Daesh / Etat islamique

Actualités dans le monde, Débats politiques et économiques intérieurs et internationaux - Opposition - Partis politiques - Leaders politique - Pouvoirs économiques.
Avatar du membre
Proust
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2073
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 14:06
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Daesh / Etat islamique

Message non lu par Proust » mer. 26 oct. 2016 14:20

Dernier message de la page précédente :

Pour lire Hollande


Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice.
George Orwell.


Avatar du membre
omar
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 508
Enregistré le : mar. 4 mars 2014 12:02
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Daesh / Etat islamique

Message non lu par omar » mer. 2 nov. 2016 20:43

«En direct de Mediapart»: Emmanuel Macron face à la rédaction de Mediapart

https://youtu.be/ggigQxtN5vU

https://youtu.be/ggigQxtN5vU


«L'Occident n'oppose aucune idéologie à l'islamisme, sinon celle de l'argent»

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20948
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Daesh / Etat islamique

Message non lu par yacoub » lun. 21 nov. 2016 18:28

Selon le chef de l’église anglicane « Il est temps d’arrêter de dire que l’état islamique n’a rien à voir avec l’islam. »


Les affirmations selon lesquelles les atrocités de l’État islamique d’Irak et du Levant n’ont « rien à voir avec l’islam » nuisent aux efforts pour faire face et combattre l’extrémisme selon l’archevêque de Canterbury.

Les chefs religieux de toutes les tendances doivent « se lever et prendre leur responsabilité» pour les actions des extrémistes qui professent et suivent leur foi a déclaré Justin Welby (…)

(…) l’archevêque a dit qu’il était essentiel de reconnaître la motivation religieuse des extrémistes afin de se familiariser avec le problème.

Il a également dit qu’il était temps pour les pays à travers l’Europe de reconnaître et de redécouvrir les racines «judéo chrétiennes» de leur culture pour trouver des solutions au désenchantement de masse qui a conduit au vote du Brexit au Royaume – Uni et à la montée des dirigeants anti-establishment sur le continent et au-delà (…)

Source via CivilWarInEurope



Avatar du membre
omar
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 508
Enregistré le : mar. 4 mars 2014 12:02
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Daesh / Etat islamique

Message non lu par omar » lun. 21 nov. 2016 21:01

Daesh est sur le déclin


«L'Occident n'oppose aucune idéologie à l'islamisme, sinon celle de l'argent»


Avatar du membre
omar
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 508
Enregistré le : mar. 4 mars 2014 12:02
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Daesh / Etat islamique

Message non lu par omar » mar. 22 nov. 2016 21:34

Daesh confirme la mort d’un de ses principaux chefs

http://www.bfmtv.com/international/daes ... 05832.html


«L'Occident n'oppose aucune idéologie à l'islamisme, sinon celle de l'argent»

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20948
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Daesh / Etat islamique

Message non lu par yacoub » jeu. 8 déc. 2016 15:02

Conversion par le viol : Daesh déclare qu’une femme violée par dix hommes différents devient automatiquement musulmane


Image
Conversion par le viol : Daesh déclare qu’une femme violée par dix hommes différents devient automatiquement musulmane

Au nom de l’islam, le leader du groupe terroriste Abu Bakr Al Baghdadi légitime le viol de femmes non musulmanes et lui attribue des vertus supérieures en décrétant qu’une femme violée par dix combattants devient musulmane.

L’idéologie perverse de Daesh et le détournement de l’islam à des fins criminelles n’ont décidément pas de limite. Après avoir instauré un commerce d’esclaves sexuelles vendues pour le prix d’un paquet de cigarettes et exécuté des femmes qui refusaient d’avoir des relations sexuelles avec des combattants, le pseudo-Etat islamique encourage ses jihadistes à violer les femmes en bandes organisées. Le leader du groupe terroriste, Abu Bakr Al Baghdadi, a décrété qu’une femme violée par au moins 10 combattants différents devenait automatiquement musulmane. La plupart de ces femmes sont des Yézidies, un groupe non musulman d’Irak. Nour, l’une d’elles, a révélé qu’un jihadiste fou avait brandi la lettre du chef de Daesh qui circule en ce moment, avant de la violer et de « céder » la jeune femme à onze de ses amis qui ont fait de même au nom de leur idéologie perverse. Les experts pensent qu’en réalité, l’EI est entrée dans une surenchère désespérée pour satisfaire des combattants de plus en plus sceptiques durant une phase critique. En effet, les attaques russes font des dégâts dans les rangs de l’EI et les difficultés financières amputent les soldes des combattants. Résultat : nombre de jeunes qui rejoignent les rangs des guerriers mercenaires le font davantage pour le sexe que pour une pseudo guerre sainte.

