Chine

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21598
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Chine

Message non lu par yacoub » sam. 11 mars 2017 11:41

Xi Jinping imagine une «Grande Muraille de fer» dans le Xinjiang
Par Stéphanie Gérard — 10 mars 2017 à 18:18
Xi Jinping suivi de caciques du parti, au Palais de l'assemblée du peuple, mercredi. Photo Jason Lee. Reuters
Le président chinois a affiché sa fermeté vendredi lors d'une visite dans la province frappée par des violences interethniques et la montée du terrorisme islamique.

Image

Pour la première fois depuis son arrivée au pouvoir en 2013, Xi Jinping a effectué ce vendredi une visite officielle dans le Xinjiang. La province, peuplée par 20 millions d’Ouïghours turcophones et musulmans, est frappée par des tensions avec la majorité ethnique Han et les attaques meurtrières qui se sont multipliées ces dernières années. Des attaques constamment attribuées par Pékin à l’islamisme ouïghour, menace qu’elle brandit pour justifier chaque trouble dans la région. En marge de la session annuelle de l’Assemblée nationale populaire qui se tient actuellement à Pékin, le président chinois a fait part de son inquiétude et a préconisé, en métaphore, la construction d’une «Grande Muraille de fer» pour protéger le Xinjiang. Comme pour réaffirmer l’autorité de Pékin dans la province qui bénéficie pourtant du statut de «région autonome» et intensifier sa répression sur la minorité ouïghoure.

Toujours à l’occasion de cette visite dans le Xinjiang, Cheng Guoping, commissaire d’Etat au contre-terrorisme et la sécurité du Parti communiste chinois, a affirmé que le séparatisme islamiste représentait le défi le «plus important» pour la stabilité du pays, incriminant directement le Parti islamique du Turkestan (PIT). Proche d’Al Qaeda, le PIT est un mouvement ouïghour radicalisé installé au Pakistan, pays frontalier du Xinjiang, et responsable de plusieurs attaques dans la province avant de s’étendre sur et en dehors du territoire chinois. La semaine dernière, Pékin était pour la première fois directement visée par des jihadistes de l’Etat islamique. Dans une vidéo d’une trentaine de minutes, un court passage est destiné à la Chine, dans lequel des combattants ouïghours promettent de «verser des rivières de sang» sur le territoire chinois. D’après les autorités chinoises, plusieurs centaines de ressortissants ouïghours auraient rejoint les rangs d’organisation islamique. Pourtant dans cette même vidéo, l’EI désavoue officiellement le PIT, accusé de s’être allié à des «apostats».

À lire aussi :Entre répression et jihad, les Ouïghours pris au piège

Depuis plusieurs décennies, Pékin mène dans le Xinjiang une politique de colonisation par les Hans, l’ethnie majoritaire en Chine, que dénoncent les Ouïghours. Parallèlement, la Chine procède à des discriminations envers la minorité turcophone et restreint de plus en plus la pratique de l’islam, attisant les conflits interethniques qui ont fait plus d’une centaine de morts ces derniers temps. En réaction à ces agitations, le Parti communiste n’hésite pas à renforcer sa répression et à déployer ses troupes dans la province autonome. Fin février, quelques jours après la mort de cinq civils dans une attaque attribuée à des Ouighours par Pékin, plus de 10 000 militaires ont été envoyés parader dans les rues d’Urumqi, la capitale du Xinjiang. Le mois dernier, les autorités ont adopté de nouvelles mesures, incitant la population à dénoncer toute personne arborant une barbe ou portant le voile. D’après le Global Times, un média d’Etat, Pékin s’apprêterait à promulguer une nouvelle loi antiterroriste, probablement durant le mois de mars. Une loi qui devrait, encore une fois, provoquer la colère de la communauté ouïghoure.
Stéphanie Gérard



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21598
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Chine

Message non lu par yacoub » jeu. 13 sept. 2018 16:32

« L’islam est une maladie infectieuse, une tumeur maligne », déclare le gouvernement chinois
Publié par Piotr Stammers le 12 septembre 2018

Un enregistrement officiel du Parti communiste chinois récemment obtenu par un Service ouïgour (1) qualifie les musulmans de « contaminés par une maladie idéologique ».

Extrait :

Les membres du public [musulman ouïgour] qui ont été choisis pour la rééducation ont été infectés par une maladie idéologique.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Ils ont été infectés par l’extrémisme religieux et l’idéologie terroriste violente, et ils doivent donc se faire soigner à l’hôpital.

Ces dernières années, des incidents violents se sont produits dans le Xinjiang, l’un après l’autre, à l’instigation des trois forces du mal, le terrorisme, l’extrémisme religieux et le nationalisme séparatiste, qui ont menacé la sécurité des membres de toutes les communautés ethniques et causé de sérieux dommages et pertes. Ces terroristes ont une chose en commun : ils ont été infectés par l’extrémisme religieux et une maladie terroriste violente.

