Allemagne : Muezzin à Hambourg

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21471
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Allemagne : Muezzin à Hambourg

Message non lu par yacoub » jeu. 25 déc. 2014 19:32

Dernier message de la page précédente :

  • Manifestations pro et anti-islam

    Dans plusieurs autres villes d’Allemagne, environ 20000 personnes sont descendues dans la rue pour s’opposer au mouvement anti-islam. Photo: Hendrik Schmidt Agence France-Presse Dans plusieurs autres villes d’Allemagne, environ 20000 personnes sont descendues dans la rue pour s’opposer au mouvement anti-islam.

    Berlin — Quelque 17500 personnes ont participé à la dixième manifestation du lundi contre l’islam à Dresde (est de l’Allemagne), entonnant des chants de Noël pour dire leur refus de « l’islamisation de l’Occident ». À l’inverse, dans plusieurs autres villes d’Allemagne, environ 20000 personnes sont descendues dans la rue pour s’opposer à ce mouvement populiste.


    Lundi dernier, le mouvement à l’origine des manifestations anti-islam à Dresde, les « Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident » (Pegida), avait déjà rassemblé 15000 personnes dans les rues de la capitale de Saxe, un Land (État régional) d’ex-Allemagne de l’Est. Lundi soir, pour le dixième rassemblement d’affilée, les pro-Pegida, qui ont mobilisé 2500 manifestants de plus en une semaine, s’étaient donné rendez-vous devant l’opéra de Dresde où ils ont entonné des chants de Noël. Face à eux, 4500 contre-manifestants (6000 lundi dernier) ont répondu à l’appel de l’alliance « Dresde sans nazis », selon la police. Quatre cents personnes se sont également rassemblées dans une église pour une prière de la paix oecuménique, selon l’agence de presse dpa.



Avatar du membre
spin
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1821
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2010 13:51
Localisation : France, sud-est
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Allemagne : Muezzin à Hambourg

Message non lu par spin » ven. 26 déc. 2014 12:20

Il faudrait savoir dans quelle mesure c'est la méfiance envers l'Islam qui est récupérée par des nostalgiques du nazisme, ou si ce sont les opposants à cette méfiance qui font l'amalgame.

à+


De quel droit refuserions-nous de faire usage du plus grand don de Dieu ? N'est-ce pas un formidable blasphème que de croire contre la raison ? (Vivekananda)
http://daruc.pagesperso-orange.fr/divers/islamp.htm
http://bouquinsblog.blog4ever.com/blog/ ... ique_.html

Avatar du membre
selene
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 750
Enregistré le : mar. 6 mai 2008 08:00
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Allemagne : Muezzin à Hambourg

Message non lu par selene » ven. 26 déc. 2014 13:14

yacoub a écrit :Pour Noël, la gauche propose des chants musulmans dans les églises

La gauche allemande a compris que l'islam est la seule religion vraie admise par Allah
et elle tend un derrière complaisant à Mahomet PBSL pour une bonne sodomisation sans douleur grâce au lubrifiant Malek Chebel

Pour Noël, la gauche propose des chants musulmans dans les églises

Il faut faire absolument comme la gauche allemande pour que Daesh ne nous frappe pas

Il faut attendre combien de temps pour la conversion de Hollande à la RATP
tout ce qui est excessif est insignifiant et tombe dans le grotesque :mrgreen:
quand tu invites des gens à un diner chez toi tu lances le fameux faites comme chez vous pour les mettre à l' aise .
mais c'est pas pour çà que tu t'attends non plus à ce qu 'ils prennent la chose à la lettre et se mettent
à se moucher sur la nappe et tu ne leur propose pas non plus à changer toute la déco chez toi :lol: :lol:



Avatar du membre
samay
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1837
Enregistré le : dim. 4 févr. 2007 08:00
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Allemagne : Muezzin à Hambourg

Message non lu par samay » ven. 26 déc. 2014 14:26

De toutes façons , ça va pas durer éternellement ce lèche Q de l'islam .
Je connais bien la mentalité muslim et plus l'occident "gaucho-caviaro-aimons nous les uns les autres" leur fera les yeux doux , plus ils croiront que cet occident agit ainsi parce qu'il reconnait enfin la vérité dans l'islam . Ils vont prendre de + en + la grosse tête et s'imaginer que tout leur est permis , jusqu'à ce qu'arrive la goutte de trop , celle qui fait déborder le vase . :gene1:



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21471
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Allemagne : Muezzin à Hambourg

Message non lu par yacoub » mer. 24 juin 2015 14:45

Alors qu’[en Europe], on soutenait que la Terre était plate, le scientifique Khawaja Nasir Al-Din Al-Tusi réfutait la théorie géocentrique – selon laquelle tout tourne autour de la Terre, qui serait le centre de l’univers. Ceci était une théorie erronée. Cet homme, mes frères, Al-Tusi – certains scientifiques l’ont arnaqué. L’un des plus grands scientifiques européens, Nicolas Copernic… Ce Nicolas a intégré dans son livre exactement les mêmes photos, formules, etc. que celles d’Al-Tusi. Tout est identique, mais dans un style européen. Même les croquis étaient les mêmes.