En savoir plus sur



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20948
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Daesh / Etat islamique

Message non lu par yacoub » jeu. 8 déc. 2016 16:11

Image

Qui est Abou Bakr al-Baghdadi, le calife de l’État islamique?

PORTRAIT Resté longtemps dans l’ombre, Ibrahim al-Badri al-Samarraï de son vrai nom, est désormais le djihadiste le plus dangereux et le plus puissant au monde...

Image tirée d'une video de propagande diffusée le 5 juillet 2014 par al-Furqan Media, montrant le dirigeant du groupe Etat islamiste, Abou Bakr al-Baghdadi dans une mosquée de Mossoul, après la proclamation d'un "califat" entre la Syrie et l'Irak - - Al-Furqan Media

Docteur Ibrahim, Awwad Ibrahim, Abou Duaa, Al-Shabah (le fantôme), Abou Bakr al-Baghdadi, et enfin dernièrement Calife Ibrahim. Autant de noms pour désigner un seul et même homme: Ibrahim al-Badri al-Samarraï, le puissant leader de l'Etat islamique (EI).

Pourtant, malgré cette ribambelle de pseudonymes, ce n’est que le 29 juin dernier que le chef djihadiste de 43 ans a dévoilé son visage au monde entier, lorsqu’il a proclamé son «califat» sur l’Irak et la Syrie, dans un prêche depuis la grande mosquée de Mossoul, ville tombée au mains d'EI.

Auparavant, seulement deux photos -une en couleur du FBI américain, l’autre en noir et blanc du ministère irakien de l’Intérieur- permettraient d’identifier celui dont la tête est mise à prix 10 millions de dollars par les Etats-Unis depuis 2011. Jusqu’alors, peu d’informations sur lui avaient filtré. Né en 1971 à Samarra, au nord de la capitale irakienne, Ibrahim al-Badri al-Samarraï aurait étudié à l'université islamique de Bagdad dans les années 1990.

Selon une biographie diffusée par ses partisans, il serait un descendant du prophète Mahomet, un lignage prestigieux indispensable pour prétendre au titre de calife. Il aurait obtenu un doctorat d’études islamiques -d’où son titre de «docteur».

Il passe au djihad en 2003, après l'invasion américaine, et prend son premier nom de guerre, Abou Duaa, au sein d’un petit groupe armé -Jaiche al-Sunna wal Jamaa-, avant de rejoindre les rangs d’Al-Qaida en Mésopotamie, sous la houlette du Jordanien Abou Moussab al-Zarkaoui. Il est arrêté par les Américains à Falloujah en 2004, et passe cinq ans au camp de détention de Bucca, période au cours de laquelle il se radicalise un peu plus. Relâché en 2009 dans le cadre de la libération de milliers de détenus avant le retrait américain, il multiplie les attentats meurtriers et exécutions publiques sanglantes au nom de la charia.

Le nouvel émir
Entre temps, Al-Zarkaoui a été tué dans un raid américain en 2006, et Abou Omar al-Baghdadi a pris sa succession à la tête de l’État islamique d’Irak, le nouveau nom d’Al-Qaida en Mésopotamie. Il est tué en avril 2010 près de Tikrit. Un mois plus tard, Abou Duaa est choisi pour lui succéder. Le nouvel «émir» prend un nouveau nom de guerre, Abou Bakr al-Baghdadi, référence au premier calife de l’islam, Abou Bakr al-Siddik, nom auquel il a accolé celui de sa ville d’origine, Bagdad.
Mais son organisation est très affaiblie. Al-Baghdadi opère alors un «retrait tactique», qui permet à l’organisation de se renforcer et d’accumuler un trésor de guerre grâce au rançonnage, au pillage des banques, mais aussi des biens des chrétiens et des chiites. Et en 2011, il refuse de faire allégeance à Al-Qaida et l'Égyptien Ayman al-Zawahiri, qui a pris la relève d’Oussama Ben Laden.

