Finkelkraut : vendre le sionisme grace a la shoah...

Actualités dans le monde, Débats politiques et économiques intérieurs et internationaux - Opposition - Partis politiques - Leaders politique - Pouvoirs économiques.
BrKill
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 67
Enregistré le : sam. 20 mai 2006 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par BrKill » dim. 11 juin 2006 23:08

Dernier message de la page précédente :

Je n'ai jamais dis que c'est les israeliens qui sont responsables des conditions de vie dans les camps libanais!!!

Je dis que ces gens vont devoir, tôt ou tard sortir de ces camps....

Voilà la proposition israelienne concernant les réfugiés, aux accord de taba en 81.

""""""" La proposition israélienne sur les réfugiés palestiniens
Taba, le 23 janvier 2001


L’importance accordée à la résolution du problème des réfugiés.

1. Le problème des réfugiés palestiniens est central dans les relations israélo-palestiniennes. Sa solution globale et juste est essentielle pour créer une paix durable et moralement irréprochable.

Le récit.

2. L’Etat d’Israël exprime solennellement sa tristesse pour la tragédie des réfugiés palestiniens, leurs souffrances et leurs pertes, et sera un partenaire actif pour terminer ce terrible chapitre qui a commencé il y a 53 ans, contribuant pour sa part à la réalisation d’une solution juste et globale du problème des réfugiés palestiniens.

3. Pour toutes les parties directement ou indirectement responsables de la création du statut de réfugié palestinien, ainsi que pour tous ceux pour qui une paix juste et durable dans la région est un impératif, il incombe de prendre sur eux la responsabilité de contribuer à la résolution du problème des réfugiés palestiniens de 1948.

4. Malgré son acceptation de la résolution 181 de l’Assemblée générale des Nations unies de novembre 1947, l’Etat d’Israël naissant a été entraîné dans la guerre et l’effusion de sang de 1948-1949, qui ont fait des victimes et provoqué des souffrance des deux cotés, y compris le déplacement et l’expropriation de la population civile palestinienne qui est devenue réfugiée. Depuis lors, ces réfugiés ont vécu des décennies sans dignité ni citoyenneté ni propriété.

5. En conséquence, la solution au problème des réfugiés doit exprimer les besoins et les aspirations de ces réfugiés, en tenant compte des réalités depuis la guerre de 1948-1949. Ainsi, le désir de retour devra être mis en oeuvre d’une manière compatible avec l’existence de l’Etat d’Israël patrie du peuple Juif, et la création de l’Etat de Palestine, patrie du peuple palestinien.

Les fondements.

6. Un règlement juste du problème des réfugiés palestinien, en accord avec la résolution 242 du Conseil de sécurité des Nations unies doit conduire à l’application de la résolution 194 de l’Assemblé générale des Nations unies (Position palestinienne).

Le retour, le rapatriement et la réinstallation.

7. Depuis 1948, les aspirations des Palestiniens se sont exprimées dans le double principe du « Droit au retour » et de la création d’un Etat palestinien indépendant, tirant leur base du droit international. La réalisation des aspirations du peuple palestinien, comme il est reconnu dans cet accord, inclut l’exercice de leur droit à l’autodétermination et une solution juste et globale pour les réfugiés palestiniens, fondée sur la résolution 194 de l’Assemblé générale des Nations unies qui assure leur retour et garantit le bien-être et la sécurité des réfugiés, répondant au problème des réfugiés dans toutes ses dimensions.

8. En ce qui concerne le retour, le rapatriement et la réinstallation, chaque réfugié devra s’inscrire dans l’un des programmes suivants, remplissant ainsi la clause de la résolution 194 de l’Assemblée générale des Nations unies :

a. Vers Israël - dans la limite convenue de XX [le document ne comporte aucun nombre.- NDLR] réfugiés, la priorité étant accordée aux réfugiés palestiniens qui vivent actuellement au Liban. L’Etat d’Israël reconnaît son engagement moral pour la résolution rapide du problème de la population réfugiée des camps de Sabra et de Shatila.

b. Vers le territoire israélien échangé. Dans ce cas, les infrastructures devront être préparées pour accueillir des réfugiés dans les zones souveraines de l’Etat d’Israël qui devront passer sous souveraineté palestinienne dans le cadre d’un programme de développement d’ensemble.

c. Vers l’Etat de Palestine : les réfugiés palestiniens peuvent exercer leur retour sans aucune restriction vers l’Etat de Palestine, patrie du peuple palestinien, en accord avec ses lois et sa législation nationales.

d. La réhabilitation dans les pays hôtes actuels. Dans ce cas, la réhabilitation doit être immédiate et totale.

e. La réinstallation dans un pays tiers : la réinstallation volontaire dans un pays tiers qui exprime sa volonté et sa capacité à absorber les réfugiés palestiniens. Définition d’un réfugié.

9. Voir article 6 du texte palestinien comme une Position palestinienne.

Réparations et réhabilitation.

10. Chaque réfugié pourra s’adresser, pour les programmes de réparation et d’assistance, à la réhabilitation dans les conditions indiqués dans les articles XX. Dans ce but, une commission internationale et un fonds international seront créés (Articles ci-dessous) qui auront la pleine et entière responsabilité pour l’application de la résolution du problème des réfugiés dans tous ses aspects, y compris la collecte et la vérification des réclamations, et de l’attribution et de la dépense des ressources. Les programmes respecteront les principes suivants :

a. Ces programmes devront accorder des réparations financières et en nature pour le déplacement (souffrance morale - basée sur la position palestinienne) et les pertes matérielles, et permettre une croissance économique des communautés. Le double objectif d’une justice historique pour chacun et d’un développement économique commun devra guider l’élaboration de ces programmes.

b. Les programmes de réparation devront être conçus selon un double critère, individuel d’une part et selon la nature des réclamations, les demandes individuelles étant traitées selon une procédure rapide (comme détaillé dans l’article XX ci-dessous), et devront être gérés selon un registre complet et définitif des réclamations de biens pour être compilés par une émanation spéciale de la commission et du fonds internationaux.

c. Les programmes de réhabilitation et de réparation feront partie intégrante des efforts nécessaires pour promouvoir le développement économique et la cohésion sociale à la fois des individus concernés, et des communautés et sociétés dans lesquelles ils vivent ou se réinstallent, permettant ainsi différentes modalités pour l’assistance (à détailler).

d. Les réparations pour les pays hôtes seront en accord avec l’article XX ci-dessous.

e. La communauté internationale et l’Etat d’Israël seront les principaux donateurs du fonds international jusqu’à un plafond convenu pour chacun. Les biens immobiliers israéliens qui resteront dans l’Etat de Palestine après le retrait israélien seront transférés pour devenir les biens du Fonds international remplaçant ainsi un montant de XX $, constituant une part intégrale de la totalité de la contribution de XX$.

Les pays hôtes.

11. Les pays ayant accueilli les réfugiés recevront une réparation pour les coûts significatifs qu’ils ont supporté en accueillant les réfugiés. Les coûts et investissements futurs de réhabilitation seront évalués selon les détails de cet accord, à travers des arrangements bilatéraux entre les pays hôtes et la Commission internationale.

La Commission internationale.

12. La Commission internationale sera constituée de l’Etat de Palestine, des pays hôtes, d’Israël et des membres de la communauté internationale, y compris des Nations unies, de la Banque mondiale, de l’Union européenne et du G-8, comme de toute autre institution appropriée. La Commission internationale aura la pleine et entière responsabilité concernant la résolution du problème des réfugiés dans tous ses aspects. Le mandat, la structure et le mode d’opération de la commission internationale seront détaillés dans cet accord.

