Pour ou contre la polygamie et la monogamie

Tout ce que vous voulez savoir sur le sexe - sans limite et sans tabou ! ! ! - Interdit aux moins de 16 ans - ! ! !
Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6757
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Polygamie en islam

Message non lu par Georges » lun. 13 avr. 2009 20:13

Dernier message de la page précédente :

nourdine59760 a écrit :tu es intelligent c vrai qu il n y a que le SIDA tu es fort toi

écoute ahmeed deedat
bref personne n a pu le contredire en conférence , PERSONNE
Il y a Wilders écoute le :lol:

http://www.bivouac-id.com/2009/04/13/ge ... e-leurope/


"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928


Avatar du membre
Maried
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5875
Enregistré le : mer. 2 sept. 2009 15:19
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Pour ou contre la polygamie et la monogamie

Message non lu par Maried » jeu. 20 mai 2010 17:07

Sur le site de Caroline Fourest

La lapidation pour punir l'adultère
La lapidation pour punir « l'adultère » En Iran, des enfants, des femmes, des hommes meurent sous des pluies de pierres aux cris de Allah Akbar. Le phénomène, nié par les autorités, est en progression constante Par Fariba Hachtroudi contact@proche-orient.info
Fariba Hachtroudi est écrivain et auteur notamment des « Femmes iraniennes. Vingt-cinq ans d'inquisition islamiste », qui vient de paraître aux éditions de l'Hydre. Opposante au régime iranien, elle est aujourd'hui indépendante de toute organisation politique.
« J'ai échappé à la lapidation » de Safiya Tungar Tudu (Michel Lafon) est le récit de la campagne internationale qui a sauvé une jeune Nigérienne de la peine capitale par lapidation. Mariée à 13 ans à un homme de 50 ans, répudiée à plusieurs reprises, elle fut condamnée pour délit d'adultère mais sauvée et libre grâce à la solidarité des femmes du monde entier qui ont soutenu la campagne d'Amnesty international.
Des humains meurent sous des pluies de pierres et par pendaison aux cris de Allah Akbar Mais Safiya représente une exception parmi celles et ceux qui sont condamnés à mourir pour avoir « fauté ». Depuis un quart de siècle, femmes, hommes et mineurs sont ainsi assassinés en République islamique d'Iran. Des humains meurent sous des pluies de pierres ou par pendaison aux cris de Allah Akbar. En 2004, vingt-cinq mineurs ont ainsi été condamnés.
Ne serait-ce que parmi les cas les plus récents, il faut citer celui de Leila Mafi, 19 ans, condamnée en mai 2004 à la peine capitale pour avoir donné naissance à un enfant après avoir eu des relations sexuelles avec des membres de sa famille. Amnesty affirme que la jeune fille a été violée et contrainte de se prostituer dès l'âge de huit ans. Ses facultés mentales seraient réduites, mais elle a été condamnée par le Tribunal de Première Instance d'Arak sur la base des « aveux » qu'elle aurait faits devant la Cour.
Atefeh Radjabi, 16 ans, a été condamnée à la lapidation pour délit de moeurs, puis finalement pendue le 15 août 2004. Pour tenter de la sauver, Amnesty international a affirmé que la jeune fille était handicapée mentale. En fait, elle aurait été abusée par le juge qui l'a condamnée et envoyée immédiatement à la mort, sans que sa famille ait seulement pu contacter un avocat.
Le 25 août 2004, après plus de quatre années d'emprisonnement, Hadjieh Esmaïlvand fut condamnée à la lapidation pour adultère dans la ville portuaire de Jolfa. Condamnée en un premier temps à l'exécution capitale, sa peine fut commuée en lapidation par la cour suprême.
Le même jour, un homme connu sous le nom de Rouhallah G était condamné à mort pour adultère. Il avait dix-sept ans au moment des faits présumés.
Fin août - début septembre 2004, éclate l'affaire de Jila Izadi, 13 ans, condamnée à la lapidation à Marivan. Abusée par son frère âgé de 15 ans, l'adolescente s'était retrouvée enceinte. Suite à la campagne d'Amnesty (soutenue par des militantes iraniennes et européennes, dont Elisabeth Badinter), le régime de Téhéran aurait commué la peine. Mais, depuis, il a été impossible d'obtenir une quelconque information fiable sur le sort de la jeune fille.
