Nouveau massacre en Égypte: des musulmans touchés.

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
marmhonie
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 338
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Gender :
Status : Hors ligne

Nouveau massacre en Égypte: des musulmans touchés.

Message non lu par marmhonie » ven. 24 nov. 2017 17:46

Égypte : carnage dans une mosquée, au moins 235 morts (dont 35 chrétiens)




Vendredi 24 novembre 2017
Au moins 235 personnes (dont 35 chrétiens) ont été tuées vendredi dans une attaque contre un lieu de prière dans le nord du Sinaï menée par des hommes armés à l'heure de la grande prière, l'une des plus meurtrières en Egypte ces dernières années, ce qui n'est pas peu dire. Heureusement qu'ils priaient qu'Allah les protège, sinon on aurait eu peut-être des millions de morts. Allah est miséricordieux et compatissant.

Image

Les fidèles qui sortaient de la mosquée ont été mitraillés
L’attaque terroriste qui a fait au moins 235 morts (dont 35 chrétiens) vendredi au nord du Sinaï est exceptionnelle par sa motivation et par sa cible. L’assaut contre les fidèles d’une petite mosquée en bordure du village de Bir Al-Abed, dans le désert, à l’ouest d’Al-Arich, la capitale de la province du Nord-Sinaï, pendant la prière du vendredi, a été d’une violence inouïe, selon les premiers témoignages des correspondants des médias arabes qui exagèrent tout.

Le marabout du coin raconte
« Une première explosion s’est produite au moment à la fin de la prière, tandis que les fidèles qui sortaient de la mosquée ont été mitraillés par des hommes armés à bord de voitures 4x4. » Les chaines de télévision égyptiennes ont montré les corps ensanglantés à l’intérieur de la mosquée. L’assaut s’est poursuivi par des tirs nourris sur les premières ambulances arrivées pour accélérer l'évacuation des victimes, sauf les chrétiens.
Image

Massacres 100% musulmans
Fréquents dans la région, les attentats hallal revendiqués par des groupes jihadistes proches de l’Etat islamique visent la plupart du temps les forces de sécurité égyptiennes et les mystiques soufis.
Image

Plusieurs attaques d'entrainement avaient fait des massacres sur les Coptes, sympathiques cobayes chrétiens égyptiens pour se perfectionner dans le Djihad sublile inventé par le prophète arabe dans son best-seller "al Coran".
Image

En février 2027, les chrétiens d’Al-Arich avaient fui en masse après une série d’attaques violentes visant leur communauté pour s'entraîner sur de l'humain vivant. 
Image

Les jihadistes avaient aussi décapité l’an dernier un chef soufi par humour salafiste, l’accusant de pratiquer la magie, et kidnappé plusieurs adeptes du soufisme, libérés après s’être « repentis émasculés à la hache rouillée ». 

Toujours plus !
Mais jamais une mosquée sunnite, courant auquel appartiennent la quasi-totalité des musulmans égyptiens, n’avait auparavant été prise pour cible auparavant. Bavure ou simples d'esprit ?

Seules des attaques contre des mosquées chiites ont été revendiquées par l’EI, notamment en Arabie Saoudite et en Irak. Des sources citées par la chaîne d’information Al-Arabiya ont expliqué que la mosquée visée suivait un courant Soufi, courant mystique considéré comme hérétique par les intégristes extrémistes. En effet est hérétique toute personne en prière, seul le Djihad sanglant conduit à Allah.

Mais d’autres ont souligné que la mosquée était fréquentée par des hommes des forces de sécurité et de l’armée égyptiennes ou encore par des tribus locales qui coopèrent avec eux dans la lutte contre les jihadistes. Il est possible aussi selon Al Qaida que des reptiliens mutaient pour devenir des aliens...

La peur de revendiquer qui est une hérésie, mettent les djihadistes dans un sincère embarras
L’opération meurtrière qui n’a pas encore été revendiquée a mis l’Egypte en état de choc. La présidence égyptienne a décrété trois jours de deuil national en hommage aux victimes.

