Politique d'intégration

Actualités dans le monde, Débats politiques et économiques intérieurs et internationaux - Opposition - Partis politiques - Leaders politique - Pouvoirs économiques.
dany
Soldat Virtuel 2eme
Soldat Virtuel 2eme
Messages : 43
Enregistré le : jeu. 30 mars 2006 09:00
Localisation : France
Status : Hors ligne

Une figure de l'islam de France arrêtée

Message non lu par dany » ven. 23 juin 2006 10:37

Raccourci vers : http://www.liberation.fr/page.php?Article=391903

Société
Une figure de l'islam de France arrêtée
L'imam Dhaou Meskine et seize proches interpellés dans le cadre d'une enquête sur le financement du terrorisme islamiste.
par Catherine COROLLER et Patricia TOURANCHEAU
QUOTIDIEN : mercredi 21 juin 2006

La garde à vue de Dhaou Meskine, secrétaire général du Conseil des imams de France, et de seize de ses proches, interpellés lundi et mardi dans le cadre d'une enquête sur le financement du terrorisme islamiste, devait être prolongée hier soir de quarante-huit heures. Personnalité marquante de l'islam de France, Dhaou Meskine a fondé en 2001 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) le premier collège privé musulman du pays, «l'Ecole de la réussite». Son fils, Malek, 23 ans, aussi interpellé, dirige la SCI Brise normande, société propriétaire d'un manoir en Haute-Normandie, où sont organisées des colonies de vacances pour les élèves du collège. Dans le cadre d'une enquête sur un réseau de travail illégal, la gendarmerie avait été amenée à surveiller la maison. Des hommes y auraient été vus en train de s'entraîner.
D'où cette suspicion : l'argent de ce travail illégal ne sert-il pas la «cause» islamiste via le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) algérien, créé en 1998 par des dissidents du Groupe islamique armé (GIA) et affilié à Al-Qaeda ? La suite de l'enquête est confiée à deux services de la police judiciaire : la sous-direction de l'antiterrorisme et l'Office central de répression de la grande délinquance financière.
Ces derniers ont découvert que des centaines de milliers d'euros auraient transité sur les comptes des associations et des sociétés que dirigent Dhaou Meskine et son fils, et que des virements auraient été effectués vers des ONG et parfois détournés de leur but. «Mais nous aurons du mal à déterminer s'il s'agit de financement du terrorisme», reconnaissait hier un enquêteur.
D'origine tunisienne, ancien membre du mouvement islamiste tunisien Ennadha, Dhaou Meskine a participé à la création de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) puis à celle de l'UAM 93, l'Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis, dont deux membres auraient aussi été arrêtés dans le même cadre. M'hammed Henniche, président de l'UAM 93, a une toute autre interprétation de l'interpellation de Dhaou Meskine : «La volonté de séduire l'électorat d'extrême droite : "On expulse les sans-papiers et on met les extrémistes au pas."» Il trouve aussi que «tout cela ne tombe pas par hasard» : l'Ecole de la réussite avait fait sa demande pour passer un contrat d'association avec l'Etat, afin de percevoir des subventions. La réponse du rectorat devait arriver dans les prochaines semaines.


A lire aussi
Sur le même thème
Les islamistes radicaux voulaient commettre des «actions violentes»
La profession de foi salafiste d'un imam contesté
L'appel aux fidèles pour une mosquée modèle à Bobigny
avec Synomia

© libération designed by neo05

licence données personnelles charte d'édition
(publicité)




Avatar du membre
goul
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 709
Enregistré le : mar. 17 oct. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Il ne peut pas y avoir d’islam de france (a .m delcambre)

Message non lu par goul » sam. 2 déc. 2006 14:37

La grande illusion de Sarkozy c’est de croire qu’il a réussi à créer un islam de France et la grande malhonnêteté de certains musulmans c’est de l’ancrer dans cette idée.. C’est ainsi qu’on entend ce discours, devenu classique, " le vrai islam c’est une religion de paix, d’amour et de tolérance. L’intégrisme (islamisme) est la maladie de l’islam.".
Quelquefois certains intellectuels musulmans sont pris de remords et osent dire, comme Abdelwahab Meddeb, dans son livre « Face à l’islam »(Editions textuel, 2004) , p 145 « Le Coran porte dans sa lettre la violence, l’appel à la guerre. La recommandation de tuer les ennemis et les récalcitrants n’est pas une invention malveillante , elle est dans le texte même du Coran » . Mais pour un élan de sincérité vite réprimé, que de mensonges et de dissimulations de la vérité..Oui l'islam donne à la LOI une importance que les hommes politiques se refusent obstinément à prendre en considération.. L’islam est une religion d’interdits et d’autre part l’islam est une religion qui cherche à convertir.. Ces deux particularités font que logiquement il ne peut pas y avoir d’islam de France, même si l’islam est présent en France. En d’autres termes l’islam peut difficilement s’intégrer et de plus il ne veut pas s’intégrer mais il veut intégrer les autres.

PREMIERE PARTIE : LES INTERDITS RENDENT L’ISLAM NON INTEGRABLE DANS LA REPUBLIQUE.