[…]

L’Europe n’aurait rien été. Les Tatars auraient dévoré tout être vivant. Ils étaient une machine dévorante. Ils étaient forts et intrépides. Ils voulaient conquérir le monde entier. L’Europe n’aurait pas existé sans les musulmans, qui ont stoppé les Tatars, pour que l’Europe puisse mener ses guerres. […]

la suite ici



Avatar du membre
Fleur2jasmin
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 407
Enregistré le : jeu. 4 juin 2015 01:38
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Allemagne : Muezzin à Hambourg

Message non lu par Fleur2jasmin » jeu. 17 sept. 2015 05:25

Bonjour,

Apparemment un musulmans d'origine néerlandaise a écrit une lettre au maire de Munich et crée une pétition sur change.org pour demander l'interdiction de la fête de la bière car selon lui ceci est un événement "intolérant et anti islamique"

Voici le texte de la pétition:

« Cher Monsieur le Maire de Münich,
Je vous écris cette lettre afin d’attirer votre attention sur ce que le soussigné et beaucoup d’autres musulmans considèrent comme injuste.
« L’Oktoberfest » est un évènement intolérant et anti-islamique. Nous avons essayé d’ignorer cette fête, mais trop de lois islamiques y sont bafouées : alcool, nudité, etc.
Nous comprenons que « l’Oktoberfest » fait partie de la tradition allemande, mais, nous les musulmans ne pouvons tolérer cet évènement anti-islamique, car il offense tous les musulmans de la terre. Nous exigeons, dès lors, l’interdiction immédiate de cette fête.
Nous croyons, que » l’Oktoberfest » pourrait également offenser tous les réfugiés syriens, afghans et irakiens.
L’annulation de cette fête aiderait les réfugiés à ne pas oublier leur origine musulmane.
Merci pour l’attention que vous accorderez à cette demande.
Morad Almuradi” ( traduit du texte allemand )


Et après tout cela on vient nous dire que il n'y a pas de danger????

Je ne sais pas ce que vaut le site DREUZ...

http://www.dreuz.info/2015/09/16/allema ... -la-biere/

Quand on sait que la région a reçu 62000 réfugiés en large majorité des musulmans, ils vont voir 7 millions de "Koufar"se démonter la tronche pendant 3 semaines, sans parler des couples se tenant main dans la main et se faisant des galoches, un vrai choc culturel! :mrgreen:


"Gentil, tu seras
Droit dans le cul tu te la prendras"

Avatar du membre
Fleur2jasmin
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 407
Enregistré le : jeu. 4 juin 2015 01:38
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Allemagne : Muezzin à Hambourg

Message non lu par Fleur2jasmin » jeu. 17 sept. 2015 05:26

La pétition aurait recueillis 500 signatures pour le moment.


"Gentil, tu seras
Droit dans le cul tu te la prendras"

Avatar du membre
ESPRITLIBRE
Soldat Virtuel 2eme
Soldat Virtuel 2eme
Messages : 45
Enregistré le : jeu. 4 juin 2015 15:24
Localisation : france
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Allemagne : Muezzin à Hambourg

Message non lu par ESPRITLIBRE » jeu. 17 sept. 2015 13:26

Non mais ce n'est pas possible, rien ne les arrête dans leurs délires :?: :?:
Moi qui n'a pas encore franchi le pas de boire un petit coup :lollol


Quelle est la logique d'un Dieu tout-puissant qui créent des humains coupables, et ensuite les blâment pour ses propres erreurs -G. Roddenberry

Je me méfie de ces gens qui savent ce que Dieu veut qu'ils fassent parce que j'ai remarqué que cela coïncidait toujours avec leurs désirs. - S. B. Anthony

Avatar du membre
selene
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 750
Enregistré le : mar. 6 mai 2008 08:00
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Allemagne : Muezzin à Hambourg

Message non lu par selene » jeu. 17 sept. 2015 13:55

Fleur2jasmin a écrit :Bonjour,

Apparemment un musulmans d'origine néerlandaise a écrit une lettre au maire de Munich et crée une pétition sur change.org pour demander l'interdiction de la fête de la bière car selon lui ceci est un événement "intolérant et anti islamique"

Voici le texte de la pétition:

