Soutien à Charlie hebdo

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
Fleur2jasmin
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 407
Enregistré le : jeu. 4 juin 2015 01:38
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Soutien à Charlie hebdo

Message non lu par Fleur2jasmin » mar. 6 oct. 2015 15:58

Dernier message de la page précédente :

Oui mais aujourd'hui tu as pas mal d'école privée non religieuse, ce qui est vrai c'est que c'est un véritable maquis l'école privée et qu'il faut choisir la bonne.... ca reste pas simple, après quand tu habites un bon quartier et que les écoles sont bonnes il n'y a peut être pas besoin de recourir au privée....
Faut voir je pense .... en tout cas ce qui est sûr mes gosses ne fréquenteront pas le style d'écoles que j'ai fréquenté, mais parents eux même ont été à l'école républicaine et pour eux toutes les écoles publiques étaient bonnes a l'époque donc ils ne se sont pas posés plus de questions, par contre beaucoup d'autres parents ont fait des pieds et des mains pour éloigner leurs enfants de ce type d'établissements, eux étaient un peu moins naïfs j'ai envie dire.
Quoi qu'il en soit il y a beaucoup de vrai dans les déclarations de cette enseignante.


"Gentil, tu seras
Droit dans le cul tu te la prendras"

Avatar du membre
selene
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 750
Enregistré le : mar. 6 mai 2008 08:00
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Soutien à Charlie hebdo

Message non lu par selene » mer. 7 oct. 2015 12:08

voilà un révelation de tres grande importance . :mrgreen:
c'est sûr que l 'evenement est si crucial que même le grand Cosmos va arreter sa marche
tout à coup . pire encoreque le soleil ne se levera plus à l' est et que a Terre va se mettre
à tourner dans l' autre sens ! :lol:
j espere juste qu on va pas nous annoncer que johnny à l' idée va pas annoncer
son prochain divorce ce qui sera un evenement planétaire et sera responsable
d un nouveau seisme au japon ou aux iles hawai :lol: :lol: :lol:



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21545
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Soutien à Charlie hebdo

Message non lu par yacoub » mer. 9 déc. 2015 16:59

Lettre à un soldat d'Allah. (Par Karim Akouche)

Prépare ta valise. Achète un billet. Change de pays. Cesse d'être schizophrène. Tu ne le regretteras pas. Ici, tu n'es pas en paix avec ton âme. Tu te racles tout le temps la gorge. L'Occident n'est pas fait pour toi. Ses valeurs t'agressent. Tu ne supportes pas la mixité. Ici, les filles sont libres. Elles ne cachent pas leurs cheveux. Elles portent des jupes. Elles se maquillent dans le métro. Elles courent dans les parcs. Elles boivent du whisky. Ici, on ne coupe pas la main au voleur. On ne lapide pas les femmes adultères. La polygamie est interdite. C'est la justice qui le dit. C'est la démocratie qui le fait. Ce sont les citoyens qui votent les lois. L'État est un navire que pilote le peuple. Ce n'est pas Allah qui en tient le gouvernail.

Tu pries beaucoup. Tu tapes trop ta tête contre le tapis. C'est quoi cette tache noire que tu as sur le front ? Tu pousses la piété jusqu'au fanatisme. Des poils ont mangé ton menton. Tu fréquentes souvent la mosquée. Tu lis des livres dangereux. Tu regardes des vidéos suspectes. Il y a trop de violence dans ton regard. Il y a trop d'aigreur dans tes mots. Ton cœur est un caillou. Tu ne sens plus les choses. On t'a lessivé le cerveau. Ton visage est froid. Tes mâchoires sont acérées. Tes bras sont prêts à frapper. Calme-toi. La violence ne résout pas les problèmes.

Je sais d'où tu viens. Tu habites trop dans le passé. Sors et affronte le présent. Accroche-toi à l'avenir. On ne vit qu'une fois. Pourquoi offrir sa jeunesse à la perdition? Pourquoi cracher sur le visage de la beauté?

