Ma vie, ma Tunisie

Toutes les cultures - les dialectes et les langues du monde - se rencontrer et découvrir les autres - proposer ses services. Annuaires et liens - blogs et forums à découvrir ou à dénoncer.
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21822
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Ma vie, ma Tunisie

Message non lu par yacoub » dim. 15 sept. 2019 13:41

ServiteurDeDieu a écrit :
sam. 14 sept. 2019 20:11

OK au passage je ne me définis pas comme anti islam, je ne suis anti personne, à part le diable et le mal qui est en moi.

Mais par contre je considère l'islam et les autres religions organisées comme de simples sectes, qui n'ont strictement rien à voir avec la vraie voie de Dieu, qui est une affaire seulement entre nous et directement Dieu, sans aucun intermédiaire, et qui consiste à suivre la voie que que Dieu nous a tracé pour le succès à travers ses révélations: Bible, Torah, Coran.

Mais il faut juste oublier tous les rites et interprétations erronées de ces sectes et s'en tenir au texte même de ces révélations... qui en résumé, se contentent de commander de faire le bien et d'interdire le mal....celui qui un cœur sain n'y verra que du bien, celui qui a un cœur malade les comprendra sous le prisme de sa maladie.
La torah fait partie de la bible, c'est ce que les chrétiens appellent l'ancien testament. Le nouveau testament ce sont les évangiles. Le coran est un plagiat de la bible. Ce n'est en aucun cas une révélation divine. Sami Aldeeb a montré que c'est rempli de fautes de grammaire de conjugaison de syntaxe.

Sami Aldeeb est membre de ce site, il pourra éclairer ta lanterne.



ServiteurDeDieu
Soldat Virtuel 2eme
Soldat Virtuel 2eme
Messages : 43
Enregistré le : mer. 5 déc. 2018 10:06
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Ma vie, ma Tunisie

Message non lu par ServiteurDeDieu » dim. 15 sept. 2019 14:04

yacoub a écrit :
dim. 15 sept. 2019 13:41
ServiteurDeDieu a écrit :
sam. 14 sept. 2019 20:11

OK au passage je ne me définis pas comme anti islam, je ne suis anti personne, à part le diable et le mal qui est en moi.

Mais par contre je considère l'islam et les autres religions organisées comme de simples sectes, qui n'ont strictement rien à voir avec la vraie voie de Dieu, qui est une affaire seulement entre nous et directement Dieu, sans aucun intermédiaire, et qui consiste à suivre la voie que que Dieu nous a tracé pour le succès à travers ses révélations: Bible, Torah, Coran.

Mais il faut juste oublier tous les rites et interprétations erronées de ces sectes et s'en tenir au texte même de ces révélations... qui en résumé, se contentent de commander de faire le bien et d'interdire le mal....celui qui un cœur sain n'y verra que du bien, celui qui a un cœur malade les comprendra sous le prisme de sa maladie.
La torah fait partie de la bible, c'est ce que les chrétiens appellent l'ancien testament. Le nouveau testament ce sont les évangiles. Le coran est un plagiat de la bible. Ce n'est en aucun cas une révélation divine. Sami Aldeeb a montré que c'est rempli de fautes de grammaire de conjugaison de syntaxe.

Sami Aldeeb est membre de ce site, il pourra éclairer ta lanterne.
je sais bien que la Bible comprend l'ancien testament et le nouveau .... le Coran n'est pas un plagiat.

Je m'en vais de ce site, visiblement, il n'y a que des gens qui se confortent dans leurs fausses croyances et qui ne sont pas interessée par la verité.

Ici aucune discussion n'est possible, car vous n'êtes pas des gens qui ecoutez les arguments des autres ou reflechissez de facon impartiale, mais des gens partisans qui ne cherchent qu'à promouvoir leurs propres fausses croyances.

Tu critiques les musulmans, et tu as raison, tu ne realises juste pas à quel point tu leur ressemble par l'injustice de ton comportement et par ton manque criant de raisonnement et d'ecoute.