« Cher Monsieur le Maire de Münich,
Je vous écris cette lettre afin d’attirer votre attention sur ce que le soussigné et beaucoup d’autres musulmans considèrent comme injuste.
« L’Oktoberfest » est un évènement intolérant et anti-islamique. Nous avons essayé d’ignorer cette fête, mais trop de lois islamiques y sont bafouées : alcool, nudité, etc.
Nous comprenons que « l’Oktoberfest » fait partie de la tradition allemande, mais, nous les musulmans ne pouvons tolérer cet évènement anti-islamique, car il offense tous les musulmans de la terre. Nous exigeons, dès lors, l’interdiction immédiate de cette fête.
Nous croyons, que » l’Oktoberfest » pourrait également offenser tous les réfugiés syriens, afghans et irakiens.
L’annulation de cette fête aiderait les réfugiés à ne pas oublier leur origine musulmane.
Merci pour l’attention que vous accorderez à cette demande.
Morad Almuradi” ( traduit du texte allemand )


Et après tout cela on vient nous dire que il n'y a pas de danger????

Je ne sais pas ce que vaut le site DREUZ...

http://www.dreuz.info/2015/09/16/allema ... -la-biere/

Quand on sait que la région a reçu 62000 réfugiés en large majorité des musulmans, ils vont voir 7 millions de "Koufar"se démonter la tronche pendant 3 semaines, sans parler des couples se tenant main dans la main et se faisant des galoches, un vrai choc culturel! :mrgreen:
on a l impression que ceux qui sont aux manettes paient ce genre
d abrutis pour provoquer deliberement la reaction des teutons .
mais gare à ceux qui sement le vent ils recolteront la tempete
à un moment ou à un autre et çà fera vraiment mal
:evil: :evil:



Avatar du membre
Elementaire
Adjudant Virtuel
Adjudant Virtuel
Messages : 1031
Enregistré le : ven. 10 août 2012 21:11
Localisation : Je suis ici
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Allemagne : Muezzin à Hambourg

Message non lu par Elementaire » jeu. 17 sept. 2015 14:43

courrier bidon rassures-toi . un réfugié pas content fera la route inverse et il le sait. :mrgreen:



Avatar du membre
Fleur2jasmin
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 407
Enregistré le : jeu. 4 juin 2015 01:38
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Allemagne : Muezzin à Hambourg

Message non lu par Fleur2jasmin » jeu. 17 sept. 2015 15:17

:!: :!:
Elementaire a écrit :courrier bidon rassures-toi . un réfugié pas content fera la route inverse et il le sait. :mrgreen:
Je ne le pense pas, un réfugié pas content par notre culture "de dépravé" ne partira nullement, il profitera un max du système(en se disant je profite des Kouffar), et fera tout ce qu'il peut pour faire changer les lois(pressions, insulter les autres d'islamophobes, se victimiser ect...), et je reste sûre et certaine, que les muz ne vont pas s’arrêter tant qu'on ne les stoppera pas par la violence.
Je le dis clairement si on veut les calmer il faut détruire toutes les moquée salafistes d'Europe et expulser tous les imams tenant des propos pouvant entraîner le désordre publique.
Je suis aujourd'hui convaincue qu'l faut taper très fort, et si il réplique taper encore plus fort, je pense que cela calmera les ardeurs....

Je suis en sois contre la violence, mais face aux intolérant le tolérant (et on sait a quel point l'Europe est tolérante) fini toujours par se faire bouffer!


"Gentil, tu seras
Droit dans le cul tu te la prendras"

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21471
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Allemagne : Muezzin à Hambourg

Message non lu par yacoub » jeu. 8 déc. 2016 15:11

La fille d’un haut fonctionnaire de l’Union européenne violée et noyée par son assaillant. Un migrant afghan a admis son meurtre.



Les élites politiques et leurs familles ne sont pas à l’abri des catastrophes qu’elles ont causées en Europe. Maria Ladenburger a été une victime des politiques que son propre père appuyait vraisemblablement et appuie toujours [à titre de principal assistant au directeur juridique de la Commission européenne]. Sa mort doit être l’occasion d’une sérieuse remise en question de la part de ces élites et d’une réévaluation en profondeur des politiques qui ont permis l’arrivée en Europe d’un nombre indéterminé de jeunes hommes musulmans qui considèrent que la femme non-musulmane n’existe que pour leur satisfaction sexuelle. Mais ce ne le sera probablement pas.

[EXTRAITS] En retournant d’une fête dans la ville universitaire de Fribourg (Allemagne), Maria Ladenburger, la fille d’un haut fonctionnaire de l’Union européenne, a été attaquée sur une piste cyclable.
Elle a été violée puis noyée avant que son corps ne soit retrouvé dans la rivière Dreisam.

