Salem Ben Ammar

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21017
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » mar. 17 juil. 2018 15:39

Dernier message de la page précédente :

Si patrie il y a pour Pogba et ses « frères » c’est la France ou rien !



Ces joueurs d’origine africaine tant vilipendés par les racistes et la presse italienne sont sortis de la couveuse footballistique française auraient-ils excellé s’ils avaient suivi la filière de formation africaine et auraient touché leur Graal aujourd’hui ?
Sans la France ils n’auraient assurément jamais connu leur heure de gloire.

Leurs dettes ne sont certainement pas envers les pays d’origine de leurs parents qui n’ont aucun mérite dans leurs succès sportifs. Et leur vraie patrie est celle qui a sauvé leurs parents de la misère.

Combien de joueurs sénégalais ont la « nationalité » sportive sénégalaise ? Combien de joueurs algériens majeurs sont le fruit de la formation algérienne ?
Pourquoi on ne dit jamais d’un point de vue sportif que ce sont des Français qui jouent pour ces pays ? S’ils n’avaient pas eu le bonheur d’être formés en France ils n’auraient pas gratifié de leurs talents leurs pays d’origine auxquels ils n’ont pas coûté un cent.
La France a dépensé une fortune pour eux, chose qu’il faut toujours garder présent à l’esprit et ne peut avoir une quelconque dette sportive envers l’Afrique c’est tout le contraire.

Sa victoire en Coupe du Monde est la sienne à 100% si l’Afrique estime qu’elle y est pour quelque chose elle n’a qu’à présenter la facture en justifiant le coût de chaque joueur pour elle.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21017
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » ven. 20 juil. 2018 15:14

Ô rage ! Ô désespoir ! Ô misère ! Ô spectacle affligeant de cynisme !
Publié par Salem Ben Ammar le 17 juillet 2018
Image

N’ai-je donc tant vécu pour qu’un jour je sois témoin d’une telle infamie,

Je ne croyais pas mes yeux en voyant ce que je n’aurais jamais cru voir de mon vivant,

Des voilées ceintes du drapeau tricolore dans les rues de Paris en cette soirée de couronnement mondial,

Je gardais en moi une lueur d’espoir que l’islamisation de la France est un mythe,

Mais la réalité des faits s’est étalée de toute son étendue sous mes yeux éberlués à la lumière de la nuit de folie parisienne,

Hagard et tétanisé, chagriné et atterré par la vue de ce que je pensais être un spectre, un mirage, mais point de tout cela,

Elles étaient là sur la place d’Alésia à 11 h du soir pour célébrer ce qui n’était pas à elles,

Que nenni ! C’est plus que leur victoire, elles ont gagné la coupe du monde,

Non pas du ballon rond, celle de l’installation de l’islam dans le trône de France,

Arrivé à la porte d’Orléans, peiné et attristé par des scènes d’hystérie collective endiablées,

Que fut encore une fois ma surprise une volée à vélo avec le drapeau tricolore à la main comme le Dey d’Alger souffletant de son éventail le consul de France,

Le drapeau national français n’était pour elles, pour eux, qu’un subterfuge, un esbroufe pour afficher un patriotisme de façade,

ô cruelle désillusion ! ce n’est pas la France qu’ils exaltent c’est la France qu’ils ont gagnée et qui est plus que jamais la leur.

La fin de mon périple dans cette jungle aurait pu mal se terminer,


Deux Nord-africains, portant bien leur cinquante ans, alcoolisés, ne semblant pas apprécier ma vue, m’avaient abreuvé d’insultes nauséabondes sans raison aucune,

Ne cédant pas à leur provocation j’ai mon chemin suivi,

Toujours les mêmes ou presque qui gâchent la fête, toujours quasiment les mêmes qui n’ont qu’intolérance pour leurs semblables différents d’eux,

Et à chaque fois que je suis agressé c’est absolument toujours par les mêmes.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21017
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » mar. 31 juil. 2018 13:35

Si l’islam et la République faisaient bon ménage les pays musulmans ne seraient pas l’enfer sur terre
Salem Ben Ammar

Tous les politicards français sans exception dont celle qu’on veut faire passer pour héraut de la lutte contre l’islamisation de la France louent les vertus républicaines et démocratiques de l’islam sans évidemment faire la démonstration et expliquer en quoi deux systèmes de valeurs antinomique pourraient être conciliables et surtout comment un système totalitaire comme l’islam pourrait s’enraciner dans un milieu républicain ? Deux entités aux propriétés incompatibles fusionnant en un seul corps un miracle de l’islamo-compatibilisme, ou plutôt de la brosse à reluire des babouches musulmanes.

