Une fatwa contre le vélo suscite la polémique en Hollande

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
lellou
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 757
Enregistré le : lun. 17 déc. 2007 08:00
Status : Hors ligne

Re : Une fatwa contre le vélo suscite la polémique en Hollan

Message non lu par lellou » ven. 4 janv. 2008 12:19

Tu as entièrement raison, je suis bête parce que je pensais avoir écrit : "trema"... Quelle honte :oops:


let's breathe

phax
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 258
Enregistré le : jeu. 2 août 2007 08:00
Localisation : terre
Status : Hors ligne

Re: Re : Une fatwa contre le vélo suscite la polémique en Ho

Message non lu par phax » ven. 4 janv. 2008 12:34

lellou a écrit :Tu as entièrement raison, je suis bête parce que je pensais avoir écrit : "trema"... Quelle honte :oops:
ouais j'avais bon!!! la maitresse s'est trompée! (mais pas de quoi se sentir bète!)

bref c'était un mignon mélange entre tremare (italien) et frémir (français),

ça te suffit soumisarabe?

PHAX



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21822
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re : Une fatwa contre le vélo suscite la polémique en Hollan

Message non lu par yacoub » ven. 4 janv. 2008 15:13

:lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Après la fatwa du sein, la fatwa du velo. :lol:

Sans compter toutes les fatwas qui tuent.

Ce monde est vraiment malade.



soumisarab
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 246
Enregistré le : mar. 7 juin 2005 09:57
Status : Hors ligne

Re: Re : Une fatwa contre le vélo suscite la polémique en Ho

Message non lu par soumisarab » ven. 4 janv. 2008 16:00

phax a écrit :
lellou a écrit :Tu as entièrement raison, je suis bête parce que je pensais avoir écrit : "trema"... Quelle honte :oops:
ouais j'avais bon!!! la maitresse s'est trompée! (mais pas de quoi se sentir bète!)

bref c'était un mignon mélange entre tremare (italien) et frémir (français),

ça te suffit soumisarabe?

PHAX
oui phax merci bcp ,tu es un phax plus un traducture tout ce qu'il faut pour un bureau de traduction :lol:
je plaisante merci a toi



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21822
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Une fatwa contre le vélo suscite la polémique en Hollande

Message non lu par yacoub » sam. 11 août 2018 11:23

Pays-Bas : l’élue anti-islam violée par un groupe de musulmans se suicide

11 Août 2018Christine TasinA ne pas manquer, Europe, Islam, Les Résistants
Pays-Bas : l’élue anti-islam violée par un groupe de musulmans se suicide

Voici l’étape supplémentaire, digne de musulmans obéissant à leur prophète misogyne et sanguinaire.

Après l’assassinat de Theo Van Gogh, les menaces de mort contre Geert Wilders, il manquait le traitement spécifique destiné aux femmes qui osent se lever contre l’islam. Le viol collectif suivi peu de mois après de menaces de mort.

Willie Dille avait été élue au Conseil municipal, sur la liste du Parti des Libertés ( PVV) le parti anti-islam de Geert Wilders.

D’après la video-testament laissé par Willie Dillie, en mars 2017 elle aurait été enlevée puis violée par un groupe de musulmans cherchant à l’intimider pour qu’elle cesse d’intervenir au Conseil municipal de la Haye contre l’islam et l’immigration.

https://francais.rt.com/international/5 ... vv-suicide

Elle aurait lutté pendant près de 1 an et demi, malgré le traumatisme, jusqu’à ce que, récemment, elle ait reçu de nouvelles menaces : «Nous allons bientôt vous égorger et vous saigner à mort.»

Et elle a craqué, craignant notamment, essentiellement… pour ses 4 enfants (adoptés ). Elle a préféré se suicider plutôt que de vivre encore tout cela.

Elle n’avait jamais porté plainte, ayant juste prévenu la police…

C’est un véritable traumatisme pour Geert Wilders, qui sent aussi, de ce fait, la pression et les menaces s’accentuer contre lui. Mais c’est aussi un véritable traumatisme pour le Premier Ministre, qui a adressé lui aussi un message de condoléances. Même si le premier Ministre n’est pas islamophobe, les violences musulmanes destinées à transformer chaque pays d’Europe en pays sous charia ça commence à se voir et à inquiéter…

Faut-il voir dans le traitement subi par Tommy Robinson comme par Willie Dille le signe que les musulmans, arrivés à la dernière étape du djihad pensent qu’il ne manque plus que quelques menaces, assassinats et attentats pour faire tomber dans leur escarcelle tous les pays d’Europe de l’Ouest ?

Faut-il au contraire voir dans leur précipitation – leur affolement – leur peur de voir se lever les peuples qui voient clair et disent la réalité de l’islam, de plus en plus, malgré l’omerta imposée par les gauchistes dhimmis ?

Il est trop tôt pour le savoir. Mais nous vivons une période cruciale…

En attendant 4 enfants sont orphelins. En attendant une femme a subi les derniers outrages, assortis de menaces de mort, parce qu’elle a osé dire non à l’islam.

Les responsables de sa mort sont, à égalité, les musulmans et les dhimmis qui ont laissé les musulmans s’installer et les ont protégés.

Et continuent de les protéger, malgré tout.



