Dérives graves en Afghanistan

Actualités dans le monde, Débats politiques et économiques intérieurs et internationaux - Opposition - Partis politiques - Leaders politique - Pouvoirs économiques.
Avatar du membre
Amada
Sous-lieutenant Virtuel
Sous-lieutenant Virtuel
Messages : 2885
Enregistré le : sam. 18 sept. 2010 20:01
Localisation : Marseille
Gender :
Status : Hors ligne

Dérives graves en Afghanistan

Message non lu par Amada » jeu. 27 janv. 2011 09:25

Armées. Un rapport qui dénonce des complaisances vis-à-vis de l'islam.
“Dérives graves” en Afghanistan
http://www.valeursactuelles.com/actuali ... 10120.html


"Connais-toi toi-même" (Socrate)
Mon forum des apostats de l'islam:
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php


Avatar du membre
Maried
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5878
Enregistré le : mer. 2 sept. 2009 15:19
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Dérives graves en Afghanistan

Message non lu par Maried » jeu. 27 janv. 2011 13:50

Pourquoi cette complaisance de l'armée française à l'égard des talibans
peut être qu'elle est déjà elle aussi islamisée et que le mal l'infeste elle même


"Qui n'empêche pas le mal le favorise"
Cicéron
_________________________________________________
ImageImageImage
ImageImage

Avatar du membre
Amada
Sous-lieutenant Virtuel
Sous-lieutenant Virtuel
Messages : 2885
Enregistré le : sam. 18 sept. 2010 20:01
Localisation : Marseille
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Dérives graves en Afghanistan

Message non lu par Amada » jeu. 27 janv. 2011 14:37

maried a écrit :Pourquoi cette complaisance de l'armée française à l'égard des talibans
peut être qu'elle est déjà elle aussi islamisée et que le mal l'infeste elle même
Possible...
C'est toujours a même histoire de lâcheté de nos dirigeants.
Ne pas choquer, ne pas "stigmatiser", ne pas provoquer les musulmans car ils sont dangereux et nombreux chez nous...
Quelle bêtise. Ils commencent à nous courir sur le haricot avec leur "stigmatisation".
Parce que le programme islamique affirmée dans les écritures d'extermination des juifs et des chrétiens ce n'est pas propre à stigmatiser les populations juives et chrétiennes?
Christianophobie et judéophobie, ça c'est de la stigmatisation...
D'ailleurs l'islam contient toutes les intolérances et toutes les ...phobies.
Quand les dirigeants européens prendront conscience du vrai danger, ce sera trop tard.
En attendant, ils sont persuadés et veulent persuader tout le monde que dans l'islam "tout le monde il est beau et tout le monde il est gentil"...
A suivre...


"Connais-toi toi-même" (Socrate)
Mon forum des apostats de l'islam:
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21195
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Dérives graves en Afghanistan

Message non lu par yacoub » dim. 30 janv. 2011 15:11

C'est comme ça que l'islamisation de l'Algérie a été complète,il y avait des gens qui sonnaient l'alarme.
Comme Kateb Yacine.
On a préféré faire la politique de l'autruche. Le résultat est que l'islam est plus triomphant que jamais.




Avatar du membre
Yi Sun-sin
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 483
Enregistré le : jeu. 15 juil. 2010 20:16
Status : Hors ligne

Re: Dérives graves en Afghanistan

Message non lu par Yi Sun-sin » dim. 30 janv. 2011 18:12

Amada a écrit :Ne pas choquer, ne pas "stigmatiser", ne pas provoquer les musulmans car ils sont dangereux et nombreux chez nous...
Plutôt parce qu'ils sont totalement paralysé par l'«anti-racisme» dévoyé. Ils ne peuvent pas supporter l'idée de faire d'être des vilains xénophobes (on les comprends) et s'imaginent que critiquer l'islam, ça rentre dans cette définition (et c'est là le problème !).
Tant qu'on laissera la critique de l'islam (l'«islamophobie») à l'extrême-droite, ça continuera.
Faut se faire entendre au maximum pour montrer que critiquer l'islam, ça n'est pas du racisme.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21195
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Dérives graves en Afghanistan

Message non lu par yacoub » dim. 30 janv. 2011 18:45

Même Sarkozy confond islamophobie et antisémitisme.

Voilà ce que lui dit un Marocain

http://www.dailymotion.com/video/xg2fmb ... -said_news



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21195
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Dérives graves en Afghanistan

Message non lu par yacoub » sam. 21 mars 2015 15:17




Avatar du membre
Innana
Lieutenant Virtuel
Lieutenant Virtuel
Messages : 3384
Enregistré le : mar. 27 août 2013 18:09
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Dérives graves en Afghanistan

Message non lu par Innana » sam. 21 mars 2015 21:24

C'est horrible , j'ai bien pris soin de ne pas regarder les captures d'écran.

