Salem Ben Ammar

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6837
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par Georges » sam. 11 mai 2019 11:24

Dernier message de la page précédente :

La nuit du destin ou comment en une nuit les musulmans gagnent 83 ans sur leur vie par Salem Ben Ammar

Les chiites disent que lors de la nuit destin, emprunté aux Juifs et aux Chrétiens, Allah fit descendre la science sur l'imam, certainement Ali, les sunnites affirment le contraire qu'il fit descendre le Coran sur Mahomet d'un seul coup alors qu' il semble que sa "révélation" aurait duré 22 ans. Mais on est pas à une contradiction près sinon l'islam n'aurait pas existé et les musulmans n'auraient pas perdu la tête à partir dans tous les sens et jouer au derviche-tourneur.

Une nuit, paraît-il, qui vaut 83 années de piété, pourquoi spécialiament 83 ans et pas 100 ou 1000 pendant qu'ils y sont, sauf qu'elle est imprécise et indéfinie. C'est aux musulmans d'avoir le nez fin pour une fois, eux qui passent leur vie le nez plongé dans le Coran pour ceux qui peuvent le lire et capables de le déchiffrer.

Tellement indigeste, flou et ambigu que les plus lucides d'entre eux , une espèce rare, pourraient y laisser leur islam et ranger le Coran sous leurs tapis de prières, ont le choix entre les 19 e, 21 e, 23 e jour du Ramadan pour les chiites et les 21 e, 23 e , 25 e, 27 et 29 e jour du Ramadan pour les sunnites. Un vrai casse-tête pour des gens qui ont le cerveau au-dessous de la ceinture.

Même pas Allah ne pourrait la résoudre. Il ne sait pas plus qu'ils n'en savent eux-mêmes. Il n'est plus omniscient qu'un déficient mental.

La logique musulmane se nourrit d'incohérences, d'erreurs, d'inepties et d'affabulations. Mais comme c'est Allah qui le dit à Mahomet par la bouche de son porte-parole attitré le spectre JIbril cela doit être tenu pour vrai et la marge d'erreur ne l'est plus et devient un mystère de l'islam à creuser par ses grands savants à l'encephalogramme aussi plat que la platitude de la terre dans le Coran.

Comme le doute n'est pas permis et le bon musulman est celui qui avale les grosses couleuvres avec appétit, en une nuit le pieux musulman aura gagné 83 ans dans sa vie terrestre.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21661
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » mer. 15 mai 2019 11:53

Algérie par Salem Ben Ammar


Des copains algériens doctorants en science po me disaient au début des années 80 que la malheur de l'Algérie est de ne pas avoir un homme de l'étoffe de Bourguiba qu'ils seraient de le changer contre Boumedienne, produit de l'Université islamique de Zeïtouna. Ces hommes n'ont jamais fait de la France la responsable de la gabegie qui régnait en Algérie à cette époque. En quoi peut-elle l'être ? Ce n'est pas la France qui a été l'artisane des choix de la politique internationale de l'Algérie. Ce n'est pas elle aussi qui est l'origine de l'explosion de la démographie algérienne, multipliée par 4 depuis 62.
Ce n'est pas la France non plus qui a favorisé l'arabo-islamisation de la société algérienne. C'est Boumedienne qui préférait savoir les Algériens dans les mosquées et s'adonnant à la lecture du Coran plutôt que de s'ouvrir sur le monde.
C'est encore lui qui a accueilli en masse les frères musulmans égyptiens et tunisiens dont Youssouf Kharadhaoui et les prédicateurs saoudiens. Il regardait surtout vers l'Orient arabe et obscurantiste et était un grand admirateur de l'ex URSS, pour afficher son rejet viscéral de l'Occident.
Cet homme a fait le lit à l'islam rigoriste dans ce pays avec les conséquences tragiques que l'on connaît.
Ce sont des Algériens qui gouvernent ce pays depuis 57 ans et qui mènent une guerre larvée au Maroc et qui préfèrent se lancer dans une course à l'armement plutôt que dans la recherche scientifique et médicale.
La France n'est aucunement responsable du chômage des diplômés, des fuites des cerveaux, de la détresse des jeunes algériens qui rêvent de fuir le pays, de la souffrance du peuple algérien, du régionalisme exacerbé, du clientélisme, du népotisme, des classes surchargées, de l'arabisation de l'enseignement, des pénuries alimentaires, d'eau et de médicaments, des manques d'infrastructures routières, d'offres de soin, de la crise aiguë de logements, de la lourdeur bureaucratique, de la corruption , de la fuite des capitaux, de la condition féminine, des échecs de la révolution agraire et de la politique imbécile de l'industrialisation au temps de Boumedienne ....
Le pouvoir est entre les mains des Algériens.
Si elle en est là c'est la faute à tous ces gouvernements d'incompétents et irresponsables qui ont le souci de leurs intérêts personnels que ceux du peuple. L'Algérie est une vache à lait du FLN.
L'affairisme, l'opportunisme, l'avidité et l'antipatriotisme sont les maîtres mots de leur mode de gouvernance .