Les autorités judiciaires iraniennes contestent ces informations communiquées par Amnesty et affirment que les condamnations par lapidation n'ont plus lieu en Iran. Selon l'organisation internationale, il semblerait qu'en décembre 2002 l'Ayatollah Chahroudi, le chef suprême du pouvoir judiciaire, aurait adressé aux juges une directive instaurant un moratoire sur les exécutions par lapidation en les engageant à opter pour d'autres formes de sanction. Il n'en demeure pas moins vrai que toutes les dispositions légales concernant l'exécution par lapidation restent valables en Iran.
Les premiers cas de lapidation ont eu lieu dès 1979 avec la venue au pouvoir de Khomeiny C'est au lendemain du coup de force de Khomeyni qu'apparaissent en Iran les premiers cas de lapidation : dès 1979, plusieurs lapidations orchestrées par le Hezbollah, avec la bénédiction des tribunaux révolutionnaires, auraient eu lieu dans les villes de Racht et de Kermanchah. En 1980, la presse locale mentionne le cas de « quatre femmes lapidées à mort dans la ville de Karadj » (quotidien Keyhan du 1er juillet 1980). D'autres cas répertoriés dans la presse iranienne prouvent qu'au moins 69 personnes (dont plus de 50 femmes) ont été lapidées aux quatre coins de l'Iran entre 1980 et 2002. Sous la présidence du « modéré pragmatique » Rafsandjani et sous celle du « modéré réformateur » Khatami, les lapidations ont augmenté de façon dramatique.
En République islamique - signataire des conventions internationales et notamment de la déclaration universelle des droits de l'homme ! - plusieurs décrets réglementent « les délits sexuels », en contradiction avec le Comité des Droits de l'Homme de l'Onu, qui établit clairement que l'adultère et la fornication ne peuvent en aucun cas être considérés comme des infractions pénales au regard des normes internationales relatives aux droits humains. Ces décrets iraniens, revotés en septembre 2003, en disent long :
Décret de loi n°99 Les cas d'adultères suivants sont punis par la peine capitale : a. Adultère avec les parents. b. Adultère d'un non musulman avec une musulmane. Remarques : dans les cas suscités, jeunes, vieux, mariés et célibataires subissent le même châtiment.
Décret de loi n°100 Les cas d'adultères suivants sont punis de lapidation publique :
a. Adultère d'un homme marié (jouissant d'accouplement avec son épouse légitime). b. Même cas pour la femme. Remarques : l'adultère d'une femme mariée avec un mineur n'est pas châtié par la lapidation.
Décret de loi n°101 L'adultère d'une vieille femme mariée ou d'un vieillard marié est puni par lapidation, et les inculpés recevront des coups de cravache avant le châtiment définitif.
Article 102 La lapidation jusqu'à ce que mort s'ensuive est le châtiment pour les adultères. L'homme et la femme adultères sont enterrés dans un trou rempli de sable, le premier jusqu'à la taille, la seconde jusqu'au-dessus des seins, et ils sont lapidés.
Décret de loi n°103 Si un homme marié commet l'adultère avant la pénétration (autrement dit, s'il jouit avant la pénétration), il recevra des coups de cravache et sera expulsé pendant un an, la tête rasée.
Article 104 Les pierres utilisées ne devront pas être trop grosses afin de ne pas infliger la mort d'un coup ; elles ne doivent pas être si petites non plus qu'on ne puisse leur donner le nom de pierre.
Alinéas (votés à l'Assemblée islamique en novembre 1996, toujours en vigueur) :
a. Un mari trompé surprenant sa femme en flagrant délit d'adultère peut tuer le couple fautif sans encourir de poursuites. Ce droit n'est pas reconnu pour la femme dans la même situation. b. Les relations illégitimes n'allant pas jusqu'à l'adultère entre un homme et une femme sont passibles de 99 coups de fouet.
Remarques : dans les décrets, il n'y a aucune différence entre « l'adultère avec une femme morte ou vivante » !