Est-ce que ces laquais de l’islamisation galopante de la France et de son métissage force avec l’islam se sont posés les bonnes questions ? En quoi l’islam est une aubaine pour la France alors qu’il ne cesse de la martyriser ? La pêche aux voix des musulmans est au prix de leur compromission avec l’islam. Leur antipatriotisme est le corollaire de leur opportunisme. Velléitaires, vénaux et cupides, sans scrupule ni vergogne, dévorés par leurs ambitions personnelles et incapables de regarder l’islam dans le miroir des pays musulmans, un enfer pour les humains. L’islam est la négation même de la vie humaine. C’est un système socio-politique totalitaire bien pire encore que le bolchevisme et le nazisme réunis. Ils doivent lever le voile sur ses maux qui gangrènent l’humanité depuis 1437 ans et non pas le caresser dans le sens du poil. Ont-ils envie que la France ne devienne un jour semblable à tous ces pays musulmans qui sont à la traîne de l’humanité ?

La réponse est dans toutes ces questions qu’ils se posent certainement dans les coulisses mais qu’ils sont trop lâches pour les exprimer publiquement. Pourquoi met-on en prison en Algérie les musulmans convertis au christianisme qui n’est en réalité qu’un retour à la religion ancestrale de ce pays ?

Pourquoi interdit-on le prosélytisme chrétien dans les pays musulmans ? Pourquoi on décapite les apostats dans un grand nombre de pays musulmans ? Pourquoi là où règne l’islam c’est la mort des libertés humaines ? Pourquoi de plus en plus des musulmans souffrant de prétendus troubles psychiques ont la manie de brûler les églises en Occident ? Pourquoi en Arabie Saoudite les chrétiens n’ont pas le droit de pratiquer leur culte en toute liberté ? Pourquoi la liberté de conscience est-elle interdite dans les pays où l’homme est un moins que rien ? Pourquoi un non musulman ne peut pas exercer des activités politiques dans ces pays et y devenir président? Pourquoi la femme ne peut pas se marier à un non musulman et vit sous la tutelle de l’homme ? Pourquoi on continue encore à pratiquer la pédophilie et l’excision dans de nombreux pays musulmans ?

Savent-ils au moins que l’islam est foi et loi et il n’y a pas de musulman laïque, ni démocrate ni républicain et que la fidélité exclut tout engagement citoyen ?

Tous ces pays sont régis par la loi de l’islam et la persécution des non musulmans est un prescrit coranique. L’islam de France est un islam algérien, saoudien, afghan, soudanais, pakistanais, turc, marocain c’est-à-dire un islam commun à tous les musulmans soumis au même régime despotique et liberticide des lois d’Allah et ne peut être français car la France de Clovis et de toutes ces femmes et hommes qui ont illuminé l’humanité de leurs savoirs sera dissoute dans l’islam.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21017
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » jeu. 2 août 2018 14:43

Le voile est le linceul dans lequel l’islam enveloppera un jour la liberté en Occident

La liberté a des principes que les lois de la république ignorent. Il lui est intolérable moralement et politiquement que les partisans du pire système idéologico-religieux qui puisse exister ait l’outrecuidance de s’en servir comme voile pour masquer leurs desseins mortifères et totalitaires dont la finalité est de la réduire en cendres.

Il n’y a pas plus insupportable à ses yeux que ses pires ennemis obsédés par sa destruction se revendiquent d’elle pour abuser de la vigilance de l’opinion publique de plus en plus méfiante et hostile à leur . Elle n’est pas naïve pour tomber dans le piège de leur manœuvre inique et sournoise, ni dupe de leur mauvaise foi et de leur tentative d’escroquerie intellectuelle.

Elle est consciente et avertie qu’un musulman qui défend la liberté qui est un concept inconnu dans leur culture et que le mot lui-même est récent dans la langue du Coran et se confond phonétiquement avec houria en arabe, houri, est comme si les membres du Polit Bureau du Soviet suprême prônait la liberté d’expression.

Ces musulmans et tous les idiots utiles qui cherchent à faire ce symbole de l’oppression de la femme qu’est le voile comme étant une adhésion libre et sans équivoque à la liberté de cette dernière sont ceux-là-mêmes qui un jour ils la décapiteront à l’image du sort que les pays musulmans lui font subir aujourd’hui.