Je sais qui tu es. Tu es l'homme du ressentiment. La vérité est amère. Elle fait souvent gerber les imbéciles. Mais aujourd'hui j'ai envie de te la dire. Quitte à faire saigner tes yeux.

Ouvre grand tes tympans. J'ai des choses à te raconter. Tu n'as rien inventé. Tu n'as rien édifié. Tu n'as rien apporté à la civilisation du monde. On t'a tout donné : lumière, papier, pantalon, avion, auto, ordinateur... C'est pour ça que tu es vexé. La rancœur te ronge les tripes.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21545
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Soutien à Charlie hebdo

Message non lu par yacoub » mer. 6 janv. 2016 12:22

http://www.lepoint.fr/societe/le-vatica ... 303_23.php

Le Vatican juge malhonnête la une de "Charlie Hebdo"

Le numéro qui commémore les attentats contre le journal montre un dieu armé sous le titre "Un an après, l'assassin court toujours".

Source AFP

Publié le 05/01/2016 à 18:57 | Le Point.fr

La caricature de l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo montrant un dieu armé sous le titre « Un an après, l'assassin court toujours » omet de rappeler que de nombreux dignitaires religieux ont condamné la violence au nom de la religion, regrette mardi le quotidien du Vatican. Pour le premier anniversaire de l'attentat djihadiste contre lui, Charlie Hebdo sort mercredi un numéro spécial avec en une un dieu barbu, armé d'une kalachnikov et à l'habit ensanglanté. Ce numéro doit être tiré à environ un million d'exemplaires, dont des dizaines de milliers expédiés à l'étranger.

Lire aussi Charlie Hebdo : « Ce ne sont pas deux petits cons qui vont foutre en l'air Charlie »

« L'épisode n'est pas une nouveauté : derrière le drapeau trompeur d'une laïcité sans compromis, l'hebdomadaire oublie encore une fois ce que tant de dirigeants religieux de toutes appartenances ne cessent de répéter pour rejeter la violence au nom de la religion : utiliser Dieu pour justifier la haine est un véritable blasphème, comme l'a dit à plusieurs reprises le pape François », affirme l'Osservatore Romano dans son édition parue mardi.

« Ni reconnaître ni respecter la foi en Dieu de tout croyant »


« Dans le choix de Charlie Hebdo, il y a le triste paradoxe d'un monde de plus en plus attentif au politiquement correct au point de frôler le ridicule, mais qui ne veut ni reconnaître ni respecter la foi en Dieu de tout croyant, quelle que soit sa religion », observe encore le quotidien du Vatican. Le journal cite encore le président du Conseil français du culte musulman, Anouar Kbibech, qui a estimé que cette caricature « blesse tous les croyants des diverses religions » et n'aide pas à la cohésion de la société française en un moment difficile.

L'an dernier, dans l'avion qui le ramenait des Philippines, le pape François avait estimé que la liberté religieuse comme la liberté d'expression étaient deux valeurs inaliénables. Mais il avait ajouté que la liberté d'expression ne devait pas être utilisée pour l'offense et l'insulte. Si un ami « dit un gros mot sur ma mère, il doit s'attendre à recevoir un coup de poing », avait argumenté François, simulant le geste du coup de poing.

Lire aussi Charlie Hebdo - Matzneff à la rescousse de Riss (édition abonnés



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21545
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Soutien à Charlie hebdo

Message non lu par yacoub » sam. 9 janv. 2016 16:14




Avatar du membre
yaoull
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 77
Enregistré le : mer. 17 févr. 2016 16:35
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Soutien à Charlie hebdo

Message non lu par yaoull » ven. 11 mars 2016 19:52

Un truc sympa à propos de "JE SUIS CHARLIE" :)
http://www.seraphim-marc-elie.fr/articl ... 82101.html


Image

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21545
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Soutien à Charlie hebdo

Message non lu par yacoub » ven. 11 mars 2016 20:06

Image

Je suis Charlie signifie ... :lollol



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21545
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Soutien à Charlie hebdo

Message non lu par yacoub » dim. 3 avr. 2016 15:01

http://www.marieclaire.fr/,zineb-el-rha ... 819371.asp
Zineb El Rhazoui "mon livre a pour objectif d’aller dans les angles morts des attentats"

Image

Avec “13”(Ed.Ring), Zineb El Rhazoui, rescapée des attentats de Charlie Hebdo, livre les témoignages de 13 témoins directs des attaques qui ont ensanglanté Paris le 13 novembre dernier. Des récits crus qui nous plangent au coeur des événements.