United Nation Reliefs and Works Agency for Palestinian Refugees in the Near East (UNRWA)

13. La fin progressive de l’UNRWA devra se faire selon un calendrier précis pour être accepté par les deux parties et ne devra pas excéder cinq ans. L’étendue des services de l’UNRWA devrait évoluer de façon appropriée selon l’avancement de la réalisation de cet accord (la première phase inclura le transfert des services et des fonctions administratifs de l’UNWRA vers les gouvernements des pays-hôtes et les modalités pour le transfert des fonctions appropriées vers la Commission internationale de même que l’interruption du statut des camps de réfugiés palestiniens - Nouveau texte palestinien qui sera suggéré).

La priorité des réfugiés libanais.

14. La préférence dans tous les programmes ci-dessus doit être accordée aux réfugiés palestiniens du Liban.

Les anciens réfugiés juifs

15. Bien que le sujet des réparations aux anciens réfugiés juifs par les pays arabes ne fait pas partie de l’accord bilatéral israélo-palestinien, en reconnaissance de leurs souffrances et pertes, les parties s’engagent à coopérer dans la recherche d’une solution juste et équitable à ce problème.

La fin des réclamations

16. Les parties acceptent que les modalités ci-dessus constituent une réalisation complète et finale de l’article 11 de la résolution 194 de l’Assemblée générale des Nations unies du 11 décembre 1948 et considèrent que l’application convenue de ces programmes et les mesures détaillés ci-dessus constituent un règlement total et irrévocable du problème des réfugiés palestiniens dans toutes ses dimensions. Aucune autre réclamation ou exigence soulevée concernant ce sujet ne pourra être faite par les deux parties. Après l’application de ces articles, il n’y aura plus aucun individu ayant le statut de réfugié palestinien.

29 août 2001
""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Il me semble que c'est pourtant bien écrit dans ce texte israelien.... il y a des réfugiés palestiniens et israel reconnait sa part de responsabilité dans cette situation.
Alors pourquoi le nier?
Maintenant, j'aimerais bien comprendre pourquoi cela ne s'est pas fait? pourquoi ces propositions n'ont pas été appliquées???




Avatar du membre
moez
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 531
Enregistré le : mar. 14 mars 2006 08:00
Contact :
Status : Hors ligne

Message non lu par moez » dim. 11 juin 2006 23:42

http://www.sefarad.org/desinfo/20020226.html

tu trouveras tout sur le lien


Image

Avatar du membre
moez
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 531
Enregistré le : mar. 14 mars 2006 08:00
Contact :
Status : Hors ligne

Message non lu par moez » lun. 12 juin 2006 03:09

LES FONDEMENTS DE LA HAINE DU JUIF

Par Bertrand RAMAS-MUHLBACH pour Guysen Israël news

Lundi 12 juin 2006 à 00:27


Le Président de l’Autorité Palestinienne déploie tous ses efforts pour pacifier les relations entre palestiniens et israéliens jusqu’à organiser un référendum au sein de la population palestinienne concernant une reconnaissance implicite de l’Etat d’Israël.


Toutefois, la question peut se poser de savoir si les initiatives de Monsieur Mahmoud Abbas sont le résultat d’une démarche individuelle ou si il existe bien une adhésion majoritaire de la population palestinienne à ce projet.

En effet, La réalité quotidienne israélienne ne confirme pas l’existence d’un véritable consensus du coté palestinien sur la nécessité de mettre un terme à la logique de guerre qui prévaut depuis toujours.

Outre les divergences de vues qui opposent Monsieur Mahmoud Abbas à son premier ministre membre du HAMAS sur la question, l’Etat d’Israël doit, jour après jour, se protéger d’agressions prenant la forme d’attaques à l’arme blanche, de tirs de roquettes qassam, de tentatives d’infiltrations de palestiniens armés, de candidats au suicide, de poses de colis piégés, de tirs essuyés par les militaires ...et ce, de manière ininterrompue....

La multiplicité des agressions commises par des palestiniens, conduit à s’interroger sur le point de savoir s’il n’existe pas, aux antipodes de la volonté de paix, une haine érigée en système du peuple palestinien à l’égard des juifs.

L’analyse des valeurs qui prévalent sur la bande de GAZA et en JUDEE SAMARIE révèle qu’il existe dans la structuration de la personnalité des palestiniens une organisation de la haine du juif, véritable raison d’être des individus dont le fondement présente une double nature : laïque d’une part (I) et religieuse d’autre part (II)

I LES FONDEMENTS LAICS DE LA HAINE DU JUIF.

Le phénomène politique palestinien s’est construit autour de la nécessité de chasser les juifs de Palestine.

Dans un premier temps, Yasser ARAFAT a créé le Fatah en 1959, dont le nom a pour origine étymologique « d'Al-Filastini d'Al-Watani d'Al-Tahrir de Harakat » qui signifie « mouvement national palestinien de libération » et dont l’idéologie repose sur la nécessité de libérer la Palestine de toute présence juive.

Cette branche politique a finalement été intégrée au sein de l’OLP (organisation de libération de la Palestine) dont la charte, approuvée le 17 juillet 1968, précise les buts de l’organisation au regard de l’éviction des juifs de Palestine (A) tout en fournissant les justifications morales et religieuses de cette nécessité (B).

A LA NECESSITE D ’EVINCER LES JUIFS DE PALESTINE

L’OLP, comme son nom l’indique, a pour vocation, de parvenir à une libération de la Palestine. L’organisation s’est dotée d’une Charte qui consacre le droit pour les palestiniens de revenir en Palestine (1°) en rappelant que l’unique moyen d’y parvenir consiste dans la lutte armée (2°).

1° le droit au retour des palestiniens en Palestine

L’article 3 de la Charte OLP pose que le peuple arabe palestinien possède le droit légal au retour à leur foyer.

En réalité, il semble que le fondement de ce droit sur le plan international, repose sur la combinaison des articles 194 de l’assemblée générale des nations unies et de l’article 1 de la charte de l’OLP.

La résolution 194 de l’assemblée générale des nations unies du 11 décembre 1948 stipule « qu'il y a lieu de permettre aux réfugiés qui le désirent, de rentrer dans leurs foyers et de vivre en paix avec leur voisins... ».

Pour sa part, l’article 1 de la charte de l’OLP n’a pas manqué de poser que « la Palestine est le foyer du peuple arabe palestinien ».

En réalité, la notion de « foyer » n’est pas exactement la même dans les deux textes.

Pour ce qu’il en est de l’article 194 de la résolution de 1948, le terme « les foyers » concernait les « endroits où les palestiniens habitaient » puisque le mot « foyers » est employé au pluriel s’agissant du foyer respectif de chaque palestinien concerné en 1948.

De son coté, l’article 1 de la Charte OLP, en posant que la Palestine est le « foyer » du Peuple Palestinien, permet une conception extensive de la notion de foyer non prévu par la résolution 194.

Dès lors, la combinaison de la résolution 194 du 11 décembre 1948 et de l’article 1 de la Charte de l’OLP, permet de créer, artificiellement et faussement, un droit international du retour des palestiniens (article 3 charte OLP) sur une assiette territoriale précise en l’occurrence : « les frontières de la Palestine sous le mandat britannique qui est une unité territoriale indivisible. » (Article 2 Charte OLP).

Par ailleurs, pour que ce droit se perpétue de générations en générations, il a été posé que ce droit serait transmissible aux enfants (article 4 charte OLP) dans la mesure où « L'occupation sioniste et la dispersion du peuple arabe palestinien, à travers les désastres qui lui sont incombés, ne lui ont pas fait perdre leur identité palestinienne » (même article).