Afficher l'image d'origine

Un concept dont l’humanité ne leur est pas redevable, du latin, liber, libre qui définit selon la Toupie : » l’état d’une personne ou d’un peuple qui ne subit pas de contraintes, de soumissions [, TOUT LE CONTRAIRE DE L’ISLAM], de servitudes exercées par une personne, par un pouvoir tyrannique [ sur le modèle saoudien, iranien ou la Turquie d’Erdogan qui se rêve en Clife] ou par une puissance étrangère; c’est aussi l’état d’une personne [la femme musulmane dans le cas d’espèce] qui n’est ni prisonnière ni sous la dépendance de quelqu’un [ son tuteur dans le droit musulman qui est généralement son conjoint] », selon état d’hommes libres et libérés de toutes contraintes savent-ils qu’ils violent les dogmes de leur système de croyance ?

La femme musulmane dans son pays d’origine n’est pas plus libre dans le choix de son mode de vie qu’un travailleur immigré en Arabie Saoudite ou le Qatar dans ses mouvements.

Être libre n’est pas faire l’objet d’interdits vestimentaires de caractère pseudo religieux. Une femme n’a pas besoin pour exister socialement et humainement à l’abri du regard de l’homme ce qui ne la protège pas pour autant de ses velléités sexuelles dans les rues comme c’est le cas au Caire.

La liberté a des règles que le droit et les traditions culturelles qui figent l’homme dans le marbre mortuaire de l’archaïsme et la réaction ignorent.

Le voile est l’antithèse de la liberté par excellence, il est la marque de fabrique de l’idéologie musulmane inhumaine, misérable, despotique, liberticide, inégalitaire, ultra-machiste et discriminatoire

Et celles et ceux qui utilisent le voile comme une forme de liberté retrouvée chez la femme musulmane doivent savoir que le voile était à l’origine réservé aux femmes prostituées et dont le port ne peut être interprété que comme une véritable prostitution des droits de la femme.

Il est temps que la manipulation du concept liberté cesse de servir de cache-sexe et d’enfumage aux promoteurs du retour toutes voiles dehors sur le monde des ténèbres dans lequel Mahomet et ses sbires ont plongé la société arabe. D’une société où la femme n’était pas voilée l’est devenue avec l’apparition de l’engeance islamique.

Ces femmes voilées sont les premières alliées de leurs bourreaux et les ennemies de leurs propres coreligionnaires féminines en bute au despotisme masculin sous couvert de la religion.
En Occident elles peuvent effectivement sous protection de la loi sur les libertés le porter mais chez elles, dans leurs pays d’origine elles sont bien souvent contraintes et forcées à le porter.

Elles ne font qu’ exhiber ostentatoirement les signes de l’infamie de leurs conditions humaines au nom de leur soi-disant liberté.

Être libre n’a jamais été synonyme d’étalage sur la place publique de son état d’aliénation aux dogmes machistes et barbares.

Être libre ne consiste pas à sortir de la naphtaline de l’histoire l’image du voile de la femme prostituée et l’oppression et la négation de ses droits.

Être libre est d’accepter les codes en vigueur dans son pays d’accueil ou se casser.

Quand on est libre on ne fait pas des signes prosélytes et communalistes un étendard de liberté. Ces femmes ne savent pas les temps immémoriaux que le port du voile n’a jamais été un acte libre il a toujours été imposé par les hommes aux femmes.

La première des libertés est de scier les barres de sa prison et non pas d’en faire une gloriole comme si on était fière d’être une bagnarde au service de son laboureur ici bas si elle ne veut pas crever en enfer.

Son voile est l’attestation religieuse de son espérance de faire partie des 72 réceptacles de pisse promis aux pieux musulmans.

Son voile veut dire aussi je me voile pour témoigner publiquement de mon obéissance pour mon maître esclavagiste. Il n’a rien de pudique, de chaste et de vertueux.

Assimiler le port du voile à la dignité humaine dont la liberté est le vrai visage revient à faire de son état d’esclave le stade ultime du développement humain;




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21017
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » mer. 8 août 2018 10:58

Qu’est-ce que le vivre-ensemble pour un intégriste musulman ?