Catherine Durand: Pourquoi avez-vous écrit « 13 » après tous les témoignages, reportages, enquêtes qui ont suivi les attentats?



Zineb El Rhazoui: Il y a eu heureusement beaucoup d’articles après le 13 novembre, mais par définition, la presse est dans la rapidité de production, or ce livre n’a pas pour but de se substituer aux éléments factuels, mais d’aller dans les angles morts des attentats, d’écouter en profondeur les personnes. Après le 7 janvier, nous, l’équipe de Charlie Hebdo, avons été au cœur d’une attention médiatique mondiale. Nous avions parfois dix minutes pour raconter et quand on me demandait « comment ça va ? », pendant très longtemps, j’ai été incapable de répondre. C’est de là que sont nés ces longs entretiens avec des témoins qui permettent de rapporter le non dit et de consigner tout ce qui relève de l’émotionnel.


C’est la force de votre livre, on vit les événements de l’intérieur, avec des détails durs mais sans voyeurisme…


Beaucoup m’ont dit en effet que c’est un livre très dur, très cru mais comment aurais-je pu sortir quelque chose de soft d’un événement aussi tragique et cruel ? Certains témoins m’ont décrit des scènes absolument insupportables, et s’étonnent eux-mêmes de cette faculté à parler de choses aussi horribles avec froideur.


On parle beaucoup du Captagon, la “drogue des djihadistes”, pensez-vous que les terroristes du 13 novembre étaient sous l’emprise de ces stupéfiants ?

Dans l’enquête, plusieurs éléments portent à croire que ces terroristes prennent de la drogue avant de passer à l’action. Cela a été dit des frères Kouachi, mes collègues de Charlie qui ont croisé leur chemin et qui ont survécu disent qu’ils n’étaient pas dans leur état normal. Ceux qui les ont croisés ensuite notamment à l’imprimerie, disent aussi avoir eu l’impression d’être face à des drogués. Est-ce consécutif à la prise du Captagon ou tout simplement à la haine et au sang qu’ils ont fait couler ? Je ne sais pas. C’est aux policiers de répondre, mais malheureusement, peu d’informations filtrent, les enquêteurs communiquent très peu.

La vérité doit être faite, on doit plus travailler sur l’analyse du mode opératoire et du profil de ces terroristes.


Que ressentez-vous après les attentats qui ont frappé Bruxelles le 22 mars, de la colère ?



Oui, c’est une colère à chaque fois plus grande. Je suis exaspérée de voir ce que ces terroristes nous réservent, une espèce de routine du terrorisme. Et de l’autre côté, nous découvrons à chaque fois des défaillances de plus en plus grandes de la part de ceux qui nous gouvernent. Après les erreurs monumentales qui ont conduit à la mort d’êtres humains, personne ne démissionne, personne ne se sent responsable, on se contente de nous faire des effets d’annonce, comme par exemple, le débat sur la perpétuité pour les terroristes. Or ceux qui nous gouvernent devraient davantage se soucier de ce qui précède le passage à l’acte, c’est à dire, démanteler les réseaux, empêcher les terroristes d’agir, ce n’est pas la menace de les condamner à la perpétuité qui va les dissuader !


On refuse de voir la catastrophe qui se profile devant nous, d’admettre que nous faisons face à une idéologie destructrice qui possède toutes les caractéristiques de ce que l’on appelle le fascisme : un prêt à penser, un potentiel meurtrier énorme, un costume, un drapeau, des éléments de langages, des crimes de masse… On préfère continuer à se poser des questions sur l’amalgame possible, sur le racisme, et l’islamophobie.