Depuis le premier mandat du président Khatami, chantre « de la révolution de velours », au moins vingt personnes ont été lapidées en Iran. Mais, en dépit des faits rapportés dans les journaux iraniens, les politiques nient les barbaries de la charia en vigueur. En témoignent certaines déclarations telle celle de la vice-présidente, Massoumeh Ebtekar, à qui le journal allemand « Tag Zeitung » avait posé cette question (édition du 18 octobre 1997) : « L'adultère est lapidée. Tenterez-vous de changer cette loi moyen-âgeuse ? ». Réponse : « L'aspect sacré de la famille est au premier plan de la politique islamique de notre pays. Les problèmes dont souffre l'Occident sont le fait de l'indifférence à la famille et de relations sexuelles débridées ». Mais le journaliste insiste : « La lapidation d'une femme reste à nos yeux inexcusable. Vous-même, vous l'approuvez ? ». Réponse : « Dans la loi islamique, la lapidation n'est plus de rigueur ! Heureusement, la plupart des juges refusent la conception de la lapidation. Mais dans sa forme et ses pratiques, nous devons penser à la psychologie et au droit de la société ».
« La lapidation devrait être appliquée dans le cercle fermé des croyants afin de ne pas donner de prétexte à de la propagande contre notre régime » A. Mohadejrani, ex-ministre de l'Orientation islamique Un an après, le 8 avril 1998, après avoir été reçu à l'Unesco, Ataollah Mohadejrani, ex-ministre de l'Orientation islamique, est apostrophé par les journalistes de quotidien iranien « Ressalat » : Pourquoi a-t-il laissé entendre que la lapidation, toujours en vigueur, n'est plus pratiquée en Iran ? Réponse : « Je ne remets en cause aucune de nos lois sacrées (...), mais la lapidation devrait être appliquée dans le cercle fermé des croyants afin de ne pas donner de prétexte à de la propagande contre notre régime ».
Le 8 juillet 2003, Zohré Chodja'ï - autre conseillère du président Khatami - faisait à son tour une déclaration sans ambiguïté au « Financial Times » : « La lapidation, disait-elle, a été instaurée dans le but de protéger l'inviolabilité de la famille ». Le 9 mai 2004, Khatami, qui bénéficie du soutien de l'Occident, pouvait alors par un jeu d'équilibre se plaindre des lapidations, lors d'une cession commune du gouvernement et du Parlement islamique : « Au lieu de multiplier les lapidations et les flagellations durant la période de réforme, n'eut-il pas été souhaitable de chercher à résoudre les problèmes ensemble ? ». Ces propos ont été divulgués par l'agence officielle de presse « Irna ».
Ces aveux officiels n'ont cependant pas empêché Hamid Reza Kharazi, ambassadeur d'Iran à Paris, de nier les faits de lapidation en Iran. Récemment, la députée Nicole Bravo et Brigitte Bardot ont dénoncé chacune, dans une lettre ouverte, ces exécutions, dont celle de Jila Izadi. La première rappelait à « son excellence » la dégradation inquiétante des droits de l'homme en Iran, la seconde exigeait la relaxe de la fillette... Réponse de l'ambassadeur à BB, le 27 octobre 2004 : « La nouvelle de la condamnation à la lapidation est complètement inexacte et je la démens officiellement. Par ailleurs d'après les procédures actuelles appliquées dans le système judiciaire iranien, la lapidation n'est plus appliquée en Iran (...) ; Cette condamnation à la lapidation, annoncée à tort par la presse locale iranienne, n'a jamais été prononcée (...). Et l'ambassadeur de rappeler à BB - dernier paragraphe de sa lettre - son devoir de citoyenne du monde : qu'elle s'occupe, si elle le peut, des femmes et enfants irakiens, opprimés sous la botte de l'occupant américain !
En 2004, le rapport d'Amnesty international, indiquait que : « En dépit de l'aggravation des violations des droits de l'homme au mois de novembre 2004, la Troisième Commission de l'Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution dans laquelle elle a salué l'évolution de la situation des droits humains en Iran, tout en soulignant l'existence d'atteintes graves et persistantes »