Offensive irakienne
Les «printemps arabes» rebattent les cartes dans la région. Vers la mi-2011, Al-Baghdadi dépêche des hommes en Syrie pour combattre le régime de Bachar al-Assad, mais aussi les opposants laïcs et le front al-Nosra, branche locale d’EIIL qui a prêté allégeance à Al-Qaida. Son groupe ajoute alors le «Levant» à son nom en 2013, et devient l’État islamique en Irak et au Levant (dont l’acronyme est EIIL en français, Isis en anglais et «Daech» en arabe).
En marge de cette action en Syrie, Al-Baghdadi lance une vaste offensive en Irak. Parti de Fallouja en début d’année, il a fédéré nombre de combattants sunnites, et prend début juin le contrôle de Mossoul, puis de la province de Ninive et une partie de celle de Salaheddine, de larges portions de la région d'Al-Anbar et de la frontière avec la Syrie.

Des conquêtes qui lui permettent de mettre la main sur un trésor de guerre d’un demi-milliard de dollars, une quinzaine de puits de pétrole et qui font de l’État islamique «le groupe terroriste le plus puissant au monde, en terme d’armes et de financement». Et d’Abou Bakr al-Baghdadi, ou plutôt maintenant du Calife Ibrahim, le djihadiste le plus dangereux et le plus puissant au monde.

Appels sur l’actualité répond aux interrogations d’un auditeur sur l’Irakien Abou Bakr al-Baghadi, proclamé calife de l’Etat islamique par ses partisans, un califat à cheval sur la Syrie et l'Irak.

Abou Bakr a appelé le 6 juillet tous les musulmans à lui prêter allégeance, tandis que les responsables à Bagdad semblent incapables de s'unir pour sortir le pays du chaos.

RFI : Qu’est-ce qu’un califat exactement ?
Louis Belenfant : Le califat c’est un régime politique né au 7e siècle. Il est hérité de l’époque du prophète Mahomet. Plus simplement, le calife est considéré comme le successeur du prophète. Il combine un pouvoir politique et religieux. Autrement dit, il est le commandeur de tous les croyants et celui qui doit faire appliquer la loi en terre d’islam. D’un point de vue historique, on a eu des califats du 7e siècle jusqu’en 1924. Ce régime politique disparaît avec la fin de l’empire ottoman et par la volonté de Mustafa Kemal en Turquie. A noter qu’à son apogée, le califat allait de l’Espagne jusqu’au Pakistan.

A quoi correspond le califat de l’Etat islamique ?
Alors, pour le moment, il est beaucoup plus petit que les califats historiques. Il s’étend à cheval sur la Syrie et l’Irak, entre Alep et la province de Diyala aux portes de Bagdad, sur un territoire grand comme la Jordanie. Une zone qui dispose aussi de nombreux puits de pétrole. C’est une remise en cause complète des frontières coloniales. Des frontières tracées par les accords Sykes-Picot en 1916 sur les ruines de l’empire ottoman. Pour ce qui est du fonctionnement du califat, on sait que la charia y est appliquée de manière très sévère. On y trouve aussi les prémices d’un Etat, à savoir des tribunaux, des impôts, un service de sécurité et même une aide sociale. Et c’est Abou Bakr al-Baghdadi qui occupe la fonction de calife, sous le nouveau nom de calife Ibrahim. Il se positionne donc en dirigeant politique et en commandeur des croyants. Tous les musulmans du monde sont appelés à lui prêter allégeance. Ceux qui refusent seront considérés comme des rebelles, et donc passibles de la peine de mort.