L’incident révoltant est survenu le 16 octobre mais les détails ont seulement été dévoilés après une arrestation vendredi dernier.

Le suspect, un migrant afghan, a été arrêté par la police après qu’on ait découvert son ADN sur un foulard qui appartenait à la victime et qui se trouvait près de la piste cyclable.

La police a également découvert une mèche de cheveux dans un buisson des environs.

Les enquêteurs ont étudié des vidéos de sécurité pour identifier le suspect.

Peu après son arrestation, le suspect de 17 ans a reconnu avoir attaqué Maria. Il connaitra sa peine au début de l’année prochaine.

Cependant, les procureurs ont déclaré qu’il pourra changer son plaidoyer. On ne sait pas s’il a admis le viol.

Le migrant est arrivé seul en Allemagne l’an dernier et vivait avec une famille de la ville.

On rapporte que, dans ses temps libres, Maria Ladenburger travaillait pour aider les réfugiés dans des centres de Fribourg. On ne sait pas si elle avait rencontré son agresseur dans le passé.

Le père de la jeune fille décédée est Clemens Ladenburger, un avocat qui est le principal assistant au directeur juridique de la Commission européenne.

Point de Bascule



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21471
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Allemagne : Muezzin à Hambourg

Message non lu par yacoub » mar. 11 avr. 2017 13:13

Vu d'Allemagne
"Chrétiens ou Chiites, Russes ou Suédois, policiers ou soldats, tous des cibles de l'Etat Islamique"

Après les attentats meurtriers de dimanche contre deux églises coptes égyptiennes qui ont fait 45 morts, le pape a fait savoir qu'il maintiendra son voyage en Égypte prévu fin avril.
Image

"Le sang versé sur le sol des Églises n’était pas encore séché que la milice terroriste de ‚l’Etat Islamique‘ se vantait d’avoir assassiné des douzaines de chrétiens coptes, relève la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Encore une fois l’Égypte, encore une fois pendant un service religieux, cette fois en deux endroits – et cela juste avant la visite prévue du Pape François dans ce pays majoritairement musulman mais qui compte une des plus importantes minorités chrétiennes dans le monde. Plus que jamais, le président égyptien Fatah al Sissi doit se confronter à la question de savoir s’il prend vraiment au sérieux la protection des Coptes dans son pays. Ces Chrétiens n’ont pas d’autre choix que de faire confiance au gouvernement!", souligne le journal de Francfort..
Image

Sécurité renforcée devant l'église copte de Tanta.


"Les Chrétiens coptes font partie de l’Égypte comme les Allemands font partie de l’Allemagne", souligne la Rheinische Post : "Cela ne plaît pas aux islamistes radicaux. L’État égyptien semble trop faible pour protéger efficacement les Coptes qui, partout dans le pays sont victimes de répressions. Car la haine de l’État Islamique envers les Coptes est largement tolérée, voire partagée par la majorité de la société. C’est pourquoi le président al Sissi n’agit pas de manière conséquente contre l’islamisme et son idéologie destructrice. Les Chrétiens persécutés ne peuvent plus compter que sur les pays occidentaux. Ces derniers doivent inciter al Sissi à lutter plus strictement contre l’islamisme. Et aussi longtemps que la situation ne change pas en Égypte, les Coptes réfugiés en Europe ne doivent pas être expulsés.", plaide le journal de Düsseldorf.
Image

Le 9 avril à Tanta, un Égyptien copte crie sa douleur face à la violence des islamistes.

"Chrétiens ou Chiites, Russes ou Suédois, policiers ou soldats – L’Etat Islamique n’attaque pas un seul groupe en particulier. Tous ceux qui ne partagent pas ses objectifs fanatiques, sont des victimes potentielles ! ", résume le quotidien Märkische Oderzeitung.

"Avec deux ordres de mission, Donald Trump semble abandonner le cours isolationniste de „ l’Amérique d’abord!“ pour lequel ses partisans l’ont élu, relève la Neue Osnabrücker Zeitung. D’abord le président américain a ordonné le bombardement d’ une base de l’armée de l’air syrienne, en représailles à une attaque au gaz attribuée au président syrien Bachar al Assad. Ensuite, Trump démontre la puissance américaine face au dictateur nord-coréen Kim Jong Un, et ses menaces nucléaires en envoyant le porte-avions USS Carl Vinson et sa flotte vers la péninsule coréenne. Il agit de manière émotionnelle et spontanée, c’est son tempérament. Mais ce n’est pas sur cette base que l’on peut développer une stratégie. Des frappes smilitaires et des menaces sans une vision stratégique peuvent même avoir pour conséquences le contraire de ce que Donald Trump a promis à ses électeurs!", estime le journal..
Image

Le porte avion américain USS Carl Vinson et ses navires d'escorte en route vers la Corée.