L’islam est une religion d’interdits.. Le livre le plus lu à ce sujet est le livre du Docteur Yusûf Al-Qardhawi « Le licite et l’illicite en islam » … « Halâl » est le terme qui signifie « permis » et « haram » le mot qui désigne ce qui est défendu par la loi..

1) Les interdits alimentaires.

Pour que la consommation d’un produit soit permise (halal), tous ses ingrédients doivent être permis.. Les aliments interdits ( l’alcool, le sang, le porc , l’animal non égorgé rituellement ) sont connus. Mais ce qui est moins connu c’est que l’interdiction s’étend à tous les dérivés du porc, et en particulier à la gélatine de porc. Or les produits contenant de la gélatine de porc sont nombreux : riz au lait, yaourt, mousse au chocolat noir, bonbons gélifiés, chantilly, glace, pain de mie.mais aussi en pharmacie les gélules .
Un guide pour la sélection des ingrédients halal circule dans les milieux musulmans. On connaît par cœur les numéros des ingrédient comme le E 471 , émulsifiant, texturant d’origine porcine, le E 120, 124, 127 , colorant à base de cochenille , insecte du Népal qui fournit un colorant carmin..
On assiste à une accentuation de la pratique religieuse chez les musulmans vivant en occident et on imagine le calvaire des cantines devant des jeunes , véritables inquisiteurs pour juger de la composition des aliments. "y'a de la gélatine de porc, dans ces bonbons ? Alors j'en bouffe pas !"

2) L’interdit de la mixité.

Il est écrit dans la Sounna (Récit du comportement du Prophète) « Quand un homme et une femme sont en présence , Satan est au milieu des deux. »

De cet interdit de la mixité vont découler de nombreux problèmes .
-Dans les hôpitaux , lors de la visite médicale , la femme musulmane refusera de se faire examiner par un homme.

-Dans le sport la promiscuité est dénoncée par les religieux musulmans…En plus le sport féminin enfreint plusieurs interdits : la promiscuité et les normes vestimentaires.
En apparence , disent ces religieux , le club sportif féminin est innocent, mais en réalité et dans son résultat , il conduit au vice et donne prétexte à la promiscuité entre les deux sexes en allant ou en retournant au club. On constate ce mal déjà autour des écoles et des universités mais comme l’enseignement est obligatoire, ils conseillent de supporter si on ne peut faire autrement.. Le sport par contre n’est pas nécessaire pour les filles et celles-ci peuvent le pratiquer chez elles.

Or ce qui désole ces pieux musulmans c’est que dans les pays occidentaux , le sport est perçu comme un moyen d’intégration. Ainsi en France , notamment pour résoudre le problème des banlieues, les pouvoirs publics ont investi des sommes relativement importantes pour parrainer des projets pivotant autour de cet axe :sport et insertion/intégration.. Et l’intégration ne peut se faire à travers les garçons uniquement ..

Mais les milieux immigrés musulmans sont très réticents quand il s’agit de permettre à leurs filles de faire du sport.
En pratiquant le sport ou l’éducation physique à l’école, pensent-il, la fille apprend à découvrir son corps et à faire une gestuelle indécente : elle va écarter les jambes , se rouler par terre. et tout ceci en présence des garçons, ce qui est la honte. De plus en faisant le grand écart elle risque de déchirer l’hymen et elle ne sera plus vierge pour le mariage.
Si elle se marie au village au pays, elle ne pourra pas montrer le mouchoir taché de sang.
En plus le sport se fait dans des tenues légères où la femme découvre ses formes , les met en valeur.. Certains parents trouvent honteux qu’une fille se mette en maillot de bain en présence des garçons. , lorsque la natation est pratiquée à la piscine.

Faire du sport en short contredit totalement la sourate 24, verset 31 : « Dis au croyantes de baisser leurs regard, d’être chastes, de ne montrer que l’extérieur de leurs vêtements, de rabattre leurs voiles
En plus le Coran , sourate 7, verset 26, 27 , interdit la nudité en public.

Tout le corps de la femme constitue une partie honteuse.On ne doit pas regarder
Or la présence, en sport, des entraîneurs mâles face aux filles est grave . C’est une violation des ordres de Dieu.

D’ailleurs la sourate 24 , verset 31 ajoute « Dis aux femmes de ne pas frapper le sol de leurs pieds pour montrer leurs atours cachés. ». Alors les filles dénudées qui font du sport sont en contradiction totale avec la loi du Coran.
Un sheikh égyptien s’est emporté contre cette nudité des femmes dans le sport ou à la plage en disant « l’oiseau a des plumes, l’animal a des poils, comment donc ces hommes et ces femmes s’abaissent-ils au-dessous du niveau des animaux ». (qui eux n’enlèvent pas une partie de leurs plumes ou de leurs poils).

En fait ce que l’islam demande c’est que soit sauvegardé la PUDEUR pour la femme.°. L’obligation du voile est dans la suite logique de ce raisonnement.



Avatar du membre
goul
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 709
Enregistré le : mar. 17 oct. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par goul » sam. 2 déc. 2006 14:39

Suite :

3) L’interdiction du mariage de.la musulmane avec un non-musulman.