Résultat de recherche d'images pour "images du marche du val fourre mantes la jolie"


Je viens chez toi contre ton gré car la terre tout entière est la création de mon dieu, tu dois me faire une place chez toi et gare à toi si tu ne le fais pas.

J’ai tes lois pour moi et tes associations antiracistes et des droits humains qui sont dans mon camp, payées sur tes impôts et que tu reconnais implicitement que j’ai autant de droits que toi sur ce pays créature de mon dieu.

Tu refuses d’accepter mes us et coutumes et mon mode de vie comme s’ils étaient contaminés par le virus de la peste, alors que le pestiféré chez toi et je suis venu pour sauver ton âme en état de déliquescence.

Je suis une chance pour toi, toutes tes élites le crient sur les toits mais tu es bouché et tu ne veux pas l’entendre.

Résultat de recherche d'images pour "IMAGES DE LA PRIERE DES RUES"


Tu préfères écouter le discours des islamophobes qui sont en train de t’éloigner du bon chemin et de te baliser ainsi le chemin de l’enfer. Je prie dans tes rues pour les purifier de tes péchés.

Tu ne sais pas le prix payé et le coût en sacrifice qui m’ont valu ce voyage sans retour pour venir jusqu’à chez toi .

Tu n’as pas ton mot à dire tu dois te résoudre à cohabiter avec moi et là où j’installe ma mosquée tu fermes ton bistrot, tes caves à vin, ta charcuterie et tes fromageries, car c’est contraire à la loi de ma religion.

Tu te plains quand tu viens chez moi de ne pas faire comme chez toi et pendant le ramadan tu ne dois rien laisser transparaître de ta différence c’est normal partout où tu es tu es nulle part chez toi car l’univers tout entier a été créé sur mesure pour mon prophète.

Tu es tenu au respect absolu ma culture qui est au-dessus de la tienne, mais infidèle que tu es elle tu ne sais pas qu’elle est d’essence divine et donc parfaite qui un jour elle sera la tienne, c’est écrit dans mon livre sacré.

Tu as beau vouloir œuvrer à mon intégration en faisant de moi un citoyen à part entière, jamais je ne serai ton concitoyen, car je dois faire de toi un fidèle comme moi après avoir tout désintégré chez toi comme l’ont fait mes aïeux avec la Perse, l’Égypte, Byzance et l’Afrique du Nord autrefois.

Tu continues à croire que je n’arriverai pas à mes fins parce que tu ne veux pas voir en face de toi la réalité de ta propre fin, je profite de ton système pour te conquérir par le ventre fécond de nos femmes.

Le vivre-ensemble n’est pas celui que tu crois il est celui auquel je crois il n’y a de vivre ensemble que dans le dissolution du tien dans le mien.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21017
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » ven. 10 août 2018 13:29

Ne les jugez pas car les Nord-Africains étaient chrétiens, juifs et polythéistes au temps où la France n'était pas encore chrétienne, ils avaient déjà donné 3 Papes à l'Eglise et son plus grand penseur.
Aujourd'hui ils sont le miroir de ce que l'Occident sera demain s'il ne renoue pas avec les fondements de sa civilisation.

Non M. Chirac l'Occident n'a pas de racines arabes et musulmanes.

Il existait bien avant l'islam et les Arabes et avaient sauvé de l'oubli de l'histoire les oeuvres des penseurs andalous et c'est grâce à son génie archéologique et historique que l'humanité a découvert la richesse patrimoniale et civilisationnelle des peuples tombés sous le joug du colonialisme arabo-musulman.

C'est à cause des hommes irresponsables et vénaux de son espèce qu'ils ont pris la grosse tête et se font passer comme étant à l'origine de la Renaissance de l'Occident qui est partie surtout de Rome et non pas d'Andalousie, forte de l"héritage grec et romain.

Si l'islam et l'arabisme étaient fécondateurs de civilisation l'Arabie Saoudite ne rimerait pas avec barbarie, archaïsme et inhumanité.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21017
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » ven. 10 août 2018 16:09

Si l’islam et les Arabes devaient fertiliser une civilisation, ils auraient commencé par l’Arabie. par Salem Ben Ammar

Ne les jugez pas, ne les dénigrez pas, ne les diabolisez pas, car les Nord-Africains étaient chrétiens, juifs et polythéistes vivaient donc dans un environnement multiconfessionnel et pluriel où temps où la France la fille aînée de l'Eglise n'avait pas encore scellé son alliance officielle avec la chrétienté avec le baptême de Clovis à Reims le 25 décembre 498.

