Loi anti-foulard, loi anti-burqa, et après ?

Actualités dans le monde, Débats politiques et économiques intérieurs et internationaux - Opposition - Partis politiques - Leaders politique - Pouvoirs économiques.
phax
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 258
Enregistré le : jeu. 2 août 2007 08:00
Localisation : terre
Status : Hors ligne

turquie: un foulard pour heidi

Message non lu par phax » jeu. 22 nov. 2007 11:16

Salut à tous,

bon, l'article est en italien je le mets pour ceux qui comprennent et en fais une petite traductions résumée plus bas.

le foulard est encore interdit dans les université en turquie (plus pour longtemps car le nouveau président fait un point d'honneur à abolir cette loi.....)
La turquie va-elle perdre sa laicité légendaire?

Article:
Polemica per la scelta di una casa editrice. L'allarme del media
Anche la signorina Rottermeier e la nonna di Clara portano l'hijab
Turchia, censurata Heidi
mutande coperte e velo
di CRISTINA NADOTTI

Per stare a Istanbul Heidi si è coperta gli allegri mutandoni bianchi. I media turchi lanciano l'allarme sulla progressiva islamizzazione del Paese, che ha fatto sì che la traduzione del libro della svizzera Johanna Spyri sia pubblicata con illustrazioni molto diverse dall'originale. La bambina delle Alpi, diventata famosa in Italia nel 1978 grazie ai cartoni animati realizzati in Giappone, appare nel libro pubblicato dalla casa editrice turca Karanfil con il vestitino molto più lungo.

È ancor più evidente l'adattamento di altri personaggi della storia al gusto islamico: nelle illustrazioni turche l'istitutrice che Heidi trova a Francoforte, la signorina Rottermeier, e la nonna della sua amica Clara portano il velo e vestitoni lunghi al posto delle vaporose camicie ottocentesche originali. Per dirla con il quotidiano turco Aksam, le donne della storia indossano, oltre all'hijab, abiti del tutto simili a quelli "tanto amati dai musulmani più osservanti".
Heidi è, insieme a testi come "Alice nel paese delle meraviglie" e "Pinocchio", tra i cento libri che il ministro della Cultura Hüseyin Celik, del partito islamico Akp, ha raccomandato per i bambini.

Si tratta di letture, nelle linee del ministero, che genitori ed educatori devono usare per guidare i bambini a scegliere le cose più adatte alla loro età, e sono consigliate anche come supporto didattico nelle scuole. In effetti la casa editrice Karanfil ha una sezione di testi inglesi e traduzioni in turco di testi stranieri ad uso didattico.

I giornali turchi, vista la signora Sesemann con il velo, sono insorti. Per il quotidiano popolare Hürriyet, che sul suo sito non lesina foto e starlette del tutto simili a quelle di ogni giornale online europeo, "ora i libri per bambini sono usati per fare propaganda al velo". "Con queste correzioni - scrive - ai bambini si suggerisce che al mondo non esiste altro modo di vivere se non quello indicato dall'islamismo". Il ministero della Cultura ha preso le distanze dall'islamizzazione di Heidi, rispondendo che non è possibile controllare ogni pubblicazione, pagina per pagina e parola per parola. Si tratta insomma, secondo il dicastero di Celik, fedelissimo del presidente Gul, di un'iniziativa dell'editore, poiché il ministro si è limitato a consigliare dei titoli senza dare altre indicazioni che riguardassero il contenuto specifico.

Il fatto è che la maggior parte degli autori dei libri raccomandati sono morti da più di 70 anni e non ci sono perciò diritti di copyright che impongano fedeltà al testo. Così come i disegnatori giapponesi calcarono un po' la mano nel sottolineare la vitalità di Heidi con le sue corse all'inseguimento del cane Nebbia sui pendii delle Alpi, ora i disegnatori turchi hanno aggiunto un tratto qui e uno là per fare della pastorella svizzera una bambina più islamica. Che la responsabilità sia dell'editore o ci sia stata una direttiva dall'alto, Heidi con il vestito lungo indica come si possa sentire la pressione di un clima mutato.