Image


Qui est Abou Bakr al-Baghdadi ?
Le jihadiste Abou Bakr al-Baghdadi a fait sa première apparition publique dans la vidéo tournée le 4 juillet. On le voit prêcher dans la grande mosquée de Mossoul en Irak. Plutôt, « aurait fait sa première apparition », car pour les autorités irakiennes, il s’agit d’un faux. Avant cette vidéo, il n’existait que deux photos de lui. Une en couleur du FBI américain, l’autre en noir et blanc du ministre irakien de l’Intérieur. Car Abou Bakr al-Baghdadi est un homme discret qui fuit les caméras, tout le contraire d’Oussama Ben Laden.
Alors que sait-on vraiment d’Abou Bakr al-Baghdadi ?
Abou Bakr al-Baghdadi est né en 1971dans une famille sunnite en Irak. Il a étudié à l’université islamique de Bagdad dans les années 1990. Puis, il devient prédicateur salafiste et enseigne la charia dans plusieurs mosquées irakiennes. C’est à partir de l’invasion américaine en 2003 qu’il rejoint les rangs du jihad armé. On le retrouve dans une branche locale d’al-Qaïda, dirigée par le Jordanien al-Zarkaoui. Abou Bakr al-Bahdadi se forge alors une réputation d’homme cruel et sanguinaire. Mais en 2005, il est arrêté par les Américains. Il passe quatre ans en prison. L’occasion de se rapprocher des chefs d’al-Quaïda.
Et c’est à sa sortie de prison que le jihadiste al-Baghdadi monte en puissance ?
En 2009, Abou Bakr al-Baghdadi rejoint les rangs de l’Etat islamique en Irak, le nouveau nom d’al-Qaïda en Mésopotamie. Quand les chefs de l’organisation sont tués en 2010, c’est lui qui prend le relais. Affaiblie lorsqu’il en prend le commandement, l’organisation va se renforcer et prendre peu à peu ses distances avec al-Quaïda. Elle accumule un trésor de guerre en pillant les banques, en rackettant et en revendant du pétrole. Nouvelle étape pour le mouvement jihadiste : la guerre en Syrie, Abou Bakr al-Baghdadi dépêche des hommes sur place pour combattre le régime de Bachar al-Assad. Le mouvement se transforme alors en Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL). Et même s’il mène une action en Syrie, cela ne l’empêche pas de lancer en 2014 une vaste offensive en Irak contre le pouvoir chiite du Premier ministre Nouri al- Maliki. Aujourd’hui, Abou Bakr al-Baghdadi dirige une dizaine de milliers de combattants en Irak, et plus de 7 000 à 8 000 en Syrie. Il est déjà présenté comme le successeur de Ben Laden.


Des membres de l'EIIL paradent à Tel Abyad, à la frontière syro-turque. 2 janvier 2014.
Reuters/Yaser Al-Khodor

Quelle légitimité Abou Bakr al-Baghdadi a-t-il pour être proclamé calife de l’Etat islamique ?
Il n’en a pas vraiment. Alors, c’est vrai, ses partisans ont diffusé une biographie qui le présente comme un membre d’une lignée descendant du prophète Mahomet. Il y a aussi ce prêche, début juillet, dans la mosquée de Mossoul. Un passage obligatoire selon la tradition. Il permet au calife de recueillir l’allégeance de la communauté des musulmans. Mais justement, beaucoup de musulmans ne reconnaissent pas la légitimité du calife Ibrahim. C’est le cas des Frères musulmans pourtant en faveur du califat, mais pas de celui de l’Etat islamique. Même les réactions des groupes jihadistes restent mesurées. En Afrique, beaucoup ont manifesté leur soutien à Abou Bakr al-Bagdhadi, comme dernièrement Boko Haram au Nigeria. Mais qui dit soutien ne dit pas allégeance. Ces organisations ont trop peur de se mettre en porte à faux vis-à-vis d’Ayman al-Zawahiri, le chef d’al-Quaïda. Al-Quaïda dont l’Etat islamique conteste la suprématie sur le jihad mondial.

Quels sont ses objectifs ?
En proclamant le califat, Abou Bakr al-Baghdadi cherche probablement à attirer de nouvelles recrues. Il en a besoin pour éliminer son ennemi chiite, un de ses principaux objectifs. Dans la rhétorique d’al-Baghdadi, le chiisme est une « cinquième colonne, un scorpion rusé et fourbe au cœur démoniaque ». Mais il a aussi besoin de ces recrues pour mener de nouvelles conquêtes. L’Etat islamique veut créer un Jihadistan au Proche et Moyen-Orient. Un immense territoire qui signerait la fin des frontières coloniales. La tâche n’est pas encore gagnée. Il faudra d’abord résister à la contre-offensive des forces irakiennes.

Image



Abou Bakr al-Baghdadi, à la tête de l'État islamique d'Irak, n’a pas été touché par les frappes aériennes lancées contre les djihadistes.Le leader de l'État islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, est sorti indemne de l'opération de libération de Mossoul lancée aujourd'hui par les forces gouvernementales irakiennes avec le soutien de la milice.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20948
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Daesh / Etat islamique

Message non lu par yacoub » jeu. 5 janv. 2017 14:42




Avatar du membre
Proust
Major Virtuel
Major Virtuel
Messages : 2073
Enregistré le : lun. 2 juil. 2012 14:06
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Daesh / Etat islamique

Message non lu par Proust » ven. 6 janv. 2017 16:20

Irak: un avion français neutralise un véhicule suicide de Daesh à Mossoul

Une frappe française a eu lieu tôt ce vendredi matin en Irak. Un avion de type Rafale a largué une bombe guidée contre un véhicule suicide de Daesh non loin de Mossoul. Il s'agit d'une opération d'appui au sol des forces françaises aux forces irakiennes engagées dans la bataille pour libérer la ville.