Envie de pousser un terrible cri. De désespoir. D’alerte. De révolte. De guerre.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21822
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Une fatwa contre le vélo suscite la polémique en Hollande

Message non lu par yacoub » jeu. 6 sept. 2018 14:35

Attaque d'Amsterdam : le suspect a visé les Pays-Bas car l'islam y est "insulté"
22h05, le 03 septembre 2018
Attaque d'Amsterdam : le suspect a visé les Pays-Bas car l'islam y est "insulté"
@ AFP

L'homme de 19 ans soupçonné d'avoir attaqué au couteau deux Américains vendredi, a estimé que l'islam était "fréquemment insulté" aux Pays-Bas.

Le jeune Afghan de 19 ans soupçonné d'avoir attaqué au couteau deux Américains vendredi dans la gare d'Amsterdam a visé les Pays-Bas car il estime que l'islam y est "fréquemment insulté", a annoncé lundi le parquet néerlandais.

Le suspect avait une "motivation terroriste et s'est rendu aux Pays-Bas dans ce but", a confirmé le ministère public néerlandais dans un communiqué. Les déclarations du suspect indiquent qu'il considère que "le prophète Mahomet, le Coran, l'islam et Allah sont fréquemment insultés" aux Pays-Bas, selon le communiqué.

Le député d'extrême-droite Geert Wilders évoqué lors de son interrogatoire. Lors de son interrogatoire, le suspect a entre autres mentionné le nom du député d'extrême droite néerlandais Geert Wilders, mais n'a pas parlé du concours de caricatures initié par l'homme politique. L'attaque à la gare d'Amsterdam-Central est survenue au lendemain d'un appel des talibans afghans à des attaques contre les troupes néerlandaises après la tentative de Geert Wilders d'organiser un concours de caricatures du prophète Mahomet. Geert Wilders, connu pour ses positions anti-islam, a depuis annulé le concours, qui a fortement irrité la communauté musulmane.


Le suspect, identifié par les autorités comme "Jawed S.", a été maintenu en détention provisoire après avoir comparu devant un tribunal néerlandais lundi. Il doit comparaître à nouveau devant les juges dans quatorze jours. Jawed S. est détenu sous haute sécurité, ce qui signifie que seul son avocat est autorisé à lui rendre visite.

L'état de santé des deux Américains est jugé "satisfaisant". Vendredi à la mi-journée, deux Américains ont été grièvement blessés au cours de l'attaque survenue dans la gare centrale d'Amsterdam, située à proximité du centre historique de la ville. Les deux hommes, des touristes âgés de 38 ans, ont été choisis au hasard par le suspect, qui ignorait qu'il s'agissait d'Américains, a précisé le parquet néerlandais. La police a rapidement réagi et atteint l'assaillant aux membres inférieurs. Il a été emmené à l'hôpital avec les deux victimes de l'attaque. L'état de santé des deux Américains blessés, qui sont toujours à l'hôpital, est "satisfaisante", selon les médias néerlandais.

Demandeur d'asile disposant d'un permis de résidence allemand. Les autorités néerlandaises ont précisé que Jawed S. possédait un permis de résidence allemand. Son appartement a été perquisitionné samedi par la police allemande. Un représentant officiel du ministère des Affaires étrangères allemand a confirmé entre-temps que le suspect est un demandeur d'asile. La police allemande a ajouté qu'aucune information ne permettait de relier le suspect à un groupe terroriste pour l'instant et que rien n'indiquait que l'individu devait être considéré comme dangereux.



Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6942
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Une fatwa contre le vélo suscite la polémique en Hollande

Message non lu par Georges » mar. 17 sept. 2019 23:19

La Terre est plate ou tu es athée
Par Fouad Laroui le 04/09/2019 à 11h59

L’immense vague d’ignorance et de stupidité partie du désert saoudien et de la montagne talibane a fini par tout submerger, même la ville où Descartes se réfugia pour penser librement et où Spinoza fut le précurseur génial des Lumières.

Si l'on m’avait rapporté cette conversation, je ne l’aurais pas crue. Et pourtant, je vous jure sur ce que j’ai de plus cher qu’elle est parfaitement authentique.



Ça s'est passé la semaine dernière. Une enseignante de collège demande à me voir: deux de ses élèves travaillent sur mes romans. Ce serait bien de mettre au point un questionnaire qu’ils devraient remplir, de donner un arrière-plan historique du texte, de distinguer fiction et réalité, etc. Très bien. Le rendez-vous est fixé dans la cafétéria de l'université d’Amsterdam.


Après une petite heure de travail, tout est réglé. Avant que la dame (une Hollandaise d’origine marocaine, venue ici il y a deux décennies après un diplôme obtenu à Tétouan) ne reparte vers ses pénates, nous buvons un café et parlons de choses et d’autres –ce que les Anglais nomment small talk. C’est alors que Tamo (on l’appelle comme ça? Je ne vais tout de même pas donner son vrai prénom…), Tamo me pose la plus étrange question qui ait jamais assailli mes oreilles:
– Alors, Mr L., vous êtes dans quelque camp? La Terre est-elle plate ou ronde?


Interloqué, je balbutie:
– Pardon?
– La Terre est-elle plate ou ronde?


De plus en plus ahuri, je réponds:
– Mais elle est ronde! L’affaire est entendue depuis des siècles, sinon des millénaires. Quelle question bizarre!
– Ah, soupire Tamo, déçue. Vous êtes de ces gens-là… Les athées… Quel dommage…


Dans cette jolie cafétéria aux couleurs pastel, j’ai envie de me pincer pour me réveiller de ce rêve absurde –ou est-ce un cauchemar?