Comment en tant que simples citoyennes pouvons-nous agir ?

Tout le monde peut agir. Il faut refuser d’être des otages idéologiques de ce discours qui nous fait un chantage permanent au racisme. Ce dernier existe évidemment en France et partout dans le monde, mais l’antiracisme doit lutter pour que tout le monde soit logé à la même enseigne, quant à la recherche d’un emploi, d’un appartement, sur les droits et les devoirs mais que l’on cesse d’accepter que l’antiracisme soit un combat pris en hold-up par des religieux. La religion doit retourner dans sa case, on n’a pas à accepter que dans notre société, certains bénéficient d’exceptions juridiques au nom de la religion.


Et puis, on doit continuer à vivre, à sortir, à revendiquer cette liberté encore plus fort, à se réapproprier l’espace public qui nous a été volé par les radicaux : aujourd’hui en France, des lieux sont sous leur contrôle. Nous, en tant que femmes, il est plus que temps de nous réapproprier le combat féministe qui n’est ni désuet ni d’arrière garde. L’égalité entre les femmes et les hommes est l’essence de la justice sur cette terre. L’arme la plus efficace contre ce fondamentalisme musulman, ce sont les femmes. La laïcité est inconciliable avec le religieux, en tant que femme, citoyenne, mère, épouse, le jour où nous comprendrons que les religieux sont nos ennemis idéologiques et physiques, ce jour-là, je pense que la société ira beaucoup mieux !
Par Catherine Durand



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21545
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Soutien à Charlie hebdo

Message non lu par yacoub » jeu. 7 avr. 2016 13:41

"Ce discours n’est-il pas plus facile à tenir pour vous, parce que vous êtes arabe ?
Oui, et c’est donc un devoir. Toute ma vie a été un combat contre l’islam, pas en tant que spiritualité, mais en tant que corpus juridique. Ma mère est française, mon père marocain, j’ai grandi et travaillé au Maroc. Je sais ce que veut dire vivre dans un pays où il n’y a pas de liberté individuelle, où il y a écrit musulman sur notre front, qu’on le veuille ou pas. On n’a pas le droit de boire un verre de vin, de fumer en public pendant le ramadan ; on n’a pas le droit d’épouser l’homme qu’on aime ; on ne peut pas avoir de rapports sexuels en dehors du mariage (même si on ne se gêne pas…) sans risquer la descente de police ! En 2010, quand la police a découvert mon mec chez moi, j’ai été arrêtée pour prostitution. Ce qu’est l’islam au quotidien, en tant que religion d’Etat, je ne le respecte pas. Ne pas respecter une idéologie est un droit absolu que l’on doit se réapproprier en France. [...] Charb n’aurait pas dû être tué dans un pays sérieux comme la France. Mais l’état d’urgence doit surtout s’appliquer à la pensée. Il y a une crise philosophique sur ces sujets, que l’on traite avec des concepts révolus. On ne prend pas la mesure du fascisme de l’idéologie terroriste. On ne peut pas laisser sévir des imams propagateurs de haine."


Zineb El Rhazoui, une femme en danger.

MP3 islam et islamisme



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21545
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Soutien à Charlie hebdo

Message non lu par yacoub » mer. 11 janv. 2017 10:56

http://www.marianne.net/sites/default/f ... k=srgldMHD

Être Charlie, c’est résister à l’islamisme en cultivant un esprit voltairien

Lundi 09 Janvier 2017 à 17:16
Alban Ketelbuters

Doctorant en études littéraires à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), membre de l’Institut de recherches et d’études féministes ; doctorant en Histoire & civilisations à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS).
Si nous souhaitons réellement honorer la mémoire de nos disparus, nous devons user d’une totale liberté de conscience et d’expression.

