11 décembre 2018, attentat Strasbourg [France]

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 698
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Gender :
Status : Hors ligne

11 décembre 2018, attentat Strasbourg [France]

Message non lu par marmhonie » mar. 11 déc. 2018 23:47

11 décembre 2018, attentat Strasbourg France


Image
Que sait-on du djihadiste musulman qui a assassiné 4 morts et 11 blessés ?
Recherché chez lui ce mardi 11 décembre 2018 chez lui par la Police, ce strasbourgeois djihadiste fiché S, avait pris la fuite pour aller assassiner des civils gratuitement au marché de Noel de Strasbourg ce soir...

Le drame
Un jeune homme a ouvert le feu à plusieurs reprises, mardi soir 11 décembre 2018, dans le centre-ville de Strasbourg [France]. Les tirs ont été entendus vers 20 heures, rue des Orfèvres, dans le périmètre du marché de Noël.

Un bilan provisoire fait état de 2 morts et de 11 blessés : 7 graves en urgence absolue et 4 légers. Ils ont été évacués vers le centre hospitalier de la ville. Un point de regroupement des victimes est installé place Kléber.

L’auteur, qui a été identifié, est toujours en fuite, a ajouté la préfecture, qui invite les personnes résidant dans le quartier de Neudorf et du parc de l’étoile à rester confiner. Selon nos informations, il s'agit d'un strasbougeois de 29 ans. Il est connu des services de police pour des affaires de droit commun, a précisé Christophe Castaner lors d’un point presse, place Beauvau.

L'auteur des coups de feu est un homme de 29 ans né à Strasbourg. Il devait être interpellé le matin même dans une affaire d'homicide et extorsion. A son domicile, des grenades ont été découvertes, ce matin.
- Le Raid est sur place.
- Le Plan blanc a été déclenché dans les hôpitaux de Strasbourg.
- Une cellule d'information du public (CIP) est ouverte : 0 811 000 667
- La section anti-terroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'affaire et ouvre une enquête.

En outre, une cellule d’urgence médico-psychologique a été ouverte place Gutenberg.

Informations en cours
Cette information étant en direct, il est possible qu'il y ait des imprécisions encore. A suivre en direct sur vos médias, merci.

Toujours la France visée par l'islam radicaliste
Image
Signe que la situation est grave, Emmanuel Macron a demandé au ministre de l’Intérieur de se rendre sur place dans la soirée. La piste terroriste est désormais privilégiée. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « assassinats, tentatives d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Les investigations sont confiées à la Sdat (sous-direction antiterroriste de la police judiciaire), la direction interrégionale de la police judiciaire de Strasbourg et à la DGSI.

APPEL D'URGENCE EN DIRECT
Image 0 811 000 667
Source en direct



Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 698
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Gender :
Status : Hors ligne

Re: 11 décembre 2018, attentat Strasbourg [France]

Message non lu par marmhonie » mer. 12 déc. 2018 09:31

Fusillade de Strasbourg : le tireur en fuite, 3 morts et 13 blessés, la France en "urgence attentat"


Le bilan de l'attaque du marché de Noël de Strasbourg, dans la soirée, est de 3 morts, 8 blessés graves et 5 blessés légers selon un bilan actualisé à 8 heures ce mercredi matin. Un bilan précédent faisait état de quatre victimes. Le tireur, un homme de 29 ans fiché S, est toujours en cavale. Blessé par des militaires, il a réussi à prendre la fuite dans un taxi. "La traque est en cours" a confirmé Laurent Nuñez, secrétaire d'Etat au ministre de l'Intérieur, au micro de France Inter. Le gouvernement a décidé de relever le niveau du plan Vigipirate en "urgence attentat". Cependant, "la motivation terroriste n'est pas encore établie", selon Laurent Nuñez.

Quel est le bilan ce matin ?
3 personnes ont été tuées lors de la fusillade. On ignore encore leur sexe, leur âge et leur identité. 13 personnes ont été blessées dont 8 blessés graves et 5 blessés légers d'après la préfecture du Bas-Rhin. Le maire de Strasbourg, Roland Ries indique par ailleurs que les blessés sont "principalement des hommes, des touristes, des Strasbourgeois, des Alsaciens" mais "pas d'enfants". L'une des personnes décédées serait "d'origine thaïlandaise". Un soldat fait partie des blessés.

Quelle est la situation à Strasbourg ?
Sitôt la fusillade connue, de nombreux lieux ont été confinés : bars, restaurants, salles de spectacles. Le confinement a été levé dans la nuit. Des cellules psychologiques ont été mises en place pour accueillir les personnes qui ont besoin d'aide. Le marché de Noël restera fermé ce mercredi suite à un arrêté du préfet du Bas-Rhin.

