La liberté est l’ennemie N°1 de l’islam

La liberté est l’ennemie N°1 de l’islam

Voilà 10 ans que j’ai quitté l’islam orthodoxe et que je me suis libéré de la tutelle islamique, et je suis toujours convaincu que l’ennemi numéro un de l’islam est la liberté : l’islam se développe certainement dans la censure et l’oppression et cela dès le début de l’apparition de l’islam, il y a 1400 ans, et c’est pour cela que les islamistes font absolument tout pour passer aux yeux de la masse musulmane comme des victimes et des opprimées. Ce n’est pas par hasard aussi que l’islam interdit la critique, tue l’apostat et refuse la discussion avec les non musulmans, sauf dans un but bien précis et dans un cadre bien déterminé à l’avance.

La liberté est l’ennemie N°1 de l’islam

La liberté est l’ennemie N°1 de l’islam

Que ça soit en Tunisie après le 7 novembre, ou après le 11 septembre, j’ai toujours été contre toute censure des islamistes dans le monde arabo-musulman ou ailleurs, et contre toute opération militaire contre eux, ainsi que contre leurs arrestations.

Je suis convaincu que tout cela ne va que les renforcer, cela est justifié par l’histoire en période de l’apparition de l’islam en Arabie, c’est surtout avec l’interdiction de celui-ci qu’il s’est propagé comme un virus partout.

L’islamiste se cache derrière des principes civilisés et humanistes comme la liberté simplement pour arriver au pouvoir et par la suite, interdire la liberté au nom de Dieu, Mohamed lui-même et à La Mecque s’est montrée tolérant et ouvert, mais dès qu’il a pris le pouvoir à la Médina, il a changé le discours.

Cela peut être justifié par la différence entre versets coraniques de La Mecque et ceux de la médina, ce qui est une preuve que l’islam utilise le double langage et la ruse pour arriver à son but. Cela en plus n’est propre à l’islam, mais à tous les mouvements racistes, dogmatiques et autoritaires, car se montrer tolérant et altruiste n’est qu’une façade pour convaincre la masse, ni plus ni moins, mais en réalité, les islamistes ne connaissent pas ce que veut dire mot liberté puisque l’islam ne contient rien de la liberté, cette religion est soumission et suivisme total.

Il ne faut pas tomber dans le piège des islamistes et croire à leur mensonge au nom de la liberté, malheureusement ils savent très bien que la majorité de la population islamique est soumise et dominée par le pressentiment religieux, alors ils en profitent pour gagner le maximum de voix avec une compagne fondée sur le côté émotif des musulmans.

Ces derniers croient en dieu et son paradis et qui votent pour eux par peur de allah, que plutôt se fonder sur un programme politique ou économique qui peut répondre aux attentes des Tunisiens.

Afin de faire face à ces islamistes et à leur endoctrinement déloyal en Tunisie ou ailleurs, il faut se créer des limites et les respecter, il faut que le gouvernement utilise des lois pour punir tout appel à l’acte de violence. Chacun a le droit de critiquer et de parler de son point de vue, mais sans dépasser ses limites, car il ne faut pas tomber dans la diffamation qui doit être condamnée elle aussi par la loi, ni dans les mensonges. Tout cela doit passer par la justice et les lois, sans cela, l’islamisme va continuer à grandir dans l’ombre pour maintenir la masse populaire dans l’ignorance, la soumission et la peur de leur dieu.

Toute personne qui veut interdire la liberté au nom d’une personne, d’une idéologie, de dieu ou d’une religion n’a pas de place dans le monde libre et civilisé ; les islamistes se croient détenus la vérité absolue et n’acceptent pas la critique et la liberté d’expression. Pourquoi n’acceptent-ils pas l’autre ? Il faut donner la liberté vraiment aux gens de dire et de faire ce qu’ils veulent dire ou faire dans la cadre de la loi bien claire et définie pour tout le monde, pas de diffamations, pas de mensonges, pas d’appel à la violence et pas de droit d’exclure l’autre. Celui qui ne respecte pas ces règles qu’il soit islamiste ou autre sera puni selon la loi comme un criminel qui transgresse la loi et pas parce que c’est un islamiste ou autre ; Quant à la violence verbale et physique, elle doit elle aussi être punie selon la loi et c’est ainsi qu’on donne la liberté à tout le monde.

La liberté est un droit pour tout le monde, par contre, pas de liberté pour ceux qui sont contre la liberté ou qui cherchent à l’interdire au nom du sacré ou autre, car le sacré pour l’un n’est pas nécessairement sacré pour l’autre.