"Qui n'empêche pas le mal le favorise"
Cicéron
_________________________________________________
ImageImageImage
ImageImage

Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6757
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Pour ou contre la polygamie et la monogamie

Message non lu par Georges » lun. 14 juin 2010 14:33

Une loi contre la polygamie..
20000 familles concernées en France.
SENAT - Des centristes veulent «sanctionner ceux à qui elle profite, et mieux protéger celles et ceux qui en sont les victimes»...

Vont-ils l'appeler la loi Lies Hebbadj? Un groupe centriste a déposé ce mardi au Sénat une proposition de loi visant à créer «un délit de polygamie, d'incitation à la polygamie, avec circonstances aggravantes pour fraude aux aides sociales». Le jour-même, la garde à vue du Nantais soupçonné de polygamie a été prolongée, notamment pour fraudes aux prestation sociales.
«Une définition juridique claire et élargie»

Le président du groupe Union Centriste du Sénat, Nicolas About, entend «donner à la polygamie une définition juridique claire et élargie, afin de mieux sanctionner ceux à qui elle profite, et mieux protéger celles et ceux qui en sont les victimes».

«D'après une étude réalisée en mars 2006, bien qu'elle soit interdite, la polygamie concernerait en France environ 20.000 familles», a indiqué le sénateur des Yvelines. «Nous ne pouvons rester insensibles à cet abus de vulnérabilité», poursuit le centriste dans un communiqué.
Les «mariages religieux et coutumiers» aussi

La définition juridique de la polygamie proposée par le texte «ne se limite pas, comme c'est actuellement le cas, à interdire le cumul des seuls mariages prononcés civilement, mais englobe également les mariages religieux et coutumiers».

La proposition comporte également «un volet incitatif» afin de «protéger les femmes à condition qu'elles acceptent de reconnaître devant le juge leur statut de victime de la polygamie et manifestent une volonté expresse de s'engager dans un processus d'intégration»

20minutes/fr


"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

Avatar du membre
Maried
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5875
Enregistré le : mer. 2 sept. 2009 15:19
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Pour ou contre la polygamie et la monogamie

Message non lu par Maried » lun. 9 août 2010 18:44

Le Français d'origine Algérienne dont la femme Française de souche portait la burqa est polygame
Il est accusé de viol par une autre de ses femmes
C'est le choc de l'éducation islamique

Combien de fois dois je te mettre sous le nez le hadith rapprté par Thirmidi où
le Plus Noble des Messagers assure qu'il est le premier dans la création le premier et le dernier dans la prophétie
Sais tu que chevauchant al Bouraq il est allé jusqu'au 7éme ciel où il a rencontré tous les prophètes depuis Adam jusqu'à
Jésus qui tous lui ont prété allegeance


"Qui n'empêche pas le mal le favorise"
Cicéron
_________________________________________________
ImageImageImage
ImageImage


abdelbouddha
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 557
Enregistré le : lun. 28 juin 2010 06:33
Localisation : pacifique sud
Status : Hors ligne

Re: Pour ou contre la polygamie et la monogamie

Message non lu par abdelbouddha » lun. 9 août 2010 20:33

je profite de ce post pour suggérer de ne plus répondre à muslimafrique qui continue ostensiblement à occuper l'espace de ce forum par des post sans intérêt dans le seul but d'empêcher les internautes d'accéder à une critique constructive de l'islam
ne répondez plus les mecs, le mépris, c'est tout ce qu'il mérite


Abdelbouddha

Avatar du membre
AliadArrakis
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1500
Enregistré le : dim. 7 déc. 2008 00:16
Status : Hors ligne

Re: Pour ou contre la polygamie et la monogamie

Message non lu par AliadArrakis » sam. 14 août 2010 13:09

abdelbouddha a écrit :ne répondez plus les mecs, le mépris, c'est tout ce qu'il mérite
Les filles peuvent toujours lui répondre alors. :lol:
Enfin, il est parti. De toute manière, une des règles informelles de tout forumeur est de ne pas nourrir de troll.