Le maire de la ville
Le maire de la ville, Roland Ries, a également décidé d'annuler tous les spectacles prévus dans les équipements strasbourgeois. "Les drapeaux seront mis en berne et un registre de condoléances sera mis à disposition des strasbourgeois", a-t-il indiqué dans un tweet.
Image

Qui est le tireur ?
L'assaillant est un homme de 29 ans. Il a rapidement été identifié par les policiers. Chérif Chekatt, né le 4 février 1989 à Strasbourg, était fiché S en raison de sa radicalisation. Mais "seules les investigations judiciaires permettront d'infirmer ou confirmer l'hypothèse" d'un acte terroriste, a insisté le secrétaire d'Etat au ministre de l'Intérieur, Laurent Nuñez. "On est un peu surpris par ce mode opératoire", poursuit-il, car bien qu'il soit parmi les fichés S activement suivi, "rien ne permettait de déterminer un passage à l'acte".
Image

Le suspect était déjà "très défavorablement connu pour des faits de droits commun" a expliqué le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner qui s'est rendu à Strasbourg. Il avait été condamné à plusieurs reprises en France et en Allemagne et avait purgé ses peines. Il était sorti pour la dernière fois fin 2015. C'est au cours de ces séjours en prison que l'individu se serait radicalisé "dans sa pratique religieuse", explique Laurent Nuñez.

Mardi matin, les gendarmes s'étaient présentés à son domicile pour une affaire de braquage. L'homme était absent. Au moins une grenade défensive et un pistolet 22 long-rifle ont été retrouvés à son domicile selon BFMTV. Interrogé sur un possible lien entre la venue des gendarmes au domicile du suspect et son passage à l'acte, Laurent Nuñez indique : "C'est une hypothèse".

Où est le tireur ?
L'homme est en cavale. Blessé au bras ou à l'épaule par un militaire de l'opération Sentinelle, il a réussi à prendre la fuite. "Les militaires de la force Sentinelle ont fait usage de leurs armes pour tenter d'intercepter l'assaillant. Entre 20h20 et 21h00, il s'est confronté par deux fois à nos forces de sécurité avec systématiquement des échanges de tirs", raconte Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur. L'assaillant a pris la fuite à bord d'un taxi. Il peut se trouver en France mais aussi en Allemagne toute proche en franchissant le pont de l'Europe à Strasbourg. A-t-il eu ou a-t-il encore des complices pour le protéger ?
Image

Comment s'organisent les recherches ?
Environ 350 hommes sont mobilisés, un effectif qui sera renforcé dans la journée. Du personnel de la police judiciaire, des brigades de la BRI mais aussi des soldats de l'opération Sentinelle. Deux hélicoptères participent aux recherchent. Des moyens supplémentaires vont être envoyés sur Strasbourg. "Le bouclage des frontières a été assuré ainsi qu'un bouclage périmétrique autour de la ville de Strasbourg.", a précisé le secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "assassinats, tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle".

Selon Les Dernières nouvelles d'Alsace, le frère du tireur a été placé en garde à vue. Cinq personnes de son entourage avaient été interpellées mardi matin, mais dans le cadre d'une affaire de droit commun.

Le plan Vigipirate renforcé en "urgence attentat"
Le gouvernement a décidé de relever le niveau du plan Vigipirate dans la nuit en "urgence attentat". Les contrôles aux frontières sont renforcés. Tous les marchés de Noël vont aussi subir des contrôles renforcés de la police. "On craint toujours des actions mimétiques", a expliqué le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur.

Par ailleurs les manifestations sur Strasbourg ont été interdites.

Pourquoi a-t-il visé le marché de Noël de Strasbourg ?
Le marché de Noël attire 2 millions de personnes chaque année. Il est devenu un des nombreux symboles de l'Alsace. Un gros dispositif policier était mobilisé autour du marché.

Politique
Emmanuel Macron a tenu une réunion de crise dans la nuit avec plusieurs ministres. Un conseil de défense est prévu dans la matinée après le conseil des ministres. L'exécutif invite les médias a modérer le constat d'un djihadiste pour éviter toute panique, bien que le plan "Alerte attentat" soit mis en place sur tout le territoire !
France Info, BFM, et les grands groupes TF1, France Télévision, ne vous parleront pas d'un musulman, ni d'un djihadiste, évidemment, bien que ce soit le contraire.
Tout est permis, dans le sens du Politique.
Image

'Alerte attentat" contre les gilets jaunes
Dans ce contexte, comment les gilets jaunes se font prendre en situation de ne plus manifester, et pour combien de temps ? Une situation qui arrange au final bien du monde, ou comment d'un mal, voire d'une bavure, en faire un atout majeur.
Image
Source
https://www.lci.fr/police/en-direct-fus ... 07225.html



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21781
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: 11 décembre 2018, attentat Strasbourg [France]

Message non lu par yacoub » mer. 12 déc. 2018 10:29

Trois morts, échanges de tirs avec l'assaillant... Suivez l'évolution de la situation après l'attentat à Strasbourg


PAR La rédaction Mis à jour le 12/12/2018 à 08:13 Publié le 12/12/2018 à 06:37

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête.

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête. Photo AFP
Un fusillade a éclaté ce mardi soir dans le centre-ville de Strasbourg. Un bilan provisoire fait état d'au moins trois morts et treize blessés. Le tireur, qui a été identifié, était toujours en fuite en fin de soirée.

Une fusillade a fait au moins trois morts et treize blessés dont huit en urgence absolue sur le marché de Noël de Strasbourg, mardi 11 décembre.

>> RELIRE. Le bilan s'alourdit à Strasbourg, trois morts et douze blessé, le tireur présumé toujours en fuite

Le tireur présumé, toujours recherché, est fiché S.

Âgé de 29 ans et né à Strasbourg, il devait être interpellé mardi matin pour tentative d'homicide mais il n'était pas à son domicile, affirme une source policière à France 3.



Répondre