La France en péril par l'islamisation forcée

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
marmhonie
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 338
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Gender :
Status : Hors ligne

La France en péril par l'islamisation forcée

Message non lu par marmhonie » jeu. 10 mai 2018 09:31

La V République comment des erreurs dramatiques en persécutant son peuple catholique à plus de 63% pour intégrer l'Islam présent à 9% seulement. Or seuls les catholiques savent combattre l'Islam depuis toujours. Le rejet profond de Hollande/Taubira, partis avec seulement 4% d'estime des français, durant les pires persécutions catholiques en France, et sous le quinquénat des pires attentats islamistes en Europe jamais vus, montre tout le danger d'un Politique aveugle forçant l'islamisation irresponsable.
Image

Quand les CRS donnent l’assaut en pleine messe catholique en France !


Sainte-Rita. Promise à la destruction pour construire un parking, cette église du XVe arrondissement était occupée par des catholiques de rite traditionnel qui voulaient la sauver, tout simplement.

Les CRS les en ont délogé ce matin à l’aube.
À 5h30 du matin, la rue François Bonvin, dans le XVe arrondissement de Paris, est encore déserte. Mais passée la porte de la palissade en tôle ondulée ornée du slogan “En France, on tue les prêtres et on rase les églises”, qui protège l’église Sainte-Rita, une construction néogothique sans grâce datant de1900, règne une étrange effervescence. Une vingtaine de personnes ont dormi là, à même les bancs, dont l’abbé Guillaume de Tanoüarn, prêtre catholique de rite traditionnel, l’un des membres fondateurs de l’Institut du Bon Pasteur, une société de prêtres de droit pontifical dont il est l’un des fondateurs, qui dessert l’église depuis plusieurs mois ; plusieurs dizaines d’autres les ont rejointes au matin, comme je viens de le faire. Sous le porche, on partage un café et des crêpes, en prévision d’une rude journée.

Une église n'est pas un bâtiment comme un autre : son caractère sacré oblige à la respecter
C’est que l’abbé de Tanoüarn a appris, la veille au soir, que la police devait procéder, ce matin, à l’expulsion de cette petite communauté, sorte de ZAD catholique qui occupe depuis des mois cette église privée, pour éviter que son propriétaire, l’Association des chapelles catholiques et apostoliques, ne finalise sa vente à un promoteur qui entend la démolir pour en faire un parking. Pour les riverains, pour les fidèles attachés à cette église et pour la communauté de plusieurs centaines de personnes réunie tous les dimanches autour de l’abbé de Tanoüarn, une église n’est pas un bâtiment comme un autre : son caractère sacré oblige à la respecter.

Paris ne peut pas se payer le luxe, à l’heure du nihilisme triomphant et du djihadisme conquérant, de la disparition d’un lieu de culte, qui viendrait renforcer encore un peu plus le vide spirituel dont souffre cruellement notre pays sous François Hollande.
Image

Dans l’excitation de cet acte de résistance temporel, le spirituel n’a pas perdu ses droits
Tout à coup, une voix forte retentit : « Élévation ! » L’abbé Billot en est arrivé, en effet, à ce moment de la consécration où il lève l’hostie consacrée, devenue le corps du Christ, vers le ciel, pour la proposer à l’adoration des fidèles. Dans l’Église, le silence se fait instantanément, tous ceux qui un instant plus tôt étaient occupés à entasser des bancs se tournent vers l’autel et s’agenouillent en prière. Dans l’excitation de cet acte de résistance temporel, le spirituel n’a pas perdu ses droits.

Enfin les CRS fracassent la porte intérieure et commencent à dégager les bancs qui obstruent le passage. Dans le chœur, une vieille femme de 90 ans pleure en silence, consolée par un paroissien, sur ce sacrilège désolant.
Image

La masse des CRS se rapproche de l’autel, pressés d’en finir, sans attendre les vingt minutes qui auraient été nécessaires à l’abbé pour finir sa messe. Un groupe de fidèles tente de faire barrage, l’abbé Billot, les bras en croix, fait rempart de son corps. La confusion est à son comble, la scène chaotique.
Image

Voici une photo de l’abbé Billot traîné de force, à même le sol, par les hommes en uniforme.
Image

Ils n'auraient jamais osé contre une mosquée ou une synagogue !
Dans la confusion, un CRS fait usage de gaz lacrymogène. L’abbé de Tanoüarn, atteint, sent qu’il ne pourra pas finir sa messe.
Image
Il consomme les hosties qu’il vient de consacrer, pour éviter tout possible sacrilège, et sera escorté par les forces de l’ordre, entouré de son dernier carré de fidèles, hors de l’église, en une scène qui évoque irrésistiblement les sinistres inventaires de 1905, et ce laïcisme cathophobique agressif que la France a souvent confondu avec la laïcité..