Bien qu’un certain nombre de personnes endoctrinées par l’idéologie extrémiste n’aient commis aucun crime, elles sont déjà infectées par la maladie

L’idéologie religieuse extrémiste est une sorte de poison qui confond l’esprit du peuple. Si nous n’éradiquons pas l’extrémisme religieux à sa racine, les violents incidents terroristes se multiplieront et se propageront comme une tumeur maligne incurable.

Bien qu’un certain nombre de personnes endoctrinées par l’idéologie extrémiste n’aient commis aucun crime, elles sont déjà infectées par la maladie. Il y a toujours un risque que la maladie se manifeste à tout moment, ce qui causerait un préjudice grave au public.

Il faut nettoyer le virus de leur cerveau et restaurer leur esprit normal, pour retrouver un sain état idéologique qui leur permettra de vivre une belle vie heureuse avec leur famille

C’est pourquoi ils doivent être admis dans un hôpital de rééducation à temps pour traiter et nettoyer le virus de leur cerveau et restaurer leur esprit normal.

Afin de soigner les personnes infectées par la maladie idéologique et d’assurer l’efficacité du traitement, le Comité régional autonome du Parti a décidé de créer des camps de rééducation dans toutes les régions, en organisant du personnel spécial pour enseigner les lois et règlements des États et des provinces, les politiques ethniques et religieuses du Parti et diverses autres directives. Nous avons mobilisé le public pour enseigner la langue commune [chinois mandarin], suivre diverses formations techniques, participer à des activités culturelles et sportives, enseigner ce qui est correct et ce qui est incorrect… afin qu’ils puissent distinguer clairement le bien du mal…

Au terme de la rééducation, les membres infectés du public retrouvent un sain état idéologique qui leur permettra de vivre une belle vie heureuse avec leur famille.

Les maladies idéologiques sont les mêmes que les maladies physiques, en ce sens qu’elles doivent être traitées à temps et ne doivent jamais être ignorées et devenir graves. Autrement, nous le regretterons plus tard, car il sera trop tard…

Nous espérons que tous les jeunes comprendront les dangers de l’extrémisme religieux et du terrorisme violent, et qu’ils renforceront leur système immunitaire mental contre le virus

Être infecté par l’extrémisme religieux et l’idéologie terroriste violente et ne pas chercher de traitement, c’est comme être infecté par une maladie qui n’a pas été traitée à temps, ou comme prendre des médicaments toxiques… Il n’y a aucune garantie que cela ne va pas vous déclencher et vous affecter dans l’avenir.

Cependant, nous devons être prudents à propos d’un fait : le fait d’avoir suivi une rééducation et d’être guéri de la maladie idéologique ne signifie pas que l’on est guéri définitivement. Nous pouvons seulement dire qu’ils sont en bonne santé physique et qu’il n’y a aucun signe que la maladie pourrait réapparaître.

Ainsi, après avoir terminé le processus de rééducation à l’hôpital et de retour à la maison… ils doivent rester vigilants, se donner les connaissances nécessaires, renforcer leurs études idéologiques et participer activement à diverses activités publiques pour renforcer leur système immunitaire contre l’influence de l’extrémisme religieux et du terrorisme violent, et se protéger contre une nouvelle infection, pour éviter tout regret ultérieur.

C’est là une explication de la rééducation qui devrait soulager l’anxiété du public.

Nous espérons que tous les jeunes comprendront parfaitement les dangers de l’extrémisme religieux et du terrorisme violent, qu’ils renforceront leur système immunitaire mental contre le virus et qu’ils retourneront dans la grande famille de la nation chinoise pour mener une vie saine et heureuse.


(1) https://www.rfa.org/english/news/uyghur ... 73807.html



Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 572
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Chine

Message non lu par marmhonie » ven. 12 avr. 2019 09:42

J'avais abordé chez Eliaqim le problème complexe des Ouighours, avec des sources Ouighours et chinoises. Ce magnifique sujet a été zapé et je ne sais dans le trop giganteste forum, si cela n'a pas été perdu, bugué ou effacé. Mais qu'importe, je connais bien et une vraie mise à jour serait passionnante.

Les deux articles sont stériles, pardon. En effet, on n'y parle absolument pas de l'origine et de la culture des Ouighours. Ensuite, ce n'est pas une langue arabe compréhensible, son dialecte est très particulier. Ils sont des activistes indépendantistes, il faut expliquer ce que cela signifie pour eux.

Enfin Pékin en a fait un de ses ennemis jurés, pour des stratégies géopolitiques complexes. C'est promis, je reprendrai ce sujet avec de vraies sources, pas ce baratin indéologique insipide.

Cela fait beaucoup de choses à préparer. Je m'étonne que les gens restent superficiels. Les Ouighours, quel media français en parle ? Quel journaliste compétent en parle ? Quid des reportages, des films, de lleur musique, de leur immense culture, de leur activisme. Même Arte est d'un silence lourd sur trop de sujets.


Rendez-nous visite dans cet espace de libertés retrouvées :
Forum des religions

Répondre