Sono passati sette mesi dalla manifestazione di Istanbul, quando oltre un milione di persone scesero in piazza per difendere la laicità dello Stato, e le immagini del presidente Gul, che lo scorso agosto festeggiava la vittoria vicino alla moglie velata sono ancora per molti un simbolo del pericolo di una deriva fondamentalista. Non c'è da stupirsi che i giornali turchi abbiano eretto barricate per difendere il capo scoperto delle amiche di Heidi.
Traduction: faite par PHAX
pour etre à Istanbul Heidi a couvert ses joyeuses culottes blanches. Les medias turques lancent l’alarme sur l’islamisation progressive du pays, qui à fait que la traduction du livre suisse est publiée avec des illustrations bien différentes de la version originale.(………..)

Dans la version de l’éditeur turque Karanfil, la petite fille apparaît avec une robe beaucoup plus longue. L’adaptation des autre personnages au goût islamique est encore plus évidente : dans les dessins turques l’institutrice, Mmme Rottermeir, et la grand mère de son amie Clara portent le foulard et des vêtement longs au lieu des chemises 19éme originales.
Les femmes de l’histoire comme le relate un quotidien turque outre le foulard portent les habits « bien aimés des musulmans radicaux ».
Le livre de Heidi se trouve dans les 100 livres que le ministère conseil pour les enfants. Ce sont des lectures que les parents et éducateurs doivent utiliser comme supports didactiques pour guider les enfants à choisir les choses les plus adaptées à leur age.

(…)

Le journal Hurriyet déclare avec d’autres journeaux « maintenant les livres pour enfants sont utilisés pour faire de la propagande pour porter le foulard » « avec ces corrections on suggère aux enfants qu’il n’existe pas d’autres modes de vie que le mode islamique »

Le ministère de la culture prend ses distance en déclarant qu’il n’est pas possible de controller chaque publication mots par mot et page par page… Celik, fidèle au président Gul, prétend que c’est une initiative de l’éditeur, et que le ministère à conseillé le livre sans donner d’autres précision par rapport à son contenu spécifique……

Le fait est que la plupart des auteurs des livres recommandés sont morts depuis plus de 70 ans et donc il n’y a plus de copyright qui impose de respecter les textes et les dessins originaux.


(…….)

Voilà, j'espere que c'est clair.....

C'est allarmant, la turquie est le seul pays à majoritée musulmane (97%) qui connait la laicité et la défend depuis Ataturk!

Mais le nouveau président ne l'entend pas de la mème manière apparament......
Merde les pauvres gosses.....



le lien de l'article:

http://www.repubblica.it/2007/11/sezion ... heidi.html
Bonne journée

Ciao, Ciao

PHAX



Avatar du membre
Curtis
Adjudant Virtuel
Adjudant Virtuel
Messages : 1275
Enregistré le : ven. 14 juil. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Re : turquie: un foulard pour heidi

Message non lu par Curtis » jeu. 22 nov. 2007 11:31

Bonjour Phax


Phax a écrit :C'est allarmant, la turquie est le seul pays à majoritée musulmane (97%) qui connait la laicité et la défend depuis Ataturk!

Mais le nouveau président ne l'entend pas de la mème manière apparament......
Merde les pauvres gosses.....
La Turquie a une particularité par rapport aux autres pays: l'armée défend la laïcité. Elle a déjà renversé plusieurs présidents.
Vous ne verrez jamais de musulman ou de chrétien pratiquant à la tête de l'armée.
L'armée turque est le rempart contre la charia. Si le président turque va trop loin, il sera renversé par l'armée.



Cordialement.


Aimons nous les uns les autres

phax
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 258
Enregistré le : jeu. 2 août 2007 08:00
Localisation : terre
Status : Hors ligne

Re: Re : turquie: un foulard pour heidi

Message non lu par phax » jeu. 22 nov. 2007 11:49

Curtis a écrit :Bonjour Phax


Phax a écrit :C'est allarmant, la turquie est le seul pays à majoritée musulmane (97%) qui connait la laicité et la défend depuis Ataturk!

Mais le nouveau président ne l'entend pas de la mème manière apparament......
Merde les pauvres gosses.....
La Turquie a une particularité par rapport aux autres pays: l'armée défend la laïcité. Elle a déjà renversé plusieurs présidents.
Vous ne verrez jamais de musulman ou de chrétien pratiquant à la tête de l'armée.
L'armée turque est le rempart contre la charia. Si le président turque va trop loin, il sera renversé par l'armée.



Cordialement.

Bonjour Curtis,

Vous avez bien l'air sur de vous... Je connais bien la turquie et l'armée à toujours étè garante de la laicité. Mais les influences internationales (nottament d'autres pays islamiques ) sont très fortes...
Et je m'imagine mal un coup d'état de l'armée envers le président élu de manière légale passer comme vous le dites au niveau international...