https://www.herodote.net/25_decembre_49 ... 981225.php

Ils ignoraient eux-mêmes qu'ils avaient déjà donné 3 Papes à Rome, Saint Victor 1 er, élu Pape à Rome en 189, Saint Milthiade, élu Pape à Rome le 2 juillet 311 et Saint Gélase, élu Pape à Rome le 1 er juillet 492 et auquel tous les amoureux sont redevables de la fête de la Saint Valentin le 14 février. Tous les trois étaient amazighs nés dans l'actuelle Tunisie.

https://numidia-liberum.blogspot.com/2013/03/

Oubliés, niés et occultés dans l'histoire de leur pays d'origine comme celle de l'Algérie et du Maroc pour perpétuer le mythe de l'Afrique du Nord qui végétait dans les tréfonds de la barbarie polythéiste et que l'islam lui fit découvrir le monothéisme alors qu'il prospérait sur son territoire depuis la première destruction du Temple de Jérusalem par l'armée néo-babylonienne en 587 avec J.C. avec l'implantation des premiers juifs exilés à Djerba.

https://www.persee.fr/doc/rea_0035-2004 ... 194_0000_3

Plutôt que de s'enorgueillir, s'honorer et de se proclamer de toutes ces femmes et tous ces hommes qui ont fait la gloire de leur histoire avant qu'ils ne deviennent la risée des peuples avec la conquête dévastatrice arabo-musulmane et son lot d'inculture et d'obscurantisme, ils préfèrent vénérer des hommes comme Mahomet, le prophète du carnage, des razzias.

Ces Nord-Africains qui sont eux-mêmes dans le mépris de ce qu'ils sont véritablement et qui se veulent plus arabes que les Arabes eux-mêmes comme si c'était pour eux un gage d'inféodation à leurs maîtres sont aujourd'hui i le miroir de ce que l'Occident sera demain s'il ne renoue pas avec les fondements de sa civilisation.

Non M. Chirac, l'Occident n'a pas de racines arabes et musulmanes et surtout il n'est pas fier que des enfants comme vous se revendiquent de lui. En refusant d'inscrire dans le socle de l'Europe son héritage judéo-chrétien vous êtes comporté comme un janissaire ottoman.

L'Occident existait bien avant l'islam et les Arabes et ne les avaient pas attendu pour briller de son éclat et avait sauvé de l'oubli de l'histoire les oeuvres des penseurs andalous. C'est aussi grâce à son génie archéologique et historique que l'humanité a découvert les pyramides, la richesse scripturale, patrimoniale et civilisationnelle des peuples tombés sous le joug du colonialisme arabo-musulman.

C'est à cause des hommes irresponsables, corrompus et vénaux de son espèce qu'ils ont pris la grosse tête et se font passer comme étant à l'origine de la Renaissance de l'Occident qui est partie surtout de Rome et non pas d'Andalousie, forte de l"héritage grec et romain.

Si l'islam et l'arabisme étaient fécondateurs de civilisation l'Arabie Saoudite ne rimerait pas avec barbarie, archaïsme et inhumanité.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21017
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » ven. 17 août 2018 13:41

Mahomet avait le droit de voler l’héritage de Khadija alors que les musulmanes n’ont quasiment le droit à rien

Mahomet vivait aux crochets de Khadija richissime commerçantes, sa première épouse et son aînée de 15 ans, dont il avait capté l’héritage aux dépens des propres enfants de cette dernière qui sont prioritaires dans le droit musulman.
Mais Mahomet était lui-même le droit et en sa qualité de prophète il pouvait s’octroyer tous les passe-droits et privilèges dus à son rang. Réputé pour son sens inné très personnel et vicieux de l’éthique et de la justice, ce qui est à toi n’est pas à toi il est à moi, il s’était gardé de facto 100% du gâteau pour lui surtout qu’a priori les enfants de Khadija ne lui avaient fait allégeance et il serait ainsi tout légitime qu’ils fussent spoliés.