Rappelons que si l’islam permet le mariage d’un musulman avec une juive ou une chrétienne, en revanche il interdit le mariage de la musulmane avec un non musulman.. Or ces mariages de Français avec des « beurettes » sont de plus en plus fréquents et certains pieux musulmans se sentent perturbés. Alors ils demandent conseil à ceux qui dirigent les mosquées pour avoir leur avis

.[* Le personnel de la mosquée comprend trois personnages principaux : l’imâm qui dirige la prière.( Il se met devant les fidèles et tout le monde imite ses gestes .), le laveur de morts et le mufti.. Le mufti est celui qui connaît le droit religieux et qui peut donner des avis autorisés. La fatwa est l’expression d’un avis religieux musulman par une autorité compétente qu’on désigne par le nom de mufti . ]

Or Soheib Bencheikh est le mufti de la mosquée de Marseille et il est considéré comme pouvant adapter l’islam à un contexte français.. Dans une interview à l’hebdomadaire algérien « Al-khabar al-ousbou’î » , hebdomadaire algérien en arabe, n°61, du 03 -09 mai 2000 , p19 , le mufti répond aux questions du journaliste algérien

Question du journaliste algérien: quel est le rôle d’un mufti dans une société occidentale comme la France ? Est-ce que les sujets sur lesquels on vous consulte sont différents de ce que l’on demande habituellement au mufti dans un milieu purement islamique ?

Réponse du mufti français : Ces sujets concernent essentiellement les problèmes de la famille musulmane. Des lettres me parviennent de toutes les régions de France et la majorité tourne autour du mariage et de la femme.. En effet , le tiers des musulmanes venues dans leur jeune âge en France ou qui y sont nées, sont unies à des non-musulmans, soit par le mariage, soit par la vie commune hors mariage . Ce problème trouble les familles musulmanes. Ce qui accroît leur perplexité c’est que les imâms traditionnels refusent mêmre simplement d’écouter ce qu’elles endurent ..parce qu’ils jugent que cela est interdit et ne se discute pas. J’ai, quant à moi, une opinion différente. Je ne me reconnais pas le droit de désagréger une famille qui a des enfants avec une fatwa exigeant le divorce de la musulmane parce que son compagnon ou mari n’est pas musulman.
Dans le même hebdomadaire , n° 63 du 17-23 mai 2000 , un imam d’Algérie , qui signe Chamseddine, conteste cette position du mufti de France , en termes virulents :
« Notre imam ne se permet pas de désintégrer une famille fondée sur une base malsaine , mais il se donne le droit de détruire toute une religion et de saper la confiance que l’immigration musulmane a mise en lui. Si la personne qui le questionne n’avait pas le sentiment d’une faute , elle ne serait pas venue le trouver.Il prétend qu’il n’y a pas de texte religieux clair et pas de dire du prophète qui tranchent le problème. S’il ne les connaît pas c’est un malheur et, s’il les connaît et feint de les ignorer , c’est un malheur deux fois plus grand. Que fait-il donc , le très ouvert imam de Marseille de la Parole de Dieu.
« N’épousez pas des femmes polythéistes jusqu’à ce qu’elles croient. Une esclave croyante vaut mieux qu’une femme libre polythéiste même si celle-ci vous plaït »(Sourate 2 , la vache, verset 221/220)

(…) L’interdiction de ce type de mariage est plus connue que la tour Eiffel et je mets au défi notre imâm autoproclamé de trouver dans le Livre de Dieu , la Tradition du Prophète (..) un seul argument valable qui légitime le mariage d’une musulmane avec un non-musulman. Peut-on imaginer qu’une musulmane mariée à un chrétien trouve dans son frigidaire en Ramadan une tête de porc et des bouteilles de champagne sous prétexte que c’est pour son mari.
Le lecteur peut admirer ce genre de fatwas et de réflexion mais son admiration vcessera quand il saura que les fatwas de Soheib Bencheikh entrent dans un plan nouveau pour atteindre l’islam de l’intérieur (…)
Pour finir , au nom de la religion, je te conseille ,M.l’imam de laisser les fatwas à ceux que cela regarde . Dieu n’aime pas qu’on se moque de ses lois. »

4)L'interdiction pour la musulmane de se rebeller contre son mari c'est-à-dire en fait l’autorisation donnée par le Coran lui-même aux hommes de frapper leurs femmes .

Sourate 4, verset 34 . En dernier recours , si elles n’obéissent pas, frappez-les ! (idribûhunna)

5) l’interdiction de fréquenter les juifs et les chrétiens..

Dans une fatwa du 12 janvier 2003 , (http://www.ribaat.org ) la question suivante était posée à un responsable religieux :

Question d'un internaute musulman : « Un des prédicateurs d’une des mosquées d’Europe a déclaré qu’il n’est pas permis de considérer les juifs et les chrétiens comme des mécréants. Vous savez que la majeure partie des gens qui s’occupent des mosquées en Europe ont très peu de connaissances (sic). Nous craignons que de telles déclarations se répandent. Par conséquent , nous vous demandons d’apporter à cette question une réponse complète et claire.