Les générations palestiniennes qui se succèdent ne doivent donc pas oublier que chaque israélien est un occupant sans droit ni titre et que la phase actuelle de l’histoire « est celle d'une lutte nationale (watani) pour la libération de la Palestine. » (Article 8 charte OLP), en l’occurrence, une lutte armée.

2° la lutte armée

L’obligation de combattre est reprise de façon récurrente dans la charte qui rappelle, notamment dans l’article 9, que si la période de combats actuels est une étape avant un retour à l’accalmie, « La lutte armée constitue la seule façon de libérer la Palestine. ».

Sur ce point, le combat est focalisé sur les forces du sionisme et de l’impérialisme (article 8) en vue d’une « la libération » du pays permettant un « retour sur cette terre... pour exercer l'autodétermination et sa souveraineté sur ce pays. (Article 9 charte OLP).

Les moyens techniques d’y parvenir reposent essentiellement sur l’action de commando qui « constitue le coeur de la guerre populaire de libération de la Palestine ». (article 10 charte de lOLP).

Bien évidemment, à chaque instant de leur existence, les palestiniens ne doivent jamais oublier les maîtres mots du combat : « unité nationale (wataniyya), mobilisation nationale (qawmiyya) et libération. » (article 11 charte de l’OLP).

Quoiqu’il arrive, les palestiniens ne sont pas isolés dans ce combat : Ils font partie de la nation arabe (article 12, 13 et 14) également tenue, conformément à l’article 15 de la Charte, de participer au devoir d’éviction des juifs dans la mesure où « La libération de la Palestine, d'un point de vue arabe, est un devoir national (qawmi) ......et vise à l'élimination du sionisme de la Palestine... ».

Pour que chaque palestinien ne perde pas de vue cet objectif, la Charte de l’OLP prévoit dans son article 7, « une éducation des individus palestiniens dans un esprit révolutionnaire » et, s’agissant « d’un devoir national », l’obligation pour les palestinien de sacrifier leur richesse et leur vie afin de reconquérir le pays et d'amener à sa libération (même article).

La nécessité d’évincer se justifie moralement et idéologiquement.

B LE BIEN FONDE DE CETTE EVICTION

Le droit de chasser les juifs de la terre palestinienne relève de considérations morales et religieuses (1°) mais également de l’absence de droit des juifs sur la terre (2°).

1° les justifications morales et religieuses de l’éviction

La guerre de libération se justifie pour différents motifs relevant de considérations spirituelles humaines ou internationales.

Sur un plan spirituel, la guerre n’est pas une finalité : ce qui importe c’est de redonner à la terre sainte « une atmosphère de sécurité, de tranquillité et de garantir la liberté de religion et la visite des lieux saint sans discrimination de race de couleur et de religion » (Article 16 Charte OLP).

Sur un plan humain, il convient de restituer aux palestiniens les droits fondamentaux dont ils ont été bafoués et sur ce point, la libération de la Palestine « rendra à l'individu palestinien sa dignité, sa fierté, et sa liberté. »(Article 17 Charte OLP)

Enfin, Sur un plan international, la libération de la Palestine permettra une restauration des droits légitimes du Peuple Palestinien désireux de « l'amitié de tous les peuples ». A cet effet, il est sollicité le concours de tous les états « partisan de la liberté, de la paix » (article 18 Charte OLP).

Ces considérations philosophiques sont d’autant plus admissibles que les juifs ne disposent d’aucun droit sur la terre.

2° l’absence de droit des juifs sur la terre de Palestine

L’éviction se justifie également en raison de l’absence de droit des juifs sur la terre.

Aussi, toutes les étapes politiques de la constitution de l’Etat d’Israël, sont-elles rejetées en bloc par les palestiniens.

Tout d’abord, « la partition de la Palestine en 1947 et l'établissement de l'état d'Israël sont entièrement illégaux » (article 19 Charte OLP) puisque :

- contraire à la volonté du peuple palestinien

- contraire à ses droits naturels

- et incohérents au regard des principe sur le droit à l’autodétermination (même article)

Plus généralement, la charte de l’OLP dans son article 20 précise que « la Déclaration de Balfour, le Mandat pour la Palestine, et tout ce qui a été fondé sur eux, sont déclarés nul et non-avenus ».

Un tel article permet de nier en bloc tout droit aux juifs sur la terre d’Israël.

Notons toutefois que cet article dessert également les palestiniens car si le mandat pour la Palestine et « nul et non avenu », les frontières de la Palestine telles que définies dans l’article 2 de la Charte de l’OLP le sont également.

Cet article stipule, rappelons le, que « la Palestine, avec les frontières qui étaient les siennes sous le mandat britannique, est une unité territoriale indivisible. »

En tout état de cause, la charte de l’OLP considère que « les prétentions à des liens historiques et religieux des Juifs avec la Palestine sont incompatibles avec les faits historiques » car le judaïsme, en tant que religion, ne saurait constituer une nationalité indépendante. (Article 20 Charte OLP)

En outre, l’Etat d’Israël a d’autant moins le droit d’exister que « Le sioniste est raciste et fanatique dans sa nature, agressif, expansionniste, colonial dans ses buts, et fasciste dans ses méthodes. » (article 21 Charte OLP)

D’ailleurs, la naissance de l’Etat d’Israël avait pour unique finalité de combattre les espoirs de libération, d'unité, et de progrès de la nation arabe. » (même article)

Aussi, l’humanité doit prendre en considération cette supercherie que constitue la présence juive sur la terre de Palestine et le besoin de sécurité et de paix, ainsi que le besoin de justice et de droit, requiert de tous les états de considérer le sionisme comme un mouvement illégitime (Article 23 Charte OLP).

Bien évidemment, pour sa part, le peuple palestinien est animé de valeurs morales très fortes et croit dans « les principes de justice, de liberté, de souveraineté, d'autodétermination, de dignité humaine, et dans le droit de tous les peuples à exercer ces principes. » (Article 24 Charte OLP)

... Il ressort de tout ceci que les principes contenus dans la charte de l’OLP s’opposent à la reconnaissance par les palestiniens de l’Etat d’Israël à moins que le Peuple palestinien ne décide d’une abrogation pure et simple de la charte de l’OLP.

Ceci a été envisagé partiellement par Monsieur ARAFAT à l’occasion des accords d’Oslo de 1993 lorsqu’il a déclaré que l’appel à la destruction de l’Etat d’Israël était caduc.

En réalité, cette décision isolée n’a pas conduit à abroger la charte car le dernier article de ce document prévoit que toute modification du texte suppose un vote à la majorité des deux tiers des membres du congrès national de l’OLP ( article 33 de la charte OLP).

En tout état de cause, une telle abrogation ne serait pas suffisante car si le palestinien ne trouve pas de fondements laïcs pour haïr le juif, il lui reste les fondements religieux.

II LES FONDEMENTS RELIGIEUX DE LA HAINE DU JUIF

Le coran contient un certain nombre d’assertions désobligeantes à l’endroit de la communauté juive permettant de considérer le juif tel un imposteur.

Eu égard à l’ancienneté du texte, il était nécessaire d’actualiser le message et les principes du texte sacré.

La charte du HAMAS datant du 18 août 1988 a cette vocation et confirme, en tant que de besoin, la nécessité de chasser les juifs de Palestine.