"Pékin peut se montrer irritée quand Donald Trump s’immisce dans la sphère d’influence chinoise et envoie des portes avions en direction de la Corée du Nord. ", remarque la Frankfurter Rundschau. Mais dans l’ensemble, croit l’éditorialiste, les nombreux changements de cours dans la politique extérieure du nouveau président américain sont les bienvenus à Pékin… La politique de Donald Trump fait que l’Europe et une grande partie de l’Asie se rapprochent davantage de la Chine que jamais auparavant !", conclut le journal...



Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 497
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Allemagne : Muezzin à Hambourg

Message non lu par marmhonie » mar. 11 avr. 2017 21:27

Il faut approfondir le sujet et expliquer que les minarêts sont d'anciennes tours d'églises, qui vont s'affiner avec le temps.
Les premières mosquées étaient toutes tournées vers Jérusalem avec des bâtisseurs chrétiens.
On comprendra alors mieux l'incohérence des minarêts actuels.

Apprendre pour savoir.
Savoir pour pouvoir.


Rendez-nous visite dans cet espace de libertés retrouvées :
Forum des religions

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21471
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Allemagne : Muezzin à Hambourg

Message non lu par yacoub » sam. 21 juil. 2018 11:12

Allemagne: Plusieurs blessés dans l’attaque d’un bus

AGRESSION L’assaillant a été maîtrisé par les passagers puis arrêté par la police…

20 Minutes avec AFP

Image
Aucun mort n'est pour le moment à déplorer. — MARKUS SCHOLZ / DPA / AFP

Plusieurs personnes ont été blessées mais aucun mort n’est à déplorer après qu’un assaillant a attaqué des passagers d’un bus dans le nord de l’Allemagne, a annoncé ce vendredi la police locale qui a arrêté le suspect.

« Il y a eu un incident dans un bus à Lübeck-Kücknitz. Des personnes ont été blessées. Personne n’a été tué. L’assaillant a été maîtrisé et se trouve en détention », a déclaré la police sur Twitter.

Wir bitten um Verständnis, dass wir derzeit zur Person des Tatverdächtigen keine Angaben machen. Es ist uns wichtig, nur gesicherte Erkenntnisse bekanntzugeben, um Spekulationen nicht zu befeuern und die Ermittlungen nicht zu behindern. #lübeck #kücknitz
— Polizei SH (@SH_Polizei) July 20, 2018

« Les motifs du crime restent à éclaircir, et sont l’objet des investigations en cours », poursuit la police. « On ne peut rien exclure, y compris un motif terroriste », a déclaré la procureure de Kiel, Ulla Hingst, citée par le journal local Lübecker Nachrichten. Celle-ci a également indiqué à la télévision allemande Ntv ne rien pouvoir dire sur l’agresseur, « sinon qu’il s’agit d’un homme dont l’identité n’a pas encore été établie ». Selon elle, des démineurs sont sur place afin d’examiner un sac suspect dans le bus.
Ce sont les passagers qui ont maîtrisé l’assaillant

D’après des témoins cités par les Lübecker Nachrichten, un assaillant a fait tomber son sac au sol dans le bus, puis en a tiré une arme blanche avec laquelle il a attaqué au hasard les autres passagers. Le chauffeur a alors stoppé le bus et a lui-même été attaqué, selon le témoignage. Il a ouvert les portes afin de laisser sortir les passagers, a ajouté la même source.

Selon Ulla Hingst, ce sont les passagers du bus qui ont maîtrisé l’attaquant. Des policiers arrivés sur place ont ensuite interpellé l’assaillant, d’après un témoignage. Selon Lothar H., un témoin âgé de 87 ans cité par le Lübecker Nachrichten, « les passagers ont sauté du bus et criaient. C’était effrayant. Après, les blessés ont été évacués. L’agresseur avait un couteau de cuisine », a expliqué l’octogénaire.
Plusieurs autres attaques ces dernières années

Si le mobile du crime n’a pas encore été établi, les faits interviennent dans un contexte tendu en Allemagne où plusieurs attentats ou tentatives d’attentats islamistes ont été recensés ces dernières années, notamment à l’arme blanche. Dernier dossier en date, en juin 2018 la police a annoncé avoir déjoué une attaque à la « bombe biologique », à la suite de l’arrestation d’un Tunisien soupçonné d’être lié à l’organisation Etat islamique (EI). L’homme de 29 ans arrivé en Allemagne en 2015 est soupçonné d’avoir voulu remplir l’engin de ricine, un poison.