Les autorités irakiennes accentuent leur pression sur le groupe Etat islamique (EI) en lançant une offensive pour reprendre les zones proches de la Syrie encore contrôlées par les jihadistes, déjà sur la défensive à Mossoul.

Ulysse Gosset


Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice.
George Orwell.

Avatar du membre
Capricorne
Caporal Virtuel
Caporal Virtuel
Messages : 198
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 23:29
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Daesh / Etat islamique

Message non lu par Capricorne » ven. 6 janv. 2017 23:07

Je dois dire que j'hésite à venir sur ce forum car les nouvelles sont de plus en plus angoissantes !

Quelqu'un aurait de bonnes nouvelles, comme par exemple l'islamisme recule partout dans le monde ? Qu'un maximum de musulmans se convertissent au christianisme, au bouddhisme, à l'indouhisme ? :lollol Que le terrorisme islamique est éradiqué en Europe ou est en passe d'être éradiqué ?


--------------------------------------------------------------
le mal triomphe par l'inaction des gens de bien (Edmund Burke)

On résiste à l’invasion des armées, on ne résiste pas à l’invasion des idées. (Victor Hugo)

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20948
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Daesh / Etat islamique

Message non lu par yacoub » sam. 7 janv. 2017 12:15

Capricorne a écrit :Je dois dire que j'hésite à venir sur ce forum car les nouvelles sont de plus en plus angoissantes !

Quelqu'un aurait de bonnes nouvelles, comme par exemple l'islamisme recule partout dans le monde ? Qu'un maximum de musulmans se convertissent au christianisme, au bouddhisme, à l'indouhisme ? :lollol Que le terrorisme islamique est éradiqué en Europe ou est en passe d'être éradiqué ?
Bonjour et bonne année 2017

Capricorne, tu connais le dicton de Sami Aldeeb "il vaut mieux savoir que se faire avoir



Avatar du membre
Capricorne
Caporal Virtuel
Caporal Virtuel
Messages : 198
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 23:29
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Daesh / Etat islamique

Message non lu par Capricorne » sam. 7 janv. 2017 14:32

Merci pour ces paroles réconfortantes !!!!


--------------------------------------------------------------
le mal triomphe par l'inaction des gens de bien (Edmund Burke)

On résiste à l’invasion des armées, on ne résiste pas à l’invasion des idées. (Victor Hugo)

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20948
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Daesh / Etat islamique

Message non lu par yacoub » sam. 7 janv. 2017 15:37

Un officier de l'armée Saoudienne a apostasié publiquement l'islam hier !

https://youtu.be/eCFUyEploCE



Avatar du membre
selene
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 750
Enregistré le : mar. 6 mai 2008 08:00
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Daesh / Etat islamique

Message non lu par selene » ven. 17 févr. 2017 12:51

Fleur2jasmin a écrit :Yacoub,

Il y a cette possibilité, ou alors une grosse déstabilisation du Pakistan, on sait tous que le Pakistan est en large partie intégriste, une prise du pouvoir par de gros dégénérés genre affiliés a DAESH (puisque c'est la mode tous les groupes djihadistes s'y affilient) et là il y aurait à craindre.

Par ailleurs Selene, regarde bien ce qu'est arrivé a l'Algérie.... Ils (FIS) avaient bien annoncé l’effacement de 2 millions d'Algériens considérés impies. Ils n'ont pas réussi a mettre entièrement leur plan en place mais ils ont butté pas loin de 200 000 personnes soit 10% de leur objectif de départ. Mais l'intention était bien là.
alors pourquoi vous etes tous encore mahometans malgré la barbarie de cette croyance ? :evil:



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 20948
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Daesh / Etat islamique

Message non lu par yacoub » ven. 17 févr. 2017 13:17

Fleur2jasmin et moi, nous sommes des apostats de l'islam, nous luttons pour faire interdire cette secte tueuse.



Avatar du membre
Elementaire
Adjudant Virtuel
Adjudant Virtuel
Messages : 1031
Enregistré le : ven. 10 août 2012 21:11
Localisation : Je suis ici
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Daesh / Etat islamique

Message non lu par Elementaire » mar. 28 mars 2017 01:49

Quelles sont les sources sur "1 femme violée par 10 hommes devient musulmane selon daesh" ?

C'est une loi "taghout" ! Utile pour les discréditer auprès des muzz...

Donc une source, vite !




Répondre