"L'esprit est comme le bois et la pierre. C'est comme si quelqu'un peignait de sa propre main des dragons et des tigres, et s'effrayait à leur vue."
Traité de Bodhidharma, Mélanges I, L'esprit créateur

Avatar du membre
diabless6
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 492
Enregistré le : mar. 21 juin 2011 14:07
Localisation : ici là !
Status : Hors ligne

Re: Pour ou contre la polygamie et la monogamie

Message non lu par diabless6 » jeu. 23 juin 2011 19:35

Alors moi, je suis contre pour plusieurs raison.

- La 1ère il faut pouvoir assumer et entretenir toutes ces femmes et les gosses.
- La seconde c'est au point de vu moralité. On peut concidéré que la polygamie est le prolongement de l’adultère qui est interdit en islam, c'est donc très paradoxale.
- Ensuite dans un soucis d'avenir alimentaire, il faut modérer la naissance des bébés.


أنا أكره الإسلام. أشهد أن لا إله إلا الله. وأشهد أن محمدا رسول الشيطان.
je suis une Nafissatou Diallo, aussi pieuse et débauchée, une vraie khaba et j'aime le sexe, la drogue, c'est dans ma culture mach'allah !
------------
NE VOUS FAITES PAS AVOIR PAR la DA'WA.
NE VOUS CONVERTISSEZ PAS A ISLAM PAR AMOUR DE L'AUTRE ! islam est vide d'amour mais est plein de haines et d'intolérances.

Avatar du membre
Maried
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5875
Enregistré le : mer. 2 sept. 2009 15:19
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Pensez aux avantages de la polygamie

Message non lu par Maried » mer. 14 août 2013 16:07

L'indien Ziona Chana, âgé de 66 ans, est à la tête de la plus grande famille du monde: 39 épouses, 94 enfants et 33 petits-enfants. Ziona Chana fait partie d'une secte qui autorise la polygamie.

A Mizoram, dans le nord-est de l'Inde, Ziona Chana a la famille la plus grande du monde. En effet, cet homme ne compte pas moins de 39 femmes et 94 enfants ! Cet Indien est le gourou de la secte Chana qui compte 4 000 fidèles, et qui accepte la polygamie. Cela permet de comprendre le fait qu'il ait autant de pouvoir sur les femmes. Au total, ils sont 180 à vivre sous le même toit.

Pourtant, Ziona Chana, âgé de 66 ans, ne tient pas à s'arrêter en si bon chemin. Il continue de chercher d'autres femmes qui seraient prêtes à se marier avec lui: "Aujourd'hui encore, je suis prêt à agrandir ma famille et je veux saisir chaque occasion de me marier", ajoute-t-il. "J'ai tellement de gens dont je dois prendre soin et m'occuper que je m'estime chanceux", confie t-il au Daily Mail. Son record fut de se marier dix fois dans une même année.

Un immeuble de 4 étages contenant une centaine de pièces est aujourd'hui réservé à la famille de Ziona Chana. A noter que ce dernier s'est marié pour la première fois à 17 ans, et vit toujours avec sa première femme Zathiangi. C'est d'ailleurs elle qui tient les rênes de la grande famille. Chaque jour, pour nourrir chaque membre, la famille de Chana a besoin de 100 kilos de riz environ, 30 poulets et 60 kilos de patates...

Image Image Image Image Image


"Qui n'empêche pas le mal le favorise"
Cicéron
_________________________________________________
ImageImageImage
ImageImage

Avatar du membre
Lilith
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 2691
Enregistré le : mar. 9 août 2011 19:21
Status : Hors ligne

Re: Pensez aux avantages de la polygamie

Message non lu par Lilith » mer. 14 août 2013 16:34

franchement, je m'en fous...

il n'y aucune gloire à tirer d'un immeuble peuplé par ce que ses spermatozoides ont engendré...