– Comment ça, athée? Je ne vous permets pas… Que voulez-vous dire?
– Eh bien, la Terre est plate, c’est écrit dans le Coran. Ecoutez, c’est clair: “Et quant à la Terre, Nous l'avons étalée et…” Et après, je ne me souviens plus, mais c’est clair.
– Je sais bien, c’est dans la sourate 15. Mais ça ne fait que refléter une évidence: à l'échelle humaine, pour un homme qui regarde autour de lui, ça semble plat. Une arène, une clairière, le lit d’un oued… Mais à plus grande échelle, elle est ronde, bien qu’un peu…

Elle m’interrompt:
– Pas du tout. Le cheikh Abdul-Aziz d’Arabie saoudite, le plus grand des oulémas, l’a clairement dit et répété il y a quelques années: “La Terre est plate. Quiconque clame qu’elle est sphérique est un athée méritant un châtiment.”


Elle me regarde triomphalement. C’est tout juste si elle n’ajoute pas:

– Et toc!


J’aspire lentement une bonne goulée d’air. Jamais je n’aurais imaginé que j’aurais un jour cette discussion surréaliste dans une université, au cœur battant du savoir… Je fais un geste vers la rue, le canal paisible, le ciel bleu:
– Plate, hein? Donc, si vous vous mettez à marcher dans cette direction, tout droit, vous n’allez jamais trouver une limite?



Tamo me regarde comme si j'étais un débile mental:

– Mais non [idiot, pense-t-elle], à un moment donné vous allez arriver au bord!
– Au bord?
– Mais oui.
– Et au-delà du bord, il y a quoi?



Elle lève les bras au ciel, les yeux clos, toute pénétrée, comme en extase:
– Allah ye’lem! [Dieu seul le sait!]
– Et les millions de photos prises de l’espace qui montrent une belle Terre bien ronde?
– Vous les croyez, vous [pauvre naïf]? Qui a pris ces photos? Les Américains, les Russes, les Chinois: tous des athées!



Pour la première fois de ma vie, je ne sais que dire. Je m’avoue vaincu. Officiel: ce jour-là, à Amsterdam, la bêtise à front de taureau a battu à plates coutures l’humble recherche rationnelle de la vérité. Groggy, je me lève, les genoux tremblotants, soudain aphasique. Je conduis Tamo jusqu'à l’ascenseur, lui serre la main le regard absent et me dirige vers mon coin du ring… je veux dire: vers mon bureau. Je m'affale sur une chaise.



Me revient alors à l’esprit une anecdote historique qui jusque-là m’amusait beaucoup. On s’était un jour moqué de l’évêque Berkeley parce qu’il n’arrivait pas à comprendre le calcul infinitésimal récemment inventé par Newton. Vexé, l’évêque s’était vengé en excommuniant en bloc les mathématiciens. Tous des athées! avait-il fulminé. C’était en 1742… Nous avons trois siècles de retard.


L’immense vague d’ignorance et de stupidité partie du désert saoudien et de la montagne talibane a fini par tout submerger, même la ville où Descartes se réfugia pour penser librement et où Spinoza fut le précurseur génial des Lumières.

C’est fini, amis de la science et de la raison. Nous avons perdu. Demain j'achèterai un qamis blanc (c’est très seyant), je me laisserai pousser la barbe et je ne lirai plus qu’un seul livre. Et surtout, je ferai très attention à ne pas m’approcher du bord de la Terre, de peur de tomber encore plus bas.
Par Fouad Laroui



Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 755
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Une fatwa contre le vélo suscite la polémique en Hollande

Message non lu par marmhonie » mer. 18 sept. 2019 12:54

Fouad Laroui est un romancier (12 août 1958 à Oujda). Son expression française est remarquable. Dans l'histoire contée, il narre un peu n'importe quoi, se trompant lourdement sur Descartes et Spinoza, pourtant du niveau de Terminale.




Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 755
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Une fatwa contre le vélo suscite la polémique en Hollande

Message non lu par marmhonie » mer. 18 sept. 2019 23:41

Quand on est philosophe, on apprend à reconnaitre quand on raisonne faussement. Aristote a démontré l'existence d'un Dieu unique parfait, cela s'appelle la Logique. C'est irréfutable.
Quand donc depuis Aristote, des gens affirment être athées, soit ils dirigent une secte, soit ce sont des escrocs, soit ils sont incapable de s'apercevoir quand leur intelligence dévie de son but. On entre dans les troubles psychologique jusqu'aux maladies mentales et aux perversions.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21822
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Une fatwa contre le vélo suscite la polémique en Hollande

Message non lu par yacoub » sam. 21 sept. 2019 15:42

Athéisme
I¡Athéisme

L‘athéisme désigne l’ensemble des attitudes ou des doctrines fondées sur la négative de l’existence de Dieu et des divinités. Il serait plus juste de parler des athéismes, l’athéisme n’étant pas un système de pensée structurée comme le sont les religions. En outre, il se développe souvent en réaction à une ou plusieurs religions présentes dans la société. Cependant, certains traits se retrouvent chez la plupart des doctrines athées.


1.a¡Définitions

1.a.b Étymologie

Le mot athéisme apparaît au XVIe siècle (première mention : François de Billon, Le Fort inexpugnable, 1555). Il dérive du mot athée et du suffixe -isme et qualifie donc « la doctrine de l’athée ».

Le mot athée (dans sa version française), remonte également au XVIe siècle (première mention : Jaques Peletier, Œuvres poétiques, 1547). Le mot vient de l’acception chez Platon de l’adjectif grec atheos (Αθεος) « qui ne croit pas aux dieux » qui sera repris en latin chrétien par atheos « qui ne croit pas en Dieu ».