Réponse du mufti internaute : je dis « ce qu’a dit cet homme induit en erreur son auditoire. En fait on peut considérer cela comme un blasphème car Allah a déclaré les juifs et les chrétiens infidèles (kouffar). Les chrétiens disent que le christ est le fils de Dieu « Qu’Allah les tue » , (sourate 9, verset 30-31) mais aussi sourate 5 , verset 72-73 « Ce sont les mécréants qui disent « Allah , c’est le Messie , fils de Marie ». Ils sont des mécréants et ils seront des habitants du feu de l’Enfer . Et « quiconque prétend qu’il y a une religion sur terre autre que l’islam qui semble acceptable à Allah est un mécréant »
Ibn Taymiyya , un juriste syrien , très célèbre en islam (1263-1328) dit « Quiconque croit que les églises sont les maisons de Dieu , quiconque pense que les juifs et les chrétiens font des actes valables d’adoration est un mécréant .Quiconque croit que rendre visite aux juifs et aux chrétiens dans leur lieu de culte est un acte qui le rapproche de Dieu est un apostat (murtad)"

De cette fatwa il faut rapprocher une fatwa du 5 février 1993 , empruntée à Bat Ye’or qui la cite dans son livre « Juifs et chrétiens sous l’islam. Les dhimmis face au défi intégriste ». Le cheikh Qubtan , professeur de droit musulman à Riyad avait répondu à la question « Est’il permis à un chrétien, dans une société appartenant à un musulman, d’avoir autorité sur des musulmans ..et d'être directeur?"
La réponse du mufti est claire : « l’autorité d’un non-musulman sur un musulman n’est pas permise, selon la parole d’Allah « Dieu ne donnera pas aux infidèles l’avantage sur les croyants (musulmans) (Coran , sourate 4, verset 141, fin du verset). L’autorité d’un non –musulman est par conséquent en contradiction avec le texte des versets. Car le musulman qui doit obéir à celui qui le commande devient son inférieur . « Une telle situation est inacceptable pour un musulman » (…) . Notre conseil à ce directeur d’entreprise est de remplacer ce directeur infidèle ( chrétien) par un musulman »

Dans l’interview de Ayaan Hirsi Ali , née en Somalie, jeune députée à la Haye- coauteur avec Théo Van Gogh de « Soumission » , interrogée à propos de l’assassinat de ce dernier , le 2 novembre 2004 et sur l’islam en général.
elle dira « le problème c’est le prophète et le Coran ». On lui rétorquera « Mais il existe des islams différents , plus ou moins stricts selon les pays ».
« C’est une supposition erronée. En Hollande , nous aurions ainsi l’islam des polders, plus consensuel , en Amérique latine, l’islam salsa , en France un islam .. du vin. Ce n’est pas vrai. C’est ce que nous souhaiterions , mais ce n’est pas la réalité.



Avatar du membre
goul
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 709
Enregistré le : mar. 17 oct. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par goul » sam. 2 déc. 2006 14:41

CONCLUSION

En fait l’islam en France ne veut pas être français mais se sert de la France pour progresser .

Le délit de blasphème a été rétabli en France puisque 3000 euros d’amende ont été requis par le procureur d’Amiens contre un abbé picard qui avait injurié le coran . Philippe Sulmont , abbé de Domqueur (Somme) avait parlé du coran en termes orduriers , dans le bulletin paroissial de novembre 2004.
http://www.topchretien.com/topinfo/affiche info v2. php? Id=10197.
Mais les attaques judiciaires sont aussi dirigées contre les sites irrespectueux envers l'islam. Le site satirique musulmaneonline.com ne fonctionne plus et son webmaster a été condamné à 3 mois de prison avec sursis et 15000 euros d’amende. Le motif invoqué « incitation à la haine raciale ». Il s’agissait de dessins très drôles , des femmes voilées avec tchador et burka , dans des attitudes provocatrices et tenant des propos vraiment amusants. En appel le webmaster a eu 5000€ d’amaende . Depuis notre camarade de Résistance à l’islamisation s’est pourvu en cassation.

Car c’est bien de résistance dont il s’agit , résistance à la désinformation qui veut nous faire croire que l’islam est intégrable, et que jamais aucune religion n’a été aussi laïque , tolérante et ouverte. C’est sans doute pour cela que le secrétaire de l’UOIF s’est opposé à ce qu’on permette aux musulmans de se convertir à une autre religion. Sur l’apostasie , personne ne dit rien. L’apostasie punie de mort et qui fait que si on entre facilement en Islam, on a pas le droit d’en sortir. Quelle religion empêche ses adeptes de sortir ? C’est contraire à la liberté. Quelle religion oserait dire qu’elle est la meilleure , sourate 3 , verset 110 « Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes » Et un hadîth du prophète stipule :Le messager de Dieu a dit : « Tout enfant naît dans la religion naturelle qu’est l’islam. Ce sont ses parents qui en font ensuite un juif ou un chrétien. Quand naissent chez vous de jeunes animaux, leur trouvez-vous le nez ou les oreilles coupés à moins que vous ne les leur ayez coupés vous-mêmes ? « . C’est contraire à l’égalité entre les religions. Quant à la fraternité , le musulman est le frère du musulman , pas le frère du juif et du chrétien. Sur les trois exigences de la République, liberté, égalité, fraternité, l’islam refuse de s’intégrer. Mais il entend intégrer les autres car c’est une religion prosélyte. Kebîr Jbîl a raison « s’il y a des propos irresponsables et condamnables , ce sont ceux qui n’osent pas dénoncer « l’islamisation ».
_________________
La pensée arabe recherche la certitude et a toujours un caractère affirmatif. Par elle-même, elle ne connaît pas le tragique. (Dominique Urvoy)[/b]




Avatar du membre
jojo_le_canard
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 408
Enregistré le : jeu. 28 sept. 2006 08:00
Localisation : Angoulême
Status : Hors ligne

Message non lu par jojo_le_canard » sam. 2 déc. 2006 21:20

Un texte à propager d'urgence.