La femme lynchée était âgée de 27 ans , et déficiente mentale.
La police n'a rien fait. :shock:
L'imam non plus ! Cela s'est passé devant une mosquée !

Il s'agit d'un mouvement de foule , difficilement contrôlable , ou sévissent les individus les plus dangereux et haineux .
La religion est un prétexte chez eux pour servir leur besoin de haine et de violence...

Les plus faibles sont souvent les victimes : clochards , femmes , déficients mentaux.... :evil:

J'ai toujours eu horreur des foules , des mouvements de foule , des violences qui en résultent.

C'est un moyen de se cacher , d' être un pion parmi les autres ! Et de diluer sa responsabilité parmi les autres ! Bref , des lâches !


"La liberté, c'est la liberté de dire que 2 et 2 font 4. Lorsque cela est accordé, le reste suit." George Orwell, 1984

DOM JUAN: Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit.
TARTUFFE :Couvrez ce sein que je ne saurais voir:
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées.
DORINE:Vous êtes donc bien tendre à la tentation,
Et la chair sur vos sens fait grande impression!
Certes je ne sais pas quelle chaleur vous monte:
Mais à convoiter, moi, je ne suis pas si prompte,
Et je vous verrais nu du haut jusques en bas
Toujours Molière ! :

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21195
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Dérives graves en Afghanistan

Message non lu par yacoub » sam. 21 mars 2015 21:37

Le mahométisme rend fou, je te le jure.

Combien de fois j'ai eu envie de hurler ma haine de l'islam du mahométisme dans un bus ou dans une rue mais j'ai eu peur.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21195
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Dérives graves en Afghanistan

Message non lu par yacoub » ven. 1 juil. 2016 19:55

La pratique du bacha bazi est encore répandue dans certaines régions de l'Afghanistan

La présidence afghane a ordonné une "enquête minutieuse" après un récent reportage montrant que les talibans recrutent de jeunes esclaves sexuels exploités par des policiers, notamment dans le Sud, pour monter des opérations contre eux.

Selon plusieurs sources, les talibans profitent ainsi de la pratique traditionnelle du "bacha bazi" ("jouer avec les garçons" en dari, l'une des deux langues officielles afghanes) pour attaquer les forces de police, qui ont compté plusieurs centaines de morts dans leurs rangs ces deux dernières années dans la province centrale d'Uruzgan.

"Le président Ashraf Ghani a ordonné qu'une enquête minutieuse soit immédiatement conduite sur la base de ces informations" a annoncé dimanche le palais présidentiel dans un communiqué.

"Quiconque sera reconnu coupable sera poursuivi et puni, sans considération de grade, conformément au droit afghan et à nos engagements internationaux".

La pratique du bacha bazi, qui consiste à entretenir des garçons pré-pubères comme compagnons sexuels, pour porter les armes ou servir le thé, est encore répandue dans certaines régions d'Afghanistan, dans le Sud, l'Est et le Nord.

Elle reste profondément enracinée dans l'Uruzgan où des gradés de la police, des juges, des responsables gouvernementaux et des rescapés de telles attaques ont rapporté à l'AFP comment les talibans recrutaient ces bacha bazi pour les retourner contre leurs violeurs.

Ces pratiques, formellement démenties par les talibans, exposent ainsi doublement les enfants aux abus des deux parties au conflit.

La présidence affirme qu'il n'y a "pas de place" dans la société afghane pour les abuseurs et prévient qu'elle est prête à tout faire "quel qu'en soit le prix" pour qu'ils soient punis.

http://www.i24news.tv/fr/actu/internati ... ne-enquete



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21195
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Dérives graves en Afghanistan

Message non lu par yacoub » dim. 24 juil. 2016 13:02

Afghanistan : sanglante attaque de l'EI lors d'une manifestation pacifique à Kaboul
Un attentat-suicide, revendiqué par l'organisation État islamique, a fait des dizaines de morts et des centaines de blessés, à Kaboul, samedi. Il a visé une manifestation rassemblant plusieurs milliers de personnes dans la capitale afghane.
Un sanglant attentat revendiqué par l'organisation de l'État islamique (EI) a fait des dizaines de victimes, samedi 23 juillet, au cœur d'une manifestation pacifique, à Kaboul. Au moins 80 personnes ont été tuées et 231 blessées, selon le ministère de l'Intérieur.
L'explosion s'est produite en fin de cortège, alors que plusieurs milliers de manifestants, issus pour l'essentiel de la communauté hazara chiite dans l'Afghanistan majoritairement sunnite, défilaient depuis le matin dans le calme. Dans une ambiance bon enfant, parfois à vélo, de nombreuses femmes en tête du cortège, ils entendaient protester contre un projet de ligne à haute tension qui délaisse leur territoire, dans la province de Bamiyan (centre). Pour les dirigeants hazaras, ce tracé est un nouveau signe de discrimination à l'égard de leur communauté et de leur province, la moins développée d'Afghanistan.