L’athéisme peut donc être défini étymologiquement comme « l’état ou l’attitude de celui qui ne croit pas en Dieu », dans un contexte monothéiste, ou plus généralement, comme « l’état ou l’attitude de celui qui ne croit pas aux dieux ».

1.a.b1 Sens moderne

Autrefois, l’Église appelait athées ceux qui ne respectaient pas ou partiellement ses dogmes. De nos jours également, on assiste à des amalgames. Ainsi, avec le développement des médias, les termes du langage acquièrent rapidement des sens élargis. C’est ainsi que l’on parle volontiers d’athéisme pour décrire l’agnosticisme, le rationalisme, ou encore l’antichristianisme, l’incroyance ou encore, le rejet de toute religion conçue comme reliquat de l’obscurantisme destiné à disparaître dans une eschatologie exprimée sous une forme scientiste. À l’inverse l’Église tend parfois à limiter l’athéisme au matérialisme pur.

1.a.c Athéisme et agnosticisme

L’agnosticisme, (du grec a, privation, et gnosis, connaissance), est une méthode selon laquelle ce qui dépasse les apparences sensibles (c’est-à-dire ce qui relève d’une connaissance des réalités dites métaphysiques) est inconnaissable, et qui, de ce fait, se méfie des doctrines dogmatiques. L’agnostique ne croit ni au surnaturel ni aux manifestations du divin, mais ne se gène pas, contrairement à l’athée, pour l’affirmer de façon constructive et critique. Tels étaient les libertins.

1.a.d Athéisme et rationalisme

L’athéisme ne rejette que l’existence des dieux, c’est-à-dire l’existence d’êtres supérieurs ayant un pouvoir sur la destinée des Hommes. Ils ne rejettent en rien l’existence de phénomènes irrationnels. Le rationaliste, lui, ne tient pour vrai que les hypothèses rationnellement défendables, ce qui n’exclut pas la possibilité de la foi. En effet, l’impossibilité même de prouver l’existence de Dieu a été tenue pour un motif sérieux de croyance : « Credo quia absurdum est », « Je crois parce que c’est absurde » (Apologétique, tertullien). Un athée n’est pas nécessairement rationaliste ; les rationalistes quant à eux peuvent adopter des attitudes très variées à l’égard de la foi : soit qu’ils croient en dépit de la raison et de l’expérience, soit qu’ils s’abstiennent de se prononcer, soit qu’ils nient toute existence du divin.

1.a.e Athéisme et antichristianisme

A l’époque où le christianisme dominait la vie sociale (spirituelle, politique, intellectuelle, scientifique, etc.) d’une grande partie de l’Europe, l’athéisme était généralement considéré comme le rejet de cette religion en particulier. Bien que cela ait été le cas de certains athées humanistes (en opposition notamment aux Croisades et à l’Inquisition), l’antichristianisme ne représente qu’une petite frange des athées. Mais il faut signaler aussi l’importance de l’antichristianisme des Lumières, antichristianisme qui ne fut pas toujours athée (Voltaire en est l’exemple le plus illustre), et qui se trouvait mêlé à divers mouvements (y compris athées) de lutte contre les dogmes de toute religion.

1.a.f Athéisme non-négationniste

Pour Émile Littré, l’athée est, « celui qui ne croit point que Dieu existe. » et ajoute que « les Grecs distinguaient les prénoms athées (par exemple Platon) et les prénoms théophores (par exemple Dionysios) ». D’après lui, les prénoms athées ne niaient pas l’existence des dieux ; ils ne s’y référaient pas.

Cet exemple est représentatif d’un courant de pensée qui tend à réduire le champ de l’athéisme de « celui qui ne croit pas aux dieux », a « celui qui croit que les dieux n’existent pas ».

1.a.g Athéisme et libre-pensée

Il faut également distinguer athéisme et libre-pensée. Un libre-penseur essaie de se détacher de tout dogme, et de ne poser aucun a priori sur la connaissance. Il n’y a donc aucune raison a priori qu’un libre-penseur soit athée: son athéisme éventuel doit être confirmé par sa réflexion.

Enfin, quoique la plupart des athées occidentaux soient matérialistes et adhèrent aux conceptions scientifiques, ce n’est pas non plus obligatoire.



2.b Les athéismes

La définition de l’athéisme est simple, elle est l’absence de croyance aux dieux. Mais les raisons qui motivent cette absence de croyance sont, elles, très diverse et amènent souvent à considérer des athéismes bien distincts.

2.b.a L’athéisme humaniste

La négation de l’existence de Dieu ou des dieux et la négation de la possibilité de savoir s’il y a une telle existence soulèvent le problème de l’origine et de la fondation des valeurs suivies par l’homme. Une réponse possible, l’humanisme philosophique, consiste à faire de l’homme son propre critère, prenant ainsi en quelque sorte la place du divin. La formule la plus célèbre de cet humanisme : « l’homme est la mesure de toutes choses », formule de Protagoras, signifie que les valeurs humaines s’élaborent par la confrontation des discours, en dehors de toute référence à un dieu (Platon répondra dans les Lois que « le dieu est la mesure de toutes choses »).

« L’athéisme est une négation de Dieu et par cette négation, il pose l’existence de l’homme », Karl Marx

2.b.b L’athéisme scientifique

À l’époque où les connaissances scientifiques (plus particulièrement celles concernant les mécanismes de l’univers) en étaient encore aux balbutiements, le principe d’économie penchait plutôt en faveur du religieux qui apportait des réponses simples aux questions complexes de l’humanité. Les religions interprétatives ont eu comme atout majeur d’être capables de s’adapter aux évolutions des techniques et des mœurs. On peut citer en exemple la religion égyptienne antique qui réussit, tout au long de son histoire, à intégrer dans sa théologie des éléments issus d’événements politiques (par exemple, la divinisation des envahisseurs) et des avancées techniques. Ainsi, les religions interprétatives restent en contact avec les préoccupations des gens et constituent encore un choix avantageux pour le principe d’économie.