Cependant du point de vue théologique, il n’avait commis aucun acte répréhensible et immoral, car il n’était aucunement responsable de sa conduite et de sa pensée. Mahomet était un homme irréprochable et honorable, un modèle pour l’humanité tout entière, parce que tout le mal qu’il avait fait, et Allah sait combien il en avait fait, ne lui était pas imputable. Toutes les mentions inscrites sur son casier judiciaire ne devaient pas y figurer du fait que c’est Allah qui en était l’auteur par Mahomet interposé. Il s’est tout simplement servi de lui pour accomplir ses forfaits criminels. Mahomet est innocent et c’est Allah le coupable.
Par conséquent, dans le cadre de l’affaire de l’héritage de Khadija resté une énigme dans l’histoire mouvementée de Mahomet, dilapidé on ne sait comment, c’est Allah qui devait être poursuivi pour détournement d’héritage et confiscation de la totalité de la succession de Khadija. Ce n’est donc pas Mahomet qui a grugé les héritiers directs de Khadija c’est Allah lui-même. Qu’a-t-il fait de l’immense fortune de Khadija ? Il n’y a que Mahomet qui le sait en sa qualité de témoin oculaire de cette déplorable affaire et compagnon de lit et protégé de Khadija ? Ce ne sont pas les dénégations mensongères de ses centaines de millions de partisans qui vont nous convaincre du contraire.

Pour avoir mis le grappin sur la totalité de la succession de Khadija avec la complicité de Mahomet devrait se montrer juste à l’égard des femmes en matière d’héritage, ne serait-ce pour se refaire une virginité ? La contrition n’est pas musulmane. Il avait préféré enfoncer le clou et donner à l’homme le double de la part de la femme.

Une femme a beau avoir subvenu au besoin de ses frères et de ses parents, leur avoir procuré même un toit, elle ne doit prétendre que le Coran lui a fixé:Versets 11 et 12 de la Sourate » Les Femmes »
» Voici ce que Dieu vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles. S’il n’y a que des filles, même plus de deux, à elles alors deux tiers de ce que le défunt laisse. Et s’il n’y en a qu’une, à elle alors la moitié. Quant aux père et mère du défunt, à chacun d’eux le sixième de ce qu’il laisse, s’il a un enfant. S’il n’a pas d’enfant et que ses père et mère héritent de lui, à sa mère alors le tiers. Mais s’il a des frères, à la mère alors le sixième, après exécution du testament qu’il aurait fait ou paiement d’une dette. De vos ascendants ou descendants, vous ne savez pas qui est plus près de vous en utilité. Ceci est un ordre obligatoire de la part de Dieu, car Dieu est, certes, Omniscient et Sage.
Et à vous la moitié de ce que laissent vos épouses, si elles n’ont pas d’enfants. Si elles ont un enfant, alors à vous le quart de ce qu’elles laissent, après exécution du testament qu’elles auraient fait ou paiement d’une dette. Et à elles un quart de ce que vous laissez, si vous n’avez pas d’enfant. Mais si vous avez un enfant, à elles alors le huitième de ce que vous laissez après exécution du testament que vous auriez fait ou paiement d’une dette. Et si un homme, ou une femme, meurt sans héritier direct, cependant qu’il laisse un frère ou une sœur, à chacun de ceux-ci alors, un sixième. S’ils sont plus de deux, tous alors participeront au tiers, après exécution du testament ou paiement d’une dette, sans préjudice à quiconque. (Telle est l’) Injonction de Dieu! Et Dieu est Omniscient et Indulgent. »
Verset 176 de la Sourate « Les Femmes »
« Ils te demandent ce qui a été décrété. Dis : « Au sujet du défunt qui n’a pas de père ni de mère ni d’enfant, Dieu vous donne Son décret : si quelqu’un meurt sans enfant, mais a une sœur, à celle-ci revient la moitié de ce qu’il laisse. Et lui, il héritera d’elle en totalité si elle n’a pas d’enfant. Mais s’il a deux sœurs (ou plus), à elles alors les deux tiers de ce qu’il laisse; et s’il a des frères et des sœurs, à un frère alors revient une portion égale à celle de deux sœurs. Dieu vous donne des explications pour que vous ne vous égariez pas. Et Dieu est Omniscient ».
Ne faites pas ce que je fais et faites ce que je vous ordonne. Comme les musulmans ne sont jamais responsables, Allah est toujours là pour les blanchir de leurs crimes et leur injustice à l’égard des femmes entre autres.



sortilege
Recrue pour la Paix
Recrue pour la Paix
Messages : 18
Enregistré le : lun. 2 juil. 2018 18:20
Localisation : Drôme France
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par sortilege » ven. 17 août 2018 20:53

yacoub a écrit :
ven. 6 janv. 2017 13:24
Plaidoyer contre les musulmanes fières d’afficher leur état d’esclaves
Salem Ben Ammar Laisser un commentaire


Image



Comment les femmes musulmanes en général et les tunisiennes en particulier peuvent-elles se résoudre à vivre comme un oiseau aux ailes entravées ou amputées dans une cage couvetes de la cape jusqu’aux pieds de leur linceul aux couleurs de la mort, tout en étant fières de leurs conditions d’existence ? Une existence sans liberté est comme cette pierre tombale qu’on rabat sur une tombe. Une vie sans résilience est une mort sans vie.

