L’homosexualité

Tout ce que vous voulez savoir sur le sexe - sans limite et sans tabou ! ! ! - Interdit aux moins de 16 ans - ! ! !
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21294
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: L’homosexualité

Message non lu par yacoub » mar. 10 sept. 2013 11:50

Dernier message de la page précédente :

nexus a écrit : Yacoub en aucun cas je ne fais référence à cela je parle d'un pasteur qui est un gardien d'animaux avec une certaine ironie il est vrai .
Salut Ali686, Angelotin, BarbieTurik, Bazalt, Cosmologie, fallenRaziel, Majin.

Salut Nexus, tu sais très bien qu'il n y a pas un forum de religions où il n y a un dossier consacré à l'islam et la zoophilie.

Il y a une énorme littérature consacrée en arabe à ce sujet, tu peux lire les Mille et une Nuits dans la version non censurée et tu trouveras des contes zoophiles.

Enfin, Mahomet lui même avec son omnisexualité et son apartheid sexuel a créé une société d'obsédés sexuels tout terrains.




Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5352
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender :
Status : Hors ligne

Re: L’homosexualité

Message non lu par nexus » mer. 11 sept. 2013 00:19

Salut Yacoub


Je sais tout ça ,dans les mille et une nuits qui sont préislamiques il y est question d’accouplements avec des ânes et autres joyeusetés si mes souvenirs sont bons .

Concernant Mahomet et les pseudos savants (oulémas ) moi je dirai théologiens manipulateurs ils ont surtout crée toute une littérature indigeste,raciste, misogyne et obscurantiste que des centaines de millions de pauvres gens honnêtes , ignares de cette doctrine pour la plupart prennent pour une religion de paix et d'amour et que tout ce qu'ils font à travers elle est bien .


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21294
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: L’homosexualité

Message non lu par yacoub » mer. 11 sept. 2013 11:57

Salut Nexus, Les Mille et une nuits ne sont pas préislamiques, elles sont venues après le mahométisme, on y raconte, entre autres, les aventures du calife Abbasside, Haroun Al Rachid, dans Bagdad, ce calife a fait décapiter un de ses amants qui voulait le quitter pour se marier avec une femme.



Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5352
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender :
Status : Hors ligne

Re: L’homosexualité

Message non lu par nexus » mer. 11 sept. 2013 22:56

Salut Yacoub Voir Ici
L’élaboration des Mille et Une Nuits, œuvre collective et anonyme, s’étend sur
près d’un millénaire puisqu’elle commence à la fin du VIIIe
siècle, en Irak, et s’achève
en Égypte au début du XVIIe
siècle pour ce qui est de l’enregistrement indépendant
des contes, et à la fin du XVIIIe
siècle pour ce qui concerne la composition du recueil
en mille et une nuits réelles. Le résultat est une œuvre protéiforme, existant dans
de multiples manuscrits, qui sont loin de renfermer tous les mêmes contes et
de fournir du même récit une version unique. Cependant, les premières éditions
imprimées, réalisées au Caire et à Calcutta, au cours de la première moitié du
50
1. - Cf. LENTIN Jérôme, «La langue des manuscrits de Galland et la typologie du moyen arabe», in CHRAÏBI
Aboubakr (ss dir.), Les Mille et Une Nuits en partage, Paris, Sindbad - Actes Sud, 2004, pp. 434-455.XIXe
siècle – dans une langue plus classique –, finissent par faire plus ou moins figure
de vulgate. Cette conception d’un corpus large, tardivement constitué, est cependant rejetée par quelques-uns des grands spécialistes des Mille et Une Nuits, comme
l’éditeur du manuscrit Galland, Muhsin Mahdi ou le traducteur René Khawam qui
n’accordent d’authenticité qu’à l’œuvre la plus ancienne.
À l’origine des Mille et Une Nuits se trouve un livre persan, le Hezar Afsané
(Mille Récits extraordinaires), lui-même d’origine indienne, mais mal connu car il a
disparu. Cet ouvrage, qui entre dans l’espace arabe en même temps que Kalîla waDimna, célèbre recueil de fables animalières, destiné à la formation des princes,
semble relever du même type de littérature d’édification. Mais alors que Kalîla waDimna est traduit en arabe littéral par Ibn al-Muqaffa
’ et trouve sa voie dans
la littérature savante, le Hezar Afsané arabe, bientôt connu sous le titre de Mille
Nuits puis de Mille et Une Nuits, subit rapidement une transformation radicale.
Le recueil conserve certes le conte-cadre – l’«Histoire de Schéhérazade» – et sans
doute quelques autres récits, mais nombre d’histoires en sont évacuées et remplacées
par de nouvelles. Par ailleurs, en même temps qu’il change de contenu, le recueil
change aussi de nature : à l’origine ouvrage d’édification du type «miroir des
princes», il devient livre de divertissement pour gens instruits et se situe en marge
de l’adab, dont la visée éthique n’accepte le plaisant (hazl) qu’en association avec le
sérieux (jidd). Les Mille et Une Nuits s’inscrivent délibérément du côté du hazl,
ce qui ne signifie pas nécessairement qu’elles ne renferment aucun enseignement :
«Il n’y a pas de contes innocents2
.» Dans l’espace littéraire second qui est le sien,
le conte gagne aussi en liberté ce qu’il perd en reconnaissance : il peut dire, seraitce à mots couverts, ce que la littérature normative ne saurait tolérer. Comme l’a
montré Jamel Eddine Bencheikh à propos des grandes histoires d’amour contenues
dans le recueil, c’est dans cette littérature que le désir peut s’exprimer face à une loi
qui ne cesse de le combattre3
http://media.eduscol.education.fr/file/ ... 109375.pdf