Efin, j'aimerais bien que l'armée en soit encore capable!

Qui vivra verra...


Cordialement

PHAX



Avatar du membre
Abdalazrad
Caporal Virtuel
Caporal Virtuel
Messages : 152
Enregistré le : mar. 20 nov. 2007 08:00
Status : Hors ligne

Re : turquie: un foulard pour heidi

Message non lu par Abdalazrad » jeu. 22 nov. 2007 12:00

Les islamistes attaquent vraiment sur tous les fronts. Bientôt, la littérature occidentale - sans parler de la littérature locale - sera aussi réécrite en même temps que traduite.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21898
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re : turquie: un foulard pour heidi

Message non lu par yacoub » jeu. 22 nov. 2007 13:22

En Turquie il y a quand même eu une grande manifestation pour la laïcité 1 million de personnes.

Puis la Turquie veut entrer en Europe, elle ne va pas faire peur avec l'islam.
Ce qui est dommage c'est qu'aucun pays arabe ne soit laïque.

L'Egypte aurait pu l'être avec Nasser.
L'Egypte, maintenant, censure son prix Nobel Naguib Mahfouz ("les enfants de la Medina" jugé blasphématoire par les oulémas d'El Azhar), les mille et une nuits ainsi que toute l'oeuvre du soufi Ibn Arabi.
Modifié en dernier par yacoub le jeu. 22 nov. 2007 13:43, modifié 1 fois.



Avatar du membre
Curtis
Adjudant Virtuel
Adjudant Virtuel
Messages : 1275
Enregistré le : ven. 14 juil. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Re : turquie: un foulard pour heidi

Message non lu par Curtis » jeu. 22 nov. 2007 13:30

Salam Phax !


Phax a écrit :Vous avez bien l'air sur de vous... Je connais bien la turquie et l'armée à toujours étè garante de la laicité. Mais les influences internationales (nottament d'autres pays islamiques ) sont très fortes...
Et je m'imagine mal un coup d'état de l'armée envers le président élu de manière légale passer comme vous le dites au niveau international...

Efin, j'aimerais bien que l'armée en soit encore capable!
Il ne faut pas être si pessimiste:
Turquie : avant l'élection d'Abdullah Gül, l'armée réaffirme son attachement à la laïcité


Article publié le 28 Août 2007
Source : LE MONDE.FR avec AFP et Reuters
Taille de l'article : 315 mots

Extrait : Le chef de l'armée turque, Yasar Buyukanit, a mis en garde lundi contre les "foyers du mal" qui tenteraient de renverser le système laïque du pays, à la veille d'un vote parlementaire décisif qui doit installer un ancien islamiste à la tête de la nation. La puissante armée turque, qui se veut la gardienne des valeurs kémalistes, n'a pas l'intention de rester les bras croisés face au Parti de la justice et du développement (AKP). "Notre nation a observé le comportement des séparatistes qui ne peuvent pas accepter la structure unitaire de la République turque et les foyers du mal qui essaient systématiquement d'éroder la structure laïque du pays," a affirmé le général Yasar Buyukanit, chef de l'état-major...

http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/ac ... -TRK-NC_01

Je ne pense pas qu'il y est des raisons de s'inquiéter. :D



Cordialement.


Aimons nous les uns les autres

phax
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 258
Enregistré le : jeu. 2 août 2007 08:00
Localisation : terre
Status : Hors ligne

Re : turquie: un foulard pour heidi

Message non lu par phax » jeu. 22 nov. 2007 14:31

Curtis,

oui vous avez raison, j'ai suivi l'actualité de près à ce sujet, mais ceci était avant.
En combattant les kurdes en irak en plus de l'opinion publique, le président met les militaires plus de son coté, les couts de l'armement remplissant quelques poches de généraux bien placés...

deplus quand le président à déclaré que l'abolition de la loi contre le port du foulard à l'université (qui entraine entre autre une révision de la constitution) l'armée n'a plus vraiment manifesté son mécontentement et son opposition.

alors pessimiste peut etre mais il y a qq signes...

deplus si la turquie reste laique et s'integre par la suite correctement à l'europe et croit économiquement "à l'occidentale" (un peu à la façon du portugal) cela serait un trop bon/mauvais exemple pour contredire l'etat islamique revendiqué comme le mieu possible par tous les autres pays musulmans totalitaires de la région.

j'espere que le futur vous donnera raison dans votre assurance!