Le Hamas dont l’origine étymologique est Harakat al-Muqawama al-Islamiya c'est-à-dire « mouvement de résistance islamique » est le bras armé des Frères Musulmans en Palestine (article 2 de la charte HAMAS).

La charte du HAMAS définit son objectif, en l’occurrence, le renversement de l'État juif d'Israël par une République islamique théocratique sur l'ensemble de la Palestine et fournit les moyens à cet effet en donnant « le bras à tous ceux qui mènent le jihad pour la libération de la Palestine. » (Introduction de la charte HAMAS).

Sur la base des principes coraniques, l’islamiste doit reprendre la Palestine (A) à l’aide de moyens techniques adaptés pour ce faire (B).

A L’INJONCTION DE REPRENDRE LA PALESTINE

Le Mouvement de la Résistance Islamique est un mouve­ment palestinien spécifique qui fait allégeance à Dieu, fait de l'islam sa règle de vie et oeuvre à planter l'étendard de Dieu sur toute parcelle de la Palestine (article 6 charte du HAMAS)

Ce mouvement apporte la vérité du coran tel que rappelé dans l’article 3 de la charte du HAMAS :"Tout au contraire : Nous lançons contre l'erreur la Vérité qui lui écrase la tête, et voilà que l'erreur disparaît" (21,18). Et se fixe comme objectif de « Combattre le Mensonge, le dé­faire et le détruire pour que règne la Vérité, que les patries soient restituées » (article 9 charte de HAMAS).

La Palestine, terre musulmane, doit être libérée (1°) dans la mesure où juifs sont des imposteurs (2°).

1° la Palestine est une terre musulmane

Dans l’Islam, il n’existe pas de séparation entre le religieux et le profane car « ce qui est dans les cieux et sur la terre appartient à Dieu » (sourate 4, verset131, 132).

Aussi, les dimensions temporelles et spirituelles sont indissociables et le monde musulman est-il divisé en deux parties : la terre de l’Islam (régie par la Sharî’a, ou encore loi de Dieu), et la terre de l’ignorance et de la contradiction, qui n’est pas musulmane.

Dieu a envoyé son Messager (Muhammad) avec la Direction et la Religion de vérité pour la faire triompher de toute autre religion (sourate 48, verset 28).

L’islamiste est donc détenteur de la Vérité insusceptible de remise en cause et son choix d’adhérer au HAMAS est tout à fait compatible dans la mesure où, Le Mouvement de la Résistance Islamique fait de l'islam sa règle de vie; c'est sa profession de foi et sa reli­gion (article 36 charte du HAMAS).

Pour ce qu’il en est de la Palestine, l’article 11 de la Charte du HAMAS rappelle qu’elle est une terre islamique waqf [de main-morte] pour toutes les générations de musulmans jusqu'au jour de la résurrection, et que, parmi les missions, l’Organisation de Libération de la Palestine est la plus intime des intimes du Mouvement de la Libération Islamique. (Article 27 Charte du HAMAS).

Le palestinien membre du HAMAS doit « planter l'étendard de Dieu sur toute parcelle de la Palestine » (article 6 Charte du HAMAS) car il est fait obligation aux fondamentalistes de reprendre les terres qui ont précédemment été des terres d’Islam et « chasser d’où ils auront été chassés » (sourate 2, verset 190-92)).

Les autres religions doivent pour leur part s'abstenir de concurrencer l'islam dans sa souveraineté sur cette région car le jour de leur propre souveraineté serait celui des massacres, de la torture et de l'exode. (Article 31, charte du HAMAS).

En tout état de cause, les juifs ne sont que des imposteurs.

2° le juif est un imposteur

Selon l’article 28 de la charte du HAMAS « L'invasion sioniste est une invasion cruelle qui ne recule devant aucun procédé mais utilise tous les moyens vils et corrompus pour réaliser ses aspirations »

Le juif est particulièrement habile pour isoler le peuple palestinien « par un mouvement subtil et une planification étudiée » article 32 charte du HAMAS)

Face à cette perfidie du peuple juif sioniste, Le Mouvement de la Résistance Islamique se présente comme « un mouve­ment humaniste [insâniyya]. Il veille au respect des droits de l'homme et se conforme à la tolérance de l'islam en ce qui concerne les disciples des autres religions » ( article 31 charte du HAMAS).

D’ailleurs, le fondamentaliste palestinien est parfaitement désintéressé « il ne cherche ni un prestige personnel, ni un gain matériel, ni une position sociale » (article 36 charte du HAMAS).

Si le palestinien ne trouve pas suffisamment de justifications sur la nature spécifique du juif, il lui revient de reprendre le Coran qui dit des juifs que :

- « un certain nombre d’entre eux altèrent sciemment la parole de Dieu après l’avoir comprise »(sourate 2, verset 75),

- « ils enroulent leur langue avec l’écriture » (sourate 23, verset 30-32),

- ils « occultent les versets qui les gênent » (sourate 3, verset 78 ; sourate 4, verset 46 ; sourate 5, verset 13).

- « ils embrouillent les mots et calomnient la Vraie Religion ».

- D’ailleurs « Dieu les a maudit à cause de leur incrédulité » (sourate 4, verset 46).

C’est la raison pour laquelle les gens du Livre doivent être dominés par les Arabes et avoir le statut Dhimmi, tenu d’acquitter un impôt qui est « le prix qu’ils auront à payer parce qu’ils ont renié les signes de Dieu » (sourate 3, verset 112).

La charte du HAMAS a envisagé divers moyens pour la réalisation de l’objectif.

B LES MOYENS TECHNIQUES DE LA REPRISE DE LA TERRE

Le mouvement de la résistance islamique dispose de moyens

1° le jihad

Les fondamentalistes islamistes ne sont pas enclins à accepter les modes préconisés par le monde occidental de résolution des conflits.

Pire, les initiatives de paix internationales « vont à l'encontre de la profession de foi du Mouvement de la Résistance Islamique » (article 13 charte du HAMAS).

Dans le coran lui-même, il n’est pas indispensable de parvenir à la paix si la guerre semble gagnée : « ne soyez points faibles et n’appelez point à la Paix lorsque vous êtes les plus forts et que Dieu est avec vous ! il ne vous privera point du bénéfice de vos œuvres » (sourate 47, verset 35).

Alors l’islamiste doit comprendre qu’Il est une dialectique dans l’avènement d’un monde gouverné par la Sharî’a dont le Mouvement de la Résistance Islamique n’est qu’un « des épisodes du jihad mené contre l'invasion sioniste » (article 7 de la charte du HAMAS)

Le jihadiste est entièrement dévoué à la cause de l’Islam car « Dieu est son but, l'Apôtre son modèle, le Coran sa constitution, le jihad son chemin et la mort sur le chemin de Dieu la plus éminente de ses espérances »

La mort joue un rôle très important dans l’avènement de ce monde gouverné par la Sharî’a.

L’article 15 de la charte du HAMAS est très explicite sur ce point :

"Par celui qui possède l'âme de Muhammad dans ses mains, je m'engage à combattre sur le chemin de Dieu; je tuerai et combattrai, je tuerai et combattrai, je tuerai" (article 15 de la charte du HAMAS)

c’est d’ailleurs le sort réservé aux infidèles :

« Combattez ceux qui ne s’interdisent pas ce que Dieu et son prophète ont défendu, ceux qui, parmi les gens du Livre ne professent pas la Vraie Religion ; combattez les jusqu’à ce qu’il paient le tribu et qu’ils se soumettent » (sourate 9, verset 29).