Avec l’avènement des religions du livre (judaïsme, christianisme et islam), les réponses se trouvent confinées aux écrits et à leurs interprétations. Il est difficile de dire si c’est le manque de réactivité (ou de volonté) de la part des autorités religieuses, ou l’extraordinaire rapidité du développement des sciences au siècle des lumières, mais toujours est-il que le fossé entre les phénomènes scientifiquement observables et les explications apportées par les religions s’est élargi au point que la science est devenue plus éligible au principe d’économie. Le principe d’économie étant souvent appliqué par ceux qui ne veulent pas (ou ne peuvent pas) chercher dans la raison les réponses à leurs préoccupations, il explique la croissance constante de l’athéisme qu’on constate dans de nombreux pays.

2.b.c L’athéisme philosophique

L’attitude des philosophes à l’égard des croyances religieuses de leur temps a toujours été ambiguë et fut souvent mal perçue par les autorités politiques et religieuses. Rares sont en effet les philosophes, qui à l’instar de Pascal, ont fait le pari de considérer l’existence d’un dieu telle que celle-ci peut être révélée par une tradition écrite. C’est pourquoi Pascal parle avec mépris du Dieu des philosophes, expression ironique, puisque ce Dieu, comme le Dieu de Descartes par exemple, est si métaphysique qu’il ne paraît plus pouvoir se comparer que de loin au Dieu de la Bible. En effet, lorsque les philosophes reprennent l’idée de Dieu ou du divin à leur compte, ils la transforment à ce point qu’elle peut se trouver en contradiction avec la foi ou la tradition, et semble quelque fois se confondre avec l’idée de nature (voyez Spinoza). On peut admettre, à quelques nuances près, que la réflexion philosophique tend en général à naturaliser le divin, à le ramener dans le monde, préparant ainsi la voie à un véritable athéisme.

En ce qui concerne l’athéisme philosophique proprement dit, dont on trouve l’origine chez le philosophe grec Démocrite, il s’appuie sur des arguments variés, du domaine du relativisme, du rationalisme, du nihilisme, et même de la morale. L’athéisme nie l’existence d’entités dont l’existence n’est pas prouvée ou observable, et dévoile également l’immoralité de la thèse de cette existence (La seule excuse de Dieu, c’est qu’il n’existe pas, Stendhal). Il n’y a pas d’arguments valables pour soutenir la croyance en l’existence d’un dieu quelconque, qu’il soit conçu par l’homme (anthropomorphique) ou qu’il soit une abstraction métaphysique. Ce point est reconnu par Pascal, lorsqu’il dit que l’argument ontologique ne convainc que ceux qui croient déjà. Dès lors la croyance en un être surnaturel et suprême est suspectée de n’être qu’une dévaluation déguisée de la vie humaine, une expression de l’abandon infantile des hommes à leurs craintes. Même si cette remarque est certainement misogyne, il est intéressant de souligner que, pour certains Anciens, ceux qui s’abandonnaient à la foi chrétienne étaient des êtres faibles, c’est-à-dire que, selon eux, cela touchait surtout les femmes (sic).

Les philosophes suspects d’athéisme, d’impiété ou d’hérésie furent parfois persécutés. Les Athéniens brûlèrent les livres de Protagoras et offrirent une récompense pour qui le tuerait. En 1600, Giordano Bruno fut brûlé, ainsi que d’autres philosophes accusés de panthéisme. C’est seulement à partir des Lumières et jusqu’à aujourd’hui que de nombreux philosophes parvinrent à examiner avec plus de liberté l’hypothèse de l’existence de Dieu ou des dieux, soit pour la remettre entièrement en cause, soit pour la reformuler. À titre d’exemple, la critique nietzschéenne du christianisme souvèle la question des fondements théologiques de la morale, critique qui aboutit à la négation de valeurs immuables et à la thèse de l’immoralisme du devenir, thèse également défendue par Spinoza.

Citons Bayle, Holbach, Diderot, Stirner, Feuerbach, Nietzsche, Sartre, Comte-Sponville, Albert Jacquard.

La réflexion philosophique ne conduit pas nécessairement à l’athéisme, elle peut aussi s’orienter vers le scepticisme ou agnosticisme, qui nie autant l’existence de dieu que sa non-existence. Le sceptique ne veut en effet formuler aucune hypothèse dogmatique, ce qu’il exprime par l’expression pas plus ceci que cela (où l’on peut reconnaître une influence de l’hindouïsme), ce qui se laisse reformuler ainsi : « je ne suis pas plus certain qu’il y a des dieux que je ne suis certain qu’il n’y en n’a pas »

En Europe, l’athéisme philosophique est la première forme d’athéisme qui fut toléré par les autorités catholiques et la première reconnus par les intellectuelles comme un athéisme positif. Le Dictionnaire de l’académie française (8e et 9e édition) définit d’ailleurs seulement l’athéisme comme une « doctrine philosophique qui nie l’existence de Dieu ».