L’attaque la plus grave reste celle au camion-bélier du marché de Noël de Berlin en décembre 2016, revendiqué par le groupe Etat islamique et qui avait fait 12 morts. A la fin du mois de juillet 2017, un demandeur d’asile en passe d’être débouté a tué une personne à coups de couteau dans un supermarché et en a blessé six autres, un acte motivé selon la justice par « l’islamisme radical ».

Outre l’attentat au camion-bélier, Daesh a aussi revendiqué en 2016 un meurtre à Hambourg (nord), un attentat à la bombe à Ansbach (sud) qui avait fait 15 blessés et provoqué la mort de l’assaillant, ainsi qu’une attaque à la hache dans un train en Bavière (cinq blessés).



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21471
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Allemagne : Muezzin à Hambourg

Message non lu par yacoub » sam. 25 août 2018 11:48

Oui, l’Occident est coupable: de se laisser faire!
Face à nos lâchetés, certains migrants préfèrent rentrer chez eux
par
Aurélien Marq - 20 août 2018

L'ancienne esclave de l'Etat islamique, Ashwaq Haji a préféré rentrer en Irak. En Allemagne, elle aurait croisé son ancien bourreau, "réfugié" comme elle. / AFP
Une jeune réfugiée yézidie, ancienne esclave de l’Etat islamique, aurait, selon Libé, « croisé son bourreau » en Allemagne. Choquée, elle a décidé de rentrer en Irak. Si l’Occident est coupable, ce n’est pas d’oppression mais de lâcheté face à ses ennemis.

Entrepreneurs identitaires, adeptes de la repentance perpétuelle, ennemis des valeurs républicaines et autres « social justice warriors » aiment à rendre responsables de tous les maux du monde l’Europe, l’Occident et les Blancs (surtout les mâles hétérosexuels…). C’est évidemment aussi faux que mal intentionné et intellectuellement malhonnête, les autres civilisations ou ethnies ayant hélas montré, chaque fois qu’elles ont eu le pouvoir d’imposer leur volonté, qu’elles n’étaient pas nécessairement meilleures que l’Europe – certaines ont même été franchement pires. Et c’est une bien étrange vision des mâles de notre civilisation que de les croire à ce point supérieurs au reste de l’humanité qu’ils auraient pu pendant des siècles lui imposer leur volonté, seuls sujets d’une histoire dont les autres n’auraient été jusqu’ici que des objets.
Coupable de démissionner

Peut-être, pourtant, notre Occident est-il coupable. Non pas des crimes du passé, sans cesse ressassés, mais des fautes du présent. Non pas de ce dont nous accusent nos ennemis revanchards, mais de ce que peuvent nous reprocher nos alliés trahis.

Coupables de lâcheté, coupables de préférer dire que nous défendons le projet républicain plutôt que de le défendre vraiment, coupables de préférer notre confort moral bien-pensant à la difficile complexité du réel, coupables d’avoir choisi le droit-de-l’hommisme au mépris des droits de l’homme, coupables de laisser faire ceux qui veulent étouffer la vérité à force de concepts hypocrites et d’inversion des valeurs. Sur notre propre sol, ce sont des innocents qui en payent le prix, ce sont ceux-là même que nous nous gargarisons de sauver que nous sacrifions sur l’autel de nos nouveaux dogmes.
La preuve par Ashwaq

J’en vois une tragique illustration dans un cas douloureusement révélateur, presque caricatural dans son absurdité, et qui n’est pas qu’une anecdote. L’histoire nous est rapportée par le Times, généralement peu suspect de relayer de simples rumeurs, et reprise en français dans Libération. J’ignore évidemment si elle est vraie, je connais cependant assez le sujet pour pouvoir affirmer qu’elle est crédible.

Ashwaq est une jeune Yézidie, minorité particulièrement haïe et persécutée par les islamistes en raison de sa religion, syncrétisme unique de zoroastrisme, de christianisme et d’islam. Comme tant d’autres membres de cette communauté, Ashwaq a été réduite en esclavage par l’État islamique. A l’âge de 15 ans, elle a été vendue à un homme qu’elle connaît sous le nom d’Abu Humam. On connaît le sort de ces adolescentes utilisées comme esclaves sexuelles par les combattants du califat. Après 10 mois de captivité et de servitude, Ashwaq est parvenue à s’enfuir, a retrouvé une partie de sa famille, puis a pu venir en Allemagne dans le cadre d’un programme humanitaire qui lui a permis de s’installer près de Stuttgart. Trois ans plus tard, elle y rencontre son ancien bourreau, Abu Humam. Ne montrant ni crainte, ni remord, ni gêne, il se permet même de la menacer en lui faisant remarquer qu’il sait où elle vit, et où vit sa famille. La jeune fille est allée trouver la police. Qui lui a dit ne rien pouvoir faire, Abu Humam bénéficiant comme elle du statut de réfugié. Ashwaq a préféré repartir pour le Kurdistan. Peut-être n’y sera-t-elle pas plus en sécurité, mais au moins n’aura-t-elle plus ce sentiment d’injustice devant la passivité résignée des pouvoirs publics.