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21661
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » ven. 17 mai 2019 14:13

Adieu la France et bienvenue au Francestan par Salem Ben Ammar

On ne peut plus faire un pas dans les villes et les villages de France sans que l'on croise une dinde musulmane voilée. Devenue un élément incontournable de l'espace public véhiculant une image cauchemardesque d'outre-tombe.

Trop visible et envahissante que l'on se demande si le scénario d'une Marianne drapée dans son voile n'est plus une utopie.

L'heure est grave, très grave même, sauf pour ceux qui font l'autruche et pour qui le port du voile est dénué d'arrière-pensée politique.

On ne voit qu'elle, elle est partout, pendant les heures de bureau que l'on a l'impression d'être à Kaboul alors qu'on est à Trappes ou au Val Fourré. Pas l'ombre d'une femme fière d'avoir les cheveux en l'air respirant l'air de la liberté.

Aux sorties scolaires, aux heures des sorties des écoles, ce sont les mamans voilées qui occupent le terrain.

De 9 heures à midi elles vaquent à leurs occupations favorites, traîner dans les magasins et les parcs publics, à faire la queue devant les épiceries sociales ou envahir les salles d'attente des organismes publics et sociaux.

À se demander si les caisses des allocations familiales n'ont pas revu leur mode d'accueil du public, uniquement sur rendez-vous aujourd'hui, à force de les voir remplir leurs espaces d'accueil dans la journée.

Elles ont la manie de s'y rendre en groupe le matin après avoir accompagné leurs enfants à l'école, comme si par hasard elles devaient effectuer leurs démarches le même jour et à la même heure.

Dans les villes ex ouvrières qu'on appelait autrefois rouges devenues depuis vertes noires couleur de l'islam salafisme, elles se sont substituées aux ménagères françaises des années 60 et 70.

Les économistes ne peuvent plus raisonner en termes de panier de la ménagère, cette notion est désormais désuète on doit l'appeler le couffin de la dinde voilée.

Elle n'y met pas du vin de la charcuterie et du fromage, c'est haram il ne peut y avoir que des produits certifiés halal AVS.

Mêmes tenues, même look, frappantes de ressemblance entre elles comme si elles étaient sorties du même moule.

Elles poussent le chic de porter leurs lunettes de soleil made in China dotées de montures serties de fasses pierres brillantes très larges sur leurs voiles. Une façon de donner une note de coquetterie à leurs uniformes de femmes-sandwiches de l'islam arrogant et conquérant.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21661
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » dim. 19 mai 2019 14:13

Pourquoi l’islam est un poison mortel pour la démocratie par Salem Ben Ammar

Au nom de l'islam, la femme est inférieure à l'homme, c'est écrit dans le Coran.

Au nom de l'Islam on accorde le statut de sous-homme, dhimmi, à celui qui n'est pas musulman.

Au nom de l'Islam, les riches doivent s'enrichir et les pauvres doivent s'appauvrir. Certains vont me dire, mais notre religion est égalitaire, je leur réponds Mussolini et Hitler prônaient aussi l'égalité entre les hommes mais pas n'importe lesquels. Ils doivent avoir un certain marqueur génétique.

L'égalité dans l'Islam, elle consiste et se limite aux seuls musulmans mais en terme de piété.

Pour le reste, remettez vous à l'infidèle Rousseau et vous comprendrez pourquoi la démocratie est insoluble dans l'Islam



Répondre