2.b.d L’athéisme spirituel

Bien que spiritualisme et athéisme peuvent sembler être deux notions antinomiques, elle ne le sont pas forcement. Si l’on considère l’athéisme comme la négation de l’existence des dieux, elle n’empêche en rien la croyance a d’autre forme de pensé abstraite. Ainsi, des religions dont les dogmes ne font pas intervenir la notion de divinité, peuvent, d’une certaine mesure, être considéré comme athée.

Par exemple, le Panthéisme naturel.



2.b.e Nouveaux mouvements religieux

Certaines religions n’ayant pas le concept de dieux créateurs ou ayant une autre conception du divin, sont revendiquées comme des « religions athées ». Parmi elles, seul les raëliens, qui croient en l’existence d’êtres extraterrestres qu’ils élèvent à un rang supérieur à celui des humains, et réinterprètent de même les dogmes chrétiens de façon techniciste (et donc, en un sens, matérialiste), se considèrent comme athées.

2.b.f Religions orientales

Des religions orientales comme le bouddhisme, le jaïnisme, le taoïsme ou le vedanta sont parfois considérées (notamment par les occidentaux) comme athées du fait qu’elles ne mettent pas en avant des être supérieurs pouvant influer sur la vie de l’en-deçà. Les êtres spirituels des religions orientales sont plus souvent des modèles à reproduire que des êtres pouvant agir. C’est donc surtout une conception du divin bien opposé a la vision judéo-chrétienne, qui provoque cette confusion.

Ceux qui considèrent ces religions comme athées, les classent dans l’athéisme spirituel au même titre que le chamanisme ou le panthéisme naturel. Cependant, ces religions récusent souvent ce classement.

Ceux qui considèrent que ces religions ne sont pas athées expliquent que le fait d’être « non théistes » n’implique pas forcement la négation du théisme. Pour eux, ces religions ne conçoivent pas les dieux comme des êtres comme le fait le théisme qui caractérise les religions occidentales.

2.b.g L’athéisme passif

Lors que l’athéisme n’est pas dicté par la raison, on parle d’athéisme passif ou d’athéisme faible. En fonction du niveau de conscience, cet athéisme peut être issu d’une simple sensation intuitive ou bien être aussi dogmatique qu’une doctrine religieuse. Ce type d’athéisme peut avoir des origines très diverses, souvent influencé par le milieu familial ou culturel. Si on admet que l’enfant embrasse souvent la religion de ses parents, on pourrait dire aussi sûrement qu’il embrasse souvent l’athéisme de ceux-ci.

L’athéisme passif peux avoir également comme origine l’indifférence face a la question de l’existence des dieux, ou encore praticité a se conformer a une opinion largement admise et mise en valeur.

Bien que moins dénoncé que le dogmatisme religieux, l’athéisme passif est souvent également critiqué pour son manque de rationalisme. Mathieu Delarue, disait par exemple, « L’athéisme n’est pas une conclusion, c’est un point de départ! », sous entendu que l’athéisme doit être, selon lui, le point de départ vers une réflexion sur l’existence.






2.c¡ Origine de l’athéisme

On ne peut comprendre les sources de l’athéisme sans comprendre celles de la croyance aux dieux. Les sociologues (athées) considèrent que le besoin de dieu prend ses sources dans la peur qu’éprouve l’Homme face à l’inconnu. Il est toujours plus facile de raisonner à partir d’hypothèses établies (même arbitrairement) que dans un système d’inconnues.

¡histoire de l’athéisme

2.c.a Athéisme et art

Beaucoup d’œuvres d’art importantes ont été inspirées par les religions, et en comparaison l’athéisme en tant que tel n’a guère inspiré les artistes.

On peut ainsi citer la salle hypostyle du temple de Karnak, l’Acropole d’Athènes, la grande mosquée de Cordoue, Sainte-Sophie de Constantinople, les cathédrales (Vézelay, Chartres, …), Giotto, les retables de Gand et de Colmar, Dante, Milton, Bossuet, Bach, … et tous les auteurs athées qui se sont essayés contre les religions.

Toutefois, on peut se demander si la position dominante de la religion au cours des siècles passés, en particulier en tant que principe organisateur des sociétés, ne suffit pas à expliquer largement cette différence. L’athéisme a rarement joué ce rôle, et ne le joue toujours pas. C’est une chance pour l’art quand on voit les réalisations du réalisme soviétique.

Peu d’artistes modernes se réclament de la religion.

2.c.b Athéisme et politique

L’athéisme n’exclut pas systématiquement l’expression de religions.

soit par respect : idée que les messages attribués à Dieu ou aux Dieux synthètisent une vérité anthropologique, médicale, et sociale, et que même si la cause attribuée (la divinité) est absente et fausse, l’effet n’est demeure pas moins réel et par conséquent les prescriptions dignes d’attention (par exemple, les interdits religieux sont souvent validés par des problèmes médicaux causés par leur inobservance).

soit par tolérance : idée qu’avec l’éducation, la religion disparaîtra d’elle-même, (à l’imitation du christianisme qui pensait qu’avec l’éducation, le judaïsme disparaîtrait de lui-même) et qu’en attendant elle ne justifie pas une lutte.

soit par pragmatisme ou cynisme : certains athées ont pu considérer la religion comme un outil social permettant de maintenir une communauté sous leur coupe, l’unité nationale, l’honnêteté des citoyens, etc. C’est le cas de Charles Maurras [1], de Napoléon dans sa mise en œuvre du Concordat de 1802.

soit par prosélytisme (qui est un acte politique) en se comportant, comme de véritables prêtres d’une a-théocratie vis à vis de leurs concitoyens, qu’elles soient ou non dominantes (par exemple, l’attitude des dictatures communistes envers les religions).

note : [1] Charles Maurras, comme conscience se réclamait de l’athéisme. En revanche, il prêchait le catholicisme politique dans son mouvement l’Action Française, c’est à dire, que politiquement, il pensait que le catholicisme représentation l’essence de la nation française.