Vive la choucroute et le saucisson

mehdi_t
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 456
Enregistré le : mar. 31 oct. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par mehdi_t » sam. 2 déc. 2006 21:43

goul a écrit :Suite :

3) L’interdiction du mariage de.la musulmane avec un non-musulman.

Rappelons que si l’islam permet le mariage d’un musulman avec une juive ou une chrétienne, en revanche il interdit le mariage de la musulmane avec un non musulman.. Or ces mariages de Français avec des « beurettes » sont de plus en plus fréquents et certains pieux musulmans se sentent perturbés. Alors ils demandent conseil à ceux qui dirigent les mosquées pour avoir leur avis

.[* Le personnel de la mosquée comprend trois personnages principaux : l’imâm qui dirige la prière.( Il se met devant les fidèles et tout le monde imite ses gestes .), le laveur de morts et le mufti.. Le mufti est celui qui connaît le droit religieux et qui peut donner des avis autorisés. La fatwa est l’expression d’un avis religieux musulman par une autorité compétente qu’on désigne par le nom de mufti . ]

Or Soheib Bencheikh est le mufti de la mosquée de Marseille et il est considéré comme pouvant adapter l’islam à un contexte français.. Dans une interview à l’hebdomadaire algérien « Al-khabar al-ousbou’î » , hebdomadaire algérien en arabe, n°61, du 03 -09 mai 2000 , p19 , le mufti répond aux questions du journaliste algérien

Question du journaliste algérien: quel est le rôle d’un mufti dans une société occidentale comme la France ? Est-ce que les sujets sur lesquels on vous consulte sont différents de ce que l’on demande habituellement au mufti dans un milieu purement islamique ?

Réponse du mufti français : Ces sujets concernent essentiellement les problèmes de la famille musulmane. Des lettres me parviennent de toutes les régions de France et la majorité tourne autour du mariage et de la femme.. En effet , le tiers des musulmanes venues dans leur jeune âge en France ou qui y sont nées, sont unies à des non-musulmans, soit par le mariage, soit par la vie commune hors mariage . Ce problème trouble les familles musulmanes. Ce qui accroît leur perplexité c’est que les imâms traditionnels refusent mêmre simplement d’écouter ce qu’elles endurent ..parce qu’ils jugent que cela est interdit et ne se discute pas. J’ai, quant à moi, une opinion différente. Je ne me reconnais pas le droit de désagréger une famille qui a des enfants avec une fatwa exigeant le divorce de la musulmane parce que son compagnon ou mari n’est pas musulman.
Dans le même hebdomadaire , n° 63 du 17-23 mai 2000 , un imam d’Algérie , qui signe Chamseddine, conteste cette position du mufti de France , en termes virulents :
« Notre imam ne se permet pas de désintégrer une famille fondée sur une base malsaine , mais il se donne le droit de détruire toute une religion et de saper la confiance que l’immigration musulmane a mise en lui. Si la personne qui le questionne n’avait pas le sentiment d’une faute , elle ne serait pas venue le trouver.Il prétend qu’il n’y a pas de texte religieux clair et pas de dire du prophète qui tranchent le problème. S’il ne les connaît pas c’est un malheur et, s’il les connaît et feint de les ignorer , c’est un malheur deux fois plus grand. Que fait-il donc , le très ouvert imam de Marseille de la Parole de Dieu.
« N’épousez pas des femmes polythéistes jusqu’à ce qu’elles croient. Une esclave croyante vaut mieux qu’une femme libre polythéiste même si celle-ci vous plaït »(Sourate 2 , la vache, verset 221/220)

(…) L’interdiction de ce type de mariage est plus connue que la tour Eiffel et je mets au défi notre imâm autoproclamé de trouver dans le Livre de Dieu , la Tradition du Prophète (..) un seul argument valable qui légitime le mariage d’une musulmane avec un non-musulman. Peut-on imaginer qu’une musulmane mariée à un chrétien trouve dans son frigidaire en Ramadan une tête de porc et des bouteilles de champagne sous prétexte que c’est pour son mari.
Le lecteur peut admirer ce genre de fatwas et de réflexion mais son admiration vcessera quand il saura que les fatwas de Soheib Bencheikh entrent dans un plan nouveau pour atteindre l’islam de l’intérieur (…)
Pour finir , au nom de la religion, je te conseille ,M.l’imam de laisser les fatwas à ceux que cela regarde . Dieu n’aime pas qu’on se moque de ses lois. »

4)L'interdiction pour la musulmane de se rebeller contre son mari c'est-à-dire en fait l’autorisation donnée par le Coran lui-même aux hommes de frapper leurs femmes .