Bien évidemment, et heureusement, la justice ne peut pas condamner une personne sur les seules déclarations d’une autre. La recherche rigoureuse de la vérité est un préalable nécessaire, et si frustrant que cela puisse être, c’est une indispensable garantie de l’Etat de droit – de même qu’il ne suffit pas que quelqu’un balance un porc pour que l’on puisse être sûr qu’il s’agit vraiment d’un porc…

Et pourtant. Comprendre les raisons d’un échec ne doit pas masquer le fait qu’il s’agit d’un échec. Comprendre que la justice humaine ne pourra jamais être parfaite ne doit pas empêcher d’essayer de l’améliorer.
« Les migrants » ne sont pas l’Autre

Il y a trop d’islamistes parmi les réfugiés pour ne pas y voir un problème structurel. Il y a trop de victimes dont les agresseurs ne sont pas sanctionnés (y compris des agresseurs qui ne sont ni réfugiés ni islamistes) pour ne pas y voir un problème structurel.

Nombre de gens en Europe ont choisi d’essentialiser les « migrants », en idéalisant la figure de l’Autre. Nécessairement victime, nécessairement pur, simplement parce qu’étant Autre il est vierge de nos fautes, nécessairement supérieur du fait de ses souffrances, alors que nous sommes intrinsèquement coupables puisque nous ne souffrons pas tandis que d’autres souffrent.

Mais le réel est complexe, et tout refus de la nuance est inévitablement un refus du réel. L’Autre est vierge de nos fautes, mais il a les siennes, parfois aussi lourdes. Il peut être souffrant, mais le devoir de solidarité envers celui qui souffre ne donne pas à celui-ci un droit-créance illimité qui le rendrait propriétaire de toute chose. L’aide que je dois à mon frère ne doit pas me conduire à lui sacrifier mes enfants. Et surtout, les migrants ne sont pas l’Autre, ils sont des personnes fort différentes et non une collectivité dans laquelle tous seraient interchangeables.

Vouloir voir en chaque migrant uniquement un « frère qui souffre » au point de laisser cette image archétypale se substituer à son individualité a aveuglé l’Europe, et l’empêche de distinguer. Entre les véritables réfugiés, et les migrants économiques dont le départ fragilise leur pays d’origine. Entre ceux qui demandent à venir vivre avec nous en nous respectant et en respectant notre culture, tout en nous proposant d’y ajouter ce qu’il peut y avoir de meilleur dans la leur, et ceux qui exigent de venir vivre chez nous en méprisant notre culture, et en prétendant nous imposer ce qu’il y a de pire dans la leur pour qu’elle prenne la place de la nôtre.
Quand on l’attaque, « l’empire » ne contre-attaque pas

Le refus de la discrimination est devenu refus du discernement, la République veut traiter de la même façon ceux qui la haïssent et ceux qui la désirent, le bourreau bénéficie du même statut que sa victime, et c’est Ashwaq qui en paye le prix. De cela, oui, nous sommes coupables.

L’Europe, du moins l’Europe de l’Ouest et en particulier la France, a choisi d’abandonner la recherche de la complémentarité, certes complexe, entre sécurité et libertés, pour seulement protéger les individus contre l’État, sans accepter de voir que l’impuissance de l’État abandonne ces mêmes individus à la violence d’autres individus. C’est une démission honteuse, et c’est aussi un suicide. Une société qui ne protège pas ses membres ne donne envie à personne de s’y intégrer ou d’y demeurer, et pousse chacun à se tourner vers des sociétés parallèles et des groupes plus ou moins extrémistes, préparant son remplacement par un totalitarisme quelconque, ou son effondrement en une mosaïque de féodalités.

Ibn Khaldoun a explicité ce mécanisme au XIVe siècle, en démasquant aussi le fait que l’idéologie de non-violence, lorsqu’elle devient laisser-faire, masque bien souvent un impératif des plus cyniques : désarmer physiquement et moralement le peuple devant les collecteurs d’impôts. La loi s’applique dans toute sa sévérité aux citoyens solvables, et laisse faire les autres.