Sur ce, je m'en vais, il en sert à rien de parler à un mur ... cette discussion reviendra au jour du jugement dernier



ServiteurDeDieu
Soldat Virtuel 2eme
Soldat Virtuel 2eme
Messages : 43
Enregistré le : mer. 5 déc. 2018 10:06
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Ma vie, ma Tunisie

Message non lu par ServiteurDeDieu » dim. 15 sept. 2019 21:30

Ce site est géré par des diables ennemis de Dieu et de la vérité, Dieu ne guide pas les injustes, Dieu ne guide pas ceux qui prennent d'autres maîtres que Lui ... Celui qui s'érige en ennemi de Dieu ne peut que vivre dans la terreur permanente et la misère jusqu'à son anéantissement final, je pense que cela doit déjà être votre lot à vous et aux admins de ce site ... et je ne peux que constater votre injustice criante à travers les échanges qu'on a eu tous les 2, et celles que j'ai eu avec les autres intervenants de ce site.... pour le moment, je n'y ai rencontré que des gens injustes, de parfaits copier-collers des énergumènes que j'ai pu croiser sur les sites musulmans, la même injustice, le même type de personnages ... mais des egarements differents. Vous vous méritez les uns les autres, Dieu vous a monté les uns contre les autres, car vous partagez la même injustice.

Vous persistez dans vos mensonges concernant le prophète Muhammad sans même avoir lu mon article qui présente pourtant des preuves criantes montrant que vos croyances actuelles sont fausses... mais peu importe la verité, vous voulez à tout prix faire du prophète Muhammad un veritable criminel,voila votre seul et unique objectif... vous ne vous etes pas dit une seule seconde que l'islam etant un egarmement du diable, il n'y a donc rien d'etonnant à les voir mentir sur le prophète et sur la veritable loi de Dieu ... mais vous, votre logique c'est de reprendre à votre compte toute attaque contre le prophète que celle-ci soit fondée ou pas, et à rejeter tout élément qui le défend, en dépit de la vérité...Ce n'est pas une attitude juste du tout.



Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 758
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Ma vie, ma Tunisie

Message non lu par marmhonie » lun. 16 sept. 2019 14:48

ServiteurDeDieu a écrit :
dim. 15 sept. 2019 21:30
Ce site est géré par des diables ennemis de Dieu et de la vérité.
Ce forum est un espace de liberté d'expression laïque qui respecte les lois françaises.
ServiteurDeDieu au profil d'islalique fanatique porté sur la pédophilie ou la pédoclastie (destructeur d'enfant par abus sexuel) aura tout son telps de répondre devant un juge.
Nous rendrons coup pour coup.

Le "diable" ? Quelle adresse, on s'en charge.
Le Mahomet est mort et la nature a fait son effet, il a corrompu jusqu'à disparaître. Tout ce qui est pourri disparaît en pourriture.
Image

On a eu Tariq Ramadan, protégé en Suisse trop longtemps. Il est fini, cet infâme pervers sexuel qui a indulté sa prétendue religion.
Ce forum est laïque, il croit aux valeurs universelles des Droits de l'Homme. Il respecte toutes les croyances, tant que personne ne cherche pas à empoisonner les autres avec sa vérité.



ServiteurDeDieu
Soldat Virtuel 2eme
Soldat Virtuel 2eme
Messages : 43
Enregistré le : mer. 5 déc. 2018 10:06
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Ma vie, ma Tunisie

Message non lu par ServiteurDeDieu » lun. 16 sept. 2019 23:48

marmhonie a écrit :
lun. 16 sept. 2019 14:48
ServiteurDeDieu a écrit :
dim. 15 sept. 2019 21:30
Ce site est géré par des diables ennemis de Dieu et de la vérité.
Ce forum est un espace de liberté d'expression laïque qui respecte les lois françaises.
ServiteurDeDieu au profil d'islalique fanatique porté sur la pédophilie ou la pédoclastie (destructeur d'enfant par abus sexuel) aura tout son telps de répondre devant un juge.
Nous rendrons coup pour coup.