Image

Depuis les ignobles attentats de janvier 2015, le lexique islamique submerge notre quotidien. Pas un jour ne passe sans que l’on entende, dans notre beau pays laïque, les mots : islam, djihad, Coran, salafisme, Allah, musulmans, charia, halal, mosquée, imam… Et comme le déplorait récemment Boualem Sansal, « les Algériens sont inquiets et dégoûtés de voir cette grande nation laïque et avant-gardiste, la France, exhiber à tout bout de champ ses imams et ses muftis, ses pachas de l’UOIF, ses commandeurs du CFCM et, pour la note moderne, deux ou trois soeurs cagoulées à l’arrière plan. » Ce début d’année 2017 n’a, hélas, pas fait exception.

Le 5 janvier dernier, les français se sont réveillés en compagnie de Farid Benyettou, l’ancien gourou des frères Kouachi, faisant la promotion de ses mémoires djihadistes sur France Inter, et allaient se coucher après la logorrhée victimaire d’une femme voilée sur France 2. Une journée digne du roman de Michel Houellebecq, Soumission. Le service public de l’audiovisuel a-t-il conscience de faire campagne pour l’extrême droite en souillant avec une telle grossièreté la mémoire des sacrifiés de l’islam radical ? Le grand-guignol islamique n’a que trop duré.

Voilà deux ans déjà que les héros de Charlie Hebdo sont morts pour nos libertés. Les Français n’oublieront jamais l’image des frères Kouachi hurlant dans les rues de Paris « On a vengé le prophète ! ». Si nous souhaitons réellement honorer la mémoire de nos disparus, nous devons user d’une totale liberté de conscience et d’expression à l’égard de tout ce qui nous épuise, nous meurtrit, nous inquiète et pollue notre quotidien concernant l’islam radical.

La religion n’est pas une personne, encore moins une race. Nous devons pouvoir l’examiner, l’étudier, la critiquer, la dénoncer, la tourner en dérision et même l’insulter. La liberté de blasphémer est inséparable de la liberté d’expression. C’est au nom de leur blasphème originel que Charb et les siens ont été assassinés le 7 janvier 2015. Être à la hauteur, être Charlie, c’est perpétuer la liberté fondamentale de blasphémer. Autrement, les barbares auront gagné et notre quotidien ressemblera à ces mots de Boualem Sansal :

Pas d’amalgames, tu feras.
L’assassin de ton frère est ton frère.
Des bisous, tu lui adresseras.
Raciste et islamophobe tu es, si tu ne tends pas l’autre joue.
Ta coulpe tu battras, car colonisateur et esclavagiste tu fus.
De remords et de pénitence tu te nourriras.
Ta place, tu céderas.
Dhimmi, tu seras.
Paix, tolérance et soumission tu pratiqueras avec tes agresseurs.

En savoir plus sur http://www.marianne.net/agora-etre-char ... FM6UsRd.99



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21545
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Soutien à Charlie hebdo

Message non lu par yacoub » mar. 4 avr. 2017 13:14

Après la censure d'un spectacle inspiré de Charb, la rédaction de «Charlie» réagit
>Culture & Loisirs|Sylvain Merle|03 avril 2017, 11h30|5

«Charlie Hebdo» nous dévoile en avant-première un dessin de Coco à paraître mercredi.COCO/CHARLIE HEBDO
Sylvain Merle
Image

Le journal satirique consacrera deux pages mercredi à la «censure» du spectacle tiré du livre posthume de Charb.

«C'est symptomatique et il nous fallait réagir», estime Gérard Biard, rédacteur en chef de «Charlie Hebdo» qui consacrera mercredi deux pages à la «censure» du spectacle tiré de «Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes», livre posthume de Charb, son directeur de la publication tué dans l'attaque du 7 janvier 2015 qui avait fait douze morts.



Montée par le comédien Gérald Dumont, cette lecture a été annulée à l'université Lille-II, puis dans un local de la Ligue des droits de l'homme et du Mrap d'Arras, et refusée par deux salles pour le Off d'Avignon.