.


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.


Avatar du membre
JohnGalt
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 1492
Enregistré le : mar. 13 août 2013 16:43
Status : Hors ligne

Re: L’homosexualité

Message non lu par JohnGalt » jeu. 12 sept. 2013 11:28

Sinon cela va commencer à bouger sur les droits des homosexuels en Algérie.

http://www.algerie-focus.com/blog/2013/ ... sexualite/


“En Algérie chacun a son combat, moi je suis solidaire avec tout le monde : les militants des droits de l’Homme, la cause des femmes, le combat pour les libertés démocratiques,etc… En revanche, tout ce beau monde n’a jamais manifesté sa solidarité avec moi, pour mes droits et revendications de la dépénalisation de l’homosexualité du code pénal algérien, qui condamne les homos en Algérie de 2 ans à 3 ans de prison ferme.”
Voici comment Zak Ostmane commence son manifeste pour l’homosexualité, le premier du genre en Algérie. Un manifeste public publié sur Facebook par le jeune activiste et qui fait couler beaucoup d’encre depuis le 4 septembre, date de sa mise en ligne.
Zak Ostmane y dénonce l’homophobie de la société algérienne, et les conditions dans lesquelles les homosexuels vivent en Algérie. Alors que dans plusieurs pays dans le monde, les gouvernements débattent de la question du mariage pour tous, l’Algérie emprisonne encore ses couples homosexuels. C’est l’article 338 du code pénal algérien qui régit cette pratique :
Tout coupable d’un acte d’homosexualité est puni d’un emprisonnement de deux mois à deux ans et d’une amende de 500 à 2 000 DA soit de 5 à 20 euros et si l’un des auteurs est mineur de dix-huit ans, la peine à l’égard du majeur peut être élevée jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 10 000 DA soit 100 euros d’amende.
- See more at: http://www.algerie-focus.com/blog/2013/ ... Y85fd.dpuf



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21294
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: L’homosexualité

Message non lu par yacoub » jeu. 12 sept. 2013 11:47

Salut Nexus, le mahométisme a commencé en 622, l'an 1 de l'hégire, il a 11 siècles d'existence et il a fait plus de victimes que le christianisme.

Les Mille et une nuits sont donc venus bien après le mahométisme et personne ne conteste que ce n'est pas forcément une œuvre arabe même si elles ont été écrites dans la langue du Paradis.

http://www.youtube.com/watch?v=rZFxxRznPng



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21294
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: L’homosexualité

Message non lu par yacoub » mar. 21 avr. 2015 13:39

Mahomet PBSL aimait les plaisirs de Sodome puisqu'il a sodomisé le futur calife Omar
soit disant pour des raisons médicales et qu'il a sucé le raisin sec (zbib) de ses petits-fils.