Enfin, je finis pour dire que la liberté est l’ennemi numéro 1 de l’islam et pour cela que ces derniers qui pleurent le manque de liberté sont les premiers à l’interdire, une fois ils ont le pouvoir. Pour leur faire face et leur barrer la route, il faut instaurer un cadre libre bien solide, protégé par la constitution qui punit toute censure quelle qu’elle soit, tout le monde a le droit de parler, de critiquer et d’exprimer son point de vue par l’art, la parole ou les écrits ou encore le cinéma… Et toute personne s’opposant au nom de son dieu ou à ses croyances par la violence sera punie par la loi.

Par : Mohamed Karim Labidi 

À lire aussi : Le mythe de l’identité arabo-musulmane >>>

Miracle ! Mon œil !

Miracle ! Mon oeil !

Miracle ! Mon œil !

Miracle ! Mon œil !

Du latin mirari, “s’émerveiller”, (المعجزة) en arabe, le miracle demeure un mot à connotation très religieuse attribué à une intervention divine ou à des forces surnaturelles. Cette formule, comme plusieurs autres religieuses, n’existe en réalité que dans l’imaginaire humain afin de pouvoir interpréter les phénomènes qui lui échappent dans l’immédiat.

En fait ce qu’on appelle “Miracle” (المعجزة) est provoqué par la force de l’esprit humain même si l’attribution est orientée vers une force extérieure. Ceci est dans les meilleurs des cas, autrement, on peut expliquer le phénomène par la ruse et la manipulation afin d’abuser de la crédulité des simples. En fait la vraie définition du mot “Miracle” n’est autre que le recours à des astuces bien sélectionnés et étudiés afin de tromper son entourage et l’impressionner pour davantage de prise de pouvoir sur son esprit afin de mieux le manier et l’exploiter à sa guise.

Tout au long de l’histoire et de l’évolution de l’être humain, on note un net détachement de ce dernier de ce qu’on appelle des miracles pour la simple raison qu’au fur et à mesure qu’on avance l’homme évolue et par là même se trouve apte à mieux expliquer les phénomènes de la nature plus rationnellement sans recourir à une divinité quelconque en premier et dernier secours. Je prends l’exemple de l’éclipse considéré comme étant un miracle divin pendant des millénaires pour la simple raison qu’on était incapable à l’époque de lui donner une interprétation logique.

En fait, il suffisait qu’un Homme soit au courant de la prééminence du phénomène pour qu’il puisse l’exploiter en sa faveur en invoquant une intervention divine avec laquelle il est sensé être en contact ou encore dont il est l’envoyé exclusif.

Ainsi, au fil du temps et de la démystification, progressive, des phénomènes naturels, les miracles ont tendance à reculé par la force des choses. La nature a de moins en moins de secret pour l’être humain dont l’évolution est en permanente progression afin de mieux la maîtriser. Si l’un de nos ancêtres ressuscite pour nous expliquer, aujourd’hui, que l’éclipse est une œuvre divine, il sera pris pour un fou et sera interné sans la moindre hésitation.

Pourtant, ces mêmes propos à son époque auraient fait de lui, systématiquement, un prophète et l’envoyé direct de Dieu au pire des cas s’il n’était pas pris, carrément, pour le Dieu en personne.

Généralement, ces prédicateurs prennent une apparence modeste et désintéressée afin de mieux séduire leurs adeptes. Leur renoncement au monde matériel, qu’il soit économique ou politique, fait partie de leur astuces afin de mieux pénétrer les esprits et mieux les subjuguer.

En réalité ces individus cherchent une emprise et un pouvoir beaucoup plus étendus et plus puissants afin de se perpétrer même après leurs morts et ceci sur plusieurs générations. Ce qui était communément appelé “Prophète” dans le passé se prénomme “Gourou” de nos jours en suivant le même mécanisme trompeur afin de séduire les foules et les dépouiller de leur libre arbitre.

L’emprise ne s’arrête plus à la personne puisqu’elle déborde sur l’ensemble de la famille afin de la spolier financièrement et spirituellement en en faisant une loque incapable de vivre par elle-même.

Le danger des religions et des sectes me paraît bien établit de nos jours, c’est pourquoi il faut combattre ces fléaux des miracles par tous les moyens possible afin de minimiser les dégâts à l’aube de ce troisième millénaire.