2.c.c Comme religion d’État

Cela a existé, au moins, au XXe siècle dans l’Albanie d’Enver Hoxha, ou l’exercice de toute religion était sévèrement réprimé et où tout symbole religieux était proscrit. Dans ce nec plus ultra de l’athéisme officiel et obligatoire – la version « athée » du Paradis sur Terre, en quelque sorte – les monuments religieux ont été soit détruits soit volontairement transformés de façon particulièrement ignominieuse. Une sorte de « talibanisme athée », mutatis mutandis. Tous les politologues sérieux sont d’accord sur le fait que les nostalgiques sont peu nombreux… D’autres régimes, et principalement d’inspiration marxiste, ont fait de l’athéisme un de leurs fondements et ont, avec plus ou moins de vigueur, persécuté les croyants (brimades, surveillance, réclusion, mises à l’écart, etc.). Ces pratiques n’ont, nulle part, empêché le retour, parfois rapide et puissant, de la spiritualité après la chute de ces régimes.

Annexes

Athées célèbres

Antiquité

Leucippe, Démocrite, atomisme abdéritain,

Critias

Aristippe et les cyrénaïques,

Diogène de Sinope et le cynisme,

Épicure, Lucrèce, Horace, les élégiaques et l’épicurisme,

Pythagore le dualiste,

Parménide l’éléate,

Marc-Aurèle, Sénèque et les stoïciens.

Époque moderne

Denis Diderot (XVIIIe siècle),

Donatien Alphonse François de Sade (XVIIIe-XIXe siècle),

Friedrich Wilhelm Nietzsche (XIXe siècle),

Karl Marx (XIXe siècle).

XXe siècle

Erode Ramaswami, dit Periyar, leader tamoul,

Bertrand Russell,

Jean Rostand,

Jacques Prévert,

André Comte-Sponville,

Douglas Adams,

Michel Onfray,

Albert Jacquard.





Citations

« Je ne suis pas libre penseur dit le veilleur

je suis athée

Hein quoi dit le Saint-Père

et l’autre dans le tuyau de son oreille

l’autre se met à gueuler

Allo allo Saint-Père vous m’entendez athée

A comme absolument athée

T comme totalement athée

H comme hermétiquement athée

E accent aigu comme étonnement athée

E comme entièrement athée

pas libre penseur

athée

il y a une nuance. »

(Jacques Prévert dans Paroles – La crosse en l’air)

« Ce qui est affirmé sans preuve, peut être nié sans preuve. », Euclide (-300 ).

« Peu de gens sont dignes de ne croire à rien. », Pensées d’un biologiste, Jean Rostand.

« L’avenir est la seule transcendance des hommes sans Dieu. », L’Homme Révolté, Albert Camus.

« J’avais une balle dans la poche, quelqu’un m’a jeté la Bible, la balle m’a sauvé la vie. », Powered by Oxygen, Woody Allen.

« Le médecin voit l’homme dans toute sa faiblesse ; le juriste le voit dans toute sa méchanceté; le théologien dans toute sa bêtise. », Schopenhauer.

« On a sans doute de bonnes raisons pour ne pas croire en Dieu ; mais il en faut de meilleures pour le dire. », Œuvres complètes, tome 3, Louis-Ambroise de Bonald.

« Lorsque l’incrédulité devient une foi, elle est plus bête qu’une religion. », Edmond et Jules de Goncourt.

« L’homme devient athée lorsqu’il se sent meilleur que son Dieu. », Pierre Joseph Proudhon (XIXe siècle) .

« Dieu, cet asile de l’ignorance », Ethique I, Appendice, Spinoza
















3¡Athéisme en France

En France

En France, la montée de l’athéisme suit le chemin inverse du déclin du catholicisme et parallèle au bouddhisme.

Athées affirmés de 1981 à 1994 :

Année

% de la pop.

1981


10,0% ¹

1990


11,0% ¹

1994


23,0% ¹

2003


33,0% ²



Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 755
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Une fatwa contre le vélo suscite la polémique en Hollande

Message non lu par marmhonie » sam. 21 sept. 2019 20:27

Il manque la source cher Yacoub.
Quand on cherche sa provenance, quantité d'occurrences sont données, toutes basées sur un texte dépassé de Wikipedia en 2009. Les gens copient et diffusent depuis dix ans un texte qui n'est pas validé par l'Etat.
Il y a un ajout d'un autre texte pour 1981-1994. Cette fois, l'analyse (fausse) date non pas d'il y a dix ans, mais de vingt ans.

Les sources sérieuses proviennent d'ouvrages récents, et toujours d'éditeurs universitaires, tels L'Harmattan, etc. On peut alors contacter l'auteur ou le Directeur de collection pour une possible mise à jour.
Image



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21822
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Une fatwa contre le vélo suscite la polémique en Hollande

Message non lu par yacoub » dim. 22 sept. 2019 13:48

marmhonie a écrit :
sam. 21 sept. 2019 20:27
Il manque la source cher Yacoub.
Quand on cherche sa provenance, quantité d'occurrences sont données, toutes basées sur un texte dépassé de Wikipedia en 2009. Les gens copient et diffusent depuis dix ans un texte qui n'est pas validé par l’État.
Il y a un ajout d'un autre texte pour 1981-1994. Cette fois, l'analyse (fausse) date non pas d'il y a dix ans, mais de vingt ans.