Le "diable" ? Quelle adresse, on s'en charge.
Le Mahomet est mort et la nature a fait son effet, il a corrompu jusqu'à disparaître. Tout ce qui est pourri disparaît en pourriture.
Image

On a eu Tariq Ramadan, protégé en Suisse trop longtemps. Il est fini, cet infâme pervers sexuel qui a indulté sa prétendue religion.
Ce forum est laïque, il croit aux valeurs universelles des Droits de l'Homme. Il respecte toutes les croyances, tant que personne ne cherche pas à empoisonner les autres avec sa vérité.
La vérité ne vous interesse pas, et c'est pour cela que je m'en vais définitivement de ce site diabolique... je n'y ai croisé que des diables, des êtres abjectes en tout point.



Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 758
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Ma vie, ma Tunisie

Message non lu par marmhonie » mar. 17 sept. 2019 10:37

Si tu ne croises uniquement que des diables, c'est que tu es déjà en Enfer.
N'oublie pas, on ne touche pas aux enfants !



Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6947
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Ma vie, ma Tunisie

Message non lu par Georges » lun. 23 sept. 2019 05:37

Présidentielle tunisienne : le parti Ennahda soutiendra Kaïs Saïed au second tour


Image
Le candidat à la présidence tunisienne et professeur de droit, Kaïs Saïed, lors d'une conférence de presse, le 16 septembre 2019 à Tunis. Anis Mili, AFP


Les islamistes d'Ennahda ont annoncé, vendredi, qu'ils soutiendront Kaïs Saïed au deuxième tour de l'élection présidentielle, alimentant les chances de cet ancien professeur de droit de l'emporter organiser le 6 ou le 13 octobre prochain.
Publicité

Le parti d'inspiration islamiste Ennahda, dont le candidat ne s'est pas qualifié au premier tour de la présidentielle en Tunisie, a annoncé officiellement, vendredi 20 septembre, son appui à l'universitaire Kaïs Saïed, arrivé en tête.

Ce nouveau rebond dans la campagne d'une présidentielle pleine de surprises, intervient au lendemain du décès du président Zine el-Abidine Ben Ali, chassé par la rue le 14 janvier 2011, et décédé jeudi en exil, à Jeddah en Arabie saoudite. Ennahda, parti réprimé sous Ben Ali, dont de nombreux membres ont été emprisonnés, n'a pas réagi publiquement à cette disparition.

En revanche, le parti, qui ne s'était pas positionné lors de la présidentielle en 2014, a exprimé clairement son soutien en faveur de Kaïs Saïed. "Ennahda a choisi de soutenir le choix du peuple", a déclaré à l'AFP son porte-parole, Imed Khemiri.

Kaïs Saïed en tête avec 18,4 % des voix

Kaïs Saïed, un néophyte en politique et universitaire perçu comme conservateur sur les questions sociétales, a créé la surprise en arrivant en tête du premier tour de la présidentielle dimanche avec 18,4 % des voix. Il sera opposé au second tour au publicitaire Nabil Karoui, soupçonné de blanchiment et incarcéré. Ce dernier avait engrangé 15,6 % des voix.



Le candidat d'Ennahda, Abdelfattah Mourou, le premier à briguer la magistrature suprême sous l'étiquette de ce parti, avait recueilli 12,9 %, poursuivant l'érosion constatée depuis 2011.

"C'est l'orientation générale du parti. Toutes ses institutions sont pour le soutien de Kaïs Saïed", a ajouté Imed Khemiri précisant que son parti soutient "la défense de la souveraineté de l'État, le renforcement de la démocratie et la lutte contre la corruption". Pour le politologue Slaheddine Jourchi, la formation islamiste "ne pouvait pas soutenir Nabil Karoui car elle est déjà accusée par sa base d'avoir traité avec le système au détriment de ses principes".

Soutien de Moncef Marzouki

Ennahda a gouverné en coalition avec le parti Nidaa Tounes, dont est issu Nabil Karoui, qui avait gagné les élections en 2014 sur un programme anti-islamiste. Ce choix a apaisé des clivages déstabilisant le paysage politique dans le pays pionnier des Printemps arabe, au prix d'importantes concessions.

La décision de soutenir Kaïs Saïed, qui a fait campagne en critiquant le système politique en place, est une tentative d'Ennahda pour reconquérir ses bases, estime encore le politologue. Il table sur un transfert d'une bonne partie des voix d'Ennahda, estimant que ce soutien devrait lui rapporter plus que cela ne pourrait lui coûter en image, parmi un électorat très divers. Kaïs Saïed a déjà obtenu le soutien d'autres candidats du premier tour, dont Moncef Marzouki, ancien président de la République.