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21113
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: La polygamie

Message non lu par yacoub » mer. 14 août 2013 19:44

Les sociétés mahométanes sont polygyniques sauf la Tunisie et la Turquie alors qu'avant, elles étaient vraiment polygamiques.

Mahomet a interdit la polyandrie.



Avatar du membre
fallenRaziel
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2324
Enregistré le : ven. 28 juin 2013 10:22
Contact :
Status : Hors ligne

Re: La polygamie

Message non lu par fallenRaziel » jeu. 15 août 2013 10:16

Je serais pour si les femmes pouvaient aussi avoir plusieurs maris. Mais faut pas se leurrer, si certaines femmes sont capables de supporter (souvent difficilement) de partager leur bonhomme, aucun homme normalement constitué n'accepterait de partager sa femme avec d'autres hommes, c'est juste extrêmement improbable, voire inimaginable ; le mâle humain est naturellement exclusif envers sa partenaire (y en a même qui ont du mal à imaginer que leur femme ait pu avoir une vie sexuelle avant eux). Donc même si on autorisait la polygamie pour les deux sexes dans la loi, dans les faits y'aurait que les hommes qui en profiterait, donc je suis contre.


« Le christianisme devient sanguinaire en s'éloignant de ses textes, là où l'islam le devient en se rapprochant des siens »
"Si un dieu est disposé à empêcher le mal mais qu’il n’en est pas capable, alors il n’est pas tout puissant.
S’il en est capable mais qu’il n’est pas disposé à le faire, alors il est malveillant.
S’il n’en est pas capable ni disposé à le faire, pourquoi l’appelle-t-on un dieu ?"

"Si vous entendez parler un jour d'un homme qui a une case en moins et à qui Dieu parle dans son bain, c'est que je lui ai parlé... ou alors, c'est qu'il a un peu disjoncté." Le Métatron, Dogma.
"Soyons très clairs : Dieu parle. C'est plutôt votre structure physiologique qui ne pourrait pas résister à l'incroyable puissance vocale de Notre Seigneur. Si lui il essayait de vous parler, votre âme et votre coeur exploseraient sur-le-champ ; il nous a fallu cinq Adams pour en arriver à cette conclusion." Le Métatron, Dogma.
Image

Avatar du membre
laari1
Soldat Virtuel 2eme
Soldat Virtuel 2eme
Messages : 51
Enregistré le : dim. 21 juil. 2013 03:09
Status : Hors ligne

Re: La polygamie

Message non lu par laari1 » jeu. 15 août 2013 11:08

fallenRaziel a écrit : aucun homme normalement constitué n'accepterait de partager sa femme avec d'autres hommes, c'est juste extrêmement improbable, voire inimaginable ; le mâle humain est naturellement exclusif envers sa partenaire (y en a même qui ont du mal à imaginer que leur femme ait pu avoir une vie sexuelle avant eux).
Il fut un temps où les hommes n'acceptaient même pas qu'un autre homme adresse la parole à leur femme ou à leur sœur. Mais les mentalités changent, et l'essentiel pour l'homme sage est la valeur de la femme. Quand on vit avec une femme qu'on aime vraiment, on se fiche pas mal de son passé et des erreurs qu'elle a pu commettre avant car après tout, nul n'est parfait.
Il y a aussi des cas extrêmes d'hommes qui tolèrent les "frivolités" de leurs épouses pour des raisons particulières, certains y trouvent même du plaisir. Surtout pour les épouses qui ne s'intéressent pas qu'aux hommes.
Chacun est libre d'organiser sa vie comme il le souhaite, mais le mieux est de respecter son partenaire et rester sincère envers lui.


Il n'y a d'odieux que Dieu, et Mohamed il en profite.

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21113
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: La polygamie

Message non lu par yacoub » jeu. 15 août 2013 11:20

Il y a un livre les Arabes avant l'islam qui dit si l'homme avait droit à autant de femmes qu'il voulait, la femme arabe avait droit à 10 maris en même temps et, qu'en cas de grossesse, c'était elle qui décidait en toute liberté qui était le père de son mari

Si elle voulait divorcer d'un de ses maris, elle mettait ses affaires dehors et c'était fini.