Pour ceux qui se soumettent, la conversion n’est d’ailleurs pas une garantie définitive de tranquillité. Ils doivent prendre garde à d’éventuels écarts qui les priverait de toute protection :

« S’ils sombrent de nouveau dans l’infidélité, tuez les partout où vous les rencontrerez. Ne prenez chez eux ni ami ni auxiliaire » (sourate 4, verset 89).

Conformément à cet objectif le fondamentaliste sera assister de Dieu « o croyants si vous faites triompher la cause de Dieu, il vous assistera et affermira vos pas. » (sourate 47, verset 7).

Il n’est en réalité que la main de Dieu qui observe comment chacun se comporte et doit rendre coup pour coup aux ennemis de l’Islam « car Dieu est plus fort qu’eux et ses châtiments sont plus terribles ». (sourate 4, verset 84).

Si le fondamentaliste meurt, sa mort reste sans importance « que ceux qui veulent échanger la vie présente contre celle de l’Au-delà combattent dans le chemin de Dieu. Qu’ils succombent ou qu’ils soient vainqueurs nous leur accorderons une généreuse récompense. » (sourate 4, verset 74).

Inversement, si son acte cause la mort, il n’est pas responsable.

« Ce n’est pas vous qui les avez tué, c’est Dieu. Ce n’est pas toi qui lançais, c’est Dieu pour éprouver les croyants par une belle épreuve » (sourate 8, verset 17.18).

2° le rôle de la femme

La femme palestinienne joue un rôle important dans la transmission des valeurs du Mouvement de la Résistance Islamique notamment « le maintien de la maison, l'instruction des enfants quant aux concepts et va­leurs morales fondées sur l'islam » (article 18 de la charte du HAMAS).

En effet, le patriotisme [al-wataniyya], est un article de la profes­sion de foi ['aqîda] religieuse (article 12 de la charte du HAMAS) et la libération de la terre est une obligation religieuse individuelle qui incombe à tout musulman où qu'il soit (article 14 de la charte du HAMAS) tout comme le combat dès que les ennemis usurpent une terre qui appar­tient aux musulmans (article 15 de la Charte du HAMAS)

Or, l'éducation des jeunes générations islamiques dans la région est « une éducation islamique fondée sur l'accomplissement des obligations religieuses », et « une l'étude conscientisée du Livre de Dieu » (article 16 de la charte du HAMAS).

Sur ce point, la femme musulmane a un rôle qui n'est pas inférieur à celui de l'homme puisqu’elle doit être « l'usine à hommes » (article 17 de la charte du HAMAS)...

....

Il résulte de tout ceci que les déclarations d’intention de Monsieur Mahmoud Abbas ne sauraient suffire à pacifier la région sans une remise ne question des valeurs fondamentales de l’Islam qui cultivent la haine du juif.

L’église catholique, pendant la période des conciles dits de VATIACAN II, a remis en question le statut des juifs antérieurement considérés comme un peuple déicide.

Il conviendrait pour l’Islam d’engager un processus similaire faute de quoi, Monsieur Mahmoud Abbas ne pourra rêver d’une coexistence pacifique des peuples juifs et palestiniens.


Image

lala
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 82
Enregistré le : mar. 17 juil. 2007 08:00
Status : Hors ligne

l'amitie musulman-non musulman peut elle existe?

Message non lu par lala » lun. 27 août 2007 21:12


يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تَتَّخِذُواْ الْيَهُودَ وَالنَّصَارَى أَوْلِيَاء بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاء بَعْضٍ وَمَن يَتَوَلَّهُم مِّنكُمْ فَإِنَّهُ مِنْهُمْ إِنَّ اللّهَ لاَ يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ

5.51. ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes
.


"Dans tous les cas, mariez-vous. Si vous tombez sur une bonne épouse, vous serez heureux; et si vous tombez sur une mauvaise, vous deviendrez philosophe, ce qui est excellent pour l'homme." Socrate


Avatar du membre
Satan
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1974
Enregistré le : lun. 23 avr. 2007 08:00
Localisation : USA
Status : Hors ligne

Re: l'amitie musulman-non musulman peut elle existe?

Message non lu par Satan » lun. 27 août 2007 22:16

lala a écrit :
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تَتَّخِذُواْ الْيَهُودَ وَالنَّصَارَى أَوْلِيَاء بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاء بَعْضٍ وَمَن يَتَوَلَّهُم مِّنكُمْ فَإِنَّهُ مِنْهُمْ إِنَّ اللّهَ لاَ يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ

5.51. ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes
.
A part les hadiths qui sont innombrables à propos de ce sujet,il y'a d'autre versets:


Coran 3: 118-120
"O vous qui croyez ! Ne prenez pas pour bitaanah (conseillers, consultants, protecteurs, aides, amis, etc.) ceux qui sont en dehors de votre religion (paiens, Juifs, Chrétiens, et hypocrites) car ils ne manqueront pas de faire de leur mieux pour vous corrompre. Ils veulent vous faire beaucoup de mal. La haine est déjà montée à leurs lèvres, mais ce que cachent leurs poitrines est bien pire. Bien sûr nous vous avons éclairé sur les aayaat (preuves, évidence, verset), si vous comprenez. Voyez ! Vous êtes cerux qui les aimez mais ils ne vous aiment pas, et vous croyez dans toutes les Ecritures [c'est à dire vous croyez dans le Tawraat et le Injil, alors qu'ils ne croient pas ne croient pas en notre Livre (Le Coran). Et lorsqu'ils vous rencontrent, ils disent : "Nous croyons". Mais quand ils sont seuls, de rage ils se mordent le bout des doigts à votre sujet. Diters : "Mourrez dans votre rage. Certinament Allah connaît tout ce qui est dans le coeur. " Si du bien vous arrive, cela les afflige, mais si du mal vous arrive, ils s'en réjouissent.Mais si vous êtes endurants et vous comportez en piété,leur manigance ne vous causera de mal en quoi que se soit.Dieu cerne,vraiment,tout ce qu'ils font."

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آَمَنُوا لَا تَتَّخِذُوا بِطَانَةً مِنْ دُونِكُمْ لَا يَأْلُونَكُمْ خَبَالًا وَدُّوا مَا عَنِتُّمْ قَدْ بَدَتِ الْبَغْضَاءُ مِنْ أَفْوَاهِهِمْ وَمَا تُخْفِي صُدُورُهُمْ أَكْبَرُ قَدْ بَيَّنَّا لَكُمُ الْآَيَاتِ إِنْ كُنْتُمْ تَعْقِلُونَ (118) هَا أَنْتُمْ أُولَاءِ تُحِبُّونَهُمْ وَلَا يُحِبُّونَكُمْ وَتُؤْمِنُونَ بِالْكِتَابِ كُلِّهِ وَإِذَا لَقُوكُمْ قَالُوا آَمَنَّا وَإِذَا خَلَوْا عَضُّوا عَلَيْكُمُ الْأَنَامِلَ مِنَ الْغَيْظِ قُلْ مُوتُوا بِغَيْظِكُمْ إِنَّ اللَّهَ عَلِيمٌ بِذَاتِ الصُّدُورِ (119) إِنْ تَمْسَسْكُمْ حَسَنَةٌ تَسُؤْهُمْ وَإِنْ تُصِبْكُمْ سَيِّئَةٌ يَفْرَحُوا بِهَا وَإِنْ تَصْبِرُوا وَتَتَّقُوا لَا يَضُرُّكُمْ كَيْدُهُمْ شَيْئًا إِنَّ اللَّهَ بِمَا يَعْمَلُونَ مُحِيطٌ


sourat3 verset 100:
" ô les croyants ! Si vous obéissez à un groupe de ceux auxquels on a donné le Livre, il vous rendra mécréants après vous ayez eu la foi.