Un homme "intègre"

Parmi eux, le politicien conservateur Lotfi Mraihi, qui avait récolté 6,6 % des voix, ainsi que l'avocat Seifeddine Makhlouf (4,4 %), connu pour avoir assuré la défense de jihadistes, ou encore le militant des droits de l'Homme, Mohamed Abbou (3,63 %). Ils l'ont qualifié d'homme "honnête" ou "intègre", après une campagne low cost avec l'appui de nombreux jeunes bénévoles.

Du côté de Nabil Karoui, peu de soutiens se sont encore officiellement manifestés. Plusieurs recours ont été déposés concernant le scrutin de dimanche, repoussant le second tour de la présidentielle soit au 6 octobre, date des législatives, soit au 13 octobre.



Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6947
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Ma vie, ma Tunisie

Message non lu par Georges » mar. 24 sept. 2019 00:11

Présidentielle en Tunisie : les trois inconnues du second tour

Calendrier du scrutin, maintien en détention du candidat Nabil Karoui, influence des législatives… De nombreuses incertitudes marquent la campagne d’entre-deux-tours.

Par Frédéric Bobin Publié aujourd’hui à 20h02



A Tunis, le 18 septembre 2019.
A Tunis, le 18 septembre 2019. Zoubeir Souissi / REUTERS

La Tunisie aborde dans l’incertitude le second tour de l’élection présidentielle, après le premier tour du dimanche 15 septembre, qui a placé en tête le juriste conservateur Kaïs Saïed (18,40 %), devant le magnat de la télévision Nabil Karoui (15,58 %). Bien des hypothèques demeurent sur la suite de ce processus électoral crucial pour la consolidation de la transition démocratique en Tunisie, berceau et seul rescapé de la vague des « printemps arabes ».

Quand aura lieu le second tour ?

Le tribunal administratif de Tunis a rejeté lundi 23 septembre six recours déposés par des candidats battus lors du premier tour. Ces derniers – Seifeddine Makhlouf, Abdelkrim Zbidi, Slim Riahi, Néji Jalloul, Hatem Boulabiar et Youssef Chahed – contestaient les résultats du 15 septembre, qu’ils estiment faussés par les conditions de la campagne, jugées inéquitables, ou par une violation des règles encadrant la « publicité politique ».
Article réservé à nos abonnés Lire aussi En Tunisie, la piqûre de rappel de la révolution

Si ces recours – ou certains d’entre eux – avaient été validés par le tribunal, le premier tour aurait pu être annulé. Un tel scénario aurait empoisonné le climat politique, car il aurait été interprété comme une manœuvre de certains candidats perdants issus du « système » visant à barrer la route à leurs deux rivaux « outsiders », MM. Saïed et Karoui. Tel n’a finalement pas été le cas. Dans ces conditions, la date du 6 octobre pour le second tour pourrait sembler vraisemblable. Si toutefois des appels devaient être formés contre le rejet de ces recours par le tribunal administratif, la date du 13 octobre paraît la plus plausible.

Nabil Karoui va-t-il rester en prison ?

Quelle serait la valeur d’un second tour si l’un des deux compétiteurs devait se trouver de facto interdit de campagne ? La question se pose chaque jour avec plus d’acuité, alors que Nabil Karoui est toujours incarcéré à la prison de Mornaguia, près de Tunis, dans le cadre d’une affaire d’« évasion fiscale » et de « blanchiment d’argent ». Arrêté le 23 août sur une aire de péage d’autoroute, M. Karoui, patron de la chaîne Nessma TV aux méthodes très controversées, a vu – jusqu’à présent – ses demandes de libération rejetées. La chambre d’accusation de la cour d’appel (le 3 septembre), la Cour de cassation (le 13 septembre) et le juge d’instruction (le 19 septembre) se sont tous déclarés incompétents pour statuer sur ces requêtes de remise en liberté déposées par les avocats de M. Karoui
Lire aussi En Tunisie, la justice décide que Nabil Karoui reste en prison