Mahomet PBSL accorde aux élus du Paradis d'Allah non seulement des houris
des brunes aux yeux noirs aux seins ronds toujours vierges mais aussi des ghilmans à la taille étroite
très agréables à enfiler.

Voici un imam algérien qui a fait son coming out come back au journal El Bilad.

Et une fois de plus, Abdelfatah Hamadache, le plus laïc des prédicateurs, étonne par sa prise de position iconoclaste !


« Les femmes, c’est haram. Il faut autoriser le mariage entre hommes »
:shock:



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21294
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: L’homosexualité

Message non lu par yacoub » jeu. 30 avr. 2015 20:54

L'homosexualité existe depuis le commencement des temps.
Dans la bible on parle de Sodome et Gomorrhe
De l'amour de David et de Jonathan
De l'amour de Noémie et Ruth

En islam Mahomet PBSL a vigoureusement sodomisé Omar
et il a sucé ses petits-fils Hassan et Hussein
Le calife Haroun Al Rachid a aimé Djaffar
Le calife andalou Abd El Rahmane III a fait crucifié Pelage car il s'est refusé à lui

Lesbiennes et gays dans la Bible




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21294
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: L’homosexualité

Message non lu par yacoub » ven. 18 sept. 2015 12:12

En réalité, Allah Puissant et Sage donnera des milliers et des milliers de houris ainsi que des ghilmans,
des éphèbes, à la taille étroite, très agréables, à enfiler. [spoiler]Il semble, cher ami, que tu n'as jamais lu le livre du Grand Savant de l'islam Abd El Hamid Kishk:
Considérations d'un mahométan sur la sexualité en islam

Je t'invite à combler cette énorme lacune dans ta culture.

Image[/spoiler]
C'est quoi ta source?
Le Grand Savant de l'islam, Abd el Hamid Kischk, a écrit un livre en arabe "considérations d'un musulman sur la sexualité en islam",
il dit que l'homosexualité est comme le vin haram ici bas mais qu'au ciel, elle devient parfaitement halal.

Ça a choqué les dévots égyptiens et le gouvernement de Saddate a demandé à Al Azhar de vérifier la validité de cette thèse qui a été confirmée.

Du coup, il y a eu une vague d'apostasie de la RATP que le gouvernement égyptien a du stopper en internant les apostats.

Pourtant, les califes homosexuels ou bisexuels ont existé en terre d'islam comme le calife Haroun Al Rachid qui a marié son amant Djafar à sa sœur à condition qu'il ne la touche pas mais celui ci a cédé à la tentation et le calife l'a fait décapiter

On a aussi l'exemple du calife andalou Abd El Rahmane III qui est tombé amoureux d'un chrétien qui s'est refusé à lui.
De rage, il lui trancha la gorge. L’Église en a fait un saint.

Plus près de nous dans le temps, le colonel Kadhafi aimait autant les petites filles que les petits garçons.



Avatar du membre
jug
Lieutenant Virtuel
Lieutenant Virtuel
Messages : 3443
Enregistré le : jeu. 3 sept. 2009 21:53
Localisation : Algerie
Gender :
Status : Hors ligne

Re: L’homosexualité

Message non lu par jug » ven. 18 sept. 2015 13:06

[quote="yacoub"]Pourtant, les califes homosexuels ou bisexuels ont existé en terre d'islam comme le calife Haroun Al Rachid qui a marié son amant Djafar à sa sœur à condition qu'il ne la touche pas mais celui ci a cédé à la tentation et le calife l'a fait décapiter

On a aussi l'exemple du calife andalou Abd El Rahmane III qui est tombé amoureux d'un chrétien qui s'est refusé à lui.
De rage, il lui trancha la gorge. L’Église en a fait un saint.

Plus près de nous dans le temps, le colonel Kadhafi aimait autant les petites filles que les petits garçons.[/quote

L'homosexualité est répandue dans les peuples et toutes les civilisations,de tout temps.
Ce n'est pas une exclusivité musulmane et la pédophilie non plus d'ailleurs.
Il faut arrêter de raconter n'importe quoi.Je ne défends pas l'islam mais à vouloir répandre la haine on n'obtiendra que de la haine...BAC va voir d'autres chiottes à nettoyer.