«Une censure sécuritaire», ont dénoncé le comédien et Marika Bret, DRH de l'hebdo qui a oeuvré à la publication de l'ouvrage. Le président de l'université a dit craindre des «débordements», à Avignon, on a opposé des arguments artistiques, réfutant toute «autocensure». «Nous n'avons de leçon à recevoir de personne en termes de prise de risque», estime-t-on à la Manufacture qui programme un spectacle sur l'affaire Merah et un sur la radicalisation islamique.

Ne pas accepter de se taire

Dans une tribune à lire ce mercredi, Biard dénonce des «responsables» cédant au «racket totalitaire». «Le terrorisme idéologique, c'est comme la mafia, estime le journaliste joint dimanche. On menace de détruire le magasin si on ne paye pas, on paye, mais à chaque fois le prix monte et au bout du compte ils font quand même sauter le magasin parce que c'est devenu trop cher... Céder n'arrête pas le terrorisme.»



Dans ce livre, Charb décortique et détruit l'islamophobie, «concept construit sur l'idée qu'on ne peut pas critiquer une religion, que toutes les personnes de culture musulmane sont obligatoirement religieux, radicaux et incapables de sens de l'humour», poursuit-il, défendant «un texte d'une grande valeur pédagogique parce que le langage direct de Charb parle aux jeunes».



Des risques de débordements ? Il balaie. «Depuis deux ans, on en a fait des lectures en milieu scolaire, il y a eu des débats levant d'importants malentendus, mais aucun débordement, assure-t-il. Ces annulations disent que les questions soulevées par ce livre, l'antiracisme, la laïcité, l'égalité, sont dangereuses et qu'il ne faut plus en débattre... Ce qui est dangereux, c'est que la culture accepte de se taire. Si elle le fait, elle est foutue.»
Le Parisien



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21545
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Soutien à Charlie hebdo

Message non lu par yacoub » mer. 6 déc. 2017 14:56

Image




Avatar du membre
Fred
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 431
Enregistré le : dim. 10 avr. 2005 08:00
Status : Hors ligne

Re: Soutien à Charlie hebdo

Message non lu par Fred » lun. 7 janv. 2019 01:54

Je suis Charlie.


  • « Les gens voudraient qu’un imam se lève et prenne la parole devant une foule muette.
    Illusion trompeuse – Il n’est d’imam que la raison.
    »
    Al-Maari
  • « Je suis un non-croyant profondément religieux.
    C'est une religion d'un type quelque peu nouveau.
    »
    Einstein
  • « On a découvert que la terre est sphérique en 1577. » Zakir Naik

Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 544
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Soutien à Charlie hebdo

Message non lu par marmhonie » lun. 7 janv. 2019 18:15

La journaliste Zineb El Rhazoui est harcelée et menacée de mort pour son courage contre l'islamisation de la France


Pour avoir affirmé que l'islam devait "se soumettre à la critique" et aux "lois de la République", la journaliste Zineb El Rhazoui est harcelée et menacée de mort.

Zineb El Rhazoui, ex-journaliste de Charlie Hebdo, a accusé, la gauche radicale d’avoir été pénétrée par "la pensée indigéniste" dans la vidéo à 30:00 qui, selon elle, ouvre la porte à l’islamisme.
https://www.youtube.com/watch?v=m1eBIGAPynQ
"Dans la France Insoumise, malheureusement, il y a un courant indigéniste qui a pris l’ascendant, une pensée qui ouvre la porte à l’islamisme."
Source

Comme le révèle Marianne, un groupe de militants de la France insoumise a été radié pour avoir organisé un débat sur "l’entrisme islamiste".
Image
Mélenchon et son parti La France insoumise souhaiterait que la France ouvre tout droit ses portes à tous les migrants... Or qui sont les migrants ? Beaucoup de gens de confession musulmane et parmi eux bien entendu des fondamentalistes intégristes...
Marianne révèle qu’un groupe de militants "JR Hébert", très engagé dans la défense de la laïcité, a disparu du mouvement de Jean-Luc Mélenchon. Comme le rappelle Marianne, les membres "JR Hébert" s'alarment de l'implantation du "communautarisme islamiste" dans le 18ème arrondissement de Paris.
https://www.youtube.com/watch?v=Eq6MLrLQEd4