Il est interdit pendant les trois prochains jours de fêter le Djihad en Égypte
Image
Est-ce bien raisonnable ? L'ennui pourrait devenir une menace plus importante que le chomage. L'Égypte se retrouverait alors dans une transition énergétique.
Source : https://www.lecanardenchaine.fr/




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20939
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Nouveau massacre en Égypte: des musulmans touchés.

Message non lu par yacoub » ven. 24 nov. 2017 18:10

Dans ce forum, Il y a aussi les agnostiques qui se doivent de dénoncer les méfaits des religions à commencer par la circoncision.

http://www.forum-religion.org/atheisme/ ... t6622.html



Avatar du membre
marmhonie
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 338
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Nouveau massacre en Égypte: des musulmans touchés.

Message non lu par marmhonie » sam. 25 nov. 2017 09:40

yacoub a écrit :
ven. 24 nov. 2017 18:10
Dans ce forum, Il y a aussi les agnostiques qui se doivent de dénoncer les méfaits des religions à commencer par la circoncision.

http://www.forum-religion.con/racaille/ ... iaqim.html
Puisque tu fais de la pub pour le forum-racaille d'Eliaqim anti-français, je ne poste plus partout où tu fais sa pub. Que ce soit clair.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20939
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Nouveau massacre en Égypte: des musulmans touchés.

Message non lu par yacoub » sam. 25 nov. 2017 10:26

Salut Marmhonie, personne ne me dictera ma conduite ni toi ni un autre. Je posterai là bas aussi bien que sur le forum Medico
même si je suis censuré

Ton lien ne marche pas

L'hôte ne peut pas être résolu.
URL : http://www.forum-religion.con/racaille/ ... iaqim.html




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20939
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Nouveau massacre en Égypte: des musulmans touchés.

Message non lu par yacoub » sam. 23 déc. 2017 11:11

La résilience des coptes d’Égypte face à la menace islamiste


Depuis la révolution de 2011, les chrétiens d’Égypte endurent un cycle de violences sans précédent. L’arrivée au pouvoir des Frères musulmans, en 2012, s’est traduite par une série d’attaques ciblées. Des dizaines d’églises ont été incendiées ou saccagées à travers le pays. Puis à partir de fin 2016, une vague d’attentats a visé les coptes, et continue aujourd’hui encore à hanter cette communauté.

Depuis les années 1970, les coptes d’Égypte, plus grande communauté chrétienne du Moyen-Orient, ont souvent été pris pour cible par les extrémistes. Mais la période post-révolutionnaire a été d’une violence inédite.

En 2012, le règne de Mohamed Morsi et des Frères musulmans déclenche une vague de persécutions à travers le pays : églises incendiées, commerces détruits, radicalisation des discours dans les mosquées... Les quelque 15 millions de coptes vivant en Égypte sont ensuite accusés d’avoir favorisé la chute de Morsi. Traumatisés, ils votent massivement pour Abdel Fattah al-Sissi lors de la présidentielle de 2014. Un retour à l’ordre ancien qui irrite parfois la jeune génération.

>> Le débat de France 24 : "Le pape François en Égypte, une visite hautement symbolique"

Mais le régime militaire n’empêche pas l’organisation État islamique de s’implanter durablement en Égypte, ni de multiplier les attentats contre les coptes en 2016 et en 2017. Plusieurs églises sont frappées en pleine messe, notamment au Caire et à Alexandrie.

Au même moment, les chrétiens fuient le Nord-Sinaï après une série d’assassinats ciblés. L’attaque de novembre dernier contre une mosquée dans cette même région, le pire attentat de l’histoire du pays, démontre toutefois que le terrorisme n’épargne personne.