Par : Mohamed Karim Labidi

des liens   a voir :
Guérisseurs Philippins, la supercherie

L’idée d’Une seule origine…

Pourquoi toute cette haine envers l’islam ?

Pourquoi toute cette haine envers l’islam ?

Pourquoi toute cette haine envers l'islam ?

Pourquoi toute cette haine envers l’islam ?

Non je n’ai aucune haine contre l’islam ni contre aucune autre religion ou secte. le mot haine je n’aime pas, peut être beaucoup voient que j’ai une haine mais la réalité est tout autre que ça, oui j’ai une phobie de l’islam et j’ai une peur des idées qu’il propage et que beaucoup croient comme des vérités absolues.

J’ai une peur énorme des oulémas de l’islam qui propagent des mensonges que la masse considère comme des vérités. J’ai une peur de voir des gens suivre et tomber dans les pièges des personnes qui se disent défendre l’islam et appellent à la vérité divine en utilisant des méthodes mal saines qui bloquent les esprits et interdisent les hommes qui croient en cela d’évoluer.

J’ai peur de cette mentalité qui est la cause de notre retard et de notre malheur sur cette terre.

Oui j’ai une grande phobie de l’islam orthodoxe archaïque majoritaire et totalitaire mais je ne crois pas que ça atteint le stade d’une haine ou rancune, non je ne crois pas personnellement malgré que beaucoup m’accusent de ça.

Pour moi la haine vient du non savoir par contre moi je connais très bien l’islam donc je ne peux pas le haïr.

Par : Mohamed Karim Labidi

À lire aussi : La liberté est l’ennemie N°1 de l’islam >>>

La lune reflète la lumière du soleil

La lune reflète la lumière du soleil

Les islamistes affirment que la lune réfléchit la lumière du soleil – D’ailleurs, je me suis toujours demandé s’ils prenaient les gens pour des cons – en se basant essentiellement sur ce verset : « C’est celui (Dieu) qui a fait du soleil une clarté et de la lune une lumière […] » (Sourate 10, verset 5)

La lune reflète la lumière du soleil

La lune reflète la lumière du soleil

Considérons plus attentivement le verset que les missionnaires musulmans proposent à notre crédulité. « Le soleil est une clarté (thiaa) et la lune une lumière (nour). » Il faut toute la malhonnêteté d’un islamiste pour déceler un miracle dans l’utilisation de deux mots différents pour décrire deux astres de luminosité différente.

Que Dixit Bucaille nous remette en mémoire que « la Lune , non lumineuse par elle-même, ne fait que réfléchir la lumière qu’elle reçoit du Soleil et constitue un astre inerte » mais nous aimerions bien savoir où, dans ce verset, Mohamed évoque la réflexion de la lumière solaire par la lune ?

Voyez-vous quelconque miracle ? Peut-être que allez-vous déceler un détail et nous éclairer.

D’ailleurs, dans le verset 35 de la Sourate 24 ( La Lumière ), Mohamed décrit Allah avec le mot si heureusement utilisé pour la lune (nour) : « Dieu est la lumière des cieux de la terre !… » Il faut sans nul doute en déduire, pour reprendre les précieuses conclusions que notre missionnaire tire sur la lune, qu’Allah est « non lumineux par lui-même, et ne fait que réfléchir la lumière » d’un Dieu inconnu par les musulmans…

Nous ne voyons pas d’objection à cette exégèse audacieuse.

Rappelons que, malheureusement, le Coran n’était pas le premier à parler de la lune et du soleil. Anaxagore au Ve siècle av jc qui fut condamné pour impiété parce qu’il avait soutenu que le soleil était une pierre chaude et que la lune était constituée de terre. De même l’ancien testament a évoqué ce satellite et voici quelques versets qui sont d’ailleurs plus claires que le Coran.

« Voici, la lune même n’est pas brillante, Et les étoiles ne sont pas pures à ses yeux ; » (Verset : 25.5)

« …et qu’ils servent de luminaires dans l’étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi. » (Verset : 1.15)

« Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit; il fit aussi les étoiles. » (Verset : 1.16)

« Dieu les plaça dans l’étendue du ciel, pour éclairer la terre, » (Verset : 1.17)

« pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière d’avec les ténèbres. Dieu vit que cela était bon. » (Verset : 1.18)

Le Coran n’a non seulement rien ramené de nouveau mais il a plagié. Peut-être qu’on aurait compris l’attitude des gens simples à croire tels propos mais que dire des musulmans d’aujourd’hui qui continuent à répéter les mêmes mots, la même ignorance. Leur a-t-on à ce point scellé la raison ?