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آَمَنُوا إِنْ تُطِيعُوا فَرِيقًا مِنَ الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ يَرُدُّوكُمْ بَعْدَ إِيمَانِكُمْ كَافِرِينَ


Al-i'Imran - 3.149. ô les croyants ! Si vous obéissez à ceux qui ont mécru, il vous feront retourner en arrière. Et vous reviendrez perdants.

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آَمَنُوا إِنْ تُطِيعُوا الَّذِينَ كَفَرُوا يَرُدُّوكُمْ عَلَى أَعْقَابِكُمْ فَتَنْقَلِبُوا خَاسِرِينَ


Coran 58: 22
"Vous ne trouverez personne qui croit en Allah et au Dernier Jour qui se lie d'amitié avec ceux qui s'opposent à Allah et à son Messager,fussent-ils leurs pères ou leurs frères ou leurs clans..."

لَا تَجِدُ قَوْمًا يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآَخِرِ يُوَادُّونَ مَنْ حَادَّ اللَّهَ وَرَسُولَهُ وَلَوْ كَانُوا آَبَاءَهُمْ أَوْ أَبْنَاءَهُمْ أَوْ إِخْوَانَهُمْ أَوْ عَشِيرَتَهُمْ


"Il existe une analogie entre la religion et la nevrose obsessionnelle. La religion est une sorte de névrose collective, les symptomes du névrosé sont symboliques et répétitifs."

mira
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2343
Enregistré le : mar. 12 juil. 2005 08:00
Status : Hors ligne

Re: l'amitie musulman-non musulman peut elle existe?

Message non lu par mira » mar. 28 août 2007 14:46

lala a écrit :
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تَتَّخِذُواْ الْيَهُودَ nوَالنَّصَارَى أَوْلِيَاء بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاء بَعْضٍ وَمَن يَتَوَلَّهُم مِّنكُمْ فَإِنَّهُ مِنْهُمْ إِنَّ اللّهَ لاَ يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ

5.51. ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes
.
Personnellement c'est le verset qui m'a pousse a m'interroger sur le Coran la toute premiere fois.

Je me trouvais en plein milieu de mon calvaire, et les seuls a m'avoir tendu la main, les seuls qui ont accepte de m'aider etaient des athees. Mes allies n'etaient pas que des juifs et des chretiens mais carrement des athées qui ne se genaient pas pour cracher sur Dieu.
Que pouvais je faire? A l'epoque j'etais musulmane et Allah devait bnien savoir que j'aurais donne n'importe quoi pour ne pas etre redevable a des gens qui ne le connaissent meme pas.

J'etais autant chagrinee qu'exasperee.
J'en voulais a ce dieu qui m'a contrainte a vivre sous le toit de gens qui ne le respectent meme pas et chez qui je ne pouvais faire la priere sans redouter de les heurter.
En outre, j'avais de l'affection pour ces gens , je leur etais attachee et c'etait plus fort que moi. Je les aimais tout athees qu'ils etaient...et ne pouvais faire autrement...
Allah ne pouvait pas me demander de leur tourner le dos apres tout ce qu'ils ont fait pour moi...et crioyez mioi ce n'est pas faute d'avoir chercher le soutien chez les miens a l'epoque - les musulmans-
Dieu peut tout exiger de moi sauf l'ingratitude et l'hypocrisie.

Je ne compte plus les nuits que j'ai passe a pleurer dans mon lit chez les athees..puis un jour j'ai compris...Dieu ne pouvait etre l'auteur d'un tel verset. Le Coran n'etait donc pas que divin..celui qui s'exprimait dans ce verset etait une creature sectaire inconsciente des realites de la vie certainement pas sage et omnipotente. Et puis Dieu ne peut etre schizophrene!

Dieu fait pas de difference entre ses creatures autrement il aurait envoye a la bonne musulmane que j'etais de bons musulmans mais surtout il n'aurait pas permis a des mecreants de donner comme des saints...je n'exagere pas : donner sans rien esperer..sans s'attendre a rien , ni justice ni recompense, ni paradis, ni chatiment..donner juste pour donner..donner juste pour l'amour du geste et des autres...il n'ya que des saints qui en soient capables...


Pour avoir cree des saints meme parmis les athees , Dieu ne peut les hair et tant pis pour ce Coran qui dit le contraire...
Dieu n'est donc pas sectaire quant au Coran je ferai mieux de le ranger dans un tiroir et d'aimer les gens sans retenue pour ce qu'ils sont et non pour leur croyance ou incroyance.. c'est ce que j'ai fait et je l'ai plus jamais regrette..c'est aussi la raison pour laquelle je suis incapable de rejoindre ces malades qui vomissent du musulman juste pour bien faire apostat....- heureusement ces minables sont rares, les apostats sont en general beaucoup plus intelligents, il ne vont se mettre a adopter les travers de la religion qu'ils ont quittee- ....mepriser un Musulman juste parce qu'il est Muusulman est non seulement une ineptie mais surtout une ionjustice...on dira ce qu'on voudra, laz plupart des musulmans valent dix fois mieux que leur religion et nous en remontraient sur le plan de l'ethique et des valeurs humaines...je le sais pour les avoir connus...
C'est pourquoi j'ai choisi d'aimer tout le monde y compris les Musulmans qui generalement ne savent meme pas ce que referme leur livres..comme mes pauvres parents....eux aussi ont leur saints comme leurs bandits je ne vois donc pas au nom de quoi je devrais les exclure ...puis les gens a qui je dois tout apres Dieu sont des musulmans , et des braves gens....j'ai donc choisi d'aimer les musulmans pour ce qu'ils sont - et beaucoup sont aussi braves que n'importe qui- et malgre ce en quoi ils croient ..biens qu'en fait ils ne savent meme pas en quoi ils croient....sache lala que la plupart ne savent meme pas qu'ils devraient rompre avec leur amis juifs chretiens ou athees...

et si tu leur dis ca, ils te regarderaient d'un oeil sceptique et te repliqueraient que cette interdiction ne pouvait que concerner les arabes de l'epoque de mahomet quand ils etaient en guere avec les juifs et les chretiens...ce n'est pas de la mauvaise foi de leur part. Tout simplement, ils ont grandi avec l'idee que ce livre est la parole de Dieu et bien sur comme nous tous ils ne concoivent pas qu'une divinite - si elle existe- puisse exiger le rejet de creatures juste parce qu'elles se sont trompes de prophete!


Mira


Je signale que je me désolidarise des propos racistes , musulmanophobes ou pro israeliens de certains intervenants.
J'ai utilisé le mot "youppin" en opposition à "muzz" car c'etait le seul moyen que j'ai trouvé pour réveiller des consciences complètement endormies. Le résultat n'est pas des plus concluants mais je ne regrette pas d'avoir essayé. Il va de soi que pour moi les deux sont aussi infâmes l'un que l'autre . Ce sont des injures qui ne visent que des personnes en particulier et jamais un groupe humain. Je demande pardon aux gens que j'aurais blessé sans le vouloir.