Image
La monstruosité des propos de Mélenchon est bien évidemment la banalisation de l’islam, renvoyée dos-à-dos avec toutes les religions, au nom de la laïcité. Bref, combien faudra-t-il de morts, en France et dans le monde, au nom de l’islam, pour que Mélenchon comprenne enfin que, en 2019, les vrais racistes fascistes sont les islamistes !
Source


Rendez-nous visite dans cet espace de libertés retrouvées :
Forum des religions

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21545
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Soutien à Charlie hebdo

Message non lu par yacoub » mar. 8 janv. 2019 14:10

Quatre ans après, la France n’est plus Charlie
Il y a quatre ans, les frères Kouachi assassinaient 12 personnes en plein Paris
par
Elisabeth Lévy - 7 janvier 2019

Image

Où est passée la France du 11 janvier ? Quatre ans après l’attentat de Charlie Hebdo, la rédaction du journal vit dans un bunker, l’islamisme gagne toujours du terrain et de plus en plus de sujets sont décrétés indiscutables. Bref, on ne rigole plus du tout. L’édito d’Elisabeth Lévy.

Il y a quatre ans, les rues de France étaient pleines d’une foule sortie spontanément, brandissant des stylos ou des bougies, pour dire son refus de céder sur sa liberté de penser et de déconner. « Je suis Charlie » : en quelques jours, ce cri silencieux bordé de noir se répandait dans tout le pays ou presque, qui défilait pour sa liberté le 11 janvier. La France est debout, juraient les gouvernants.
Avec le temps tout s’évanouit…

On ne peut pas commémorer éternellement. Quatre ans et une quinzaine d’attentats plus tard, les oursons, les bougies et les incantations sentimentales ne sont plus de mise. On ne s’en plaindra pas, même si on aurait aimé qu’Emmanuel Macron se saisisse de cette occasion pour honorer le journal martyr, dont il n’a pas cru bon, depuis son élection, de prononcer publiquement le nom. Les cérémonies se font plus sobres, les articles sont relégués en pages intérieures et, dans les émissions de télé et de radio, le sujet n’arrive qu’en troisième ou quatrième position, après les gilets jaunes et le procès Barbarin. C’est la loi de l’actualité. On n’oublie pas Cabu, Charb, Honoré, Marris, Tignous, Wolinski et toutes les autres victimes. On se rappelle souvent, à mille petites choses, à quel point le monde est moins joyeux sans eux. La vie, évidemment, a repris ses droits.

A lire aussi: La guerre contre Charb aura bien lieu…

Ce lent travail du temps peut attrister, mais il n’a rien de choquant. Ce qui enrage, c’est que la France n’est plus du tout Charlie. Quatre ans après le 7 janvier 2015, elle semble avoir collectivement oublié les raisons qui l’ont fait descendre dans la rue le 11 janvier. Nous défendions, disons-nous, le droit séculaire de la France laïcarde de bouffer du curé de toute obédience. Face à la volonté affichée par l’islam radical de faire taire toute critique et d’étouffer toute dissidence par la menace et l’intimidation, la France de la liberté d’expression, l’un des droits les plus précieux de l’homme selon la Déclaration de 1789, résisterait, c’était juré. On sait ce qu’il en est aujourd’hui.
Au royaume des peureux, l’islamisme est roi

La rédaction de Charlie Hebdo vit dans un bunker (payé par ses soins), des dizaines de personnes, menacées par des djihadistes, sont toujours sous protection policière. Philippe Val, qui publia en 2006 les caricatures de Mahomet, a vu sa protection drastiquement renforcée au printemps après avoir initié une pétition contre l’antisémitisme demandant aux Musulmans de se livrer à une réinterprétation de leurs textes. En décembre, Zineb el Rhazoui, une ancienne de Charlie qui vit également sous haute protection, a reçu des flopées de menaces pour avoir déclaré, sur le plateau de Pascal Praud : « Il faut que l’islam se soumette à la critique, à l’humour, aux lois de la République, au droit français. »

