pour la femme que l’islam lui-même, un véritable camp de la mort pour elle.

Il lui est trop facile de jouer à la femme musulmane « émancipée » car elle sait au fond d’elle-même qu’elle est à l’abri du courroux de son tortionnaire si jamais elle dérape, mais sa coreligionnaire d’Orient n’a pas cette chance d’en faire autant et c’est la mort ou la rue qui la guettent.

En Occident elle est protégée contre les agressions de toutes sortes, jouissant de tous ses droits de citoyenne mais en a-elle réellement besoin quand on voit le mauvais usage qu’elle fait de ses droits si ce n’est pour jeter son fiel sur la femme occidentale, en Orient, elle est un être humain entièrement à part, sans droits protecteurs, enfermée dans un camp concentrationnaire, coupable d’être femme, frappée de la malédiction éternelle. Si elle est victime d’un viol, elle y est forcément pour quelque chose. Elle a dû provoquer son agresseur auquel elle n’a pas laissé le choix que de la punir sexuellement pour le mal qu’elle lui a fait. On innocente l’auteur du viol qui n’a fait en réalité que réparer le préjudice moral subi et on condamne la victime qui cesse de l’être car elle est femme. Même quand elle est drapée dans le linceul de sa mort elle n’est pas à l’abri des assauts sexuels contre son gré du mâle musulman comme c’est souvent le cas en Egypte où la majorité des femmes victimes d’agressions sexuelles sont des femmes voilées.

Pendant que la femme musulmane d’Orient rêve de vivre ne serait-ce l’ombre de la liberté de la femme occidentale, la femme musulmane d’Occident en proie aux troubles identitaires graves est convaincue que la voie de liberté est d’affirmer son état d’aliénation totale et absolue à son mâle dominant.

Croyant faire de ces symboles d’inféodation à l’homme un argument d’estime de soi, elle ne se rend pas compte qu’ils sont autant de manifestations de la dévalorisation de sa propre image comme si elle avait honte d’elle-même, du déni de soi,de sa résignation à son état d’infériorité, de la négation de son corps, de son auto-relégation, de la haine de soi, de la haine de la femme en général et pour sa coreligionnaire d’Orient en butte aux privations des libertés, spoliée de son corps, dépendant des hommes dans tous les actes de la vie quotidienne, à l’âme anéantie par la douleur et le désespoir de ne pas pouvoir vivre sa vie de femme et d’être humain pourvue d’intelligence et de raison.

La femme musulmane d’Occident confond liberté et asservissement. Quand on réellement libre on ne drape pas sa liberté dans un drap mortuaire. La vraie liberté est d’abord de témoigner de son appartenance à la république en se gardant d’exhiber des signes ostentatoires communalistes qui portent en eux le poison mortel pour les valeurs de la république.

Il ne s’agit ni d’un retour au sacré ni un acte absurde et régressif. Le port du voile n’est pas l’étoile jaune évocatrice de la tragédie juive, il n’est pas sans rappeler le brassard de la Milice française synonyme de trahison, de collaboration et d’indignité.

Il est la marque de son hostilité à l’Occident tant honni par ses chefs-marionnettistes. Son voile est le linceul dans lequel ses maîtres enseveliront la liberté. En se travestissant en sorcière d’Halloween elle inspire peur et frayeur. Avec son voile c’est le cap levé sur le monde des ténèbres. Elle n’est rien d’autre qu’une marionnette des plus laides, une figure d’épouvante, un agent polluant de l’environnement.

Le port du voile qui est une chronique de la mort programmée de l’Occident quelle qu’en soit la taille est loin d’être neutre idéologiquement ou l’expression d’une volonté libre et sans équivoque, il renvoie aux années noires de la collaboration française. Cette femme musulmane d’Occident non seulement elle laisse dévoiler les desseins de ses maîtres pour l’Occident, mais également elle insulte sa coreligionnaire d’Orient en servant de faire-valoir aux forces ultra-réactionnaires et machistes lapidatrices es droits de la femme en terre musulmane devrait aller vivre la condition féminine dans ces pays qui lui fera regretter d’être née femme. Masochiste qu’elle est et atteinte de cécité mentale, il y a peu de chance pour qu’elle en prenne conscience et puisse compatir enfin pour sa coreligionnaire prête à tout pour s’évader de son bagne.