Les pauvres gens deviennent souvent les plus grands salauds.

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21294
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: L’homosexualité

Message non lu par yacoub » ven. 18 sept. 2015 15:16

:roll:
Ton mot favori est enculé.

Tu dégages une fétide odeur de matière fécale qui a, pourtant, séduit maintes et maintes femmes.

"Jug, il sent l'andouille de Vire" m'a dit l' une de tes plus ferventes admiratrices que je ne nommerai pas.



Avatar du membre
jug
Lieutenant Virtuel
Lieutenant Virtuel
Messages : 3443
Enregistré le : jeu. 3 sept. 2009 21:53
Localisation : Algerie
Gender :
Status : Hors ligne

Re: L’homosexualité

Message non lu par jug » sam. 19 sept. 2015 13:40

yacoub a écrit :Ton mot favori est enculé.

Tu dégages une fétide odeur de matière fécale qui a, pourtant, séduit maintes et maintes femmes.

"Jug, il sent l'andouille de Vire" m'a dit l' une de tes plus ferventes admiratrices que je ne nommerai pas.
Le sujet n'est pas moi mais les conneries que tu racontes depuis des années.


Les pauvres gens deviennent souvent les plus grands salauds.

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21294
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: L’homosexualité

Message non lu par yacoub » sam. 19 sept. 2015 14:53

:roll:



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21294
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: L’homosexualité

Message non lu par yacoub » mer. 23 sept. 2015 18:38




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21294
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: L’homosexualité

Message non lu par yacoub » dim. 4 oct. 2015 12:41

vivement une gay pride au Vatican
Ce serait mieux à la Mecque d'autant plus que la majorité des habitants de la Mecque sont des adeptes des plaisirs de Sodome et aiment socratiser leur jeunesse.

Un poète arabe, appelé Abou Nouwass, a dit qu'il préférait les beaux éphèbes aux putains voilées
et Allah Puissant et Sage promet dans le Saint Coran des ghilmans, des éphèbes à la taille étroite très agréables à enfiler.

ABOU NOUAS, le poète qui préfère les hommes

1. Mieux que fille vaut un garçon
J’ai quitté les filles pour les garçons
et, pour le vin vieux, j’ai laissé l’eau claire.
Loin du droit chemin j’ai pris sans façon
celui du péché, car je préfère.
J’ai coupé les rênes et sans remords.
J’ai enlevé la bride avec les mors
Me voilà tombé amoureux d’un faon
coquet, qui massacre la langue arabe.
Brillant comme clair de lune son front
chasse les ténèbres de la nuit noire.
Il n’aime porter chemise en coton
ni manteau en de poil du nomade arabe.
Il s’habille court sur ses fines hanches
mais ses vêtements ont de langues manches.
Ses pieds sont chaussés et sous son manteau,
le riche brocart offre sa devine.
Il part en compagne et monte à l’assaut
décoche ses flèches et ses javelines
Il cache l’ardeur de la guerre et son
attitude au feu n’est que magnanime
Je suis ignorant en comparaison
d’un jeune garçon ou d’une gamine
Pourtant comment confondre une chienne qui eut
ses règles chaque moi et mit bas chaque année,
avec celui que je vois à la dérobée:
Je voudrais tant qu’il vînt me rendre mon salut!
Je lui laisse voir toutes mes pensées,
sans peur du mouzzin et l’imam non plus.



De bon matin, un faon gracieux me sert à boire.
Sa voix est douce, propre à combler tous les vœux.
Ses accroches cœurs sur ses tempes se cabrent.
Toutes les séductions me guettent dans ses yeux.
C’est un Persan chrétien, moulé dans sa tunique,
qui laisse à découvert son cou plein de fraîcheur.
Il est si élégant, d’une beauté unique,
qu’on changerait de foi – sinon de Créateur -pour ses beaux yeux.
Si je ne craignais pas, seigneur, d’être persécuté par un clerc tyranique,
je me convertirais, en tout bien et tout honneur.
Mais je sais bien qu’il n’est qu’un islam véridique…




Répondre