Une femme n’a pas être ni la moitié d’un homme, ni son complément, ni son avenir car elle n’a pas à être un attelage pour l’homme et lui servir de phare pour éclairer sa voie. La femme et l’homme sont des copilotes du navire de l’humanité.

Elle doit d’abord construire sa propre identité, jouir tout simplement de sa liberté de pensée, d’agir, de tracer sa propre voie, de circuler, de divorcer, de choisir son partenaire, de s’émanciper, d’aller où elle veut et quand elle le veut. De décider par elle-même, de vivre sa vie en toute liberté sans faux-semblants ou artifices religieux qui entravent ses droits afin d’en faire un paradis pour les hommes et de ses devoirs un enfer pour elles. Elle n’a pas à vivre sous l’aile protectrice d’un homme quel qu’il soit, elle doit avoir les moyens de son indépendance qui n’est pas dans l’expression des signes de son allégeance à sa toute puissance. Un régime de protectorat n’est rien d’autre qu’un régime colonial, humiliant, méprisant et liberticide.

Les hommes usent et abusent de tous les subterfuges et stratagèmes pour coloniser le corps et l’esprit de la femme en infantilisant et la dévalorisant.

La liberté est avant tout l’affirmation de soi et le combat pour ses droits. Il ne revient pas aux hommes de doter les femmes d’un statut. Elle n’est ni un animal, ni un esclave qu’on affranchit et que l’on considère comme incapable de discernement. Les droits sont ceux que l’on arrache au moyen des luttes, des larmes et du sang. Les droits des femmes à leur dignité humaine et leurs libertés politiques ne doivent pas être l’oeuvre des hommes qui ont plutôt tendance à les émietter, à les rogner, à les minimiser comme s’ils leur en faisaient l’aumône. Des droits au rabais à l’instar de ceux dont veulent gratifier les petites mains de l’A.N.C. les femmes tunisiennes. Très en deçà du C.S.P. Les droits des femmes ne se décrètent pas. Il revient aux intéressées d’exiger l’inscription dans la future Constitution tunisienne en lettre d’or, des droits égaux pour tous. sans distinction biologique.

Les femmes ne sont pas l’ombre de leurs hommes, elles sont leurs égales. Elles se doivent plus que jamais de prendre leur destin en main et qui s’indigner contre leur statut de femme-esclave comme dans les sociétés wahhabisées, un champ de labour, une éternelle majeure incapable, vivant sous le joug de la toute-puissance masculine, avilie, humiliée, censée manquer de maturité intellectuelle et spirituelle selon le Coran, de prendre enfin leur destin humain en main et de sonner la charge contre les dogmes injustes, iniques, sacralisant les hommes et maudissant les femmes.

Votre avenir n’est pas dans la religion faite par et pour les hommes aux dépens des droits des femmes. Vous avez toujours compris que l’homme a créé ce carcan pour asseoir son pouvoir exorbitant sur vous qui serait-soi-disant d’essence divine. Dieu aurait fait de l’homme votre protecteur parce que vous seriez incapables de vous protéger vous-mêmes et de subvenir à vos propres besoins. L’homme est sur le podium divin et la femme au pied du podium. Le favori de Dieu et vous le bouc-émissaire de tous les maux des hommes.

Une telle dialectique devrait vous offusquer et heurter votre sensibilité féminine, et pourtant vous semblez vous en accommoder. Vous avez peur de subir le double-courroux de vos hommes et de Dieu, c’est pourquoi vous rechignez à vous rebeller contre ce sort injuste que les hommes vous font subir. Vous êtes les alliées de vos ennemis, et les ennemies de vous-mêmes au nom de la religion et des traditions vous laissant croire que vous êtes les gardiennes du temple, pour mieux enserrer les chaînes qui entravent vos revendications pour un traitement humain digne et honorable.