On est loin de la société qui enterrait toutes les bébés filles

Bien sûr il y avait des femmes arabes chrétiennes qui étaient monogames comme Khadija, par exemple, mais Mahomet, loin d'être un libérateur de la femme, les a plutôt écrasés.

Encore que, pour sa fille Fatima, il a été très prévenant, quand Ali a demandé d'user de son droit mahométan à avoir un autre champ de labour que Fatima, Mahomet a dit Niet.
"celui qui fait du mal à ma fille, c'est à moi même qu'il le fait"

Ali n'a pu goûter aux joies de la polygamie qu'après la mort de Fatima survenue 6 mois après la mort de Mahomet.



Avatar du membre
laari1
Soldat Virtuel 2eme
Soldat Virtuel 2eme
Messages : 51
Enregistré le : dim. 21 juil. 2013 03:09
Status : Hors ligne

Re: La polygamie

Message non lu par laari1 » jeu. 15 août 2013 14:34

On est loin de la société qui enterrait toutes les bébés filles


Franchement, je n'y ai jamais cru. Je vois mal un père ou encore moins une mère enterrer son bébé. Ces histoires sont inventées pour nous faire croire que les religions sont venues pour sauver l'espèce humaine.


Il n'y a d'odieux que Dieu, et Mohamed il en profite.

Avatar du membre
sofasurfer
Sous-lieutenant Virtuel
Sous-lieutenant Virtuel
Messages : 2871
Enregistré le : dim. 14 sept. 2008 19:41
Localisation : France
Status : Hors ligne

Re: La polygamie

Message non lu par sofasurfer » jeu. 15 août 2013 15:42

La polygamie dans les sociétés patriarcales a eu deux rôles distincts :

Asseoir des alliances stratégiques de chefs de clans, d'ethnies ou de nations avec d'autres entités dans une optique de stabilité et de prospérité.

Permettre à des femmes veuves, pauvres ou orphelines d’être protégées par un homme ayant les moyens financiers d'assumer plusieurs épouses, en tenant compte que les femmes sont naturellement plus résistantes que les hommes et que ces derniers sont destinés à effectuer des missions sociales a risques ( guerre, chasse, expédition). Dans ce sens la polygamie ne signifiait pas forcément sexualité, certains hommes épousaient des femmes pour officialiser leur protection sans pour autant avoir du sexe avec l'épouse, notamment quand elle atteignait un age avancé.

l'islam a autorisé la polygamie sous certaines conditions mais la finalité de la polygamie reste floue, ce qui a perverti cette pratique. Ainsi dans les pays musulmans autorisant la polygamie il arrive fréquemment que des hommes riches et/ou puissants épousent plusieurs femmes à des fins sexuelles et non pas protectrices, par exemple celui qui ne veut épouser que des femmes vierges parce qu'il a les moyens de se payer leur virginité et non prendre comme co épouse des femmes divorcées ou pauvres.


Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles

W. Shakespeare

Avatar du membre
sofasurfer
Sous-lieutenant Virtuel
Sous-lieutenant Virtuel
Messages : 2871
Enregistré le : dim. 14 sept. 2008 19:41
Localisation : France
Status : Hors ligne

Re: La polygamie

Message non lu par sofasurfer » jeu. 15 août 2013 15:47

laari1 a écrit :On est loin de la société qui enterrait toutes les bébés filles


Franchement, je n'y ai jamais cru. Je vois mal un père ou encore moins une mère enterrer son bébé. Ces histoires sont inventées pour nous faire croire que les religions sont venues pour sauver l'espèce humaine.
Dans les tribus arabes pré islamiques, enterrer les filles vivantes était peut etre pratiqué dans certaines d'entre elles, mais je doute fort qu'elle eut été banalisée, ne serais ce que dans un objectif de perpétuation des générations...

Des théologiens musulmans essayent de faire croire aux croyant que cette pratique était courante et banale pour mieux appuyer le coté "révolutionnaire" de l'islam en matière de droit des femmes...


Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles

W. Shakespeare


Répondre