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus l'islam , je vous conseille de vous référer aux archives.

silveren
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 115
Enregistré le : mar. 10 juil. 2007 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par silveren » dim. 2 sept. 2007 16:47

Bonjour!
Je vous passe une fatwa traitant de l'amitié musulmans/ non-musulmans.
Surtout, ne rigolez pas! :lol: :lol:




Question: Est-il permis d'avoir comme ami un juif ? avant de me lancer dans cette amitié je voulais savoir la position de ma religion. merci d'avance


Répondue par Pr. Saud Ibn Abdullah Al-Fanissane
Il n'est pas permis au Musulman de prendre un infidèle comme ami, chrétien soit-il ou juif ou autre chose, au point de lui faire partager ses angoisses et ses espérances. Cela ne se fait qu'avec un musulman comme l'a dit le Messager d'Allah : "Ne prends pour ami qu'un croyant et ne dois manger ta nourriture qu'un pieux", car l'infidèle n'est digne ni de secret ni de confiance. Il convient de savoir que l'interdiction de prendre un juif comme ami ne signifie pas qu'il n'est pas permis de faire des transactions commerciales et autres avec lui, non cela est permis. L'amitié est interdite parce qu'elle entraîne l'affection qui à son tour implique l'alliance qui fait l'objet d'interdiction à travers cette parole d'Allah : {O les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes}[Sourate 5 Al-Ma'idah, verset 51]. En outre, l'une des obligations de l'amitié est l'obéissance à l'ami en ce qu'il ordonne comme l'a si bien dit le poète : "Certes l'aimant vis-à-vis de l'aimé est soumis". Allah Seul sait mieux.


islamtoday.com Supervisé par Cheikh Salman Al-Oadah


"La science est une lumière que la religion veut
éteindre".

vanityFair
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 545
Enregistré le : sam. 7 oct. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par vanityFair » dim. 2 sept. 2007 18:17

Ta fatwas est très interessante, car en même temps, elle dis qu'il ne faut pas être charitable avec un non musulman. Quand on te fait la manche, demandes d'abord si le mendiant est un bon musulman... C'est une bonne trouvaille.


"vous avez beau vous moderniser vous restez toujours dans votre culture crasse..." mira à propos des kabyles

Avatar du membre
goul
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 709
Enregistré le : mar. 17 oct. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par goul » dim. 2 sept. 2007 21:18

silveren a écrit :Bonjour!
Je vous passe une fatwa traitant de l'amitié musulmans/ non-musulmans.
Surtout, ne rigolez pas! :lol: :lol:




Question: Est-il permis d'avoir comme ami un juif ? avant de me lancer dans cette amitié je voulais savoir la position de ma religion. merci d'avance


Répondue par Pr. Saud Ibn Abdullah Al-Fanissane
Il n'est pas permis au Musulman de prendre un infidèle comme ami, chrétien soit-il ou juif ou autre chose, au point de lui faire partager ses angoisses et ses espérances. Cela ne se fait qu'avec un musulman comme l'a dit le Messager d'Allah : "Ne prends pour ami qu'un croyant et ne dois manger ta nourriture qu'un pieux", car l'infidèle n'est digne ni de secret ni de confiance. Il convient de savoir que l'interdiction de prendre un juif comme ami ne signifie pas qu'il n'est pas permis de faire des transactions commerciales et autres avec lui, non cela est permis. L'amitié est interdite parce qu'elle entraîne l'affection qui à son tour implique l'alliance qui fait l'objet d'interdiction à travers cette parole d'Allah : {O les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes}[Sourate 5 Al-Ma'idah, verset 51]. En outre, l'une des obligations de l'amitié est l'obéissance à l'ami en ce qu'il ordonne comme l'a si bien dit le poète : "Certes l'aimant vis-à-vis de l'aimé est soumis". Allah Seul sait mieux.


islamtoday.com Supervisé par Cheikh Salman Al-Oadah
http://www.islamtoday.net/french/show_d ... n_cat_id=4

C'est incroyable !!!

On se croirait au moyen âge !

Ensuite les musulmans viennent se plaindre de l'islamophobie ambiante, mais comment ne pas être islamophobe si l'islam prône ce genre d'apartheid ?



Avatar du membre
Satan
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1974
Enregistré le : lun. 23 avr. 2007 08:00
Localisation : USA
Status : Hors ligne

Message non lu par Satan » dim. 2 sept. 2007 21:44

Voilà des "Ahadith" qui montrent la haine de Mahomet envers les non-musulmans:

"L’apôtre d’Allah a dit :
- Aucun musulman ne mourra sans qu’Allah n’admette à sa place un juif ou un chrétien dans le feu de l’enfer." (récit d’Abu Burda, Muslim XXXVII 6666)

'Umar b. al-Khattib a entendu le Messager d'Allah (que la paix soit sur lui) dire : "J'expulserai les Juifs et les Chrétiens de la Péninsule Arabique et ne laisserai personne à part des Musulmans."(Sahih Muslim livre 19, Numero 4366)

Abu Huraira rapporte l'histoire suivante : Pendant que nous étions à la mosquée, l'Apôtre d'Allah vint et dit : "Allons voir les Juifs." Alors nous sortimes avec lui pour aller à Bait-al-Midras. Là le Prophète se leva et les appela, en disant : "Ô assemblée de Juifs ! Rendez-vous à Allah et vous serez saufs !" Ils dirent : "Tu as donné le message d'Allah, ô Aba-Al-Qasim." L'Apôtre d'Allah leur dit alors : "C'est ce que je veux ; embrassez l'Islam et vous serez saufs." Ils dirent : "Tu as donné le message d'Allah, ô Aba-Al-Qasim." L'Apôtre d'Allah leur dit alors : "C'est ce que je veux." Il répéta ses paroles pour la troisième fois, et ajouta : "Sachez que la terre est à Allah, et que je veux vous chasser de cette terre, donc quiconque parmi vous a une propriété qu'il la vende, sinon sachez que la terre est pour Allah et pour son Apôtre."
(Sahih boukhari Volume 9, livre 92, Numero 447)


Abu Huraira rapporte que l'Apôtre d'Allah a dit : "L'Heure ne viendra pas avant que vous vous battiez contre les Juifs. Un rocher derrière lequel un Juif sera caché dira : 'Ô Musulman ! Un Juif se cache derrière moi, tue-le. (sahih boukhari Volume 4, livre 52, Numero 177)

'Aisha et 'Abdullah bin 'Abbas rapportent qu'aux derniers moments de sa vie, l'Apôtre d'Allah couvrit son visage de sa 'khamisa', puis quand il eut chaud et manqua d'air, il l'ota de son visage et dit : "Qu'Allah maudisse les juifs et les chrétiens ; ils ont construit des lieux de prière sur la tombe de leurs Prophètes." (Sahih Boukhari Volume 1, livre 8, Number 427)

“Le Prophète a dit : [...]
- Allah m’a ordonné de brûler les Quraish.” (récit
d’Iyad ibn Him-ar, Muslim XL 6853)


"Il existe une analogie entre la religion et la nevrose obsessionnelle. La religion est une sorte de névrose collective, les symptomes du névrosé sont symboliques et répétitifs."

silveren
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 115
Enregistré le : mar. 10 juil. 2007 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par silveren » lun. 3 sept. 2007 12:44

Et après, ces muslims nous disent que l'Islam est une religion de tolérance!! :lol: :lol:


"La science est une lumière que la religion veut
éteindre".

diablotin
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1566
Enregistré le : sam. 4 févr. 2006 08:00
Localisation : Le zoo
Status : Hors ligne

Re: l'amitie musulman-non musulman peut elle existe?

Message non lu par diablotin » lun. 3 sept. 2007 13:48

mira a écrit :
lala a écrit :
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تَتَّخِذُواْ الْيَهُودَ nوَالنَّصَارَى أَوْلِيَاء بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاء بَعْضٍ وَمَن يَتَوَلَّهُم مِّنكُمْ فَإِنَّهُ مِنْهُمْ إِنَّ اللّهَ لاَ يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ

5.51. ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes
.
Personnellement c'est le verset qui m'a pousse a m'interroger sur le Coran la toute premiere fois.