En vous voilant, ils voilent et obstruent votre horizon libéré de la dictature de la religion dont la seule finalité est de vous opprimer et réprimer au profit des hommes. Les hommes abusent de votre bonne foi et de votre crédulité en brandissant à vos yeux le spectre de la lapidation et de l’enfer. Pourquoi surfent-ils sur la peur pour gouverner vos esprits ? Quand on joue à faire peur à l’autre, c’est que l’on a soi-même peur de soi. Vous êtes bannies du festin paradisiaque et des promesses libertines et orgiaques faites à vos seuls hommes. Comme si vous n’existiez ni sur terre ni dans l’au-delà.

On a beau parcourir le Saint Livre rien pour vous ou presque et tout pour les hommes. Si la religion était raison et non passion, vous devriez vous en rendre compte par vous-mêmes que la différence biologique n’est pas un facteur de supériorité entre les humains sur la seule base de leur sexe. Si Dieu vous aimait, il n’aurait pas fait de vous un être dépourvu de droits et mis au ban de la société comme si vous êtes un rebut humain. N’êtes-vous pas assimilées à un urinoir dans l’imagerie populaire ? Ne dit-on pas de vous que vous êtes l’incarnation de Satan ? N’est-il pas écrit dans le Coran que vous avez un pouvoir maléfique ?

Une religion qui rabaisse la femme et grandit l’homme n’est pas pour vous, elle est contre vous. Analysez votre statut et vous verrez combien votre position dans vos sociétés est une honte pour l’humanité. Un homme a le droit de vous violer en toute immunité religieuse dès la pré puberté. Une femme violée subit la double peine. Le viol est votre lot. Votre mari est en droit de vous imposer des rapports sexuels contre votre volonté puisque la vôtre se dilue dans la sienne. C’est ça le vrai sens de la complémentarité. Les hommes imposent et les femmes s’exécutent. Pour les droits de succession parlons-en alors que vous avez beau être souvent un soutien matériel pour vos familles. Vous êtes considérées comme le 1/4 d’un homme, 1 homme pour 4 femmes. Epouses, concubines , compléments, obligées, objets sexuels, ventres féconds, domestiques, esclaves, prostituées, un corps dont on l’homme peut jouir à sa guise et contre votre plein gré, du kleenex. Un bien de consommation à durée déterminée que l’on peut jeter à tout moment. Vous êtes privées de tous les droits, absolument de tous les droits qu’il serait superflu de les lister tous.

Vos conditions de vie sont indignes de la condition humaine. Serfs propriétés de leurs seigneurs. Vous êtes juste bonnes pour assouvir les pulsions sexuelles de vos mâles et malheur à vous si vous vous y dérobez, les anges protecteurs des hommes bénis de dieu vous maudiront toute la nuit. Soyez violées et taisez-vous c’est ça le vrai sens du précepte. Vous n’êtes rien surtout si vous ne donnez pas de chair à canon à Dieu. Même cette histoire du paradis qui coule sous vos pieds est une foutaise. Parce que Dieu le réserve aux seules mères. Mesdames, votre destin est entre vos mains. Il ne revient pas à vos hommes de définir votre statut et surtout pas aux femmes qui font de leur double assujettissement à Dieu et aux hommes leur raison d’être et de vivre. Soit vous brisez vos chaînes, et ôtez ce carcan qui n’a rien de canonique soit vous faites de vos vies une prison à vos vies. Ne soyez pas vos propres geôlières, soyez actrices de vos propres vies. Si vous ne voulez pas que les générations futures de sexe féminin subissent tous les affronts et humiliations dont vous êtes victimes, il est de votre devoir de vous libérer du joug de l’obscurantisme de vos hommes. Vous êtes la lumière de la vie et quand cette lumière s’éteint c’est toute la vie qui s’éteint et qui disparaît. L’aliénation de la femme et sa castration est un crime contre l’humanité. Il n’y a pas de religion sans libertés et égalité entre les sexes.

Toute religion qui enseigne la négation des droits de la femme est une religion injuste, inhumaine et nazie.
Bonjour. Je ne vais pas m'étendre sur un sujet que je ne connais pas assez bien, mais le patriarcat semble être un fléau dans nos sociétés .
J'ai lu cet article qui me semble très intéressant .Il s'applique aussi aux hommes je pense .

http://femmesemergentes.canalblog.com/a ... 96906.html
Bye . :-)




Répondre