L'attentat, le premier depuis le 30 juin dans la capitale afghane, a été commis par deux kamikazes équipés de ceintures explosives, selon l'EI, qui a revendiqué l'attentat via son agence de communication Amaq. Dans un communiqué, le président afghan Ashraf Ghani évoque cependant "plusieurs explosions", sans autre détail.

Un photographe de l'AFP accouru sur les lieux a rapporté des scènes d'apocalypse, décrivant "des dizaines de corps éparpillés autour de lui" dont certains totalement "démembrés". Sur les réseaux sociaux, des images insoutenables montrent des corps martyrisés, à demi-dénudés, gisant au sol au milieu des débris.
Selon le photographe de l'AFP, des manifestants en colère ont commencé à s'en prendre aux forces de police, qui ont ceinturé la zone de l'attentat, exprimant leur colère face à ce bain de sang.
Les Hazaras, une minorité longtemps persécutée
Dans un communiqué, le président afghan Ashraf Ghani, qui a exprimé sa "tristesse", a dénoncé ces "terroristes infiltrés au cœur d'une marche pacifique pour martyriser de nombreux citoyens", signalant que "des membres des forces de sécurité" figurent au nombre des victimes.
"L’EI tente de se faire un coup de pub en voulant faire croire qu’ils représentent une force fondamentale, mais ce sont bien les Taliban qui sont sur le terrain depuis des années, explique à France 24 Gérard Chaliand, chercheur en géostratégie. Ce sont eux qui rendent la justice dans les villages, ce sont eux qui comptent."
Le mouvement taliban a, pour sa part, démenti toute responsabilité dans un communiqué, les insurgés islamistes dénonçant des "tentatives de divisions" au sein du peuple afghan.


Pour voir correctement les images sur votre mobile ou tablette, cliquez ici.
La minorité des Hazaras, qui compte trois millions de personnes, a été persécutée pendant des décennies et des milliers de ses membres ont été tués à la fin des années 1990 par Al-Qaïda et les Taliban, majoritairement des pachtounes sunnites. Elle a notamment été la cible de nouvelles violences au cours des derniers mois, dont des enlèvements et des assassinats qui ont suscité une vague d'indignation sur les réseaux sociaux.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21195
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Dérives graves en Afghanistan

Message non lu par yacoub » lun. 21 nov. 2016 11:30

Kaboul: 27 morts dans un attentat-suicide contre une mosquée


© AFP/Archives | Des personnels de sécurité afghans sur les lieux d'un double attentat perpétré par les talibans en pleine heure de pointe près du ministère de la Défense à Kaboul, le 5 septembre 2016
KABOUL (AFP) -

Un attentat-suicide a fait au moins 27 morts et 35 blessés lundi dans une mosquée chiite de Kaboul, en pleine célébration d'une importante fête religieuse marquant le 40e jour suivant l'Achoura, a indiqué une source policière à l'AFP.

"Un kamikaze s'est fait exploser au milieu des pèlerins dans la mosquée, tuant 27 personnes et en blessant 35" a déclaré à l'AFP Fridon Obaidi, chef des enquêtes criminelles au ministère de l'Intérieur.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21195
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Dérives graves en Afghanistan

Message non lu par yacoub » ven. 30 déc. 2016 14:50

Une Afghane décapitée pour avoir fait du shopping sans son mari

Un acte d'une barbarie sans nom aurait été commis dans la ville de Latti, au nord de l'Afghanistan.

Alors qu'elle désirait simplement se promener pour faire les boutiques, dans la province de Sar-e-Pul sous contrôle taliban, une jeune femme de 30 ans aurait été prise pour cible par un groupe d'hommes armés. D'après nos confrères du Figaro, ces derniers lui ont reproché d'oser se promener sans son mari, alors en déplacement en Iran. Il faut savoir que sous le régime taliban, les femmes n'ont notamment pas le droit de quitter le domicile conjugal sans un homme pour les accompagner. Pour la punir, les miliciens ont décidé de la décapiter.

Le régime en place a balayé la polémique d'un revers de la main en rejetant toute responsabilité.




Répondre