>> À lire : "L'organisation EI veut encourager les conflits confessionnels en Égypte"

Dans un pays fragilisé par l’extrémisme, les coptes envisagent souvent leur futur avec inquiétude. Une partie de l’intelligentsia a même décidé de quitter le pays ces dernières années. Mais cette communauté conserve malgré tout sa place, au sein d’une société égyptienne multiconfessionnelle, que ces années noires ont ébranlée sans jamais en saper les fondements.

>> Billet retour : "En Égypte, les idéaux de la place Tahrir à l'épreuve de la répression"

Par Jonathan WALSH , Hussein EL GANAINY

https://youtu.be/NpgUa6zb_J8

https://youtu.be/NpgUa6zb_J8



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20939
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Nouveau massacre en Égypte: des musulmans touchés.

Message non lu par yacoub » ven. 15 juin 2018 14:19

En Égypte, les Coptes réclament le droit de jouer au foot

Victime de discriminations comme la plupart des footballeurs chrétiens en Égypte, un jeune Copte a créé son propre centre de formation.
Par Lavrilleux Ariane et Hossam Rabie, à Alexandrie
Publié le 15/06/2018 à 10:15 | Le Point.fr

Dans l'académie "Je suis" à Alexandrie, des jeunes Coptes rêvent d'être les Mo' Salah ou les Ronaldo de demain...

Dans l'académie "Je suis" à Alexandrie, des jeunes Coptes rêvent d'être les Mo' Salah ou les Ronaldo de demain...
© Ariane Lavrilleux

Des projecteurs blancs sont braqués sur une cinquantaine de garçons qui trottinent autour d'un petit terrain de foot. Sur les maillots de toutes les couleurs, on repère autant de prénoms chrétiens, comme Mina, que de Salah, patronyme du footballeur égyptien le plus vénéré du moment.

L'entraînement vient de commencer à l'académie "Je suis", installée à quelques encablures de la mer Méditerranée, à Alexandrie, la ville la plus francophone d'Égypte. « On a choisi ce nom pour envoyer un message à tout le monde, ici et à l'étranger. Nous les Coptes, on est là, prêts à jouer au foot. Vous devez nous écouter maintenant », explique Abanoub Nabil, un des entraîneurs de ce centre de formation créé il y a un an. Quelques années plus tôt, le jeune homme de 25 ans est repéré par un club de Ligue 1 lors d'un match amical. Mais lorsqu'il décline son identité copte, le coach ravale tout d'un coup son enthousiasme et brise l'espoir qu'il venait de créer.

Un Copte sur 350 footballeurs professionnels

Près de 10 % de la population égyptienne appartient à cette minorité chrétienne, la plus large du Moyen-Orient. Même si la Constitution proclame l'égalité entre les Égyptiens, l'intolérance religieuse reste bien ancrée et n'épargne pas les terrains de foot. Sur 350 footballeurs professionnels, un seul chrétien évolue en première division. L'international Hani Ramzi est le dernier joueur copte à avoir porté le maillot de l'équipe nationale. C'était il y a 15 ans. Pas un Copte n'a joué depuis avec les Pharaons, qui s'apprêtent à affronter l'Uruguay ce vendredi 15 juin en Russie, deuxième jour de la Coupe du monde (un match à suivre en direct sur Le Point.fr à partir de 14 heures).

Encore taboue il y a quelques années, cette discrimination est de plus en plus pointée du doigt par de jeunes Coptes et d'anciens joueurs professionnels. Dans une émission de télévision diffusée deux mois avant le coup d'envoi du Mondial, Ahmed Mido, ex-attaquant de Tottenham et de l'Ajax Amsterdam, s'est insurgé contre « le fanatisme religieux de certains cadres du football égyptien qui a contraint de nombreux Coptes talentueux à abandonner leur rêve ».