Sourate 4, verset 34 . En dernier recours , si elles n’obéissent pas, frappez-les ! (idribûhunna)

5) l’interdiction de fréquenter les juifs et les chrétiens..

Dans une fatwa du 12 janvier 2003 , (http://www.ribaat.org ) la question suivante était posée à un responsable religieux :

Question d'un internaute musulman : « Un des prédicateurs d’une des mosquées d’Europe a déclaré qu’il n’est pas permis de considérer les juifs et les chrétiens comme des mécréants. Vous savez que la majeure partie des gens qui s’occupent des mosquées en Europe ont très peu de connaissances (sic). Nous craignons que de telles déclarations se répandent. Par conséquent , nous vous demandons d’apporter à cette question une réponse complète et claire.

Réponse du mufti internaute : je dis « ce qu’a dit cet homme induit en erreur son auditoire. En fait on peut considérer cela comme un blasphème car Allah a déclaré les juifs et les chrétiens infidèles (kouffar). Les chrétiens disent que le christ est le fils de Dieu « Qu’Allah les tue » , (sourate 9, verset 30-31) mais aussi sourate 5 , verset 72-73 « Ce sont les mécréants qui disent « Allah , c’est le Messie , fils de Marie ». Ils sont des mécréants et ils seront des habitants du feu de l’Enfer . Et « quiconque prétend qu’il y a une religion sur terre autre que l’islam qui semble acceptable à Allah est un mécréant »
Ibn Taymiyya , un juriste syrien , très célèbre en islam (1263-1328) dit « Quiconque croit que les églises sont les maisons de Dieu , quiconque pense que les juifs et les chrétiens font des actes valables d’adoration est un mécréant .Quiconque croit que rendre visite aux juifs et aux chrétiens dans leur lieu de culte est un acte qui le rapproche de Dieu est un apostat (murtad)"

De cette fatwa il faut rapprocher une fatwa du 5 février 1993 , empruntée à Bat Ye’or qui la cite dans son livre « Juifs et chrétiens sous l’islam. Les dhimmis face au défi intégriste ». Le cheikh Qubtan , professeur de droit musulman à Riyad avait répondu à la question « Est’il permis à un chrétien, dans une société appartenant à un musulman, d’avoir autorité sur des musulmans ..et d'être directeur?"
La réponse du mufti est claire : « l’autorité d’un non-musulman sur un musulman n’est pas permise, selon la parole d’Allah « Dieu ne donnera pas aux infidèles l’avantage sur les croyants (musulmans) (Coran , sourate 4, verset 141, fin du verset). L’autorité d’un non –musulman est par conséquent en contradiction avec le texte des versets. Car le musulman qui doit obéir à celui qui le commande devient son inférieur . « Une telle situation est inacceptable pour un musulman » (…) . Notre conseil à ce directeur d’entreprise est de remplacer ce directeur infidèle ( chrétien) par un musulman »

Dans l’interview de Ayaan Hirsi Ali , née en Somalie, jeune députée à la Haye- coauteur avec Théo Van Gogh de « Soumission » , interrogée à propos de l’assassinat de ce dernier , le 2 novembre 2004 et sur l’islam en général.
elle dira « le problème c’est le prophète et le Coran ». On lui rétorquera « Mais il existe des islams différents , plus ou moins stricts selon les pays ».
« C’est une supposition erronée. En Hollande , nous aurions ainsi l’islam des polders, plus consensuel , en Amérique latine, l’islam salsa , en France un islam .. du vin. Ce n’est pas vrai. C’est ce que nous souhaiterions , mais ce n’est pas la réalité.
C'est jueste une question d'interprétation. Il suffirait qu'on applique le principe de réciprocité pour que cela soit possible.



Dralnar
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 346
Enregistré le : lun. 16 mai 2005 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par Dralnar » sam. 2 déc. 2006 22:25

Il y a dans le post d'introduction un biais qui échappe à tous.

L'affirmation "il n'existe pas un islam français" est certes vrai mais l'erreur fondamentale est de croire que tous les musulmans appliquent l'islam dans sa totalité.

L'application de l'islam dans sa totalité est d'ailleurs impossible car l'islam est tellement remplis d'imprecisions et de contradictions qu'il est impossible de dégager des consensus entre musulmans sur un nombre impressionant de sujets.

L'immense majorité des gens qui se disent musulmans n'appliquent de l'islam que les pilliers (et encore, rarement le hadj) et quelques autres principes visibles (le voile, l'interdiction du porc(sans que ce soit "hallal" pour la cause)..)

20% des musulmans seulement sont arabophones et leurs prières consistent le plus souvent à annoner une des trois ou quatre sourates qu'ils ont apprise par coeur et auxquelles ils ne comprennent rien.

Ils ne savent aussi de l'islam que ce qui se raconte dans les mosquées (pour ceux qui les fréquentent et ce n'est pas la majorité) ou encore, ce qui se dit à la télévision (parfois la télé de leur pays d'origine).

Cette phrase qui dit que l'islam n'est pas compatible avec les lois de la république peut aussi se dire de la religion catholique romaine qui n'est pas plus compatible avec les lois de la république.