Les sources sérieuses proviennent d'ouvrages récents, et toujours d'éditeurs universitaires, tels L'Harmattan, etc. On peut alors contacter l'auteur ou le Directeur de collection pour une possible mise à jour.
Image
La source est Wikipédia et j'ai pris le dernier article concernant le sujet.

L'islam loin de reculer en France avance à pas de géant.

La revue Marianne de la semaine dernière parle du recul de L’État dès l'affaire du voile de Creil

Un livre fait le bilan de l'islamisation de la France.
Image
J'ai écrit, il y a 10 ans, un texte qui imaginait la France devenir Frankistan. Je le réactualise.

Le protocole des Oulémas de la Mecque

Au nom d'Allah le Clément, le Miséricordieux

La France se prépare à rejoindre le giron de Dar El Islam.

Déjà les tchadors pour les statues , la Joconde , les femmes sont sortis.

Le conseil des Oulémas (Mejliss El Chourra) pour la France demande l'abrogation de toutes les lois impies de la République pour leur remplacement par la sainte, douce et admirable Charia qui vient directement d'Allah par l'intermédiaire de l'Ange Gabriel et du Prophète.

Désormais , plus de prison pour les voleurs on leur tranchera , au nom d' Allah le Clément le Miséricordieux , la main droite et le pied gauche .

La femme adultère sera islamiquement lapidée.

L'excision est toléré par des lois divines, nous ne voyons pas pourquoi des lois humaines se permettent de l'interdire.

Certes, le hadith prône la modération :"Ne coupe pas trop, cela est meilleur pour la femme et plus agréable pour son mari."

Les françaises seront tenues de porter une tenue islamique sinon gare à la raclée.

A tout buveur de vin ou d'alcool sera publiquement administré mille coups de fouet en vertu du hadith:"S'ils boivent du vin, fouettez-les. S'ils boivent encore, fouettez-les. S'ils boivent encore, tuez-les."

La polygynie jusqu'à quatre (il ne faut pas exagérer) sera légalisée et reconnue par la Sécurité Sociale et les Allocations Familiales.

Les chrétiens et les juifs de ce pays retrouveront leur statut de dhimmis.

Ils s'acquitteront d'un impôt spécial ( jaziya) et ne pourront faire carrière dans l’Armée réservée, elle , aux vrais Croyants .

Tous les athées, les apostats et les polythéistes seront condamnés à avoir la tête tranchée.
Mais tout cela se fera très humainement car comme le dit le hadith:«Certes, Allah a prescrit de pratiquer le bien en toutes choses. Lors donc que vous tuez, tuez bien. Lors donc que vous égorgez, égorgez bien. Que chacun de vous aiguise son coutelas et traite bien sa victime».
Rapporté par Aboû Yala Chaddâd ben Aoûs (qu'Allah soit satisfait de lui).

Voltaire sera chassé du Panthéon. Cet infâme écrivaillon a osé dire de notre vénéré Prophète:
« Mahomet citoyen ne parut à vos yeux
qu' un novateur obscur, un vil séditieux :
aujourd’hui, c' est un prince ; il triomphe, il domine ;
imposteur à la Mecque, et prophète à Médine,
il sait faire adorer à trente nations
tous ces mêmes forfaits qu' ici nous détestons. »

Le mariage d'une musulmane avec un chrétien ou un juif sera strictement interdit.

L'âge légal du mariage pour les femmes sera abaissé à 9 ans suivant l'exemple de celui de Aîcha et comme c'est le cas en Iran et en Arabie Saoudite actuellement.

La mixité , le mélange des sexes sont un véritable affront fait à Allah :il faut établir, dès l'enfance , une stricte séparation sexuelle.

La langue du Coran est l'arabe, au Paradis on parlera arabe, il est donc légitime que la langue officielle et nationale de la France musulmane soit l'arabe.

Le patois français sera limité uniquement à l'usage domestique.

La devise de la République colonialiste, raciste, laïciste, sataniste est "Liberté, Égalité, Fraternité".

Liberté: C'est ridicule! Comment un homme peut être libre alors qu'il est esclave d'Allah.Que le musulman doit suivre en tout et pour tout l'exemple du Beau Modèle et que comme le dit si justement Ali Belhadj "la liberté est une invention judéo-maçonique.Il n y a pas de droits de l'homme, il y a des droits d'Allah! la démocratie n'est qu'une forme de jahiliyya, qui dépossède Dieu de son pouvoir au profit de sa créature ".

Égalité: encore plus ridicule, le Saint Coran nous enseigne que le musulman est supérieur au non-musulman, que l'homme est supérieur à la femme et que le maître est supérieur à l'esclave.

Fraternité : n'importe quoi ! Le musulman n'est le frère que du musulman...et encore! Comment un musulman peut-il être le frère du chrétien du juif de l'athée ou du polythéiste alors que la Parole d'Allah dit: Ne prenez point pour amis les juifs et les chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Celui qui les prendra pour amis finira par leur ressembler, et Allah ne sera point le guide des pervers.

Vu cela, tous les musulmans de France comprendront que cette devise soit changé par " Allah, le Coran, le Prophète".
Seront prohibées également sur tout le territoire de la République Islamique de France toutes les viandes de porcs et toutes les boissons enivrantes telles le vin, la bière et les liqueurs .

Fait en notre palais de la Stupidité.
Le 2 Muharram 1441.
Le grand Muphti de Mekka El Djadida . (Ex-Paris).



Répondre