Et encore merci, Président Hollande, pour votre haine continuelle des catholiques !
Souvenez-vous comment il débuta son honteux mandat présidentiel : Piss Christ,
Image

& "Sur le concept du visage du fils de Dieu" de Romeo Castellucci où on déféquait sur le visage du Christ,
Image
etc.


Et Hollande termine son mandat dans la même haine en frappant des catholiques en pleine messe fin 2016.
Image
Adieu indigne Président !

Source complémentaire




Avatar du membre
marmhonie
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 338
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Gender :
Status : Hors ligne

Re: La France en péril par l'islamisation forcée

Message non lu par marmhonie » jeu. 10 mai 2018 09:36

50 ans de corruption pour islamiser la France



Image

Le scandale
Dès qu’il s’agit d’immigration ou d’islam, la censure officielle veille et tranche. Dimanche, le préfet Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT a tweeté, amusé, en réaction à la suspension des comptes Facebook et Instagram du mouvement Génération Identitaire : « Je confirme, et ce n’est pas un incident technique… ».

Écraser l'indignation, en finir avec la laïcité
Il faut donc comprendre que cette sanction a été demandée par les pouvoirs publics. Il est reproché à Génération Identitaire de mener des campagnes contre l’immigration et l’islamisation, et ce faisant « d’attiser la haine ». Cette organisation, qui défend une Europe des nations, avait symboliquement bloqué dernièrement le col de l’Echelle (Hautes-Alpes), point de passage des clandestins.

En réponse à l’opération « Defend Europe », le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb avait dépêché des renforts de police et de gendarmerie, prenant acte de la faiblesse des contrôles aux frontières alpines et donc de la justesse de la cause. A contrario, ni Potier ni les responsables de Facebook n’ont jugé utile de suspendre le compte des black-blocs, ce mouvement anarchiste et anticapitaliste qui a fait de la violence et de la haine des flic sa signature.

La censure française pro musulmane
L’autre jour, Libération a fait sa une sur un de ces petits néo-fascistes, en lui accordant un entretien complaisant. Samedi, le maire de Béziers, Robert Ménard, a été agressé physiquement, à Saint-André-de-Cubzac (Gironde) par des militants de gauche, sans que personne ne s’émeuve. Le tort de Ménard est de soulever les problèmes liés à l’immigration de masse et à l’islam politique.

Sur ces sujets, la Politique française a lâché ses chiens depuis Giscard.
Source : blog.lefigaro.fr



Avatar du membre
marmhonie
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 338
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Gender :
Status : Hors ligne

Re: La France en péril par l'islamisation forcée

Message non lu par marmhonie » jeu. 10 mai 2018 09:39

L'islamisation forcée, c'est ça l'Islam modéré



Image
Chypre islamisé en force par la Turquie actuelle
Le coup de force de la Turquie contre l’île de Chypre en 1974, accomplie au mépris du droit international, est demeurée sans aucune sanction de la communauté internationale, quant à l’Union européenne sa nullité éclate au grand jour : continuer des discussions pour l’entrée de la Turquie dans l’Union – sous la pression des États-Unis… – alors que le tiers du territoire d’un de ses États membres est occupée par 40 000 soldats turcs, cela relève de l’inconscience absolue…
Image

Dans la partie occupée de Chypre, l’islamisation forcée se poursuit méticuleusement grâce à l’implantation de 300 000 colons turcs originaires de l’Anatolie, des êtres frustes et sans éducation mais musulmans jusqu’au bout des ongles.
Image