Banc de touche

Mina Bendary est l'un d'eux. Il est recruté par un club alexandrin de haut niveau, séduit au départ par son aisance et son habileté face au ballon rond. « Pourtant, j'ai passé la plupart des matches sur le banc de touche, l'entraîneur refusait de me donner ma chance », raconte le jeune de 23 ans, une petite croix tatouée sur le poignet. Un autre club accepte de le faire jouer à condition qu'il porte l'ancien maillot d'un dénommé Ibrahim, un prénom neutre, très fréquent chez les musulmans comme les chrétiens. « Au nom de quoi les Coptes ne peuvent pas jouer et s'afficher sur les terrains de foot, est-ce la tradition ou la religion ? » s'insurge le jeune footballeur qui n'a jamais obtenu de réponse de ses anciens employeurs.

Mina Bendary a créé "Je suis" après avoir vu ses espoirs de jouer le championnat égyptien s'effondrer.
© A.L.

Las, Mina met fin à sa carrière sans pour autant rendre ses crampons. Bien décidé à contourner ces obstacles, il devient lui-même entraîneur de son propre club. Plusieurs soirs par semaine, il encadre près de 150 enfants et adolescents dans l'académie « Je suis » qu'il a créée. Ce réservoir de joueurs, en grande majorité coptes, lui a permis de constituer une équipe pour participer au championnat local des moins de 18 ans. « Quand ils m'entendent crier Mina, Abanoub, George, les joueurs et entraîneurs adverses sont surpris. Beaucoup viennent me dire qu'ils sont étonnés de voir des chrétiens jouer aussi bien ! »

Préjugés

Mina est persuadé que l'intolérance religieuse a nourri d'autres préjugés sur les capacités physiques des Coptes. Recalés de la plupart des centres de formation, les jeunes chrétiens se rabattent sur des tournois amateurs organisés par l'Église. À force d'être invisibles dans les stades et mal formés dans des équipes de seconde zone, les Coptes sont considérés comme inaptes au football dans l'imaginaire collectif.

Certains accusent les Coptes d'être eux-mêmes responsables de leur propre marginalisation. « Comme les Coptes ne sont pas nombreux, les parents surprotègent leurs enfants, limitent leurs activités et ne les encouragent à faire du foot », estime ainsi Samir Adly, le directeur administratif d'al Ahly, le meilleur club égyptien. Cet ancien entraîneur des Pharaons nie toute discrimination volontaire de la part des autorités du football égyptien.

Mina Ayman, surnommé Messi par ses copains.
© A.L.

Depuis peu, l'Égypte semble néanmoins tendre une oreille un peu plus attentive aux Coptes qui s'imaginent en nouveau Salah, Zidane ou Ronaldo. Plusieurs médias égyptiens ainsi que des entraîneurs de la région sont venus assister aux sessions et matches de la toute jeune académie « Je suis ». Un intérêt qui redonne le sourire à Mina Ayman, refusé par trois clubs avant d'être accueilli par Mina Bendary. « Grâce à notre club, on va arriver à percer. Des chrétiens vont intégrer le championnat et on verra bientôt des chrétiens et des musulmans jouer en Ligue 1 », prédit le garçon de 17 ans que ses camarades surnomment Messi.

Enquête de la Fifa

L'association américaine Coptic Solidarity a recensé plusieurs dizaines de témoignages de joueurs coptes recalés par des clubs égyptiens, en dépit de leurs performances sportives. En 2016, sa directrice, Lindsay Griffin, avait déposé une plainte pour « discrimination systématique » auprès de la Fédération internationale de football (Fifa). Une lettre restée sans réponse jusqu'il y a encore quelques semaines. Le service presse de l'organisation internationale, semblant découvrir cette plainte, nous a assurés que le comité diversité de la Fifa « allait travailler de concert avec l'ONG afin d'obtenir plus d'informations sur ces cas ».

En attendant, l'initiative de Mina a déjà marqué des points dans la communauté copte. Assailli de demandes à travers tout le pays, il a ouvert plusieurs autres branches de son académie, au Caire, mais aussi dans les régions rurales et conservatrices de Haute-Égypte et du delta du Nil.




Répondre