En effet, des notions comme le divorce, la contraception, le préservatif comme moyen prophylactique, l'IVG, la liberté religieuse, l'athéisme et même la laïcité sont contraire aux principes de la religion catholique romaine.

La raison du bon fonctionnement de la république malgré le fait qu'elle soit peuplée d'une grande majorité de gens qui se disent catholique est du au fait que ces gens n'appliquent pas leur religion" a la lettre".

Ce qui est vrai pour les catho l'est aussi pour les muslims et, si il est peut-être utile de rappeler que l'islam est loin de constituer un modèle de société, il faut auusi remettre les choses en place et cesser de confondre l'islam et ceux qui se disent musulman a moins bien sur d'identifier tous ceux qui se disent catho au pape.


Un seul exemple repris de ceux qui sont cité dans le post d'entrée: Le mariage mixte entre un musulman et une catholique est-il mieux accepté par la famille catho de la fille qu'un mariage entre une muslim et un catho est accepté par la famille muslim de la fille?


NB: Et à titre tout-à-fait personnel, je vis avec une merveille d'origine marocaine et je viens d'aller souhaiter un bon voyage à mes beaux-parents qui partent mardi pour La Mecque alors que mes parents, catho pratiquants ne m'adressent plus la parole depuis qu'ils savent que je vis avec une fille d'origine musulmanne. ils ont même essayé (en vain) de me faire interdire de visite à mes enfants issus d'un premier mariage car "ils avaient peur de l'influence musulmanne que ma compagne pouvait exercer sur eux" :roll:



Dralnar
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
Messages : 346
Enregistré le : lun. 16 mai 2005 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par Dralnar » sam. 2 déc. 2006 22:28

Mehdi

Par contre, j'aimerais que tu sois plus explicite sur:
C'est jueste une question d'interprétation. Il suffirait qu'on applique le principe de réciprocité pour que cela soit possible.

Cela veut-il dire que tu souhaiterais que les mariage entre musulmans et non-musulmans soit simplement interdit que ce soit la fille ou le mec qui soit musulman?



Avatar du membre
jojo_le_canard
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 408
Enregistré le : jeu. 28 sept. 2006 08:00
Localisation : Angoulême
Status : Hors ligne

Message non lu par jojo_le_canard » dim. 3 déc. 2006 03:05

Je te comprends bien Dralnar.

Sauf que je ne crois pas qu'on soit parti du tout pour un islam peinard que tous les musulmans feront à leur sauce.
Les cantines à la viande hallal, les piscines mixtes, les doctoresses pour les femmes, les défilés parisiens de fans du hamas, les menaces de mort contre les apostats (entre autres), les multiples attaques contre Israel lors des prêches dans des mosquées européennes, les attentats, les fatwas contre les intellectuels, l'affaire des caricatures... J'en oublie évidemment des tas.

Et surtout le fait que l'islam est quand même plus qu'une religion. C'est aussi un code précis et surtout une loi encore appliquée dans le monde et à laquelle des gens aspirent encore.

En fait je pense que c'est justement ce que veut dire le texte. Le catholicisme français est un catholicisme qui s'est adapté aux lois de la république. Et l'hypothétique islam français serait un islam adapté aux lois de la république (et donc ultra hypocrite quand on voit à quel point les deux sont éloignés). Libre à toi d'y croire.

Et honnêtement tu es mon premier exemple où dans le couple c'est du côté blanc que ça cale. Celà dit les praticants cathos j'en connais pas des masses, ça doit pas être rigolo tous les jours. En tout cas aucun des hommes mariés avec des ex-musulmanes que je connais n'a de rapports avec sa belle famille. Y'en a que ça gêne, y'en a qui ont peur des beaux frères, y'en a qui se disent que pas connaître sa belle mère c'est pas un mal. :P


Vive la choucroute et le saucisson

mehdi_t
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 456
Enregistré le : mar. 31 oct. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par mehdi_t » dim. 3 déc. 2006 03:20

Dralnar a écrit :Mehdi

Par contre, j'aimerais que tu sois plus explicite sur:
C'est jueste une question d'interprétation. Il suffirait qu'on applique le principe de réciprocité pour que cela soit possible.

Cela veut-il dire que tu souhaiterais que les mariage entre musulmans et non-musulmans soit simplement interdit que ce soit la fille ou le mec qui soit musulman?
Tout dépend de la société.



Avatar du membre
goul
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 709
Enregistré le : mar. 17 oct. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par goul » dim. 3 déc. 2006 05:57

Dralnar a écrit :
Cette phrase qui dit que l'islam n'est pas compatible avec les lois de la république peut aussi se dire de la religion catholique romaine qui n'est pas plus compatible avec les lois de la république.
Mais bien sûr mais toi aussi tu biaises à vouloir comparer les chrétiens avec les musulmans. Les chrétiens on compris que la laïcité et le système démocratique est supérieur au système théocratique, les musulmans eux rêvent du retour a la charia, c'est leur idéal a atteindre. Si tu organises des élections libres dans les pays musulmans, tu es sûr que c'est les partis qui appellent à l'instauration de la charia qui gagneront. Les partis religieux en Europe n'ont aucune chance de gagner une élection, leur score sera ridicule…

Les musulmans en France se tiennent relativement (je suis très modéré là) tranquille que parce qu'ils sont minoritaire. La religion musulmane n'est pas seulement une religion, c'est surtout une Loi…l'auteur immédiat du coran c'est Dieu disent les musulmans...