« N’avez-vous pas vu comment Allah a créé sept cieux superposés et y a fait de la lune une lumière et du soleil une lampe ? » (Sourate 71 verset15 et 16)

 

Par : Mohamed Karim Labidi

À lire aussi : Définition du mot ex-musulman

Révélation / Révolution

Révélation / Révolution

A l’origine l’idée de la révélation était inventée pour mener une révolution. C’est l’une des méthodes que l’humanité a découvert pour avoir de l’emprise sur la masse populaire. Tout au long de l’histoire de l’humanité, l’Homme a toujours cherché à dominer son semblable par la force ou par l’emploie de différentes ruses en se servant du pouvoir financier, politique ou religieux.

C’est là que rentre en scène le pouvoir de la révélation où tout être humain peut y prétendre sans pouvoir le prouver « La religion est née quand le premier hypocrite a rencontré le premier imbécile » puisqu’on fini toujours par trouver qui croit en nous surtout quand on fini par croire en nous-même. Les complices et les adeptes subiront l’influence directement ou non afin d’atteindre l’objectif final de la dite révélation.

Révélation / Révolution

Révélation / Révolution

Le tandem révélation révolution été bénéfique pour faire avancer l’humanité vers le mieux à chaque fois que le pouvoir en place opprime et abuse de ses sujets. On s’aperçoit, en effet, qu’à chaque fois que l’humanité connaît un despote sans équivalent, la révélation trouve la fissure idéale pour s’y infiltrer et renverser une situation, pour soulever un peuple contre son souverain.

A chaque fois qu’on se trouve en face d’un puissant empire inique, la seule ruse pour le renverser ne peut venir que de la révélation en faisant intervenir une force extérieur pour mieux mobiliser le peuple. Celui qui n’a rien n’a, non plus, rien à perdre; les religions ont toujours été adressées aux pauvres parmi les plus opprimés afin de mieux se servir de leur détresse pour mener à bien la révolution. Au non de Dieu on garde l’espoir de se sacrifier afin d’asseoir son message avant de le rejoindre dans une vie meilleure et juste au sein de son « Paradis ».

La création de Dieu par l’Homme et pour l’Homme a permis aux « différentes » religions d’émerger les unes après les autres comme par hasard dans la même lignée et au sein de la même famille humaine. La religion en tant que pure invention humaine ne sort pas de ces deux grands cadres qui définissent l’essentiel de ses grandes lignes.

Les religions dites naturelles sont apparues pour répondre aux questions, d’ordre métaphysique, que l’être humain se pose. Elles s’intéressent à ce qui l’intrigue loin de la vie politique du pays, comme par exemple la signification de la vie et de la mort… On trouve parmi celles-ci le bouddhisme, l’animisme…

Et bien d’autres religions dites passives en raison de leur refus de prendre des positions politiques ou encore de chercher à s’affronter au pouvoir en place. Son seul objectif est d’ordre social afin d’apaiser la souffrance quotidienne de la masse populaire. Ce sont des religions d’ordre mystique qui se base sur la nécessité de la foi pour vaincre ses angoisses devant l’intrigue de cette vie.

Les religions dites créées sont inventées, de toute pièce, à un moment donnée de l’histoire humaine pour donner des réponses, aux questions existentielles, extraites des religions dites naturelles afin de profiter de la faiblesse des simples d’esprits en les gouvernant au nom de Dieu et les hisser contre le pouvoir en place.

Leurs objectifs sont purement politiques. Ces religions ont été façonnées selon un unique modèle hérité de père en fils au sein de la famille d’Abraham. Il n’y a pas un soi-disant prophète qui ne descend pas d’Abraham. Et les trois religions monothéistes ont vu le jour au sein de cette même branche.

Ces religions sont aussi dangereuses les unes que les autres puisque leur principal objectif est de gouverner le monde en anéantissant l’ensemble des autres forces, collectives ou individuelles, qui s’oppose à elles. Aujourd’hui, en l’absence des prophètes, il existe des soi-disant rabbins, prêtres et imams pour garder le « Temple » et surtout servir leurs intérêts politique, économique ou militaire.

Dans cette catégorie, j’exclue la branche soufie, de chacune des trois religions abrahamiques, qui se rapproche plus des religions naturelles par le renoncement au politique chère au monothéisme destructeur.

Par : Karim Mohamed Labidi

À lire aussi : Pour le meilleur et surtout pour le pire >>>

 

Pin It on Pinterest