Bien sûr, bourreaux et coupables demeurent humains, et il faut les combattre sans perdre de vue cette humanité, si sombre soit-elle devenue en eux. Mais il faut les combattre ! Sans haine aveugle, mais sans naïveté ni faiblesse.
« Alors le tolérant sera détruit… »

Cela vaut pour la délinquance, et aussi l’idéologie. Karl Popper l’a fort bien écrit : « Si nous étendons la tolérance illimitée même à ceux qui sont intolérants, si nous ne sommes pas disposés à défendre une société tolérante contre l’impact de l’intolérant, alors le tolérant sera détruit, et la tolérance avec lui. »1. Yadh Ben Achour, lui aussi, l’a affirmé clairement : « Donne-moi la liberté que je la tue ! A moins d’accepter cette sentence de mort, un démocrate doit se défendre. La loi ne peut être conçue uniquement pour limiter le pouvoir démocratique. Elle doit le protéger contre ceux qui le haïssent. »2

A force de pleurer sur des criminels prétendument « victimes de la société », nous oublions leurs victimes. Lorsque la garde des Sceaux promeut l’ancienne présidente d’un syndicat qui se veut très compréhensif envers les agresseurs, mais méprise les défenseurs des victimes, qu’avons-nous fait de la justice ? Nous l’avons abandonnée. Nous avons renoncé à la justice au profit du seul légalisme.
Surtout ne rien faire

Voilà notre faute : nous avons tellement peur de nous sentir coupables si nous décidons et agissons, que nous suivons aveuglement la lettre vétilleuse des règles, et érigeons la passivité en principe de vie, en une odieuse perversion du serment d’Hippocrate, « d’abord ne pas nuire » devenant « surtout ne rien faire pour être sûrs qu’on ne puisse rien nous reprocher ». Nous mettons tellement d’orgueil dans notre fausse humilité, tellement de mépris dans notre fausse bienveillance, que nous préférons tendre l’autre joue sans rien faire que combattre pour protéger ceux dont nous sommes responsables.

Nous transposons à la politique l’illusion qui pousse à qualifier de « vertu » une virginité fantasmée. Même ceux qui comprennent ce que cette pureté sexuelle supposée a de ridicule idéalisent une hypothétique pureté victimaire, et courent après l’innocence perdue en oubliant que la véritable vertu, l’antique virtus, n’est pas de ne pas avoir de part obscure, mais de la regarder en face et d’agir sans succomber à son emprise. Il y a infiniment plus de vertu à accepter de se salir les mains en tentant de rester justes, qu’à se piquer de grands principes dans le confort lâche de la passivité ou de l’obéissance servile aux règles sans souci des conséquences.

Pour éviter l’impérialisme nous avons succombé au relativisme, pour éviter la tyrannie nous avons laissé croître les graines de l’anarchie, pour éviter d’étouffer les minorités nous ne leur donnons que des droits tandis que la majorité n’aurait plus que des devoirs, pour éviter de stigmatiser nous refusons d’identifier l’ennemi, pour éviter de dénigrer ce qui fait l’altérité de l’autre nous n’osons plus le voir comme notre semblable et nous en venons à accepter toutes les assignations identitaires, pour éviter l’accusation d’intolérance nous sommes prêts à voir détruire ce dont nous sommes les héritiers et à en priver les générations futures.

Plutôt que d’assumer le risque de l’ombre pour tendre vers la lumière, nous nous effaçons.

Si nous sommes coupables, c’est bien de tout abandonner à force de laisser la culpabilité nous pousser à choisir l’autodestruction pour laisser la place à un Autre idéalisé.

Coupables, parce que nous sommes les débiteurs de Churchill mais que trop des nôtres suivent l’exemple de Chamberlain. Coupables, parce que héritiers de l’idéal chevaleresque nous sommes devenus incapables de protéger une jeune fille contre celui qui en avait fait une esclave. Coupables, de rêver au martyr alors que nous sommes appelés au combat. Coupables, parce que plutôt que d’empoigner le réel beaucoup d’entre nous se sont laissé séduire par l’impuissance : impuissance qui nous donne l’illusion d’expier en nous laissant faire, impuissance qui nous décharge de nos responsabilités et nous épargne la peine de réfléchir, de choisir et d’assumer.
Être et ne pas renoncer à être

Alors ? Nous ne corrigerons pas nos fautes en nous flagellant pour n’avoir pas toujours été à la hauteur de notre idéal, mais en agissant pour essayer de l’être. En faisant ce que nous pouvons, chacun de nous, pour que notre société redevienne un espoir et un havre pour Ashwaq, et une menace implacable pour ses bourreaux, une menace pour tous ceux qui partagent leur immonde idéologie, et plus généralement pour tous ceux qui voient leurs semblables, nos semblables, comme des proies.

Nous n’échapperons pas à la culpabilité en renonçant à être, mais en assumant lucidement ce que nous sommes pour nous efforcer de devenir toujours un peu plus ce qu’il y a de meilleur en nous.



Répondre