Toutefois, les choses pourraient évoluer cette semaine. Une nouvelle audience de la chambre d’accusation de la cour d’appel de Tunis est prévue mercredi. Se démarquera-t-elle des jugements déjà rendus dans cette affaire ? L’inquiétude monte quant à la crédibilité du résultat d’un second tour entaché par l’impossibilité de M. Karoui de mener campagne. Dès lors, des pistes visant à sortir de l’impasse – tout en sauvant les apparences judiciaires – sont explorées. Selon une source proche d’une des parties, « des contacts politiques sont engagés afin de lever le verrou judiciaire ». Le parti islamo-conservateur Ennahda, partenaire de la coalition gouvernementale sortante, est « favorable » à ce que M. Karoui sorte de prison, sans pour autant l’« absoudre des soupçons qui pèsent sur lui », selon une source proche de la direction du parti. « Il faut que la justice tienne compte de la volonté populaire », ajoute cette source.

La grande difficulté, toutefois, sera de rapprocher les points de vue de Qalb Tounès (« Au cœur de la Tunisie »), le parti récemment créé par M. Karoui, et de Tahya Tounès (« Vive la Tunisie »), le parti du chef de gouvernement, Youssef Chahed, sévèrement battu au premier tour (7,38 %). Depuis son incarcération, M. Karoui n’a cessé de dénoncer la responsabilité de M. Chahed ainsi que celle d’Ennahda dans la décision de le jeter en prison afin de briser sa course électorale. Alors que les urnes ont parlé, une réconciliation est-elle envisageable entre les deux frères ennemis, MM. Karoui et Chahed, tous deux issus de Nidaa Tounès, la formation « moderniste » fondée par l’ex-chef de l’Etat Béji Caïd Essebssi (disparu fin juillet) ? Et qu’aurait à offrir M. Karoui en échange de sa libération ? « Il pourrait par exemple s’engager à ne pas déclencher de chasse aux sorcières s’il devait être élu », glisse une source proche de son parti. En gros, il ménagerait ceux-là mêmes qu’il accusait jusqu’à présent d’avoir inspiré la procédure judiciaire ayant conduit à son incarcération.

Quel est le rapport de forces ?

Les résultats du premier tour sanctionnent l’émergence d’un nouveau courant d’opinion autour de Kaïs Saïed, juriste expert en droit constitutionnel. Professant un conservatisme moral et religieux teinté de souverainisme, M. Saïed est adepte d’une refonte de l’Etat consacrant le pouvoir local comme source de la légitimité politique. Le candidat a fédéré un électorat idéologiquement hétéroclite dont la double caractéristique est la jeunesse et la volonté de retourner à l’inspiration de la révolution de 2011. A priori, les chances de M. Saïed de l’emporter au second tour sont sérieuses. M. Karoui, même s’il a capitalisé un vote populaire sensible à l’activisme humanitaire de sa fondation caritative, souffre d’un lourd déficit d’image en raison des accusations lancées contre ses méthodes expéditives et ses pratiques d’affaires sulfureuses.
Lire aussi Tunisie : Ennahda soutiendra Kaïs Saïed au second tour de l’élection présidentielle

Le calendrier électoral pourrait toutefois lui permettre de combler une partie de son handicap. Si le second tour avait lieu le 13 octobre, soit une semaine après les élections législatives du 6 octobre, M. Karoui pourrait bénéficier de la dynamique de ce scrutin pour le nouveau Parlement. Les listes de son parti, Qalb Tounès, sont créditées par les instituts de sondages d’intentions de vote élevées, tandis que Kaïs Saïed ne présente pas de liste sous ses propres couleurs. Une percée de Qalb Tounès à ces élections législatives, imposant de facto cette formation comme une pièce maîtresse d’une future coalition gouvernementale, pourrait alors susciter une vague de ralliements opportunistes autour des couleurs de Karoui pour le second tour de la présidentielle. Mais cet éventuel rebond sera-t-il suffisant pour résorber l’avantage pris par M. Saïed ?
Lire aussi Tunisie : suivez l’élection présidentielle sur WhatsApp

Frédéric Bobin (Tunis, correspondant)



Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6947
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Ma vie, ma Tunisie

Message non lu par Georges » sam. 28 sept. 2019 04:48



"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

https://www.facebook.com/georges.hulot.18

Répondre