cdlt

PHAX



Avatar du membre
jojo_le_canard
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 408
Enregistré le : jeu. 28 sept. 2006 08:00
Localisation : Angoulême
Status : Hors ligne

La nationalité française refusée à une Marocaine en burqa

Message non lu par jojo_le_canard » ven. 11 juil. 2008 20:59

Whouhou!!

http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... _3224.html

Peut-on devenir française quand on porte la burqa, ce vêtement qui, à l'exception des yeux, masque entièrement les femmes dans les pays (ou les familles) musulmans les plus rigoristes ? Non, vient de répondre sans détour le Conseil d'Etat dans un arrêt qui, sans aucun doute, fera date.

L'affaire sur laquelle la haute juridiction a tranché tient en quelques mots : une Marocaine mariée à un Français et mère de trois enfants nés en France s'est vu refuser, en 2005, la nationalité française, au motif qu'elle porte la burqa et que cela constituerait un "défaut d'assimilation". Saisi en appel, le jugement du Conseil d'Etat tient, également, en quelques mots, manifestement pesés au trébuchet : cette femme "a adopté, au nom d'une pratique radicale de sa religion, un comportement en société incompatible avec les valeurs essentielles de la communauté française et notamment le principe d'égalité des sexes".

Conservez cet article dans votre classeur.
Abonnez-vous au Monde.fr : 6€ par mois + 30 jours offerts
SUR LE MÊME SUJET
Les faits Une Marocaine en burqa se voit refuser la nationalité française
Entretien "Les juges s'appuient sur la soumission de cette femme"

Voilà donc relancée la controverse sur la place des religions, et de l'islam en particulier, en France. Le débat sur le port du "voile" à l'école avait déjà soulevé la question il y a quelques années : la France doit-elle, avec tolérance et sagesse, accepter l'expression publique de l'identité religieuse et de la différence culturelle ? Ou doit-elle, au contraire, marquer nettement les limites au-delà desquelles le principe de laïcité, fondement de la République, serait bafoué. En adoptant la loi de 2004 interdisant le port de tout signe religieux ostensible dans les établissements scolaires, le Parlement avait clairement choisi la seconde réponse.

Dans son arrêt du 27 juin, le Conseil d'Etat adopte une position similaire. Nul doute qu'il va se voir reprocher, à nouveau, de stigmatiser une religion, l'islam. Et de ne pas mesurer le fossé qui le sépare de la réalité complexe de la société française. Le Conseil, il est vrai, s'en tient à une appréciation de principe : à ses yeux, la burqa est tout sauf un signe religieux banal, qui relèverait d'un simple choix privé ou de la liberté de conscience ; à ses yeux, c'est au contraire un symbole majeur pour les musulmans les plus militants et minoritaires, qui revendiquent une pratique extrême de leur religion. Un symbole de ségrégation entre les hommes et les femmes. Un symbole inacceptable du statut d'infériorité de la femme dans cette conception de l'islam. Comment lui donner tort ?


Vive la choucroute et le saucisson

dexter
Adjudant Virtuel
Adjudant Virtuel
Messages : 1472
Enregistré le : lun. 28 août 2006 08:00
Status : Hors ligne

Re : La nationalité française refusée à une Marocaine en bur

Message non lu par dexter » sam. 12 juil. 2008 05:13

Une conne en moins....
Remarquons que si la femme était néo-nazie personne ne s'en offusquerait.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21898
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re : La nationalité française refusée à une Marocaine en bur

Message non lu par yacoub » sam. 12 juil. 2008 13:03

Elle est mariée à un Français salafiste dont elle a deux enfants.

Dire qu'il y a des musulmanes qui veulent leur liberté et que celles qui l' ont choisissent encore et toujours cette secte.



Avatar du membre
selene
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 754
Enregistré le : mar. 6 mai 2008 08:00
Gender :
Status : Hors ligne

Re : La nationalité française refusée à une Marocaine en bur

Message non lu par selene » sam. 12 juil. 2008 14:41

Le conseil d'Etat a bien eu raison et j'espère que cet arrêt sera suivi d'autres du même tonneau ! l' obtention systématique de la nationalité par le simple fait d'être né en france ( droit du sol ) est en elle-même déjà une connerie et on voit bien les problèmes qui en résultent aujourd'hui .