Des dizaines et des dizaines d’églises, de chapelles ou de monastères ont été transformées en mosquées ou en bergeries
Il s’agissait de rayer la mémoire la civilisation hellénistique, romaine et chrétienne de cette partie de l’île de Chypre. 200 000 chrétiens chypriotes ont du fuir l’occupation turque en 1974, il n’en reste plus qu’environ 150 000 : une minorité persécutée et dont le culte est désormais célébré avec une discrétion qui l’assimile à une chrétienté des catacombes.
Image
Source : Asia News



Avatar du membre
marmhonie
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 338
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Gender :
Status : Hors ligne

Re: La France en péril par l'islamisation forcée

Message non lu par marmhonie » jeu. 10 mai 2018 09:50

L'Algérie islamiste persécute la France


C'est l'état d'esprit de ce pays, avec l'Islam comme religion choisie démocratiquement en massacrant les chrétiens, c'est bien qu'ils assument.
Ils ont oublié les massacres de 1992 à 2004 ? Alors les massacres recommenceront, jusqu'à ce qu'ils comprennent.
Image
Liste des massacres

La terrible terreur algérienne islamiste frappe la France catholique
Image
Pourquoi tant de haine ?
Source




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20945
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: La France en péril par l'islamisation forcée

Message non lu par yacoub » jeu. 12 juil. 2018 15:01

Un auteur prisé des islamistes cité dans un manuel de français de 6e
Dans son chapitre sur l'islam, le manuel « Fleurs d'encre » s'est basé sur les traductions du penseur controversé Maurice Bucaille, révèle « Marianne ». Par Le Point.fr
Publié le 11/07/2018 à 20:12 | Le Point.fr
Image
Maurice Bucaille asséne, par exemple, que le texte sacré de l'islam a anticipé la découverte de l'embryon ou encore les premiers pas de l'homme sur la Lune, explique Marianne. (illustration)

Maurice Bucaille assène, par exemple, que le texte sacré de l'islam a anticipé la découverte de l'embryon ou encore les premiers pas de l'homme sur la Lune, explique Marianne. (illustration)


Piqué par la curiosité, un père de famille s'est décidé à feuilleter le manuel de français de sa fille, scolarisée en sixième dans un établissement situé à Arles, dans les Bouches-du-Rhône. Une soif de savoir qui a vite laissé place à la colère lorsqu'il s'est rendu compte qu'un auteur dont la prose est chérie par les islamistes était relayé dans le livre de cours de son enfant.

Dans son chapitre intitulé « Au commencement du monde », l'ouvrage Fleurs d'encre (Hachette Éducation) s'attache à faire découvrir les religions, dont l'islam, aux jeunes élèves. Pour illustrer son propos, le manuel publie diverses sourates traduites en français. Or, ces traductions émanent du livre La Bible, le Coran et la Science, écrit par un certain Maurice Bucaille en 1976 (Seghers). Méconnu du grand public, l'intellectuel n'était autre que le médecin de famille du roi Fayçal d'Arabie et véritable vedette du monde musulman, affirme Marianne.
Créationniste

« Quasiment toutes les bibliothèques des mosquées du Royaume-Uni » détiennent un ouvrage du penseur controversé, explique le quotidien anglais The Telegraph. Controversé, car Maurice Bucaille, né en 1920 et mort en 1998, était persuadé que le Coran avait anticipé toutes les grandes découvertes scientifiques modernes, contrairement à la Bible, bourrée d'erreurs et d'approximations. Une affirmation qui fait florès chez les islamistes.

Maurice Bucaille assène par exemple que le texte sacré de l'islam a anticipé la découverte de l'embryon ou encore les premiers pas de l'homme sur la Lune, explique Marianne. Mais « sans surprise, de telles assertions ont été ridiculisées par les scientifiques et les théologiens sophistiqués », tranche le Telegraph. Un argumentaire biaisé qui n'a pas empêché le succès de Bucaille, qui a même donné son nom à une doctrine : le « bucailléisme », le pendant musulman du créationnisme chrétien.

Interrogé par Marianne, Hachette Éducation, qui édite Fleurs d'encre, argue du fait que le manuel se contente de proposer des traductions de sourates, sans relayer les thèses de Bucaille. La célèbre maison d'édition n'avait d'ailleurs, selon ses dires, pas eu vent du caractère polémique des propos de Bucaille. Désormais mise au parfum, Hachette a assuré à l'hebdomadaire que Bucaille ne figurera pas dans la prochaine édition du manuel.




Répondre