Enivrée par les illusions de l’islam de « liberté », quelle hérésie! jamais elle ne saura ouvrir les yeux sur la réalité du sort peu enviable de sa coreligionnaire d’Orient à cause de cet islam de « liberté » dont la femme saoudienne en est le parfait exemple à laquelle elle veut ressembler par sa tenue de sorcière d’Halloween. On ne construit pas sa liberté en cachant son visage derrière les barreaux de sa prison mentale et sociale.

Que connaît cette femme musulmane d’Occident du statut de la femme dans l’islam certainement pas plus de ce qu’elle connaît de la vraie signification et l’histoire du voile partiel et intégral ?

Selon les prédicateurs musulmans qui devraient éveiller l’attention de la femme musulmane d’Occident sur les dangers de l’islam pour les libertés, qui sont à l’origine de l’explosion du port de voile partout dans le monde et qui connaissent le Coran sur le bout des doigts la femme doit servir de nourriture à son mâle s’il est affamé, de servante, de champ de labour. Si elle est malade, elle n’a pas être soignée par son maître, elle n’a pas le droit de voyager, de se baigner à cause de la forme phallique des vagues comme cela a été décrété dans une célèbre fatwa. Elle n’a pas le droit de travailler, de choisir son partenaire, de décider de sa grossesse, de témoigner, de conduire une voiture, de sortir de chez elle, de disposer de son corps propriété d’Allah, de se refuser à violeur, d’étudier, de choisir la couleur de ses habits, de participer dans la vie publique, d’acter, d’accéder à la propriété, d’ester en justice, de divorcer.

Elle a juste le droit de se taire si elle ne veut pas aggraver son cas, quoiqu’elle fasse elle n’aura guère de chance d’être parmi les élus au paradis sinon une place parmi les 72 auxiliaires sexuelles qu’Allah a promises à ses escadrons de la mort. Une vie de chienne et encore. A se demander si Allah pouvait trouver un autre complément pour ses hommes il n’hésiterait pas à le faire tellement la femme synonyme d’impureté originelle est maudite dans les sociétés dédiées à Allah.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 19442
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender : Male
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lupar yacoub » mer. 12 avr. 2017 11:50

Victor Barthélemy, ex numéro 2 du FN, milicien et homme de main de la Rafle du Vel d'Hiv.

Vichy n'est peut-être pas la France ce qui reste discutable mais ce qui l'est moins c'est la continuité idéologique et humaine entre le FN et le Parti Populaire Français, un parti collabo notoire, antisémite dogmatique, nazi, qui avait servi d"auxiliaire zélé à la Police française dans le cadre de la Rafle du Vel d'Hiver.
En effet, son numéro 2 dans les années 70 Victor Barthélemy, artisan majeur de la personnification du pouvoir autour de JM. Le Pen. membre de la LVF, Waffen SS et volontaire à la Division Charlemagne, a été aussi le numéro 2 de PPF et bras droit de Jacques Doriot.
Il est à douter que cette personne qui veut occulter la responsabilité de la France dans la Rafle des 13000 juifs dont 4000 enfants connaisse la vraie histoire de son parti qui a abrité et abriterait encore en son sein des hommes de main de cette Rafle, une tache indélébile dans l'histoire de la France, et des nostalgiques pétainistes et de la France collaborationniste. Un parti de patriotes né sur les décombres d'Ordre Nouveau est tout sauf ce qu'il prétend être et est certainement frappé d"amnésie collective. Cachez-moi ce passé que je ne saurais assumer car trop lourd à porter. Le FN est un innocent aux mains sales pour avoir été le parti en France qui n'a pas eu de scrupules à avoir fait la part belle aux acteurs civils de cette Rafle





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 18 invités