Avatar du membre
mounir69
Caporal Virtuel
Caporal Virtuel
Messages : 168
Enregistré le : mar. 6 nov. 2007 08:00
Status : Hors ligne

Re: Re : La nationalité française refusée à une Marocaine en

Message non lu par mounir69 » sam. 12 juil. 2008 15:43

dexter a écrit :Une conne en moins....
Remarquons que si la femme était néo-nazie personne ne s'en offusquerait.
Bon j'aurai pas dis ça comme ca... mais bon... je suis plutôt d'accord. :roll:


"Tout vient du ventre" EPICURE

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21898
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re : La nationalité française refusée à une Marocaine en bur

Message non lu par yacoub » sam. 12 juil. 2008 16:00

La Burqa, symbole
LE MONDE | 11.07.08 | 15h13


Peut-on devenir française quand on porte la burqa, ce vêtement qui, à l'exception des yeux, masque entièrement les femmes dans les pays (ou les familles) musulmans les plus rigoristes ? Non, vient de répondre sans détour le Conseil d'Etat dans un arrêt qui, sans aucun doute, fera date.

L'affaire sur laquelle la haute juridiction a tranché tient en quelques mots : une Marocaine mariée à un Français et mère de trois enfants nés en France s'est vu refuser, en 2005, la nationalité française, au motif qu'elle porte la burqa et que cela constituerait un "défaut d'assimilation". Saisi en appel, le jugement du Conseil d'Etat tient, également, en quelques mots, manifestement pesés au trébuchet : cette femme "a adopté, au nom d'une pratique radicale de sa religion, un comportement en société incompatible avec les valeurs essentielles de la communauté française et notamment le principe d'égalité des sexes".


Voilà donc relancée la controverse sur la place des religions, et de l'islam en particulier, en France. Le débat sur le port du "voile" à l'école avait déjà soulevé la question il y a quelques années : la France doit-elle, avec tolérance et sagesse, accepter l'expression publique de l'identité religieuse et de la différence culturelle ? Ou doit-elle, au contraire, marquer nettement les limites au-delà desquelles le principe de laïcité, fondement de la République, serait bafoué. En adoptant la loi de 2004 interdisant le port de tout signe religieux ostensible dans les établissements scolaires, le Parlement avait clairement choisi la seconde réponse.

Dans son arrêt du 27 juin, le Conseil d'Etat adopte une position similaire. Nul doute qu'il va se voir reprocher, à nouveau, de stigmatiser une religion, l'islam. Et de ne pas mesurer le fossé qui le sépare de la réalité complexe de la société française. Le Conseil, il est vrai, s'en tient à une appréciation de principe : à ses yeux, la burqa est tout sauf un signe religieux banal, qui relèverait d'un simple choix privé ou de la liberté de conscience ; à ses yeux, c'est au contraire un symbole majeur pour les musulmans les plus militants et minoritaires, qui revendiquent une pratique extrême de leur religion. Un symbole de ségrégation entre les hommes et les femmes. Un symbole inacceptable du statut d'infériorité de la femme dans cette conception de l'islam. Comment lui donner tort ?



Article paru dans l'édition du 12.07.08



Avatar du membre
Georges
Général de division Virtuel
Général de division Virtuel
Messages : 7052
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Re : La nationalité française refusée à une Marocaine en

Message non lu par Georges » sam. 12 juil. 2008 19:36

selene a écrit :Le conseil d'Etat a bien eu raison et j'espère que cet arrêt sera suivi d'autres du même tonneau ! l' obtention systématique de la nationalité par le simple fait d'être né en france ( droit du sol ) est en elle-même déjà une connerie et on voit bien les problèmes qui en résultent aujourd'hui .
bonsoir Selene, pour une minorité d'islamstes salafistes, tu refuses le droit du sol aux enfants nés et élevés en France et qui n'iront jamais
dans le pays de leurs parents.

C'est injuste. Et ce n'est même pas raisonnable, ces arabes ou ces noirs sont plus français que les nouveaux qui ne connaissent même pas la langue.


"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

https://www.facebook.com/georges.hulot.18

dexter
Adjudant Virtuel
Adjudant Virtuel
Messages : 1472
Enregistré le : lun. 28 août 2006 08:00
Status : Hors ligne

Re : La nationalité française refusée à une Marocaine en bur

Message non lu par dexter » dim. 13 juil. 2008 17:53

C'est le droit du sol en soit qui est débile, la france n'est pas un moulin c'est aussi un pays avec des habitant de souche, le seule droit du sol dans l'histoire est celui que se donnait un envahisseur.



Répondre