Il est fort probable que, si un journal s’avisait aujourd’hui de publier des caricatures de Mahomet, tout le monde hurlerait à la provocation. On nous expliquerait qu’il est mal de se moquer de la religion des autres, et que c’est le vieux racisme français qui explique cette inquiétude à l’égard de l’islam. De toute façon, personne ne le fera, car tout le monde a peur. Il est vrai que, quand on n’est pas musulman de naissance, on peut écrire à peu près ce qu’on veut sur le sujet, y compris dans des romans. Hier le fanatisme islamiste s’en prenait à Salman Rushdie. Aujourd’hui, il concentre sa haine sur les images, seules capables d’enflammer des foules d’un bout à l’autre du monde musulman. Il continue à se nourrir de notre lâcheté et de notre indifférence. Et, dans nos banlieues, à séduire une fraction notable de la jeunesse (près de la moitié des lycéens musulmans selon une enquête du CNRS). On ne va pas se prendre la tête avec des problèmes pour lesquels on n’a pas de solution simple comme un slogan.
« Sur le front de la liberté d’expression, la situation est désastreuse »

Du coup, avec le recul, toute cette fièvre, toute cette union, toute cette résistance sonnent terriblement faux. Rien ne sera plus comme avant, tu parles Charles. En vérité, comme l’observe Richard Malka, l’avocat de Charlie qui, en 2007, plaida et gagna l’affaire des caricatures devant la justice, tout est pire : « Sur le front de la liberté d’expression, la situation est désastreuse. Entre politiquement correct, invectives, et peur physique, il n’y a plus de place pour la libre discussion. Et ne parlons pas du blasphème ou de la critique des religions. » On assiste plutôt à une extension permanente du domaine de l’intolérance et de l’interdit.
On ne rigole plus du tout

De ce point de vue le mouvement des gilets jaunes a, dans ses marges, révélé un climat qui gagne du terrain, galvanisé par les réseaux sociaux: on menace de mort toute tête qui dépasse ou qui vous déplaît, on tabasse un gendarme. L’adversaire est un ennemi à abattre. Certes, il s’agit seulement de quelques notes de terreur, qui suscitent immanquablement un concert indigné. On ne sache pas que l’indignation ait jamais vaincu les éructations. Rien à voir avec Charlie, dira-t-on. Sauf que, comme type individuel, le casseur/tabasseur chauffé à blanc, qu’il soit nazillon, ultra-gauchiste ou juste aveuglé par sa haine du « système », a quelques points communs avec la racaille convertie au djihad.

Enfin, le fanatisme, comme la soumission sont un état d’esprit qui peut embrasser bien des objets. On commence par avoir peur de parler de l’islam, puis ce sont les femmes, le climat ou la corrida qui sont soustraits au champ de la libre discussion. Et à la fin, non seulement on ne pense plus rien mais on ne rigole plus du tout.

Alors, mon cher Charb, passe le message aux copains : il y a des jours où on se dit que vous ne ratez pas grand-chose.

Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes

Price: EUR 3,00

4.8 étoiles sur 5 (25 customer reviews)

13 used & new available from EUR 3,00

Les Rien-pensants

Price: EUR 22,00

3.6 étoiles sur 5 (11 customer reviews)

18 used & new available from EUR 9,49

Détruire le fascisme islamique

Price: EUR 6,90

5.0 étoiles sur 5 (55 customer reviews)

8 used & new available from EUR 6,90

À lire aussi
Mais enfin, pourquoi les médias sont-ils la cible des gilets jaunes?
« Les policiers sont des gilets jaunes de cœur »
Emmanuel 2: pourquoi il doit devenir populiste
La théorie du complot a supprimé les complots



Répondre