Je me trouvais en plein milieu de mon calvaire, et les seuls a m'avoir tendu la main, les seuls qui ont accepte de m'aider etaient des athees. Mes allies n'etaient pas que des juifs et des chretiens mais carrement des athées qui ne se genaient pas pour cracher sur Dieu.
Que pouvais je faire? A l'epoque j'etais musulmane et Allah devait bnien savoir que j'aurais donne n'importe quoi pour ne pas etre redevable a des gens qui ne le connaissent meme pas.

J'etais autant chagrinee qu'exasperee.
J'en voulais a ce dieu qui m'a contrainte a vivre sous le toit de gens qui ne le respectent meme pas et chez qui je ne pouvais faire la priere sans redouter de les heurter.
En outre, j'avais de l'affection pour ces gens , je leur etais attachee et c'etait plus fort que moi. Je les aimais tout athees qu'ils etaient...et ne pouvais faire autrement...
Allah ne pouvait pas me demander de leur tourner le dos apres tout ce qu'ils ont fait pour moi...et crioyez mioi ce n'est pas faute d'avoir chercher le soutien chez les miens a l'epoque - les musulmans-
Dieu peut tout exiger de moi sauf l'ingratitude et l'hypocrisie.

Je ne compte plus les nuits que j'ai passe a pleurer dans mon lit chez les athees..puis un jour j'ai compris...Dieu ne pouvait etre l'auteur d'un tel verset. Le Coran n'etait donc pas que divin..celui qui s'exprimait dans ce verset etait une creature sectaire inconsciente des realites de la vie certainement pas sage et omnipotente. Et puis Dieu ne peut etre schizophrene!

Dieu fait pas de difference entre ses creatures autrement il aurait envoye a la bonne musulmane que j'etais de bons musulmans mais surtout il n'aurait pas permis a des mecreants de donner comme des saints...je n'exagere pas : donner sans rien esperer..sans s'attendre a rien , ni justice ni recompense, ni paradis, ni chatiment..donner juste pour donner..donner juste pour l'amour du geste et des autres...il n'ya que des saints qui en soient capables...


Pour avoir cree des saints meme parmis les athees , Dieu ne peut les hair et tant pis pour ce Coran qui dit le contraire...
Dieu n'est donc pas sectaire quant au Coran je ferai mieux de le ranger dans un tiroir et d'aimer les gens sans retenue pour ce qu'ils sont et non pour leur croyance ou incroyance.. c'est ce que j'ai fait et je l'ai plus jamais regrette..c'est aussi la raison pour laquelle je suis incapable de rejoindre ces malades qui vomissent du musulman juste pour bien faire apostat....- heureusement ces minables sont rares, les apostats sont en general beaucoup plus intelligents, il ne vont se mettre a adopter les travers de la religion qu'ils ont quittee- ....mepriser un Musulman juste parce qu'il est Muusulman est non seulement une ineptie mais surtout une ionjustice...on dira ce qu'on voudra, laz plupart des musulmans valent dix fois mieux que leur religion et nous en remontraient sur le plan de l'ethique et des valeurs humaines...je le sais pour les avoir connus...
C'est pourquoi j'ai choisi d'aimer tout le monde y compris les Musulmans qui generalement ne savent meme pas ce que referme leur livres..comme mes pauvres parents....eux aussi ont leur saints comme leurs bandits je ne vois donc pas au nom de quoi je devrais les exclure ...puis les gens a qui je dois tout apres Dieu sont des musulmans , et des braves gens....j'ai donc choisi d'aimer les musulmans pour ce qu'ils sont - et beaucoup sont aussi braves que n'importe qui- et malgre ce en quoi ils croient ..biens qu'en fait ils ne savent meme pas en quoi ils croient....sache lala que la plupart ne savent meme pas qu'ils devraient rompre avec leur amis juifs chretiens ou athees...

et si tu leur dis ca, ils te regarderaient d'un oeil sceptique et te repliqueraient que cette interdiction ne pouvait que concerner les arabes de l'epoque de mahomet quand ils etaient en guere avec les juifs et les chretiens...ce n'est pas de la mauvaise foi de leur part. Tout simplement, ils ont grandi avec l'idee que ce livre est la parole de Dieu et bien sur comme nous tous ils ne concoivent pas qu'une divinite - si elle existe- puisse exiger le rejet de creatures juste parce qu'elles se sont trompes de prophete!


Mira


Mira la pucelle ,

Je vois que tu as enrichi ton vocabulaire , et que tes écrits même s'ils sont toujours longs sont devenus plus ....diplomatiques .

Bon ceci dit as-tu jeté ton dévoulu sur quelqu'un ? As-tu trouvé l'amour enfin qui puisse te consoler et te faire voir l'avenir sous de meilleurs auspices ?Ou bien es-tu encore pucelle ?


Confie toi ma pucelle ! défoule toi ! Ton cas m'interesse .Je voudrais en faire un récit émouvant.Peut être cela va me sauver de la misère ?



Moustarchid
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 293
Enregistré le : dim. 10 déc. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par Moustarchid » lun. 3 sept. 2007 16:14

Les pervers ne comprennent le coran qu'à l'envers.


Il est évident que l'amitié "musulman non-musulman" peut exister, il faut être un idiot pour imaginer le contraire.


Seulement, le respect est réciproque.



vanityFair
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 545
Enregistré le : sam. 7 oct. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par vanityFair » lun. 3 sept. 2007 16:31

Sympa ce que tu dis... et maintenant, pour de vrai?


"vous avez beau vous moderniser vous restez toujours dans votre culture crasse..." mira à propos des kabyles

jacqueline
Adjudant Virtuel
Adjudant Virtuel
Messages : 1296
Enregistré le : mer. 7 sept. 2005 09:57
Localisation : Paris
Status : Hors ligne

Re: l'amitie musulman-non musulman peut elle existe?

Message non lu par jacqueline » lun. 3 sept. 2007 17:47

lala a écrit :
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تَتَّخِذُواْ الْيَهُودَ وَالنَّصَارَى أَوْلِيَاء بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاء بَعْضٍ وَمَن يَتَوَلَّهُم مِّنكُمْ فَإِنَّهُ مِنْهُمْ إِنَّ اللّهَ لاَ يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ

5.51. ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes
.
Comment pourraient-ils avoir des amis non musulmans alors qu'ils se détestent entre eux.

Aujourd'hui 3 septembre 2007, je parlais avec une collègue arabe musulmane qui a mis sa fille (11 ans) dans une école privée à l'autre bout de Paris son argument c'était "tu comprends l'école de mon quartier est mal famée il n'y a que des arabes".

Putain de moine ! et c'est nous qui sommes racistes. Il y a de quoi se prendre la main et se la mordre.

Alors un petit conseil à tous les arabo musulmans du site : commencez par essayer de vous piffer entre vous, ça sera déjà pas mal. Ca nous ferait des vacances.



yor
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 988
Enregistré le : dim. 5 juin 2005 08:00
Localisation : terre amazigh
Status : Hors ligne

Message non lu par yor » lun. 3 sept. 2007 18:01

Moustarchid a écrit :Les pervers ne comprennent le coran qu'à l'envers.


Il est évident que l'amitié "musulman non-musulman" peut exister, il faut être un idiot pour imaginer le contraire.


Seulement, le respect est réciproque.
peut on voir une amitie entre yor et moustarachid... dit moi la veritie. ...




Répondre