Pour les évangiles ça n'a rien avoir. Les évangiles portent le nom de leur auteur respectif selon l'expression "évangile selon". Ils insistent sur le côté spirituel de la religion et les affaires de ce monde sont complètement ignorées. Jésus le fondateur de cette religion a tué le dogme de l'ancien testament, il a nettement condamné le châtiment corporel en venant en aide a une prostituée qui allé se faire lapider et a déclaré a ceux qui lui demandaient de faire de la politique " Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu" de ce fait la laïcité est inscrite dans les évangiles et ce n'est pas un hasard si la pensée libre et le siècle des lumières est né en occident

PS: ton cas personnel et une exception, tout le monde sait, même les musulmans ne le nieront pas, que les mariages mixtes ne se font que dans un sens (le musulman avec une non musulmane et non l'inverse). Et que dans la majorité des cas, les familles française acceptent ce mariage...
tes parents sont probablement des racistes et le racisme est un autre problème qui peut existé en dehors des religions...



Avatar du membre
goul
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 709
Enregistré le : mar. 17 oct. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par goul » dim. 3 déc. 2006 06:11

mehdi_t a écrit :
C'est jueste une question d'interprétation. Il suffirait qu'on applique le principe de réciprocité pour que cela soit possible.
Le problème c'est que le Coran donne la réponse à toutes les questions que vous vous posez:

2/120 Ni les Juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu'à ce que tu suives leur religion. - Dis: "Certes, c'est la direction d'Allah qui est la vraie direction". Mais si tu suis leurs passions après ce que tu as reçu de science, tu n'auras contre Allah ni protecteur ni secoureur.

L'islam n'est pas seulement une religion, c'est aussi une Loi dans son ensemble. L'islam n'est possible que s'il est écrasant…



mehdi_t
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 456
Enregistré le : mar. 31 oct. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par mehdi_t » dim. 3 déc. 2006 08:45

goul a écrit :
mehdi_t a écrit :
C'est jueste une question d'interprétation. Il suffirait qu'on applique le principe de réciprocité pour que cela soit possible.
Le problème c'est que le Coran donne la réponse à toutes les questions que vous vous posez:

2/120 Ni les Juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu'à ce que tu suives leur religion. - Dis: "Certes, c'est la direction d'Allah qui est la vraie direction". Mais si tu suis leurs passions après ce que tu as reçu de science, tu n'auras contre Allah ni protecteur ni secoureur.

L'islam n'est pas seulement une religion, c'est aussi une Loi dans son ensemble. L'islam n'est possible que s'il est écrasant…
Pour que l'Islam soit devenu loi, il faut que tte la société veuille que ce soit ainsi, sinon ça resterait théorique. Pour l'instant il n'y a pas de "danger", car vous les non musulmans êtes majoritaires en Occident. Même dans les pays où les musulmans sont majoritaires, l'Islam n'est pas loi. La loi islamique n'est pas automatique. :D



lorie
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 7912
Enregistré le : jeu. 7 avr. 2005 09:57
Localisation : Merci de supprimer définitivement mon compte
Status : Hors ligne

Message non lu par lorie » dim. 3 déc. 2006 08:55

mehdi_t a écrit : Pour que l'Islam soit devenu loi, il faut que tte la société veuille que ce soit ainsi, sinon ça resterait théorique. Pour l'instant il n'y a pas de "danger", car vous les non musulmans êtes majoritaires en Occident. Même dans les pays où les musulmans sont majoritaires, l'Islam n'est pas loi. La loi islamique n'est pas automatique. :D

Cela veut dire quoi ??? que vous attendez de devenir la première religion de France pour essayer de prendre le pouvoir ???

Au fait tu réponds quand ??? http://www.islamla.com/islamla_post_t_1658.html et http://www.islamla.com/islamla_post_t_1657.html



mehdi_t
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 456
Enregistré le : mar. 31 oct. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par mehdi_t » dim. 3 déc. 2006 09:04

Lorie a écrit :
mehdi_t a écrit : Pour que l'Islam soit devenu loi, il faut que tte la société veuille que ce soit ainsi, sinon ça resterait théorique. Pour l'instant il n'y a pas de "danger", car vous les non musulmans êtes majoritaires en Occident. Même dans les pays où les musulmans sont majoritaires, l'Islam n'est pas loi. La loi islamique n'est pas automatique. :D

Cela veut dire quoi ??? que vous attendez de devenir la première religion de France pour essayer de prendre le pouvoir ???

Au fait tu réponds quand ??? http://www.islamla.com/islamla_post_t_1658.html et http://www.islamla.com/islamla_post_t_1657.html
La Tunisie ne pratique pas l'Islam. Pourtant la majorité de la population est musulmane. Il en est de même pour les autres pays musulmans. Même si la majorité des franàais est devenue musulmane, l'Islam ne sera pas forcément devenu loi, car la loi islamique n'est pas automatique !!! Re :D




Répondre